AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   20.04.17 20:12


   
Entre collègues ou entre chiens et chats ?


   
Feat. Sun


Il y avait des périodes où même Callista ne pouvait pas éviter ses collègues. Elle se sentait en général obligée de le faire car à part Thad’ dont elle était très proche, elle ne s’entendait pas du tout avec les autres. Maxence était trop bourru voire brutal avec les élèves, quant à Sun, il l’avait toujours détestée sans qu’elle sache pourquoi. En plus, elle n’était pas sûre qu’il soit d’excellente humeur vu les dernières rumeurs de la BGU prétendant qu’il s’était fait quitter par sa petite amie elle était courageuse la nana en même temps.

Elle-même n’était pas très joyeuse depuis quelques jours : passé la joie du réveil de Lena, elle avait appris que Nina était en danger, ou du moins dans une position compliquée. Leur père n’avait jamais vu d’un très bon œil l’ancien métier de sa fille, pas plus que l’actuel de son autre progéniture (et encore, il ne sait pas pour Freya!), mais avec le climat de conflit actuel il menaçait carrément de mettre Nina à la rue… Callista aurait bien été la chercher sauf qu’avec son travail, elle ne pouvait pas vraiment s’absenter comme ça, et puis, aller jusqu’à Nina était une chose mais que ferait sa sœur jumelle ensuite ? Plus Callista y pensait, plus elle se disait qu’il faudrait qu’elle voit Freya pour trouver une solution. Peut-être qu’à deux cerveaux, elles auraient plus d’idées… Certes, ça n’allait pas montrer son géniteur sous un très bon jour à sa demi-sœur, toutefois Calli’ avait été assez claire depuis le début : Nina et elle avaient des problèmes avec leur père et ça ne datait pas d’hier.

Café en main, Callista consultait son emploi du temps. Ils avaient des cadets fraîchement arrivés depuis les derniers examens. Même si elle était préoccupée pour Nina, elle n’en faisait pas moins son boulot en apprenant un peu à connaître les dossiers des nouveaux élèves. Dans la salle où étaient affichés les différents horaires de cours et d’entraînements divers, elle vit que Sun était seul. Elle n’allait pas pouvoir l’éviter, elle devait réserver la serre pour ses cours de la semaine suivante. « Bonjour monsieur Nanoo. » Elle posa son café sur la table qui trônait au milieu de la pièce et s’approcha du tableau pour inscrire son nom et les cadets qu’elle prendrait avec elle sur cette heure là.

Ensuite, retrouvant son café – Callista était en quelque sorte droguée à la caféine -, elle s’assit pour feuilleter de nouveau ses dossiers. Au bout de plusieurs secondes qu’elle jugea pesantes, elle en leva le nez pour rencontrer le regard de son collègue. Elle prit une nouvelle gorgée et décida qu’il valait mieux engager la conversation, après tout, à Dollet, ils avaient partagé une aventure aussi effrayante qu’inédite… « Comment trouvez-vous les nouveaux cadets ? Je les ai encore peu vu. » Ce qui était logique puisqu’elle enseignait le combat à distance et par extension le combat avec la para-magie, chose que ne maîtrisait pas encore les nouveaux venus qu’elle n’avait pour le moment aperçu que pour des essais au tir.

Elle posa sa tasse et fixa le tableau derrière son collègue, Lena n’était encore sur aucun d’eux. « Je me demande quand Mademoiselle Brilles pourra reprendre les cours... » Il était encore trop tôt pour le dire après le choc qu’elle avait reçu à la tête et ses semaines de coma...

   
© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
Instructeur
avatar
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 694
Avatar : Lee Byung-hun
Crédits : moony

Âge du perso : 40 ans ( 24 Juin)
Activité : Instructeur dans l'étude des monstres
Feuille de personnage
stat :
stat points
force ■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t227-sun-we-ll-set-fear-on-f
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   22.04.17 17:57

La première fois que j'avais entendu que Sithmaith m'avait trompé avec un certain Lucian, je pensais avoir mal entendu. Déjà parce qu'on était même pas un couple, donc le terme "trompé" était tout de même légèrement exagéré. Et puis même si la Seed allait voir d'autres mecs ça ne devrait étonner personne. Au final j'avais tout de même enquêter sur cet homme dont je ne savais pas grand chose à la base. Les SOLDATS étaient une unités à part dont je ne m'étais jamais préoccupé, jusqu'à maintenant. Un gentil garçon, de ce que j'avais récolté, qui avait beaucoup de succès auprès de la gente féminine. Certaines avaient même pensé qu'il était gay, mais cette rumeur les avaient rassurés. Quelqu'un avait vu Sithmaith et Lucian dans les rues de Balamb très proche. Ce genre de fait devrait me laisser indifférent mais pourtant je sentais une colère bouillir en moi et l'envie d'aller péter la gueule à ce SOLDAT. Même si il était plus "fort" que moi.
Heureusement, je savais me contenir et j'avais aussi éviter Sithmaith, encore une fois, pour ne pas lui envoyer des mauvaises paroles. Je me connaissais. Ce n'était pas comme la dernière fois où c'était parce qu'elle ne m'avait pas avertie d'un départ en mission dangereuse. Là, c'était pour son bien. Et en attendant je me prenais la tête tous les soirs dans ma chambre, les nuits blanches s'accumulant. C'était ainsi que je m'étais retrouvé dans la salle des instructeurs, avec surement mon dixième café posé sur la table. Un gobelet ridicule par rapport à la tasse motif canard de Sith. Je soupirai avant de revenir sur les copies que j'avais à corriger. Les aberrations de mes élèves étaient aussi désespérantes que mes pensées. Ce qui était loin d'être une motivation et j'aurai volontiers jeté toutes ces feuilles par la fenêtre. C'était trop tard pour le faire discrètement, car Callista venait d'entrer dans la pièce. Depuis Dollet, on avait pas vraiment parler. J'imaginais qu'elle s'en voulait pour Lena. Et étrangement sa présence ne m'était plus inconfortable. Son sortilège ne faisait peut être plus effet...Ou bien un piège pour pouvoir se rapprocher de moi.

- Bonjour...

Je répondais tout de même à son salut, revenant à nouveau sur mon travail. Je n'avais jamais été proche de mes collègues, déjà parce que j'étais instructeur par obligation, et qu'on avait pas forcément envie de se lier obligatoirement. J'étais donc un peu surpris lorsque Callista m'adressait à nouveau la parole, m'interrogeant sur les nouveaux cadets. Il était vrai qu'elle enseignait des choses que les novices ne verrait que plus tard comparé à moi qui tentait de leur faire comprendre les forces et les faiblesses des monstres.

- Un manque de sérieux flagrant et de motivation


Finissais je par répondre en laissant tomber mon stylo sur mon tas de copies. Je m'emparais ensuite de mon gobelet rempli de café pour en boire plusieurs gorgées. Le sujet Lena, avait fini par tomber sur le tapis. Que dire ? Elle s'était réveillé et semblait aller bien. Mais psychologiquement, rien n'était encore sur.

- Il faut du temps pour se remettre de ce genre de blessure...Même si c'était courageux de sa part de sauver un enfant c'était aussi très suicidaire


Il n'y avait aucun reproche dans ma voix concernant l'action de la cadet. Au contraire même, laisser quelqu'un mourir ne faisait pas partie de mes idées concernant le Seed. Ce qui était assez ironique quand on savait que l'on était aussi payer pour tuer des gens.

_________________
We'll set fear on fire ✽

   
• Award du personnage le plus torturé •
   • Mister FOH •


Dernière édition par Sun Nanoo le 24.04.17 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   24.04.17 18:04


   
Entre collègues ou entre chiens et chats ?


   
Feat. Sun


Des élèves qui manquaient de sérieux et de motivation ? Pourquoi n’était-elle pas surprise ? En première année, il n’y avait pas encore vraiment eu d’écrémage ou d’abandon, il pouvait y avoir de tout. Cela dit, la majorité se rendait compte qu’il allait bien falloir se mettre au boulot et arrivait jusqu’aux cours pratiques de Callista. Même si elle n’avait pas encore beaucoup d’expérience dans sa fonction d’instructrice (qu’elle n’avait pas réellement choisi non plus d’ailleurs), elle se souvenait que c’était déjà comme ça quand elle était arrivée à la BGU après sa fuite de chez elle avec sa sœur jumelle. C’étaient de bons souvenirs. Elles étaient parties loin du cercle d’influence de leur père et avait construit une nouvelle vie, elles étaient alors très motivées et très curieuses de tout apprendre, mais ça n’avait pas été le cas pour tous ses camarades d’alors, surtout dans les matières comme celles de Sun qui doivent paraître rébarbatives à quinze ans. Du moins quand on n’a pas déjà été obligée d’apprendre l’étiquette de la bonne société avant même de savoir marcher… Pour Nina et Calli’, la théorie avait été un parcours de santé. En l’occurrence, à leurs débuts, elles avaient eu plus de problèmes avec la pratique.

« Je vois. Ils sont comme ceux de l’année dernière donc... » Elle soupira un peu : ce n’était pas qu’elle détestait être instructrice, mais tuer des monstres avait quand même quelque chose d’un peu moins frustrant car on ne remettait pas sans cesse en cause l’intelligence et l’intérêt de son objectif si vous avez compris cette phrase, vous comprenez mon vécu.

Et puisqu’on parlait Cadet et qu’on pensait frustration, Callista mentionna Lena. Elle s’en voulait un peu pour ce qui s’était passé, même s’il n’y avait rien eu à faire, la mission était bien trop compliquée pour le niveau des Cadets impliqués ce jour-là… Tout avait trop rapidement dérapé. Dire que Lena devait redoubler… la pauvre ! « Je crois qu’elle n’a pas eu le temps de réfléchir, c’était instinctif. » Ce qui rendait le geste d’autant plus noble quand on y pensait. Et d’autant plus dommageable le fait qu’elle ne puisse pas être tout de suite SEED. Elle allait devoir repasser l’examen alors que Callista voyait qu’elle avait les qualités pour l’avoir, seulement, elle avait du faire face en un éclair à un choix impossible et à défaut de sacrifier sa vie – ce qui était déjà un soulagement car Calli’ n’avait pas été sûre qu’ils puissent la sauver -, elle avait sacrifié son temps. Celui qu’elle avait passé dans le coma en premier lieu, et ensuite celui qu’elle allait perdre à revoir ce qu’elle savait déjà.

Faisant tourner ce qui restait de café dans sa tasse (autrement dit pas grand-chose), elle lâcha : « Sinon, vous, ça va ? Avec les rumeurs qui courent dernièrement je veux dire. » d’accord, d’accord, elle cédait aussi à un excès de curiosité même si elle s’inquiétait un petit peu pour de vrai. Callista ne connaissait Sithmaith que par les histoires que les Cadets racontaient trop haut pour qu’elle ne les entende pas, mais tout ça, ça ne ressemblait tellement pas à Sun !

Qu’il soit en couple, en premier lieu, était tout à fait étrange aux yeux de sa collègue, surtout que la Sithmaith en question était encore plus jeune qu’elle déduisez ce que vous voulez de cette phrase. Ensuite, elle le voyait mal se mettre avec quelqu’un sur un coup de tête pour que ça se finisse avec Lucian. Car à défaut de connaître Sithmaith, Callista s’entendait bien avec Lucian et elle l’imaginait mal piquer la copine d’un autre. Tout bien pesé, elle l’imaginait mal avoir une copine tout court (lui aussi, décidément !) . Bon, après, elle n’en était pas proche au point d’être au courant de ce genre de détail privé, mais tout de même… Tout ceci n’était pas vraiment cohérent. Et Sun paraissait sur les nerfs, sauf que cette fois ça ne paraissait même pas être de sa faute à elle. Cela devait venir de là. Vrai ou non, ce n’était jamais agréable d’être au cœur des ragots.

   
© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
Instructeur
avatar
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 694
Avatar : Lee Byung-hun
Crédits : moony

Âge du perso : 40 ans ( 24 Juin)
Activité : Instructeur dans l'étude des monstres
Feuille de personnage
stat :
stat points
force ■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t227-sun-we-ll-set-fear-on-f
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   26.04.17 21:43

Callista semblait aussi enthousiasmé que moi par les nouveaux élèves. En même temps je n'allai pas lui mentir en lui disant qu'ils étaient supers. Non, la vérité c'était surtout que plus les années passaient, plus les Cadets étaient difficiles à satisfaire. Ils pensaient surement qu'en entrant à la BGU, ils passeraient la journée à se battre. Leurs illusions étaient coupés tout de suite avec mon cours théorique et celui d'autres collègues qui n'était pas dans la pratique comme Callista. Les cadets devaient être plus supportable quand elle les avait.

- Raison de plus pour se serrer les coudes

C'était moi qui disait ça alors que j'étais le premier à éviter la main des autres. Mais être instructeur était un fardeau que je portais depuis dix ans maintenant. Et autant dire que je commençais à crouler tout seul sous toute cette responsabilité que l'on m'avait obligé à porter.
Heureusement, il n'y avait pas que des mauvais cadets, sinon ça ferait longtemps que j'aurai été toquer à la porte du directeur pour lui dire "merde". Si tous les élèves pouvaient être comme Lena, Kate ou Eirena. Ca serait un véritable bonheur pour mes oreilles. Et mes yeux.

- Si ça ne tenait qu'à moi, je n'aurai pas mis "échec" sur son examen...Cet acte qu'elle a eu était suffisant...Mais je ne suis pas le patron


Examen qui avait été d'un niveau trop élevé pour tout le monde. Même moi, j'avais failli y rester face à ce Béhémot remplie de magie. J'avais passé un bon petit séjour à l'infirmerie au grand damne des médecins. Le combat avait été loin d'être équitable et je détestais encore plus cette sorcière de Cydaée de lâcher des monstres non naturels. Et encore plus de créer des espèces de portail pour effrayer des citoyens innocents.

Je haussai les sourcils face la question de ma collègue. Depuis quand se souciait elle de ma vie privée ? Est ce qu'elle m'espionnait ? La suspicion gagnait du terrain dans mon esprit et pour plus de sécurité je reposais mon café sur la table. Et puis pourquoi est ce que ça n'irait pas. Ce n'était justement qu'une simple rumeur. Qui faisait mal quelque part, pour une raison obscure. Et je n'avais aucune envie de parler de mes affaires personnelles avec une femme. Elles étaient fourbes et traitresses. A quelques exceptions près.  

- Elle fait ce qu'elle veut. On a jamais été ensemble

Répliquais je d'un ton sec. Ainsi je m'étais les choses aux claires. Même si une petite voix - pas celle de ma G-Force - me soufflait que j'aurai bien aimé être avec elle officiellement. Tout ça, c'était à cause de ce rêve au sujet de cette gamine rousse. Depuis que je l'avais fait, il n'avait cessé de tourner en boucle dans mon esprit, en même temps que les propos de Sithmaith concernant son envie d'avoir un bébé. Est ce que je devais y voir quelque chose là dedans ? A part m'empêcher de dormir et m'agacer, je ne comprenais pas la chute de cet entretien mental.

_________________
We'll set fear on fire ✽

   
• Award du personnage le plus torturé •
   • Mister FOH •


Dernière édition par Sun Nanoo le 01.05.17 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   30.04.17 8:02


   
Entre collègues ou entre chiens et chats ?


   
Feat. Sun


Callista se contenta d’un signe affirmatif pour ce qui était de s’occuper des cadets de conserve. Si elle était parfaitement honnête, en dehors du comportement étrange qu’il pouvait avoir à son égard, Sun était à peu près le seul collègue sur qui elle pouvait compter professionnellement. Thad’ était son ami, mais depuis qu’il avait commencé à retrouver la mémoire, il ne faisait plus vraiment de l’enseignement sa priorité. Pas qu’il délaisse le job… (encore que, elle n’en savait rien) C’était plutôt qu’il était préoccupé par autre chose, ce qui était bien normal : non seulement il avait perdu sa famille de vue, mais en plus Timber n’était pas un endroit très sûr. Et comme Max avait vraiment des idées trop extrêmes pour elle vis-à-vis des enfants, elle se retrouvait à n’avoir plus que Sun comme collègue impliqué. Elle se rendait bien compte du côté un peu désespéré de cette situation vu comme ils s’entendaient… Encore que cela fut mieux depuis l’examen car tuer des monstres et risquer sa vie ensemble ça crée des liens. La preuve, ils étaient bien d’accord sur l’injustice du sort de Lena.

« Manque de participation de ce qui est noté dans son dossier. C’est aussi le cas pour ses camarades de groupe je crois… ils ont du être évacués trop tôt. Mais on ne peut pas dire qu’il s’agissait d’un examen comme les autres non plus. » Celui qu’elle avait passé elle n’était pas de cet acabit, bien heureusement ! Car dix ans auparavant, elle n’avait pas son niveau actuel !

Par excès de curiosité autant que par léger ennui, Callista en vint à poser une question à son collègue sur les dernières rumeurs le concernant. Elle ne sut si c’était parce qu’il prenait la mouche, mais il répondit à côté de sa question. Visiblement, elle avait vu juste en pensant que c’était une des raisons de sa mauvaise humeur. D’ailleurs, qu’il parle de la fille plutôt que des bêtises de la BGU dès qu’il s’agissait de baver sur l’un de ses habitants était assez révélateur. Il avait beau prétendre le contraire, il devait y avoir quelque chose entre ces deux là. Peut-être pas ce que l’école prétendait toutefois, car elle ne pensait pas que Sun mentirait aussi éhontément. Il ne devait effectivement pas être en couple avec la rouquine la plus excentrique de la BGU. Ce qui ne voulait visiblement pas dire qu’il n’était pas contrarié.

« En fait, je voulais plutôt savoir si ça ne vous dérangeait pas d’être au cœur des rumeurs. Cela fait plusieurs semaines que ça dure, cela doit être fatiguant, surtout quand c’est faux. » précisa-t-elle prudemment. Au début, cela avait fait les gorges chaudes que d’imaginer l’instructeur avec une de ses anciennes élèves, surtout celle-ci apparemment (mais Calli’ ne la connaissait pas donc ne pouvait pas vraiment juger). Elle n’y avait pas prêté attention car c’était sans intérêt. Mais que Lucian soit mis dans l’équation avait attiré son attention : il fallait toujours que ses collègues cherchent à le caser ! Pourquoi est-ce qu’ils ne le laissaient pas tranquille, tout simplement ? Par ricochet, elle s’était un peu plus penché sur l’histoire qui courait sur Sun et elle la trouvait tout aussi ridicule. Les gens ne se rendaient pas compte des problèmes qu’ils pouvaient causer à se mêler de la vie privée des autres.

« Pour ce qui est de la rumeur elle-même, je dois avouer que connaissant Lucian, elle m’a interpellé, mais sans plus. Il est juste difficile d’y couper, les CADETs sont du genre bavards pendant les exercices pratiques. » Elle posa le menton sur son poing. Elle aurait bien aimé dire à Sun ce qu’elle pensait de sa réaction et de combien c’était révélateur qu’il ait préféré parler de Sithmaith plutôt que de l’impact des rumeurs. Malheureusement, leur relation professionnelle ne s’y prêtait pas vraiment. Surtout qu’elle n’était pas une experte en relation amoureuse, c’était plutôt le truc de sa sœur, Nina.

   
© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
Instructeur
avatar
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 694
Avatar : Lee Byung-hun
Crédits : moony

Âge du perso : 40 ans ( 24 Juin)
Activité : Instructeur dans l'étude des monstres
Feuille de personnage
stat :
stat points
force ■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t227-sun-we-ll-set-fear-on-f
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   01.05.17 17:24

Manque de participation ? J'avais froncé les sourcils suite à cette information hautement scandaleuse. C'était surtout parce que Kramer avait envoyé des cadets au suicide plutôt. Je ne cessai de le dire que la BGU n'était pas un lieu sur, surtout pour ma pomme, mais personne ne m'écoutait. Bien évidemment je ne le criais pas sur les toits, loin de moi l'idée de me faire tirer dessus pendant un moment d'égarement. Je me demandais bien ce que le directeur comptait faire maintenant qu'il avait échoué à me faire tuer par un Béhémot. C'était évident qu'il était de mèche avec la sorcière.

- C'est la tactique dans toutes les batailles, sans leur chef, l'équipe est perdu


Il était donc logique que le reste de la Team Lena ait été aussi recalé. De mon côté, si Eirena n'avait pas usé de son intelligence et bien, je suppose que cela n'aurait été guère mieux. La miss avait bien mérité son titre de Seed, même si j'étais fier d'elle j'étais en même temps maintenant inquiet pour elle. Déjà que je me préoccupais de Sithmaith, voilà que s’ajoutait en prime Eirena. A ce rythme là, j'allai finir vieux avant l'âge.

En parlant de la rouquine, Callista ne se gênait pas pour enquêter sur ma vie personnelle. Le plus étrange était son soudain intérêt pour des rumeurs me concernant. Allez savoir si c'était juste vraiment par inquiétude ou pour tout simplement satisfaire sa curiosité féminine.

- Comme vous le dites, ce sont des rumeurs d'adolescents, j'ai passé l'âge de me préoccuper de ce genre de choses

J'haussai les épaules. Moi aussi j'avais été jeune, et comme tout le monde j'avais suivi, je m'étais moqué de certaines camarades à cause de ce que l'on appelaient des rumeurs. Si on ne le faisait pas, on était mis dans le même panier que la victime ou traité de traître. Alors vraiment, il valait mieux se fondre dans la masse. C'était surement pour ça que résidents de la BGU continuaient de parler de ma relation avec Sith, et de celle qu'elle avait supposément avec ce Lucian. Personne n'avait nié les faits ouvertement, et de toute façon, cela ne servirait à rien.

- Mais c'est fatiguant, parce que ça les empêche de se concentrer pendant les cours

Rajoutais je, en masquant le fait que c'était aussi un trouble du sommeil chez moi mais bon. Je n'avais pas envie de parler de ça avec Callista. Qui sait si elle ne faisait pas elle aussi partie du complot.

- C'est parce que vous connaissez cet homme que vous ne croyez pas cette rumeur...?

Demandais je après avoir entendu que c'était uniquement parce que Lucian faisait partie de l'équation qu'elle s'était penché sur la rumeur. Visiblement elle devait bien le connaître. Est ce qu'il l'avait envoyé me parler pour savoir si j'étais en colère contre lui ?

_________________
We'll set fear on fire ✽

   
• Award du personnage le plus torturé •
   • Mister FOH •
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   04.05.17 13:03


   
Entre collègues ou entre chiens et chats ?


   
Feat. Sun


Ce que son collègue disait n’était pas faux mais c’était un peu déprimant. C’était la première fois qu’elle participait à un examen du SEED (si on ne comptait pas celui qu’elle avait passé en tant qu’élève) et ça avait été plus traumatisant qu’autre chose. Quand elle s’était retrouvée face au corps sans vie – ou si peu – de Lena, elle s’était sentie comme lors de l’accident de Nina. Quand elle fermait les yeux, elle pouvait même entendre la voix de sa sœur, lui murmurer alors que sa main se crispait sur son bras « Je ne vois plus rien... ». Et malheureusement, malgré la magie et la chirurgie, la lumière s’était à tout jamais éteinte des yeux de sa sœur. Lena, quant à elle, s’était réveillée, mais Calli’ s’était fait du soucis pendant ces dernières semaines.

Sans répondre, elle soupira. Cela l’avait un peu déprimé de repenser à tout ça. C’est peut-être ce qui avait motivé le sujet plus léger (et surtout qui la concernait moins) des rumeurs sur la vie amoureuse de Sun. Ou son absence actuelle si on en croyait à la fois ce qui se disait et ce qu’il lui confirmait… Bien que la blonde resta persuadée que Sun n’était pas si insensible qu’il voulait le faire croire. Callista trouvait que c’était rassurant de percevoir ça chez lui, car jusqu’ici, il lui avait juste paru un peu dingue. Maintenant, elle avait l’impression qu’il était un peu plus humain à ses yeux, autant grâce à leurs mésaventures à Dollet qu’à sa réaction quand elle avait mentionné ce qui se racontait sur lui. Il n’en était pas forcément moins dingue mais au moins il n’était pas que ça.

« Je ne sais pas si c’est une question d’âge… j’ai toujours détesté être au cœur des rumeurs. Je fais tout pour l’éviter d’ailleurs. Voir mon nom dans le carnet mondain suffisait à me donner de l’urticaire quand j’étais encore chez mes parents, et je ne crois pas que ça changera un jour. » lança-t-elle sans vraiment réfléchir. En même temps, sa vie n’avait rien de très secret (justement…). Il suffisait de connaître un peu les familles riches du continent voisin pour avoir entendu parler de la fortune indécente des Arriline et de leurs deux filles devenues SEED. Dernièrement, peut-être à cause du coup d’état de la sorcière, Callista entendait moins ses parents parler de son futur mariage avec un autre crétin dans le style de son père. Même si ça l’arrangeait, ça la confirmait dans l’idée que Nina n’était plus en sécurité là-bas. Mais ce n’était pas le sujet pour le moment : Sun semblait très bien prendre qu’on parle de lui dans toute l’école. Elle n’en dirait pas autant sur le contenu, il était moins crispé que précédemment, sauf qu’il n’avait pas échappé à la jolie tireuse d’élite que son collègue n’avait pas l’air de beaucoup aimer la partie qui disait que Miss Orwell flirtait avec le beau Lucian. Si Sun connaissait le jeune homme, il comprendrait vite à quel point c’était une rumeur ridicule… cela dit, il avait peut-être passé l’âge d’être préoccupé par les rumeurs des ados, mais pas celui d’être jaloux ? Elle devait bien admettre que pour tout homme Lucian était une menace, elles tombaient toutes comme des mouches sur son passage. Calli’ était bien contente de l’avoir connu quand il était juste arrivé à la BGU chez les SOLDAT et d’avoir alors été déjà adulte donc insensible à son charme. Notons que de toute façon Calli’ n’était pas très facilement charmée. Nina la taxait même de difficile… un comble ! (Car sa sœur se laissait facilement séduire mais passait d’un homme à l’autre avant d’être aveugle!)

« Les cadets trouvent toujours quelque chose pour se déconcentrer de toute façon. » C’est bien pour ça qu’ils tiraient si souvent à côté de la cible ! « Cet homme ? Lucian vous voulez dire ? Oui, je le connais, et depuis longtemps, presque dix ans je dirais. On s’entraidait quand il est arrivé ici, nos capacités étaient plutôt complémentaires. Et puis j’ai du arrêter le service actif et devenir instructrice, et lui il a eu d’autres coéquipières. Surtout mademoiselle Orwell apparemment. Mais ce n’est pas vraiment le genre de Lucian d’avoir une relation romantique avec une de ses collègues… enfin bon, après, je ne lui ai pas beaucoup parlé depuis ces deux dernières années. » Parce qu’elle ne pouvait pas non plus affirmé que c’était faux, elle le supposait, c’est tout. Et il valait mieux pour Sun que ce soit une invention, non ?

Callista se raisonna sur sa curiosité. Ce n’était pourtant pas son genre ! Il fallait croire qu’elle était tellement préoccupée pour sa sœur jumelle qu’elle se mettait à prendre toute distraction possible qui se présentait. Elle avait fini son café et observa d’un regard perçant son collègue. Elle se mordit la lèvre inférieure et décida de se lancer parce qu’au pire il serait furieux contre elle, ce qui ne changerait pas beaucoup de d’habitude. « Je vais vous poser une question qui va vous déplaire, mais votre réaction de tout à l’heure m’a un peu… surprise. Vous êtes sûr que vous vous fichez que mademoiselle Orwell soit avec Lucian ? Vous avez aussitôt parlé d’elle alors que ce n’était pas ma question et je vous trouve l’air encore plus fatigué que d’habitude... » Elle allait ajouter qu’il avait le droit de ne pas répondre vu que ce n’était pas ses affaires, mais est-ce que ça ne coulait pas de source ? Finalement, elle comprenait un peu les cadets : c’était difficile de résister à l’attrait d’une rumeur quand elle concernait des personnes qu’on ne voyait pas du tout dans ce genre d’histoire !

Néanmoins, elle avait toujours conscience que la curiosité était un vilain défaut… il était tellement distrayant pourtant (au sens strict, ça lui évitait de penser à ses problèmes, donc ça la distrayait, ne poussons pas le bouchon trop loin!).

   
© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
Instructeur
avatar
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 694
Avatar : Lee Byung-hun
Crédits : moony

Âge du perso : 40 ans ( 24 Juin)
Activité : Instructeur dans l'étude des monstres
Feuille de personnage
stat :
stat points
force ■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t227-sun-we-ll-set-fear-on-f
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   07.05.17 22:31

Depuis que j'étais instructeur c'était la première fois qu'un examen se passait de cette façon. Bien sur il y avait parfois des petits loupés, mais rien de bien méchant comparé à ce qu'il s'était passé. Pour une première, Callista n'avait pas eu de chance d'être tombé là dessus. Et d'un autre côté, heureusement qu'elle avait été là pour nous aider à nous en sortir. Si il y avait eu simplement Maxence avec moi, soit on serait tous mort, soit avec d'autres blessés aussi grave que Lena.
Enfin, le pire était passé. Il n'y avait plus qu'à attendre le réveil de la cadet pour définitivement faire une croix sur cet examen foireux. L'année prochaine, il faudrait tout de même faire des missions moins suicidaires. A mon époque, c'était de la rigolade par rapport à ce que les élèves devaient faire. Mais je supposais que les temps étaient moins durs il y a vingt ans de cela. Pleins de choses changeaient avec les années. Le monde, et les gens. Entre celui que j'étais et celui que je suis maintenant, il y avait eu une grande enjambé. Je n'étais plus aveugle à présent. J'étais parfaitement lucide sur l'ennemi interne qui m'entourait.
Peut être que les rumeurs, faisait partie d'une quelconque stratégie afin de me fragiliser. Si j'étais trop épuisé, je serait moins vigilant et par conséquent il y avait plus de chance pour m'abattre. Allez savoir si Sithmaith était simplement une victime dans cette histoire ou si elle était en réalité une grande manipulatrice. En tout les cas, je n'aimais pas beaucoup la manière dont Callista voulait s’immiscer dans ma vie personnelle.

- Je ne connais pas ce milieu donc je ne peux pas vraiment donner mon avis là dessus. Mais d'où je viens en tout les cas, il y avait aussi des rumeurs, surtout lié à une réputation


Même si j'avais quelques trous de mémoire concernant ma vie à Winhill avant le grand départ, je savais que je n'avais pas été différent des autres enfants pour maltraiter les mal-aimés. Bien évidemment, la BGU n'avait pas vraiment été non plus des plus exemplaires. Seulement, j'avais gagné en maturité en grandissant dans cette enceinte. Alors, je ne faisais plus vraiment attention aux rumeurs, bien que la curiosité m'avait piqué lorsque Callista avait cité ce Lucian. Au fond de moi je désirai savoir qui était l'homme qui m'avait volé Sith. Ce qui était ridicule, vu qu'elle ne m'appartenait pas. Apprendre qu'il était un partenaire de la jeune Seed était loin de me soulager. Au contraire même, je tentais de rester neutre face à cette information bien que je serrai les poings.

- Peut être pas une relation romantique...

Marmonnais je. Il y avait toute sorte de relation, s'en était peut être une autre. Ah, pourquoi ma vie était aussi compliqué depuis que la rouquine y était rentré ? Avant je ne me souciais pas de ce genre de chose, me focalisant uniquement sur le complot. Mais maintenant, j'avais doublement mal au crâne et perte d'énergie. Et mes élèves en pâtissait, je le savais pertinemment. J'étais beaucoup moins patient et conciliant. Et je n'avais personne pour parler de ça. Zachary avait ses propres problèmes de coeur, de ce que j'avais compris. Alors je ne voulais pas l'embêter avec mes soucis. Mateusz s'en ficherait probablement royalement.
Cette main que me tendait ma collègue était une vraie aubaine, d'enfin délier ma langue sur ma relation avec Sith - et mon ressenti là dessus. Ainsi que mes pensées peu sympathique envers cette pseudo rumeur. Surement que je serai en train de me poignarder tout seul en me confiant à cette sorcière mais j'étais exténué. Je soupirai donc, avant de finir mon café tiède d'une traite.

- Vous voulez la vérité ? Je ne m'en moque pas du tout. Ca ne me plait même carrément pas qu'elle aille voir quelqu'un d'autre mais qu'est ce que je peux dire ? On est pas un couple. Même si j'ai rêvé qu'on avait une fille, que je m'inquiète sans arrêt pour elle, que l'on s'en prenne à elle par ma faute. On est pas ensemble. C'est une fille géniale et intelligente que j'apprécie énormément.

Pourquoi est ce que cette dernière déclaration sonnait faux à mes oreilles ? Mais je me sentais mieux d'avoir libéré tout ça. Allez savoir maintenant ce que Callista comptait faire de ces informations.

- Tuez moi si vous voulez mais laissez là tranquille

Rajoutais je après quelques secondes de silence.

_________________
We'll set fear on fire ✽

   
• Award du personnage le plus torturé •
   • Mister FOH •
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   08.05.17 13:13


   
Entre collègues ou entre chiens et chats ?


   
Feat. Sun


« A la réputation ? A Dollet, je crois que ça ne comptait pas – mon père a une réputation affreuse -, en revanche même à 12 ans, si vous parliez avec quelqu’un du sexe opposé, c’est que vous alliez vous marier avec. Heureusement que j’ai fugué. » Soupira-t-elle en s’éventant avec son emploi du temps. Penser à ça lui filer des bouffées de chaleur et d’angoisse.

Si elle était restée dans le giron paternel, elle aurait sûrement été mariée à ses seize ans avec un riche parti. Grâce à sa fugue, elle avait au moins atteint les trente ans sans avoir à se préoccuper de toutes ces fadaises. Attention ! Elle n’était pas dénuée de sentiments, elle s’imaginait parfaitement trouver l’amour un de ces quatre elle avait juste la flemme de chercher, mais elle ne se voyait pas du tout rester enfermée chez elle à longueur de temps comme sa mère. Cette pensée lui serra le cœur pour Nina qui était obligée de revenir à cette vie… encore que, ça allait sûrement changer bientôt avec tout ce qui se passait dernièrement. Elle sentait bien que ses parents étaient un peu stressés, surtout leur père. Et Nina n’avait plus quatorze ans, elle ne se laisserait pas maltraiter.

« Heu… vous tuer ? Je me doute que cette conversation est désagréable pour vous, mais je suis presque sûre que quand on dit que l’amour tue, c’est purement métaphorique » Oui. Bon. Elle avait un peu buguée sur la fin des aveux de Sun mais il fallait se recentrer un peu sur l’essentiel. Son collègue n’en était pas une excentricité près, si elle s’arrêtait à ça, il n’aurait servi à rien qu’il admette son problème. Notons que Callista était plutôt contente qu’il lui parle (toute conclusion étrange mise à part) et qu’elle voulait être de bons conseils. Il était dans son intérêt que Sun soit un peu plus stable psychologiquement, ainsi que dans celui des élèves, et visiblement ses tracas actuels ne l’amélioraient pas vraiment (même si on pouvait au noter qu’il était moins méfiant et agressif à son égard à elle).

« Pour revenir à l’essentiel, si vous ne vous en moquez pas, pourquoi est-ce que vous ne lui dites pas ? Même en admettant qu’elle ait eu une aventure avec Lucian, pourquoi partir battu d’avance ? Vous pourriez simplement vous mettre en couple avec elle, pour de vrai, comme ça, elle n’irait plus voir ailleurs. Enfin, évidemment, ça sous-entend qu’elle soit d’accord, mais ma sœur dit toujours que les histoires d’amour ne sont pas très différentes d’une bataille. Et on sait tous les deux qu’en configuration de combat, l’attentisme amène à la défaite. » Callista ne voyait PAS DU TOUT où était le problème de Sun. A part peut-être vis-à-vis de Lucian qui était la fantasme général de ces dames et qui était plus jeune que son collègue d’une bonne quinzaine d’années à la louche.

S’il s’inquiétait qu’on la lui vole, il n’avait qu’à tout faire pour l’avoir. Du haut de sa grande inexpérience en la matière (car on est bien d’accord que c’est l’hôpital qui se fout de la charité), elle trouvait le comportement de Sun stupide (en plus de ne pas toujours comprendre de quoi il parlait, mais ça, c’était devenu tellement commun qu’elle n’y faisait presque plus attention).

« Vous avez vraiment rêvé que vous aviez une fille avec elle ? » Bah quoi ? C’était quand même vachement plus intéressant que les délires paranoïaques de Sun, non ?

   
© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
Instructeur
avatar
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 694
Avatar : Lee Byung-hun
Crédits : moony

Âge du perso : 40 ans ( 24 Juin)
Activité : Instructeur dans l'étude des monstres
Feuille de personnage
stat :
stat points
force ■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t227-sun-we-ll-set-fear-on-f
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   10.05.17 21:41

Il étonnant d'apprendre que chez les riches la réputation ne comptait pas. J'avais même pensé que c'était bien la première chose qu'ils faisaient. Visiblement je m'étais trompé sur ce point. Bon, le fait que parler avec quelqu'un signifiait mariage, c'était tout de même assez extrême. A Winhill il n'y avait jamais eu ce genre de problème. Les filles se mélangeaient sans soucis avec les garçons que cela soit pour jouer ou pour discuter. Comme quoi, il y avait vraiment un fossé qui séparait nos deux mondes. Mais je comprenais pourquoi Callista avait fugué. Etre forcé d'épouser quelqu'un que l'on aimait, c'était quelque chose que je n'avais jamais compris. Pour moi qui n'avait jamais éprouvé quoique se soit de vraiment sincère envers mes anciennes petites amies, je me voyais mal en avoir épousé l'une d'entre elles. Je m'étais simplement contenté de hocher la tête pour marquer ma compréhension. Ca n'avait pas du être évident pour elle non plus.

Puis venait la discussion sur mes problèmes personnels. Des soucis que j'avais gardé trop longtemps pour moi. A un point que j'avais fini par tout balancer à celle que j'avais considéré comme une ennemi potentiel. Ou peut être l'était elle vraiment. Je ne savais plus trop. A force tout devenait confus dans ma tête entre Sithmaith et le complot. C'était surement pour ça que j'avais terminé par une note de meurtre à mon encontre. Visiblement, Callista n'avait pas saisi le sous entendu, ou peut être faisait elle semblant de ne pas comprendre. L'amour tuait...était ce pour cette raison qu'elle m'avait lancé un sortilège ? J'avais froncé les sourcils. Etait ce un aveu de sa piètre tentative ? Cela dit je repensait à la jolie rousse et à son coeur brisé par un sale type. La phrase de ma collègue pouvait hélas s'appliquer vu comment était Sithmaith depuis cette trahison.

- Je ne sais pas vraiment, j'ai jamais trop eu le cas

Bien sur mes ex petites amies m'avaient fait de la peine, mais je m'en étais remis assez vite, surtout grâce au soutien de mes anciens amis et de mes mentors. Les deux Seeds qui m'avaient sauvé à Winhill et emmené à la BGU.

- Mais je ne veux pas me mettre en couple avec elle ! Et lui dire que ça me dérange serait lui donner de faux espoir et elle n'a vraiment pas besoin de ce genre de choses...Je veux simplement qu'elle soit heureuse et de mon point de vue, papillonner à droite et à gauche n'est pas une solution...Je sais que c'est pour oublier son passé amoureux mais il suffirait qu'elle trouve quelqu'un de bien, qui la chérira

Qu'elle se retrouve en couple ne me plaisait pas non plus cela dit. Mais je ne devais pas faire l'égoïste. Sithmaith était une chic fille qui méritait d'être aimé. Ca l'empêcherait au moins d'avoir cet esprit autodestructeur.

- Oui...du moins je suppose que c'était elle la mère vu que c'était une gamine rousse qui m'a appelé papa...

Expliquais je en jouant avec mon stylo entre mes doigts. Je n'étais pas vraiment à l'aise de parler de mon rêve. J'avais l'impression que c'était un fait très privé et que je devrais le garder pour moi. Il était cependant trop tard pour revenir sur mes paroles.

- Je devais être vraiment fatigué pour partir dans un délire pareil

_________________
We'll set fear on fire ✽

   
• Award du personnage le plus torturé •
   • Mister FOH •
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   13.05.17 9:13


   
Entre collègues ou entre chiens et chats ?


   
Feat. Sun


Callista réfléchit un instant avant de répondre : « Moi non plus en fait. Je n’ai jamais été assez amoureuse pour souffrir longtemps d’une rupture. » Bienvenue dans la salle des instructeurs, salle réunissant deux sous-doués en matière de sentiments ! Toutefois, la tournure que pris la conversation révéla rapidement à Calli’ que Sun était peut-être pire qu’elle. Il protestait avec trop dé véhémence pour être honnête, il se contredisait aussi car il avait bien dit que ça le dérangeait qu’elle aille « voir quelqu’un d’autre », donc quelqu’un d’autre que lui logiquement. Et en même temps, il ne voulait pas être en couple avec elle, alors qu’il partait plutôt confiant vu qu’il disait ne pas vouloir donner de faux espoirs à la SEED rousse. Mais peut-être que de ce côté là, il avait voulu dire autre chose qu’elle n’avait pas compris, avec lui, ça ne serait pas la première fois que ça arrivait.

« Si le problème c’est juste qu’elle soit avec quelqu’un de bien, pourquoi pas Lucian alors ? Il a le profil du mec parfait. » Elle posa son dossier sur la table sans quitter des yeux Sun. Elle ne le croyait pas quand il disait ne pas vouloir être avec Mademoiselle Orwell. Toutefois, il ne semblait pas être dans ses intentions de lui mentir à elle, c’était lui-même qu’il cherchait à convaincre. Elle devait donc le mettre face à ses propres contradictions… Mais pour ça, il allait falloir dresser un portrait plus que flatteur de son ami. Alors qu’elle savait très bien que cette rumeur n’était que du pipeau le connaissant. Qu’importe, il restait l’exemple idéal. « Ils sont de la même génération, il est populaire auprès de la gente féminine mais n’en a jamais usé, c’est le partenaire de Mademoiselle Orwell depuis longtemps donc il la connaît sûrement très bien et il est extrêmement sérieux dans tout ce qu’il fait. Mis côté à côte, ils font très gravures de mode en plus de ça. Que demander de plus ? » Elle haussa les épaules avec une feinte nonchalance. Elle espérait que le message allait passer : Sun semblait un peu trop croire que la jeune femme n’arriverait pas à régler ses problèmes, à ce compte là, elle allait lui filer entre les doigts avant qu’il ait eu le temps de comprendre qu’il éprouvait des sentiments pour la jeune femme.

Car même si la BGU étaient plein de personnes comme elle (comme eux?) au passé difficile et aux traumatismes bien ancrés, il y avait aussi des gens plus équilibrés. Si un homme de ce genre passait devant Sun en amour, son collègue n’aurait plus que ses yeux pour pleurer – et ça n’améliorerait pas son caractère -. Cela dit, cet homme ne serait sûrement pas Lucian, mais il était tellement adulé par les femmes de la BGU qu’avec en plus le fond de rumeur qui traînait dernièrement, il était le mieux placé pour faire réagir Sun. Puis, Calli’ ne connaissait pas tellement les relations de Mademoiselle Orwell en dehors de Sun et lui, ça lui évitait de raconter des bêtises : il fallait qu’elle paraisse crédible pour qu’il réfléchisse vraiment à ce qu’il ressentait. Ou qu’il se mette en colère. En fait il était probable qu’il finisse par se fâcher, c’était Sun après tout, il était tellement soupe au lait… elle n’avait jamais compris ce qu’il lui reprochait !

Néanmoins, elle s’intéressa à cette histoire de rêve. Cela aussi était très révélateur, même s’il ne semblait même pas s’en rendre compte. Ou pas complètement. Il paraissait vouloir se persuader que c’était une lubie causée par la fatigue. Sur ce coup-là, Callista choisit une approche plus directe mais aussi plus scientifique (la subtilité n’était pas son fort à la base…) : « Les rêves sont généralement un message de notre subconscient. Avec ce rêve il essayait peut-être de vous dire quelque chose… mais ce n’est pas forcément dans ce qu’on voit du rêve qu’est le message. » Même si ça dépendait, après tout ce rêve pouvait juste vouloir dire que Sun avait un désir inconscient de famille et de sécurité. Vu comme il était toujours sur ses gardes, il s’était sûrement interdit de penser à ce genre de choses avant ce rêve, alors le message était peut-être juste un rappel de son subconscient que le temps passait mais qu’il n’était pas encore trop tard.

En fait, Callista ne pouvait pas vraiment faire d’interprétation sûre car elle ne connaissait pas assez bien son collègue, mais il fallait admettre qu’au vu de l’enchaînement de la conversation, elle espérait un peu que ce rêve soit un élément de plus étayant de sa thèse à propos du faux triangle amoureux : Sun-Sithmaith-Lucian.

   
© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
Instructeur
avatar
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 694
Avatar : Lee Byung-hun
Crédits : moony

Âge du perso : 40 ans ( 24 Juin)
Activité : Instructeur dans l'étude des monstres
Feuille de personnage
stat :
stat points
force ■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t227-sun-we-ll-set-fear-on-f
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   14.05.17 21:47

Bien sur que Callista n'avait jamais vécu une peine de coeur. Vu que c'était elle l'ensorceleuse. Elle aurait été alors prise à son propre piège. Je ne savais pas vraiment si elle se rendait compte de ses paroles ou si je m'étais rendu compte de son identité. Peut être même que depuis le début de notre conversation elle me racontait des mensonges, sur sa vie mondaine et sa fugue. Il fallait cependant avouer qu'elle avait l'air sincère. Je soupirai, ne sachant plus sur quel pied danser à présent. Surtout que je m'étais plus ou moins dévoilé à mon interlocutrice.

J'avais manqué de peu de me lever en l'entendant dire que Lucian était le mec parfait pour Sithmaith. Certes, je ne le connaissais pas, je ne pouvais donc pas vraiment si c'était le bon ou non. Mais l'idée ne me plaisait pas du tout. Callista continuait de dépeindre le portait du "couple". Qu'est ce qu'elle cherchait à faire ? Au fur et à mesure de ses paroles, je me sentais mal et en colère. J'avais une furieuse envie de frapper la tête de ce petit ami parfait contre un mur. A la place, le stylo que je tenais dans ma main se brisa en deux. Je ne savais même pas pourquoi j'étais aussi furieux en imaginant Sithmaith avec ce gars. Après tout, la jeune Seed avait pleins d'amants, et ça ne m'avait pas posé problème. Jusqu'à maintenant. En y pensant, ça m'avait dérangé aussi mais je n'avais rien dit. Parce qu'on était pas ensemble. Pas comme les autres pouvaient se l'imaginer en nous ayant vu.

- Comme vous dites. Que demander de plus ? Qu'est ce qu'elle irait faire avec un vieux comme moi ? Et même si...même si j'avais des sentiments pour elle je préférerai me taire plutôt que de perdre ce que l'on a. Appelez ça de la lâcheté si vous voulez

Après tout Sithmaith l'avait dit elle même qu'il n'y avait aucun risque qu'elle puisse tomber amoureuse de moi. Certes, je lui avais dit de ne pas le faire mais elle n'avait jamais montré aucun signe contradictoire. Et puis je supposais que sa jalousie faisait partie de son caractère, son côté possessif. Elle devait être pareille avec ses autres partenaires.

Quant à mon rêve. Je n'avais pas cherché à l'analyser. C'était simplement à cause de la fatigue que j'avais accumulé. Surement que quand je tomberai de sommeil, j'en ferai un autre tout aussi bizarre.

- Et ça serait quoi le message ? " Hé Nanoo, il serait peut être temps de fonder une famille !". Non vraiment, je n'y tiens pas. J'ai déjà perdu la mienne, je n'ai aucune envie de recommencer

Lâchais je d'un ton sombre. Je ne tenais pas à voir encore des gens à qui je tenais se faire tuer. Surtout à cause de moi. Quand j'étais plus jeune, après l'enlèvement de ma soeur et la mort de ma mère, j'avais fait beaucoup de cauchemar. Maintenant ce n'était plus le cas depuis longtemps.

_________________
We'll set fear on fire ✽

   
• Award du personnage le plus torturé •
   • Mister FOH •
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   16.05.17 11:03


   
Entre collègues ou entre chiens et chats ?


   
Feat. Sun


Et bien voilà, on y était. Callista se dit qu’ils s’en sortaient bien qu’il n’ait eu qu’un crayon dans la main à ce moment-là. Toutefois, il restait buté sur cette idée qu’il avait déjà perdu la bataille, autrement dit, ils revenaient en arrière dans la conversation. Mais au moins il ne faisait plus semblant d’être seulement contrarié parce qu’il voulait que Mademoiselle Orwell soit heureuse. C’était tellement égoïste de se cacher derrière ce genre d’argument : « je ne vais surtout pas faire ça parce que je veux son bonheur ». C’est un prétexte qu’on s’invente parce qu’on a peur. C’est tout.

Sur le mode « trois pas en arrière, un pas en avant », Callista répondit : « Pour ce que j’en sais, votre âge n’est pas vraiment un problème pour votre relation actuelle. Pourquoi le serait-il pour un autre type de relation ? » Elle avait bien compris que son collègue était l’amant de la jeune femme ainsi que le processus qui, dans la rumeur, en avait fait quelque chose de bien plus important que ça ne l’était. « Et je ne sais pas si c’est lâche mais en revanche c’est présomptueux. Vous décidez ce qui est bon pour elle ou non en espérant secrètement qu’elle ne vous écoutera pas. Car si Lucian ou un autre homme vous passe devant, il sera trop tard pour la récupérer… et même si je ne doute pas que vos conversations avec elle soit intéressantes, vous n’aurez plus ce que vous avez actuellement. » Dans l’optique peu probable aux yeux de Callista pour que la rousse se mette prochainement en couple (ça n’avait pas trop l’air d’être le genre de fait…), il y avait peu de chance que l’heureux élu la laisse avoir d’autres amants. Sun n’avait donc aucune chance de conserver ce qu’il avait actuellement avec elle, pas à long terme. Et elle était prête à parier sa paye du mois qu’il agissait comme il le faisait toujours (avec elle du moins?), en évitant sa maîtresse, parce qu’il était en colère contre elle à cause de Lucian (paix à l’âme du stylo qui avait payé pour le duo de coéquipiers). L’évitement et les mauvaises ondes n’avaient rien de romantique. Ok. Elle n’était pas très fleur bleue elle-même, néanmoins, elle voyait bien que Sun se sabordait tout seul. Elle avait souvent entendu dire que son collègue était paranoïaque et soupe au lait, mais ça n’avait rien d’étonnant à ce qu’il s’imagine des ennemis partout s’il provoquait sans cesse des disputes, même avec son entourage !

« Le message ne concernait peut-être pas réellement un désir d’enfant. Pas directement. » Si elle devait continuer à parler de la vie privée de son collègue (même si ça apportait un éclairage plus humain donc plus sympathique sur sa personne), elle allait avoir besoin de plus de café. Elle alla donc jusqu’au coin de la salle où ils gardaient les dosettes à café et la bouilloire et s’en prépara un. Elle tournait le dos à Sun, réfléchissant à la suite de ce qu’elle devait dire. Elle secouait le sachet pour délier la précieuse poudre caféinée d’un geste machinal quand elle reprit la parole. « Peut-être que c’est juste la stabilité que votre subconscient vous pousse à chercher. Être instructeur est un métier assez ingrat, la preuve avec l’accident de Lena. Mais la vie ne se résume pas qu’au travail. Et rêver d’une petite fille rousse était peut-être juste destiné à vous ouvrir les yeux sur l’état de votre relation avec Mademoiselle Orwell. Vous dites ne pas vouloir perdre ce que vous avez actuellement, mais cela vous satisfait vraiment d’être dans l’insécurité comme ça ? Mademoiselle Orwell est dans le service actif, il pourrait lui arriver n’importe quoi que l’on pourrait même vous refuser l’entrée à l’infirmerie. » Son café prêt, elle retourna à s’asseoir. Elle le touilla quelques secondes, le temps de laisser Sun intégrer ses paroles. Ou une partie d’entre elle. Elle craignait qu’à tout moment il ne se braque et ne l’envoie sur les roses. Et en même temps, il était déjà extraordinaire qu’il se soit ouverte à elle sur ses problèmes… Quelque part, elle voulait être digne de ces quelques instants de confiance.

« La famille, ce n’est pas toujours ce qu’on croit… Parfois, c’est juste avoir quelqu’un à qui raconter sa journée. » Elle, elle avait Nina, avant du moins… Depuis que sa sœur était loin géographiquement d’elle et qu’elle était aveugle, elles ne pouvaient plus se parler autant. S’être rapprochée de sa demi-sœur l’avait aidé, un peu, mais ce n’était pas pareil. Peut-être que Daisuke était celui à qui elle racontait le plus son quotidien, toutefois, ce n’était pas pareil, car après tout, ils passaient surtout du temps à parler de Daiki. Puis, ce n’était pas d’elle dont ils parlaient. Pas pour le moment du moins… qui sait comment la conversation virerait ?

   
© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
Instructeur
avatar
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 694
Avatar : Lee Byung-hun
Crédits : moony

Âge du perso : 40 ans ( 24 Juin)
Activité : Instructeur dans l'étude des monstres
Feuille de personnage
stat :
stat points
force ■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t227-sun-we-ll-set-fear-on-f
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   21.05.17 20:49

L'âge n'était pas une excuse. Je le savais très bien. Sinon, il ne se serait rien passé entre Sith et moi. C'était simplement moi qui cherchait un moyen d'échapper à cette interrogatoire ou à la situation. Allez savoir. En tout les cas, recevoir des remarques de Callista n'était pas vraiment quelque chose que je pouvais apprécier. Encore si cela venait de Mateusz ou de Zachary, voir même d'Eirena - ça ne sonnerait pas pareil dans ma tête. Là il s'agissait d'une de mes ennemis. Une personne qui avait cherché à m'embrouiller le cerveau. D'ailleurs, est ce qu'elle ne voulait pas tenter le coup en essayant de me faire croire des choses, des sentiments que je pourrais éprouver envers Sith ?

- Vous dites ça comme si vous me connaissez, ou même la relation que j'ai avec elle. Je sais très bien que si elle se case avec un autre mec, notre relation sera différente - sur un point - mais elle sera toujours mon amie.

Du moins je l'espérais. Ou peut être que je l'éviterai afin de ne pas provoquer de problème. Comme maintenant finalement. C'était triste tout de même de penser que l'unique réaction que je pouvais avoir c'était de fuir. Je savais que Callista avait raison - mais il était compliqué d'affronter la vérité sur ce genre de choses quand on avait un complot derrière soi. C'était donc difficile de se dire qu'on pourrait aisément vivre une histoire avec une personne - et alors d'avoir des enfants n'en parlons même pas. Et puis j'en supportais déjà bien assez à longueur de journée.

Il était donc évident que le rêve que j'avais fait ne concernait pas une envie de bébé de mon point de vue. J'ignorais même tout court ce que cela voulait dire. Callista s'était levé pour reprendre un café et je me disais que j'en aurai volontiers ingurgité un autre moi aussi.

- L'insécurité ?

Je riais nerveusement suite à ses paroles. Elle était vraiment sérieuse ? Elle se mettait à parler de ça alors qu'elle faisait partie d'un certains complot qui, justement, visait ma sécurité ? Non mais franchement. J'en avais entendu des bonnes, mais celle ci était vraiment excellente. Je secouai la tête, soupirant avant de retrouver un visage neutre mais marqué par la fatigue que j'avais accumulé.

- Vous savez très bien que je suis très loin d'avoir ma vie en sécurité alors je n'ai pas envie d'entrainer celle de Sithmaith avec moi


Elle pouvait saisir le sous entendu - ou pas. Mais en tout les cas, je n'avais pas l'intention d'avouer quoique se soit à la jolie rousse. Déjà, parce qu'il n'y avait rien. Et aussi qu'elle ne m'aimait pas. Du moins, pas d'amour comme Callista semblait le vouloir. Je me levais à mon tour alors que ma collègue était revenue s'asseoir, pour aller aussi me faire un café. Raconter sa journée hein ? Je secouai la tête tout en versant de la poudre dans mon gobelet un peu écrasé avant d'y couler de l'eau chaude.

- Je n'ai plus de famille, c'est un peu loupé pour raconter ma journée

Lâchais je en me tournant vers elle. Bien que j'ai été adopté - et que les Nanoo aient été très gentils avec moi je n'avais jamais réussi à les voir comme mes parents. Je n'aurai qu'un seul et inique père, et une seule et unique mère. Tout comme une grande sœur.

- Et vous, vous en avez ?

J'en avais un peu assez de parlez de moi depuis tout à l'heure. Je ne savais rien de cette sorcière, alors c'était l'occasion d'en apprendre plus - ou d'entendre des mensonges.

_________________
We'll set fear on fire ✽

   
• Award du personnage le plus torturé •
   • Mister FOH •


Dernière édition par Sun Nanoo le 11.06.17 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   11.06.17 11:50


   
Entre collègues ou entre chiens et chats ?


   
Feat. Sun


Il était vraiment têtu ! Callista restait pourtant de marbre : dans le fond, il n’avait pas tord, elle se mêlait de ce qui ne la regardait pas, elle ne pouvait pas lui reprocher de le lui faire remarquer. Elle restait cependant certaine d’être dans le vrai. « Il est vrai que je ne sais que ce qui se raconte, et là dedans, il faut en prendre et en laisser. Mais j’ai du mal à croire que vous prendriez bien de passer de votre statut actuel – quel qu’il soit précisément – à celui de simple ami. Et il se trouve que je suis de celles qui pensent qu’il n’y a pas de fumée sans feu… Pour des raisons qui vous appartiennent, je crois que vous vous mentez sur vos sentiments. Néanmoins, comme je ne suis pas une grande spécialiste des relations de couple, admettons que je me fais peut-être des idées si cela vous arrange. » Elle haussa les épaules même si, dans le fond, elle ne cédait du terrain que pour ne pas buter son collègue alors qu’il lui parlait à peu près comme une personne normale (pour une fois!).

Elle temporisa donc en allant prendre du café, sachant très bien qu’en dépit de ce qu’elle venait de dire, le rêve de Sun allait les ramener sur le terrain de ses sentiments pour la SEED rousse. Et comme d’habitude, elle ne comprit pas complètement ce qu’il lui disait. Elle fit abstraction de la partie sur la vie en danger qu’il pensait avoir (alors que Balamb et la BGU, en ce moment, c’était bien plus tranquille qu’ailleurs avec tout ce qui se passait à Timber ou à Dollet!), et tenta de le ramener vers ce qu’elle avait sous-entendu précédemment : à savoir que dans sa position actuelle « d’ami » de mademoiselle Orwell, il n’avait aucun droit. Freya n’étant pas officiellement sa sœur comme elle avait été adoptée par une autre famille, elle était bien placée pour savoir combien il pouvait être dur d’avoir des informations quand on n’avait pas la légitimité pour en réclamer.

« Mademoiselle Orwell est la partenaire de Lucian, ainsi que celle d’un SEED… monsieur… Prescott ? Tous sont spécialisés dans les combats, très violents dans le cas de Lucian, vu qu’il fait parti du SOLDAT... Croyez-vous qu’elle soit en sécurité simplement parce qu’elle n’est pas officiellement proche de vous ? D’autant qu’officieusement, tout le monde sait qu’elle l’est... ou qu’elle l’était vu les rumeurs actuelles. » Elle avala une gorgée de mauvais café, refaire référence à Lucian était risqué bien qu’en l’occurrence, elle ne le fasse que pour l’aspect professionnel. Presque du moins. « Ne serait-elle pas plus en sécurité si quelqu’un avait légitimement le droit de réclamer de ses nouvelles dans l’enceinte de la BGU lorsqu’elle revient blessée ? Et de votre côté, ne seriez-vous pas plus rassuré si cette personne, c’était vous ? » Elle laissa sa question en suspens, espérant que cette fois-ci, Sun voit exactement quel était l’argument. Ce n’était pas gagné avec ce coco là ! Il voyait le mal partout mais oubliait facilement ce qui était véritablement dangereux, à savoir la bureaucratie et le cloisonnement des informations (assez normal dans le métier mais parfois tellement frustrant!). Callista ne savait pas qui était la personne à prévenir en cas d’accident grave de la jeune SEED rousse, peut-être personne, mais en tout cas ce n’était pas Sun, ça, elle pouvait le parier sans risque.

Le sujet dériva, on ne sait trop comment, vers la famille. Son absence pour Sun, et une question sur la sienne. Sa vie étant un livre ouvert, elle y répondit sans fard. « J’ai toute ma famille, oui, bien que je ne m’entende guère avec mon père. J’ai aussi deux sœurs, une jumelle qui était autrefois SEED – le duc m’a prise pour elle à Dollet, souvenez-vous -, et une demi-sœur un peu plus jeune que moi qui travaille encore ici. Mais elle est souvent sur le terrain alors pour elle comme pour Nina, je leur parle plus souvent de ma journée par téléphone que de vive voix. » Ce qui n’était pas bien grave, au fond, car elle ne manquait pas d’occupation, et elle avait aussi des amis. « De toute manière, je n’ai pas grand-chose à raconter. Quand je ne suis pas ici à faire cours, je fais du baby-sitting pour aider un ami ou je m’entraîne dans la serre. Depuis que je suis instructrice, à part lors du dernier examen, c’est plutôt calme de mon côté. » Elle réfléchit un instant avant d’ajouter. « Enfin... mon père voulait me marier il n’y a pas très longtemps, mais avec l’invasion de Dollet et ses machinations pour être toujours du côté d’où souffle le vent, ce n’est plus tellement d’actualité. » Et oui, Callista n’avait pas de secret. Elle portait parfois ceux des autres, mais elle-même n’en avait aucun.

   
© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
Instructeur
avatar
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 694
Avatar : Lee Byung-hun
Crédits : moony

Âge du perso : 40 ans ( 24 Juin)
Activité : Instructeur dans l'étude des monstres
Feuille de personnage
stat :
stat points
force ■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t227-sun-we-ll-set-fear-on-f
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   17.06.17 18:05

Voilà maintenant que Callista était devenue psychologue ? Je voyais déjà suffisamment celle qu'on m'imposait, je n'avais pas besoin d'un deuxième avis. J'ignorais où est ce qu'elle était partie chercher que j'avais des sentiments. Je me retenais d'ailleurs de rire, tellement c'était ridicule à mes yeux de penser ce genre de chose. Quand on savait qui j'étais, c'était bien la dernière chose que l'on pouvait imaginer. Raison pour laquelle, les rumeurs je m'en fichais.

- Vous vous faites des idées oui

Répétais je pour bien lui faire comprendre qu'elle se trompait lourdement. Même si, bien sur, ça ne me plairait pas de voir ma relation avec Sithmaith régresser. Mais je ne me voyais pas non plus participer à une tromperie si c'était vrai qu'elle était en couple avec ce fameux Lucian.
Malheureusement Sithmaith faisait partie des Seeds envoyés pour les missions violentes. Vu que c'était sa spécialité le combat acharné. Je savais pertinemment qu'elle ne cueillait pas des fleurs avec son épée. Ce n'était cependant pas le danger auquel j'avais pensé en parlant d'insécurité. Le fait est que j'étais déjà suffisamment inquiet quand elle partait en mission suicide. J'arrivais tant bien que mal à avoir des nouvelles lorsqu'elle revenait, si elle était gravement blessé ou non. Je n'avais jamais tenté d'aller essayer l'infirmerie de moi même. Le risque de me faire piquer était trop grand si j'y mettais les pieds.

- Je ne vois pas en quoi le fait qu'elle ait un petit ami officiel la mettrait en sécurité. Malgré tout elle continuerait de se mettre inutilement en danger


Rétorquais je. Bien que, avant que je ne l'évite, elle m'avait assuré ne faire que des missions lambdas ennuyantes. Je l'avais remercié de se préoccuper de mon inquiétude. Mais ça, c'était avant que ne tombe le sujet couple du moment dans les couloirs de la BGU.

J'en avais un peu assez de parler de tout cela, et changeais de sujet en questionnant ma collègue cette fois ci sur sa famille. Pas que cela m'intéressait, ou peut être un peu au fond. A vrai dire, je ne savais pas vraiment grand chose de Callista, ni des autres instructeurs d'ailleurs. Elle répondait sans aucune hésitation. Une vie de famille surement normale pour les hautes sociétés. Rien de très folichons, même si je soupçonnais d'avoir affaire en plus avec deux autres sorcières en plus de mon interlocutrice. Demi-soeur ou non, il y avait un sang commun.

- Je me souviens vaguement oui


A vrai dire, j'avais plus pensé à la sécurité de tout le monde que d'écouter les discussions des autres. J'étais curieux de savoir la raison pour laquelle sa soeur n'était plus Seed mais je me retenais. Ce n'était pas mes affaires après tout.

- Du baby-sitting...Vous n'avez pas assez d'enfants à garder ici ?

Je ne savais pas comment elle faisait pour avoir autant de patience. Mes élèves m'épuisaient déjà à ne rien comprendre ou à ne pas suivre mes cours, alors ce n'était même pas la peine que je m'occupe du gosse de quelqu'un d'autre.

- Pourquoi vous avez choisi d'être instructrice d'ailleurs ?

Elle ne semblait pas avoir été forcé, comme moi.

_________________
We'll set fear on fire ✽

   
• Award du personnage le plus torturé •
   • Mister FOH •
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   21.06.17 19:55


   
Entre collègues ou entre chiens et chats ?


   
Feat. Sun


« Si vous le dites... » Pas la peine d’insister : elle était têtue mais il l’était plus qu’elle. Puis il devait bien avoir ses raisons pour se mentir à lui-même à ce point, elle n’était clairement pas à même de pouvoir le juger, d’autant que ses rares relations s’étaient toujours soldés par un bel échec. Sûrement parce qu’elle n’avait jamais été vraiment amoureuse… Elle savait aimer pourtant, elle aurait donné sa vie pour ses sœurs, et même pour certains de ses amis, elle aimait avec passion ! Mais jamais d’amour. Peut-être que ce n’était tout simplement pas fait pour elle.

« Hum… comment vous expliquer ça... » Elle réfléchit et finit par dire : « Prenons un exemple concret pour que ce soit plus simple : imaginons que Mademoiselle Orwell revienne blessée de mission et ne soit pas en capacité d’exprimer ses volontés, que pensez-vous qu’il se passe en l’absence de proches avérés ? Moi je peux vous le dire pour avoir vécu la situation : c’est la direction et les médecins qui décident pour le SEED blessé, et les amis n’ont pas leur mot à dire. A partir de là, c’est un coup de dés, ils prennent la décision qui convient le mieux… ou pas. » Son air se fit un peu plus vague alors qu’elle repensait à Thad’ et à tout ce qui s’était passé quand il s’était réveillé, à son impuissance, à son silence aussi… mais qu’aurait-elle pu faire alors ? Et il n’y avait personne à la BGU pour savoir exactement ce que son ami aurait voulu en cas d’amnésie. Elle secoua la tête pour chasser ces mauvais souvenirs, bien que les suivants ne soient pas plus gais puisqu’ils concernaient Nina. « Dans le cas où il existe un proche au sein de la BGU, il peut prendre les décisions pour le blessé, enfin en réalité c’est un peu plus compliqué que ça, il faut signer des papiers etc. mais c’est le principe de base. Moi, avant, ma sœur me laissait décider pour elle quand elle était trop blessée pour parler… même sans aller jusqu’à la blessure mortelle, ça arrive assez souvent. Enfin, après, Nina et moi n’avons jamais été d’une très grande résistance physique non plus, sûrement que Mademoiselle Orwell est plus solide et moins sujette aux visites à l’infirmerie. » Elle ne pouvait pas être plus loin de la vérité, sauf qu’elle ne connaissait pas Sithmaith, donc elle ignorait que celle-ci avait des pulsions quasi-suicidaires qui la conduisait à avoir presque un abonnement mensuel à l’infirmerie.

Comme Sun n’avait plus envie de parler de lui, ils parlèrent d’elle et son collègue ne cacha pas sa surprise d’apprendre qu’elle faisait du baby-sitting sur ses heures de libre. « J’aime bien les enfants, et puis, là, on parle d’un jeune enfant, pas d’un adolescent bourré d’hormones. C’est pour rendre service à un ami, il est SEED et il élève seul son fils, quand ses missions l’obligent à partir plusieurs jours, je m’occupe de Daiki. Ce n’est pas un enfant difficile alors ça se passe assez bien, puis ça m’occupe : je n’avais jamais vécu sans ma sœur jumelle avant qu’elle ne démissionne... » Daiki ayant besoin de ses soins et son attention quand elle le gardait, cela distrayait du manque qu’elle éprouvait à être loin de sa sœur jumelle. Avoir noué un lien avec Freya l’avait aidé aussi à avancer, mais ce ne serait jamais pareil. Non pas parce qu’elles étaient demi-sœurs, ça, ça ne changeait rien pour Callista, Freya était sa sœur, point ! C’était seulement que Nina était sa sœur jumelle, son autre elle-même, et surtout, contrairement aux apparences, elle était le leader de leur binôme.

« Techniquement, ce n’était pas vraiment un choix, plutôt un marchandage interne à ma famille. Ma sœur jumelle est devenue aveugle lors d’une mission, et malgré toute la magie que j’ai dépensé à la soigner et l’opération qu’elle a subie une fois rentrée, c’était irrémédiable. Mon seul salaire ne suffisait pas pour nous deux, ni pour lui payer une ré-éducation digne de ce nom, j’ai donc du demander de l’aide à mes parents. Mais pour avoir encore une fille valide à marier, ils m’ont imposé de devenir instructrice, et en échange ils s’occupaient de Nina. Ils n’ont pas été jusqu’à me demander de démissionner à mon tour, sûrement parce qu’ils savaient que la BGU ne me laisserait pas partir alors que moi je n’avais rien… C’était un compromis : je suis toujours SEED, mais je ne vais quasiment plus sur le terrain. Nina a appris à vivre avec son handicap. Tout le monde est content en quelque sorte. » Sauf elle, mais pour aider Nina, elle aurait été prête à sacrifier bien plus que sa carrière ! En plus, instructrice, ce n’était pas si mal une fois qu’on y était habituée. Comme elle l’avait dit précédemment, elle aimait bien les enfants (même les CADETs pouvaient être pénibles…). Elle ne retourna pas la question à Sun, il n’avait pas l’air de beaucoup aimer leur métier alors c’était sûrement une autre question épineuse et elle avait suffisamment fouiné pour aujourd’hui.

   
© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
Instructeur
avatar
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 694
Avatar : Lee Byung-hun
Crédits : moony

Âge du perso : 40 ans ( 24 Juin)
Activité : Instructeur dans l'étude des monstres
Feuille de personnage
stat :
stat points
force ■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t227-sun-we-ll-set-fear-on-f
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   28.06.17 18:27

Il n'était pas difficile d'imaginer Sithmaith à l'infirmerie. Le plus souvent c'était sa case d'arrivée quand elle revenait de mission. Même si j'étais inquiet, je n'allai jamais lui rendre visite. Parce que de un, je détestais les médecins, et de deux, parce que savais que si je la voyais mal au point je ne serai pas capable de me contenir. Alors droit ou pas, j'étais bien mal loti pour donner mon avis à la place de la jeune Seed. En plus on avait pas du tout la même façon de fonctionner. J'étais prudent et elle, elle fonçait dans le tas. Donc malgré la grande résistance de la jolie rousse, elle passait beaucoup de temps à l’infirmerie, à mon grand damne.

- Je comprend ce que vous voulez dire, mais même si j'avais le statut de petit ami, je ne vois pas en quoi j'aurai le droit sur elle. De mon avis ça ne concerne que la famille

Ce qui était assez drôle, vu que la majorité des Seeds étaient des orphelins...Et jusqu'à preuve du contraire je n'étais pas marié à Sithmaith. On ne sortait même pas ensemble déjà pour commencer. Peut être qu'elle se marierait avec ce Lucian à la place, si ils étaient vraiment en couple. Rien que d'imaginer ce gamin lui passer la bague au doigt me faisait mal au coeur. Pourquoi est ce que je parlais de ça avec ma collègue déjà ? J'étais déjà suffisamment irrité, il n'y avait pas besoin d'en rajouter une couche. Pour calmer mes nerfs, je vidais mon gobelet.

- Un jeune enfant demande quand même de l'énergie non ? D'une autre forme je suppose

Je ne savais pas vraiment. J'avais eu juste une grande soeur alors c'était plutôt elle qui avait pris soin de moi avant de se faire enlever. Je ne savais même pas si elle était toujours vivante ou morte. Son corps laissé à l'abandon , dévoré par des monstres.

- Je suis navré pour votre soeur...

Commençais avec un petit sourire désolé. J'ignorais ce qui était arrivé à la fameuse Nina, du coup, celle avec qui on avait confondu Callista à Dollet. Etre aveugle, c'était vraiment affreux. Pour l'avoir expérimenté cinq minutes quand j'étais plus jeune. Je n'avais pas non plus choisi d'être instructeur, au moins cela nous faisait un point commun. Même si elle l'avait fait pour sa soeur au final. C'était un sacrifice remarquable. Alors que moi, c'était parce que j'étais soit disant trop dangereux.  

- Nous sommes tous les deux victimes d'un chantage manifestement, mais j'espère un jour redevenir un Seed

Peut être que Callista avait une astuce pour m'aider à quitter mon statut d'instructeur. Après tout, dehors il était bien plus simple de m'éliminer.

_________________
We'll set fear on fire ✽

   
• Award du personnage le plus torturé •
   • Mister FOH •
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   08.07.17 11:53


   
Entre collègues ou entre chiens et chats ?


   
Feat. Sun


« Si les SEED avaient beaucoup de famille, ça se saurait… ce sont en général les compagnons qui font office, mais évidemment il faut quand même remplir des papiers pour certifier que la personne est d’accord. Officiellement, ma demi-sœur n’est pas de ma famille, mon père ne sait même pas qu’elle existe à mon avis, mais je vais quand même la désigner prochainement. Je pensais que je n’en aurais plus jamais besoin… depuis l’examen j’ai changé d’avis. » Ils avaient tous été en grand danger et s’il lui étai arrivé quelque chose, elle aurait voulu que Nina n’ait pas à se déplacer jusqu’à la BGU, surtout que maintenant qu’elle était une civile, elle n’avait peut-être même plus le droit d’entrer… même si elle connaissait les lieux… Callista ne s’était pas vraiment renseigné là-dessus car Nina bougeait assez peu, surtout seule, en partie parce que leur père voulait garder un œil sur elle, un peu parce qu’elle ne se déplaçait facilement avec son chien guide et sa canne que depuis quelques mois. L’apprentissage de cette nouvelle vie avait été long… et rapide en même temps, car ça ne faisait pas tout à fait deux ans après tout.

« Oh, Daiki est plutôt mignon. Et puis, j’aime vraiment m’en occuper, ça compense. Parfois, je trouve même que c’est plus reposant que de gérer les cadets. » Sûrement parce que Daiki était tout seul alors que les Cadets étaient en bande, et puis, quand elle faisait les entraînements au combat à distance, elle utilisait souvent la para-magie, et même en étant douée dans ce domaine, ce n’était pas complètement neutre en terme de fatigue. S’occuper de Daiki c’était plutôt une activité normale à côté.

« Merci... » Elle souffrait moins maintenant de ce qui s’était passé avec Nina, mais elle éprouvait encore un sentiment profond d’impuissance quand elle y repensait. Elle n’avait pas pu sauver sa jumelle, elle avait même été celle qui s’était ensuite laissée consoler… Depuis, elle s’était promis d’être moins passive pour que ça n’arrive plus jamais. Pourtant, lors de l’examen, Lena avait été blessée à son tour alors qu’elle était sous sa responsabilité… et la première fois qu’elle avait vu Freya c’était à l’infirmerie. Callista avait le sentiment que ça ne dépendait jamais complètement d’elle, que le destin de ceux qui l’entouraient n’était pas influencé par ses actes, quelque soit l’énergie qu’elle y mettait. Par moment, ça la déprimait… Puis, elle se rappelait qu’elle avait promis à Nina de continuer sur le chemin qu’elles avaient choisi adolescente et elle poursuivait sa route, se levant chaque matin pour donner cours, former la nouvelle génération.

« Ah oui ? Le métier d’instructeur vous déplaît vraiment ? Par certains côtés, moi je l’apprécie… même si le terrain me manque par d’autres. De toute façon, le principe du chantage c’est que nous n’avons pas vraiment le choix, il faut faire ce qu’on nous demande, n’est-ce pas ? » Question rhétorique, évidemment qu’ils n’avaient pas le choix. Elle, en tout cas, ne voyait pas comment elle aurait pu faire pour aider Nina à l’époque de l’accident si elle était restée SEED. Puis, au-delà de tout l’aspect financier, cet épisode de sa vie l’avait un peu traumatisée, elle n’était sûrement plus aussi efficace sur le terrain qu’autrefois sans sa jumelle à ses côtés.

   
© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
Instructeur
avatar
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 694
Avatar : Lee Byung-hun
Crédits : moony

Âge du perso : 40 ans ( 24 Juin)
Activité : Instructeur dans l'étude des monstres
Feuille de personnage
stat :
stat points
force ■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t227-sun-we-ll-set-fear-on-f
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   15.07.17 21:39

Callista avait l'air d'avoir une histoire de famille très compliqué. Enfin, elle avait cependant la chance d'avoir trouvé une soeur alors que les autres, avaient plutôt tendances à la perdre. Je n'espérais pas non plus sortir un nouveau membre de ma famille d'un chapeau, hein. A mes yeux, on serait toujours que quatre, morts ou vivants. Après, peut être que c'était important d'avoir quelqu'un sur qui compter en cas de gros pépins ? J'avais mes parents adoptifs pour ça, mais est ce que la BGU les appelleraient pour leur demander leur avis ? Probablement que non. Elle se ferait un plaisir de me laisser crever si l'opportunité se présentait. Le retour à Dollet, ça ne comptait pas. Je n'étais pas assez au bord du gouffre pour faire croire que c'était trop tard.

- De toute façon, elle a de la famille si jamais il lui arrivait quelque chose de grave

Et puis je pourrai moi même les avertir si la BGU ne faisait pas le nécessaire. La jeune Seed m'avait rapidement parlé de ses parents l'autre soir, tout comme moi elle n'allait pas souvent les voir mais ils s'aimaient tout de même.

- Je comprend...en fait en y repensant vous n'avez pas tort sur ce point

Je me rappelais quand je m'étais occupé d'Eireina quand elle était toute petite. Comme sa mère l'avait délaissé au bon soin de la BGU, j'avais souvent croisé la petite bouille blonde et m'étais pris d'affection pour elle. Et en effet, il était moins fatiguant de s'occuper d'une petite fille qu'une classe entière remplie de Cadets.

Je ne savais pas quoi rajouter par rapport à ce qu'avait vécu Nina, sa soeur. Finir aveugle, c'était terrible. On devait surement se dire au début qu'on aurait préféré mourir. En tout les cas, j'aurai jamais réussi à m'y faire. Peut être que Callista avait jouer un grand rôle de support dans cette dure étape dans la vie de sa jumelle. Je m'étais donc simplement contenté d'esquisser un sourire. On abordait ensuite un sujet plus épineux de mon côté. Je n'aimais pas être instructeur, malgré que cela faisait dix ans que j'enseignais mon avis n'avait pas changé. J'étais venu là parce qu'on m'y avait obligé. Parce qu'on s'était joué de moi.

- Tant mieux si vous l'appréciez, mais de mon côté ça n'a jamais été mon cas. Comme vous le dites, j'ai été obligé d'obéir pour ne pas finir dehors

Ou plus exactement : pour ne pas qu'on me balance à Kramer. En plus c'était un mensonge, je n'avais pas délibérément tirer sur ma coéquipière, peu importe ce que les autres témoins de la mission pouvaient dire. Elle avait essayé de me tuer. Mais comme personne ne me croirait, je n'avais jamais parlé de cette histoire. De la véritable raison pour laquelle j'étais devenu instructeur.

_________________
We'll set fear on fire ✽

   
• Award du personnage le plus torturé •
   • Mister FOH •
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   22.07.17 11:57


   
Entre collègues ou entre chiens et chats ?


   
Feat. Sun


« De la famille à la BGU ? » Les civils n’avaient pas le droit d’entrer si facilement dans l’enceinte, c’était bien le problème. Car sinon, Nina ne vivait plus à Balamb mais ce n’était pas comme si elle était morte non plus, sauf que maintenant qu’elle était civile, elle n’avait plus le droit d’aller et venir comme autrefois à ses côtés… même quand elle venait lui rendre visite, elles restaient en ville. Et cela n’arrivait pas souvent car sa jumelle n’avait pas l’habitude de marcher dans cet endroit, elle se dirigeait mieux à Dollet. Encore que la question se pose de moins en moins, à force de tourner sa veste, leur père n’allait plus savoir comment s’en sortir. Arriverait un moment où Balamb serait le seul endroit où Nina serait en sécurité. Restait à savoir ce qu’elle pourrait y faire, cela faisait parti des nombreux points que Callista n’avait pas encore réussi à éclaircir. Sûrement parce que Nina éludait habilement la question à chaque fois…

Laissant la question de sa famille de côté aussi bien dans la conversation que dans son esprit, elle évoqua Daiki et, visiblement, Sun comprenait à peu près ce qu’elle lui expliquait. Un jeune enfant n’était pas comme un adolescent… ce n’était pas la même relation, et en plus elle connaissait mieux le contexte familial de Daiki que celui de la plupart des Cadets en dépit des dossiers qu’ils avaient sur chacun d’eux en tant qu’instructeurs.

« C’est quand même bien plus mignon quand c’est petit. Les ados ont parfois des réactions qui m’échappent… ça me fait me sentir très vieille par moment. » Elle n’avait pourtant eu son diplôme que dix ans plus tôt et cela paraissait être une éternité quand elle constatait le fossé des générations. A moins que ce ne soit celui du milieu socio-culturel. Même si Callista avait des côtés un peu garçon manqué, dans son maintien et dans sa manière d’être, elle restait un peu plus bourgeoise que la moyenne… C’était ce qui la faisait paraître froide, car elle avait un port de tête assez inhabituel pour une SEED. En outre, elle était très flegmatique, ce qui n’aidait pas à donner une image d’elle douce et maternelle, alors que c’était ancré en elle, Nina pouvait le dire (et s’en plaindre!), sans parler de Freya qui le découvrait petit à petit.

Quant à Daiki, il faisait tout ce qu’il pouvait pour qu’elle devienne vraiment « sa » maman, mais Calli’ avait quelques réticences qui n’avaient rien à voir avec le petit garçon. C’était plutôt l’idée que sa relation change avec Daisuke qui la stressait. Encore un truc auquel il valait mieux qu’elle ne pense pas trop...

« Et bien au moins, vous n’êtes pas dehors, et vous êtes utile. Puis… vous avez des amis ici, non ? » Mademoiselle Orwell, mais probablement pas qu’elle, car l’être humain n’était pas solitaire, il avait besoin de vivre en groupe d’une manière ou d’une autre. Callista ne doutait pas que Sun ait ses proches bien qu’elle ne les connaisse pas ou peu, fréquentant peu son collègue.

   
© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
Instructeur
avatar
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 694
Avatar : Lee Byung-hun
Crédits : moony

Âge du perso : 40 ans ( 24 Juin)
Activité : Instructeur dans l'étude des monstres
Feuille de personnage
stat :
stat points
force ■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t227-sun-we-ll-set-fear-on-f
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   24.07.17 22:30

Je m'étais surement mal exprimé. Sithmaith n'avait pas de famille dans la BGU. Je savais que c'était compliqué pour les civils d'entrer ici mais j'espérais au moins que Kramer avait la décence de prévenir les proches à l'extérieur.

- Non, je veux juste penser que Kramer est un humain avant d'être un...directeur

J'allai dire complotiste mais je n'étais pas certains que Callista aurait apprécié que je qualifie le patron de cette façon. Ou peut être qu'elle aurait penser que j'avais grillé le truc. L'idée qu'elle faisait partie du complot trottait toujours dans mon esprit. Jamais les soupçons ne me quittait. Et puis le sujet sur la famille c'était assez épineux vu le contexte que chaque personne du bâtiment avait. La majorité était des orphelins après tout, ou des adoptés suite à la mort de leurs parents, comme moi et Sithmaith. Tout le monde n'avait pas une vie dorée comme ma collègue. Je ne disais pas qu'elle était toute rose, mais ses soucis de mariage et de mondanité c'était vraiment de la broutille.

- Vous n'êtes pas la seule à vous sentir ainsi, et encore vous êtes sans doute plus jeune que moi

Moi aussi j'avais été un adolescent, mais à l'époque ce n'était pas les mêmes préoccupations que maintenant. Je me demandais même si de générations en générations ce n'était pas pire le comportement des élèves. Ce qui annonçait des années encore plus fatigantes à venir si je ne réussissais pas à redevenir un Seed d'ici là. Certes, je n'étais pas dehors comment venait de le dire Callista mais quitte à être prisonnier j'aurai aimé faire quelque chose d'intéressant et non enseigner les monstres à des indisciplinés. J'avais froncé les sourcils suite à sa question sur des potentiels amis. Mon cerveau criait "alerte ! alerte !". Elle devait surement chercher si j'avais des complices, des personnes à qui faire du mal pour m'atteindre. Dommage pour elle, je n'étais pas un idiot qui allait les balancer. Je me refermais à nouveau, reprenant un ton froid.

- Je n'irai pas jusque là, juste des connaissances

Elle en était arriver à me poser des questions sur ma vie personnelle j'allai devoir la laisser. La discussion sur ma relation avec Sithmaith ne comptait pas, vu que ce n'était que de simples théories fumeuses. Des discours pour m'embrouiller le cerveau. Je jetais un oeil à ma montre, avant de rassembler mes copies.

- Le temps passe, je vais devoir vous laisser

_________________
We'll set fear on fire ✽

   
• Award du personnage le plus torturé •
   • Mister FOH •
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   27.07.17 17:25


   
Entre collègues ou entre chiens et chats ?


   
Feat. Sun


Callista pensait que pour ce qui était de Kramer, cela dépendait des circonstances. Parfois, il était humain avant d’être directeur et parfois l’inverse. Elle pensait là au cas de Thad’ qui avait perdu la mémoire et à qui on avait caché qu’il avait une famille pendant des années… Là, clairement, c’était le directeur qui avait parlé. Alors que quand elle avait eu des problèmes après l’accident de Nina, il avait été plutôt gentil. Peut-être qu’en cet instant, ça avait été plutôt l’humain, car même aveugle, Nina était une ancienne SEED. Ne sachant pas quoi répondre sur le sujet, elle se contenta d’un léger acquiescement de la tête. Ils n’étaient pas assez proches pour qu’elle se confie au sujet de ses récents doutes sur leur directeur et sur la BGU en général. Elle avait encore envie de croire en eux… mais il y avait tant de choses qu’elle ne savaient pas, elle craignait que certaines ne mettent à mal sa loyauté, pourtant indéfectible.

« Je suppose que c’est une question de génération et de circonstance. Le monde que nous avons connu n’est plus le leur… » Elle ne se prononcerait pas sur ce qui était le mieux mais avec Cyadée dans l’équation, leurs propres expériences n’avaient peut-être pas été si terribles. Surtout en comparaison avec Callista – en effet plus jeune que Sun de dix ans – qui avait eu un père tyrannique mais qui s’était échappée de son emprise voilà déjà longtemps. En plus, Nina était devenue aveugle, toutefois, sa famille entière était vivante ainsi que tous ses amis proches. Elle n’était pas à plaindre et était assez partisane d’un bon vieux « c’était mieux avant », tout en reconnaissant ne pas avoir forcément assez de recul pour réellement juger.

Elle resta impassible face à la remarque de son collègue sur le fait qu’il n’avait que des collègues, mais elle trouvait ça assez amusant dans la mesure où peu de temps auparavant ils discutaient de sa relation avec une certaine rouquine qui était plus qu’amicale… enfin… de ce qu’elle avait cerné de lui, il n’aimait pas être confronté à ses sentiments alors elle laissa couler. Avoir eu avec lui une discussion normale, presque cordiale par instant, était déjà un progrès, il ne fallait pas trop en demander. Surtout que Calli’ n’était pas forcément douée pour les relations humaines vu qu’elle était tellement flegmatique qu’on la pensait généralement insensible : il n’y avait pas plus faux, mais allez le leur faire comprendre à tous ces gens qui jugeaient sur les apparences !

Finalement, Sun fit quelque chose qui ressemblait à une sorte de fuite. Elle l’observa rassembler ses affaires alors qu’elle allait ranger le coin café pour s’occuper : « Bonne journée monsieur Nanoo. » Lui dit-elle simplement d’un ton plat. Elle espérait pour lui qu’il arriverait à surmonter cette histoire avec Lucian et mademoiselle Orwell, histoire d’être un peu moins nerveux au quotidien ainsi qu’à terme moins fatigué. Leurs élèves n’en seraient que plus heureux.

Quand il fut parti, elle consulta une dernière fois le planning et se dirigea lentement vers les serres pour son prochain entraînement qui ne commencerait que plus tard.

{Topic terminé}

   
© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre collègues ou entre chiens et chats ? [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre les draps... entre les fesses...
» Système d'échanges entre villes en mode solo
» [Biblio] Histoire de l'entre deux guerres
» [RP] Entre Die et Embrun : Aspres
» [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Field of Heroes :: Have A Break :: Notre Histoire :: Chapitre 4 : Esthar et la tentative d'assassinat-