AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Love and Other Drugs | Marcy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
(Admin) ϟ SEED de rang 23, Spécialiste de l'espionnage et infiltration
avatar
Date d'inscription : 25/12/2015
Messages : 845
Avatar : Willa Holland
Crédits : Inconnu

Âge du perso : 23 ans (26 aout)
Activité : SEED spécialiste de l'espionnage et de l'infiltration
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t73-selena-daughter-of-the-m
MessageSujet: Love and Other Drugs | Marcy   27.09.17 14:42


Love and Other Drugs


Ces derniers temps, j’avais fait du balcon ma base d’opération. Je m’y rendais dès que je me retrouvais à devoir zoner dans la BGU. Mes amis pensaient que j’étais très occupée ou que j’avais besoin de temps pour moi. La vérité ? J’évitais Zack comme la peste. J’avais fini par atteindre ma limite. L’angoisse profonde qui m’avait saisie lorsque qu’il avait été fait prisonnier, tout comme Megara et Lucian sans compter la douche écossaise qu’il me faisait subir à tout bout de champ commençait réellement à me fatiguer. Pendant l’année écoulée, mon cœur avait si souvent été tiré vers le haut puis vers le bas que je ne savais pas s’il s’en remettrait un jour.  

Je m’étais sentie très isolée dernièrement. Le Directeur était toujours faché après moi et cela se ressentait dans les missions qu’il me confiait. Heureusement pour ma santé mentale, Lucian avait fini par sortir de sa torpeur suite à son séjour dans le désert. Il était loin d’être guéri mais il ne jouait plus les ermites ce qui m’enlevait une source d’inquiétude. Je faisais donc d’une pierre deux coups en le noyant sous un déluge de parole de façon à ce qu’il n’ai plus la place de penser à ce qu’on lui avait fait subir.

C’était d’ailleurs ce que je faisais à ce moment précis, alors qu’il venait de me proposer une balade en ville avec lui et Zachary.

« Je ne peux pas Lucian. Non. Je ne suis pas fâchée, je suis frustrée c’est différent. Oui, parfaitement. Dans ce sens-là. Comment ça pas de détails ? Pff. Non, vraiment, je suis fatiguée. Ça fait des années que j’attends. J’ai supporté d’apprendre qu’il était sorti dans mon dos avec une de mes amies, j’ai supporté qu’il fasse comme si je n’existais pas après ce qui s’était passé à Winhill et j’ai supporté sa crise incompréhensible contre Mateusz. J’ai supporté de ne pas savoir si vous étiez mort ou vivant et de ne pas avoir le droit de faire quoi que ce soit pour vous récupérer mais je ne suis pas sûre de pouvoir encaisser quoi que ce soit de plus. Je suis fatiguée Lu’ ! Fatiguée de courir après des hommes cabossés qui finissent invariablement par me faire du mal. Tout aurait été tellement plus simple si on s’en était tenu à notre plan de gamin en se mariant tous les deux. Seulement voilà, j’ai l’incarnation du prince charmant comme meilleur ami et je le considère comme mon frère. Je suis vraiment détraquée. »

Je lâchais un profond soupir désabusée. Avec leur quête de la perfection me concernant, mes parents m’avaient en quelque sorte brisée. Quelqu’un comme Lucian qui aurait été le petit ami parfait pour n’importe quelle femme normalement constituée n’aurait jamais pu m’attirer. Il n’y avait qu’à voir les cas qui avaient attirés mon attention jusque-là. Des hommes fiers et trop orgueilleux pour leur propre bien Des hommes avec juste ce qu’il fallait de blessures et de fêlures pour que j’ai envie de les réparer. Mais surtout, des hommes insupportables. Et à chaque fois, j’avais payé le prix de mes gouts particuliers par autant de coups de poignards en plein cœur.

La voix de Lucian me tira de mes pensées. Il me proposait de laisser tomber sa sortie avec Zachary pour passer du temps avec moi. Une crème, comme je vous le disais.

« Non, non ! Ca fait longtemps que tu n’as pas mis le nez dehors alors ne t’en prive surtout pas pour moi. Tu me connais, ça va passer. Une petite visite à la serre de combat et un peu d’extermination me remettra les idées en place. Vas-y et amuse toi ! »

Un peu de marchandage pour le décider à partir plus tard et je me décidais à raccrocher.

« Tu peux te montrer maintenant. J’ai bien senti que je n’étais plus seule. »

Oui, car pendant ma conversation avec mon ami, des picotements caractéristiques à l’arrière de ma nuque m’avait indiqué une présence. On apprenait vite à développer ce sixième sens quand on bossait en infiltration. Rien de ce que j’avais dit n’était vraiment confidentiel c’est pourquoi j’avais continué mais si mes problèmes personnels devaient encore une fois être répandus dans la BGU, connaître le visage du responsable ne me ferait pas de mal.
©️ Field of Heroes

_________________

La reine des cartes

Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Cadet
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1668
Avatar : Sadie Sink
Crédits : ABΔИDON (avatar) astra (sign)

Âge du perso : 16 ans
Activité : Cadette
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■
magie/aura■■■
resistance■■
esquive

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t784-marcy-crying-lightning
MessageSujet: Re: Love and Other Drugs | Marcy   26.11.17 11:02


Love and Other Drugs


Adossée contre la porte l'air coupable, Marcy épiait la silhouette d'une SEED au téléphone alors qu'elle entortillait le fil de ses écouteurs qu'elle avait finalement ôté, curieuse. Ce n'était pas son genre d'écouter aux portes ou de se mêler des choses qui ne la regardaient pas, du moins tachait elle de s'en convaincre car elle avait finalement depuis toujours la fâcheuse manie de mettre son nez dans les affaires des autres. Trop curieuse pour son propre bien, elle se surprenait parfois à décider d'un sujet d'observation pour la journée et de le suivre presque sans s'en rendre compte quelques heures durant. Une habitude qui en inquiétait plus d'un et qui avait déjà fait jacasser certains de ses camarades, plus malins qu'elle ne le pensait et qui voyaient clair dans son étrange petit jeu. Elle se moquait depuis toujours des réputations mais le fait est qu'elle était loin d'être populaire auprès des autres élèves de sa promotion qui pestaient lorsqu'ils étaient invités à former un binôme avec elle. En témoignait un bleu sous sa joue, sois disant les risques du combat, mais son accolyte avait de toute évidence cogné plus fort qu'il n'aurait du, par vengeance suspectait elle. Mais ça, c'était une autre histoire...

Dans sa main libre, une barre de chocolat. Marcy tentait de ne pas froisser l’emballage qui manquait à tout moment de trahir sa position. Même la ranger c’était courir le risque que la SEED la repère, tout comme refermer la porte qu’elle avait entrebâillé plus tôt. Elle se considérait prise au piège, aussi bien par la situation que par la conversation de son ainée, car bien malgré elle, elle voulait maintenant en connaître le fin mot. Pas que l’échange soit des plus intéressants, il l’intriguait seulement, les préoccupations des grandes personnes lui semblaient parfois si étranges, ils avaient l’art de compliquer des choses qui pourtant de son point de vue semblait simple à démêler.

Mais il était l’heure de quitter son poste, la SEED venait de raccrocher et alors qu’elle s’apprêtait à quitter les lieux, la voix de la jeune femme l’apostropha. Alors Marcy resta un temps immobile, grimaça et finit par pousser le battant, le visage fermé.

« Mmh. Désolé. »

Commença t’elle en haussant les épaules, rangeant ses écouteurs qui dépassèrent de sa poche mais pas sa barre de chocolat à laquelle elle se cramponnait.

« D’habitude c’est libre ici. J’attendais juste que la place se libère. Bon… Inévitablement, j’ai entendu une partie de la discussion. »

Finit-elle par admettre en haussant à nouveau les épaules, toujours aussi peu expressive. Marcy finit par hausser un peu le menton avant de reprendre.

« Je crois que tu as raison, il n’y a rien de mieux de la serre de combat pour se remettre les idées en place. »

Elle ne lui demandait pas son avis, peut être réagirait elle mal, après tout elle ne la connaissait pas et courrait le risque d’être qualifié de merdeuse qui n’avait certainement aucun droit de faire le moindre commentaire sur ce qu’elle venait d’entendre. Pourtant Marcy ne parvint pas à se retenir, elle avait pincé ses lèvres, froncé ses sourcils et après avoir pesé le pour et le contre, finit par s’adresser à nouveau à la jeune femme.

« Il ne faut pas gaspiller son énergie pour ceux qui ne le mérite pas. Je me permets, parce qu’il y a l’air d’avoir une personne pour qui tu comptes, il ne faudrait pas qu’une autre qui te faisait ou fait du mal prenne plus d’importance. C’est bateau mais… »

Mais elle s'était permise de le lui dire, parce que parfois les mots les plus simples étaient ceux qui résonnaient le mieux, et qu'elle n'aimait pas voir quelqu'un en détresse sans prendre le temps de tenter de lui venir en aide.
©️ Field of Heroes

_________________


Crying Lightning.
Marcy Stuart ☽ Tomorrow is another day and you won’t have to hide away. You’ll be a woman, girl! But for now it’s time to run, it’s time to run!


La membre en or + serial voteuse
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang 23, Spécialiste de l'espionnage et infiltration
avatar
Date d'inscription : 25/12/2015
Messages : 845
Avatar : Willa Holland
Crédits : Inconnu

Âge du perso : 23 ans (26 aout)
Activité : SEED spécialiste de l'espionnage et de l'infiltration
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t73-selena-daughter-of-the-m
MessageSujet: Re: Love and Other Drugs | Marcy   05.12.17 21:49


Love and Other Drugs


Après avoir apostrophé l’espion inconnu, j’attendais tranquillement qu’il se montre. Je n’avais pas vraiment l’habitude qu’on m’épie et je me demandais s’il s’agissait à nouveau d’un SEED un peu trop porté sur les rumeurs idiotes qui m’entouraient et qui aurait décidé de tenter sa chance. Ca arrivait bien plus souvent que je n’aimais l’admettre et cela m’agaçait toujours autant. Alors qu’une petite forme passait la porte, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir une petite cadette à l’air mal à l’aise. Allons bon, mon but n’était pas de la terroriser. Effaçant donc mon froncement de sourcils, je me composais un visage plus avenant alors que la petite s’excusait. Je balayais ses excuses d’un geste évasif de la main. Ce n’était pas bien grave après tout. Toute la BGU connaissait déjà une partie de ma vie sentimentale à cause du torchon qui était édité tous les mois avec les potins de la BGU. Je la laisse donc parler. Au moins, elle n’a pas l’air trop timide. En fait, elle est plutôt mignonne.

« Je venais souvent ici quand je suis arrivée à la BGU. Ca va faire cinq ou six ans maintenant. Pour réfléchir. »

La jeune fille poursuivit sur la serre de combat et la nécessité de ne pas gaspiller son énergie. Elle avait du cran. Oui, décidemment, elle me plaisait bien cette petite. Bon, avec ma conversation avec Lu’, elle n’avait pas tous les tenants et aboutissants du problème mais sa fraicheur me faisait du bien.

« Oui, les sentiments ça n’a jamais été mon point fort. J’ai toujours assez mal géré tout ça. Au moins, le combat, ça je maîtrise. »

Quitter la section administrative du G-G pour rejoindre la BGU avait sans doute été ma meilleure décision. J’étais plutôt douée pour la prise de décision si l’on ne s’attardait pas trop sur ma vie sentimentale. Dans ce dernier domaine, c’était à pleurer. Mes malheurs avec Zack occupaient bien trop mes pensées et cela se ressentait sur mon travail. Il était temps que cela cesse. Je décidais donc d’oublier tout ça et de me concentrer plutôt sur la petite que me faisait face.

« Je m’appelle Selena au fait. Et toi ? Encore désolée d’avoir monopolisé l’espace. »

Je quittais mon poste en sautant d’un geste vif pour me remettre sur mes deux jambes avant de tendre ma main à la petite cadette afin de sceller cette nouvelle rencontre.
©️ Field of Heroes

_________________

La reine des cartes

Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Cadet
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1668
Avatar : Sadie Sink
Crédits : ABΔИDON (avatar) astra (sign)

Âge du perso : 16 ans
Activité : Cadette
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■
magie/aura■■■
resistance■■
esquive

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t784-marcy-crying-lightning
MessageSujet: Re: Love and Other Drugs | Marcy   07.12.17 19:09


Love and Other Drugs


Quand elle lui était apparue, les traits du visage de la SEED s'était radoucit. C'était quelque chose dont Marcy avait l'habitude, elle avait remarqué que les regards s'attendrissaient lorsqu' elle entrait dans une pièce mais que les sourcils  se rejoignaient dès lors qu'elle prenait la parole ou commençait à bouger. Elle etait l'une des plus petites élèves de sa promotion, son visage poupon et ses longs cheveux roux devaient évoquer la candeur à ceux qui ne la connaissaient pas encore mais très vite ils comprennaient qu'ils s'étaient fourvoyés, qu'il y avait erreur Sur la marchandise, comme si l'on avait livré le mauvais corps à cet esprit brut qui n'avait d'enfantin que ses traits.

La SEED balaya ses excuses d'un geste délicat de la main. Peut être s'était elle attendue à tomber sur quelqu'un d'autre, quelqu'un a qui elle aurait fait passer un mauvais quart d'heure. De ce qu'il lui était parvenu, son aînée semblait à cran, mais plus que coléreuse, elle était triste.

Lorsqu'elle rebondit en évoquant le balcon, Marcy opina de la tête, balayant l'endroit du regard avant de fixer le ciel.

« C'est un des plus chouette endroit de l'établissement, je trouve. »

Elle aimait s'y retrouver. Il était étrangement moins fréquenté que le balcon de la serre de combat. Peut être la lourde porte derrière laquelle il se cachait dissuadait les moins curieux d'en franchir le seuil. Mais pour la rouquine qui n'appréciait que trop découvrir tous les recoins caché d'un établissement, c'était l'une des premières portes qu'elle avait voulu pousser.

Son interlocutrice renchérit en confessant qu'elle n'était pas la mieux placée pour gerer ses émotions. Maladroitement sans doute Marcy haussa ses épaules d'un air embêtée, ne pouvant que compatir n'ayant jamais elle meme trop réussi à briller dans ce domaine, mais ne trouvant donc pas les mots pour poursuivre leur drole d'entrevue. Tout ce qui avait un rapport avec les sentiments ne la mettait pas foncièrement mal à l'aise, elle se révélait être étrangement de bon  conseil parfois, mais dépendant de son interlocuteur elle ne se sentait pas toujours légitime de prendre position. Aussi fut elle rassurée que la SEED reprenne la parole et se présente. Marcy resta un court instant incrédule avant de tourner la tête de droite à gauche, ses boucles rousses balayèrent ses épaules et elle glissa une main dans ses tignasses pleines de noeud pour les rabattre en arrière.

« Non, non - tout le monde peut venir ici. À vrai dire je suis plutôt étonnée de m'y retrouver seule à chaque fois. Je m'appelle Marcy, enchantée Selena. »

Glissant sa main libre dans celle de l'aînée pour la serrer dans la sienne avec sa poigne habituelle, elle esquissa un sourire en coin plus ou moins réussi - elle n'était jamais très convaincante quand elle souriait et le savait - avant de la remettre dans la poche de son pantalon.

« On raconte que tu deviendra SEED de rang A, chez les cadets. »

Elle n'avait pas pu s'en empêcher. À partir du moment où elle avait entendu son nom, elle avait enfin pu mettre un visage sur celle dont on vantait les exploits dans les rangs des plus jeunes. Beaucoup d'entre eux la citait en modèle, pour ce qui était des rumeurs sur sa vie sentimentale, Marcy ne s'y intéressait pas assez pour y faire cas et avait déjà oublié ce qu'on avait pu raconter sur son compte. Mais la femme et son parcours l'intéressait, elle s'estimait chanceuse de pouvoir discuter un peu avec elle et bien que beaucoup de questions se bousculent dans sa tête, la seule qu'elle formula à voix haute en lui présentant une barre chocolaté fut un bête :

« Tu en veux ? »

Qu'elle ne regrettait pas... Mais trouvait un peu léger.

©️ Field of Heroes

_________________


Crying Lightning.
Marcy Stuart ☽ Tomorrow is another day and you won’t have to hide away. You’ll be a woman, girl! But for now it’s time to run, it’s time to run!


La membre en or + serial voteuse
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang 23, Spécialiste de l'espionnage et infiltration
avatar
Date d'inscription : 25/12/2015
Messages : 845
Avatar : Willa Holland
Crédits : Inconnu

Âge du perso : 23 ans (26 aout)
Activité : SEED spécialiste de l'espionnage et de l'infiltration
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t73-selena-daughter-of-the-m
MessageSujet: Re: Love and Other Drugs | Marcy   18.12.17 14:09


Love and Other Drugs


Marcy l’ignorait peut être, mais elle n’était pas la seule brute épaisse dans un corps d’enfant fragile à la BGU. A mon arrivée ici, fraiche transfert de Galbadia, beaucoup s’était demandé ce qui me poussait à vouloir rejoindre le SEED. Ma réputation me précédait. J’étais la fêtarde, la fille facile. Celle sur qui on n’aurait jamais parié lors d’un combat. Je manquais certes cruellement de résistance à l’époque, mais je le compensais déjà avec force et rapidité. Ce n’était que lors des tous premiers combats d’entrainement qu’ils avaient compris leur douleur. Car, en plus d’être plus forte qu’il n’y paraissait, j’étais rancunière. Ils ignoraient tout du fait que le SOLDAT m’avait approché. S’ils l’avaient su, peut-être y aurait-il réfléchi à deux fois avant de me provoquer. Et puis, au fil des ans, ils avaient fini par comprendre qu’il ne fallait pas me chercher et, surtout, que mes colères pouvaient être dévastatrices. Ne jamais se fier aux apparences à la BGU. Même la plus mignonne des poupées pouvaient se révéler une arme dangereusement létale. Il suffisait de voir la petite Blackstone.

Je me demandais ce que j’allais découvrir avec cette petite. Elle me plaisait bien, sans que je puisse réellement expliquer pourquoi. Et, j’étais bien d’accord avec elle, ce balcon était vraiment un des meilleurs coins de la BGU. Surtout lorsqu’on avait besoin de méditer. Ma jeune interlocutrice semblait ne pas trop savoir quoi faire ni que dire et, à nouveau, je m’interrogeais sur son âge. Je n’avais jamais eu ce problème. J’avais toujours été très à l’aise en société, parfois même un peu trop. Après avoir passé des années en tête à tête avec moi-même alors que j’étais scolarisée à la maison, on pouvait dire que j’avais rattrapé le temps perdu.

Mon nom semblait avoir étonné la cadette. Etrange. Je n’avais pas vraiment l’habitude que les plus jeunes représentants de nos effectifs connaissent mon nom. J’espérais que toutes ces méchantes rumeurs perdraient en intensité avec les jeunes générations… Etait-ce trop demander ? Mais le choc ne dura pas bien longtemps. Elle se présenta tout en me serrant la main. Je ne pu que sourire à sa poigne. Je savais bien qu’il y avait de la force cachée derrière ce petit bout de chou.

Ce que la jeune fille m’annonça ensuite me laissa un instant sans voix et je dus faire appel à toute la maîtrise de moi que j’avais acquis au cours de mes années d’infiltration pour ne pas rougir.

« Wahou ! Et bien je ne m’y attendais pas. Surtout vu l’année que j’ai eu. J’avoue que c’est un de mes objectifs. J’ai beau avoir décidé sur le tard d’intégrer le SEED, j’y ai vraiment trouvé ma vocation. Et puis, je suis bien obligée de l’avouer, j’aime la compétition alors forcément, le plus haut rang, ça fait rêver. »

J’adressais alors un petit clin d’œil à la jeune cadette.

« Je vais essayer de vous donner raison dans ce cas. »

C’était bien plus facile à dire qu’à faire ceci dit. Je n’étais plus dans les petits papiers du Directeur et, si mes états de services étaient toujours quasi irréprochables, je savais qu’il m’attendait au tournant. Je ne pouvais pas vraiment le lui reprocher. La perspective de perdre mes amis m’avait fait péter un plomb. J’en avais oublié toute question de logique et de plus grand bien. Ça n’avait jamais vraiment été mon truc il faut dire.

Marcy, puisque tel était son nom, me tendit ensuite un peu de chocolat, me proposant d’en prendre un peu. Quel être sain de corps et d’esprit refuserait pareille proposition ? Je lui adressais donc un franc sourire avant d’opiner du chef.

« Si tu me prends par les sentiments… »

Alors que je récoltais la précieuse friandise, je reportais mon attention sur la petite tête rousse.

« Ça se passe bien les cours sinon ? Les instructeurs sont toujours aussi cinglés ? Ça me parait tellement loin tout ça. Pourtant ça ne fait qu’un peu plus de 3 ans. »

Etant de moins en moins de mauvaise humeur, je retrouvais peu à peu mon bagou habituel. En espérant que je ne finisse pas par effrayer la jeune fille.
©️ Field of Heroes

_________________

La reine des cartes

Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Cadet
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1668
Avatar : Sadie Sink
Crédits : ABΔИDON (avatar) astra (sign)

Âge du perso : 16 ans
Activité : Cadette
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■
magie/aura■■■
resistance■■
esquive

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t784-marcy-crying-lightning
MessageSujet: Re: Love and Other Drugs | Marcy   18.12.17 18:25


Love and Other Drugs


La surprise de l'ainée n'était pas feinte, Selena semblait réellement étonnée par ses révélations et cela ne la rendait que plus troublante. Marcy s'adossa à la rambarde de sécurité, mordit sa barre de chocolat à pleine dent et épia le joli visage de son interlocutrice. Elle juxtaposa à ses observations toutes les histoires qu'on avait pu lui rapporter : des missions mené de façon impressionnantes aux prouesses qu'on ne pouvait que lui envier, jusqu'à certains actes de rébellions qui avaient plu à ceux qui aimaient défier l'autorité, c'était une jeune femme pour le moins surprenante. Nul doute que celle qui se tenait près d'elle deviendrait un jour une sorte de légende, elle était déjà un exemple et un modèle pour certain, le rang A qui semblait compter pour elle d'après ses propres confidences était à porté de main.

La rouquine répondit à son clin d'œil par un sourire un peu moins maladroit que le précédent et inclina rêveusement sa tête en arrière. Pouvait-elle se permettre de lui poser un peu plus de questions sur son parcours ? Selena semblait tout à fait disposé à en discuter avec elle mais la cadette ne voulait pas la forcer à évoquer des sujets sensibles. La SEED venait de parler d'une année difficile aussi n'avait elle aucunement l'intention de l'entraîner sur un terrain qui pourrait la mettre mal à l'aise. Après qu'elle eut accepté la barre de chocolat qu'elle lui présentait - ce qui la rendait décemment encore plus sympathique - Marcy fourra l'emballage de celle qu'elle venait de terminer dans sa poche et croisa ses bras contre sa poitrine. Si les cours se passaient bien ? La cadette n'était pas du genre très expressive, pourtant pas besoin à cet instant d'être un fin observateur pour constater que son visage c'était renfermé.

« Ca pourrait mieux se passer, j'imagine. »


Confessa t'elle en observant le bout de ses chaussures usées. Elle réalisa alors que c'était la première fois qu'elle le disait à voix haute, que si souvent ses instructeurs l'avaient pris à part pour lui parler de son comportement elle ne s'était jamais vraiment confié à eux. Quant à ses camarades, aucun n'était encore assez proche d'elle pour lui poser ce genre de question toute simple. Zeke lui donnait des conseils, bien évidemment, mais elle était trop fière pour lui avouer que rien ne se passait réellement comme prévu.

« Ils disent que j'ai du potentiel mais que je le gâche. Je les fatigue. J'arrive pas à travailler en équipe. »

Énuméra t'elle le regard vissé sur ses baskets. Si Selena s'était décidée à intégrer le SEED sur le tard, Marcy songeait, elle, à rejoindre leur rang depuis des années déjà. Elle avait cru qu'elle y trouverait sa place mais avait réalisé amèrement que le chemin pour y parvenir serait beaucoup plus tortueux que ce à quoi elle s'était attendu. Non pas qu'elle avait cru un instant l'exercice aisé ! Seulement elle avait pensé en avoir les capacités. Aujourd'hui, elle était venue à en douter.

« Les instructeurs, ils sont tous un peu frustrés. Enfin la plupart, non ? »

Lança t'elle en relevant la tête vers la SEED avant de hausser les épaules.

« Ca se sent que certains font pas vraiment ça par vocation, que c'est un peu les types dont Kramer sait pas trop quoi faire qui enseignent. Ils peuvent plus aller sur le terrain alors ils nous terrorisent. J'imagine qu'ils nous préparent à la suite, à leur façon. C'était déjà le cas il y a trois ans alors ? »

Marquant une pause, la rouquine changea de position, décroisa ses bras et fit quelques pas devant elle, rangeant ses mains dans les poches de sa jupette en enfonçant un peu sa tête entre ses épaules. Ce qu'elle pouvait detester cet uniforme...

« A quel moment... Enfin tu disais que tu avais intégré la BGU sur le tard. Quand est ce que tu t'es dis que tu étais faites pour ça ? »


Finit elle par demander à l'ainée en s'immobilisant, se tournant vers elle la mine toujours un peu renfrogné, cachant difficilement sa curiosité.

©️ Field of Heroes

_________________


Crying Lightning.
Marcy Stuart ☽ Tomorrow is another day and you won’t have to hide away. You’ll be a woman, girl! But for now it’s time to run, it’s time to run!


La membre en or + serial voteuse
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang 23, Spécialiste de l'espionnage et infiltration
avatar
Date d'inscription : 25/12/2015
Messages : 845
Avatar : Willa Holland
Crédits : Inconnu

Âge du perso : 23 ans (26 aout)
Activité : SEED spécialiste de l'espionnage et de l'infiltration
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t73-selena-daughter-of-the-m
MessageSujet: Re: Love and Other Drugs | Marcy   24.12.17 14:55


Love and Other Drugs


C’était un peu étrange, de repenser à la place que le SEED avait pris dans ma vie. Au départ, c’était simplement un moyen de mettre le plus de distance possible entre mes parents et moi. Une échappatoire. J’avais âprement négocié mon admission, usant de menaces et de chantage. A la réflexion, je pense que c’était surtout mon audace et mon culot qui avaient convaincu NORG de me faire admettre à la BGU et de me donner une bourse. Avec moi, il avait fait un pari sur l’avenir. Il connaissait déjà mes capacités. Si j’avais été approchée par le SOLDAT, c’était que j’avais le niveau physique. Mon caractère avait penché dans la balance du financier. Il s’était rendu compte que lorsque la situation le nécessitait, j’étais prête à tout. Cela avait scellé mon destin. Il n’avait fallu que quelques jours pour que je me retrouve installée à la BGU à suivre mes premiers cours en tant que cadet. Mon transfert de Galbadia avait été expédié. Pour mes camarades de là-bas, j’avais quitté le programme purement et simplement. Au final, tout cela m’avait, encore aujourd’hui, assuré une couverture. Personne ne posait de questions quand je me présentais comme journaliste. J’avais toujours été une fouineuse. Et en plus cela me permettait de me balader partout, zone de conflit, bars gérés par des mafieux… Après tout, le journalisme d’investigation n’était pas si différent de ce que je faisais réellement. A part que mes informations n’étaient pas pour le grand public. J’adorais ce que je faisais. Le frisson, l’excitation. Le fait de devenir quelqu’un d’autre pour des durées plus ou moins longues. J’étais on ne peut plus douée pour m’oublier et entrer à fonds dans mes personnages. Ce qui était parfois plus difficile, c’était de retrouver la vraie moi au milieu de tout cela. Jamais pourtant je n’aurais voulu que ma vie se passe autrement.

Alors, tandis que j’entendais qu’au milieu des bavardages des cadets, on me citait comme une potentielle rang A… Ca me faisait tout drôle. Je n’avais jamais été du genre à avoir besoin de la validation d’autrui pour reconnaître que ce que je faisais était bien ou non mais pourtant, entendre ça me faisait chaud au cœur. Sans doute parce que j’avais l’impression que tout allait de travers en ce moment. Alors, discuter avec la petite rousse était un moment de répit bienvenue dans la tornade qu’était ma vie. A voir sa réaction à mes questions, elle aussi semblait en avoir gros sur le cœur. Elle n’avait pas l’air du genre à s’ouvrir facilement mais j’étais sure qu’en parler lui ferait du bien. Et, qui sait, j’étais peut être en mesure de l’aider. A mesure que je l’entendais se confier, je revoyais un million de détails de mon enfance se refléter. Je comprenais très bien ce qu’elle ressentait.

« Tu sais, j’ai beaucoup entendu ces phrases moi aussi. A l’époque ou j’étais à la section administrative du G-Garden. De la part de professeurs, de ma camarade de chambre. Ce n’était pas par rapport aux entrainements physiques mais c’était les mêmes remarques. Peu de personnes sont au courant mais, mes parents sont neurochirurgiens et docteurs en science. J’avais des facilités et c’était ça la voie qu’on attendait de moi. Ni l’administration, ni le SEED. Ce que je veux dire c’est que, au bout du compte, ça n’a pas d’importance ce que les instructeurs ou tes camarades peuvent bien penser. L’important c’est comment toi tu te sens. Si toi, tu penses pouvoir faire mieux, travaille plus fort mais si tu es satisfaite de ce que tu fais, continue. On ne s’améliore jamais à contre cœur de toute façon. Il y a toujours un cap ou on stagne pendant un moment avant de s’améliorer de nouveau. Et, pour ce qui est de travailler en équipe, c’est peut-être simplement que tu n’as pas trouvé les bons partenaires. De toute façon, avant de pouvoir réellement compter sur quelqu’un en mission, il faut commencer par avoir confiance en ses propres capacités. C’est sa l’étape numéro 1. Car si tu n’as pas confiance, tu ne peux pas demander à tes camarades de le faire pour toi. »

Bon, je m’étais un peu enflammer sur ce coup. Mais j’étais comme ça. Un vrai moulin à parole quand un sujet me tenait à cœur. La discussion continua jusqu’au terrain des instructeurs. Vaste question que voilà.

« Oui, ça n’a pas vraiment changé. Il faut dire aussi que beaucoup des instructeurs sont les mêmes. Comme l’instructeur Nanoo. Mais des échos que j’ai pu avoir, parmi les instructeurs de la section SEED du G-Garden, certains sont encore plus ravagés. Je suppose que c’est un peu comme un rite de passage. Il faut avoir survécu à leurs drôles de lubies. Mais dans tous les cas, on n’est jamais vraiment prêt pour ce qui nous attends en mission. La première année en tant que SEED, c’est loin d’être évident. On ne nous prépare pas vraiment au regard des gens, ou à ce que ça fait réellement de se retrouver en plein conflit armé. De devoir gérer la mission mais aussi ses propres émotions. Quand les instructeurs nous poussent à bout, c’est à peine un amuse-bouche de ce qui vient après. Et, ils le savent, c’est pour ça qu’ils sont aussi exigeants et durs. Parce qu’ils savent que certains de leurs anciens élèves… »

J’allais dire ‘ne reviendront pas’ mais je n’avais pas envie de plomber l’ambiance. Il était grand temps d’embrayer sur autre chose et Marcy me fournit le prétexte ultime en me proposant de parler de ma vie. Tant qu’à être partie pour épuiser mon quota de paroles de la semaine…

« En fait, je suis venue à la BGU au culot. J’avais refusé d’intégrer le SOLDAT mais j’avais besoin de partir loin de chez moi alors je suis venu ici et j’ai demandé à NORG de me recevoir. Il a fini par céder et il m’a accordé une bourse pour étudier à la BGU. C’était par nécessité que j’étais venu. J’aimais me battre et c’était un bon moyen de fuite. Et puis mon meilleur ami était dans le SOLDAT. C’est pendant mes premières missions d’infiltration que j’ai vraiment su que c’était pour ça que j’étais faite et que je ne pourrais plus jamais faire autre chose. Pourtant, là non plus, ce n’était pas la section qu’on attendait de moi. J’ai fait des choix risqués, tout au long de ma vie, qui ont fini par me mener exactement là ou j’étais sensée être. Si j’avais fait ce qu’on attendait de moi. Je pense que j’aurai été franchement malheureuse. Ce pour quoi on est fait, ce n’est pas un choix qu’on fait un beau jour en se réveillant. On le découvre en expérimentant, en tâtonnant, en se trompant aussi parfois. »

Je fis une petite pause pour reprendre mon souffle et observer la petite tête rousse. Je voulais lui laisser le temps de s’exprimer un peu sans l’inonder à nouveau sous un flux ininterrompu de paroles. Mais, allez savoir pourquoi, bien que nous soyons très différentes, je m'identifiais un peu à cette petite qui ne cherchait, au fonds, qu'à faire ses preuves.
©️ Field of Heroes

_________________

La reine des cartes

Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Cadet
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1668
Avatar : Sadie Sink
Crédits : ABΔИDON (avatar) astra (sign)

Âge du perso : 16 ans
Activité : Cadette
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■
magie/aura■■■
resistance■■
esquive

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t784-marcy-crying-lightning
MessageSujet: Re: Love and Other Drugs | Marcy   27.12.17 11:42


Love and Other Drugs


Marcy fit quelques pas avant de s’asseoir sur une structure métallique, à quelques mètres de Selena. Son ainée était bavarde et la rouquine écoutait avec attention chacun de ses précieux conseils. Cela lui convenait très bien d’être dans une position passive, elle avait toujours été meilleure auditrice qu’oratrice et en règle générale elle préférait écouter plutôt que de prendre la parole. La SEED n’était pas avare en anecdotes et Marcy appréciait la douceur toute particulièrement avec laquelle elle s’adressait à elle, sans détours mais sans condescendances. Certains ici traitait les plus jeunes avec un certain dédain, mais pas la jeune femme qui se dressait devant elle et la traitait comme son égal.

Elle en apprit donc plus sur son interlocutrice, sur son parcours et même sur sa famille. D’après ses propres confidences ce n’était pas des informations qu’elle avait pour habitude de divulguer et Marcy se sentit aussi surprise que flatté qu’elle lui en fasse part. Aller là où on ne nous attend pas. La rouquine ne savait que trop bien ce que cela signifiait. Elle-même était allée à l’encontre de l’avis de ses parents en se tournant vers cette drôle de carrière qu’ils désapprouvaient véhéments. Ils avaient fini par céder puisque leurs tentatives pour la faire changer d’idée avaient été vaines, mais n’avaient plus caché leur perplexité face à cette vocation dés lors. Marcy venait d’une famille d’artistes, des esprits libres et bohèmes, mais comme avant tout ils prétendaient vouloir le bonheur de leur fille, ils l’avaient laissé se tourner vers une carrière militaire si tel était réellement son souhait. Elle n’était pas certaine de pouvoir mettre son propre vécu en parallèle de celui de Selena, mais elle saisissait au moins un peu ce qu’elle avait pu ressentir.

La SEED n’eut pas besoin de terminer sa phrase, Marcy l’avait pertinemment comprise et se contenta de hocher la tête alors qu’elle enserra de ses bras une jambe qu’elle ramena contre elle et posait son menton sur son genou. Certains ne reviendront pas. Dans sa promotion, des élèves perdront la vie au combat, peut-être, sans doute, même elle. Mais elle voulait comme Selena balayer cette conversation, embrayer sur un autre sujet, pas franchement emballé à l’idée d’évoquer cette perspective avec elle. Après tout l’une comme l’autre savait très bien pour quoi elles avaient signé. Peut-être un jour voudrait elle en parler, mais pas aujourd’hui.

Elle était impressionnante. Marcy comprenait pourquoi certains avaient pris cette fille pour modèle, elle-même était sous le charme. Presque déçue quand Selena reprit son souffle et la consulta du regard pour lui laisser l’occasion de répondre, elle s’assit en tailleur et tacha de rebondir en partant à la recherche des mots à poser sur ses idées.

« J'imagine que j'ai peur de m'être trompé, peur de ne pas être faite pour ça. Je ne sais vraiment pas ce que je ferais si c'était le cas, j'ai toujours été si intimement convaincu que j'avais ma place ici. »

Marquant une courte pause, elle fronça les sourcils et reprit.

« Je n'ai pas envie d'être meilleur que les autres. Juste... Meilleur que moi-même ? J'imagine. C'est ce que je me répète en tout cas. C'est évident que je ne veux pas leur donner raison ou les laisser me convaincre que je devrais changer de voie. C'est juste difficile d'échouer. J'entends bien les conseils, tout le monde répète que c'est en se trompant qu'on apprend. Mais ça rentre pas trop là-dedans. »

Continua t’elle en tapotant son crâne avec son index.

« Pourtant je ne suis pas du genre à me laisser démonter. Ils ont au moins souligné que j'étais du genre persévérant. Mais j'aurais voulu que tout ça vienne plus facilement, je crois. »

Marcy haussa les épaules en détendant ses jambes, relevant son menton vers Selena et prenant une longue inspiration avant de poursuivre.

« L'infiltration donc. Du coup tu as aussi eu l'instructeur Fitzgerald pour te former. Il est... »

Mais à l’évocation de ce nom, ce n’était pas au père qu’elle pensait mais au fils et dans son diable d’esprit un visage cerclé de boucles brunes souriait à lui en blessé le cœur. Sûrement ses joues s’étaient elles teinté de rouge, si Marcy n’était pas très expressive son corps parfois la trahissait honteusement et elle craignait que son interlocutrice pense que, comme beaucoup d’autres jeunes filles, elle en pinçait pour l’instructeur. Gênée, elle rabattit ses cheveux en arrière avant de reprendre.

« Juste. Il a de bons conseils, seulement quand il a une idée en tête il ne lâche rien tant qu'il n'a pas de résultats. Le problème c'est que je suis pareil, du coup j'ai pas l'impression d'avancer. Enfin je dis ça... Tu dois le connaitre mieux que moi. »

Mais puisque c'était un domaine dans lequel elle se projetait totalement, elle avait bien envie d'en parler un peu plus avec la SEED.

©️ Field of Heroes

_________________


Crying Lightning.
Marcy Stuart ☽ Tomorrow is another day and you won’t have to hide away. You’ll be a woman, girl! But for now it’s time to run, it’s time to run!


La membre en or + serial voteuse
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang 23, Spécialiste de l'espionnage et infiltration
avatar
Date d'inscription : 25/12/2015
Messages : 845
Avatar : Willa Holland
Crédits : Inconnu

Âge du perso : 23 ans (26 aout)
Activité : SEED spécialiste de l'espionnage et de l'infiltration
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t73-selena-daughter-of-the-m
MessageSujet: Re: Love and Other Drugs | Marcy   15.01.18 17:21


Love and Other Drugs


Le doute, la peur, c’était des sentiments que chaque cadet, chaque SEED même devaient affronter au quotidien. Même Lucian qui ne connaissait pas la peur avait parfois son lot de doutes. Il n’y avait pas de honte à se demander si on s’était trompé de voie. En fait, j’avais l’intime conviction qu’il n’y avait pas qu’une seule voie tracée dans le marbre pour chacun de nous mais des multitude de chemins, certains plus escarpés que d’autres qui s’éloignaient ou s’entremêlaient. Des centaines de portes qui s’ouvraient ou se verrouillaient au fil de nos choix et de nos rencontres. Rien n’était immuable mais il fallait parfois savoir quand bifurquer et d’autres fois savoir quand persévérer. C’était loin d’être facile et certainement pas une science exacte. Malheureusement, personne n’avait encore écrit de manuel sur la meilleure façon de naviguer dans les eaux troubles de la vie et de ses choix. Sinon, j’aurais été la première à m’en procurer un exemplaire.

« Il faut suivre ton instinct. On nous apprend beaucoup de chose ici mais, au final c’est toujours l’instinct qui fait la différence. Certains cadets de ma promotion qui étaient en permanence repris par les professeurs font aujourd’hui partie des meilleurs éléments du SEED alors que certaines têtes de classes se retrouvent à faire du travail administratif. C’est souvent une fois sur le terrain qu’on découvre si on est fait pour ce métier. Et pour quelle branche de ce métier. »

Je repensais à mes premières missions. A l’époque ou mon choix de l’arc comme arme de prédilection m’avait amenée dans la branche assassinat. Déjà, lors de mes premières missions en tant que simple observatrice je m’étais sentie mal, pas à ma place. J’avais persévérer et eu ma première mission solo qui m’avait rendue malade pendant des jours. C’est une chose d’ôter la vie à quelqu’un que tu affrontes en combat singulier. S’en est une autre de lui ôter la vie en étant cachée, lorsqu’il n’a aucune idée de ta présence et qu’il vit tranquillement sa vie. Alors, oui, la BGU n’accepte de contrats que contre des criminels, des tueurs mais ça n’enlevait rien au fait qu’il s’agissait d’êtres humains.

Marcy évoqua ensuite l’instructeur Fitzgerald. Remus. Celui qui avait changé ma vie.

« Remus Fitzgerald. »

Je laissais un sourire nostalgique fleurir sur mes lèvres. Il avait vu mon mal être et m’avait sortie de l’assassinat pour me proposer l’infiltration. Apparemment, pendant nos cours, il avait vu que j’avais un don naturel pour cela et trouvait dommage que je ne l’exploite pas. C’est grâce à lui que j’avais trouvé ma voie. Il m’avait accompagné dans toutes mes démarches auprès de Kramer. Avait soutenu mon changement de poste et donné de précieux conseils. Entre le temps que nous avions passé ensemble à l’époque, ma réputation sulfureuse et notre façon de parler, la machine à potin de la BGU avait une fois de plus eu de nombreuses choses à dire. Sans compter qu’il était loin d’être déplaisant à regarder.

« Il m’a sauvée. Je n’ai pas commencé tout de suite en infiltration. J’étais dans une spécialité qui ne me convenait pas et j’ai pensé à tout laisser tomber. Il avait vu que j’avais des prédispositions pour l’infiltration et il n’a rien lâché. Je lui dois beaucoup. Sans lui je n’aurais peut-être jamais trouvé ma vraie vocation. »

Je me perdais ensuite à nouveau, passionnée que j’étais.

« L’infiltration et l’espionnage, ce sont des domaines très vastes. Ca va de la filature à la collecte de renseignement. De mon côté, j’ai souvent des missions de longue durée. Des infiltrations qui peuvent durée des semaines voire des mois. C’est devenir quelqu’un d’autre, mettre les gens en confiance pour qu’ils révèlent des informations et faire le lien entre tout ce que j’apprends. Parfois, on m’infiltre pour protéger ou surveiller quelqu’un sur la durée. J’ai plusieurs identités, je garde contact avec la plupart des gens que je rencontre et j’ai aussi une couverture de longue durée qui masque mon appartenance au SEED si je me fais repérer. Ça demande de l’organisation et de me rappeler de tout ce que j’ai pu raconter aux diverses personnes que j’ai croisé. »

Je me balançais quelques secondes d’avant en arrière.

« Il y a toutes une palette de compétences qu’on ne peut pas apprendre en tant que cadet. Parce que ce serait trop dangereux si elles tombaient entre des mains ennemies. »

Car oui, surtout maintenant avec la main mise de Galbadia sur le G-Garden, une partie de nos secrets ne tarderaient pas à être éventés. Heureusement que le gros des ressources de la BGU étaient concentrées ici, à la BGU.
©️ Field of Heroes

_________________

La reine des cartes

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Love and Other Drugs | Marcy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Love and Other Drugs | Marcy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jim carrey (What is love)
» love and hate
» [Vidéo] E.L.A. in Love at First Byte à voir absolument !!!
» Habbo Love 2007 = Pourrave
» love made me blind :na:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Field of Heroes :: Balamb Garden University :: Premier Etage :: Balcon-