AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 this may sounds awkward - Joris&Robin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: this may sounds awkward - Joris&Robin   16.02.18 20:14


This may sounds awkward


Robin n'avait jamais fait une bonne fumeuse. Elle avait cette fâcheuse habitude de toujours tenir sa cigarette du bout des doigts, de tirer sur le filtre à toute vitesse alors qu’elle jetait des coups d'œil nerveux par-dessus son épaule, comme une adolescente qui craignait encore de se faire prendre par ses parents. Ça avait toujours été son plaisir coupable, la première et seule fois sans doute ou elle avait dérogé à une règle des Prince. Fumer avait toujours, malgré le temps passé, un goût de danger. Le cœur palpitant, elle se demandait parfois si elle prenait réellement plaisir à s’abandonnant à ce vice ou si elle cherchait en portant le petit tube au contenu fatal à ses lèvres, à retrouver ce frisson d’interdit adolescent, grisant mais honteux, qui l’avait secoué à la fenêtre de sa chambre il y a des années de cela.

Cette après-midi, elle se tenait au balcon du premier étage, droite dans ses talons vertigineux, un bras croisé sous sa poitrine, ses doigts enroulés autour de son coude. Elle avait abandonné son poste pour s’octroyer le plaisir d’être seule avec ses pensées et s’était libérer un court moment pour sortir le nez de ses dossiers. La secrétaire avait traversé l'école pour rejoindre le balcon, un endroit qu'elle fréquentait peu, et y avait trimballé ses tracas, des sujets préocupants qui m'obilisait l'intégralité de son esprit. C'est que Robin s’inquiétait pour une mission d’envergure à venir, elle avait bien tenté de dissuader Kramer de la mener mais le directeur s’était montré plus têtu qu’elle ne l’avait jamais été elle même. Quand il avait finalement sous-entendu qu’elle allait trop loin, elle s’était murée dans le silence. La culpabilité et la colère chevillées au corps, elle s’était enfermé dans son bureau et n’avait plus adressé la parole à son supérieur, craignant de l’entendre dire qu’elle dépassait les bornes. Mais quoi qu’en dise Kramer, cette mission l’effrayait et elle n’avait plus l’esprit tranquille depuis qu’il avait été décidé que son lancement serait imminent.

Soufflant vers le ciel, elle dissipa la fumée autour d’elle en agitant sa main au dessus de ses yeux avant d’observer l’établissement qui se dressait devant elle. Des heures sombres les attendaient, il s’agissait pour le moment d’une certitude au contour flou, mais la guerre froide ne pourrait éternellement durer, il fallait considérer que Cydaée et ses troupes étaient déjà aux portes de la BGU, prêt à franchir son seuil et qu’il faudrait lui résister.

La porte dans son dos s’ouvrit, ses yeux s’écarquillèrent de stupeur et machinalement elle écrasa sa cigarette contre la rambarde avant de jeter le mégot dans la poubelle. Replaçant son gilet autour de ses épaules, elle se tourna vers l’homme qui s’était arrêté au seuil du balcon, hésitant manifestement à venir lui tenir compagnie. Joris Wilder. Son petit nez se retroussa alors qu’elle lui adressa un sourire poli dénué pourtant de toute chaleur. C’est qu’ils n’étaient pas partis sur le bon pied, tous les deux, mais elle voulait bien lui donner une seconde chance… Elle n'avait rien de mieux à faire.

« Monsieur Wilder. »

Lança t’elle en inclinant un talon, pliant un genoux pour mimer une discrète révérence sans quitter le mercenaire des yeux.
©️ Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
(Modo) ϟ SEED de rang 8
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 768
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Miko

Âge du perso : 26 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Objets équipés (3 max. en plus des armes):
Equipements et objets achetés:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t1014-joris-i-see-myself-in-
MessageSujet: Re: this may sounds awkward - Joris&Robin   18.02.18 20:42


This may sounds awkward


Une porte venait de violemment claquer dans le couloir, me fichant royalement des dernières paroles de Payne que je n'avais de toute façon pas entendu. Je marchais quelques pas, un air énervé sur le visage avant de m'arrêter pour m'adosser contre le mur. Essayant de reprendre le contrôle de mes émotions. La colère ne me réussissais pas. Je devais me calmer avant de blesser involontairement quelqu'un encore une fois. Même si ça ne serait pas un civil, le résultat final serait le même. Je ne savais pas ce que j'avais fais dans une autre vie pour mériter un tel traitement. M'occuper de Branford, ok j'avais fini par digérer la requête de l'instructeur. Le cadet était doué en paramagie, je n'allai pas le nié. Mais pourquoi continuer ensuite à me mettre les autres dans les bras ? Est ce que j'avais une tronche de professeur ? Enseigner était très loin d'être une vocation que j'avais dans le viseur, je préférais plutôt me trancher la gorge. J'espérais tout de même que ça ne cachait pas quelque chose d'autre et que Kramer avait dans l'idée de vraiment me muter. J'avais accepté le fait d'être puni, d'avoir fait une énorme bêtise et enfreint la règle capitale du Seed. Mais pitié, je ne voulais pas finir professeur. Et devoir me coltiner tous les aspirants en mage c'était l'enfer. La raison de mon entrevue avec Payne qui avait fini par mon départ en furie. Il savait pertinemment que je n'avais pas le choix de toute façon. Je soupirai. L'envie d'aller me calfeutrer quelque part avant de devenir fou. Prendre l'air frais en même temps. Il n'y avait qu'un seul endroit pour cela.

Je m'étais donc dirigé vers le balcon, endroit peu fréquenté par les mercenaires. Ce qui était une très bonne chose. Malheureusement, ce n'était pas le cas actuellement. L'endroit était saccagé par l'assistante de Kramer. Je ne la portais pas vraiment dans mon cœur - comme la majorité des gens. Je sentais une légère odeur de cigarette et me demandais si elle l'avais éteinte à cause de la présence d'une autre personne. De toute façon, je n'appréciais pas trop l'odeur alors ça m'arrangeait. J'hésitais tout de même entre faire demi-tour ou rester. Peut être que ma présence allait la faire partir toute seule comme une grande. Je me souvenais qu'elle n'avait pas vraiment apprécié mon refus de venir s'immiscer entre moi et Lucian. C'était un rituel entre lui et moi, je ne voyais pas de quel droit elle s'était permis de vouloir se joindre à ça. Vu le regard que m'avais lancé le Soldat il n'était pas de mon côté, mais il devait bien savoir depuis le temps que je n'étais pas fan des étrangers, et encore moins du toutou du directeur.

Elle avait cependant été bien élevé, et m'avais souris poliment. Chose que je ne lui avais pas rendu, parce qu'après tout je détestais les hypocrites. Décidant de finalement rester, je m'avançais vers la balustrade, regardant du coin de l'œil Robin faire une révérence pour me saluer. C'était de la pure moquerie, je le savais pertinemment. Si même maintenant les personnes censées être matures s'y mettais, où allait le monde ? Mal, très mal. J'étais au courant depuis longtemps.

- Miss Prince

Finissais je par déclarer en lui renvoyant sa révérence. Mon dieu, j'avais l'impression de me retrouver au milieu de ces soirées de cirque ennuyante. Cela dit, avec un nom pareil, c'était un peu tendre la perche non ? Surtout qu'actuellement j'étais encore légèrement sur les nerfs à cause de ma discussion avec Payne. Autant dire que la demoiselle m'agaçait déjà alors qu'elle n'avait rien dit. Mais le simple geste qu'elle avait fait avait été suffisant.

- Le Maître s'est lassé de son chien ? Ou bien c'est l'heure de la promenade ?

Demandais je avec un léger petit sourire méprisant. Ce n'était pas vraiment au fond elle que je détestais mais elle représentait, avec son travail, l'établissement qui me sortait un peu par les yeux ces temps ci. Depuis le festival en vérité et l'annonce de Kramer. Je posais mes coudes sur la balustrade, laissant mon regard s'égarer au loin. Pourquoi c'était si compliqué la vie ?
©️ Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: this may sounds awkward - Joris&Robin   18.02.18 21:51


This may sounds awkward


Le pauvre garçon se tenait à l’embrasure de la porte, de toute évidence contrarié de la trouver là. Sûrement avait-il, comme elle, formulé silencieusement le souhait de se retrouver seul sur ce balcon. Hé bien ils étaient deux, elle aussi pour une fois se serait passé de toute compagnie, mais n’en déplaise à monsieur, elle ne bougerait pas. Aussi noir soit le regard que lui adressait le mercenaire qui s’était enfin décidé à refermer la porte derrière lui, Robin ne comptait pas écourter l’une de ses trop rares pause. La perspective de se replonger dans le dossier qu’elle avait laissé ouvert sur son bureau l’enthousiasmait encore mieux que celle de passer du temps avec lui.

Le mercenaire répondit à sa révérence, du mépris dans la voix et de la colère dans les yeux. Il semblait furieux, mais Robin considéra qu’elle n’était l’objet de ses tourments. Sûrement s’était-il passé quelque chose derrière cette porte, il était maintenant question de savoir quoi. Elle ne se rappelait pas avoir entendu Kramer dire qu’il devait s’entretenir avec Joris aujourd’hui, elle rayait donc la possibilité qu’un rendez vous entre lui et le directeur se soit, encore, mal passé. Comme si elle eut la capacité d’en savoir plus en l’observant, bien peu discrètement elle laissa couler son regard sur le visage du jeune SEED et intercepta le sien, qui l’épiait en retour sans curiosité. Au même instant, il se décidait à briser la glace.

Piqué à vif et prise au dépourvue devant tant de culot, Robin resta quelque seconde coite, observant cette fois franchement son interlocuteur. Ce dernier contemplait maintenant le paysage l’air absent, il ne semblait même pas feindre de l’ignorer, il l’avait déjà vraiment oublié. Elle ne bougea pas, attendant de lui une réaction, mais rien, sinon de l’indifférence. Pinçant ses lèvres avant de secouer la tête, elle tourna le dos à la balustrades contre laquelle elle s’appuya avant de croiser ses bras sous sa poitrine.

« Toujours aussi charmant. Peut être devriez vous profiter de votre réclusion pour apprendre les bonnes manières. »

Elle regretta presque immédiatement de lui avoir répondu. Ce n’était pas dans ses habitudes, Robin perdait bien rarement son sang-froid et n’aimait pas faire le jeu des insolents. Elle rejetait la faute sur le compte de son travail, de l’angoisse accumuler ces dernières semaines et déjà l’envie d’extraire une nouvelle cigarette de son étui la torturait. Elle qui ne s’en autorisait d’accoutumer qu’une par semaine… Baissant les yeux en prenant une longue inspiration, elle compta trois secondes avant de relever son menton et fixer à nouveau son interlocuteur.

« Permettez-moi de rejeter la familiarité que vous tachez d’instaurer entre nous, monsieur Wilder. Nous n’en sommes pas là vous et moi. Gardez votre venin. »

L’étui brulait au fond de sa poche, Robin pourtant ignora les signaux traitres de son corps qui réclamait de la nicotine pour supporter plus longtemps cet entretien. D’une voix plus calme, elle ajouta sous forme de conclusion.

« Ce n’est pas contre moi que vous êtes en colère. »


©️ Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
(Modo) ϟ SEED de rang 8
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 768
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Miko

Âge du perso : 26 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Objets équipés (3 max. en plus des armes):
Equipements et objets achetés:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t1014-joris-i-see-myself-in-
MessageSujet: Re: this may sounds awkward - Joris&Robin   22.02.18 22:04


This may sounds awkward


Je n'attendais pas forcément de réponse de sa part. Je m'étais simplement salement exprimé parce que j'avais besoin d'évacuer. La psychologue m'avais dit que ce n'était pas bon pour moi de tout emmagasiner. Tout garder jusqu'à ce que ça soit de trop. Pour elle, c'était la raison de mon emportement envers le civil. Je ne voyais pas vraiment le rapport entre ce que je subissais et ma subite colère contre le braconnier. Il m'avais insulté, je n'avais pas apprécié. Fin de l'histoire. On pouvait me traiter de fille, de fainéant et autres qualificatifs qui pouvait atteindre la virilité d'un homme. Mais "minus" c'était vraiment trop...dévalorisant. Pas que se faire appeler princesse avait quelque chose de flatteur - du moins d'un certain côté c'était royal. Enfin bref, je n'étais pas prêt de faire le vide si en plus Payne se mettait à me punir aussi. Me confier des cadets, je préférais encore passer ma journée avec Pauris que de devoir supporter des adolescents qui se croyait les meilleurs. Branford en faisait partie. Je voyais bien derrière sa tête d'ange qu'il pensait être fabuleux.
Il était doué, certes, mais il n'avait pas non plus toutes les cartes en mains. Et je n'avais pas que ça à faire de m'amuser à faire descendre ces jeunes esprits de leur piédestal. Si seulement il n'y avait qu'eux dans cet établissement qui me regardait de haut. Les adultes aussi. Comme cette secrétaire. Oser me faire la morale sur mon comportement alors qu'elle passait sa vie à faire la commère. Bon sang, n'avait elle donc rien d'autre à faire de sa vie ? Ou bien est ce que c'était Kramer qui lui avait demander de s'immiscer dans la vie d'autrui ? Je m'étais contenté de lui jeter un œil blasé. Je n'avais aucune envie de me comporter bien avec elle. Une créature pareille ne méritait aucunement que je lui montre du respect. Les fouines, c'étaient bon à empoisonner. Un peu comme les paparazzis.

Je levais les yeux au ciel à sa deuxième prise de parole. Elle était tellement exécrable. Dès la première fois que je l'avais vu, dans le bureau alors que Kramer m'avais encore une fois convoqué. Il m'avais suffit de poser mes yeux une seule fois sur elle pour savoir, que celle là, je ne désirais aucunement la compter sur ma maigre liste d'amis ou connaissance. Inutile, voilà ce qu'elle représentait pour moi. Mais elle avait cela dit raison sur un point, je n'étais pas en colère contre elle.

- C'est vrai, ce n'est pas à vous que j'en veux. Mais ce n'est pas pour autant que je vous apprécie


Rétorquais je en me tournant enfin vers elle. Je passais mon doigt sur les cendres collés sur la rambarde. On parlait de bonnes manières. Et abîmer la peinture alors ? Empester les vêtements des autres avec la fumée de la cigarette ça ne la dérangeait pas non plus, elle.

- Vous devriez profiter de votre salaire pour vous acheter un cendrier plutôt que de saloper le mobilier des autres


Continuais je en frottant mon pouce et mon index l'un contre l'autre afin d'y enlever la saleté. Je devrais surement aller me laver les mains après de toute façon pour enlever l'odeur des cendres.
©️ Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: this may sounds awkward - Joris&Robin   24.02.18 18:51


This may sounds awkward


Robin ne commenta pas l’expression excédé de son interlocuteur, elle se contenta de l’observer avec insistance en enroulant ses doigts autour de la barrière contre laquelle il s’était appuyé. Elle ne connaissait rien de lui, seul son visage placardé dans les rues et imprimé sur le papier glace des magazines qu’elle feuilletait lui était familier. Sa tentative infructueuse pour faire plus ample connaissance s’était soldé d’un échec, elle se rappelait encore quel son avait fait la porte qu’il lui avait claqué au nez lorsqu’elle s’était présenté souriante dans cette petite salle qu’il occupait alors avec Lucian Morgenstern. Robin était resté inutilement devant le battant en imaginant que l’un d’eux viendrait finalement lui ouvrir, mais aucun des deux hommes ne s’en était donné la peine alors ( plus tard, Lucian sera venu présenter ses excuses ) et la jeune femme était partie s’enfermer dans son bureau après avoir donné les muffins qu’elle avait préparé en vue de les proposer aux mercenaires, à Kramer.

Malheureusement pour elle, Robin était maladivement curieuse. Joris était au centre de tant de rumeurs qu’il était impossible d’en dresser un portrait correct. Son manque d’implication le conduisait à fréquenter le bureau du directeur presque autant qu’elle, ses motivations étaient floues, ses ambitions brumeuses, comme tout élément dont elle n’arrivait à saisir le comportement, elle avait ce besoin viscéral d’en apprendre plus sur son compte. Au fond elle espérait qu’il ne soit pas juste qu’un imbécile arrogant et grossier.

Mais Robin du se faire à l’idée que cette conversation serait aussi agaçante que son interlocuteur. Après lui avoir clairement fait entendre qu’il ne l’appréciait pas, il avait poursuivi en faisant une allusion déplacée sur son salaire et un autre sur son incivilité. Elle aurait pu en rire, mais la secrétaire, attaquée, se contentait souvent de sourire. Aussi ne broncha t’elle pas, déçue, finalement, de la tournure de leur échange. Elle ne connaissait que trop bien le mécanisme de ces abrutis pleins de fêlures, elle avait partagé la vie de l’un d’entre eux pendant cinq ans et si un temps elle aurait pu s’émouvoir du triste sort de l’amer Joris Wilder, aujourd’hui elle n’était que froideur pour ce genre d’individu.

« Pas besoin de poing pour frapper, vos mots sont plus durs que des coups. On vous l'a déjà dit, je présume ? »

Il n’était plus question d’entrer dans son jeu. Elle n’en avait ni l’envie, ni la force. Joris était certainement trop arrogant pour mettre en parallèle leur solitude, sans doute n’était-il pas allé au-delà des apparences, il n’en avait ni l’envie ni le temps. Mais si lui rejetait « l’autre », elle, s’inventait des vies avec. Au final, ils étaient tout aussi seuls. Mais ce n’est certainement pas aujourd’hui qu’elle lui ferait part de cette réflexion.

« Je vais en rester là. »

Et sans prendre congé, elle se détourna du mercenaire. La tête haute et le dos droit, elle parcourue les quelques mètres qui la séparaient de la porte, mais arrivés à sa hauteur… Sa main pressa le poignet, mais le battant ne céda pas. Baissant ses yeux épouvantés vers l’objet obstinément bloqué, elle garda pourtant son sang-froid. Au bout de la troisième tentative, entre ses dents serrées, elle glissa comme si elle eut le pouvoir de charmer l'engin.

« Satané… Porte… »

Mais elle resta fermée. Remettant nerveusement une mèche de cheveux qui s’était échappée de sa coiffure soignée derrière son oreille, elle glissa sa main dans sa pochette et dressa une autre en direction de Joris, lui adressant un regard plutôt sombre.

« Ne touchez à rien. »

S’il lui venait l’idée saugrenue d’utiliser la para magie il risquait d’aggraver son cas auprès de Kramer. Alors, pendant que ses doigts pianotaient à une allure hallucinante sur l’écran de son portable, la colère la fit prendre la parole plus vite qu’elle ne l’aurait souhaité.

« J’espère que vous préférez rester coincé un temps avec moi plutôt que de risquer l’expulsion définitive. »

Plutôt du genre à réfléchir avant de parler, Robin n’avait plus spécialement envie de faire d’efforts pour Joris. À partir de l’instant ou elle avait fait le parallèle entre lui et l’homme qu’elle avait fréquenté, elle l’avait assimilé à une personne toxique avec qui elle ne voulait plus rien avoir à faire. Sûrement pour son plus grand bonheur, après tout il avait lui-même souligné qu’il ne l’appréciait pas.

©️ Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
(Modo) ϟ SEED de rang 8
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 768
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Miko

Âge du perso : 26 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Objets équipés (3 max. en plus des armes):
Equipements et objets achetés:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t1014-joris-i-see-myself-in-
MessageSujet: Re: this may sounds awkward - Joris&Robin   01.03.18 23:04


This may sounds awkward


On disait que des mots pouvaient faire plus mal qu'un coup de poing en pleine figure. Je le savais pertinemment, j'étais un roi dans ce domaine sans le faire exprès. J'avais beau essayé de parler le plus amicalement possible, tôt ou tard ma vraie nature me rattrapait. Combien de fois est ce que j'avais rendu triste Paul à cause de ça ? Trop souvent. Encore maintenant je me demandais comment il faisait pour ne pas me rayer de sa vie. Même si je m'étais pas mal amélioré avec lui à ce niveau là. Peser mes mots avant de sortir quoique se soit ou choisir le silence pour ne pas le blesser. Bien évidemment, c'était un traitement de faveur. Et il n'y avait pas beaucoup de personne qui y avait droit. Surtout pas des gens comme miss Prince.
Je ne pouvais pas non plus dire que je savais grand chose sur elle. Je ne m'y étais jamais intéressé et l'envie n'y était pas non plus. Par contre, elle, vu son passe-temps, devait connaître des choses à mon sujet que même moi j'ignorais. Bien que je connaissais la plupart des rumeurs qui me concernait, on pouvait remercier mon fan club pour ça.

- C'est ma façon d'être


Rétorquais je en haussant les épaules. Que ça lui plaise ou non, j'étais ainsi. Ce n'était pas de ma faute si elle n'appréciait pas mes remarques et le fait que je ne la portais pas dans mon cœur. J'étais certains que de toute manière c'était réciproque. Il fallait soit être bizarre ou intelligent pour m'apprécier. Et vu que la secrétaire n'avait aucun de ces deux traits, c'était tout vu. Elle avait cependant assez de bon sens pour voir que de tenter une discussion avec moi ne rimait à rien. Déjà, je n'étais pas quelqu'un de très loquace. Je préférais m'accouder au balcon et regarder les nuages dans le ciel que de papoter de la vie sentimentale d'une crevette, par exemple. Sans lui jeter un regard je retournais à ma contemplation. Je pensais être seul dans les secondes qui allaient suivre mais des bruits étranges venant de la porte m'avais fait me retourner.
La secrétaire avait visiblement un problème de porte. Je souriais, malgré moi, amusé par la scène. Sourire qui avait aussitôt disparu lorsqu'elle avait fini par abandonner. Elle m'avais ensuite pointé du doigt - et c'était moi le mal élevé ? - pour m'ordonner de ne rien faire. Quoi ? Elle croyait que j'allai défoncer la porte ?

- Je ne vais pas me fatiguer pour ce genre de choses

Franchement, j'avais la réputation de lancer de la paramagie à tout va ? Je ne le faisais même pas pour me défendre quand on m'agressais dans les couloirs alors je n'allai certainement pas m'amuser à faire une ouverture à l'aide d'un sort. Au risque, en plus, de me faire à nouveau disputer.

- Ni l'un ni l'autre, mais ai je le choix ?

Soufflais je suite à sa question idiote. Aussi étrange que celui puisse paraître, je n'avais aucune envie de me faire expulser. Ici, je pouvais m'améliorer en magie et si je devais plier bagage, et bien. Qu'est ce que je ferais de ma vie ? Côtoyer Paul, ça allait bien un moment et je ne me voyais pas l'attendre comme une gentille femme à l'appartement qu'il soit rentré du boulot. Non, au moins les entrainements avec Payne ou Nathan ou dans la serre de combat me permettait de passer le temps tout en me fortifiant.

- Au pire, si vous êtes vraiment trop insupportable, je peux toujours sauter

Rajoutais je en me penchant par dessus la rambarde. Bon, on était au premier étage alors je risquerai surement d'y laisser ma peau. Même si j'étais un Seed, j'étais très loin d'avoir la même résistance qu'une homme normalement constitué. D'ailleurs en parlant de mâles, j'apercevais mes bourreaux préférés. J'étais bien content d'être coincé ici quelque part, pour ne pas avoir à les supporter. C'était fatiguant de toujours chercher à les éviter tout les jours. Mes collègues ne savaient pas à quel point c'était compliqué d'être la victime de son succès. Comme si il se sentait observer, l'un d'entre eux avait relevé la tête avant de toper l'épaule de son voisin et me pointer du doigt. Aish. C'était vraiment une manie ici, ce geste.
Par réflexe, je m'étais cependant retourné avant de m'asseoir pour me cacher. C'était idiot puisqu'ils m'avais vu mais bon...J'espérais surtout qu'ils allaient pas monter et attendre de me pêcher à la sortie. Quoique les voir s'exciter à essayer d'ouvrir la porte de leur côté, aurait quelque chose de divertissant.
©️ Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: this may sounds awkward - Joris&Robin   02.03.18 17:59


This may sounds awkward


Si Robin pouvait se vanter d’une chose, c’était de sa capacité à gérer les situations de crise. Lorsqu’elles advenaient, elle devenait aussi froide que méthodique, ce qui pouvait inquiéter une partie de son entourage, rassuré de savoir la dites situation entre ses mains mais surpris de découvrir cette facette de sa personnalité. Bien que la perspective d’être enfermé ne l’enchante guère – si elle n’était pas claustrophobe, elle n’en demeurait pas moins anxieuse quand elle se retrouvait dans un espace clos – c’était moins l’enchaînement des événements que la perspective de rester coincer avec Joris Wilder qui l’agaçait. Robin soignait ses entrées comme ses sorties, et lorsqu’elle avait décidé de claquer une porte, elle n’aimait pas que cette dernière lui résiste.

Mais, philosophe, elle préféra y avoir une sorte de signe. Très au fait de tout ce qui touchait destins et bonnes fortunes, Robin était de celles qui prétendaient haut et fort que rien n’advenait par hasard. Aussi si l’univers avait décidé qu’en cette fraîche après midi de printemps elle devait faire la conversation avec cet individu, c’est que cette conversation tôt ou tard, devrait avoir un sens.

Seulement le mercenaire ne faisait aucun effort pour rendre ce moment moins désagréable. Pinçant ses lèvres l’air irrité, Robin rangea son téléphone dans sa pochette avant de relever les yeux vers son interlocuteur.

« Quel plaisir malsain tirez-vous en étant aussi insolent à la fin ? »

Lâcha t’elle, pincé mais calme, croisant ses bras sous sa poitrine.

« Et ne vous excusez pas en prétendant que c'est votre manière d'être. Nous savons tous les deux qu'il s'agit d'un mécanisme de défense. »

Joris la prierait sûrement bientôt de garder pour elle sa psychologie de comptoir mais dans l’espace clos de ses pensées, Robin commençait à dresser un profil très clair de celui qui s’obstinait à lui tourner le dos. Elle tint tout de même à lui signaler que cet enfer serait de courte durée. Les responsables avaient été mis au courant et on venait de lui indiquer par message qu'on viendrait bientôt régler ce problème de porte.

« On va venir nous ouvrir. »

Mais voilà que le mercenaire, comme un petit animal pris au piège, s’asseyait brutalement au sol en se détournant de la barrière comme si le diable en personne, plus bas, lui avait fait signe. Sans montrer le moindre signe d’hésitation, Robin parcouru les quelques mètres qui les séparaient, enroula ses longs doigts autour de la rambarde et se pencha en avant. Elle reconnut sans peine le visage d’un SEED qui faisait beaucoup parler de lui dans le campus, entouré, comme à son habitude, d’une clique de décérébrer à la recherche d’un leader.

« Skip Riner. Par Hyne, pourquoi tous les hommes de cette école semblent ils avoir quelque chose à compenser. »

Ce garçon là n’avait pas manqué de lui faire les yeux doux lorsqu’elle avait été engagée, mais quand Skip avait compris qu’il ne tirerait rien d’elle, les compliments avaient laissé place aux remarques salaces. Détaillant la silhouette du SEED qui riait grassement avec ses acolytes quelques mètres plus bas, le regard de Robin finit par se poser sur Joris qui se tenait prostré dans un coin du balcon. Ou était donc passé l’impertinent mercenaire qui tenait à lui tenir tête depuis le début de leur entrevue ?

« Que lui avez-vous dit pour le contrarier, celui-ci ? »

Demanda t’elle sans ciller. Tout le monde ici était au fait que Joris était l’une des victimes préférées de Skip et sa bande. Les répliques cinglants du mannequin ne devait pas réellement plaire à l'autre, trop orgeuilleux pour supporter qu'on ne puisse pas le porter dans son coeur. Ils avaient pourtant l'un comme l'autre passé l'âge de faire la guerre dans un bac à sable. Ils n'étaient plus des cadets mais des hommes dans la force de l'âge, prisonniers dans des stereotypes adolescents. Par Hyne, elle plaignait tant les psychologues de cet établissement...

©️ Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
(Modo) ϟ SEED de rang 8
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 768
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Miko

Âge du perso : 26 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Objets équipés (3 max. en plus des armes):
Equipements et objets achetés:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t1014-joris-i-see-myself-in-
MessageSujet: Re: this may sounds awkward - Joris&Robin   04.03.18 21:16


This may sounds awkward


Elle pensait vraiment que ça m'amusais de répondre ainsi aux gens ? Si ça ne tenait qu'à moi je passerai ma vie à ma taire plutôt que de perdre mon temps à converser avec les autres. Mais on m'avais dit que c'était malpoli de ne pas répondre quand on s'adressais à quelqu'un. Du coup, on ne pouvait pas s'étonner que mes paroles ne soient pas très amicales. Et voilà que la secrétaire voulait aussi se la jouer psychologue. J'en avais déjà un, pas besoin d'un deuxième. C'était amplement suffisant. En plus c'était totalement faux. Je n'avais aucun mécanisme de défense dans ma poche. Si il existait, en tout les cas, j'ignorais comment l'activer.

- Bien sur, vous savez tout mieux que tout le monde n'est ce pas ?


Rétorquais je d'un ton moqueur. Elle pouvait bien penser ce qu'elle voulait. Moi, je savais qui j'étais et comment je fonctionnais. Même si j'avais dû m'adapter au monde qui m'entourait. Pas de la meilleure des façons, certes, mais je faisais ce que je pouvais pour survivre. Ce monde était très loin d'être facile à vivre. J'étais très loin d'être quelqu'un de fort psychologiquement. Contrairement à ce que pensait les autres. Raison pour laquelle j'avais fini par craquer lors de ma mission avec Selena. Et puis je pleurais toujours la perte de mon frère, qui me manquait énormément. Surtout en ce moment où j'avais bien besoin de réconfort. Si il avait été là, je n'aurai pas tous ses ennuies avec moi. Entre les punitions et les Seeds qui cherchaient à me tyranniser. J'avais mes chevaliers, à la BGU, mais on était pas 24h/24 ensemble et ce n'était pas non plus leur boulot que de me protéger des macaques.
Ces mêmes animaux débiles que je venais d'apercevoir en bas. La nouvelle de Robin était censé me réjouir mais finalement, elle n'était pas aussi bonne. Comme un gosse apeuré je m'étais caché. Alors que ce n'était même pas de la peur que je ressentais mais plutôt de la lassitude. J'en avais un peu marre de ne pas pouvoir déambuler tranquillement dans ce bâtiment. Même après le festival, et le petit déjeuner avec Léandre, ils n'avaient pas cessé. Aussi lorsque la secrétaire s'était rapproché pour voir ce qui se passait, je m'étais retenu de la tirer par sa jupe pour qu'elle se mette dans la même position que moi.

- Rien. Je ne lui ai rien dit


Je répondais à sa question d'un ton sec. Je n'étais pas toujours le coupable de toutes les guerres. C'était la vérité. Lors de notre première interlude, je n'avais répondu à aucun de ses propos ou de ses provocations. J'avais essayé de passer mon chemin, sans aucun succès. Et depuis, il faisait avec ses potes, de ma vie un enfer. Comme si ce n'était pas déjà suffisamment le cas.

- Je crois qu'il n'a pas apprécié d'être ignoré et qu'il me le fait lourdement payé. Je ne sais pas ce qu'il cherche en agissant ainsi. Je me dis qu'il finira bien par se lasser un jour, ou trouver quelqu'un d'autre à embêter

En tout les cas, c'était certains qu'une fois sortie d'ici j'allai encore me tartiner la bande de sans cervelle.
©️ Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: this may sounds awkward - Joris&Robin   06.03.18 17:48


This may sounds awkward



Combien lui avaient reproché de se croire plus maligne qu’elle ne pensait l’être ? Combien avaient commenté sa fâcheuse manie de vouloir étaler sa science ou de se mêler d’affaires qui ne la regardaient pas ? Enfant, elle pleurait dés qu’on la qualifiait de madame je sais tout sur un ton accusateur mais aujourd’hui, Robin ne s’en formalisait plus et ignorait l’ombre d’une petite en larme dont les chagrins étaient trop lourd. La secrétaire masquait son agacement et restait impassible, elle avait appris avec le temps à ne plus prêter attention à ceux qui cherchaient à lui nuire. Aussi ne répondit elle pas à Joris dont la compagnie continuait d’être franchement désagréable.

Mais sa nature curieuse, toujours, la rattrapait. Penchée par-dessus la balustrade, elle sonda du regard la petite troupe de Skip Rinner avant d’observer leur victime, prostré à quelques mètres d’elle comme un gamin apeuré. Elle était encore surprise par le réflexe très enfantin de son interlocuteur, de cette silhouette d’homme assis contre le mur qui semblait craindre qu’on ne lui tombe dessus. Ses sourcils se froncèrent alors qu’elle ne le quittait plus des yeux. Au moins, il lui avait parlé franchement, et même s’il s’agissait d’une question qu’il se posait à voix haute, Robin pris le parti d’y répondre. Elle ne pouvait tout simplement pas s’en empêcher.

« Skip est l'archétype de l'enfant roi devenu tyran. Il a besoin d'avoir une emprise sur les autres pour se sentir exister, si vous l'avez ignoré vous avez votre réponse, Wilder. Il n'arrêtera pas tant que son entourage jouera le jeu ou que personne ne daignera lui faire comprendre qu’il a passé l’âge de ces enfantillages. Nom d’un gardien. Si tous nos mercenaires sont aussi immatures, considérez que l'établissement tombera demain. »

Elle avait presque perdu patience à mesure qu’elle lui répondait. Robin n’en revenait pas de se retrouver au milieu d’une affaire aussi puérile en temps de guerre. Elle avait espéré naïvement qu’en ces temps obscurs, les mercenaires censés défendre le monde mettent vanité et bêtises de côté pour unir leurs forces. Mais tous semblaient dépassés par leurs petits problèmes, ignorant la grande histoire qui allait les faucher en plein vol s’ils ne réagissaient pas au plus vite. Peut-être était-elle seulement fatiguée, songea t’elle en soupirant, peut être le stress accumulé lui faisait perdre toute compassion, tout intérêt pour ce genre de comportement. Elle était la première pourtant à sauter sur les histoires croustillantes, celle qui la faisait sortir un peu de son triste quotidien. Mais le comportement de ces SEEDs lui échappaient complétement, elle aurait voulu les aligner contre un mur et leur hurler qu’il était temps de se réveiller. Bien sûr, Joris dans l’affaire n’y était pour rien. C’était un imbécile, mais ce n’était pas sa faute si un autre idiot l’avait pris en grippe. Ce qui était inquiétant c'était cette réaction, Joris était fragile mentalement ce qui ne n'augurait rien de bon pour la suite. Lâchant la rambarde, elle fit quelques mètres avant de se positionner devant lui.

« Je peux vous poser une question, soldat ? »

Elle ne lui laissa guère le temps de placer une de ses répliques piquantes et enchaîna.

« Je vais être honnête avec vous. Vous n’êtes pas sans savoir que l’administration est excédée par votre attitude et je ne suis certainement pas la première à m’être interrogé sur vos motivations, mais pourquoi s’être engagé dans cette voie si vous détestez autant ce que vous faites ? »

Levant rapidement une main devant elle, comme pour placer une barrière invisible entre elle et l’exaspération de son interlocuteur, elle ajouta.

« Je n’émets aucun jugement, sachez-le. »

Peut importe si il la croyait ou non, elle avait tenu à le préciser quand même.

©️ Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
(Modo) ϟ SEED de rang 8
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 768
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Miko

Âge du perso : 26 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Objets équipés (3 max. en plus des armes):
Equipements et objets achetés:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t1014-joris-i-see-myself-in-
MessageSujet: Re: this may sounds awkward - Joris&Robin   10.03.18 17:44


This may sounds awkward


Je ne m'étais jamais intéressé à ce mec. A ce qui pouvait pousser ce Skip à me traiter de la sorte. Tout simplement parce que j'en avais rien à faire. Si il avait un problème d'égo c'était son soucis, pas le mien. Pourquoi est ce qu'il me mettait dans sa boucle infernale ? En tout les cas, la secrétaire, elle, était bien renseigné sur le Seed. Si ce dernier ne pouvait exister qu'en embêtant son monde, moi c''était l'inverse. Je me portais très bien quand j'étais invisible. Que personne ne venait me parler, surtout pour en plus me sortir des absurdités. C'était certains que quand Skip m'avais apostrophé ce n'était pas pour parler de la loi de l'apesanteur. En tout les cas, j'étais d'accord avec Robin. Ce n'était pas avec ce genre de personne que la BGU sauvera le pays des mains de Cydaée.

- Vu que ses "amis" on l'air d'avoir un QI aussi élevé que leur roi, ça risque d'être compliqué. Et en plus d'être immature, il est aussi borné. Malgré le fait qu'on soit venu plusieurs fois à mon aide il continue

Il fonctionnait vraiment bizarrement. Les personnes que je détestais je faisais tout mon possible pour les éviter - en dehors des missions. Il ne me viendrait jamais à l'idée d'aller voir Prescott par exemple. On ne se portait pas dans le cœur mutuellement, et lui non plus d'ailleurs ne venait pas me parler. Alors, je n'arrivais pas du tout à saisir le comportement de Skip. Encore une étrangeté humaine à rajouter à ma longue liste des choses inexplicables. Ce qui était sur, c'était que pour moi, ce type avait plus besoin d'un suivi psychologique que moi. Et pourtant, lui, on le laissait tranquille. Simplement parce qu'il devait être par-fait lors de chaque mission.

Je soupirai, passant une main dans mes cheveux avant de poser mon regard sur Robin qui s'était planté devant moi. Même si je refusais qu'elle me l'a pose, elle le ferait tout de même. Elle ne m'avait pas laissé le temps de toute façon de donner mon opinion. J'avais levé les yeux au ciel face à cette attitude me contentant d'écouter ce qu'elle voulait savoir - ou plutôt ce qu'elle ne savait pas. J'étais un peu étonné, car je pensais qu'elle était au courant pour Cain. N'était elle pas friande des potins et toussa ? A l'époque de la mort de mon frère, les magazines de modes en avait parlé. Après peut être qu'elle ne s'en souvenait pas ou ne s'intéressait pas à la mode. Pourtant vu comment elle se tenait droite et fière, j'aurais dit le contraire. Elle n'était pas le genre de femmes à aller sur le marché ou dans le premier magasin de vêtement pour alimenter sa garde-robe.

- Ce n'est pas que je déteste ce que je fais. Je suis simplement pas pour la violence, qui de mon point de vue ne fait que l'engendrer si on répond avec. Toutes les guerres ont commencé ainsi, parce qu'un Homme n'a pas été capable de retenir son épée.

Je n'adorais pas non plus être un Seed. Ni un mannequin d'ailleurs. Si on me demandais de choisir je préférais partir en mission plutôt que d'aller faire un photoshoot. Mais bon. En ayant assez d'être assis par terre, je me redressais, tournant le dos à Robin, pour, encore une fois, me perdre dans le ciel nuageux.

- Avez vous des frères et sœurs miss Prince ? Si vous connaissiez leurs rêves et qu'ils étaient dans l'impossibilités de les réaliser mais vous, oui. Ne saisiriez vous pas l'opportunité de le faire pour eux ? C'est la raison de ma présence ici. Je fais ce que mon frère n'a pas pu. Cain Wilder, ca vous dit quelque chose ?

Demandais je en lui faisant face. Si ce n'était pas le cas, elle avait juste à aller sur internet et elle saurait tout. Cette année ça allait faire cinq ans que je me retrouvais sans lui.
©️ Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: this may sounds awkward - Joris&Robin   11.03.18 13:20


This may sounds awkward



Son interlocuteur devenait bavard. C’était un bien grand mot, mais chaque réplique sans attaque représentait une victoire. Inconsciemment les épaules de Robin se détendirent, elle n’en restait pas moins sur ses gardes mais appréciait enfin qu’ils puissent échanger sans qu’elle ne risque de se faire mordre. Skip et sa clique ne l’intéressaient guère mais ils lui avaient permis de se rapprocher de Joris, et, peut-être ainsi, d’obtenir des réponses à ses questions. Robin n’empruntait jamais un chemin au hasard, il lui sembla que le moment était venu d’aborder le nœud du problème.

Elle s’était plantée devant lui et était allé droit au but. Peut-être Joris apprécierait qu’elle ne tourne pas autour du pot, il lui semblait qu’il n’appréciait que peu l’hypocrisies, alors elle avait joué la carte de la franchise. Les bras croisés sous sa poitrine, la secrétaire observait les traits fins du mannequin se déformer, lassé sans doute qu’on lui rabâche le même discours. Etonnamment pourtant, le mercenaire lui répondit sincèrement. Elle ne renchérit pas dans un premier temps, consciente que si elle le laissait parler un peu plus longtemps, il se confierait un peu plus. C’est d’ailleurs ce qu’il fit en évoquant enfin son jumeau, Cain Wilder.

Evidemment, Robin connaissait son histoire. Existait-il encore une personne dans cet établissement qui n’en avait pas eu vent ? Relayé par le passé dans les magazines, le tragique destin du fils du grand couturier Wilder avait fait parler de lui. Les circonstances de son décès restaient floues, on parlait d’un accident meurtrier mais on se gardait bien de donner des détails. Elle avait appris en entrant à la BGU, qu’il se serait fait attaquer par des monstres lorsqu’ils étaient, lui et son frère, encore scolarisé à Trabia. Un secret qui ne pouvait évidemment pas être relayé dans les médias.

Joris se redressa et Robin recula d’un pas pour le laisser s’avancer vers la rembarde. Tranquillement, elle remettait en place les pièces du puzzle et se serait volontiers frappé le front en réalisant combien ce mystère était finalement facile à résoudre. Lorsqu’il lui demanda si elle poursuivrait le rêve de ses frères si ils venaient à disparaitre, il confirma toute sa théorie.

« Wilder… »

Décroisant ses bras, elle hésita à le rejoindre mais se tint à l’écart, plaçant ses bras contre elle, enroulant ses doigts autour de son poignet. Oui elle avait des frères, trois frères qu’elle aimait d’un amour inconditionnel. La simple idée qu’il puisse leur arriver quoi que ce soit la terrifiait mais il fallait ici avancer avec précaution, le sujet était délicat et elle devait correctement choisir ses mots.

« Ce sont des rêves qui leur appartiennent, des rêves qui ont un sens pour eux. Ce qu’ils souhaitent… Ou souhaiteraient, dans le cas où ils ne parviendraient pas à les atteindre eux même, c’est que je poursuive les miens. »

Marquant une pause, elle savait pertinemment que Joris savait où elle allait en venir, mais avant qu’il ne puisse faire le moindre commentaire, elle reprit avec douceur.

« Et je continuerais de chérir leur mémoire et de leur faire honneur. Il ne pourrait pas y avoir un jour ou je ne penserais pas à eux s'ils me quittaient. Mais je suis intimement convaincu, aux vues de l’amour que nous nous portons, qu’ils souhaiteraient avant tout que j’emprunte ma propre voie, non la leur. Cain veut certainement votre bonheur, lui aussi. »

Elle se retint d'ajouter qu'il était Joris Wilder, avant tout. Sûrement s'était il effacé pour que son jumeau puisse continuer de vivre, à travers lui. Mais psycologues et équipe mécicale le lui avait sans doute répété déjà maintes et maintes fois. Elle se contentait donc de répondre à sa question, et si elle s'était permis de glisser un commentaire sur Cain, c'est qu'elle était convaincu d'avoir raison.

©️ Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
(Modo) ϟ SEED de rang 8
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 768
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Miko

Âge du perso : 26 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Objets équipés (3 max. en plus des armes):
Equipements et objets achetés:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t1014-joris-i-see-myself-in-
MessageSujet: Re: this may sounds awkward - Joris&Robin   13.03.18 22:08


This may sounds awkward


Dès que j'avais entendu mon nom sortir de ses lèvres de la sortie, j'avais regretté de l'avoir ouvert. Ou de m'être confié, comme dirait la psychologue. Comme d'habitude, j'aurais dû ignorer les questions et faire comme si la secrétaire n'était pas là. Mais pour une fois j'avais eu envie de répondre et dire honnêtement pourquoi j'étais là afin qu'au moins, la commère de la BGU cesse de me regarder avec ses petits yeux à chaque fois que j'étais convoqué par Kramer. Elle devait se demander à chaque fois qu'est ce que j'avais encore fait et c'était en me fixant, qu'elle imaginait trouver la réponse. Et ce n'était surement pas moi qui allait la lui balancer. Enfin bref, là j'étais pas dans la salle d'attente mais sur le balcon, coincé avec la dit secrétaire. Je ne savais rien d'elle, peut être qu'elle était fille unique et essayer de l'amadouer en me servant de sa famille était un mauvais plan. J'avais donc une chance sur deux.
Elle ne m'avais pas dit clairement qu'elle avait des frères ou des sœurs mais, sa réponse le laissait entendre. C'était tellement prévisible comme speech. Poursuivre son propre rêve mais pas celui des autres. C'était un peu compliqué quand on en avait pas. Son beau discours était donc inutile pour moi et à vrai dire, ne m'apprenais pas grand chose de nouveau. On me l'avait dit plusieurs fois. Mon père en premier quand on s'était retrouvé que tous les deux. Il m'avais proposé d'arrêter de vouloir être mercenaire pour travailler avec lui à plein temps à la place. J'avais refusé à l'époque, déclarant que je ne désirait pas laisser tomber Cain et que donc j'allai aller à sa place à la BGU. Je l'avais fait, j'avais réussi. Ce n'était pas pour autant que je me sentais mieux. Je soupirai, passant une main dans mes cheveux. Personne ne comprendrait jamais ce que j'étais en train de vivre. Ce que je vivais d'ailleurs, actuellement.

- Mon frère, décidait toujours pour moi. Parce qu'il savait que la seule chose dont j'avais besoin, qui me rendait heureux, c'était d'être avec lui. Ses rêves étaient les miens, on les réalisaient ensemble.

Déclarais je après un silence. Mais une fois qu'il était partie, tout ça s'était envolé aussi avec lui. Les décisions, le bonheur, les rêves. Ce n'était pas pour aller dire bonjour à la boulangère que je m'étais levé tous les matins. Non, c'était parce que j'allai voir son sourire. Même si à la Trabia Garden ça avait été plus compliqué à cause de sa stupide petite amie, je n'avais rien perdu de tout ça. J'avais toujours maintenu le but, d'être avec Cain jusqu'au bout. Jusqu'à ce que la mort nous sépare. Aurais je du traverser aussi et le suivre ? Ne rien laisser, justement nous séparer. Je replongeais dans mes idées noires, ma gorge serrant à nouveau. Je savais que j'aurai du me taire. Parler de lui, penser à lui me faisait toujours le même effet. On parlait de faire son deuil, des différentes étapes. J'étais toujours à la cinquième. Il n'y avait qu'un seul endroit où j'arrivais à oublier tout ça, c'était dans les bras de Paul. Mais il n'était pas là. Il n'y avait que cette idiote de secrétaire qui avait réussi l'exploit de nous enfermer sur le balcon. Je ne pouvais donc même pas courir jusqu'à chez le paysagiste pour couvrir ma tristesse. C'était frustrant. Terriblement frustrant.

- Et là vous aller me dire " mais vous avez bien un rêve ?" Non. Non j'en ai pas ! Je n'en ai jamais eu ! Je ne sais même pas pourquoi je me lève tous les matins, tout ce que je fais c'est survivre ! Vivre dans un monde que je déteste et où je sais...que je ne le reverrai jamais


La pauvre n'y étais pour rien. Je le savais pertinemment, mais je me sentais mal, si mal actuellement que je ne savais rien faire d'autre que de me défouler sur Robin. Ou j'aurai aussi bien pu aller faire l'œuf dans un coin et pleurer. Ce que je me retenais de faire actuellement, mais je devais être déjà bien assez pathétique déjà à essuyer les larmes qui coulaient sur mes joues.
©️ Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: this may sounds awkward - Joris&Robin   

Revenir en haut Aller en bas
 
this may sounds awkward - Joris&Robin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les nouvelles aventures de Geron et Robin ...
» Le test de robin des bois !!!!
» Arrivée de robin de loxley
» Jérémy Robin
» Robin des Bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Field of Heroes :: Have A Break :: Notre Histoire :: V.1 :: Chapitre 5 : La guerre froide-