AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Slow recovery | Mateo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
(Admin) ϟ SEED de rang 32, Spécialiste de l'espionnage et infiltration
avatar
Date d'inscription : 25/12/2015
Messages : 668
Avatar : Willa Holland
Crédits : Cranberries

Âge du perso : 23
Activité : SEED spécialiste de l'espionnage et de l'infiltration
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Slow recovery | Mateo   07.02.17 23:26


Slow Recovery


Cela faisait quelques jours maintenant que j’étais tombée dans les pommes lors de ma mission avec Mateusz. Revenir presque indemne d’un combat contre le gardien d’une sorcière pour au final manquer de mourir d’une balle perdue. Ridicule. J’avais même été obligée de demander l’aide de mon père. Ou plutôt j’avais soufflé à Mateusz de l’appeler ce qui revenait au même. Il était évident qu’il empêcherait que mon passage éclair à l’hôpital ne soit connu. C’était un ponte de la chirurgie après tout, les péripéties de sa fille unique devaient rester secrètes. Le problème était surtout qu’en faisant appel à lui, je lui avais de nouveau ouvert la porte de ma vie. Et si je le connaissais bien, il s’y engouffrerait sous peu. Cela faisait cinq ans maintenant que j’avais coupé les ponts avec mes parents. J’aurais préféré ne pas avoir à lui rappeler mon existence.

J’étais toujours très fatiguée et si ma blessure ne me mettais plus en danger immédiat, je ne pouvais pas en dire autant de mon égo. J’avais fini par apprendre ce que Mateusz avait fait pour moi. Il me surprendrait toujours. Je n’avais pas pu le remercier en bonne et due forme car il avait disparu de la surface de la BGU pour partir en mission de protection Hyne sait où. C’était bizarre, de me dire que pour encore quelques semaines le sang qui battait dans mes veines était le sien. Avoir une partie de lui en moi était plutôt intime et déroutant.

Ce n’est pas comme si… Stop ! J’arrêtais tout de suite Shemhazai avant qu’elle ne poursuive l’allusion graveleuse. Je savais déjà où elle voulait en venir et ce n’était pas du tout à ça que je faisais référence. Non mais franchement quoi ! Pourquoi ramener ça sur le tapis et tenter de me bombarder avec des souvenirs de l’époque ? C’était petit et franchement pas cool. Oh ça va ! Tout ne vient pas de moi figure toi. Tu as aussi ta part de responsabilité dans ce qui se passe dans ton esprit. Je commençais à réciter l’alphabet à l’envers dans ma tête histoire que ma gardienne me fiche la paix. Ce n’était pas très concluant. Shem avait raison, toute cette histoire me remuait. On ne sort pas indemne de révélation du style ‘Hey, en fait ton premier amour n’était pas le salopard sans cœur que tu croyais et il t’aimait vraiment !’. L’inaction me faisait tellement tourner et retourner tout ça que j’avais fini par en parler à la psy de la BGU. La psy ! Je ne tournais vraiment pas rond.

Il était temps que je fausse compagnie à l’infirmerie. Je n’en pouvais plus de rester enfermée. Je profitais de la pause de midi pour m’éclipser. Ce fut plus douloureux que ce que j’avais anticipé mais les antalgiques que je venais de prendre aidaient. Je méttais ensuite mes capacités d’espionne à profit pour atteindre la cour sans me faire repérer. Sous ma veste, j’étais encore dans ma blouse d’infirmerie. Je me posais tranquillement dans un coin. Je ne souhaitais pas m’enfuir, juste glaner un peu de tranquillité. Cette simple petite sortie m’avait néanmoins fatiguée et voilà que j’étais obligée de m’asseoir. Je détestais ce sentiment de faiblesse. Presque autant que je détestais l’ennui. Dans ce cas, mon esprit fonctionnait à 200 à l’heure et tout devenait sujet à analyse, encore et encore. Voilà pourquoi je me tenais en général en permanence occupée. C’était un des effets néfastes de mon quotient intellectuel. Il y avait de quoi devenir folle. Il fallait donc que j’arrête de réfléchir car de pensée en pensée tout finissais toujours par me mener à des problèmes non résolus. Qu’il s’agisse de Zack ou de Mateusz. J’avais besoin d’une distraction. N’importe laquelle. Je scrutais donc les alentours à la rechercher d’un signe.
© Field of Heroes

_________________
Everytime we say goodbye
I die a little. Everytime we say goodbye, I wonder why a little, Why the Gods above me, who must be in the know. Think so little of me, they allow you to go. ©anaëlle.


• Award du personnage le plus astucieux •
• Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Slow recovery | Mateo   12.02.17 16:27

Cela faisait quelques jours maintenant que Mathéo n’avait pas croisé son frère. En fait, il ne l’avait pas revu depuis que ce dernier avait pris la fuite lors de leur première rencontre. A croire qu’il l’évitait ?! D’ailleurs Mathéo n’arrivait toujours pas à comprendre ce qui s’était vraiment passé ce jour-là. Avait-il fait ou dit quelque chose de mal ? Il avait beau retourner le truc dans sa tête, rien ne venait. Bien entendu, il avait tenté de téléphoner à son paternel pour lui dire qu’il avait trouvé Serban et lui raconter leur rencontre mais pas moyen de le joindre. Le téléphone restait désespérément sur la messagerie vocale. Sûrement en déplacement… une fois de plus ! Mathéo haussa les épaules et se promit d’essayer à nouveau jusqu’à ce qu’il arrive à l’avoir au bout du fil.

Il en était là lorsqu’il vit s’approcher de lui la silhouette d’une jeune femme. Comme il s’était perché sur la branche d’un arbre, la nouvelle venue ne le remarqua pas. Enfin, c’est ce qu’il lui sembla. Aussi prit-il le temps de l’observer. Elle ne semblait pas franchement dans son assiette. Le teint plutôt pâle, la démarche pas franchement très assurée et pardessus tout une espèce d’essoufflement comme si elle venait de courir un marathon. Or elle n’était pas en nage et aucun évènement sportif n’était annoncé aujourd’hui ! Il n’en fallait pas plus pour piquer la curiosité naturelle de l’adolescent.

Il se pencha donc légèrement pour tenter d’apercevoir les traits de la demoiselle. Mauvaise idée ! Il dut mal calculer son coup car il se sentit partir en avant. Il essaya de se retrouver son équilibre mais peine perdue, la chute s’annonçait inéluctable. La suite se joua en une fraction de secondes. Conscient qu’il ne pourrait désormais plus rien empêcher, Mathéo lâcha prise. Il atterrit à un tout petit mètre de Séléna et exécuta une roulade avant pour amortir le choc de la chute. Puis il se releva, épousseta rapidement ses vêtements et fit un volte-face pour se trouver yeux dans les yeux avec la demoiselle.

« Salut ! Ça va ? » Demanda-t-il en adressant un franc sourire.

Il s’approcha tranquillement et alla s’installer à côté de l’inconnue. De plus près, elle paraissait encore plus pâle que vue d’en haut. Pas très bon signe ça ! C’est alors que le regard de Mathéo tomba sur les jambes de sa voisine. Ou plus précisément sur la blouse qui recouvrait partiellement ses jambes.

« Euh… c’est pas l’uniforme réglementaire, ça ? Si ? » Continua le jeune garçon en fronçant doucement les sourcils.

Il tentait de comprendre à qui il avait à faire. Une psychopathe échappée d’un asile ? Un cobaye de laboratoire que l’on avait relâché pour qu’il diffuse un virus mortel ? A moins que ce ne soit un fantôme refusant de quitter ce monde ? Un frisson le parcourut. Pourvu que ce ne soit pas la dernière option !
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang 32, Spécialiste de l'espionnage et infiltration
avatar
Date d'inscription : 25/12/2015
Messages : 668
Avatar : Willa Holland
Crédits : Cranberries

Âge du perso : 23
Activité : SEED spécialiste de l'espionnage et de l'infiltration
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Slow recovery | Mateo   20.02.17 19:46


Slow Recovery


Les antidouleurs qu’on m’avait donné m’avait enfermé dans une bulle de coton. Si je ne ressentais ni la douleur causé par la balle ni ne ressentait les effets de ce sang étranger que mon corps tentait d’assimiler, on pouvait dire que je planais. Pas la version sympa et psychédélique, plutôt la version maladive. Et même cet engourdissement ne m’empêchait pas de ressasser. Ressasser mes différentes histoires d’amants maudits, ressasser mes missions de ces derniers mois, ressasser que si j’avais lancé mon livre à la tête de Lachlan quelques instants plus tôt quand il était passé me voir hier, j’aurais pu lui exploser son charmant visage. J’avais piqué une telle crise qu’il était interdit de séjour à l’infirmerie. Ce manque cruel de sang-froid était assez puéril mais Lachlan réveillait toujours le pire en moi. Il fallait que je m’occupe pour ne plus penser à tout ça. Mais les distractions se faisaient rares à l’infirmerie. L’ambiance était plutôt morose, surtout avec la petite Lena toujours inconsciente. J’espérais vraiment qu’elle finisse par se réveiller. Voir la jeune fille rayonnante qui m’avait accompagné lors de la panne de courant reliée à des machines… J’avais vu beaucoup de choses en tant que SEED mais cela restait particulièrement affreux.

J’en étais là de mes réflexions lorsque je finis enfin par sentir qu’on m’observait. Bravo, les antidouleurs. Comment réduire à néant les réflexes d’une espionne en quelques cachets. Je n’eut pas le temps de m’interroger plus sur la question car déjà, le petit espion apparaissait à un mètre de moi. Il devait surement se tenir sur une branche d’arbre. Un vrai petit singe. Sa roulade ne fit que confirmer mon impression et je laissais fuser un petit rire qui se transforma vite en rictus de douleur. Apparemment mon corps n’était pas encore tout à fait près pour ça. Et après on se demandait pourquoi je n’aimais pas les armes à feu !

Je répondis au sourire du jeune inconnu. Il m’apparaissait comme quelqu’un de sympathique. Et j’étais plutôt bon juge des caractères. Enfin… je l’avais cru jusqu’à récemment. L’affaire Lachlan me revint en mémoire mais je chassais l’importun de mon esprit. Il ne méritait pas que je perde plus de mon temps sur son cas. Mon nouveau compagnon me salua alors avant de me demander si ça allait. Epineuse question.

« Pour être tout à fait franche, j’ai déjà été en meilleure forme. Et toi ? Oh ! Je m’appelle Selena d’ailleurs. Je n’ai pas souvenir de t’avoir déjà croisé. »

Mathéo s’installa alors à mes côté et j’étais plutôt contente de cette distraction bienvenue. J’avais toujours été de nature sociable alors rencontrer de nouvelles personnes me mettait toujours du baume au cœur. Le regard du garçon se posa alors sur mes jambes nues et plus particulièrement sur la blouse que ma veste ne parvenait pas totalement à masquer. Pour la discrétion, on repassera. Je sentais déjà les questions arriver. Moi aussi j’aurais été curieuse à sa place. Je souriais de nouveau face à ses sourcils froncés. Il était vraiment trop mignon.

« Pas vraiment. Enfin, vu ma branche d’activité je ne porte de toute façon jamais l’uniforme. C’est plutôt une bonne chose que tu ne reconnaisses pas cette horrible tenue. C’est ce qu’on te force à porter quand, comme moi, tu dois faire un séjour forcé à l’infirmerie suite à une blessure. Je voulais prendre un peu l’air. »

Et oui, la réalité était beaucoup moins fantasque que tout ce que Mathéo avait pu imaginer. C’était plutôt une bonne chose d’ailleurs car je m’imaginais mal en fantôme ou en psychopathe. Quoi que certaines de mes connaissances pourraient trouver à redire sur ce dernier point.
© Field of Heroes

_________________
Everytime we say goodbye
I die a little. Everytime we say goodbye, I wonder why a little, Why the Gods above me, who must be in the know. Think so little of me, they allow you to go. ©anaëlle.


• Award du personnage le plus astucieux •
• Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Slow recovery | Mateo   21.02.17 12:54

Ouf ! Finalement, la jolie inconnue n’était pas du tout ce qu’il avait imaginé dans son esprit.  Il aurait été mal si elle lui avait annoncé qu’elle était un revenant; même si jamais il n'aurait avoué en avoir peur ! Cependant, il ne put s’empêcher d’écarquiller les yeux lorsque Selena fit allusion à l’uniforme qu’elle ne portait jamais puis à son séjour à l’infirmerie. Bien entendu, Mathéo savait bien qu’être Seed comportait des risques plus ou moins grands mais être confronté ainsi à la réalité, ça faisait toujours un choc. Emporté par le flot des questions qui lui montaient au cerveau, il en oublia même de se présenter à la jeune femme et enchaina sans attendre.

« T’as été blessée en mission, c’est ça ? Wouah, ça devait être sacrément chaud pour qu’tu finisses dans cet état, non ? »

Mathéo se gratta la tête en tentant de deviner quel genre de monstre pouvait bien infliger ce type de dégâts. Mais comme il n’avait pas envie de jouer aux devinettes, il préféra jouer cartes sur table.

« C’était quoi comme bestiole ? Un adéphage ? Un malaku ? Un fungus ? Un plus balèze que ça ? »

Les yeux du jeune garçon s’étaient mis à briller. Non pas qu’il se réjouissait du malheur de Selena mais l’idée de pouvoir dégommer du monstre en toute impunité le mettait dans un état d’excitation jubilatoire.

« Z’étaient combien ? Cinq ? Dix ? Plus ? »

De plus en plus énervé, Mathéo finit par se lever et alla se poster face à la jeune femme. Il avait tellement hâte de se retrouver sur le terrain ! Dire que pour le moment, il se trouvait cantonner à la BGU à suivre les cours pour apprendre les bases du combat et de la survie en milieu hostile. Lui qui n’aimait que l’action, il s’ennuyait à mourir. Quelle perte de temps ! Mais là, il pouvait enfin laisser libre cours à sa passion et comptait bien en profiter.

« T’as eu peur ? T’avais des équipiers avec toi ? Ils ont essayé de t’aider quand t’as été blessée ou bien ils s’étaient trop nuls ? Si ça avait été moi, j’t’aurai protégé au péril de ma vie. Tu sais, chui super balèze avec une arme. Même que plus tard, j’serai Seed de rang A, tu verras !»

Soudain, Mathéo se rendit compte qu’il s’était laissé emporter par son engouement et qu’il avait monopolisé la parole depuis pratiquement le début. Un peu gêné (mais juste un peu), ses joues rougirent légèrement.

« Euh…sinon, ça va ? Ça fait pas trop mal ta blessure ? » Demanda-t-il  pour tenter de rattraper son manque de civilité. Mais à le voir se balancer d’un pied sur l’autre, on devinait sans mal qu’il brûlait de continuer son interrogatoire post-combat.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Slow recovery | Mateo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Slow recovery | Mateo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Slow
» [Résolu] Problèmes: Démarrage de Recovery Menu + Suite
» [P.E.] Slow, chasseresse
» Slow Wine Montréal
» Bloquer en mode recovery Polaroid Platinium 10'1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Field of Heroes :: Have A Break :: RP abandonnés-