AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chaleur humaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Paysagiste
avatar
Date d'inscription : 22/11/2016
Messages : 99
Avatar : Yunho (DBSK)
Crédits : Bazzart

Âge du perso : 25
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Chaleur humaine   26.11.16 22:24

Je pense que je suis bien parti. Cette journée est belle, il y a un peu de vent. Mais ce n'est pas si désagréable à sentir. Oui, il fait froid. Mais j'ai connu pire comme temps. Je me concentrait, regardant cette pauvre plante mangée par un champignon. Ce n'était pas très beau à voir. Je prend délicatement un de ses feuilles entre mes doigts. Elle souffre, pauvre petite chose. Je me penche vers elle. Je sors mon couteau. Je sais qu'elle aura mal sur le coup, mais c'était pour son bien. Je coupe la feuille et désinfecte la zone à coup de spray et de poudre que j'ai préparée. Elle ira mieux. Je lui souriais. Elle ne pouvait pas être mieux qu'à cet endroit.

Je ramasse les ordures que les gens ont laissés derrière eux et les jette sans un regard. Je n'ai pas besoin de savoir ce qui se trouve dans ces poubelles puantes. Elles ne ferait même pas un bon engrais. Une vague de tristesse vient me heurter. A chaque fois que je ressent ce sentiment, je me dirige vers la source. Je me fais discret, observant les gens. Je me dis que cette personne doit avoir quelque chose de lourd à porter sur ses épaules. C'est presque sans surprise que je retrouve un garçon, un homme qui est beau, le nier était inutile. Mais terriblement peiné. J'avais pour habitude de le serrer brièvement avant de sentir sa gêne devenir trop forte m'en séparer. Je le regarde et cours de toutes mes jambes vers lui. Il va s'habituer. Je n'aime pas le voir triste. Puis c'était sa faute. Il passait dans le parc que je m'occupait. Bon, je le prendrais pas totalement dans mes bras. Je suis encore plein de produits sur les mains,pas très propre pour lui. Juste mon corps contre le sien, ça suffira pour aujourd'hui. Je respire à fond. Je me colle à lui, le temps de ressentir ce sentiment de gêne devenir trop fort. On ne s'est jamais parlé. Je trouve ça un peu dommage, mais pour lui, je ne suis qu'un type un peu étrange et collant. Qui câline sans qui le demande. Un malotru. Je suis un peu de ça. Mais je fais du bien. Je le crois, dur comme le chêne. Pas de chance qu'on me déracine, même avec le meilleur vent du monde. Je partirai seul. Je lui souris.

« Gardez courage. »

Je lui ai parlé, c'est cool. Je ne l'avais pas encore fait. J'exulte. Je m'en vais lentement. J'ai le temps. Que va t-il dire ou faire ? Oh je deviens presque fourbe. Ahaha, n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 319
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   27.11.16 0:07


Chaleur humaine


avec Paul ♥ 1er round
Ce matin je m'étais levé le cœur lourd. Ce n'était pas un jour comme les autres. Il était encore plus douloureux que le reste de l'année. Le 31 Octobre. Ca sonnait le début comme la fin de ma vie. Avant, j'attendais ce jour avec impatience. Ce jour si spécial qui était lié avec celui avec qui j'avais partagé le ventre de ma mère. Cain me chouchoutait encore plus que d'habitude. Même si on était né le même jour, il avait décrété que c'était moi le prince de la journée. Il cédait alors à toutes mes exigences, même les plus farfelus. Rien de dangereux bien sur, au grand jamais je n'aurai osé mettre mon frère en danger. Il avait réussi à s'y mettre tout seul...
Plaquant ma main sur ma bouche, je tentais de réfréner un haut le cœur. Le 31 octobre, c'était le seul jour où je pleurais. J'étais bien heureux alors de ne pas avoir d'amis. Personne pour me souhaiter un joyeux anniversaire, histoire de me faire encore plus pleurnicher. Non, c'était bien là le cadeau le plus merveilleux d'une vie de solitude.

Une fois sur que je ne rendrai pas mon repas de la veille je partais dans la salle de bain prendre une douche bien froide. Sortir me ferait le plus grand bien et puis même si Cain n'était pas là, je devais quand même fêter notre anniversaire. Je me séchai et m'habillai prestement avant de quitter la BGU. Je m'arrêtais dans une boulangerie pour acheter un muffins et dans un autre magasin pour acheter une bougie. Je me dirigeais ensuite vers le parc. J'adorai ce lieu. Il était joli, fleuri et bien entretenue. Etant originaire d'un pays froid, il ne poussai pas les mêmes fleurs ici que là bas. Je pensai que je serai tranquille avec mon frère, c'était mal penser. C'était surtout oublier que cet endroit était hanté par un pervers. Le même homme qui ne cessai de me coller. De me prendre dans ses bras pour une raison que j'ignorais. Je pensais qu'il était tout simplement fou vu qu'il ne disait rien du tout. Si il ne s'était pas s'agit de moi, cela ferait longtemps qu'il se serait retrouvé à terre, blessé. Mais moi, j'étais incapable de faire du mal, de blesser quelqu'un. Ou même de le repousser tout court. Peut être qu'il pensait que mon manque de réactivité signifiait que j'étais consentant.
Encore une fois je m'étais simplement statufié, les joues rougies. A la différence qu'aujourd'hui je serrai d'une main la bougie et le papier enveloppant le muffins. Ce ne fut pas la seule différence. Non, aujourd'hui cet étrange individu ouvrit la bouche. Me surprenant. M'encourageant. Qu'est ce que c'était censé vouloir dire ? Est ce que c'était ce que certaines personnes appellent un stalker ? Mortifié, je ne bougeais toujours pas tandis que le pervers s'éloignais doucement. Une petite brise caressa mon visage, une feuille se décrocha de la branche d'un arbre, tournoyant juste devant mon nez.

J'ignorais comment, mais la seconde d'après je me retrouvais devant l'homme, lui barrant la route. Je ne savais même pas pourquoi j'avais fait cela. La folie de l'inconnu m'avait sans doute contaminé à force de me prendre dans ses bras. Une étreinte qui se voulait chaleureuse. Des enlacements que je ne pourrai plus jamais ressentir venant de lui. Plus jamais. Je réprimai un sanglot, mes yeux s'embuant de larmes avant de m'accroupir. La tête baisée, je tendais alors d'une main tremblante le paquet contenant le muffin. Je n'avais pas la force de le faire.

- C'est...notre anniversaire...je peux pas...je...

Sanglotais je en lui tendant de mon autre main la bougie. Je devais tellement être pathétique actuellement mais je n'en avais rien à faire. Ca faisait tellement mal que j'avais l'impression que mon cœur se faisait piétiner.
© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

I'm your paradise

Revenir en haut Aller en bas
Paysagiste
avatar
Date d'inscription : 22/11/2016
Messages : 99
Avatar : Yunho (DBSK)
Crédits : Bazzart

Âge du perso : 25
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   27.11.16 9:33

Cette peine était grande, je pouvais la sentir me serrer le cœur. Et ce n'était pas la mienne. C'était la sienne. Le serrer avait été inutile ? Non. Parce qu'il se mettait devant moi. Je suis un peu surpris, mon sourire s’agrandit un peu en le voyant, même si il est au bord des pleurs, ses yeux sont rempli d'une tristesse. Des yeux sombres qui me fixe comme si j'avais la solution. Il s'accroupissait, je papillonnais des yeux. Il tendait un sac en papier. Il sentait bon les sucreries. Il parlait, sa voix était à l'image du sentiment que je pouvais ressentir. Anniversaire ? Le notre ? Je n'ai jamais compté le temps que je faisais que le serrer. Je n'ai pas pour habitude de le faire. Il pleurait un peu. Je me mordais un peu les lèvres. Je ne pouvais pas le laisser. N'écoutant ce cœur meurtri. Je me colle à nouveau à lui.

« Bon anniversaire... »

Mes mots sont à peines chuchotés, je posais un bref baiser sur son front. J'ignore quoi lui dire de plus. Alors, même si mes mains sont un peu sales, je le serre franchement. Mes mains caressant un peu son dos. La chose sucrée pouvait attendre. Je n'allais pas laisser cette peine sans tenter de la soigner. Je prends peut-être du retard dans mon travail. Mais j'ai mon temps. Si je restait, c'était pour vérifier que les choses que j'ai faites allaient bien, plantant de nouvelles choses selon les saisons. Cette douleur était là. Je suis resté comme ça. Le serrant. Qu'importe ce que les autres pouvaient penser.

« Je suis là... Je ne pars plus, sauf si tu le souhaites... »

Je forçais un peu les choses, mais je n'imposais jamais ma présence. Elle était souvent brève pour des âmes comme celle de ce garçon. Il avait besoin de cette tendresse, comme j'en avais besoin. De sentir à nouveau qu'un être vivant avait besoin de ma présence. J'avais du serrer de mes anciens camarades de classe sans m'en rendre compte. Homme ou femme, jeune ou vieux. Qu'importe, les sentir qu'ils allaient mieux me suffisait. Cette situation était plus importante pour le moment. Je m'essuyais la main droite sur mon pantalon, il était bon pour un lavage. Avant d'essuyer ses joues humides, le touchant à peine. Mon sourire est compatissant. Cette peine, je pouvais la ressentir. Elle faisait mal. Elle ressemblait tellement à celle que j'ai eue quand j'ai perdu ma famille. Que diable lui était-il arrivé ?
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 319
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   28.11.16 18:56


Chaleur humaine


avec Paul ♥ 1er round
Des rires d'enfants. Des batailles de boules de neiges. Patiner sur le lac gelé quand les températures étaient au plus bas. Plus jamais je ne pourrais faire cela, plus jamais je ne pourrai l'entendre rire, rouspéter, m'embêter en me décoiffant toutes les cinq minutes. J'avais fermé les yeux, essayant de me reprendre. Je sentais à nouveau un corps se coller contre le mien. Sans doute le pervers stalker. Je l'entendis me souhaiter mon anniversaire. Je me mordait la lèvre inférieure pour retenir un sanglot. Un baiser sur mon front me fit frissonner mais je gardais les yeux fermés en attendant d'être tout seul. Me remettre lentement de ma peine comme tous les ans, comme tous les jours.
Manifestement, l'inconnu n'en avais pas terminé. Je me retrouvai dans ses bras et cette fois ci j'écarquillai les yeux, un hoquet de surprise m'échappant en sentant ses mains caresser mon dos. Jamais on ne m'avait touché aussi familièrement en dehors de mon frère et de mon père. Jamais on n'avait posé sa main sur moi depuis l'accident avec tant de...tendresse ? Je ne me dégageai cependant pas, mes mains coincés entre le corps de l'homme et le mien. Ma tête était légèrement enfoui dans son cou dont il se dégageait l'odeur du désherbant. Était ce le jardinier qui s'occupait du parc ?

Mes larmes avaient fini par se tarir. J'ignorais combien de minutes s'étaient écoulés mais on devait vraiment faire bizarre dans le paysage. Il me murmura des paroles réconfortantes, me promettant de rester si je le souhaitais. Mais qui était cette personne ? Je fermai les yeux, mes doigts s'accrochant à sa veste. Avec ses propos, on dirait que l'on se connaissait depuis longtemps. Qu'il était une personne qui était partie, m'abandonnant. Est ce que c'est toi qui m'envoi cet individu Cain ?
Je sens l'homme s'agiter légèrement et j'ouvre mes yeux rougies par les pleurs avant qu'il ne vienne essuyer mes larmes. Il sourit. Je détourne le regard, mes joues s'empourprant, essuyant mon visage avec la manche de mon pull.

- Vous êtes qui ?

Finissais je par souffler, ne le regardant toujours pas.

- Est ce que...je vous connais ?

Poursuivais je toujours sur le même ton. Timide mais en même temps méfiant. J'étais un Seed, même si cela ne se voyait pas à ma carrure, alors il fallait tout de même que je rester sur mes gardes. Cependant, il n'avait pas l'air méchant. Je finissais par le regarder à nouveau, attendant des réponses.
© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

I'm your paradise

Revenir en haut Aller en bas
Paysagiste
avatar
Date d'inscription : 22/11/2016
Messages : 99
Avatar : Yunho (DBSK)
Crédits : Bazzart

Âge du perso : 25
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   29.11.16 7:17

Il pleurait tellement, je n'avais pas le cœur de le laisser. Il me tenait, j'étais sa bouée de sauvetage. Une part de moi est rassurée. Je suis utile. Ça éclaire ma journée. Malgré toute cette peine, je suis heureux. Il vient à me demander qui j'étais. Alors qu'il tente d'essuyer ses larmes de sa manches. Je les avaient vues. Inutile de me les cacher. Avant de continuer son petit interrogatoire. Je posais une main sur cette joue. Doucement, l'effleurant à peine.

« Je suis Paul Satoshi Balora, humble paysagiste. Je m'occupe de ce parc, donc il est possible que vous m'ayez vu sans faire attention à moi. Sinon je suis né dans le continent froid. J'ai pas mal voyagé pour mon travail. Et ça fait quelques temps que je vous prends dans mes bras sans vous le demander. Juste parce que je... Sens votre tristesse... Pardon... »

Tout était dit dans un ton doux, un peu paniqué sur la fin. Je tordais un peu mes doigts. Je sentais une vague de doute envahir mon esprit, m'empoisonnant de sa perfidie. Je haïssais ces moments, je me consacrais aux autres pas pour me faire plaisir, enfin un peu quand même, ça me manquait, les câlins. Pas pour la gloire. Sinon, je penses que je serai plus paysagiste. Et j'en ai pas trop envie. C'était comme ça. Je le serai doucement avant de m'écarter un peu. Je n'étais pas d'un naturel bavard. Lui dire ces mots ont été là pour le rassurer. Je m'étais même excusé de mes précédentes actions. Pour soulager le poids qui pesait un peu sur ma conscience. Étais-je seulement qu'un fou qui poursuit un gars. Un peu, je n'aime pas cette tristesse. Sentir sa méfiance envers moi était logique. Il était normal que ce genre de choses arrive à un moment ou l'autre. Il avait fallu ce garçon pour ébranler un peu mon principe, l’anonymat.

« Vraiment désolé. »

Je me sentais stupide, que pouvais faire contre lui ? J'ai des muscles certes, mais je hais la violence. J'ai toujours éviter cette dernière le plus possible avec plus ou moins de succès. Je n'allais pas commencer maintenant, j'encaisserai le plus de coups possible. Je l'avais un peu mériter ce geste. Devrais-je prévenir, non. C'était faire fuir les personnes, déjà qu'elles me regardaient bizarrement. Je devrai retourner vers mes plantes, mais j'étais préoccupé à douter de moi. Tout en ne l'oubliant pas. Compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 319
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   30.11.16 23:33


Chaleur humaine


avec Paul ♥ 1er round
Cet homme était décidément très tactile. Ce qui était assez gênant pour moi, étant donné que je ne l'étais pas. Encore moins avec les inconnus. Sa main sur ma joue n'avait donc fait qu'accroître mon malaise, bien que je ne disais rien. Mon interlocuteur se présenta alors, en tant que paysagiste. C'était donc bien lui qui s'occupait du parc. Un être aussi...attentionné, ne pouvait que s'occuper de plantes. J'avais tiqué en l'entendant citer un continent froid. Cela ne pouvait être qu'une coïncidence n'est ce pas ? Comme par hasard le seul individu qui me souhaitait son anniversaire venait de Trabia. Ce n'était plus une coïncidence, c'était un plan contre moi.

- Ma tristesse...?


Répétais je en haussant les sourcils. Le dénommé Paul semblait vraiment désolé de m'avoir pris dans ses bras sans me demander mon avis. Tout simplement parce qu'il ressentait ma peine. Je ne savais pas si je devais trouver cela attendrissant ou bizarre. En même temps il était étrange depuis le début, depuis la première fois qu'il m'avait étreint sans prévenir. Je me redressai, obligeant l'homme à en faire de même.

- Je vous pardonne

Soufflais je après un silence. Après tout je ne pouvais pas lui en vouloir d'avoir essayer de me réconforter ? Même si c'était une attitude étrange.

- Mais...ne faites plus ça...c'est super gênant


Poursuivais je en plantant mon regard dans le sien. Je détaillai son visage pour la première fois. Un visage doux et qui me faisait penser subitement à un chat. Je pouffai légèrement tout seul face à cette remarque dans ma tête avant de récupérer mes achats. Je sortais la bougie de son emballage et fit de même avec le muffins avant de planter la petite chandelle dessus. Je l'allumai à l'aide d'un briquet que je sortais de ma poche. Un sourire triste vint flotter sur mes lèvres et je levai le petit "gâteau" vers le ciel. Quelques secondes après une petite brise vint éteindre la flamme. Bon anniversaire Cain. Je fermai les yeux, une larme coula le long de mon visage que j'essuyai prestement. Je ramenai la pâtisserie vers moi et me débarrassai de la bougie.

Je tournai la tête vers Paul, me mordant la lèvre inférieure. Hésitant, pensif. Délicatement je coupai le muffins en deux, en tendant une moitié au jardinier. Les joues rouges.

- L'invité...a aussi droit à sa part de gâteau...

Murmurais je. Pas certains qu'il ait entendu mais mon bras tendu dans sa direction était assez clair à mes yeux. A moins qu'il n'aimait pas le chocolat ?
© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

I'm your paradise

Revenir en haut Aller en bas
Paysagiste
avatar
Date d'inscription : 22/11/2016
Messages : 99
Avatar : Yunho (DBSK)
Crédits : Bazzart

Âge du perso : 25
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   01.12.16 8:37

J'avais un souci, comment expliquer le pourquoi que je sentais sa tristesse. Je peux décemment pas lui dire, hé, tu sais, je suis ce qu'on appelle un homme empathique. Ça lui ferait une belle jambe. Je lui expliquerait bien, mais il me prendrait pour un fou. Je ne nie pas l'être de temps à autre. Mais totalement, non. Au moins il me pardonnait. J'étais content qu'il le fasse. Un peu plus et je l'embrasserait. Bon, ça serait embarrassant pour moi. Donc, je ne le ferai pas. Mais quand même ça m'a traversé l'esprit.  Sa condition de pas recommencer serait dure. Je devais lui signaler cela.

« Je ne dois plus vous serrer alors que je sens mon cœur se compresser alors que vous passez près de moi. De vous laisser seul dans votre peine. Je ne le peux. Si je vous serre pas. Laissez-moi venir à vous et vous effleurer, j'en demande pas plus. »

Il riait un peu, sûrement avait-il penser à une chose comique. Avant de repartir dans une mélancolie, je l'ai senti arriver doucement, par vague. Alors que le gâteau se parait de la bougie. Il fêtait une personne disparue. Je restait silencieux alors que le vent venait souffler la flamme. Je me souvenais des premières années sans ma famille ça été particulièrement dur pour moi. Il avait droit à son moment de recueillement, je ne l'avait pas compris. Je me sentait un peu bête avant de voir que l'homme me tendait un gâteau. Il prétextait que l'invité avait droit à sa part de gâteau. J'étais donc un invité. Même si je m'étais imposé. Je penchais la tête.

« Merci. »

Je prenais le gâteau du bout des doigts. Je crois l'avoir asse touché pour lui. Je portais la part du gâteau à la ma bouche. Il était bon. Je devrai en faire un pour honorer ma famille ? Va savoir. Je leur dédiait une bonne part de mon travail, en espérant que leurs âmes comprennent ce geste. Je ne pouvais rien contre la mort. Elle venait inévitablement. Je mangeait lentement, profitant de ce moment de douceur. Je mangeait souvent seul. Si pas pour dire tout le temps. Quand je n'allais pas aider les sans-abris. Ces pauvres gens sont souvent des personnes avec très peu de chances. Je gagnais que peu. Pas assez pour engager. Pas assez pour vivre sans me préoccuper des fins de mois. Même si la salaire que je recevait pour ce parc était bon, je travaillais d'arrache-pied.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 319
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   03.12.16 18:04


Chaleur humaine


avec Paul ♥ 1er round
Je clignais des yeux, peu certains d'avoir bien compris les propos de Paul. Il était définitivement étrange, voir carrément dérangé. En y pensant cela faisait des points communs aux yeux sans doute du reste de la population. N'était ce pas ce que mes camarades disaient de moi derrière mon dos ? Je le savais très bien, leurs regards parlaient pour eux quand j'avais le malheur d'en croiser. C'était plus simple à l'époque où je me contentais de suivre Cain. Personne ne se préoccupait de moi. Quand une personne me parlait, il répondait toujours à ma place. La même que j'aurai sortie. Avec sans doute plus d'enthousiasme. Un homme ordinaire se serait sans doute senti agacé d'être aussi assisté mais pas moi. Au contraire, j'étais même reconnaissant envers mon frère de limiter mes interactions sociales.
Mais aujourd'hui je devais me débrouiller seul, et que répondre à un homme qui déclare qu'il ne peut pas s'empêcher de vouloir réconforter les gens en leur faisant des câlins ? Le pire c'était que j'avais l'impression de me retrouver devant un vieux film à l'eau de rose dont les adolescentes raffolaient. Dans un autre contexte, j'aurai pu croire que Paul était en train de me faire la cour. Ce qui était impossible étant donné que l'on ne se connaissait même pas.

- Aigo...vous êtes vraiment bizarre

Finissais je par déclarer. Ce n'était pas dit méchamment, à vrai dire venant de ma part c'était même plutôt un compliment. Il y avait trois catégories dans ma vie : les inutiles qui constituaient 95% de la population, et ceux que j'arrivais à trouver un minimum intéressant. La bizarrerie était quelque chose qui se mettait dans cette dernière catégorie. Entre une Seed qui ne ressentait rien, et un paysagiste bisounours j'avais vraiment la côte.

Je levai la main, lui montrant simplement mon petit doigt.

- Vous n'aurez qu'à simplement toucher celui là, c'est tout ce que je pourrai supporter

Proposais je, en trouvait cela assez étrange mais je ne pouvais pas laisser cet homme seul avec son problème...affectif ? Sa présence m'avait cependant apaisé et donner assez de force pour continuer l'anniversaire. Il ne devait pas comprendre grand chose, mais en même temps je n'avais pas d'explication à fournir. Pour le remercier, je lui avais tout de même donné une part du Muffins. Un fin sourire gêné aux lèvres. C'était la première fois que je partageais quelque chose avec quelqu'un, hormis ma famille. J'avais l'impression d'avoir accompli quelque chose de gigantesque alors que ce n'était sans doute pas le cas pour le reste du monde.
Je retournais sur ma moitié, la picorant avec mes doigts. C'était vraiment bon. Paul aussi avait l'air d'apprécier.

- Joris. Je m'appelle Joris

Déclarais je soudainement, bien que le paysagiste ne me l'ait pas demandé. Mais généralement on s'échangeait des noms, et je ne lui avais pas donné le mien quand il s'était présenté. Il en avait sans doute aussi rien à faire. Qu'est ce qu'il avait dit d'autre ? Ah oui son métier. Je ne pouvais pas dire que j'étais un Seed. On ne savait jamais, ce genre d'informations pouvait se retourner contre moi.

- Je suis mannequin


Rajoutais je. Ce qui n'était pas totalement faux. Quand Cain était toujours vivant on était placardé partout tous les deux pour promouvoir la marquer Wilder. A sa mort, j'avais cessé cet activité qui de toute façon ne collait plus trop avec mon emploi du temps de mercenaire. Ce n'était que lorsque j'allai voir mon père que je me retrouvai face à un appareil photo, suite à ses supplications.

- Et donc...vous avez voyagé où ? Vous avez parlé d'un pays froid, vous venez de Trabia ?  

Demandais je en essayant de me souvenir des conversations que j'avais du supporté dans ma vie sociale. Bien sur j'étais surtout curieux en vérité de savoir si il venait du même endroit que moi.

© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

I'm your paradise

Revenir en haut Aller en bas
Paysagiste
avatar
Date d'inscription : 22/11/2016
Messages : 99
Avatar : Yunho (DBSK)
Crédits : Bazzart

Âge du perso : 25
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   04.12.16 8:51

Je riais un peu quand il me disait bizarre. Je l'étais, sans aucun doute. Que serait ce monde sans cet étrangeté ? Je ne serai que trop triste de le voir morne et gris. Les gens un peu dérangé le rendait coloré à leur façon. Je faisais partie de ces gens ? En voilà une bonne nouvelle. Il me montrait son petit doigt. M'indiquant que c'était tout ce que je pouvais toucher. Il est coriace. Mais je ne vais pas trop en demander. Puis je savais que je dépasserai les limites assez rapidement. Je ne faisais aucun doute là dessus. Il disait se nommer Joris. J'avais un prénom, moi qui travaillait dans un monde où l’anonymat était respecté. J'aurai pu vivre sans cette indication. Même si le savoir était normal. Vu que j'avais donné le mien. Pour me faire un peu pardonné de mon intervention. Il disait être mannequin.

« Voilà qui n'est pas étonnant, tu es un joli garçon. »

Après il me demandait où j'avais voyagé. En étant curieux sur le pays froid. Précisant le fait que je puisse venir de Trabia.

« Je suis né à Timber, mais j'ai vécu à Trabia un bon moment. J'étais jeune à l'époque et ma … Sœur était là sûrement. J'étais sûrement moins étrange à l'époque. »

Je me grattais le cou, parler de ma sœur avait rendu mon cœur lourd. Elle me manquait dans ce genre de moment. Mais je ne pouvais la ramener. Même avec toute la magie ou volonté du monde. Elle était entré dans ce monde, celui où les personne disparues se reposaient pour l'éternité. Je ne devais plus penser à ça. Juste penser au présent, mais aussi à l’avenir. Je frappais doucement les joues. Histoire de pas penser à ces choses tristes. J'avais assez déprimer comme ça. Je n'avais pas besoin d’inquiéter cet homme déjà accabler par sa peine. Je souriais.

« Juste un doigt, voilà qui est un peu injuste. Je vais m'en contenter. Même si ça ne changera pas mon envie de vous serrer dans mes bras. Si je craque, il faudra pas être surpris. »

On ne plaisantait jamais avec les câlins. Je ne pouvais le réconforter correctement juste en tenant son doigt. Celui avec lequel on liait des promesses. J'en faisais plus vraiment. Car les promesses brisées sont souvent douloureuses pour une de des deux parties. Bien que l'autre n'ai jamais voulu ça.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 319
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   07.12.16 19:05


Chaleur humaine


avec Paul ♥ 1er round
Un joli garçon ? Je cachai ma bouche avec ma main pour masquer mon amusement. Bien qu'il n'y avait rien de drôle, je trouvai sa façon de l'avoir dit assez marrante et surtout spontané. Sans aucune gêne, comme si dire à autre homme qu'il était mignon était normal. Ca l'était bien sur. Je n'avais aucun jugement sur les préférences de chacun. Mais tout de même, il l'avait dit si simplement, comme si il avait simplement parlé du temps qu'il faisait.

- Vous êtes toujours aussi...direct ?

Demandais je après avoir retiré ma main. Quelque part, cette façon de faire me faisait un peu penser à Nathan. Mon camarade était aussi direct que le paysagiste. Je me demandais bien ce qu'une discussion entre les deux donneraient.

Paul m'informa qu'il avait vécu pendant un moment à Trabia avec sa sœur. Il était devenu soudainement étrange, bien qu'il l'ait toujours été. Mais pas de la même façon. Comme si parler de sa sœur avait ravivé quelque chose de douloureux.

- Je ne voulais pas vous rendre triste

D'ailleurs, si son rôle était de réconforter les personnes peinés, qui le faisait pour lui ? Qui le serrai dans ses bras quand lui était triste ? Je le voyais faire des efforts pour chasser sa tristesse mais c'était trop tard : je l'avais vu. Paul revenait sur ma proposition de petit doigt. Honnête, oui c'était le mot qui pouvait aussi le définir. Il ne cherchait même pas à me cacher qu'il aurait du mal, non il le disait clairement. De ce fait, j'appréhendais déjà ses futurs embrassades et me sentais mal à l'aise alors qu'il n'avait encore rien fait. Du moins, pas recommencer ses actions étranges.

- Personne ne vous a jamais frappé ? Je veux dire...ce genre de choses...pourraient être mal interprétés...Ou même on pourrait aussi profiter de vous...parce qu'en vrai vous êtes aussi joli que moi...Même plus parce que vous avez...enfin...vous êtes un homme...


Alors que moi, j'étais sans doute la femme que l'on voulait serrer dans ses bras et non l'homme dans lequel on rêvait d'une étreinte. En même temps, c'était stupide, vu que personne ne désirait me faire de câlins. C'était même plutôt le contraire. Plus loin j'étais des autres, mieux c'était. On ne m'embêtait pas. Même si il y avait toujours des abrutis pour profiter de ma passivité. Et il y avait peu de gens comme Nathan pour me servir de bouclier. Avant j'étais enfermé dans une tour, avec Cain comme gardien mais elle s'était effondré quand il était parti. J'avais donc dû partir de ma "prison" mais j'étais tombé dans une bien plus terrible : l'humanité. Etre obligé de penser comme eux pour ne pas passer pour un malfrat quand on était forcé de participer. Qu'est ce qu'ils disaient dans ces cas là ? Qu'est ce qu'ils faisaient ? S'abaisser au niveau des autres pour survivre. Tout cela me rendait malade et peut être qu'aujourd'hui n'arrangeait pas les choses mais je me sentais soudainement épuisé. Fatigué de lutter pour une vie dont je ne voyais pas le bout. Même si cela faisait quatre ans qu'il n'était plus là, je cherchais toujours sa présence. Et chaque fois que je me rendais compte qu'il n'était plus qu'un fantôme, un souvenir, je défaillais. Je sombrais dans la mélancolie et la tristesse. Je détestais les Seeds, c'était à cause d'eux que Cain avait voulu devenir un mercenaire. A l'heure actuelle il serait toujours vivant, je pourrai continuer de le voir rire et sourire. On serait toujours ensemble. Unis comme les deux doigts de la main.
La nausée me saisissait à nouveau et je posai ma main sur ma bouche pour réprimer un haut le cœur. Des larmes coulaient sur mes joues sans que je ne puisse les arrêter. Pourquoi est ce que ça faisait si mal ? Je ne laissai pas le temps à Paul se me serrer dans ses bras, son "radar" ayant sans doute détecté ma tristesse. Je prenais moi même l'initiative, sans doute dans une détresse folle, pour me coller contre lui. Posant simplement mon front contre son épaule. J'avais l'impression de mourir, je peinais à vrai dire à respirer correctement. Je serrai mon pull au niveau de mon cœur comme si ça allait changer quelque chose. C'était ridicule comme automatisme.

© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

I'm your paradise

Revenir en haut Aller en bas
Paysagiste
avatar
Date d'inscription : 22/11/2016
Messages : 99
Avatar : Yunho (DBSK)
Crédits : Bazzart

Âge du perso : 25
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   07.12.16 21:40

Je rougissais, je pouvais le sentir. Mes joues sont sûrement chaudes. Il me dit que je suis direct. Pourquoi cacher qu'une personne est jolie. Je n'ai jamais compris ce principe. Quand une fleur est belle, je me gène jamais pour lui dire. Elle ne me réponds jamais. C'est pareil pour les humains. Je haussais les épaules. Je n'avais pas envie de m'en préoccuper pas plus que ça. Puis Joris soulevait une question, s'il n'avait été frappé. Avec ma façon de faire. Il fallait dire que je prenais les risques à bras le corps. Je n'avais pas peur. Je sentais quand une personne devenait agressive. Parfois, c'était cool d'avoir un sixième sens. Pour ce qui était de profiter de moi, ça n'avait jamais été loin. Je sentais cette chose qui me gênait pas mal. Ce sentiment qui envahissait ce genre de personne. Comme si j'étais un morceau de gâteau. Le compliment de cet homme triste était comme un nouveau phare. Je me mords la lèvre.

« Je ne suis pas si joli... J'ai les mains sales, pleines de terre ou de fumier, bonjour l'odeur. Généralement je sens quand ce genre de sentiment vient. Je dois avouer que ça me gêne beaucoup. Vraiment... »

Je me triturais les doigts. Je me sentais terriblement gêné. Je soufflais doucement... Je devais repenser aux coups, plus qu'à ces personnes bizarres. Moi j'en était une dans un sens. Un homme étrange fuyant d'autres personnes pas très nettes. C'était un peu le serpent qui mangeait sa queue.

« J'ai déjà reçu des coups. On m'as laissé quelques cicatrices... »

J'en avais quelques unes, mais j'arrivais mal à dire à qui appartenait ces marques. Elles avaient finis par disparaître seules. C'était que superficielle. Je retrouvai mon corps pâle et mince à la fin. Je relevais ma manche, plus rien, pourtant un rosier m'avais bien arrangé.

« Puis les plantes me laisse parfois des souvenirs. La douleur, ce n'est pas quelque chose qui me gêne. Bien que je l'apprécie que très modérément. Je préfère l'éviter en temps normal.  Je la tolère. »

Je disais que la vérité, celui qui disait que mon métier était facile, je le défiais de lutter contre les aléas temporel. Impossible de planter quand il pleut. C'était à se casser une jambe. Sans parler de l'hiver, où j'étais en repos.

Je sentais à nouveau une vague de tristesse. Comme promis, je prenais son doigt. Sauf que c'était lui qui serrait de son initiative. Je le serai franchement. Il avait a nouveau mal à cause de quelque chose. Je pouvais que le consoler du mieux que je pouvais. Le rassurer de ma présence. Je ne laissais jamais une personne qui avait envie que je l'aide. Et c'était le cas à présent. Silencieusement, ma main vient caresser son dos. Les mots sont plus que inutiles. On a tous nos blessures. Les siennes saignent encore. Je serai son pansement. Cette étreinte me suffisait à me rendre heureux.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 319
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   08.12.16 19:18


Chaleur humaine


avec Paul ♥ 1er round
C'était quand même un comble qu'un homme qui ne pouvait pas s'empêcher d'enlacer des inconnus, se retrouvait gêné quand l'un d'entre eux avait une meilleure idée en tête. C'était pourtant évident que ce genre de pensée ne pouvait que fleurir dans l'esprit étroit des humains. Dès lors qu'ils découvraient la sexualité, c'était fichu. Peu importe si Paul avait l'impression de sentir mauvais, cela n'empêchaient pas les hormones de fonctionner. Et puis moi je préférais son odeur de la nature plutôt que du parfum qui m'irritait le nez.

- Ca ne me dérange pas, c'est une odeur apaisante...la nature

Articulais je d'une voix basse. Et je maintenait aussi le fait qu'il était beau. Même si je ne m'intéressais pas à ces choses là, je savais reconnaître quand quelqu'un dégageait de la beauté. A l'image de Nathan, il pourrait aussi poser sur une toile sans aucun soucis.
Paul me confia qu'il avait déjà reçu des coups. Ce qui n'était pas étonnant. Pourtant il continuait de suivre ses pulsions étranges. Etait il fou ou tout simplement stupide ?

- Je préférerais me battre contre un rosier plutôt que contre quelqu'un...


J'étais pacifique, que pouvais je donc bien faire si on m'attaquait ? Me défendre, certainement, mais pas en contre attaquant. Je ne ferai que de chercher à me protéger le visage et à essuyer les coups. Comme Paul. Je préférais éviter la douleur mais je pouvais la tolérer au cas où. Mais il était hautement plus compliqué de lutter contre des blessures psychologiques. J'avais l'impression que j'allai passer la journée à pleurer. Au moins, cela faisait un heureux dans l'histoire. Il fallait être vraiment timbré pour se réjouir de la tristesse des autres. Je remerciais silencieusement Paul d'être encore là. J'aimais la chaleur de ses bras. Elle me rappelait celle de Cain. C'était sans doute pour cela que je m'étais permis de faire le premier pas pour qu'il me console.
Il sentait bon la terre et le désherbant. Je me calmais peu à peu, essuyant mon visage qui devait plus ressembler à grand chose à force de pleurer. A contre-coeur, je me séparais de Paul et de son étreinte réconfortante. Car même si j'étais gêné je ne pouvais pas mentir sur ce fait.

- Est ce que...je devrais vous appeler...ou venir ici à chaque fois que je me sens mal...? Est ce que ça serait pas un peu étrange...?


Balbutiais je en baissant la tête, le rouge me montant aux joues face à cette requête bizarre. Il y avait tant de personnes tristes sur cette Terre, n'était ce pas un peu égoïste de vouloir être privilégier ? Surtout qu'au fond, Paul en avait sûrement rien à faire de moi. Il était simplement trop gentil.  

© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

I'm your paradise

Revenir en haut Aller en bas
Paysagiste
avatar
Date d'inscription : 22/11/2016
Messages : 99
Avatar : Yunho (DBSK)
Crédits : Bazzart

Âge du perso : 25
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   08.12.16 21:38

Si je m'y attendais à celle-là. On trouvait l'odeur de la terre apaisante. Je n'étais pas le seul fou à l'apprécier. Bon, il y a ceux de mon métier qui pourrait le prétendre. Mais un inconnu. C'était comme si j'étais dans un autre univers. Je me suis pincé la joue sur le coup. Il avait même dit préféré se battre contre un rosier.

« Faites gaffe à ces mots, les rosiers sont fourbes, mais tellement beau... »

Toujours a cacher leur épines. C'était un système de défense que la nature avait mis pour ces fleurs ? Bien que ça n'empêchait pas les pucerons de venir à elle, mangeant la prestance de ces créations de notre mère à tous, la terre.

Je le sentais se détendre un peu. C'était un bon point pour mon intervention, emplissait mon cœur de fierté. Il se sentait mieux. Je ne pouvait qu'en être réjoui. Il me demandait, après un moment s'il devait m’a peller ou venir ici à chaque fois qu'il se sentait mal. Je papillonnais des yeux. Il était le premier à demander sciemment des séances de câlins. Je ne comprenais pas cet homme, c'était le même qui m'avait proposé son petit doigt. Je penchais la tête.

« Oui, c'est étrange, mais je ne dis jamais non à un moment de câlins. Ça me manque trop souvent. Serrer les gens est un peu ma thérapie à moi. Si j'aide les gens en plus, j'en suis plus qu'heureux. »

Je ne mentais pas sur ce genre de choses. Sentir ces choses était un fardeau que j'avais appris à accepter. J'avais tenter de m'en défaire. De ses sensations qui parcourrai mon corps. Mais ça faisait partie de moi. Me les supprimer était bien inutile. J'étais de ces personnes trop gentilles sûrement. Mais je n'avais plus peur des conséquences. Que mon âme était soignée que peu de ses plaies. Certaines restaient obstinément ouverte. Bien que j'ai fini par faire ce fichu deuil. Celui qui avait fini par m'être reproché par certaines personnes. Je pouvais largement me permettre des pauses dans mon travail.

« Je vous donne mon numéro... »

je fouillais mes poches, donnant la carte de visite que je donnais à mes futurs clients. Mais aussi aux gens qui en avait envie. C'était un numéro de professionnel. J'en avais un privé, qui ne servait qu'à me commandé des pizzas quand j'étais trop fatigué pour cuisiner. Ce qui était arrivé quelques fois, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 319
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   12.12.16 22:35


Chaleur humaine


avec Paul ♥ 1er round
Il était vrai que les roses étaient jolies mais aussi dangereuses si on ne les manipulaient pas avec précautions. C'était bien pour cela que je pouvais admirer Paul de faire un travail aussi méticuleux. Et le parc était très beau, alors il faisait bien son travail. J'aimais les plantes plus que les humains. Au moins elles n'étaient pas bruyantes, faisaient leur vie sans gêner personne. Elles poussaient, resplendissaient puis mourraient avant de renaître. C'était leur cycle de vie. Alors que pour les humains, il n'y avait aucune renaissance. Après la mort, c'était le vide. J'aurai aimé que Cain soit une plante. Il serait ainsi né de ses cendres et toujours à mes côtés. Hélas, il était fait de chair et d'os, pour mon plus grand chagrin.

- Je sais, je me suis fait avoir une fois et une épine s'était planté dans mon doigt...j'avais bien douillé

Racontais je avec nostalgie. Il y avait eu plus de peur que de mal, et mon père m'avait fait promettre de mettre des gants la prochaine fois. Pour me consoler, Cain était parti m'acheter un muffins, ma pâtisserie préférée. Notre préférée d'ailleurs. C'était la raison pour laquelle, tous les ans pour notre anniversaire j'achetais cela en guise de gâteau. Je secouai la tête. Si je continuais de penser à lui, j'allai encore me mettre à pleurer. J'allai finir par être déshydraté à force. Peut être même que je l'étais déjà, vu que j'étais assez fou pour oser demander à Paul comment cela devait se passer pour avoir ses câlins. C'était extrêmement gênant. D'ailleurs, le paysagiste pensait lui aussi que c'était une étrange requête. Mais manifestement, ça n'avait pas l'air de le déranger. Il était même plutôt ravie.

- Une thérapie ? Qu'est ce que vous avez ?

Demandais je en fronçant les sourcils. Quel genre de maladie pouvait bien pousser une personne à faire des câlins à des inconnus ? Peut être avait il une phobie par rapport aux autres ? Pourtant je n'avais ressenti aucune gêne émanant de lui. En même temps, j'étais trop centré sur la mienne pour m'inquiéter de celle des autres. C'était en général ce qui se passait aussi lorsque l'on ma parlait trop familièrement ou qu'on me complimentait directement.

Paul me tendit sa carte professionnelle, me confiant ainsi son numéro de téléphone. Je n'en demandais pas autant mais accepta l'offre en prenant le papier dans ma main. Cela me changeait des contacts de la BGU obligatoire et du mannequinat. Je devais simplement avoir le numéro de Aileen et de Nathan en tant qu'amis.

- Merci...

J'esquissais rapidement un petit sourire avant de ranger la carte dans ma poche. Il y avait de fortes chances que je l'oublie et qu'elle fasse un tour dans la machine à laver. Je ne pensais jamais à vérifier mes vêtements avant de les mettre au sale. Ce qui m'avait valu quelques petits désagréments. Surtout que mes habits restaient longtemps sur le sol de ma chambre avant que je ne daigne nettoyer. Peut être parce qu'au bout d'un moment cela finissait par se sentir. Avant quand je partageais ma chambre avec quelqu'un d'autre, mon colocataire était un peu mon alarme en me hurlant dessus pour que je débarrasse mon linge sale. Mais maintenant que je vivais seul, j'avais plus vraiment de sonnette pour ce genre de choses.

- Est ce que...vous voudriez boire un café ? Pour vous remercier d'être resté...


Je n'en buvais pas, mais peut être que Paul oui. Et puis je n'avais pas envie de rentrer tout suite. Je regardais l'heure sur ma montre connectée. Il était presque dix heures. J'avais encore un peu de temps avant de recevoir un message qui m'ordonnerait de revenir à la BGU. Mais peut être que le paysagiste n'était pas libre...après tout je le dérangeait peut être en plein travail depuis tout à l'heure.

- A part si...vous êtes occupé par votre travail...  

© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

I'm your paradise

Revenir en haut Aller en bas
Paysagiste
avatar
Date d'inscription : 22/11/2016
Messages : 99
Avatar : Yunho (DBSK)
Crédits : Bazzart

Âge du perso : 25
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   13.12.16 16:35

Je me retrouvais devant le fait accompli. Il avait déjà vécu une expérience douloureuse avec mes amies les roses. Ce n'était pas particulièrement comique à vire. Il prenait un à un ses doigts. Aucune trace de sa bataille passé avec la plante. Je ne pourrai laisser un mannequin se blesser par une de mes petites chéries. Il n'avait rien. C'était juste une blessure qui avait fini par se refermer.  Il me demandait ce que je pouvais avoir. Je le regarde brièvement.

« Rien, j'ai eu du mal à faire le deuil de ma famille. C'est un peu à cause d'eux que je suis aussi tactile. Ces contacts me manquaient horriblement. Une façon à moi d'honorer cette mémoire perdue dans le sol gelé. »

Je voyais le parc, toujours aussi vide ou presque. c'était triste. J'avais que peu avancé aujourd'hui. Beau de chipotage. Un peu de réconfort à cet homme. Je ne m'en sortais pas si mal que ça. Il me remerciait, je n'avais pas fait grand chose en fin de compte. Juste serrer contre moi. Et le pire dans tout ça, c'est qu'il voulait boire un café avec moi. Cet homme était plus social qu'il avait pu le voir ou le sentir. Va savoir. Je n'étais pas celui qui le jugerai. Il était gentil. Moi, le type un peu étrange du parc. Je riais un peu. Il devait me mettre une sacré étiquette sur mon front.

« Comme il y a personne, je vais remballer doucement, ça me fera des vacances. J'en ai bien besoin. Je ne suis pas vraiment café, je préfère le thé. Si un amateur de thé ne vous dérange pas. J'accepterai votre demande. J'ai bien besoin d'une boisson chaude avec une compagnie. Ça me changera de mes dégustations chez moi. »

J'allais récupérer la pelle qui pesait son petit poids. Mes gants étaient sales. Les toucher me salissait à nouveau. Avant d'aller vers la camionnette. Un véhicule à remorque vert pâle avec des illustrations faites à main par un artiste. Les couleurs ne juraient pas l'une avec l'autre. Tout était en harmonie, en son centre. Mon nom de famille « Balora ». Le nom était fait de courbes, comme les plantes, ça donnait un look spécial à mon logo. Moins masculin. Mais  je n'avais que faire. Je l'aimais bien mon petit véhicule.

« Voilà ça c'est mon bébé de métal. »

Je tapais la bestiole un peu fier. Le machin avait transporter des choses pour moi. Tellement qu'il avait cessé de compté.

« Par contre, je ne peux me changer. Il faudra me laisser venir avec mes vêtements de travail. Ferais-je pas tâche ? »

mes doutes revenaient à la charge. Comme un taureau.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 319
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   15.12.16 23:48


Chaleur humaine


avec Paul ♥ 1er round
Pour mon premier essai de m'intéresser aux autres, c'était plutôt loupé. En boulet social que j'étais, il avait fallu que je mette le doigt sur un deuil. C'était vraiment pas de veine. Cela m'apprendra à vouloir me socialiser, enfin à faire un effort là dessus. Du coup, je me sentais un peu gêné et en même temps je comprenais à présent le besoin de Paul. Ces câlins, c'était sa façon à lui de surmonter sa tristesse. Moi, je la laissais m'engouffrer. Chacun son truc.

- Oh...désolé...

Je ne savais pas vraiment ce qu'on était censé dire dans ce genre de situations. Les obsèques étant passés, on ne pouvais plus vraiment clamer " toutes mes condoléances". Qu'est ce que je pouvais détester cette phrase à force de l'avoir entendu le jour de l'enterrement de Cain. Chaque fois qu'elle avait été prononcé j'avais eu l'impression qu'on m'enterrai avec mon frère. Ce qui en soi n'était pas tout à fait faux. Sa mort m'avait comme arraché une partie de moi. J'avais l'impression qu'il me manquait la moitié de mon âme. Les gestes étaient sans doute plus simple que des mots alors je levais timidement ma main pour la poser sur son épaule. Je savais ce que c'était de perdre un être cher, je pouvais compatir à sa peine.

Et puis Paul avait été si gentil avec moi. Je ne pouvais donc que le remercier pour cela. La plupart des humains m'auraient laissé dans mon chagrin, regardant bizarrement cet homme qui pleurait tout seul au milieu du parc. Continuant dans la lancée de mon essai social, je proposais au paysagiste d'aller boire un café. Proposition des plus banales dans une rencontre mais je n'allai pas lui demander d'aller venir avec moi pour m'entrainer à la paramagie...

- Un thé ? Oui bien sur pas de soucis...c'est juste qu'on dit toujours "café" non ? Du coup j'ai suivi le mouvement...


Tentais je d'expliquer, même si en réalité il n'y avait aucune raison de me justifier. Il n'aimait pas le café, du coup peut être s'était il senti imposer de prendre cette boisson. Je le regardais récupérer ses outils et le suivais jusqu'à son véhicule. Son nom inscrit dessus avait été stylisé de façon magnifique. Je posai ma main dessus, suivant les courbes des lettres sur le métal froid. Je relevais la tête vers Paul, qui pensais être trop sale pour aller boire un thé. Je pouffais légèrement face à cette question étrange.

- Croyez moi, j'ai vu pire

Les batailles, ça salissait. Alors ce n'était pas un peu de terre sur ses vêtements qui allait me faire fuir. Il y avait beaucoup de choses qui me donnait envie de m'enfuir. Les personnes trop tactiles, stupides. Quand je me faisais draguer et surtout, quand j'étais le centre d'attention. Etant mannequin pour une célèbre marque de vêtement, c'était évident que pour ceux qui la connaissait, j'étais populaire. Une sorte de célébrité, mais bien moins importante qu'un acteur ou qu'un chanteur. Je ne pensais pas qu'à dix heures du matin on viendrait m'embêter. C'était tout naturellement qu'un groupe de jeunes filles s'étaient avancé vers nous, ou plutôt moi. Elles criaient mon nom, dès fois que je l'ai oublié, me tendant des bouts de papier et des stylos pour un autographe. Obligé de tenir mon rôle, je signais rapidement afin de m'en débarrasser le plus vite possible. Elles semblèrent remarquer la présence de Paul.

- Haan il est trop beauuu

- Il est aussi mannequin ?

- Mais non regarde il est fleuriste !

- Trop mignooooon ! C'est votre petit copain ????


Je me figeais à cette question. Mes joues devenant toute rouge. Agacé, je finissais par prendre la main de Paul pour s'éclipser. Je l'entrainais même avec moi à courir pour échapper au groupe de fans. C'était une des raisons pour laquelle je sortais rarement de la BGU. Il était vraiment horripilant de se faire accoster de cette façon presque tous les jours. Heureusement, le bar où je comptais emmener Paul pour son thé n'était pas fréquenté par ce genre de personne. Je ne savais plus comment j'étais tombé sur cet endroit mais j'avais fini par en faire une sorte de tanière secrète. Balamb avait beau être une ville touristique, comme ses consoeurs, il y avait ces petites ruelles sombres et effrayantes. Pas le moins du monde hésitant, j'entrainais Paul derrière moi dans ces sombres couloirs avant de m'arrêter.

La devanture du bar ne donnait pas du tout envie d'y entrer. On pourrait dire qu'il faisait penser à un repère de drogué. C'était peut être son nom " the end of the world" qui m'avait convaincu d'y pénétrer la première fois. Ayant oublié que je tenais toujours la main de Paul, je poussai la porte pour entrer dans le bâtiment. L'odeur de l'alcool et du tabac entrait directement dans mes narines mais c'était le cadet de mes soucis. Je faisais plus tâche dans le décor que Paul et la terre sur ses vêtements. J'emmenais le paysagiste avec moi jusqu'au comptoir où le barman m'offrit un sourire en me voyant.

- Hey Joris ! T'es venu avec ton copain cette fois ci ?


- Ce n'est pas mon copain...

L'homme baissa son regard, que je suivis jusqu'à nos mains enlacées. Je la retirai brusquement avant de m'écarter de quelques centimètres de Paul. Le barman ricana et je soufflais bruyamment.

- Bon alors, ça sera quoi pour le beau brun ?

Demanda t-il à Paul tandis qu'il me tendait un coca. Comme je ne buvais pas d'alcool, ni thé, ni café, je consommais toujours la même chose.
© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

I'm your paradise



Dernière édition par Joris Wilder le 16.12.16 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Paysagiste
avatar
Date d'inscription : 22/11/2016
Messages : 99
Avatar : Yunho (DBSK)
Crédits : Bazzart

Âge du perso : 25
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   16.12.16 19:11

Je ne lui en voulais pas pour son rappel douloureux de mes pertes. C'était passé. J'avais appris à vivre avec ce genre de choses. Je lui souriais doucement. Je ne serai jamais complètement guéri. Quand bien même le temps effaçait un à un mes souvenirs. Je regardais cet homme avec étonnement. Il s'excusait avec une facilité déconcertante. Je me demandais si c'était normal d'agir comme ça. Sûrement pas. Mais tu n'allais pas le gêner. Car il était sincère. C'était touchant. Il ne pensait pas mal. Pas comme les autres. C'était juste un peu de temps au chaud.

« Vous l'aimez presque autant que moi... »

J'avais constaté son émerveillement. Un sentiment joyeux, voilà qui changeait de toute cette peine qu'il semblait porter sur ses frêles épaules. J'aimais ce sentiment. J'étais fier de mon petit véhicule. Après avoir déposé mes outils et fermé la voiture. Il me dit qu'il avait pire comme salissure. J'étais rassuré, avant d'entendre les cris caractéristiques de demoiselles, ainsi que leur hormones en chaleur qui me venait en pleine figure. Comment des jeunes filles pouvaient penser à ce genre de choses. De l'admiration, de l'envie, mais aussi cet étrange sentiment. Il me faisait un peu froid dans le dos. Elles parlaient de choses et d'autres. Et je me suis senti comme un morceau de viande. C'était assez désagréable. Je baisse ma tête. Je rougissais. Je pouvais le sentir sur mes joues. Cette sensation devient plus forte alors que je sentais une chaleur sur ma main. C'est celle De Joris. Il court. Me laissant pas le temps de dire un mot. De toute façon je ne dirai pas grand chose. Ces sentiments de filles finissent par disparaître. Je suis soulagé. Je souffle de soulagement. Je ne sais pas où ce qu'il m'emmène. Je n'ai pas regardé, trop occupé à stopper les sentiments que j'avais senti.

L'odeur de l'alcool et du tabac me réveillait. Ça prenait le nez. Mais je n'osais pas lâcher cette main, elle m'avait sauvée. D'une manière que je n'avais pas à expliquer. Le barman est content, je peux le sentir. C'est à sa remarque que je mettais à sourire. Un copain, j'étais un peu passé d'inconnu à un ami. J'étais content. Mais il réfutait cette hypothèse. J'étais un peu déçu, mais je sais que les choses se feront à son rythme. Il m'adresse la parole, enfin je crois.

« Je ne suis pas beau, mais je voudrait un thé, si vous le faites. Le froid s'installe et ce n'est guerre agréable de sentir ses doigts engourdis par le froid. Mais la taille à sec est à cette période. »

Toujours mon boulot qui venait naturellement à mes lèvres. Je baisais mon regard sur le bois du bar. Suivant du regard les veines du mieux que je pouvais. L'arbre qui avait servi à ce bar avait été en bonne santé jusqu'à la fin de sa vie. Maintenant, il servait à autre chose.

« Le bar est magnifique, je crois reconnaître le bois d'un chêne, mais avec le vernis, je peux me tromper. Il a bien vécu, ça se voit. »
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 319
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   16.12.16 22:22


Chaleur humaine


avec Paul ♥ 1er round
Difficile de ne pas apprécier la police utilisée. Rien qu'en la voyant on pouvait aisément deviner que le propriétaire du véhicule adorait les fleurs. La personne qui l'avait réaliser était un vrai artiste, je pouvais le sentir sous mes doigts. J'adorais tout ce qui se rapportait à l'art. La peinture, la musique, le cinéma. J'écrivais des chansons quand l'envie m'en prenait. C'était une façon d'extérioriser les choses, comme le dessin. Bien sur, personne n'était au courant de cette passion à part mon père. J'étais déjà la bête noire de la BGU, alors si en plus on apprenait que je préférais me livrer à ce genre de choses. Sans compter que parfois je jouais les mannequins. Cela n'arrangeait rien à mon cas. Si je voulais rester Seed, il allait falloir que je montre que j'en étais capable. Capable d'assumer plusieurs choses dans ma vie. Le problème c'était que je n'arrivais pas à me décider.

- C'est magnifique

Soufflais je avec un petit sourire. Lui non plus n'avait pas besoin de savoir que cette simple écriture me touchait. Déjà que j'avais pleuré toutes les larmes de mon corps devant lui...Rien que d'y penser j'étais assez gêné. Gêne qui fut rapidement chassé avec l'arrivée des lionnes. Tout seul, je gérais mais là je ne l'étais pas. Le pauvre Paul n'avait pas l'air bien, et c'était une déclaration de l'une de ces filles qui m'avaient décidé d'écourter la séance de signature.

C'était donc tout à fait logique que je l'ait conduit dans ce bar. Bien que cela pouvait surprendre le barman, qui avait l'habitude de me voir tout seul ici. Alors, j'aurai du prévoir qu'il allait passer son temps à me charrier là dessus. Je laissais Paul commander son thé sous le regard de l'homme qui avait haussé un sourcil. Surtout en ce qui concernait la taille à sec. Je me mordais les lèvres pour ne pas rire, scrutant le contenu de mon verre.

- Du thé...ouais un thé spécial, tu m'en dira des nouvelles

Le barman partie s'occuper de la commande. Je relevais la tête vers le paysagiste qui était en admiration sur le bois du comptoir. Je penchais la tête sur le côté, le trouvant soudainement adorable.

- Il est trop bizarre ton copain Joris...il me plaît bien !


Déclara l'homme en posant une tasse fumante devant Paul. Un sachet flottait dans l'eau bouillante dont se dégageait une légère odeur de vanille.

- Yah ! J'ai dit que ce n'était pas mon copain Boris ! C'est simplement le paysagiste du parc

- Oh il doit savoir en faire des choses avec ses doigts alors...

Je piquais un fard face à cette allusion hautement perverse. Même si je n'avais jamais eu de relation sexuelle, je n'étais pas idiot. Cela faisait néanmoins marrer Boris de me mettre ainsi dans l'embarras. Surtout que Paul n'avait rien demandé et se retrouvait au centre de la perversité de ce type. Ca m'apprendra de l'avoir amener ici. Oubliant la rougeur de mes joues, je regardais Paul d'un air désolé.

© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

I'm your paradise

Revenir en haut Aller en bas
Paysagiste
avatar
Date d'inscription : 22/11/2016
Messages : 99
Avatar : Yunho (DBSK)
Crédits : Bazzart

Âge du perso : 25
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   17.12.16 11:43

Je me retrouvais dans un bar étrange. Le barman avait des sentiments étranges. De la joie, parce qu'il y avait des clients sûrement. Mais aussi de la surprise. J'avais trop parlé. Je baissais un peu la tête en sentant son hilarité venir. J'avais dis quelque chose de comique, en complimentant juste le bois du bar. Je me sentais gêné. Surtout qu'autre chose venait. J'avais qu'une seule envie, me cacher dans un trou. L'odeur du thé était un réconfort. L'arôme de ce dernier lançait des effluves. Je ne résistais pas très longtemps à l'approcher de moi, le tenant de mes mains. La chaleur me faisait un bien fou. J'étais en train d'imaginer ses bienfaits sur mon corps engourdis par le froid. Mais il en décidait autrement. Ce barman ajoutait des couches. Me rendant encore plus gêné. Je pouvais sentir que son insinuation était loin d'être innocente. Mais qu'avais-je fait pour mériter ce genre de sentiments envers moi et ce garçon. J'ai serré la tasse silencieusement. Mon regard plongé dans le liquide. Sentant le pardon du garçon qui m'avait mené ici. J'ai bu doucement ;, sentant le liquide presque brûlant couler le long de ma gorge.

« En effet, il est bon, mais je ne vous ai pas permis de penser des choses déplacées à mon égard. Monsieur Boris, sachez que mes doigts sont agiles en effet, mais vos idées, essayez de les freiner. C'est gênant. »

Mes mots étaient teinté de peur, mais surtout de gêne. Je n'avais rien demandé, juste boire mon thé sans avoir une marre de sentiments. Si je devais bloquer tout ce que je pouvais sentir. J'allais finir par devenir un autre homme, froid et distant. Voilà pourquoi j'évitais tant que possible les lieux avec pleins de gens. Je respirai à fond, essayant de fermer ses sensations. C'était mieux pour la suite. Créant une barrière autour de mon âme. Je pouvais être tranquille. Enfin presque. Je pouvais entendre les rires des gens. Comme si j'étais un clown. Je n'avais jamais demandé à être la risée de n'importe qui. Je m'accrochais à cette pauvre tasse, comme une bouée de sauvetage.

« Puis, je ne suis pas bizarre, enfin un peu. Mais pas à ce point. Désolé Joris, je ne resterai pas après ce thé. J'espère que tu comprendras. »

C'était lui qui m'avait invité. Je devais rester pour lui. Quand bien le bois de ce bar était beau. Je n'allais pas rester plus que nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 319
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   17.12.16 21:13


Chaleur humaine


avec Paul ♥ 1er round

Je n'étais pas le seul gêné, Paul aussi l'était. Je maudissais alors Boris, qui aurait mieux fait de se taire plutôt que de sortir des choses douteuses. J'avais l'habitude de ses taquineries lorsque je venais ici tout seul, mais là j'étais accompagné. Je ne savais pas vraiment quoi dire pour détendre l'atmosphère, l'impression que la moindre tentative de ma part ne ferait qu'envenimer les choses. Paul décida de prendre lui même la parole, remettant poliment le barman à sa place. Il ne niait pas cependant qu'il était agile de ses doigts, me faisant hausser les sourcils. Et je sentais que Boris se retenait de rire. Ce n'était pas de la moquerie, mais il avait bien saisi qu'il valait mieux se calmer de son côté.

- D'accord, d'accord, désolé mon petit

Paul n'avait pas l'air bien, et je n'avais qu'une envie : l'emmener loin d'ici. Mais je ne voulais pas froisser notre hôte en partant comme un voleur. Même si il était lourd et maladroit, il restait une des rares personnes avec qui je parlais plus de cinq secondes. Ce n'était pas non plus un ami, mais je pouvais lui raconter tout et n'importe quoi. Bien sur, comme tout le monde, il pensait que j'étais mannequin. Le paysagiste s'excusa de ne pas pouvoir rester après ce qui venait de se passer. Je jetais un regard noir au barman qui haussa les épaules avant d'aller s'occuper d'autres clients. Je lui en voulais de faire fuir ainsi Paul. Le pauvre avait l'air vraiment ébranlé. Je comprenais son départ mais je ne pouvais pas m'empêcher de me sentir blessé. J'avais le sentiment d'être abandonné. C'était donc à cela que ressemblerait toutes mes tentatives de socialisation ? Un échec et un abandon. Légèrement frustré, je finissais mon verre avant de poser des Gils sur le comptoir pour payer le coca et le thé. Puisque de toute façon Paul voulait me laisser, je n'avais aucune raison de rester ici aussi.

- A la prochaine Boris

Le saluais je poliment avant de sortir du bar sans un regard en arrière. Une fois dehors, je faisais quelque pas avant de me laisser glisser contre un mur pour m'asseoir par terre. Qu'est ce qui clochait chez moi ? Même des personnes adorables comme Paul finissait par me repousser. Je ramenais mes genoux vers moi, posant mon menton dessus. Pourquoi est ce que Cain n'était pas là quand j'avais besoin de lui ? Je fermai les yeux, pleurant à nouveau silencieusement.

© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

I'm your paradise

Revenir en haut Aller en bas
Paysagiste
avatar
Date d'inscription : 22/11/2016
Messages : 99
Avatar : Yunho (DBSK)
Crédits : Bazzart

Âge du perso : 25
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   17.12.16 21:53

Petit, j'avais l'air si minuscule que ça ? Je posais un regard sur mes mains, sans oser dire un mot. J'étais mal à l'aise. L'ambiance ne m'aidait pas. J'étais conscient que c'était moi qui l'avait imposé à ces lieux. J'avais mal au cœur, non seulement pour les gens, mais surtout pour cet homme. Je n'arrangeait pas son cas. Je l'enfonçais plus dans les ténèbres. Je sortais peu après lui, le trouvant affaissé. J'avais un regard désolé sur lui. Je n'avais pas pu empêcher ma confiance faible en moi empoissonner mes relations. Celle avec cet homme n'était pas bien loin. Mais quand même. Les gens avec qui je sympathise sont rares en réalité.Je m'en veux horriblement. Je m'approche de lui.

« Pardon, je ne pouvais pas rester en ces lieux... Excuse-moi. Je... »

je pouvais sentir cette peine, encore elle, jamais elle ne cesserait de lui peser. Comme un poids. Il fallait faire les choses bien. Mais je n'allais pas me forcer de trop. Parce que c'était moi qui allait pleurer. Laissant mes regrets me manger tout cru. Comme ils avaient l'habitude de faire. Je voulais le toucher, à nouveau. Je respirai à fond. Ne laissant pas ses sentiments perturbé les miens plus que ça.

« Je ne voulais pas vous mettre mal. Je veux que tu, oui, tu te sentes mieux. »

Oui, j'oublierai mes doutes le temps d'un moment avec ce garçon, il en avait plus besoin que moi. Il avait besoin de mon soutient. Si pour ça, je devais supporter les remarques lourdes et fallacieuses de ce type. Je supporterai, avant de m'écrouler. Car je savais que j'avais mes limites. Il ne fallait pas abuser des bonnes choses. Je respirai à fond. Le serrant doucement, bien que c'était un peu compliqué vu comment il était placé. Mais je ne voulais pas le voir à nouveau triste, en plus par ma faute. Je ne pouvais pas laisser ça sans excuse, ni sans tenter de réparer mon tord. Comme cette journée était si dure pour lui que mes soucis à moi était qu'un poids en plus. Aurais-je le don de m'effacer. Je ne sais pas. Ce poids sur mon cœur. J'essuyais avec tendresse ces joues. Ne remarquant pas ma propre peine qui s'affichait, bien joué, il est beau le consoleur s'il pleurait lui aussi. Je continuais mes actions avec tellement de prudence qu'on pourrait croire qu'il est fait de verre. Si fragile, et pourtant il avait été fort pour supporter ce poids jusque là.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 319
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   18.12.16 23:25


Chaleur humaine


avec Paul ♥ 1er round

Pourquoi est ce qu'il venait me parler ? N'avait il pas dit qu'il voulait partir. Ce gars était incompréhensible. J'avais envie de lui dire de s'en aller, de me laisser seul car je n'avais pas besoin de lui. Mais les mots restaient bloqués dans ma gorge. Même si il avait vraiment l'air d'être désolé cela n'enlevait rien au fait qu'il avait songé à partir. Juste parce qu'il n'avait pas pu encaisser les remarques de Boris. Pour un mec qui passait ses journées à enlacer des inconnus, c'était tout de même assez ironique. Combien de femmes ou d'hommes mariés avait il serré dans ses bras ? N'avait il pas penser que cela pourrait être gênant pour un couple ? Non, parce que finalement, Paul était égoïste. Il était finalement comme tous les autres humains, à ne penser qu'à sa propre personne, à sa thérapie sans se soucier de ce que pourrait penser les autres.

Je levais mes yeux sombres vers lui, le regardant à travers mes larmes. C'était vraiment trop dur de chercher à se mêler à la masse humaine. Nathan avait tort. Personne ne voudrait de moi. Il m'appréciait juste parce qu'on avait une passion commune. Mais Paul était un paysagiste. Même si j'aimais beaucoup les plantes, ce n'était pas quelque chose qui nous rapprocherait. En premier lieu il était un civil, et moi un Seed. N'était ce pas déjà un barrage ? Il continuait de me toucher comme si c'était normal. Alors que cela ne faisait que peu de temps que l'on avait fait vraiment connaissance. J'avais l'impression que ses doigts me brûlait les joues à présent.

- Je ne suis pas comme vous...ce n'est pas avec des câlins que je vais me sentir mieux


Rétorquais je froidement en dégageant sa main de mon visage. Je n'étais pas une peluche qu'on câlinait pour se consoler. L'agacement commençait à se lire clairement sur mon visage. J'étais triste, il avait manifestement une empathie énorme mais cela ne lui donnait pas le droit de me traiter ainsi. Je me mettais debout, essuyant une dernière fois mon visage avec ma manche. Ca serait loin d'être les dernières larmes de la journée cependant. Il fallait que je retourne à la BGU pour m'enfermer dans ma chambre. Mettant ma main dans ma poche, j'en sortais la carte de visite de Paul avant d'attraper son poignet pour lui glisser le papier dans sa main.

- Si vous, cela ne vous dérange pas de m'enlacer, moi c'est le cas. Je vous l'ait dit tout à l'heure. Aussi, afin d'éviter de nouveaux malaises je ne viendrais plus au parc


Ou du moins tard dans la nuit pour être certains de ne pas le croiser. J'apparaissais sans doute méchant tout d'un coup mais je n'avais jamais dit que j'étais gentil. Je ne savais pas comment me conduire avec autrui, ce qui me donnait sans aucun doute un mauvais caractère. D'autant plus que tous ces gestes d'affections me faisaient plus de mal que de bien.

© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

I'm your paradise

Revenir en haut Aller en bas
Paysagiste
avatar
Date d'inscription : 22/11/2016
Messages : 99
Avatar : Yunho (DBSK)
Crédits : Bazzart

Âge du perso : 25
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   19.12.16 14:02

Son regard a accroché le mien, j’ai senti de la colère. J’ai fait sûrement une chose qui ne fallait pas. Il parlait d’un ton froid, presque hivernal. J’ai frissonné, parce que c’était dur quand même de s’entendre dire qu’on était de trop, ça faisait mal. Je grimaçais. Je l’avais un peu mérité. Mais à ce point. J’en doute. Je ramassais ses paroles, ses gestes. Je n’étais clairement pas à ma place. Il voulait carrément ne plus venir au parc. Je restais interdit.

« Pas besoin d’éviter le parc, je sais me rendre invisible, vous en faites pas. Je ne vous toucherai plus ainsi. Ni vous approcherai, même si je sens votre tristesse. Je sais reconnaître la vôtre, vu à quel point je l’ai côtoyé aujourd’hui. Pardon pour mon intervention, maintenant je disparais. »

Tant pis pour lui, il se passera de moi. Je veux bien être gentil, conciliant, accepter mes erreurs, mais me retrouver traité comme un salopard. Je ne pouvais pas cautionner. Joli garçon, ou laide personne, rien n’excusait cette agression. Ce n’était pas avec ce genre de rencontre que je guérirais. Il y avait mieux comme point de vue. Je pouvais excuser sa maladresse. Mais j’avais voulu bien faire. Autant prendre mes distances. Je ne serai pas celui qui viendra à lui. Je pouvais me passer de sa présence, je ne s’y pas encore attaché. Je n’aurai pas trop de déchirement. Bien sûr, ça fait un peu mal. Je n’étais pas un robot sans sentiment, sinon les mots de Boris, ni ses pensées ne m’aurait pas blessé. J’étais autant blessé que lui. C’était ça donc, la violence humaine. Alors que je partais, allant d’un pas rapide vers ma camionnette. Oui, je ne finissais pas mon travail. Mais je n’étais pas d’humeur. J’avais besoin d’être loin de tout ça. Loin des pensées des gens. Tristes ou heureuses. J’avais besoin de ce moment seul. À chouchouter mes plantes personnelles. Elles en avaient un peu besoin, elles m’aimaient, elles. Je suis monté dans mon véhicule, j’ai senti à poids qui me pesait sur l’estomac. J’avais pleuré, bon, une tisane, mais aussi un coussin à serrer. Je l’avais acheté exprès pour ça après tout. Ce mannequin qu’importe il était, je n’avais pas à savoir plus. Je me conterais de ça. Je restais quelques instants, prostré. Frappant doucement le volant. J’avais été trop proche, du coup, je subissais le contrecoup. Rester là, à pleurer servait rien. Je tournais la clé. C’était fini, nouveau chapitre de cette vie solitaire.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 319
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Chaleur humaine   19.12.16 23:42


Chaleur humaine


avec Paul ♥ 1er round

C'était à cela que ressemblait les regrets. Ma colère n'avait été qu'un passage éphémère. Quelques secondes de plus dans le silence et rien d'aussi froid et de méchant ne serait sortie de ma bouche. Était ce si compliqué alors de demander pardon ? Car au moment où les mots avaient franchis mes lèvres, en voyant la tête de Paul, je me sentais rempli de regrets. Pourquoi étais je ainsi ? Lui avait qui avait été si adorable avec moi, je me conduisais comme un crétin. Je ne voulais pas qu'il disparaisse. Même si c'était ce que je lui avais hurlé en pleine face. Je restai muet face à ses paroles, tentant d'encaisser, de ne pas pleurer, de ne pas penser. C'était dans ces moments là qu'on était censé rattraper l'autre non ? Pourtant je restai figé sur place, fixant son dos qui s'éloignait petit à petit dans la ruelle. J'avais soudainement froid. Je serrai mes bras autour de moi et me décidait à bouger pour rentrer à la BGU. Me précipiter dans ma chambre, m'allonger sur mon lit et prier pour que cette maudite journée se termine rapidement.

Comme d'habitude j'évitais les autres dans l'établissement, rasant les murs, ne répondait pas aux appels. C'était avec soulagement que je retrouvais la solitude de ma "maison" et je retirai mes chaussures avant de me glisser dans mon lit. Doucement, j'ouvrais le tiroir de ma table de nuit pour en extirper un cadre avec une photo de Cain et moi. Notre dernier anniversaire ensemble. Nos dix-neuf ans. Cette fameuse chevelure blonde que l'on s'était faite. Je souriais en me rappelant toutes les taquineries que j'avais essuyé. Une larme coula le long de ma joue.

- Tu me manque tellement...


Murmurais je avant de ranger le cadre dans le tiroir et de le refermer. Je me tournai dans mon lit, enfouissant ma tête dans l'oreiller. Je fermai les yeux, épuisé d'avoir pleuré autant toute la matinée je finissais par m'endormir.

© Field of Heroes


FIN

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

I'm your paradise

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Chaleur humaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chaleur humaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conversion humaine!
» Etude sur la condition humaine.
» [Résolu] Sensibilite des Ztamps a la chaleur et a l'eau
» [acceptée] [Voleuse humaine] Nénufare
» Il y a toujours du bon dans la folie humaine...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Field of Heroes :: Have A Break :: Notre Histoire :: Chapitre 3 : Timber, l'examen et le coup d'état-