AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dream a little dream of me - Loveless&Willys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
(Admin) ϟ Cadette
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1845
Avatar : Emma Roberts
Crédits : balaclava (avatar)

Âge du perso : 19 ans
Activité : Cadette
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■
resistance
esquive■■

Objets équipés (3 max. en plus des armes):
Equipements et objets achetés:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t784-marcy-crying-lightning
MessageSujet: Dream a little dream of me - Loveless&Willys   14.05.18 12:47


Dream a little dream of me


Il lui semblait presque surréaliste de revenir ici, à Balamb. Le cœur battant, Willys contempla la cité balnéaire sans parvenir à décrypter les sentiments qui l’animaient. Elle mesurait combien les choses avaient changé, en un an, et éprouvait comme souvent une pointe de culpabilité lorsqu’elle prenait conscience du drôle de parcours qui avait été le sien. Hier, elle foulait ces rues pour se rendre, décidé, à la BGU, en franchir les portes et obtenir de l’aide. Ses élans révolutionnaires étaient morts avec une partie d’elle, Timber et ses tumultes étaient si loin aujourd’hui. Comme si pour son esprit tout ses souvenirs étaient trop lourd, il les avait effacés de sa mémoire. Il en restait à peine les contours, un sentiment étrange et quelques cauchemars qui la tiraient de son sommeil tard dans la nuit.

Un an plus tard, l’étui de sa trompette toujours en main, c’est encore pour jouer qu’elle avait été invitée sur l’île. Ce n’est pourtant pas pour les mercenaires qu’elle tiendrait un concert, mais pour enregistrer des morceaux avec la célèbre Loveless, récemment installé en ville. Keith avait tout arrangé, il les retrouverait plus tard dans la journée, retenu à Deling City pour affaires. C’était étonnant de sa part, lui qui d’habitude mettait un point d’honneur à la présenter, parlant la plupart du temps pour elle et ne lui laissant guère l’opportunité de mener la conversation. Etrangement elle le laissait faire, Keith était doué avec les mots, elle les lui laissait volontiers. Toujours un peu absente, elle l’observait sourire et manipuler son monde avec brio, charmé par ce beau parleur qui la rassurait. Se rendre seule à un rendez-vous professionnel était donc nouveau et elle ne comprenait pas comment ni pourquoi Keith s’était résolu à ce que les deux femmes fassent connaissance sans qu’il n’interfère dans ces présentations. Il avait même l’air amusé de la laisser y aller seule, elle avait alors supposé que Loveless et lui se connaissait, ce qui n’aurait rien d’étonnant.

Willys avait minutieusement préparé sa journée, si elle devait se rendre directement dans la villa de la chanteuse, elle voulait faire une surprise à Zael en se présentant à l’adresse qu’il lui avait donné, en fin de journée. Elle espérait ne pas le croiser en ville tout de suite et risquer de compromettre son plan mais heureusement pour elle, pas âme qui vive dans Balamb. Elle suivit les directives de Keith, les yeux rivés sur son téléphone, pour se rendre à l’adresse indiquée. Arrivée près de la plage, elle le délaissa bien vite en pariant tout l’or du monde qu’il s’agissait de l’imposante et moderne maison qui se dressait au loin. Resserrant sa prise, une petite valise en main et l’étui de son instrument dans l’autre, Willys s’engagea sur le petit sentier qui traçait une route vers le bâtiment.

Comme s’il eut prédit qu’elle était en train d’arriver, le numéro de Keith s’afficha sur l’écran alors que son portable se mit à vibrer dans sa poche. Ruminant en posant ses affaires sur le sol, la musicienne extirpa son mobile et le porta à son oreille.

« Bientôt arrivée ? »
« Tu es bien renseigné. »

Répondit-elle sans plus faire attention à sa façon de lui répondre. Il s’était habitué à ses sautes d’humeur, à ses réponses brusques et son franc parlé, Keith ne s’en formalisait pas, Willys avait très vite été naturelle avec lui et ne faisait pas attention à lui plaire ou non. Ce qu’elle n’expliquait pas, puisqu’il était un homme charismatique et que dans d’autres circonstances, elle se serait montrée plus réservée devant un type de sa trempe.

« Détends-toi, je te rejoindrais ce soir. »
« Justement. »
« Quoi tu ne peux plus te débrouiller sans moi ? Plus sérieusement, je ne préfère pas m’immiscer dans votre rencontre, Loveless préférera se faire une idée sans que je n’intervienne. »
« Je te rappelle plus tard, je vais entrer. »

Et avant de se poser la question sur la manière de finir la conversation, elle coupa court la discussion. Observant l’écran devenu noir, elle se tint immobile en songeant qu’elle ne pouvait fuir continuellement toute forme d’affection. Mais il n’était pas le temps de penser à ça, du moins cela l’arrangeait de le penser et elle parcourue les quelques mètres qui la séparaient de la porte pour sonner à l’interphone de la villa.

« C'est Willys. Willys Weiss. C’est pour… Enfin j’ai rendez vous avec Loveless. »

Se présenta t’elle lorsqu’elle entendit un grésillement l’informant que quelqu’un l’entendait.
©️ Field of Heroes

_________________
lunatic pandorahighs and lows
   are how I flow



La membre en or + serial voteuse
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dream a little dream of me - Loveless&Willys   01.06.18 23:12


Dream a little dream of me


J’avais un petit peu de mal à me faire à la vie dans la cité portuaire. Bien sur, tout était très mignon, la villa était parfaite et je pouvais ainsi me reconstruire loin des regards mais, au bout de quelques temps, l’ennui avait commencé à poindre le bout de son nez. Il y avait bien sur eu le petit incident avec l’attaque de monstre qui m’avait permis de me défouler. J’en venais presque à regretter que la ville ne soit pas sujette à pareil remue ménage plus souvent. C’était une mauvaise pensée, je le savais bien mais, étant seule à les entendre, mes pensées ne faisaient de mal à personne. Toujours est-il que malgré tout l’amour que je portais à mon cher et tendre mercenaire, je m’ennuyais à mourir loin de l’agitation de Deling City.

Profitant de mes économies encore florissantes malgré l’achat de la villa, j’avais fait installer un studio d’enregistrement dernier cri chez moi. Ainsi, si je ne pouvais me rendre à Deling, la fine fleur de la capitale viendrait à moi. Il y avait toujours un moyen détourné de parvenir à ses fins. Je préparais mon nouvel album qui se voulait résolument moins mélancolique que le précédent. Pour la première fois depuis longtemps, j’étais heureuse et ça se ressentait par des mélodies plus pêchues et dansantes. Et pourtant… pourtant ces derniers temps, je me retrouvais à chantonner de vieux standards de jazz que mon père aimait tant. C’était tout d’abord pour lui que j’avais chanté, avant même de savoir que j’avais une jolie voix.

En mémoire de mon père, j’avais un projet. Un projet assez confidentiel dont je n’avais parlé qu’aux quelques personnes du milieu qui pourraient y être sensibles mais surtout qui pourrait m’aider à le mener à bien. C’est comme ça que j’avais entendu parler de ce groupe de jazz qui commençait à se faire sa petite notoriété. J’avais tout de suite été séduite et j’avais donc chargé mon assistant de faire sa petite enquête. C’est comme ça que j’avais subtilement été mise en contact avec Keith. C’était tout un art de laisser croire au gens que l’idée d’un projet venait d’eux. Ils étaient alors beaucoup plus enclins à vous laisser toute licence artistique. C’est ainsi que j’avais pu exiger de traiter directement avec la charmante demoiselle. Willys Weiss m’avait-on dit qu’elle s’appelait. Il me tardait de la rencontrer pour laisser la magie opérer. Tout s’était décidé très vite, comme beaucoup de mes décisions d’ailleurs. Le billet avait été adressé à peine la proposition soulevée. Je n’aimais pas me perdre dans des conjectures. Je le savais au fond de moi quand j’avais déjà pris une décision. Faire semblant d’y réfléchir était à la fois une perte de temps et une idiotie sans nom.

La sonnerie indiquant l’arrivée d’un message résonna dans le studio dans lequel je m’étais enfermée pour réaliser les derniers préparatifs. Il s’agissait d’en mettre plein la vue à celle que l’on m’avait décrite comme une ingénue un peu bougon. Le message provenait de bon service de sécurité, me demandant si j’attendais une certaine Willys Weiss. Ils savaient bien que oui. Je répondais par l’affirmative, leur demandant de procéder aux vérifications habituelles sans effaroucher mon invitée puis de l’accompagner ici. En attendant, je me servais un verre dans la carafe de vin que j’avais savamment placée sur un plateau en cristal dans un coin de la pièce. C’était raffiné pour un studio d’enregistrement. Plus intimiste que ceux des maisons de disques aussi. Le but était qu’on s’y sente à l’aise et dans une bulle hors du monde. Mais, peut être certains jugeraient le décorum un brin excessif. Après tout, il était à mon image. Le verre à la main, je me gardais bien de le siroter – vous connaissez peut être mes problèmes personnels avec les breuvages alcoolisés – mais c’était toujours un assez bon indicateur. Accueillir des invités un verre à la main les mettaient le plus souvent à l’aise ou au contraire exacerbait leur gêne. J’aimais en jouer. Cela permettait aussi de savoir jusqu’à quel point ils s’étaient renseignés sur moi avant une première entrevue. Un bon indicateur donc, comme je vous disais.

La demoiselle fit alors son entrée dans la salle et je lui adressais mon plus charmant sourire.

« Mademoiselle Weiss ! C’est un plaisir de vous rencontrer enfin. »

Juchée sur mes talons hauts, je fis quelques pas en sa direction, le temps de lui serrer gracieusement la main puis de poursuivre.

« Je vous sers quelque chose ? »

Un regard appuyé vers le service de sécurité leur fit comprendre qu’il était temps de s’éclipser. Ne restait donc plus que mois et l’étrange demoiselle Weiss.
©️ Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Cadette
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1845
Avatar : Emma Roberts
Crédits : balaclava (avatar)

Âge du perso : 19 ans
Activité : Cadette
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■
resistance
esquive■■

Objets équipés (3 max. en plus des armes):
Equipements et objets achetés:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t784-marcy-crying-lightning
MessageSujet: Re: Dream a little dream of me - Loveless&Willys   02.06.18 19:32


Dream a little dream of me


En quelques mois Willys avait eu un curieux aperçu du milieu du show-biz. Keith était le guide auquel elle s’accrochait pour survivre dans cette jungle dont elle ne connaissait pas les règles. Elle ne pipait généralement mot et se contentait de boire, offrant quelques sourires à ceux qui venaient la féliciter pour son travail mais renvoyant très vite ces inconscients vers son manager lorsqu’ils la consultaient pour connaître ses projets à venir. Rectifions, il faisait en sorte qu’elle n’ait pas à ouvrir la bouche. Elle était ingénue, pas assez combative, il préférait qu’on la pense froide et distante plutôt que bête et naïve alors son silence était d’or. Bref, Keith veillait à ce que le produit soit présentable et manageait le petit jazz band comme s’il avait s’agit d’un groupe de rock.

Le faste de la villa de Loveless lui rappelait celles ou son compagnon l’avait traîné pour qu’elle connaisse le beau monde. Des baraques aux proportions démesurés et plus ou moins similaires, décoré souvent avec goût et excentricité. Elle n’y était pas pour autant habitué, il y avait toujours ce poids dans son ventre qui l’incommodait lorsqu’elle franchissait le seuil de ces demeures extravagantes. Un désordre de sentiments contradictoires avec lesquels elle n’avait pas envie de découdre mais dont la bizarrerie lui était devenue familière. Elle s’achemina à sourire de façon plus ou moins concluante lorsqu’après quelques vérifications, on l’invita à retrouver son hôte. Hôte qui ne tarda pas à se présenter, sublime, un verre à la main.

Évidemment son regard se posa sur le liquide vermeil et tentateur mais Willys déclina assez rapidement l’offre de la chanteuse. Elle freinait tout juste sa consommation d’alcool en y mettant plus ou moins de bonnes volontés. Les mots durs et crus que Keith lui avait lancé un soir au visage avaient agi comme un déclic et, aussi honteuse qu’une enfant qu’on venait de sermonner, elle s’était remise en question. Trop inquiète de le décevoir à nouveau, mais pas assez fort pour résister à toutes les invitations.

« Oh, non je vous remercie… Quoi qu’un verre d’eau ne serait pas de refus. » Finit elle par demander après quelques secondes d’hésitation, se remémorant au passage une pique de son manager qui s’était dit rassuré de savoir qu’au moins, avec Loveless elle ne risquait pas de finir soul comme bien trop souvent ces derniers mois. Elle déduisit que la chanteuse lui avait fait cette proposition par courtoisie, vu qu'elle ne l'avait pas imaginé consomatrice.

« Le plaisir est partagé. » Ajouta t’elle en souriant nerveusement. « C’est un honneur de pouvoir travailler avec vous. C’est même plutôt surréaliste à vrai dire. Vous avez fait une très belle sélection de reprises. » Enchaina t’elle sans se laisser le temps de réfléchir aux mots qui sortaient de sa bouche.

Surréaliste, c’était le mot. Willys cherchait encore ceux qu’elle emploierait pour annoncer la nouvelle à Zael. Fan de la première heure, il lui avait fait écouter ses albums à de nombreuses reprises et elle se rappelait encore avec quel investissement il s’emparait de ses chansons d’amour lorsque les deux adolescents, enfermés dans sa chambre, passaient son cd en boucle. Elle en riait, avançant que les textes étaient trop niais et la musique trop sirupeuse, pourtant elle se surprenait souvent à fredonner à son tour les mélodies dont elle se moquait plus tôt. Loveless avait finalement pris un tournant intéressant dans sa carrière, mais Willys l’avait suivi de loin et en savait moins sur elle que la plupart de son entourage. Bien sur elle avait taché de rattraper son retard en consultant quelques articles et en se fiant à ce que lui avait rapporté Keith lorsqu'il avait évoqué cette folle colaboration, mais la meilleure façon de connaître quelqu'un restait de la rencontrer. Aussi, que l’idole se matérialise sous ses yeux, que Loveless soit plus qu’une pochette de cd ou la une d’un magazine lui faisait un petit choc.

« C'est tout nouveau pour moi, tout ça. » Conclut ele comme pour se dédouaner de sa maladresse, cramponé à son étuit mais moins fragile qu'elle put le paraitre un temps.
©️ Field of Heroes

_________________
lunatic pandorahighs and lows
   are how I flow



La membre en or + serial voteuse
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Dream a little dream of me - Loveless&Willys   30.06.18 0:43


Dream a little dream of me


Depuis les événements de Deling City, j’avais plusieurs gardes du corps qui me collaient aux basques en permanence. La menace ayant été éliminé, le SEED avait demandé à ce que l’affectation de Mateusz se termine. J’avais eu beau parlementer avec le Directeur rien n’y avait fait. Il avait même osé me dire qu’il gérait un groupe de mercenaire et pas d’escort. Il m’avait regardé ? Comme si j’avais besoin de payer pour de la compagnie masculine. Avec un corps pareil ? Je lui avais tout simplement raccroché au nez. Oh bien sûr, entre temps j’avais pris la décision de m’installer définitivement à Balamb City pour profiter de mon mercenaire dès qu’il avait un peu de temps libre. C’était maintenant ici que je gérais mes affaires. En plus de l’album hommage aux influences jazz que j’avais en tête, j’avais également à terme le projet de monter mon propre label. Mais chaque chose en son temps.

D’un simple signe de tête à mes cerbères, ceux-ci avaient déguerpi. En attendant, j’avais pu jauger la réaction de mon invitée. Elle n’était pas tombée dans le piège et avait évité le verre d’alcool que je lui proposais. Je nous servais donc deux grands verres d’eaux avant de l’inviter à s’asseoir dans geste gracieux de la main. Le studio était garni de confortables fauteuil afin de mettre à l’aise les intervenants. Cette Willys était intéressante. Toute en naïveté légèrement corrompue, en jeunesse un brin désabusée. Une palette de contradiction qu’il me tardait de découvrir. Je me sentais tel le joailler trouvant un diamant brut à dégrossir et à polir.

« On va commencer par se tutoyer, la suite n’en sera que plus agréable. »

Je lui adressais mon plus grand sourire. Le but était ici de la mettre à l’aise. Charmer mon auditoire était chez moi une seconde nature et, si nous devions créer ensemble, il faudrait bien qu’elle se détente.

« C’est une sélection plutôt vaste alors il faudra sans doute faire des choix pour que l’album ai une âme, une résonnance. C’est aussi pour ça que j’avais demandé cette rencontre. Ce ne sont pas des choses que l’on peut décider au téléphone. »

Il nous faudrait tester les chansons, notre harmonies et l’enchainement des chansons entre elles. Je voulais qu’elles se répondent et retrace une histoire, celle de mon enfance et de comment elle avait formé la femme que j’étais aujourd’hui dans mes alliances comme dans mes amours.

« Je sais que tout ça peut être assez intimidant. J’étais à peine majeure quand je me suis retrouvée dans ce milieu. Il faut des alliés pour y survivre. »

J’avais eu mon lot de mauvaises rencontres et d’arrangements dégradants. J’étais trop jeune pour voir le danger, trop ambitieuse pour tourner le dos à une occasion de réaliser mes rêves. Il y avait beaucoup de profiteurs à éviter. Bien sur chacun profitais toujours un peu de l’autre mais il ne fallait pas que l’on dépasse un certain seuil d’équilibre sans quoi cela devenait de l’exploitation. J’avais appris tout cela à la dure. J’espérais pour cette jeune fille que ce serait un peu différent pour elle.

« Comme point d’orgue de l’album, j’avais pensé à la reprise de ‘Dream a little dream of me’ »
©️ Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dream a little dream of me - Loveless&Willys   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dream a little dream of me - Loveless&Willys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I dream of becoming a carrot ! :D
» [Fan-Fiction] HERO FACTORY: Eternal Dream
» perco dream team
» La Dream Team
» [LEG] Stasis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Field of Heroes :: Have A Break :: Notre Histoire :: V.1 :: Chapitre 6 : Le statu-quo-