AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le chaton apeuré et ces humains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Paysagiste
avatar
Date d'inscription : 22/11/2016
Messages : 148
Avatar : Yunho (DBSK)
Crédits : Moi-même

Âge du perso : 25
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Le chaton apeuré et ces humains    09.05.18 20:51

Première chose que j'avais fait lorsque cette histoire était finie, c'était de faire un message à Joris. Il était assez court. En plus de ça, sûrement bien maladroit. Comme moi.

Joris, J'espère que tu vas bien. Reviens vite, j'ai peur pour toi.

En tout cas je vais bien, ne t'inquiète pas pour moi. Juste un peu de grabuge dans la ville. Je suis entier. IL me reste plus qu'à récupérer Pauris qui s'est planqué sous le canapé. Il est si petit et j'ai pas envie d'utiliser le balais. C'est cruel...

A bientôt.

Paul 

J'ai un peu la boule au ventre. Mais il est trop tard. Le message est parti depuis belle lurette. Je me mettais à genoux pour tenter de récupérer le chaton. Je l'appelais doucement et il approchait. Il devait sentir que je n'étais pas agressif. Je lui déjà montré mon côté affectueux et il en avait profiter. Le filou. Il avait ce truc bizarre avec les pattes. Mais là, il était bien loin de faire ce genre de choses.

Finalement après de longues minutes que je sentais l'animal qui venait se frotter sur ma main. Je souriais.avec une douceur extrême, je le rassurais à ma façon.

« Papa Paul est là, ne t'en fait pas. »

Il finissait par sortir. Je lui souriais alors qu'il ronronnait aussi fort que mes vielles consoles quand elles font leur tête de mule. Dans ce genre d'instant, le félin faisait un concours à celui qui faisait le plus de bruit. Je pouffais doucement en entendant son miaulement. Il avait sûrement faim et soif. Sans compter que son bac était très sale.

« Tu n'as pas chaumé toi... »

Je ne lui en voulais pas. Moi-même je n'étais pas très serein. Je m'étais fait un sang d'encre pour mon squatteur. Que j'aimais de trop. Je regardais les environs. Mes plantes avaient aussi besoin d'eau. Mais d'abord le félin. Au sinon j'en connaissais un qui allait crier. J'allais déjà me faire remonter les bretelles parce que j'ai fait comme mon habitude. Je me suis débrouiller seul et j'en ai sûrement trop fait. Comme si je pouvais prévoir ce genre de choses. Je servais le chat et je m'occupais ensuite de mes amies végétales. Remplissant l'arrosoir en sifflant la chanson de la chanteuse. Elle me restait en tête. Et je n'avais pas envie de l'y déloger pour le moment. Elle calmait mes peurs. Celles que la colère de Joris amplifieront.
Revenir en haut Aller en bas
(Modo) ϟ ISEED de rang 8
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 684
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance■■
esquive■■■■■

Objets équipés (3 max. en plus des armes):
Equipements et objets achetés:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Le chaton apeuré et ces humains    10.05.18 17:51

Le chaton apeuré et ces humains


Lorsque mon téléphone avait sonné, je n'avais pas tout de suite réagit, encore légèrement endolori par l'entraînement matinal que j'avais eu avec Payne. J'avais passé toute l'après-midi à récupérer dans mon lit. Si vous voulez mon avis, cet instructeur était un psychopathe. Il disait qu'il faisait ça pour que j'aille au delà de mes limites - parce que j'en étais capable. Sauf que moi j'avais aucune envie de forcer, mais bon quand on recevait un brasier dans la tronche il fallait bien se défendre. C'était aussi uniquement avec lui que je pouvais lancer mes sorts sans m'inquiéter de blesser, comme avec Nathan ou Daisuke. Il me faisait aussi exercer les sorts de protection élémentaires, que je ne maitrisais pas vraiment - à part celui de la glace comme c'était mon élément avec lequel j'avais le plus d'affinités. Autant dire que cette matinée n'avait pas été de tout repos. Je n'étais donc pas du tout au courant de ce qui s'était passé à Balamb. Alors une fois que j'avais enfin attrapé mon téléphone et ouvert le sms de Paul, c'était un peu du charabia pour moi. Pourquoi est ce qu'il avait peur ? C'était quoi le grabuge dont il parlait ? Quelques secondes sur internet m'avais permis comprendre tout de suite qu'un monstre énorme s'était invité sur la place de la ville. En une seconde je m'étais redressé et attrapais ensuite mes affaires, les enfilant à la va vite avant de courir dans les couloirs de la BGU vers le parking. En chemin j'avais envoyé un message à Paul pour lui dire que j'arrivais. Pleins d'émotions se mélangeaient dans ma tête. Est ce qu'il était blessé ? Pourquoi est ce qu'il m'avais pas appeler avant ? Pleins de questions auxquelles il avait intérêt d'avoir des réponses.

Sur la route je croisais des véhicules de la BGU qui allait dans mon sens contraire. Surement ceux qui avait combattu à Balamb. Ce n'était pas parce que j'étais puni que je servais à rien. Ca m'énervait d'être mis de côté. Une fois devant le bâtiment où habitait Paul, je ne prenais même pas la peine de garer la voiture et montait de quatre en quatre les escaliers pour enfin arriver à l'appartement. J'entrais sans frapper - de toute façon si j'avais les clés c'était fait pour ça.

- Paul ?

Je rejoignais directement le paysagiste et posais mes mains sur ses épaules. Il avait pas l'air d'avoir de graves blessures. J'avais remarqué ses mains bandés cependant. Je tentais de rester calme mais l'inquiétude ne m'aidait pas à rester neutre.

- Pourquoi est ce que tu m'a prévenu que maintenant ?? Qu'est ce que j'aurai fait moi si j'avais appris qu'un monstre t'avais tué hein ??

Il était hors de question de perdre quelqu'un à qui je tenais à nouveau. Une fois m'avais suivi. Ma mère, j'étais trop jeune à l'époque pour avoir des souvenirs d'elle. Mais je me souvenais parfaitement de Cain, et je n'étais pas prêt à faire face à une nouvelle perte.

©️ Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS




La dramaqueen
Revenir en haut Aller en bas
Paysagiste
avatar
Date d'inscription : 22/11/2016
Messages : 148
Avatar : Yunho (DBSK)
Crédits : Moi-même

Âge du perso : 25
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le chaton apeuré et ces humains    11.05.18 18:56

Je tendais ma main pour récupérer un peu d'affection. Mais le félin avait filé. La porte s'était ouverte. Je ravalais ma salive. Joris risquait d'être fâché. Je respirai à fond alors qu'il m'appelait. Alors que je sentais sa main sur mon épaule. Je me suis tourné vers lui, un peu gêné. Il devait avoir vu mes mains. Je tentais vainement de les cacher aux yeux de mon invité.

C'est là qu'il parlait avec beaucoup de colère, je m'y attendais. Je touchais mes bandages, je me rassurai comme je le pouvais. Il avait eu peur pour moi. Je me mordais les lèvres. J'étais à la fois heureux et triste qu'il pense de telles choses pour moi. Je n'osais pas trop bouger. Ni toucher sa joue comme j'en avais envie. Alors, j'ai craqué. Je le serrai entre mes bras. Il m'avait manqué. Malgré sa colère. Savoir qu'il était là me faisait plaisir.

« Pardon Joris. Tout est allé si vite. J'ai eu peur, pour toi. Je me suis dit qu'au moins tu n'avais pas eu ce genre de visite surprise. J'avais frappé un monstre. Mais je suis vivant. Je ne veux pas mourir. Je tiens trop à toi pour ça... »

Bien sur, je sentais mes joues se chauffer. Je les cachais derrières mes mains blessés. Celles qui m'avait mise au repos pour au moins une semaine. Je savais que c'était des mots gênants. Mais ils étaient sortis bien malgré moi de ma bouche. Je me décollais de lui. Il ne fallait pas que j'impose mes désirs d'être proche de lui. Je devais faire face à sa colère.

« Tu sais pour le monstre ? »

Je ne sais pas si lui dire est une bonne idée. L'émotion me faisait dire des bêtises. Rah, je suis stupide. Mes mains venait déranger mes cheveux. Mes joues un peu moins rouge de la honte que j'avais réussi à avoir. Tout ça parce que mes mots ne passaient par l'étape habituelle. Que lui dire. J'avais peur, peur qu'il me dise qu'il me laisse tomber. Que je suis un inconscient. Que je ne méritais pas son inquiétude. Sentant ma peur, le chat se frottais contre moi. Je pouvais le sentir. Dans ma tête je le remerciais pour ce geste.

« Vraiment pardon, Joris. Je t'assure que ce n'est pas grand chose.... »

Que devais-je faire bon sang ? Que pouvais dire de plus que m'excuser ? Je ne voulais pas qu'il soit triste à cause de moi. Je voulais qu'il soit heureux, avec ou sans moi... Même si ma dernière pensée me faisait mal à l'intérêt comme si on plantait un couteau dans mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
(Modo) ϟ ISEED de rang 8
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 684
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance■■
esquive■■■■■

Objets équipés (3 max. en plus des armes):
Equipements et objets achetés:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Le chaton apeuré et ces humains    12.05.18 21:34

Le chaton apeuré et ces humains


J'étais peut être un peu trop excessif actuellement ? Je ne savais pas trop. C'était nouveau pour moi de m'inquiéter pour les autres. Surtout que Paul était le seul civil dans mes contacts proches - hormis mon père. Le reste faisait partie de la BGU alors ils étaient assez grand pour se défendre. Mais Paul n'était qu'un simple paysagiste. Il ne pouvait pas combattre des monstres aussi aisément qu'un Seed. Ca m'énervait de n'avoir pas été prévenu car j'aurai pu l'aider, et éviter ainsi qu'il se retrouve blessé. En plus il avait besoin de ses mains pour travailler.
Je me mordais les lèvres alors que Paul me serrait dans ses bras. Pris de court, je restais stoïque quelques secondes avant de poser timidement mes mains sur son dos. Sentir qu'il était bien là, vivant, me faisait du bien quelque part. Ses mots me rassuraient aussi, et je n'avais pas pu m'empêcher de sourire en l'imaginant frapper un monstre. Bien qu'imprudent, c'était courageux de sa part. En venant jusqu'ici j'avais vu toute la pagaille que ces créatures avaient causés dans la ville. J'avais aperçu des civils blessés aussi.

- Tu n'a pas à avoir peur pour moi, je ne suis pas aussi fragile que tu le crois

Il serait même étonné de savoir tout ce que je pouvais faire. Mais bon, c'était un secret que j'avais choisi de garder, pour le préserver. Bien que si il avait su, peut être qu'il ne se serait pas autant inquiété pour moi lorsque les monstres avaient envahis Balamb. J'étais tranquillement en train de dormir dans ma chambre quand c'était arrivé...

- Oui je sais...Quand j'ai lu ton message je ne comprenais pas de quoi tu parlais alors je suis allé sur le net

Les commentaires avaient ensuite parlés de jeunes Seeds. A l'allure d'adolescent. Kramer partait en vacances et on envoyait des poussins à l'abattoir. Norg avait vraiment que des Rubz à la place du cerveau. Heureusement qu'il n'y avait eu aucun mort parmi les cadets. Paul s'excusait à nouveau. Je sentais et voyais qu'il avait peur de ma colère. J'étais énervé oui, mais pas vraiment envers le paysagiste. Plus envers mes supérieurs et moi-même. Si je n'avais pas été puni...Peut être que j'aurai pu accompagner au moins les cadets. Pauris s'étais joint à notre discussion.

- Tu es blessé, tu ne pourra pas travailler pendant quelques jours à cause de...ces monstres. Qu'est ce qu'ils faisaient là d'ailleurs ? Normalement ils ne s'approchent pas autant

Déclarais je en me baissant pour prendre le chaton dans mes bras. Heureusement que le petit n'avait pas eu l'idée d'aller faire un tour dehors. Il avait eu plutôt l'intelligence d'aller se planquer sous le canapé. Il avait dû avoir tellement peur.

- Toi aussi tu as eu une belle frayeur hein ?


Je le caressais doucement, le sentant ronronner sous mes doigts et déposai un bisou sur sa petite gueule avant de le remettre sur le sol. Je le regardais ensuite filer se mettre dans son panier, tourner sur lui même deux-trois fois pour enfin s'allonger. La présence de nous deux devaient le rassurer, et il devait surement être fatigué de cette journée peu ordinaire. Je revenais ensuite sur Paul et ses mains bandées. Ca me faisait mal au cœur de les voir ainsi. J'avais tellement l'habitude de les voir. Ou de les sentir quand il me serrait dans ses bras. Je ne doutais pas que les personnes qui s'était occupé du paysagiste avait fait ça bien mais...J'attrapais doucement la main droite de Paul et défaisais délicatement le bandage. Elle n'avait au final que quelques égratignures et des bleus. Mais rien de grave.

- Ca fait mal ?

Demandais je en plantant mon regard dans le sien.

©️ Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS




La dramaqueen
Revenir en haut Aller en bas
Paysagiste
avatar
Date d'inscription : 22/11/2016
Messages : 148
Avatar : Yunho (DBSK)
Crédits : Moi-même

Âge du perso : 25
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le chaton apeuré et ces humains    17.05.18 23:11

Il avait beau dire de ne pas avoir peur pour lui. Je m'inquiète pour Joris, c'est plus fort que moi. C'était devenu comme respirer. Si naturel de m'en faire pour lui. Alors qu'il m'expliquait vaguement sa mise au courant, je pouffais un peu. Ce genre d'information filtrait ? Il fallait croire que oui. Le net avait ce pouvoir de tout rendre public. Dangereusement public. En l'entendant s'en faire pour moi, je me suis légèrement rapproché de lui. Sa voix me touchait. J'avais envie qu'il soit encore plus proche de moi. Alors mes pieds ont fait le chemin. Les monstres comme il l'appelait ne m'avait pas fait grand chose. Je me suis juste défendu comme je le pouvais avec mes capacités. Je n'avais pas de réponse à sa question du pourquoi ils étaient là. Je n'avais pas eu le temps de demander aux jeunes qui s'était battu contre le plus gros monstre. Puis sa phrase suivante m'interpellait un peu. Je soulevais un sourcil.

« Hum... »

Alors que Joris câlinait Pauris, ce veinard, je me répétais cette phrase. C'était bizarre. Puis je haussait les épaules. Joris n'était pas une chose étrange près. Je me contentais de lui sourire, comme j'en avais l'habitude. Alors qu'il saisissait mes bandages. J'avais à peine senti la douleur quand il m'avait saisi la main. Pourtant je grimaçais quand il voyait mes blessures. Il me demandait si ça faisait mal. Face à son regard, je sentais mes joues se chauffer.

« Ah euh... Un peu, mais ça va, je t'assure. Ce finira par redevenir normal. Je suis de repos du coup. Vraiment je vais bien. »

Je tentais de le rassurer. Mais pas sûr que je réussissais à être convaincant. J'avais fini par lui faire face, malgré mes joues qui chauffaient encore et toujours. Je pouvais pas régler ce soucis. Pourquoi ça finissait immanquablement à être chaud dans cette zone ? Je ne pouvais pas être tranquille. Je voulais cacher a main, mas la retirer de la main de Joris me faisait mal. Je tentais de ne pas montrer la douleur qui me traversait. Sentant mes barrières céder une à une. Je venais me coller à lui pour sentir cet apaisement que j'avais à ces côtés.

« J'ai eu si peur, si peur, j'ai cru que je n'allais jamais te revoir Joris. Je suis content que tu sois sain et sauf. »

Moi non plus, je ne voulais pas le perdre.
Revenir en haut Aller en bas
(Modo) ϟ ISEED de rang 8
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 684
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance■■
esquive■■■■■

Objets équipés (3 max. en plus des armes):
Equipements et objets achetés:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Le chaton apeuré et ces humains    Hier à 22:49

Le chaton apeuré et ces humains


Le fait que les monstres aient carrément envahis Balamb était tout de même inquiétant. Ainsi que de se retrouver avec une énorme bête au milieu de la place. Je ne pensais pas que c'était l'œuvre de Cydaée ce genre de choses. Elle devait surement avoir des G-Forces à gogo plutôt. Je me demandais d'ailleurs ce qu'elle pouvait bien préparer en ce moment pour éliminer les Seeds - dont moi. Raison de plus pour ne pas parler de ça avec Paul vu l'épée de Damoclès que j'avais au dessus de la tête. Vu que ce dernier avait été au cœur des évènements, il en savait surement plus que moi au sujet de ces attaques. De mon côté, j'aurai les informations plus tard, quand je serai rentré. Je ne pouvais pas laisser le paysagiste tout seul, d'autant plus qu'il était blessé. Difficile de faire la cuisine sans les mains et il m'avais confié l'autre jours ne pas être à l'aise au téléphone pour commander quoique se soit.
Il fallait aussi s'occuper de Pauris, le pauvre chaton qui avait dû avoir peur avec toutes ces bêtes dans les rues. Même si il ne sortait pas de l'appartement, il avait dû les sentir. J'avais donc rassuré le pauvre animal avant de le laisser rejoindre son panier pour se remettre enfin de ses émotions. Maintenant, je devais m'occuper de son deuxième papa. Vérifier que tout allait bien, pour être sur. J'avais donc défait son pansement pour voir l'état de sa main. Ca ne devait pas faire du bien. Même si Paul était un homme robuste, il avait quand même des mains soignées. Je le voyait devenir tout rouge face à ma question. Allons donc, je n'avais rien dit de gênant pourtant ? Simplement poser une question. Il essayait de me rassurer en disant qu'il allait bien, minimisant les choses comme il en avait l'habitude. Devais je lui rappeler qui était aller le chercher quand il avait trop travailler dans le parc ?

- Quand même...je ne peux pas les laisser ainsi...les bandages c'est bien beau mais ça n'aide pas. Je te mettrais de la pommade plus tard, elle est resté à la...enfin dans ma chambre

J'avais failli gaffer mais heureusement je m'étais rattrapé à temps. Mon inquiétude pour Paul était tellement forte que je n'arrivais pas à penser correctement. Bien sur, comme je l'avais dit c'était trois fois rien, et il allait pas finir manchot. Mais depuis la mort de mon frère, j'étais devenu surement un peu trop excessif sur les blessures concernant les personnes avec qui j'étais proche. D'ailleurs en parlant de proche, Paul s'était collé contre moi. Mes joues étaient devenues automatiquement aussi rouge que les siennes. Il allait vraiment falloir qu'il arrête de me prendre comme ça par surprise...Cela dit ses paroles étaient perturbantes, et ma gène était passé au second plan. Je pouvais voir à quel point il avait vraiment cru me perdre aujourd'hui. Je levais alors ma main pour la poser timidement sur la joue de Paul, qui était toute chaude.

- Hé...je vais bien d'accord ? J'étais en sécurité chez moi quand c'est arrivé...J'ai eu une matinée assez éprouvante avec...

Je bloquais, ne trouvant pas un rôle à Payne dans mon histoire. Nathan était déjà mon manager, ça serait étrange d'en avoir deux. Enfin, ceci dit ce n'était pas très important, Paul en avait surement rien à faire avec qui j'étais ce matin.

- Enfin, le principal c'est que aucun ne nous trois n'ait de graves blessures...

Rajoutais je avec un petit sourire timide avant de laisser ma main quitter sa joue pour poser ma tête contre le paysagiste. J'avais couru tellement vite pour arriver jusqu'ici que je n'avais même pas eu le temps de me réveiller complètement. En plus, les émotions que j'avais dans ma tête étaient aussi épuisantes. Le soulagement de voir Paul debout avait fini de m'achever quand j'y pensais.

©️ Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS




La dramaqueen
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le chaton apeuré et ces humains    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chaton apeuré et ces humains
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Field of Heroes :: Région de Balamb :: Ville de Balamb :: Quartiers Résidentiels-