AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 D'alcoolique à fille d'alcoolique ☼ Zael Alvein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Date d'inscription : 31/01/2018
Messages : 41
Avatar : Nancy McDonie
Crédits : Solsken

Âge du perso : 17 ans
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura
resistance
esquive

Objets équipés (3 max. en plus des armes):
Equipements et objets achetés:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: D'alcoolique à fille d'alcoolique ☼ Zael Alvein   19.04.18 14:09


D'alcoolique à fille d'alcoolique


The beginning of a new story

L’humble demeure des Disraeli, il était si rare pour Merrick de s’y retrouver qu’elle en profitait toujours au mieux. Goûter aux délicieuses pâtisseries de son grand frère, jouer avec son neveu, s’occuper de son père complètement bourré dans le canapé. C’était une existence simple, étrange pour certain, mais qui convenait à l’enfant. Dès la fin de ses cours du vendredi après-midi, l’apprentie s’était ruée jusqu’à chez elle, impatiente de s’amuser avec les siens. Surprise, elle le fût comme personne d’autre lorsqu’elle trouva son foyer complètement vide. En fouillant les différentes pièces de l’appartement, Merrick finit par trouver une lettre accrochée au frigo.  Sa belle-sœur passait la nuit chez ses parents avec son fils, son frère avait des affaires à régler à la boulangerie. Seule. Merrick était complètement seule alors qu’elle était revenue juste pour eux. Le déplaisir prit presque aussitôt possession de la gamine, agacée par cette situation. S’installant devant la télé, la demoiselle ronchonna devant son programme préféré pendant un peu plus d’une heure, attendant patiemment le retour d’un des hommes de sa vie. Retour qui n’advint jamais, au plus grand dam de Merrick. Ils savaient tous qu’elle revenait pour le week-end, ils auraient pu faire un effort !

Alors qu’elle s’énervait toute seule devant son émission, le téléphone fixe se mit à retentir bruyamment. Surprise par le bruit strident de la sonnerie, Merrick manqua de tomber contre sa table basse en sursautant. N’y réfléchissant pas à deux fois, elle se dépêcha de décrocher le téléphone, espérant sincèrement qu’une bonne nouvelle viendrait de cet appel. La nouvelle fût mauvaise. Jim Dowley. Le propriétaire d’un bar dans les coins peu raffinés de la cité de Balamb. Jim était presque devenu un ami de la famille. Après tout, il appelait au moins une fois par semaine pour que quelqu’un vienne ramasser papa Disraeli complètement bourré sur le comptoir. Au fond, il faisait ça pour son business, mais il avait au moins la gentillesse de les prévenir eux plutôt que les forces de l’ordre. C’était déjà mieux que rien. Un long soupir s’échappa de la délicieuse gorge de l’enfant, puis elle informa le propriétaire qu’elle serait bientôt là. Habituellement, c’était son grand frère qui s’y rendait mais étant présentement indisponible, Merrick était la seule personne apte à accomplir cette insupportable mission. L’enfant aimait tendrement son père, mais ses excès d’alcool étaient inquiétants et franchement dérangeants. N’ayant rien de mieux à faire, elle partit à l’aventure.

La nuit s’était déjà installée confortablement, les habitants avaient déjà commencé peu à peu à déserter les rues de la ville. Merrick n’était pas effrayée, pas même lorsqu’elle arriva dans la partie un peu plus dangereuse de Balamb. La demoiselle était peut-être sensible et adorable, mais elle pouvait se montrer redoutable. Et puis, si quelqu’un voulait se faire électrocuter par une magicienne, il serait reçu avec plaisir ! L’apprentie ne s’inquiéta même pas de se trouver illégalement dans ce bar. A tout juste 17 ans, il était presque indécent pour elle de s’y trouver. Elle n’avait malheureusement pas trop le choix. Le bon sens n’était pas le mot d’ordre dans ce coin-là de toute façon. Personne ne viendrait lui demander son âge, c’était une certitude ! Ni stressée ni même apeurée, Merrick fit son entrée fracassante dans le bar, trouvant sans trop difficulté l’épave qui lui servait de père. A moitié endormi sur le comptoir, un verre de whisky à moitié fini contre sa tête, Papa Disraeli faisait peine à voir. Un autre soupir s’échappa des lèvres de l’enfant. Il semblait si éméché que le cœur de la magicienne souffrait terriblement. Elle n’aimait pas le voir comme ça. Quel abruti.

-Merci Jim. J’ai pas d’argent sur moi, mon frère passera demain pour te rembourser si ça te va ?

Merrick laissa ses quelques mots envahir l’ambiance dégoutante des environs, adressant par la même occasion un sourire radieux à son interlocuteur. Le propriétaire, caché derrière le comptoir, se contenta de lui adresser un bref signe de tête. La jeune femme vint s’asseoir alors à côté de son père, passant avec amour sa main dans son dos, le lui frottant de manière réconfortante.

-Papa, c’est Merrick. Il est l’heure de rentrer à la maison. Tu viens ?


Comme seule réponse, la demoiselle eut le droit à un grognement. Le ramener à la maison ne serait pas la plus aisée des tâches. Son père n’était pas vraiment gros, mais Merrick était si maigre à côté que le tirer sur un chemin aussi long semblait être une tâche impossible. Elle ne savait vraiment pas comment faire. Elle aurait pu demander de l’aide à un client, mais à première vue, ils semblaient tous plutôt louches. Ah. Quelle mauvaise soirée.  

©️ Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
(Modo) ϟ Civil
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 237
Avatar : Alexander Vlahos
Crédits : tumblr

Âge du perso : 22 ans
Activité : Forgeron - pêcheur
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■
magie/aura
resistance■(■)
esquive■■

Objets équipés (3 max. en plus des armes):
Equipements et objets achetés:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t285-zael-le-plus-grand-de-t
MessageSujet: Re: D'alcoolique à fille d'alcoolique ☼ Zael Alvein   27.04.18 22:52

- Allez petit juste un fond !

- Je peux pas, mon père va me tuer

Cela faisait au moins dix minutes que Jerry, essayait de me persuader de boire un peu d'alcool. On s'était tous réuni dans un bar dans la soirée pour fêter la naissance de son fils. Bien évidemment, les bières s'étaient bien enchaînées pour les autres mais moi j'étais resté au coca. Si jamais je rentrai à la maison et que mon père sentait que j'avais consommé, j'allai me prendre une belle rouste. Ce qui avait d'ailleurs été le cas quand j'étais rentré de mon rende'z vous avec Kate. J'étais très lucide mais comme mon père m'avais attendu, il avait tout de suite senti que je n'avais pas pris de l'eau. Je savais pourtant que je n'avais pas le droit de consommer de l'alcool. Mais le succès de Kate à l'examen du Seed était quelque chose de hyper cool ! Du coup j'avais mis de côté l'après soirée. Et je n'avais pas envie de retenter l'expérience ce soir. J'étais bien sur heureux pour mon collègue devenu papa. Mes autres camarades me charriaient d'ailleurs.

- T'a peur de finir comme l'autre là bas ?

Plaisanta mon voisin en me montrant du doigt un homme qui était écroulé sur le bar. Visiblement, lui, c'était pas qu'un fond qu'il avait bu. Je me demandais si quelqu'un allait venir pour le ramener dans son lit ? A Timber c'était courant. La solidarité entre buveur. Une jeune fille était rentré vivement dans le bar. Comme une fée tombé dans un nid de guêpe. Autrement dit, elle avait pas du tout l'air d'être une cliente, détonnant avec le reste de la clientèle. Du moins, c'était ce que je pensais. Elle était ensuite partie vers l'ivrogne, qui manifestement ne voulait pas décoller de son tabouret.

- Héhé, qu'est ce que tu attends ? Va l'aider !

Je venais de recevoir un coup de coude, et le clin d'oeil qui avait suivi m'avais semblé soupçonneux. Cela dit, l'adolescente avait vraiment besoin d'un coup de main. Et ce n'était vraiment pas avec les mêmes arrières pensées que mon collègue que je m'étais levé.

- Coucou ! Un coup de main ?

La saluais je avec un sourire. Surtout que vu la corpulence de l'homme - ce n'était pas qu'il était gros mais la jeune fille était toute mince - elle aurait du mal à le traîner jusqu'à chez eux. Car je supposais que c'était son papa. Alors que j'essayais de le faire se lever, j'avais presque réussi à esquiver le vomi qu'il venait d'offrir. Il y en avait certes plus par terre que sur mon vêtement. Mais c'était dégoutant quand même.

- Erk ! On vomit pas sur les autres !

M'exclamais je tout en prenant les serviettes en papiers que me tendait le barman pour m'essuyer avec.

_________________

signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 31/01/2018
Messages : 41
Avatar : Nancy McDonie
Crédits : Solsken

Âge du perso : 17 ans
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura
resistance
esquive

Objets équipés (3 max. en plus des armes):
Equipements et objets achetés:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: D'alcoolique à fille d'alcoolique ☼ Zael Alvein   12.06.18 15:01


D'alcoolique à fille d'alcoolique


The beginning of a new story

Qu’allait-il se passer désormais ? Merrick était dépitée et ne savait pas vraiment quoi faire. Habituellement, lorsqu’elle venait récupérer son père dans son bar préféré, elle était toujours aidée par l’un de ses deux frères. Devoir dépendre d’un garçon pour sauver quelqu’un la mettait hors d’elle mais elle n’y pouvait rien. C’était dans ce genre de moment que la cadette se rendait compte à quel point elle était faible. Si elle s’était un peu plus acharnée à renforcer sa musculature, de nombreuses opportunités se seraient ouvertes à elle. Et dire que la demoiselle comptait profiter de son long week-end pour se détendre et jouer avec son neveu. Quelle horreur ! Elle se serait bien acharnée mais à quoi bon ? Même si elle essayait de le tirer le long des pavés jusqu’à la maison, elle risquait de se claquer un muscle ou même de blesser son père. Merrick lança un regard plein de sous-entendu au barman, espérant qu’il lui vienne en aide, mais il ne sembla même pas relever. Si le regard de chiot de l’adolescente ne marchait même plus ! Le propriétaire devait être fatigué de récurer le vomi de son bar toutes les nuits. Bientôt, M. Disraeli serait banni de cet endroit-là aussi.

Et au milieu du désespoir, une lumière, soudainement, vint illuminer la triste vie de l’apprentie mercenaire. Surprise, Merrick le fût sans l’ombre d’un doute. Quelqu’un proposait son aide ? Vraiment ? Et puis… il était pas si mal que ça ? Bon, il avait un peu l’air d’être un clochard mais vu la situation, elle était prête à recevoir l’aide de n’importe qui. C’était l’intention qui comptait non ? Instinctivement, la jeune fille lui offrit le plus adorable des sourires. Elle était plus que sincère. Quel plaisir que de se faire aider dans une telle situation. Comme elle était naïve. Le pire, c’était que Merrick ne s’en rendait même pas compte. Elle était tombée sur quelqu’un de droit et bon, mais les choses auraient pu très mal tourner. Elle aurait pu tomber sur un vieux pervers, quelqu’un de peu recommandable, tout et n’importe quoi. La cadette se sentait si débordée par tous les évènements qu’elle n’avait même jugé bon d’interroger son interlocuteur. On pouvait se demander si Merrick apprendrait de ses erreurs un jour, mais bizarrement cela semblait peu probable. Une personne si gauche pouvait-elle vraiment se métamorphoser ?

-Vous voulez aider m’sieur ? Vraiment ? Trop cool !

La jeune femme ne put s’empêcher de crier ces quelques mots, survoltée par la soudaine apparition du héros. Elle qui se sentait si désespérée quelques instants auparavant avait retrouvé en un claquement de doigt sa bonne humeur légendaire. Que serait Merrick sans cet air bête et enjoué qui apparaissait fièrement sur le bout de son petit museau ? Alors qu’elle essayait de s’approcher de son sauveur, son père sembla s’éveiller un tout petit instant. Etait-ce son instinct paternel qui venait de surgir ? Avait-il ressentis le besoin de protéger sa fille de la présence d’un homme mature et potentiellement dangereux ? Un jet de vomi vint barrer la route à la gamine, choquée par ce soudain retournement de situation. Ce qui motiva ce vain projectile, nous ne le saurons jamais. M. Disraeli était venu retrouver la douce chaleur du sol presqu’aussitôt. Complètement sous le choc, Merrick n’eut pas la présence d’esprit de réagir sur le champ. Elle observait simplement le jeune homme la bouche grande ouverte, incapable de dire quoi que ce soit. Elle espérait de tout cœur qu’il ne l’abandonnerait après ce malencontreux accident. Retourner à la case départ après tout cela n’était clairement pas une perspective qui lui plaisait.

Et puis soudainement, Merrick paniqua. La bêtise ne pouvait jamais rester dissimulée trop longtemps. Voulant bien faire, la jeune femme attrapa elle aussi quelques serviettes en papier sur le bord du comptoir. Elle espérait ainsi pouvoir venir en aide à Zael et éviter tout énervement de sa part. Elle essaya de l’atteindre, confiante, mais elle avait oublié une petite chose : le somptueux tas verdâte qui les séparait. Comme une vraie débutante, Merrick glissa bêtement sur les projections de son papa et se retrouva bientôt tout aussi sale et à terre que ce dernier. Bordel. Couverte de vomi, la cadette ne put s’empêcher de pleurnicher. Elle ne pleurait pas, pas vraiment mais elle était dégoutée par la situation et par sa propre stupidité. Et puis l’odeur lui piquait violemment le nez. Un vrai spectacle.

-Vous… Aidez moiiii.

Dit-elle d’une voix enfantine et chancelante. Merrick était ridicule, vraiment, on se serait cru dans la pire comédie romantique de l’année. La demoiselle se serait bien nettoyée avec un petit sortilège, mais il semblait plus qu’inapproprié d’utiliser sa magie dans une telle situation. Tout reposait sur les épaules de Zael désormais. Parviendrait-il à dépasser la crasse et la débilité de cette charmante Merrick ?

©️ Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
(Modo) ϟ Civil
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 237
Avatar : Alexander Vlahos
Crédits : tumblr

Âge du perso : 22 ans
Activité : Forgeron - pêcheur
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■
magie/aura
resistance■(■)
esquive■■

Objets équipés (3 max. en plus des armes):
Equipements et objets achetés:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t285-zael-le-plus-grand-de-t
MessageSujet: Re: D'alcoolique à fille d'alcoolique ☼ Zael Alvein   23.06.18 18:48

Se faire appeler monsieur c'était un peu étrange. Je n'étais pas si vieux que ça après tout. Peut être pour elle cela dit. Elle devait avoir quinze ans ? Mais en tout les cas, la jeune fille était pleine d'énergie. Tout le bar l'avait entendu et s'était retourné - mes collègues eux nous fixaient depuis que je m'étais levé.

- Bien sur !

J'étais cependant loin d'imaginer que ça s'annoncerait compliqué. Je regardais d'un air dégoûté les saletés que le père de l'adolescente avait fait. Je ne parlais pas non plus de la délicieuse odeur qui venait hanter mes narines. Heureusement que j'avais l'estomac solide. Il y avait des personnes qui aurait vomi à leur tour en voyant ça. Est ce que cet accident allait m'empêcher de mener à bien ma quête ? Surement pas. Ca voulait dire que l'homme était dans un état encore pire que ce que je pensais. Le sol lui était même confortable visiblement. En attendant, j'essayais de nettoyer tant bien que mal ce que j'avais sur moi avec les serviettes en papiers. La demoiselle en avait pris aussi de son côté, et je la voyais s'approcher de moi avant de soudainement glisser. Sous la surprise, j'avais écarquillé les yeux. Puis, me mordais la lèvre inférieure pour ne pas éclater de rire. La pauvre s'était ramassé par terre et était à présent toute sale. Vu sa tête et les larmes qui remplissaient ses yeux, ça ne lui plaisait pas du tout. Je ne pouvais pas la laisser dans cette mouize et à l'aide de mes bras musclés, la remettait debout. Bon, rien dans les cheveux, c'était surtout ses vêtements qui avaient salement pris. Son père, lui, était toujours en train de ronfler. Absolument pas perturbé par les pleurnicheries de l'adolescente.

- Tu devrais aller te nettoyer dans les toilettes, je vais m'occuper de ton papa

Soufflais je avec un sourire. Un peu de savon et pouf, ça ira bien pour aller jusqu'à chez elle. A moins qu'elle voulait que j'aille avec elle ? J'avais appris que les filles ça aimait pas trop voir traîner les garçons près de leur toilette. Même si j'avais aucune arrière pensée, c'était souvent parce que j'attendais Willys ou Flora. Je lui lançais un dernier sourire d'encouragement avant d'essayer de soulever le vieux qui pesait en vérité une tonne. Dire que je ne galérais pas était un mensonge. Heureusement, Jerry avait fini par avoir pitié de moi et avait ramené Bob avec lui. Rapidement, le père bourré fut calé à une table, le cul sur une chaise et écroulé sur le moblier en attendant le retour de sa fille.

- Merci les gars !

Lançais je avant de me diriger vers la porte des toilettes pour savoir si tout allait du côté de l'adolescente. Je toquais doucement.

- Tout va bien ? Tu as besoin d'aide ?

_________________

signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 31/01/2018
Messages : 41
Avatar : Nancy McDonie
Crédits : Solsken

Âge du perso : 17 ans
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura
resistance
esquive

Objets équipés (3 max. en plus des armes):
Equipements et objets achetés:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: D'alcoolique à fille d'alcoolique ☼ Zael Alvein   01.07.18 12:08


D'alcoolique à fille d'alcoolique


The beginning of a new story

Zael était absolument adorable. Qu’il accepte aussi simplement de lui offrir son aide en disait beaucoup sur sa personnalité. Ou du moins c’est ce qu’il laissait croire. Merrick avait vraiment eu de la chance de tomber sur le jeune homme. Aussi tard et dans un bar miteux, la cadette aurait pu tomber sur un vicelard se faisant passer pour un héros et ensuite, Hyne seule sait ce qu’il aurait pu advenir. Bien sûr, la demoiselle ne comprenait pas tout ça. Elle était encore bien trop naïve. Elle n’avait pas assez souffert pendant les dix-sept années où elle avait vécu. Cela finirait par lui poser de graves problèmes. Ne suivait-elle pas une formation pour devenir mercenaire après tout ? Merrick savait être implacable quand la situation l’exigeait, mais serait-elle capable en tout temps de bien analyser la situation et de se transformer en conséquence ? Rien n’était trop sûr et ce ne serait pas cette soirée qui viendrait nous éclairer là-dessus. Pour le moment, vu son comportement, cela ne semblait pas très bien parti. Au moins elle s’amusait au côté d’un charmant jeune homme. C’était toujours mieux que d’essuyer les pics incessants d’Ace, par exemple.

Alors qu’elle lui adressait un sourire radieux, affalé par terre comme une petite sotte, Zael vint prouver qu’il était une fois de plus un véritable héros, ou en tout cas un jeune homme bienveillant et respectueux. Sans même se soucier des éclaboussures de vomi qui paraient horriblement l’adolescente, il utilisa ses bras musclés pour la redresser. Il n’en fallut pas plus à Merrick pour s’imaginer mille et unes histoires. Ses joues s’étaient doucement rosées alors qu’elle relevait une fois de plus les nombreux charmes de son sauveur. En plus d’être mignon et d’avoir des bouclettes absolument adorables sur le dessus du crane, Zael était surtout un parfait gentleman. Délicat, gentil, avenant. Si Merrick craquait souvent pour tout et n’importe quoi, l’ancien résistant avait su gagner son cœur plus vite que qui que ce soit. Ou presque. Oh, elle n’était pas follement amoureuse. La question n’était pas là. Un crush ? Était-ce le bon terme ? Probablement. Se laissant porter en silence, n’osant même plus le regarder droit dans les yeux, le cœur de la jeune femme battait si rapidement qu’elle aurait pu en faire une attaque. Avec tout ça, elle en avait presque oublié la présence de son père et le danger imminent qu’il pouvait potentiellement représenter.

-Ou… Oui ! Vous avez raison. Je reviens tout de suite !

Si Merrick avait en toute honnêteté la flemme de nettoyer sa veste recouverte de vomi aux toilettes, cela lui donnerait au moins l’opportunité de se ressaisir et de garder la face face à son sauveur. Détalant à toute vitesse vers la salle de bains, la demoiselle ne rêvait qu’une chose, s’y cacher pour le restant de ses jours. Tournant en rond bêtement pendant quelques instants, l’étudiante se décida enfin à retirer sa veste. Etonnamment, Merrick était très douée pour ce genre de tâche ménagère. Après tout, avec l’enfance qu’elle avait du subir, il n’était pas étonnant qu’elle soit capable de faire une lessive aussi brillamment. Couture, cuisine, ménage, rien n’était trop difficile pour la demoiselle. Si elle ratait bêtement ses études à la BGU, elle pouvait toujours se reconvertir en ménagère. Tant de choix s’offrait à elle. Zael ? Ace ? Léandre ? Qui ferait le mari parfait ? Qui serait capable de l’accepter elle ? D’apprécier ses petits plats ? Ses bêtises ? Probablement personne. Un long soupir s’échappa de la gorge délicate de l’enfant alors qu’elle finissait enfin de nettoyer sa veste. Décidant de garder le linge mouillé dans le creux de son bras, Merrick vint rejoindre à nouveau le jeune homme qui l’attendait patiemment à la porte des toilettes.

-Oui ! Heureusement que je ne suis pas venue à moitié nue, j’aurais dû rentrer mouillée ou couverte de vomi. Je.. euh.. On peut partir maintenir ?

Classique Merrick. Des inepties s’étaient mises à sortir incontrôlablement de sa bouche et il était déjà trop tard pour faire marche arrière. Gênée, une fois de plus, la demoiselle vint se gratter l’arrière du crâne, hésitante quant à la marche à suivre désormais. Devait-elle le presser pour partir ? Devait-elle faire semblant de vouloir rester un peu ici pour ménager les désirs de son sauveur ? L’adolescente ne savait vraiment pas quoi faire et elle se sentait bête, si bête. Elle était morte de honte et ne rêvait que d’une seule chose, se cacher sous ses draps. Réunissant tout le courage qu’elle était capable de trouver, Merrick prit la parole à nouveau.

-Moi c’est Merrick ! Merrick Disraeli! Et.. vous?

Si elle voulait rentrer vite fait bien fait chez elle, elle devait bien au moins récupérer le nom de son sauveur. Si jamais elle souhaitait le retrouver, un prénom était toujours fort utile, surtout pour une enquêtrice de choc comme l’étudiante.


©️ Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
(Modo) ϟ Civil
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 237
Avatar : Alexander Vlahos
Crédits : tumblr

Âge du perso : 22 ans
Activité : Forgeron - pêcheur
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■
magie/aura
resistance■(■)
esquive■■

Objets équipés (3 max. en plus des armes):
Equipements et objets achetés:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t285-zael-le-plus-grand-de-t
MessageSujet: Re: D'alcoolique à fille d'alcoolique ☼ Zael Alvein   06.07.18 22:04

Généralement quand une jeune fille appelait à l'aide, quelqu'un venait à son secours. Du moins c'était ce que je m'étais mis en tête depuis que j'étais tout petit. Il était donc étrange à mes yeux que personne ne se soit levé pour porter secours à l'adolescente et à son père. Même si visiblement le barman avait l'habitude de voir l'adulte dans cet état. Un alcoolique donc. Ce n'était pas mon père à moi qui risquait de finir dans un tel état. L'alcool ce n'était pas donné, alors c'était juste pour les occasions spéciales comme un anniversaire ou Noël. Jamais juste pour le fun. Bien sur, il avait accompagné ses amis rebelles pour boire une bière. Mais l'homme qui était en train de roupiller sur la table à présent, n'avait pas dû consommer juste une bière. Je plaignais sa pauvre fille qui devait venir le chercher souvent ici, juger du regard par les autres consommateurs. C'était pour ça que je préférais aussi ma ville natale. Vu qu'on se connaissait tous, il n'y avait que de l'entraide - à part venant de la famille de Willy mais ils vivaient dans un monde à part.
Bref, l'adolescente était donc partie se nettoyer dans les toilettes et quelques minutes après j'allai m'enquérir de la situation. Elle venait tout juste de sortir, déclarant qu la situation aurait pu être pire. Mais pourquoi est ce qu'elle serait venu ici à moitié nu ? Ce n'était pas vraiment une tenue pour une jeune fille de son âge - même si j'ignorais le nombre exact de ce dernier.

- Euh...difficile à dire même si il vaut mieux être mouillé que de sentir mauvais

Bredouillais je en réfléchissant à voix haute. C'était surement ce que j'aurai proposé comme solution et user les serviettes en papier pour la sécher. Heureusement, elle était venu tout habiller et maintenant qu'elle était plus présentable, on pouvait en effet partir.

- Enchanté Merrick ! Moi c'est Zael ! Tu peux me tutoyer tu sais, j'ai l'impression d'être vieux sinon

Déclarais je avec un grand sourire avant de me diriger vers la table où on avait posé son père. J'espérais que Merrick n'habitait pas trop loin. Je passais un bras de l'homme autour de mes épaules et faisais signe à l'adolescente de faire la même chose. J'allai essayer de mettre plus de force de mon côté pour traîner le poids endormi afin que Merrick puisse m'aider.

_________________

signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: D'alcoolique à fille d'alcoolique ☼ Zael Alvein   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'alcoolique à fille d'alcoolique ☼ Zael Alvein
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Field of Heroes :: Région de Balamb :: Ville de Balamb-