AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's been a long time - Zael & Willys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
(Admin) ϟ Résistante de Timber
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1261
Avatar : Brie Larson
Crédits : BALACLAVA (avatar) ultraviolences + moony. (gifs) anaelle (sign)

Âge du perso : 24 ans
Activité : Professoresse de solfège
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■
resistance
esquive

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t184-willys-how-do-you-prove
MessageSujet: It's been a long time - Zael & Willys   26.03.17 23:58


It's been a long time


   
Pourquoi ne l’avait-elle pas fait plus tôt ? Sûrement pas habitude, par habitude que ce soit lui qui l’appelle quand elle ne donnait plus signe de vie. Zael pourtant était au demeuré absent depuis deux semaines, elle n’avait donné de nouvelles et il n’en avait réclamé. Malheureux concours de circonstances sans doute, que diable le retenait-il de se manifester ? Alors, réalisant sa bêtise, constatant qu’elle terrible amie elle était là, Willys avait saisi son portable et toute coupable qu’elle était de n’avoir osé composer le numéro deux longues semaines durant, elle se tint un instant immobile, assise sur le lit de sa chambre en réunissant les maigres forces dont elle disposait. Dehors, la nuit tombait.

Brutalement, elle avait ressenti le besoin terrible d’écouter sa voix, de jouer, comme avant, et de revenir à cette époque où tout était si innocent et vide de sens. Elle voulait qu’il lui raconte sa journée, l’entendre passer à autre chose et suivre le fil décousu de ses pensées. Oui, elle voulait l’écouter parler de Balamb, lui demander à quoi ressemblait la vue de la fenêtre de sa chambre, elle voulait à tout prix s’évader au plus loin et être avec lui l’espace d’un court instant.  Si elle fermait très fort les yeux, peut être pourrait-elle entretenir l’illusion assez longtemps. Échanger des banalités, prendre de ses nouvelles, rien ne pourrait lui faire plus de bien. Mais lui ? Au fond, elle avait peur de l’entendre dire qu’il n’allait pas bien.

Durant deux semaines aucun des deux n’avait jugé bon de contacter l’autre et elle était partagée entre le sentiment idiot de se sentir délaissé et celui, plus juste, de la culpabilité d’avoir laissé trainer trop longtemps ce coup de fil. Elle se maudissait de penser qu’elle serait celle qui briserait le silence et qu’elle pourrait tirer un certain sentiment de fierté de cette affaire. D’un autre côté, elle craignait les réprimandes, que son ami l’accuse très sincèrement de ne pas avoir fait l’effort de le contacter alors qu’il avait besoin d’elle. Elle l’entendait déjà dire « si ce n’est pas moi qui fait le premier pas… » et certainement aurait-il raison si on en venait là. Mais à trop faire reculer l’échéance, elle ne récolterait que toujours plus de reproches et croulerait sous ce sentiment de honte qui lui collait à la peau depuis lors qu’elle comptait les jours sans avoir entendu le son de sa voix.

Tendue, elle finit par pianoter quelques numéros, ceux qui lui permettraient de joindre son ami et sans plus attendre, pressa le bouton pour établir la communication. Les bips annonciateurs résonnèrent si fort qu’elle en tremblait, une éternité semblait s’étendre entre deux détonations et quand enfin elle entendit qu’il décrochait, elle pinça ses lèvres en se redressant, s’accrochant à son téléphone avant de sourire comme si elle se trouvait face à lui.

« Allo, Zael ? C’est moi. » S’installa alors un court silence qu’elle jugea bon de briser. Peut-être n’avait-il duré qu’à peine une seconde, mais c’était déjà trop long pour elle. « Comment est-ce que tu vas ? Raconte-moi tout, Balamb, tout… Est-ce que… Est-ce que tout va bien ? Tu vois la mer ? » Sa voix se brisa alors qu’elle affichait toujours un sourire forcé qu’elle dissimule brièvement sous la paume de sa main avant qu’elle ne la pose contre son genou qu’elle frotta vigoureusement, nerveuse. C’était donc tout ce qu’elle avait de plus intelligent à dire ? Après deux semaines ? Oh après tout peut être était-elle la seule à en faire toute une histoire… Elle n'était d'habitude pas particulièrement attentive à ce genre de détails alors pourquoi s'en formaliser aujourd'hui ? Peut être s'inquiétait elle de la distance, la même qui avait tué à petit feu sa relation avec Gaïa. Zael, dans le meilleur des cas, n’avait pas remarqué qu’il s’était écoulé tant de temps depuis leur dernière communication. Peut-être, oui, qu’il était si occupé – de manière positive espérait-elle – qu’il n’avait eu après tout le temps de prendre de ses nouvelles. Pourquoi lui en vouloir ? Ne lui assurait-elle pas qu’elle allait bien ? Ca n’avait beau pas être le cas, comment espérer qu’il comprenne le contraire ?

Par Hyne. Elle était épuisée.
   
© Field of Heroes

_________________

your mess
is mine

• Award du personnage miss Castrophe •
   • Award du membre en or •
   • Award du meilleur RP •


Dernière édition par Willys D. Weiss le 09.04.17 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Résistant(e) de Timber
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 102
Avatar : Toby Regbo
Crédits : BY TI

Âge du perso : 22 ans
Activité : Forgeron
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■
magie/aura
resistance
esquive■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t285-zael-le-plus-grand-de-t
MessageSujet: Re: It's been a long time - Zael & Willys   29.03.17 19:14

Depuis mon arrivée à Balamb, je n'avais pas eu le temps de décompresser. Entre mon père qui était tout le temps sur mon dos et la recherche d'un emploi, c'était assez compliqué de trouver du temps afin de profiter tout de même peu de l'atmosphère positive de cette ville touristique. C'était tout de même assez triste qu'à chaque fois j’atterrisse ici pour de mauvaises raisons. La première fois c'était pour soigner mon père, et maintenant pour échapper aux soldats de Timber. Je soupirai en repensant à ma ville natale qui me manquait. Beaucoup de choses me manquaient. Ma meilleure amie aussi. Je l'avais eu rapidement après le coup d'état pour la rassurer que j'étais toujours en vie mais depuis...c'était une vraie course. Et puis j'avais eu aussi des rendez vous avec des personnes qui habitaient d'ici comme Kate et Tallulah.

La nuit était en train de tomber et j'avais décidé de profiter de la baignoire de l'hôtel. Il fallait tout de même avouer que c'était une note positive dans toute cette histoire. Je n'avais pris que des douches durant toute ma vie et quand j'avais vu la salle de bain de la chambre, mes yeux s'étaient remplis d'étoiles. Il ne fallait pas chercher, pour moi baignoire égal luxe. J'étais donc allongé sous une tonne de mousse, appréciant l'odeur de vanille qui s'en dégageait. Mon portable était posé juste à côté, diffusant une musique, dont je braillais les paroles. Jusqu'à ce que le morceau que j'écoutais ne correspondait plus à la chanson. Au début je me demandais ce qui se passait, l'information que c'était ma sonnerie montant doucement jusqu'à mon cerveau. Je poussai un petit cri avant de m'emparer de mon portable après avoir enlevé la mousse de ma main avant pour décrocher - et failli aussi faire tomber l'objet dans l'eau. J'avais souris en voyant le nom de Willy apparaître. J'étais heureux d'entendre sa voix. Même si celle-ci était un peu...étrange.

- Salut princesse ! Ca va mais toi ça a pas l'air d'aller...

Demandais je soucieux avant de reprendre plus joyeusement.

- Evidemment que je vois la mer, je suis sur une île !

Je riais tout seul de ma phrase. En soit ce n'était pas drôle, mais la question était tellement inattendue ?

- On est toujours à l'hôtel, je cherche du travail mais à part réparer des armes je ne sais pas faire grand chose alors c'est compliqué...tu connais personne à Deling qui pourrait me pistonner ?

Je reprenais plus sérieusement la discussion pour éteindre les inquiétudes de ma meilleure amie. Bon, j'étais toujours fauché mais pas encore à la rue. Ca ne saurait tarder mais pour l'instant ce n'était pas le cas. La seule chose que je voyais diminuer avec l'argent c'était le nombre de repas que je prenais.

- Tu pourrais pas m'envoyer une caisse de nourriture ? J'ai trop faim...!

_________________


Let’s fight, like a man however you want Boy!
Stand up! If I fall down, all I have to do is get up again.
© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Résistante de Timber
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1261
Avatar : Brie Larson
Crédits : BALACLAVA (avatar) ultraviolences + moony. (gifs) anaelle (sign)

Âge du perso : 24 ans
Activité : Professoresse de solfège
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■
resistance
esquive

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t184-willys-how-do-you-prove
MessageSujet: Re: It's been a long time - Zael & Willys   30.03.17 16:04


It's been a long time


   
« Non, tout va bien. » Mima-t-elle de s’offusquer, bondissant hors du lit pour traverser sa chambre jusqu’à se tenir droite devant la fenêtre, mordillant ses ongles abîmés en fixant la cours de leur luxueux immeuble. Elle était rassurée, l’usage du surnom, l’enthousiasme non feint de son ami, tout cela lui prouvait qu’elle n’avait finalement rien à craindre et que, très certainement, elle avait été la seule des deux à compter les jours qui les séparaient de leur précédent coup de fil. Devait-elle en être offusquée ? Pour l’heure, elle était bien trop soulagée d’entendre sa voix.

Reposant un coude contre la fenêtre pour pouvoir correctement voir les allé et venu plus bas, un rire lui échappa quand Zael lui rappela qu’il était sur une île et qu’il lui était pour ainsi dire impossible de ne pas voir la mer. Dissimulant sa bouche derrière sa main libre alors qu’un sourire franc – le premier depuis bien longtemps – se dessinait sur ses lèvres, Willys secoua la tête en laissant échapper un soupir amusé. L’espace d’un instant elle l’imagina dans sa chambre d’hôtel. Elle s’était fait une idée très précise de l’endroit, Zael, à vrai dire, la lui avait décrite très rigoureusement. Son père et Flora étaient-ils dans le coin ? Epiaient ils leur échange ? Elle ne se hasarda pas à demander plus de précisions sur le sujet, se concentrant sur les mots de son ami jusqu’il évoque l’idée d’être pistonné sur la capitale.

« Je peux toujours me renseigner… » Avança t’elle en fronçant légèrement les sourcils, cherchant déjà à qui elle pourrait demander ce genre de service. Demain elle quitterait le domicile un peu plus tôt que prévu et avant de donner cours à la petite Layla, elle traverserait la grande avenue. Elle avait repéré là-bas une forge qui lui avait instinctivement fait penser à son ami, il ne lui coûterait rien de demander si l’établissement cherchait quelqu’un. Avant même cependant qu’elle ait pu évoquer ce plan avec son ami, la voix plaintive de ce dernier lui réclama une caisse de nourriture. Ses sourcils se froncèrent toujours un peu plus alors que, pinçant ses lèvres elle demanda péniblement. « Zael, vous ne mangez pas à votre faim ? »

L’idée la fit tressaillir. Toute décidée qu’elle était à vouloir se persuader qu’il allait bien, avait-elle réellement porté une oreille attentive à ce qu’il lui avait avancé ces dernières semaines ? Le garçon avait néanmoins évoqué l’hôtel, ce qui signifiait que la famille Alvein logeait toujours là-bas, un détail auquel elle se raccrochait et qui signifiait qu’ils avaient encore les moyens de se le permettre.

« J’imagine que tu es déjà passé à la forge qui t’avait embauché cet été ? Peut-être… Je ne sais pas… Certains établissements doivent forcément chercher du personnel. » Mais tout cela lui avait très certainement déjà traversé l'esprit, Zael était du genre débrouillard et il était inquiétant que ses recherches restent infructueuses. « Tu n’as plus qu’à t’inscrire à la BGU et devenir SEED ! » Plaisanta-t-elle nerveusement, cachant son malaise et se laissant du temps pour réfléchir. « Écoute, demain, sans faute, je ferais le tour de la capitale. Mais ton père ? Et Flora. » Rajouta-t-elle de mauvais gré, gênée par la présence de l’impétueuse cousine. « Est-ce qu’ils seraient prêts à refaire leur vie ici ? Ou… Tu viendrais seul ? » Mais il était sûrement stérile de faire des plans sur la comète, pour l’heure aucun emploi jusqu’à preuve du contraire ne l’attendait ici, il était question de se poser les bonnes questions au moment opportun.

« Si tu avais un souci, tu m’en parlerais pas vrai ? » Finit-elle par lâcher plus froidement qu’elle ne l’aurait sans doute souhaiter mais trop inquiète pour pouvoir se contrôler.
   
© Field of Heroes

_________________

your mess
is mine

• Award du personnage miss Castrophe •
   • Award du membre en or •
   • Award du meilleur RP •


Dernière édition par Willys D. Weiss le 09.04.17 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Résistant(e) de Timber
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 102
Avatar : Toby Regbo
Crédits : BY TI

Âge du perso : 22 ans
Activité : Forgeron
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■
magie/aura
resistance
esquive■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t285-zael-le-plus-grand-de-t
MessageSujet: Re: It's been a long time - Zael & Willys   02.04.17 16:34

J'avais la sensation que Willys était en train de me mentir de l'autre côté du téléphone. Mais je n'avais pas envie de me disputer avec elle là dessus. Cela faisait trop longtemps que je n'avais pas eu de nouvelles. J'avais ma part de responsabilités dans ce manque de contact je le savais, mais peut être que comme je n'avais pas vraiment été dans une superbe joie de la vie ces derniers temps, je n'avais pas voulu affoler ma meilleure amie en l'appelant. Maintenant que je m'étais quelque peu "habitué" à ce nouveau départ je pouvais franchement sourire au téléphone.

- Ok...mais si quelqu'un t'embêtes n'hésites pas à me le dire

Précisais je, en lui rappelant que je n'étais pas seulement un ami d'enfance mais aussi son confident. Je ne lui demandais pas de me raconter si elle avait croisé un bel homme riche à Deling. Juste ses misères, ses doutes. De mon côté, je ne cachais nullement mes difficultés à trouver un travail ou à même me nourrir. Dis comme ça, on pourrait croire que j'étais au bord de la vie. Ce qui en soit n'était pas faux vu que la nourriture c'était mon péché mignon. Il n'y avait rien de plus frustrant que de voir une pomme de terre se balader devant soi et de ne pas pouvoir la saisir. Je savais en tout les cas que je pouvais compter sur Willy. Malgré qu'elle m'avait brisé le coeur en suivant ses parents plutôt que moi, je ne pouvais pas lui en vouloir longtemps. Je pouvais comprendre que malgré ses relations tendus avec sa famille elle ne pouvait pas les laisser derrière elle.

- Willy...tu sais bien que je ne mange jamais à ma faim !

Me rattrapais je en ne voulant pas l'accabler de mes soucis alimentaires. Après tout, cela pourrait être pire. Même si cela restait à venir si je ne trouvais pas un boulot rapidement pour au moins payer l'hôtel.

- Oui...mais il n'a pas besoin d'aide en cette période...

Et à part travailler dans une forge, je ne voyais pas quoi faire. J'avais fait ça depuis que j'étais tout petit. Je soupirai, jouant avec la mousse de ma main libre. En vérité on m'avait proposé quelque chose mais ce n'était pas vraiment ce genre de chose que j'avais envie de faire dans ma vie. A traîner tard la nuit on croisait des gens étranges et des propositions tout aussi étrange. Mais vendre mon corps en échangé de quelques Gills c'était...inenvisageable.

Un sourire étira mes lèvres lorsque Willys évoqua le Seed.

- Si j'avais pu, mais je suis trop vieux pour y aller

Et mon père ne m'aurait certainement pas laissé faire. Il ne les aimaient pas beaucoup déjà à la base, et alors suite à ce qui s'était passé à Timber, il avait réussi à les rendre coupables.

- Non pas vraiment...mon père préférerai mourir que d'aller à Deling et me tuer que de me laisser m'y rendre...

Et ce n'était pas du tout une exagération. En ce qui concernait ma sécurité, mon père pouvait se montrer assez extrême.

- Un souci ? Willy, j'ai perdu ma maison et je suis...enfin, je dois économiser jusqu'à ce que la situation s'améliore. Mais qu'est ce que tu peux y faire de toute façon ? Toi, tu vis une vie de reine à la capitale

Je me retenais de rajouter que moi j'étais en train de mourir de faim et que cela ne devait pas vraiment être son problème de son côté. Surement que ma meilleure amie avec aussi ses soucis de son côté mais cela devait être beaucoup moins durs.

_________________


Let’s fight, like a man however you want Boy!
Stand up! If I fall down, all I have to do is get up again.
© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Résistante de Timber
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1261
Avatar : Brie Larson
Crédits : BALACLAVA (avatar) ultraviolences + moony. (gifs) anaelle (sign)

Âge du perso : 24 ans
Activité : Professoresse de solfège
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■
resistance
esquive

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t184-willys-how-do-you-prove
MessageSujet: Re: It's been a long time - Zael & Willys   05.04.17 0:00


It's been a long time


   
« Je n’y manquerais pas, tu le sais bien. » Murmura-t-elle d’un ton étrangement doux qui contrastait agréablement avec ses brusqueries habituelles. Zael, son petit prince aux boucles blondes, serait-il réellement capable de traverser le continent si elle le lui demandait ? Pourquoi trouvait-elle si effrayant que la réponse puisse être oui ? Renversant sa tête en arrière, observant le plafond de sa chambre plongé dans la pénombre, Willys resta un instant immobile alors qu’elle se remémorait la puissance du sourire de son ami. Oublié le visage accablé qu’il avait taché de cacher en vain le jour de son départ, elle ne voulait garder que la chaleur de ses étreintes qui lui manquait étrangement aujourd’hui. Pour éviter pourtant de verser dans le larmoyant, elle serait tout bonnement incapable de gérer la suite de la conversation ou même de le dire convenablement sans se sentir stupide, elle tacherait de taire cette envie impromptue de le serrer dans ses bras.

Est-ce qu’il cherchait à lui cacher quelque chose aussi subtilement qu’elle tentait elle même de le faire depuis son arrivée ici ? Jouaient-ils tous les deux finalement au même jeu ? À savoir, s’assurer mutuellement que tout allait pour le mieux alors qu’au fond c’était bien loin d’être le cas. Ni l’un ni l’autre pourtant jusqu’alors n’avait voulu aller plus loin, ils se promettaient d’être là quoi qu’il arrive, se rappelaient poliment qu’ils pouvaient se confier mais continuait d’échanger quelques banalités sans vraiment jamais se dire quoi que ce soit de concret. Accablé, Willys réalisa combien cela l’avait arrangé depuis son arrivé ici de taire ses angoisses et de ne pas entendre celle de Zael. Ces coups de fil, elle les souhaitait léger, attendant toujours d’entendre la voix guillerette de son ami lui promettre que tout allait pour le mieux et l’écouter parler de ses ballades le long du port de Balamb sans se soucier du reste. Posant sa main sur son front alors qu’elle traversait la chambre l’air angoissé, elle l’écouta répondre à ses propositions jusqu’à ce que l’inévitable advienne : le dur retour à la réalité qu’elle symbolisa sous la forme d’une véritable gifle quand Zael lui rappela qu’isolée dans son monde doré, elle ne pouvait rien pour lui et qu’il n’attendait donc sans doute pas grand-chose de sa part.

Willys resta planté là, debout dans la chambre alors qu’elle fermait les yeux, ses doigts toujours plaqués sur son front. Elle laissa le silence se charger de répondre pour elle, marquant volontairement une pause pour reprendre ses esprits et tacher de ne pas s’emporter comme elle était capable de le faire. Sa main glissa et elle balaya l’air, mimant de chasser cette dernière réflexion qu’il lui avait fait, d’y revenir plus tard, peut-être, mais pour l’heure il n'était pas question de s’appesantir sur le sujet trop longtemps.

« Est-ce que vous ne pourriez pas opter pour un mode de logement moins onéreux ? » Se hasarda-t-elle à proposer alors que le rouge lui montait aux joues. Maintenant, elle le savait, quoi qu’elle s’en allait allouer elle se sentirait coupable d’avoir une situation privilégiée. Zael la lui avait reprochée, elle ne pourrait plus passer au-dessus.

« Mobilise tous tes contacts Zael. Je sais que tu rechignes toujours à demander de l’aide aux autres. C’est vrai ! » Le coupa-t-elle avant qu’il n’ait le temps de commenter ce fait. « Mais la situation est grave alors met ton orgueil de côté deux minutes. Kate vit à Balamb, n’est-ce pas ? Je sais combien c’est délicat mais demande lui si elle pourrait faire quelque chose pour toi. Sur le court terme, le temps de trouver quelque chose. Ton père te tuerait quoi que tu fasses qui n’aille pas dans son sens, alors si je te trouve quelque chose à Deling, qu’est-ce que tu décides ? On pourrait trouver un appartement ensemble, comme tu l'avais proposé ! On pourrait enfin vivre nos vis comme on l’entend ! » S’emporta t’elle en posant son poing libre sur sa hanche, dépassé par son propre plan qu’elle avait formulé sans vraiment réfléchir. Par Hyne, ses parents ne la laisseraient très certainement jamais partir. Et alors ? Il était plus que temps de fuir, elle le savait, continuer de vivre sous ce toit c’était prendre le risque de ne jamais s’en défaire. Il était grand temps que cela arrête de l’arranger…

« On ne peut pas éternellement les laisser décider pour nous pas vrai… »
Murmura-t-elle bien qu’il fût totalement inapproprié de faire une quelconque analogie entre le père de Zael à ses parents. C’était rassurant, mais déplacé et risqué, car si l’un et l’autre avaient décidé de les suivre pour fuir Timber, leur raison diamétralement opposée n’était pas comparable.
   
© Field of Heroes

_________________

your mess
is mine

• Award du personnage miss Castrophe •
   • Award du membre en or •
   • Award du meilleur RP •


Dernière édition par Willys D. Weiss le 09.04.17 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Résistant(e) de Timber
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 102
Avatar : Toby Regbo
Crédits : BY TI

Âge du perso : 22 ans
Activité : Forgeron
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■
magie/aura
resistance
esquive■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t285-zael-le-plus-grand-de-t
MessageSujet: Re: It's been a long time - Zael & Willys   06.04.17 20:04

Je le savais mais une piqûre de rappel ne pouvait jamais faire de mal. Surtout avec autant de distance entre nous deux et le peu qu'on s'était parlé depuis la dernière fois par téléphone. Je rêvais de revoir son visage mais cela risquait d'être assez compliqué. Je n'avais pas d'ordinateur portable pour une conversation par vidéo. Et ce n'était pas la même chose qu'en réelle. La serrer dans mes bras ou la taquiner en la chatouillant, virtuellement ce n'était pas possible. La vie était vraiment trop injuste et cruelle de séparer ainsi des meilleurs amis. Je devais cependant continuer d'être optimiste. Après tous, on était toujours tous les deux vivants et en bonne santé ! Un jour ou l'autre, on se retrouvera. Peut être que je ne deviendrait pas un héros, mais un homme riche. Suffisamment pour aller chercher Willys et l'arracher des mains de ses parents.
Bon pour l'instant ce n'était pas vraiment un top départ. Je n'avais pas de quoi ouvrir un petit local pour commencer quelque chose de mes mains. Je manquais de peu de glisser dans mon bain suite à la question de ma meilleure amie. Un mode de logement moins onéreux ? On avait pas non plus pris la chambre la plus chère...et je n'avais pas vraiment envie d'appeler dormir sous un pont.

- T'a raison...on aurait dû investir dans des boites en cartons et se construire une maison avec, c'est peut être la mode quelque part

Répliquais je en plaisantant. Bien que je n'avais pas vraiment très envie de rire. Willys avait toujours bien vécu, alors surement ne comprenait elle pas combien c'était délicat de vivre de nos jours. Je n'avais jamais mentionné mes problèmes d'argents lorsque nous étions à Timber. Comment mon père s'était privé pour bien m'élever et m'envoyer étudier à l'école.

Willys me demandait de mettre à profits tous mes contacts, soi disant que je refusais que l'on m'aide. Je n'avais pas vraiment envie d'embêter les autres avec mes problèmes d'estomacs. Et puis je me voyais mal faire l'aumône à Kate. Surtout qu'elle vivait à la BGU. Ce n'était pas une question d'orgueil ou quoique se soit d'autre de ce genre. C'était simplement que je n'allai pas profiter de la gentillesse de la diplômée. Et puis comment elle pourrait m'aider ? Aller squatter chez sa pauvre mère qui avait perdu son mari ? Surement pas. Le plus drôle, c'était surtout que Willys se permettait maintenant de remettre sur le tapis la proposition que je lui avais faites. Mais plutôt que de me faire sourire, cela m'attristait.

- C'était avant qu'il fallait accepter ma proposition...

Soufflais je après un silence de quelques secondes. Elle me demandait d'abandonner mon père, l'homme qui avait tout sacrifier pour moi. Qui s'était battu pour m'offrir un monde meilleur. Peut être que Willys ne faisait suivre ses parents mais moi, ce n'était pas la même chose.

- Laisse tomber l'idée de Deling Willys, je ne laisserai pas mon père, ni Flora. Ils ont besoin de moi, il a besoin de moi...

Je reniflais discrètement, signe que je tentais de ravaler mes larmes. Ce n'était pas mon genre de pleurer, parce que j'étais une personne qui voyais toujours le côté positif des choses. Mais là, je ne voyais pas trop comment aider mon père. Je me sentais véritablement impuissant. Le poison était bien parti mais il restait quelque chose en lui. J'ignorais quoi, tant que Tallulah ne m'aurait pas donné les résultats d'analyses du sang que je lui avais transmis la dernière fois que l'on s'était vus.

- Au pire...je deviendrais pêcheurs...je suis jeune et pleins de volontés, quelqu'un voudra bien partager son filet de pêche avec moi. Et puis je suis jamais monté sur un bateau ni voyager sur la mer !

Je changeais radicalement de sujet, ne voulant pas continuer à penser aux choses tristes.

_________________


Let’s fight, like a man however you want Boy!
Stand up! If I fall down, all I have to do is get up again.
© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Résistante de Timber
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1261
Avatar : Brie Larson
Crédits : BALACLAVA (avatar) ultraviolences + moony. (gifs) anaelle (sign)

Âge du perso : 24 ans
Activité : Professoresse de solfège
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■
resistance
esquive

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t184-willys-how-do-you-prove
MessageSujet: Re: It's been a long time - Zael & Willys   08.04.17 12:23


It's been a long time


   
« Tu sais très bien que c’est pas ce que je voulais dire ! » Explosa-t-elle. Rouge de honte et de colère, le poing serré et la mine déconfite, Willys frotta énergiquement son pouce sur ses lèvres comme dans l’espoir ridicule que les mots qui franchiraient cette barrière de chair ne la déçoivent plus après cet étrange rituel. Mais rien à faire, elle parlait sans réfléchir, comme toujours. Malgré ce ton plaisantin qu’il venait d’adopter elle ne supportait pas ce qu’il venait de sous-entendre et n’arrivait à canaliser les sentiments contradictoires qui découlaient de sa stupide blague. Imaginer les Alvein sans le sous, dans la rue, la rendait profondément malade. Elle eut si mal au ventre qu’elle finit par se rasseoir, entourant son abdomen de son bras libre alors qu’elle fixait un point sur le sol, à quelques mètres de ses pieds nus, incapable de renchérir. Que pouvait-elle bien faire et que pouvait-elle bien dire ? Elle, la « princesse », la petite bourgeoise couvée depuis sa naissance qui n’avait jamais eu de problèmes de ce ressort. Oh bien sûr les Weiss, plus précisément sa mère, se plaignait toujours d’incongrus soucis d’argent sortis de dieu sait où. Willys n’avait jamais vraiment compris ces dithyrambiques tirades ou proche de l’hystérie Katheryn assurait qu’ils étaient proche de la faillite car les filles Weiss n’avaient jamais manqué de rien. Leur maison à Timber, modeste mais confortable, étaient à l’image de leur train de vie correct. Non, ils n’étaient et n’avaient jamais été à plaindre, encore moins aujourd’hui, et si Katheryn osait encore s'appitoyer Willys se sentait capable de lui planter une fourchette dans l’œil.

Ces derniers temps la professeure imaginait souvent blesser de manière violente les membres de sa famille, elle craignait sincèrement passer à l’acte. Pour l'heure dieu merci, elle n'avait jamais donné suite à ces idées morbides. Elle en avait même un peu honte.

Ah. Trop tard ! Voilà que Zael lui disait qu’elle aurait dû accepter son offre plus tôt et l’invitait à laisser tomber Deling City. Il ne la rejoindrait pas. Elle préféra rester silencieuse, serrant la mâchoire en enfonçant ses ongles dans la paume de sa main l’air hagard. Evidemment. Qu’avait-elle espéré le temps d’une seconde ? Sans doute que cela puisse se résoudre facilement, après tout, tous ses problèmes à elle se résolvaient la plupart du temps comme par magie. Tout lui était toujours tombé tout cuit dans la bouche, elle s’en défendait, mais c’était un fait. Et puis, elle savait très bien ce qu’elle était en train de faire et elle en avait honte… Faute d’avoir le courage nécessaire, elle espérait inconsciemment que Zael défit l’autorité parentale pour avoir à son tour la force de le faire. Si son ami s’était hissé contre son père, elle aurait pu trouver la volonté de se dresser contre les siens, de claquer la porte avec la certitude qu’il la soutiendrait une fois chose fait. Par Hyne… Zael avait eu raison ce soir là d’avancer que sa plus grande crainte, c’était de se retrouver seule. Elle était tout bonnement incapable de faire quoi que ce soit sans l’aval d’un proche, incapable de prendre le moindre risque, trop effrayé par la perspective d’avoir à gérer les conséquences sans l’aide de qui que ce soit. Ses yeux s’écarquillèrent légèrement alors qu’elle relevait les yeux vers le miroir qui lui faisait face, comme pour contempler le visage de cette presque femme qu’elle n’était plus certaine de reconnaitre. C’était bien elle pourtant, ce pull difforme, ce pantalon bariolé et ces cheveux en désordre, une enfant prisonnière dans le corps d’une adulte qui n’arrivait à en découvre avec sa crainte de l’abandon.

D’un ton plus joyeux alors, Zael se résolu à s’imaginer pécheur. Secouant un peu la tête pour se reconcentrer sur sa conversation, Willys racla sa gorge et se redressa légèrement. Elle se prêta au jeu, imaginant son ami un bonnet enfoncé sur la tête, le regard rivé sur le large.

« Je n’en doute pas une seconde. »
Répondit-elle d’un ton si misérable qu’elle jugea bon de se ressaisir au plus vite.

« Qui que soit la personne qui t’engagera, il ou elle aura beaucoup de chance. Tu es un garçon plein de bonnes volontés, courageux. Je suis certaine que quelqu’un finira par s’en rendre compte dans ce fichu port de pêche… » Souffla-t-elle en souriant.

« Tu sais… » Continua-t-elle d’un ton hésitant. « Vous êtes en sécurité là-bas. Tout est à construire, et… Non c’est sur ça a l’air simple quand je le dis comme ça, ça ne l’est pas, ça ne l’est jamais, mais… Tu vas trouver. Vous allez trouver. Ça implique de tout recommencer à zéro, c’est vrai, mais t’es pas seul. Ce que je veux dire c’est que tu connais du monde et que tu peux obtenir le soutien nécessaire pour entreprendre pleins de trucs, et que si ça ne va pas, même si je suis loin, je veux que tu me le dises. Parce que je veux t’aider, quoi qu’il puisse arriver. » Conclut-elle avant de grimacer, pas vraiment convaincu elle-même pas ce discours mal construit et un peu mièvre. Mais il fallait qu’elle le dise, aussi maladroitement que son incapacité à s’exprimer puisse le lui permettre.
   
© Field of Heroes

_________________

your mess
is mine

• Award du personnage miss Castrophe •
   • Award du membre en or •
   • Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
Résistant(e) de Timber
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 102
Avatar : Toby Regbo
Crédits : BY TI

Âge du perso : 22 ans
Activité : Forgeron
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■
magie/aura
resistance
esquive■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t285-zael-le-plus-grand-de-t
MessageSujet: Re: It's been a long time - Zael & Willys   10.04.17 19:11

A l'autre bout du fil, Willys s'énervait. C'était drôle, elle était toujours celle qui explosait en première. Bon, je n'avais pas vraiment un caractère comme le sien. J'étais plus du genre voir la vie en rose que de vouloir la faire sauter. Mais en tout les cas, je n'avais pas envie de mettre en colère ma meilleure amie maintenant. Je savais très bien qu'elle ne voulait que mon bonheur, et non me mettre à la rue. Mais parfois, elle avait la manie de parler trop vite. D'habitude c'était mon job ce genre de choses.

- Je sais, je te taquinais

Répliquais je avec un sourire en coin, qu'elle ne voyait pas mais que je ne pouvais empêcher de s'afficher sur mon visage. Taquiner Willy, c'était drôle parce qu'elle avait toujours des réactions inattendues. Comme pas de mal de choses venant d'elle. Je ne m'attendais pas, par exemple, à ce qu'elle me propose de partager un appartement à Deling. Si je ne la connaissais pas, je penserai que c'était du foutage de gueule. Elle même avait refusé ma proposition quand on était encore à Timber tous les deux, qu'on avait encore le temps pour se serrer les coudes ensembles. Elle aurai pu dire enfin "merde" à ses parents et venir avec moi. Enfin avoir sa liberté mais non, elle avait préféré suivre sa famille. Qu'est ce que je pouvais bien dire maintenant ? Ou même y faire. Je n'avais aucun moyen d'aller jusqu'à la capitale avec le peu de Gils en poche. Mais je ne perdais pas espoir de trouver un emploi, même si à la fin de la journée j'étais un peu découragé de mes échecs. Cela dit, je n'avais jamais songer à quitter l'île pour le bateau. Ce qui était en soi assez idiot vu que Balamb était une ville de pêcheur.

- Hahaha, j'aurai du t'enregistrer et le faire écouter pour appuyer mon profil !

Plaisantais je suite à ses encouragements.

- En sécurité...ouais pour l'instant...On sait pas ce qui peut traverser la tête de l'autre chiffonné

Je parlais bien évidemment de Cydaée, la femme qui avait trucidé Vinzer sans aucun scrupule. Rien que d'y penser j'en avais des frissons. Ou bien étais ce mon bain qui commençait à être froid. Il était peut être temps de sortir sinon j'allai attraper un rhume.

- Ne quitte pas je sors de la baignoire

L'informais je avant de poser mon portable. Je me levais ensuite, attrapant une serviette pour m'essuyer. Je prenais ensuite un peignoir pour l'enfiler en guise de vêtements. Comme il n'y avait pas de chaises, je prenais place sur les toilettes après avoir récupéré mon téléphone.

- Tu es toujours là ?

_________________


Let’s fight, like a man however you want Boy!
Stand up! If I fall down, all I have to do is get up again.
© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Résistante de Timber
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1261
Avatar : Brie Larson
Crédits : BALACLAVA (avatar) ultraviolences + moony. (gifs) anaelle (sign)

Âge du perso : 24 ans
Activité : Professoresse de solfège
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■
resistance
esquive

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t184-willys-how-do-you-prove
MessageSujet: Re: It's been a long time - Zael & Willys   11.04.17 20:18


It's been a long time


   
« C’était tout sauf drôle. » Marmonna t’elle en serrant le poing, secouant la tête avant d’abandonner l’idée d’aller plus loin. Il la taquinait ? C’était bien pire que ça, mais sûrement, comme toujours, Zael ne prenait tout à fait conscience de la violence de ce qu’il pouvait sous-entendre plus ou moins intentionnellement. Alors le scénario se répétait et continuerait de se répéter, il lançait une bombe, elle perdait patience, ils finiraient ensemble par passer sur la case excuses et continueraient leurs routes jusqu’au prochain drame. Elle était fatiguée par cette dynamique mais cela avait toujours été leur manière de procéder. Willys ne se posait pas de questions sur leur relation, elle détournait le regard pour ne pas faire face aux fondements fragiles de leur lien et poursuivait en encaissant quelques réflexions qui pourtant, toujours, trainaient dans un coin de sa tête.

Elle n’avait jamais osé aborder le sujet avec lui, évidemment, lâche qu’elle était ! Sans doute craignait elle réponses et réactions. Willys pouvait faire preuve de beaucoup de résilience quand il était question d’éviter des conflits. Bien sur elle ronchonnait continuellement, se mettait en colère et faisait toujours entendre ce qui lui traversait l’esprit. Cependant il était admirable de constater combien toujours elle évitait de rentrer dans le vif de sujet, un vrai cas d’école. Elle parlait, beaucoup, pour ne rien dire finalement, et n’évoquait que des choses superficielles. Jamais elle ne prenait le risque de réellement mettre en colère son interlocuteur, d’ailleurs si quelqu’un se mettait à crier plus fort qu’elle il était plus que probable de la voir quitter la pièce.

L’entendre éclater de rire la ramena vers des horizons plus légers. Un rictus embarrassé lui échappa alors qu’elle secouait la tête. « Idiot. » Souffla-t-elle en souriant. C’était toujours sa manière un peu particulière de dire je t’aime… Les moments où il était sûrement possible d’avoir une parole tendre étaient ceux où elle casait le plus souvent une insulte. Oh jamais rien de méchant, et puis il suffisait de la connaitre pour décrypter cet étrange témoignage d’affection. Zael devinerait sans doute que derrière son combiné, empêtré dans la gêne, Willys ne savait trop comment poursuivre.

Il choisit son moment pour annoncer qu’il sortait du bain. Les sourcils de Willys se froncèrent alors. Elle n’avait ni le culot ni l’envie de remettre les problèmes financiers de son ami au centre de la conversation, mais bon dieu, n’était il tout de même pas plus sage de louer un petit appartement plutôt que de dilapider sa fortune en payant tous les jours une chambre d’hôtel ? Sur la côte en plus, les prix devaient être déraisonnables au possible ! Passant une main sur son front avant de se laisser tomber en arrière, rebondissement mollement sur son matelas, elle observa le plafond de sa chambre sans se défaire de son air contrarié. Il ne s’écoula que quelque seconde avant que Zael la récupère au bout du fil.

« Je crois bien. » Répondit-elle en poursuivant sa contemplation. « Je suis devenue professeur de musique. » Lança-t-elle sans transition alors que les battements de son cœur s’accélérèrent. Elle l’informait, car il aurait été capable de lui reprocher plus tard de ne pas l’avoir fait s’il l’apprenait autrement, mais n’avait aucune envie d’entrer dans les détails. Ni préciser comme elle avait eu ce poste, ni évoqué pour qui elle travaillait. Non, définitivement, elle voulait le tenir loin de tout ce qui se tramait dans la capitale. « Si je sens qu’il faut partir, j’aurais de quoi survivre. Deling City rend ma famille complétement folle. » Continua-t-elle d’un ton monocorde. « Tu vas me dire, ce n’est pas une nouveauté… J’ai juste l’impression que l’air de la capitale n’arrange rien à leurs cas. Tu les verrais. C’est ridicule. » Elle s'arrêta là. Elle n'avait pas envie d'encaisser une autre remarque sur ses petits problèmes de bourgeoises, consciente qu'ils étaient ridicules sans doute face à ce que lui devait endurer. Bien sur elle ne faisait encore une fois qu'effleurer le problème et n'évoquait pas ce qui la tracassait réellement, mais enfin... C'est comme ça que cela fonctionnait.
   
© Field of Heroes

_________________

your mess
is mine

• Award du personnage miss Castrophe •
   • Award du membre en or •
   • Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
Résistant(e) de Timber
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 102
Avatar : Toby Regbo
Crédits : BY TI

Âge du perso : 22 ans
Activité : Forgeron
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■
magie/aura
resistance
esquive■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t285-zael-le-plus-grand-de-t
MessageSujet: Re: It's been a long time - Zael & Willys   13.04.17 19:29

J'aurai du parier une pizza que Willys ne trouverai pas ça amusant. Je la connaissais par coeur ma petite princesse. C'était facile de toute manière vu qu'elle n'avait aucun humour, ou tout du moins pas le mien visiblement. Mais plutôt que de m'exaspérer ça me faisait rire. J'imaginais très bien son visage contrarié par ma taquinerie, peut être même se retenait elle de me frapper. En même temps je n'étais pas à côté d'elle c'était donc assez compliqué de vouloir me donner un coup. Cela dit, j'aurai préféré pouvoir me faire frapper plutôt qu'elle soit à des kilomètres de moi. Je retenais un soupir malheureux. La vie était encore longue, d'ici là tout serait arrangé et je retrouverai ma meilleure amie. Libéré de ses parents si possible, car je ne les portaient pas vraiment beaucoup dans mon coeur, et je savais que c'était réciproque. Je n'étais que le fils du forgeron après tout.

- Désolé

Soufflais je dans le téléphone. J'étais aussi navré de l'inquiéter avec mes problèmes. Même si j'essayais de les mettre de côtés pour avoir une discussion agréable avec Willys. Sinon, je pouvais très bien aller me plaindre à quelqu'un d'autre. A ma cousine particulièrement. Heureusement j'avais un don pour rebondir sur tout et n'importe quoi afin de remonter le moral des troupes. Ce n'était pas pour rien qu'on disait que j'étais pas sérieux du tout quand il le fallait. Bien sur, il m'arrivait de l'être, il ne fallait pas déconner non plus tout le temps. Au moins, ma tentative n'avait pas été un échec. Si Willys me traitait d'idiot, c'était que tout n'était pas perdu. Quelqu'un qui ne la connaissait pas n'aurait pas compris que derrière cette insulte se cachait une marque d'affection.

- Moi aussi je t'aime

Répliquais je en chantonnant. Il était maintenant temps de sortir de ma baignoire confortable. Ce n'était pas avec de la morve au nez que j'allai faire fureur auprès des pêcheurs demain. Après avoir laissé un moment Willys, je reprenais la conversation. Elle m'annonça qu'elle était professeur de musique. Moi qui pensait que là bas, elle serait dispensé de travailler.

- Oh, c'est chouette ! Tu peux continuer à faire de la musique comme ça !

Dans ma tête j'imaginais les parents riches hypers exigeants et leurs enfants qui ne devaient pas être mieux. Finalement, je plaignais ma pauvre meilleure amie d'être tombé dans ce monde de fou. Elle même venait de le dire en citant ses parents. Bizarrement, cela ne m'étonnait pas venant de leur part. Quand on méprisait les pauvres, il ne fallait pas s'attendre à grand choses de ces personnes. Heureusement que Willys n'avait pas suivi le même chemin, sinon je ne l'aurai jamais rencontré.

- Ils doivent avoir la tête grosse comme un melon et des chevilles énormes

Supposais je en riant. Si jamais ses parents mettaient le grappin sur un homme fortuné ou influent,
je n'osai même pas imaginer la pauvre Willys qui devrait supporter cela.

_________________


Let’s fight, like a man however you want Boy!
Stand up! If I fall down, all I have to do is get up again.
© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Résistante de Timber
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1261
Avatar : Brie Larson
Crédits : BALACLAVA (avatar) ultraviolences + moony. (gifs) anaelle (sign)

Âge du perso : 24 ans
Activité : Professoresse de solfège
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■
resistance
esquive

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t184-willys-how-do-you-prove
MessageSujet: Re: It's been a long time - Zael & Willys   15.04.17 11:39


It's been a long time


   
Pour seule réponse, une espèce de grognement étouffé. Willys n’avait jamais été à l’aise avec les grandes déclarations, le seul sentiment avec lequel elle n’avait aucun mal à découdre c’était la colère. Aussi ses ronchonnements, ses coups de gueule et son air constamment fermé étaient ses alliés, une manière comme une autre de se protéger du reste. La musicienne n’avait jamais fait dans la subtilité ou la nuances, quoi qu’il lui arrive elle semblait toujours de mauvaise humeur. Les rares sourires qu’elle laissaient entrevoir à quelques chanceux étaient balayés quelques secondes plus tard par une raison souvent absurde de se mettre en colère. Bref, les démonstrations demandant un peu plus de douceur, ceux ou finalement elle dévoilait sa fragilité, la mettait extrêmement mal à l’aise. Zael s’en amusait, il n’attendait pas grand-chose en retour, sans doute s’inquiéterait il plutôt le jour où elle lui répondrait autrement qu’en bougonnant.

Allongée sur le lit, Willys observait les ombres qui se dessinaient sur le plafond, ces ombres larges et menaçantes, défilant au rythme du trafic extérieur. Elle s’absenta, comme son correspondant, vidant son esprit et tachant de se concentrer sur rien. Ces épisodes de grandes léthargies précédaient souvent d’autres ou intenable, elle traversait la chambre profondément nerveuse, incapable de se calmer. Les nuits restaient courtes à Deling City et le sommeil toujours difficile à trouver. Hanté par ce et ceux qu’elles avaient abandonnés à Timber, l’épisode de la station télé continuait de se jouer continuellement dans ses cauchemars ou, inlassable scénario, il se répétait toujours plus clair et terrifiant nuit après nuit. Silencieuse à table, les Weiss avaient bien évidemment fini par s’inquiéter du manque de réactivité de leur fille. Plus ou moins subtilement ils avaient proposé qu’elle consulte, sa tante avaient même voulu partager avec elle quelques calmants qui lui permettaient de faire le vide. Non merci. Par Hyne, qu’est-ce qui pourraient bien sortir de sa bouche devant un médecin ou si, amorphe, elle finissait par erreur par se confesser à un membre de sa famille ? Elle était terrifiée à l’idée de se trahir, de trahir tout un réseau.

La musique. Inconsciemment c’est donc cela qui devait faire le pont, ce dont elle voulait parler pour sauver les meubles. Mais depuis l’attentat sa trompette elle n’y avait pas touché. Elle avait bien essayé, mais sans succès. Quelques notes molles et tristes s’étaient échappé de l’instrument avant qu’elle ne le range, honteuse. Donner cours lui permettait de garder une connexion particulière avec sa passion, tout en étant incapable de produire quoi que ce soit. Elle avait la sensation d’être une véritable arnaque.

« Oui. » Commença t’elle, hésitante. « J’aimerais bien trouver un groupe ici. » Ce n’était pas vraiment un mensonge, bien sûr qu’elle aimerait, mais est-ce qu’elle s’en donnait les moyens ? Absolument pas. Elle n’avait entamé aucune recherche, puisqu’incapable qu’elle était de composer quoi que ce soit, il était sûrement malvenu de se mettre en quête d’un jazz band aujourd’hui. Plus tard. Oui, comme tout, plus tard.

« C’est à peu près ça. » Témoigna-t-elle avant qu’un rictus méprisant ne lui échappe. « Ils ont l’air persuadé d’organiser un mariage princier. C’est la dernière ligne droite, tu imagines un peu à quoi ça peut ressembler… » Mais encore une fois, qu’est-ce que Zael pouvait bien avoir à en faire. Bien sûr elle voulait en parler, elle aurait voulu hurler que cette famille était ridicule, qu’elle les méprisait mais que la première à condamner pour suivre leurs stupides mésaventures dans la vie c’était elle. Seulement c’était si superficiel, elle le savait, à son échelle c’était une catastrophe, au reste du monde une insignifiante bêtise. « Dés que je peux je pars. » Décréta-t-elle comme une adolescente en crise, pour se rattraper, pour que Zael ne soit pas trop déçu, qu’il la croit capable de le faire, qu’il lui donne le sentiment qu’elle pouvait le faire.

   
© Field of Heroes

_________________

your mess
is mine

• Award du personnage miss Castrophe •
   • Award du membre en or •
   • Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
Résistant(e) de Timber
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 102
Avatar : Toby Regbo
Crédits : BY TI

Âge du perso : 22 ans
Activité : Forgeron
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■
magie/aura
resistance
esquive■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t285-zael-le-plus-grand-de-t
MessageSujet: Re: It's been a long time - Zael & Willys   19.04.17 21:24

Willys n'était pas une fan des déclarations amoureuses aussi, je n'étais pas le moins du monde outré par le silence qui avait suivi suite à mes paroles. J'étais habitué, et à vrai dire si elle m'avait rétorqué qu'elle aussi, je me serai vraiment inquiété sur sa santé mentale à ce moment là. Je n'avais eu qu'un son bizarre à l'autre bout du fil qui m'avait fait sourire, me mordant la lèvre pour ne pas éclater de rire. Peu importe l'endroit, ma meilleure amie restait la même et c'était en fait, ce que j'espérais le plus. Pour l'instant, il n'y avait pas eu de lavage de cerveau et j'en étais soulagé. Si quitter Timber avait été douloureux, perdre ma meilleure amie le serait encore plus. Sans elle, ma vie serait ennuyante. Plus personne à taquiner ou à essayer de faire rire. Après tout, elle était comme une soeur à mes yeux.
Evidemment j'étais surement le frère chiant qui ne prenait rien au sérieux - ce qui n'était pas totalement faux. Mais aussi celui qui était fier malgré tout de sa Willy. Elle avait quand même réussi à se débrouiller pour trouver un travail en rapport avec la musique. Ne pas abandonner ses rêves, c'était primordial.

- Je suis sur que tu trouvera ! T'es une excellente trompettiste

L'encourageais je en agitant ma main libre comme si elle était capable de le voir. L'yant déjà vu jouer, je savais de quoi elle était capable. Et puis, bon dieu, elle avait tout de même exercer ses talents à la BGU ! Sur un CV ça devait faire classe. Quoique, à Deling ce n'était peut être pas une bonne idée de l'inscrire en tête d'expérience. Et puis d'un autre côté ses parents ne devaient pas vraiment apprécier que leur fille veuille devenir musicienne.

- Un mariage princier....C'est un remix de Cendrillon ton histoire

Déclarais je en imaginant très bien la mère de Willys comme la méchante belle-mère avare qui tient absolument à marier sa belle-fille avec un prince.

- J'ai pas de lampe avec un génie pour me faire passer pour un prince et venir te chercher princesse

Rajoutais je après réflexion. Et je n'avais pas non plus gagner à la loterie. Après plus tard je serai peut être fortuné en tant que forgeron. Balamb, ce n'était pas la même population que ma ville de naissance. Je comptais notamment sur les nombreux mercenaires qui crapahutaient dans les rues.
C'était venu si soudainement que je restai silencieux quelques secondes, histoire d'être sur d'avoir bien entendu. Enfin, entre les paroles et les actes chez Willys, je savais qu'il y avait un énorme fossé. Mais j'étais son supporter, aussi je devais croire en elle.

- Je crois en toi ! Et puis je suis sur que tu peux trouver des...alliés là bas...Le meilleur moyen de cacher un biscuit pourri c'est de le mettre avec les autres biscuits

Autrement dit, il devait surement il y avoir un réseau de résistant, plus grand que ceux de Timber. Des personnes qui étaient prêtes à renverser celle qui avait pris la place de Vinzer.

_________________


Let’s fight, like a man however you want Boy!
Stand up! If I fall down, all I have to do is get up again.
© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Résistante de Timber
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1261
Avatar : Brie Larson
Crédits : BALACLAVA (avatar) ultraviolences + moony. (gifs) anaelle (sign)

Âge du perso : 24 ans
Activité : Professoresse de solfège
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■
resistance
esquive

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t184-willys-how-do-you-prove
MessageSujet: Re: It's been a long time - Zael & Willys   21.04.17 1:40


It's been a long time


   
Une excellente trompettiste… Oh elle n’allait pas mentir, pendant un temps elle avait sincèrement pensé l’être, jusqu’à se persuader même que la musique l’entraînerait loin de Timber. Elle avait caressé le doux espoir de faire carrière, avait même un temps rêvé de rejoindre le prestigieux conservatoire de la capitale. Mais l’établissement avait rejeté sa candidature et comme tant d’autres avant elle, elle était restée sur le carreau. Bien sûr cela ne l’avait pas empêché de jouer, Willys avait rejoint un jazz band et s’était même produite de manière occasionnelle dans quelques salles de Deling City assez héroïque pour programmer un groupe originaire de la cité des rebelles. Elle les avait abandonnés en quittant sa ville natale et de toute évidence nulle d’entre eux n’étaient décidé à lui pardonner cet affront. Du moins c’est ce qu’elle déduisait en constatant qu’aucun ne l’avait contacté depuis son arrivé et elle ne leur en tenait rigueur. Si leur réaction pouvait paraitre injuste, elle leur donnait raison. Et puis au final… Ils n’étaient pas plus proches que ça, tentait-elle de justifier avec amertume.

« Ok. J’ai une idée. » Lança t’elle en se redressant sur un coude, pinçant ses lèvres avant de poursuivre. « Tu vas trouver un boulot, moi un groupe, on a une semaine. Prend ça comme... Je sais pas, un challenge ? » Encore une fois qu’espérait-elle ? Ne pouvait-elle trouver la motivation d’entreprendre quelque chose que si quelqu’un d’autre faisait l’effort de le faire avec elle ? De toute évidence la réponse était oui, et qu’importe argua-t-elle avec humeur. Elle espérait que ce défi soit bénéfique pour eux, qu’un comme l’autre entreprennent leur possible pour remonter la pente et qu’enfin ils puissent s’entretenir en annonçant une bonne nouvelle à l’autre. Et si seulement l’un d’entre eux y parvenait ? Bah ! Allait-elle seulement réellement entreprendre des recherches ? Si il y parvenait de son côté, elle serait bien obligée à le faire.

« J’ai du mal à faire le parallèle mais si c’est ce que ça t’inspire, soit. » Avança t'elle quand Zael compara l'ainée des Weiss à Cendrillon. Définitivement elle peinait à imaginer sa sœur dans le rôle d’une pauvre hère forcé par sa belle-famille à accomplir mille et une besogne ingrates.  Certes Joan avait tiré Hazel de leur prétendue misère mais la comparaison devait s’arrête là. Tous pouvaient s’accorder cependant sur le point que l’histoire d’amour de sa sœur ressemblait à un vrai conte de fées. Elle l’avait désiré ardemment et ses attentes avaient été récompensées. Dire qu’il y a quelques années ses parents inquiets pensaient qu’elle allait finir vieille fille. Il était inconcevable pour eux que leur parfaite gamine n’ait trouvé encore chaussure à son pied, mais quel ne fut pas leur surprise quand elle leur ramena finalement le plus beau et inespéré des parties !

« T’as pas b’soin de génie pour ça, tu en es déjà un. » Lança-t-elle sans effusion, se retournant à plat ventre avant de donner des petits coups sans conviction sur le coussin qui lui faisait face. Zael s’était souvent réfugié dans les contes, gamins il voulait qu’elle soit sa princesse et elle s’était prêtée volontiers au jeu à condition qu’elle combatte les dragons avec lui. La vie de château ça n’avait rien de bien exaltant. Mais il n’aimait pas trop ça finalement, ce qu’il voulait s’était la protéger, alors pour ne pas le vexer, elle le laissait toujours terrasser la bête.

« Biscuit pourri… » Répéta t’elle en fronçant son nez, s’immobilisant un instant. C’était à peu près le discours qu’elle lui avait tenu, le soir où il avait pourtant cherché de la dissuader de rejoindre la capitale. Quant à l’idée de trouver des alliés… Elle réalisait à cet instant que les seules personnes avec qui elle avait réussi à se lier en arrivant ici, c’était finalement les enfants à qui elle donnait cours. Déprimant, n’est-il pas ? Restée muette trop longtemps, elle finit par secouer la tête, se redressant en croisant les jambes, posant un coude sur son genou, son front contre sa paume ouverte. « Excuse-moi, j'suis un peu fatiguée. » Prétendit-elle pour justifier son silence, chassant l’écrasant sentiment de solitude qui semblait vouloir l’embrasser dès qu’elle se taisait. « Comment va Flora ? » Lança t'elle alors sans trop réflechir. Elle se moquait en réalité de la cousine de Zael, du moins ne portait elle pas une attention particulière à ses humeurs (elle s'inquiétait par contre toujours du fait qu'elle puisse être dans le coin). Seulement il fallait détourner la conversation, revenir à Balamb, quitter Deling City, et si il fallait pour ça prétendre qu'elle désirait des nouvelles de la jeune femme... Au mieux, Zael la défendrait encore un peu, avançant que Willys avait au moins eu la prétendue délicatesse de s'enquir de l'état de l'autre.

   
© Field of Heroes

_________________

your mess
is mine

• Award du personnage miss Castrophe •
   • Award du membre en or •
   • Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
Résistant(e) de Timber
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 102
Avatar : Toby Regbo
Crédits : BY TI

Âge du perso : 22 ans
Activité : Forgeron
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■
magie/aura
resistance
esquive■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t285-zael-le-plus-grand-de-t
MessageSujet: Re: It's been a long time - Zael & Willys   24.04.17 19:42

Lorsque Willys avait balancé qu'elle avait une idée, j'avais eu l'espoir une seconde qu'elle m'annoncer un plan de sortie. Mais pas du tout. C'était simplement un défi qu'elle me lançait. Encore une fois, elle ne pouvait pas faire les choses toutes seules. Je secouai la tête tout seul de mon côté. C'était vraiment au dessus de ses forces d'aller trouver un groupe de musique sans que je ne sois moi aussi de mon côté à la recherche d'un boulot ? C'était tout de même assez comique quand on y pensait. Willys était incapable de prendre des décisions toute seule alors qu'elle avait une famille odieuse tandis que moi j'avais un père super protecteur mais j'avais de l'autonomie. A moins que de grandir dans une noble famille avait aussi son impact. Je ne savais pas vraiment. Je ne voulais pas non plus retourner sur cette histoire d'initiative qu'elle était pas capable de prendre. On s'était déjà fâché là dessus la dernière fois chez elle.

- Une semaine ? Ils ne pourront pas résister à mon joli minois ! Je chanterai et les poissons viendront

Répliquais avant de rigoler de ma petite blague. Cela faisait un peu sirène mais il fallait avouer que j'avais un peu la tête remplie de contes de fées - quand bien même la vie était loin d'être un. C'était surement pour cela que Willys - qui était plus terre à terre - ne voyais pas le rapprochement avec ma version de Cendrillon. Loin de me vexer, j'étais habitué de toute façon à ce que tout le monde n'arrivent pas à suivre mes pensées.

- De toute façon, c'est toi la plus belle de toute les princesses

Concluais je en chantonnant à nouveau. Je continuais de la taquiner, sachant qu'elle n'était pas une admiratrice des compliments. Ses parents avaient tellement dût peu lui en faire durant son enfance qu'elle n'était pas habitué. Alors que moi, mon père ne s'était jamais privé de m'en faire même pour des choses simples comme faire un collier de nouille. Ou ranger ma chambre tout seul quand j'étais enfant.

- Pfff, tu veux me faire rougir ?


Pouffais je dans mon téléphone suite à la déclaration de ma meilleure amie. Si j'étais un génie, je ne serai pas pauvre. J'aurai aussi rendu des gens heureux avec un simple claquement de doigts. Non, je n'avais rien de magique. Enfin, on me disait souvent que ma bonne humeur mettait du baume au coeur. Alors quelque part, peut être que c'était ça mon don. Ca et puis, celui de parler sans réfléchir. J'avais plutôt été fier de mon expression mais manifestement, Willys l'avait prise pour elle. Je l'avais deviné au ton de sa voix. Un silence pesant avait suivi et je ne savais pas quoi dire pour rattraper mes propos. Mon interlocutrice prétendait de la fatigue. Pour plus de facilité, j'acceptais son excuse.

- Flora ? Elle veut toujours t'arracher la tête

Je n'étais pas ignorant de la tension qui régnait entre les deux filles. Surtout de la part de ma cousine. J'avais eu beau lui expliquer en large, en long et en travers que je n'en voulais pas à Willys. Rien à faire.  D'ailleurs en parlant du loup, elle venait de toquer à la porte de la salle de bain.

- Zael sors ! Ca fait trois heures que t'es là dedans !

- Seulement trois ?

Déclarais je innocemment avant de me lever des toilettes pour aller ouvrir avec toujours Willys de l'autre côté de la ligne.

- Ma chère cousine, je suis au téléphone avec mon amante !

Flora avait haussé les sourcils avant de secouer la tête.

- Cette fille causera ta perte

Je lui tirai la langue, avant d'aller m'asseoir sur le lit, laissant à Flora la salle de bain. Mon père n'était pas rentré encore. Je reprenais donc ma conversation avec Willys.

- Comme tu le vois, elle va très bien

_________________


Let’s fight, like a man however you want Boy!
Stand up! If I fall down, all I have to do is get up again.
© signature by anaëlle.


Dernière édition par Zael Alvein le 28.04.17 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Résistante de Timber
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1261
Avatar : Brie Larson
Crédits : BALACLAVA (avatar) ultraviolences + moony. (gifs) anaelle (sign)

Âge du perso : 24 ans
Activité : Professoresse de solfège
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■
resistance
esquive

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t184-willys-how-do-you-prove
MessageSujet: Re: It's been a long time - Zael & Willys   25.04.17 12:34


It's been a long time


   
« Mais qu’est-ce que tu racontes... ! » S’amusa t’elle en secouant la tête. Zael avait de ces idées, une façon légère d’envisager les choses qu’elle lui enviait parfois. Il arrivait à s’amuser de tout, même dans les moments les plus graves, et si elle avait tendance à s’en agacer cette innocence parfois était la bienvenue. « Ecoutes c’est tout ce que je te souhaite ! » Déclara-t-elle en souriant, souhaitant sincèrement qu’il trouve quelque chose dans sept jours à venir. Cela restait bien plus urgent que la propre mission qu’elle s’était confiée.

« Toutes les filles ne veulent pas être des princesses Zael. »
Il voulait lui faire plaisir sans doute, comme toujours, mais elle n’avait jamais été réceptive à ce genre de comparaison et bien qu’il le sache Zael continuait de faire des parallèles entre les contes qui l’enthousiasmaient tant et ce qu’ils vivaient jour après jour. Une manière comme une autre de mettre de la couleur dans un quotidien qui en était dépourvu, trop terre-à-terre sans doute pour s’en divertir, elle ramenait un peu trop souvent le garçon à la raison en l’invitant à grandir. Un comble quand on savait qu’elle-même n’était pas un exemple de maturité. Elle n’avait cependant pas répondu cette fois avec agressivité, lui rappelant juste qu’elle n’avait jamais aspiré à être une princesse, encore moins aujourd’hui ou cela sonnait bizarrement comme une insulte pour elle.

« J’essaye écoutes, et j’ai l’air d’avoir réussi mon coup j’en suis pas peu fière. » Cela avait une manière comme une autre de rattraper le coup, jouant le jeu et filant la métaphore dans l’unique but qu’il ne lui reproche pas de manquer de fantaisie. Elle se demandait parfois, ce qu’il pouvait bien lui trouver. Qui se ressemble s’assemble mais les contraires s’attirent. Sûrement lui offrait elle la légèreté qu’il lui manquait et elle la raison dont il était dépourvu.

Flora… Voilà justement qu’elle l’entendait au bout du fil, drôle de coïncidence. Cette fille là l’impressionnait, elle faisait justement partie de celles qui criaient plus fort qu’elle et devant lesquelles elle était tout bonnement incapable de se défendre. Elle lui reprochait des choses légitimes et Willys n’avait pas cherché bien longtemps à arrondir les angles. Comme bien souvent, elle préférait fuir, les confrontations avec la tempête brune n’étaient jamais agréable et elles n’étaient pas faites pour s’entendre. Laissant les deux cousins régler leurs comptes, elle se crispa quand l’autre glissa qu’elle causerait la perte de son ami. Par hyne, cette gamine là était encore plus rancunière qu’une mafieuse.

« Je vois ça… » Soupira-t-elle sans trop savoir quelle attitude adopter. « Tu lui transmettras mes amitiés. » Elle avait finalement opté pour l’insolence.

« De toute façon je ne vais pas devoir tarder à t’abandonner tête de nœud, il doit être encore tôt chez vous, ici on est au milieu de la nuit. » Réalisa t’elle en jetant un coup d’œil à son réveil. « Tu devrais te trouver une amante sur le même fuseau horaire que toi. » Plaisanta-t-elle sans le penser une seule seconde. C’était peut-être une manière sournoise d’entendre qu’elle gardait une place spéciale dans son cœur, que la distance n’aurait pas raison de leur amitié comme elle l’avait eu avec Gaïa. Elle n’avait pas envie qu’il lui parle d’autre gens, d’autres filles, ce qui était ridicule et profondément égoïste. Bien sûr que Zael referait sa vie, il avait même tout intérêt à le faire comme elle aussi le devrait un jour, elle voulait juste qu’il ne l’oublie pas.

   
© Field of Heroes

_________________

your mess
is mine

• Award du personnage miss Castrophe •
   • Award du membre en or •
   • Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
Résistant(e) de Timber
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 102
Avatar : Toby Regbo
Crédits : BY TI

Âge du perso : 22 ans
Activité : Forgeron
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■
magie/aura
resistance
esquive■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t285-zael-le-plus-grand-de-t
MessageSujet: Re: It's been a long time - Zael & Willys   28.04.17 22:30

Peut être que le roi des poissons serait de mon côté. Qui sait ? Balamb était une île de pêcheurs, alors il devait y avoir un nid quelque part. Et puis eux aussi ils vieillissaient et avait surement besoin de jeunesse sur le terrain. Je m'en voulais tout de même de ne pas avoir pensé au port pour trouver un travail. A vrai dire, je passai plus ma journée à baver devant les étalages ou les vitrines de la boulangerie...Heureusement, Flora n'était pas au courant sinon elle m'aurait déjà tiré les oreilles. Je n'avais jamais eu besoin de chercher un job. J'étais né avec. Fils de forgeron, devient forgeron. J'avais même mon entreprise qui m'attendait les bras ouverts et tout ça, réduit en poussière à cause de ces satanés soldats Galabdiens et leur nouvelle présidente qui faisait froid dans le dos.

- Tu sais, la vie serait triste si on pouvait plus plaisanter

Soufflais je avec un sourire. Heureusement, rire était encore toléré sinon qu'est ce qu'on se ferait chier à tout le temps faire la tronche.

- Ah bon ? Pourtant ça doit être cool

Après ça dépendait quelle genre de princesse on voulait être. Du genre courageuse ou la petite idiote comme Blanche Neige ou Aurore ? Non mais franchement, qu'elle idée d'accepter une pomme d'une vieille dame hyper flippante ou de suivre une boule verte ? Tout ça, je savais bien que ce n'était que des histoires mais franchement, c'était très exagéré.

- Tsss, tu as de la chance de ne pas être là sinon je t'aurai fait un câlin pour te punir !

M'écriais je d'un ton menaçant. Quelques minutes après, notre conversation fut interrompu par ma chère cousine. Celle-ci ne s'était pas privée de faire un commentaire désobligeant sur ma relation avec Willys. Un jour, Flora allait comprendre que ma meilleure amie était tout pour moi, et qu'elle n'avait pas le choix de faire avec. D'ailleurs, ma correspondante avait surement dû tout entendre. Je roulais des yeux face à sa réplique. Il n'y en avait pas une pour rattraper l'autre. Pourtant j'étais certain, que dans un autre scénario, les deux filles pourraient très bien s'entendre.

J'étais un peu triste qu'elle doive partir. J'avais l'habitude de la voir souvent et là, c'était tout de même limité. Et puis communiquer par téléphone ce n'était pas pareil. J'avais besoin de la voir et de la toucher. Je me levai du lit pour me rapprocher de la fenêtre. Ici, il ne faisait pas encore nuit noire. C'était seulement le soir.

- Ca risque d'être compliqué...Kate a déjà un copain et Megara...bah c'est Megara

Je n'avais pas parlé de celle-ci, ne voyant pas en quoi c'était important de lui dire que j'avais revu Tallulah. Et qu'elle m'avait raconté leur rencontre. C'était surtout pour expliquer, que mes connaissances féminines ici étaient un peu courtes.

- Et puis il n'y a que toi dans mon coeur

Rajoutais d'une voix très mielleuse hautement exagéré avant d'éclater de rire face à mes idioties.

- Haha pardon, je regarde trop la télé

_________________


Let’s fight, like a man however you want Boy!
Stand up! If I fall down, all I have to do is get up again.
© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Résistante de Timber
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1261
Avatar : Brie Larson
Crédits : BALACLAVA (avatar) ultraviolences + moony. (gifs) anaelle (sign)

Âge du perso : 24 ans
Activité : Professoresse de solfège
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■
resistance
esquive

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t184-willys-how-do-you-prove
MessageSujet: Re: It's been a long time - Zael & Willys   29.04.17 23:32


It's been a long time


   
Elle serait triste cette vie, bien sûr, sans légèreté. Mais comment lui faire entendre que parfois on n’avait le cœur à rire ? Son mécanisme de défense à lui avait toujours été s’amuser de tout et ce quel que soient les circonstances. C’était un moyen comme un autre de ne pas tout à fait affronter les choses de front selon elle, cette volonté inébranlable de ne jamais rien prendre tout à fait au sérieux. En l’occurrence, Zael mettant autant d’énergie à fuir les sujets critiques qu’elle en se mettant en colère. Le comble étant qu’ils se reprochaient mutuellement de ne réussir à gérer correctement ce genre de situation.

« Ca doit être sinistrement chiant plutôt oui. » Répliqua-t-elle avec son manque de fantaisie habituelle. Elle n’avait jamais bien compris ce qu’il y avait d’attrayant dans la vie de princesse, contrairement à beaucoup d’autres Willys n’avait jamais aspiré à ce genre de dessin. Une nouvelle fois, c’était un comble, quand finalement elle menait un train de vie princier depuis qu’elle était née. Jamais de problèmes, nourris, logé, rien, définitivement rien à déclarer.

« Terrible, terrible punition ! »
S’amusa-t-elle sur un ton prophétique, écarquillant les yeux en tendant la main en l’air avant de rire de bon cœur. « Il me manque en réalité tes câlins, tête de nœud. » Avoua-t-elle à demi-mot, ne désirant pourtant pas s’appesantir sur le sujet pour ne pas gâcher leurs dernières secondes de communication.

Le temps filait, l’heure tardive affichée sur le cadran de son réveil lui rappelait qu’il était temps de raccrocher. Elle apprit donc au dernier moment que Kate était en couple. Une révélation qui la laissa dubitative, Zael lui avait tant parlé d’elle qu’elle avait bien crue un instant que ces deux-là finiraient ensemble. Non qu’elle l’ait souhaité, elle l’avait presque redouté en réalité mais s’y était préparé. Il ne semblait pas en souffrir particulièrement pourtant, mais le simple fait qu’il l’ait évoqué signifiait peut-être qu’il avait lui aussi songé l’espace d’un moment qu’ils pouvaient être autre chose que des amis. Quant à Megara, elle n’avait jamais entendu parler d’elle mais la pauvre était finalement jugée avec sévérité puisque "Megara était Megara", et bien que Willys ignore ce que cela signifie franchement, le forgeron sous-entendait là que rien ne se passerait jamais avec elle. Finalement, elle ne put l’interroger sur la question, déjà lui sortait-il une nouvelle déclaration d’amour qui lui fit lever les yeux au ciel mais réussi à lui décrocher un sourire sincère. « Encore heureux, j’y tiens à ma place là-dedans ! » Souffla t’elle en fronçant les sourcils, amusée, avant de passer une main sur son front. Ses yeux étaient tout gonflés de sommeil, et bien qu’elle retarde l’heure de l’extinction des feux – en réalité elle aurait dû avoir lieu bien plus tôt – il était temps de laisser son ami.

« Je te laisse. Je te rappelle vite, de toute façon on a un rendez-vous tous les deux dans une semaine, et on a plutôt intérêt à avoir de bonnes nouvelles. » Déclara t’elle en surjouant sûrement un peu trop, son ton était enjoué, mais le cœur n’y était pas. « A bientôt, Zael. » Finit-elle avant d’interrompre la conversation.

Le portable retomba sur le lit et elle resta là, à observer le plafond, vide. La parenthèse enchantée était refermée, le retour à la réalité imminent.

   
© Field of Heroes

_________________

your mess
is mine

• Award du personnage miss Castrophe •
   • Award du membre en or •
   • Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: It's been a long time - Zael & Willys   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's been a long time - Zael & Willys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « We used to be lovers, a very long time ago » (Jake)
» (F/PRISE) NINA DOBREV ✿ A long time ago, we used to be friends
» Les coups du sumo/match up Fei-Long
» Pirates Tueurs de Long Drong Sylver - Bardés de Pistolets
» [Moc] Takanuva avec un long coup

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Field of Heroes :: Have A Break :: Notre Histoire :: Chapitre 3 : Timber, l'examen et le coup d'état-