AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
SEED de rang 26, Spécialiste de l'assassinat
avatar
Date d'inscription : 27/12/2016
Messages : 128
Avatar : Matthew Daddario
Crédits : Avengedinchains

Âge du perso : 23 ans
Activité : Seed spécialisé dans l'assassinat.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t493-aiden-saroyan
MessageSujet: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   03.01.17 10:05


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Joris


Aiden était rentré de mission et, comme d'habitude, il essayait de fuir les sombres pensées qui le hantaient. Il ne supportait pas de tuer, paradoxal pour un assassin aussi doué… malheureusement, on ne lui avait jamais vraiment laissé le choix et il n'avait pas eu la force de caractère de dire non. A quoi aurait-il servi à la BGU s'il n'était pas resté dans sa spécialité ? Il faisait ce métier parce qu'il y était doué. De plus, il ne se faisait pas d'illusion : si ce n'était pas lui qui décochait une flèche, ce serait quelqu'un d'autre. Lui, au moins, avait la miséricorde nécessaire pour ne jamais faire souffrir inutilement ses cibles.

Peu enclin à rentrer dans sa chambre, il était allé dans la cour, désertée par les Cadets et les SEED qui étaient presque tous partis dîner. Il s'était installé dans un coin et avait ruminé son marasme, un masque d'impassibilité cachant ses émotions. Il avait envie d'appeler sa G-Force pour effacer ses souvenirs, mais il était difficile de le faire au sein de la BGU. A la serre peut-être… mais de toute manière, il l'avait déjà trop fait dernièrement, il allait falloir qu'il se calme un peu à ce niveau. Pas pour lui, mais pour ne pas s'épuiser inutilement. Il devait rester bon pour le service.

Prenant son téléphone, il envoya un sms à sa sœur pour lui dire qu'il était rentré. Il hésita à en envoyer un à Eirena. Il savait qu'elle était revenue de mission avec son examen en poche mais que ce n'était pas le cas de Lena. Face à cette situation, il ne savait pas quoi lui dire… alors il renonça à lui écrire dans un premier temps. Il allait se laisser une nuit de repos – ou de tentative de se reposer – avant d'écrire à son amie. Il ne lui serait d'aucun recours alors qu'il était encore dans l'émotion de la dernière mise à mort qu'il avait exécuté.

Lorsqu'il leva les yeux de son téléphone, il aperçut une silhouette familière se découper au sein de la cour, sûrement simplement pour la traverser. Il se leva et s'en approcha : « Salut Joris. » Aiden esquissa un petit sourire mi-amical, mi-moqueur. Il connaissait bien son ancien colocataire et sa légendaire flemme, le voir se faufiler ainsi dans la BGU alors que tout le monde – ou presque, la preuve – était en train de manger était sûrement une nouvelle tentative de fuite de sa part. A se demander quand Joris partait en mission ! Aiden ne lui posait jamais la question, déjà parce qu'il n'était pas d'un naturel bavard et ensuite parce qu'il n'avait pas très envie qu'ils parlent tous les deux de son boulot à lui. La plupart des SEED de son âge ou alentour savaient qu'il était dans la section des assassins de la BGU, ça ne voulait pas dire qu'il avait envie de s'étendre sur la question.

« Tu sautes encore le repas avec tes collègues ? » Demanda-t-il plutôt sur le mode de la question rhétorique : Joris n'était pas franchement réputé pour être sociable. Aiden, à côté, était populaire : c'est dire ! Car le jeune archer était plutôt froid et peu abordable, il avait donc peu d'amis. Cela étant dit, il en avait quand même, surtout à la BGU. En fait, il avait trop vécu enfermé au sein de sa famille pour s'en être fait avant de devenir Cadet, et après, il avait trop travaillé pour être le meilleur ce qui l'avait coupé des civils. Dans tous les cas, Aiden restait plus sociable que Joris, mais il s'entendait assez bien avec son ancien colocataire, il faut dire que dans leur silence respectif, ils avaient trouvé une forme d'équilibre.

Aiden l'avait abordé un peu par crainte de ses propres démons, un peu parce qu'il ne l'avait pas vu depuis plusieurs mois. Il ne savait pas comment Joris allait le prendre, mais n'était-ce pas normal d'avoir envie de prendre des nouvelles de son ancien coloc' ?

© Field of Heroes

_________________
Victime ou coupable
La victime meurt face à un assassin. (⚡️) L'assassin, lui, meurt face au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 427
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance■■
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   04.01.17 19:18


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Aiden


L'opération échapper au repas de la BGU était enclenché. Pas que de toute façon il était obligatoire de manger à la cafétéria mais si je croisais certaines personnes, elles m'obligeraient à venir avec elles. Or, cette pièce était bien la dernière dans laquelle je souhaitais mettre les pieds. Je préférais nettement aller manger dehors, tranquillement tout seul. Loin du bruit des couverts et des discussions. C'était donc tout à fait naturellement que j'étais la seule personne à errer dans la cour, le reste étant regrouper dans l'établissement. Je me demandais bien ce que j'allai acheter aujourd'hui. J'avais bien envie d'une pizza. Mais est ce que ça ne serait pas trop volumineux pour un seul individu ? Je n'aimais pas gâcher. Or, je n'avais personne pour proposer une sortie. Nathan devait être déjà en train de diner avec sa petite amie ou d'autres Seeds. Je n'avais pas le numéro de Megara, et j'avais la flemme d'aller jusqu'à la bibliothèque pour voir si elle était là. Paul devait être encore en train de travailler, et je squattais déjà son appartement je n'allai pas en plus lui imposer un restaurant.
Une voix me sorti de mes pensées. C'était Aiden qui venait de me saluer. Mon ancien colocataire. Celui que tout le monde aurait bien aimé avoir : calme. On ne pouvait pas dire que notre cohabitation ait été très mouvementé. On était tous les deux des personnes réservées. A vrai dire, en un an, je n'avais pas appris grand chose sur lui. Ce n'était pas comme si j'avais cherché des informations de toute façon. Je savais juste qu'il avait eu son examen du premier coup et qu'il excellait en assassinait. J'ignorais comment il faisait pour supporter tout ce sang sur ses mains. Ou peut être que ce n'était pas le cas. On ne se parlait pas vraiment. J'étais donc vraiment étonné de le trouver devant moi. Qu'il ait eu l'idée de venir jusqu'à moi pour me saluer.

- Aiden

Le saluais je en réponse. Ce n'était pas vraiment un accueil chaleureux ni froid. C'était simplement ma façon de fonctionner. On l'acceptait ou non, mais généralement c'était plutôt négatif. Je haussai les épaules à sa question. De toute façon il connaissait déjà la réponse. Il ne m'avait jamais vu manger à la cafétéria, ce n'était pas aujourd'hui que j'allai commencer.

- J'allai manger à l'extérieur...tu veux venir ? J'avais envie d'une pizza mais tout seul je ne m'en sortirai pas


Proposais je l'air de rien. Ce n'était qu'une invitation d'un point de vue pratique. Et puis malgré son masque impassible il avait l'air un peu tendu. Revenait il d'une mission ? Était il venu me parler simplement pour penser à autre chose ? Il était un peu mal tombé, je n'étais pas du tout fait pour remonter le moral des autres. J'avais déjà du mal à le faire pour moi-même. Surtout que j'avais emménagé dans la chambre d'Aiden pas longtemps après la mort de mon frère. Je n'avais donc pas été au plus top de ma forme. Les heures hors classe, je les avaient passés sous les couvertures de ma chambre, à ruminer tout seul ma peine.
© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 26, Spécialiste de l'assassinat
avatar
Date d'inscription : 27/12/2016
Messages : 128
Avatar : Matthew Daddario
Crédits : Avengedinchains

Âge du perso : 23 ans
Activité : Seed spécialisé dans l'assassinat.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t493-aiden-saroyan
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   07.01.17 9:46


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Joris


Aiden ne s'était pas attendu à un accueil plus amical que celui que Joris lui fit. Ils avaient été colocataires pendant une année et ils avaient surtout partagé de nombreux moments de silence. Toutefois, celui-ci n'avait jamais été gêné : l'un et l'autre n'avaient pas envie de parler et ne le faisaient pas, tout simplement. Aiden n'avait donc pas d'à priori négatif sur Joris au départ et ils avaient une relation aussi cordiale que possible pour deux personnalités comme la leur. C'est sûr qu'on était dans un autre mode de fonctionnement qu'avec Selena, mais ça pouvait être reposant aussi d'avoir des amis avec qui on n'était pas en rivalité sauf qu'en fait il adore la rivalité!. Quoique… il ne soit pas véritablement ami avec Joris. Disons qu'ils avaient une relation difficile à définir. Amy, sa jeune sœur, aurait tendance à dire que c'était le cas avec l'ensemble de son entourage, mais Amy adorait le charrier.

« Ah, oui, pourquoi pas. » Aiden ne pensait jamais qu'il pouvait manger hors de la BGU alors qu'en fait ils n'étaient pas retenus prisonniers par leurs patrons, ils avaient le droit de sortir ! Il se sentit vaguement bête d'avoir attendu dans la cour avec sa déprime alors qu'il aurait pu, simplement, changer d'air.

« Franchement, pizza ou autre chose, ce sera comme tu veux. Je n'ai pas tellement d'appétit. » Ce qui expliquait pourquoi, lui, il traînait là au lieu d'être avec les autres dans la cafétéria. Car il allait souvent manger là-bas, mais pas quand ses vieux démons couvaient sous la surface. Son cœur était déchiré entre deux objets bien distincts : sa loyauté envers la BGU et son sens moral. Il n'était pas un assassin qui vivait bien le fait de l'être, tout au contraire, il se torturait sans cesse l'esprit.Pourtant, sur son visage, on ne lisait pas tous ces sentiments contradictoires. Il était égal à lui même : impassible, presque froid malgré une légère nonchalance dans la posture, ses mains ayant rejoint les poches de son jean tandis qu'il parlait. Il n'avait aucune arme sur lui, tout ayant été déposé en rentrant de mission : se balader avec un carquois plein de flèches et un arc de 70 pouces la taille d'un arc se calcule pas en centimètres, j'y peux rien et d'une puissance de presque 40 livres, ce n'était pas très discret. Il avait bien fait, car pour aller en ville, ce serait pire. De toute manière, ils n'auraient pas besoin de se battre : connaissant Joris, il éviterait toujours les endroits où ça pourrait arriver, simplement par paresse. Car sinon c'était un très bon mage.

« Tu veux aller où exactement ? » Parce que, en ville, c'était vague. Balamb avait sûrement plusieurs pizzerias bien que, pour être honnête, il s'en sache rien. Il ne sortait pas souvent ce petit… Joris semblait nettement plus au fait des restaurants de la ville que lui. Peut-être qu'Aiden devrait, sur ce point précis, prendre plus exemple sur son ancien coloc'. Il avait parfois l'impression de perdre la tête, mais c'était peut-être aussi parce qu'il ne prenait pas assez l'air.

© Field of Heroes

_________________
Victime ou coupable
La victime meurt face à un assassin. (⚡️) L'assassin, lui, meurt face au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 427
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance■■
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   07.01.17 19:55


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Aiden


J'avais connu plus enthousiaste dans ma vie mais c'était Aiden. Je ne devais donc pas m'attendre à le voir sauter au plafond à ma proposition. Certaines ne se seraient pas gênés pour le faire. Mais après tout, si j'appréciais un minimum mon ancien colocataire c'était bien pour son côté réservé. Le contraire me taperait surement sur le système et la cohabitation n'aurait pas du tout été la même. Par contre, je sentais que mon idée n'allait pas vraiment être bénéfique, vu que manifestement le Seed n'avait pas grande faim. C'était bien ma veine de tomber sur le seul mec de la BGU qui n'avait pas d'appétit à cette heure ci. Pour une fois que je comptais pas manger comme un moineau, on me coupait l'herbe sous le pied. Ou peut être qu'il était contrarié et que du coup cela réduisait son appétit. C'était ce que j'avais observé chez les humains. Il y avait ceux qui se noyait dans la nourriture ou l'alcool pour oublier et d'autres, qui faisait la grève de la faim et de la soif.

- Tu sais, en tant qu'ancien colocataire...j'ai des oreilles...même si on se connait pas trop...


Déclarais je en levant la main pour lui tapoter l'épaule du bout des doigts. Malgré les derniers évènements dans ma vie sociale, je restai tout de même hypersensible au contact d'autrui. C'était différent à mes yeux de s'habituer à sentir une certaine personne proche de soi même, par rapport au reste du monde. Et puis ce n'était pas comme si je trainais avec Aiden tous les jours. Il avait plus de missions que moi, déjà, ce qui voulait dire qu'il était pas souvent à la BGU. Contrairement à moi, qui passait donc mon temps dans ma chambre ou à la bibliothèque. Et concrètement, personne ne venait jamais toquer à ma porte.

- Tu va voir, tu va adorer

Je répondais à sa question avec un petit sourire énigmatique. Je n'étais pas du genre à aller dans des endroits bondés de monde, déjà parce que je n'aimais pas trop la foule mais aussi parce qu'il y avait de fortes chances de tomber sur des fans. Balamb était une ville riche et variée en restaurant. Il y avait de tout. Et mon temps libre m'avait permis d'en explorer pas mal la carte. Je faisais donc signe à Aiden de me suivre pour sortir de cet enfer. A cette heure ci les rues étaient plus désertes que le reste de la journée. Ce qui était une bonne chose. Je n'avais pas forcément envie que le Seed se retrouve dans la même position que Paul dans le parc.
C'était toujours dans le même silence habituel entre nous deux que je guidais Aiden jusqu'à un petit restaurant. Et quand je disais petit, ce n'était pas une blague. Il devait y avoir quatre tables à tout casser mais si j'avais bien appris une chose dans la vie c'était qu'il ne fallait pas se fier aux apparences. Il suffisait de sentir la bonne odeur rien qu'en ouvrant la porte. Nous étions les premiers clients pour le moment. Une jeune femme, qui ne devait même pas avoir la trentaine, nous accueillit avec un sourire.

- Bonjour !

- Bonjour...deux assiettes

Elle nous conduisit jusqu'à une table près de la fenêtre avant de nous apporter le menu.

- Tu veux boire quelque chose ?

Demandais je à mon invité. Peut être que il consommait de l'alcool. Je n'en avais aucune idée. Mais si c'était le cas, je n'allai pas le priver de cela. Après tout, il était avec moi simplement par hasard.
© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 26, Spécialiste de l'assassinat
avatar
Date d'inscription : 27/12/2016
Messages : 128
Avatar : Matthew Daddario
Crédits : Avengedinchains

Âge du perso : 23 ans
Activité : Seed spécialisé dans l'assassinat.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t493-aiden-saroyan
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   12.01.17 18:06


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Joris


Aiden n'était pas certain de la manière dont il devait interpréter la phrase de Joris. S'il lui disait qu'il avait des oreilles, c'était peut-être parce qu'il entendait des bruits de couloirs. Mais que disaient ces bruits ? Est-ce qu'il devait s'en inquiéter ? Il décréta qu'à priori non. Après tout, nul ne doutait que le boulot d'assassin ne soit pas facile. Peut-être que certains faisaient ça réellement par plaisir, mais Aiden ne faisait pas partie de ces sadiques et il continuait de penser que c'était sûrement une bonne chose pour lui. Certes, il était tourmenté, mais cela signifiait aussi qu'il était encore humain… trop humain peut-être…

Ce n'est qu'avec un gros train de retard qu'il comprit que la phrase de Joris pouvait aussi vouloir dire qu'il pouvait se confier à lui. Parce qu'ils avaient été colocataires ! Toutes les lumières se firent dans le cerveau du jeune archer. Il aimait mieux ça. Malgré tout, l'idée qu'on puisse parler de ses problèmes dans la BGU l'avait quelques secondes préoccupé. Maintenant qu'il avait mieux saisi ce que Joris lui proposait, il pouvait reprendre la parole, avec toute la mesure qui lui était coutumière. « Merci. Il n'y a pas grand-chose à dire… tu sais, c'est le boulot qui veut ça. Couper l'appétit. » Il secoua la tête en soupirant : si seulement sa vie pouvait être plus… libre ? Depuis qu'il était enfant, il vivait dans un monde de compétition et de violence, voire de cruauté. S'il n'avait rien contre un peu d'émulation (sa relation avec Selena en était un bon exemple), il était fatigué du reste. Mais peut-être n'était-ce que ce soir, parce qu'il ne pouvait pas effacer ses souvenirs en appelant sa G-Force.

N'étant pas très difficile en matière de nourriture, il ne savait pas s'il allait « adorer » mais il était à peu près certain que ça lui conviendrait. Il n'était vraiment pas compliqué à ce niveau, certains le pensaient à cause de ses nombreux silences. Les gens avaient de ces préjugés…

Il ne dit pas un mot de tout le trajet – par ailleurs assez court – qui les conduisit jusqu'au restaurant. Ce silence n'était pas pesant, ce n'était pas par gêne qu'ils ne parlaient pas, c'était uniquement parce qu'ils n'avaient rien de spécial à se dire. Peut-être que c'était pour ça qu'Aiden avait rejoint Joris dans la cour, il savait qu'il serait tranquille avec son ancien coloc'. Même s'il adorait sa petite sœur, avec elle, ce serait une autre histoire. Amy s'était mis dans la tête qu'il ne devrait pas être assassin s'il n'en avait pas le cœur. Lui était trop loyal à ses chefs pour demander à changer de spécialité. La conversation sur le sujet pouvait très vite tourner en rond, les deux Saroyan étant aussi têtu l'un que l'autre.

Aiden s'installa toujours sans faire de commentaire mais il apprécia le côté intimiste du lieu, n'ayant pas plus envie que ça d'être dans la foule ce soir. « Je vais me prendre un soda. » Il avait entendu dire que ça ouvrait l'appétit et puis, il avait toujours aimé ça. Par contre, il n'était pas très alcool, ça faisait perdre ses moyens, ce qui était bien la dernière chose qu'un homme comme Aiden voulait. Toujours tout garder sous contrôle, c'était ça qui importait. « Et toi, qu'est-ce que tu prends ? » Demanda Aiden plus pour faire la conversation que par réel intérêt pour la réponse.

« Je n'avais jamais pensé à aller manger dehors. » Avoua-t-il après un silence en regardant autour de lui. Comme quoi sa vision de la vie était un peu trop étriqué par moment.

© Field of Heroes

_________________
Victime ou coupable
La victime meurt face à un assassin. (⚡️) L'assassin, lui, meurt face au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 427
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance■■
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   13.01.17 23:10


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Aiden


Peut être avais je été trop direct ? Ou indiscret ? Je ne savais même pas si on était censé attendre une réponse. Ce n'était mon style de m'intéresser de l'état des autres, alors je n'avais jamais eu à me questionner là dessus avant. Mais je devais faire un effort. Mais seulement envers ceux que je pourrais apprécier. Il y avait certaines personnes avec qui je n'avais aucune envie de discuter ou tenter une approche. Même si on pouvait se croiser dans les couloirs de la BGU, la relation resterait strictement professionnel. Simplement devoir supporter quelqu'un lors d'une mission, était dans mes cordes. Après tout, c'était ce que je faisais le mieux. Garder mon calme en toute circonstance. Je m'apprêtais à dire à Aiden d'oublier mes propos mais ce dernier me devançait en me remerciant. Justifiant son manque d'appétit par le travail. Qu'est ce qu'ils avaient tous avec le boulot ? Soit ils étaient épuisé soit en incapacité d'avaler quelque chose. Cela devenait vraiment problématique.

- Tu devrais travailler moins alors...regarde, je suis en parfaite santé et j'ai faim

Comme pour lui montrer, je tournais sur moi même. Une habitude que j'avais depuis tout petit pour prouver que j'allai bien. Ce qui était en soi assez ridicules, car il y avait des blessures qui ne se voyaient pas. Plus profondes et bien plus douloureuses qu'une estafilade. Mais soit, si Aiden pensait trop boulot, j'imaginais que c'était mon "rôle" de lui changer les idées. Il n'y avait rien de tel que d'aller prendre l'air déjà, loin de la BGU et dans un endroit calme. Je connaissais pas mal de lieu idéal pour cela.

Mon choix semblait lui plaire, vu qu'il n'avait rien objecté. En même temps, Aiden n'avait jamais été vraiment un homme bavard. Un soda. Bon. Il ne buvait donc pas non plus. Cela ferait donc deux sodas à la commande.

- Pareil

Je n'étais pas non plus le roi de la conversation. J'ignorais de quoi parlais les humains entre eux. La pluie et le beau temps me semblait être des thèmes très ennuyants. Et je ne pouvais pas non plus discuter de missions ou autres, vu que j'étais censé lui faire oublier ces choses là durant notre entrevue. Mon interlocuteur m'avouait alors qu'il n'avait jamais pensé à manger dehors. C'était tellement incongrue, que je le regardais légèrement choqué, avant de tenter de masquer mon amusement derrière la carte du menu. Était il idiot ou bien trop obéissant ?

- Sérieusement ? C'est la première chose à laquelle j'ai songé en arrivant ici. M'éloigner le plus possible de tous ces fous...Ne le prend pas pour toi...Toi...Tu es...hum...tu sors du lot on va dire

Je cherchais mes mots, fronçant les sourcils. Autant pour ne pas le froisser que pour ne pas me tromper dans mes propos.
© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 26, Spécialiste de l'assassinat
avatar
Date d'inscription : 27/12/2016
Messages : 128
Avatar : Matthew Daddario
Crédits : Avengedinchains

Âge du perso : 23 ans
Activité : Seed spécialisé dans l'assassinat.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t493-aiden-saroyan
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   14.01.17 16:13


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Joris

« Le problème c'est que je ne sais rien faire d'autre que travailler. » Ce qui, à défaut d'être totalement vrai, n'était pas totalement faux. Lors de ses années de CADET, tout le temps qu'il ne passait pas à s'entraîner, il le passait à s'occuper du comité. Il arrivait qu'il prenne un verre avec ses amis à la cafétéria mais on pouvait difficilement classer ça dans les hobbies. Peut-être que c'était ce qui lui manquait : une activité qui ne soit pas reliée à la BGU pour le petit temps libre que ses patrons lui accordaient ? Après tout, Joris faisait du mannequinat en plus d'être SEED si ses souvenirs étaient bons. Pourquoi son ancien coloc' s'était lancé dans un périple au périlleux que celui de devenir mercenaire, ça, ça restait une interrogation pour Aiden… sauf qu'il n'était ni curieux, ni bavard, alors il gardait en général ses pensées pour lui. Ce point aussi ne l'aidait peut-être pas au quotidien car ça l'empêchait de se faire de nouvelles connaissances. Il n'avait pas l'impression de s'être créé beaucoup de relations ces dernières années. En même temps… il n'était pas doué pour ça. Aller vers les autres, à quoi bon ? Il n'avait pas une assez haute opinion de lui-même pour s'imposer. Sauf quand régnait l'indiscipline… mais, étrangement, ses remontrances n'attiraient pas les foules. Bizarre, hein ?

Fi des questions rhétoriques, ils passèrent commande d'un soda chacun. Aiden en profita assez rapidement pour avouer que l'idée de sortir manger à l'extérieur quand le boulot le bouffait lui ne lui était tout simplement jamais passé par la tête. Il remarqua que cela faisait sourire son ex-coloc' mais ne s'en offusqua pas, au contraire, il sourit lui aussi en retour, et sans se cacher derrière son menu.

« Je ne le prends pas mal. Tu as sûrement raison d'agir comme tu le fais. » Aiden réfléchit quelques secondes supplémentaires avant d'ajouter un très sérieux : « Du moins sur ce point là. » Car s'il était trop impliqué dans son boulot au point de s'en rendre malade, Joris ne l'était clairement pas assez… C'était du moins le bruit qui courait car le jeune archer n'avait jamais eu l'occasion d'aller sur le terrain avec son camarade, à part la fois où ils avaient passé l'examen.

Il n'ajouta rien sur le moment car on vint prendre leur commande pour la pizza, Aiden resta sur du grand classique : même quand il s'agissait de nourriture, il n'était pas particulièrement excentrique. En attendant que la nourriture arrive, il sortit son téléphone pour vérifier s'il n'avait pas un message pour une mission ou, plus sympa, un de sa sœur. En parlant d'elle, d'ailleurs… « Il faudra que j'emmène Amy ici un jour. » Et comme il savait les facultés de Joris limités dans ce domaine, il se hâta de préciser : « Ma petite sœur. » Joris avait croisé la jeune fille à l'époque de leur colocation mais ça avait été furtif et pour respecter l'intimité de son camarade, Aiden ne faisait généralement que passer par leur chambre pour chercher ses affaires avant de repartir avec Amy tout aussi rapidement.

© Field of Heroes

_________________
Victime ou coupable
La victime meurt face à un assassin. (⚡️) L'assassin, lui, meurt face au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 427
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance■■
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   15.01.17 18:59


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Aiden


Je me retenais de demander si c'était une blague. Ca ne pouvait qu'être une plaisanterie n'est ce pas ? Aiden savait faire autre chose dans sa vie quand même ? Vu sa tête et le ton sérieux qui avait été employé je n'en étais pas certains. Mon dieu, c'était affligeant. Comment est ce qu'on pouvait devenir comme ça ? Penser boulot, toujours boulot. Ce n'était pas une vie. Déjà qu'elle était courte, si en plus on ne pouvait pas profiter de ce qu'elle nous offrait. Du coup, je ne savais pas quoi lui dire tellement c'était ahurissant à mes yeux. Le pauvre Aiden commençait à me donner pitié et je détestais ce sentiment. Mieux valait oublier ce passage et passer rapidement à autre chose en quittant cet endroit.
Lui et moi on était vraiment opposé. J'étais très loin de me donner à fond dans mon travail. Je savais que Aiden était un bon Seed, dans son domaine en tout les cas. Même si je n'interagissait pas avec les autres, j'avais des oreilles. Je savais donc plus ou moins les niveaux de mes collègues. Une information utile quand je devais m'en coltiner pendant une mission. Si jamais je me retrouvais avec un nouveau Seed, il faudrait bien qu'il ne lui arrive pas malheur. C'était certain, qu'ensuite on me mettrait la faute sur le dos. Etonnamment j'étais beaucoup plus à l'aise devant un appareil photo que dans mon rôle de mercenaire. Peut être parce que ce dernier n'avait pas vraiment été un choix de ma part. Cela devait l'être pour Aiden, vu qu'il ne pensait qu'à son travail.

- C'est un reproche indirect ?

Rétorquais je face à ses propos. J'en entendais suffisamment, je n'avais pas besoin d'une énième remontrance venant de sa part. Je soupirai, agacé, portant le verre rempli de soda à mes lèvres pour en boire une gorgée. Si ennuyant. Je pensais que l'archer ne faisait pas partie de ces gens qui se permettent de me juger. Finalement, je l'avais sans doute catalogué trop vite en le sortant du lot. Je m'en retrouvais étrangement déçu et presque attristé. Finalement, je m'étais bien voilé la face durant une année entière de cohabitation avec mon vis à vis. Je n'avais pas le temps de plus me pencher sur la question, car on venait prendre notre commande. Comme attendue, Aiden était resté simple. Quant à moi, je me commandais une Calzone. Je regardais le Seed qui avait sortie son téléphone, quelques secondes pour annoncer qu'il voulait amener une fille ici. Je haussai un sourcil.

- Oh

Sa petite sœur. Je me souvenais vaguement d'une tornade rousse qui était passé dans notre chambre rapidement. Est ce que c'était elle ? Ils devaient être proche, si Aiden pensait déjà à lui montrer ce petit restaurant.

- Tu devrais sortir avec elle plus souvent, pour te changer de ton obsession au travail...et puis on ne sait jamais de quoi demain sera fait...elle pourrait disparaître d'un coup...

Déclarais je amèrement. Si j'avais su que Cain me serait enlevé sans prévenir, j'aurai passé encore plus de temps avec lui. Je me serai imposé dans sa vie, quitte à jarreter sa petite amie. Mais je n'avais pas vu la fin venir.
© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 26, Spécialiste de l'assassinat
avatar
Date d'inscription : 27/12/2016
Messages : 128
Avatar : Matthew Daddario
Crédits : Avengedinchains

Âge du perso : 23 ans
Activité : Seed spécialisé dans l'assassinat.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t493-aiden-saroyan
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   21.01.17 11:18


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Joris


Aiden observa Joris un moment sans répondre. Avait-il toujours été aussi susceptible ? Le jeune homme fouillait dans sa mémoire mais devait bien reconnaître que n'ayant jamais eu de grandes conversations avec son ancien colocataire, cela restait assez obscur. Dans tous les cas, il y avait sur-interprétation de ses paroles : quand il faisait un reproche, il n'y avait pas d'équivoque et on ne pouvait douter que ce soit le cas. Or, là, ça ne l'était pas.

« Non. Simplement une constatation. Je ne pourrais pas suivre en tout point ton exemple, nous n'avons pas la même vision du métier de SEED. Mais aucune manière de faire n'est parfaite. » Ni la sienne, qui le poussait dans ses retranchements psychologiques, ni celle de Joris, qui manquait d'ambition. Chaque SEED était différent mais tous avaient des points forts et des points faibles. Un métier où le principe même est de se battre contre un ennemi qui n'est pas le sien mais que l'on vous désigne a forcément ses failles. S'ils avaient tous la même idéologie, cela serait très mauvais signe : comme cela était concrètement impossible au vu de la multiplicité des personnalités, cela signifierait qu'on leur imposerait un lavage de cerveau… et là, adieu le libre arbitre ! Aiden espérait bien que la BGU ne tomberait jamais dans ce genre de travers.

« Oui… peut-être… mais Amy est un peu comme moi, très occupée. » Il ne voulut pas s'attarder sur le danger de mort, la disparition des êtres chers : cela semblait être un sujet sensible pour Joris et, en outre, il n'avait pas vraiment envie de penser à la potentielle mort de sa sœur. Pour se remonter le moral, il y avait mieux. Sa sœur étant du SOLDAT, elle menait une existence encore plus dangereuse que la leur, simple SEED : la plupart du temps, il essayait tout bonnement d'occulter ce fait de la même manière qu'il tâchait de ne pas penser aux personnes qu'il assassinait.

« Tu viens ici avec des amis quelque fois ? » Finit par demander l'archer pour changer de sujet car il sentait le moral de son camarade sur la sellette depuis l'évocation d'Amy, ou plutôt du lien qui l'unissait lui à elle. « En dehors d'Amy, je suppose que je pourrais sortir de la BGU en compagnie de Eirena maintenant qu'elle a obtenu sa liberté. » A un prix très char avait-il cru entendre… la pauvre Lena était toujours dans le coma. C'était parce qu'il ne savait pas quoi dire à son amie sur cette question qu'il n'avait pas encore pris contact avec elle. Il n'était pas doué pour aider les gens : il avait envie de le faire, parce qu'il était sincèrement gentil, mais il était si maladroit ! Et s'il y avait bien une personne qu'il ne voulait pas blesser accidentellement, c'était Eirena.

Encore qu'il n'ait jamais désiré non plus blesser Joris, mais il lui semblait qu'encore une fois, quelque chose lui avait échappé… parce que son collègue était plus sombre qu'au moment de leur rencontre dans la cour.

© Field of Heroes

_________________
Victime ou coupable
La victime meurt face à un assassin. (⚡️) L'assassin, lui, meurt face au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 427
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance■■
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   22.01.17 12:19


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Aiden


Je n'étais pas du tout désolé de ne pas être autant investi que Aiden dans son travail. Je ne voyais pas pourquoi je le serai d'ailleurs.  J'étais là pour quelqu'un et non parce que j'aimais être un mercenaire. Être mannequin était beaucoup plus facile pour une personne comme moi qui avait grandi dans l'empire de la  mode que d'aller tuer des gens. La protection n'était pas non plus l'idéal quand on était pas capable de le faire pour soi même. La question était donc : qu'est ce que je faisais à la BGU ? Après la disparition de Caïn j'aurai pu très bien arrêter, ne pas passer l'examen comme me l'avait suggéré mon père. Mais je ne pouvais pas laisser le rêve de mon frère s'envoler avec lui. On était venu ensemble alors c'était mon rôle de poursuivre ce qu'il n'avait pas pu atteindre. J'étais donc devenu un Seed. Pas vraiment des plus aimés et je m'en fichais. Je me moquais bien de l'opinion que l'on pouvait avoir de moi. Ma vision de la vie et des autres étaient différentes. Cependant je connaissais celle d'un Seed.

- Peu importe la méthode. Au final on vit pour les autres et non pour soi même. On est envoyé pour protéger, tuer, rapatrier, peu importe les conséquences que cela pourrait avoir sur nous. Il suffit de te regarder pour voir que ton job empiète plus sur ta vie qu'il ne le devrait.


Et visiblement c'était de famille puisque sa sœur avait l'air d'être dans la même galère. Cain serait il pareil ? Sûrement. Il s'était tellement investi dans son rêve que cela l'avait tué. Tôt ou tard, le Seed l'aurait achevé à son tour.
La question de Aiden m'avait étonnée. N'avait il pas compris que le terme d'amis n'était pas courant chez moi ? Comment se faire de la compagnie proche lorsqu'on évitait les autres. Cela me paraissait fort compliqué. La seule personne que je pouvait qualifier d'ami était Nathan. Pourtant je n'avais pas envie de le crier haut et fort. Être ami avec moi pourrait paraître bizarre non ? Et je ne voulait pas attirer de soucis au mage.

- Je n'ai pas d'amis


Rétorquais je doucement d'un ton détaché. Parce qu'au fond, ça ne m'avait jamais dérangé d'être seul. J'avais simplement eu besoin de Cain pendant toute ma vie. Maintenant qu'il n'était plus là... j'étais définitivement seul dans ce monde sauvage. Pas vraiment cela dit, avec Nathan comme ami et Paul comme seconde maison. C'était aussi drôle de voir que Aiden semblait avoir plus d'amis que moi alors qu'il était aussi ouvert que moi. Je ne pouvais m'empêcher de sourire ironiquement lorsqu'il mentionna Eirena. La petite blonde membre du comité le plus barbant de la BGU. Cette même crevette qui bavait sur mon interlocuteur ici présent. Ce dernier n'avait pas l'air de l'avoir remarqué.

- Vu comment elle te regarde, je suis sur qu'elle ne dirait pas non


Du moins je supposais. Accepter un rendez vous avec une personne qui nous plaisait émotionnellement me paraissait logique. Ce n'était que des suppositions. Je n'y connaissais rien là dedans. Je n'avais jamais eu de rencart de ma vie. Je n'étais jamais tombé amoureux non plus. On pourrait penser que c'est faux, vu comment j'étais attaché à mon frère. Mais je ne considérais pas cela comme de l'amour. Il n'y avait jamais eu de mots pour définir ma relation avec Cain.

© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 26, Spécialiste de l'assassinat
avatar
Date d'inscription : 27/12/2016
Messages : 128
Avatar : Matthew Daddario
Crédits : Avengedinchains

Âge du perso : 23 ans
Activité : Seed spécialisé dans l'assassinat.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t493-aiden-saroyan
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   28.01.17 12:13


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Joris


Aiden prit une gorgée du soda qu'on venait de leur apporter avant de répondre. Il n'était pas du genre à parler sans réfléchir et il pesait les paroles de Joris. Toutefois, même sans connaître beaucoup de choses de la vie privée de son ancien colocataire, l'archer savait qu'ils ne venaient pas du même milieu. Si Aiden n'était pas entré à la BGU, il serait devenu chasseur de monstre, comme son frère aîné. C'était parce qu'il avait été jugé trop faible pour ce métier (ce qui était finalement drôle quand on y pensait, ou ironique du moins) qu'on l'avait en quelque sorte renvoyé de la famille en le plaçant à la BGU. Et Amy l'y avait suivi dès qu'elle avait eu la proposition du SOLDAT, sûrement parce qu'elle ne se voyait pas rester là-bas. Chez eux, ce n'était pas moins violent que chez les mercenaires du SEED, c'était simplement un peu différent.

« C'est vrai. » Pourquoi le contredire ? Son travail prenait effectivement trop de place. « Mais j'étais prédestiné à une vie comme celle-ci. Dans ma famille, il faut forcément tuer quelque chose, j'ai simplement été envoyé à la BGU parce que j'étais le vilain petit canard de la famille. Néanmoins, je ne saurais te dire à partir de quel âge on a commencé à me donner des armes, d'aussi loin que je m'en souvienne, mes journées étaient rythmées par les entraînements. » Il avala à nouveau de la boisson sucrée, comme si ça pouvait l'aider, sauf que quelque part, rien ne pouvait l'aider alors qu'il avait été endoctriné depuis l'enfance vers un destin qui ne correspondait pas forcément à son caractère profondément gentil et doux. Certains SEED ou SOLDAT entraient à la BGU par pur conviction, par amour de la violence ou bien encore par esprit de famille. Aiden y avait été parce qu'on lui avait dit de le faire. Il ne s'en plaignait pas, il pensait vraiment avoir échappé au pire quand il voyait le regard de son frère. Au moins, en se formant à devenir SEED, il avait fait des rencontres, il était un peu sorti de son milieu d'origine, il avait même des amis.

Ce n'était semble-t-il pas le cas de Joris. Comme quoi, savoir s'émanciper du devoir n'aidait pas à être plus sociable finalement. « C'est dommage. Mais tu as sûrement des connaissances. Megara m'a dit qu'elle avait fait ta rencontre dans la bibliothèque. Elle ne savait pas que nous avions été colocataires, elle a bizarrement trouvé que cette information était intéressante. Toutefois, avec Meg', tout devient vite bizarre. » Il sourit à l'évocation de l'amie de sa sœur, peut-être sa meilleure amie, il n'en savait trop rien. En tout cas elles étaient souvent ensemble et c'était pour ça qu'Aiden voyait fréquemment la petite brunette aux manières étranges. Elle avait été assez contente de lui annoncer qu'elle avait rencontré quelqu'un qui n'avait pas trouvé rebutant sa manière d'être, même si elle avait aussi dit que Joris était de toute façon aussi peu intéressé qu'elle par l'espèce humaine. Bah… Dans le fond, c'était peut-être vrai, si ce n'est que chez Joris, Aiden doutait que ça vienne d'une maladie. Encore qu'il n'en sache rien, il n'aimait pas poser trop de questions.

Il pensait à tout ça, se remémorant sa conversation avec Meg', quand il failli recracher son soda aux paroles de Joris. « Comment ça 'comment elle me regarde' ?! Qu'est-ce que tu sous-entends ! Eirena est comme une petite sœur pour moi ! » Et oui… c'est beau tant d'aveuglement, n'est-ce pas ?

© Field of Heroes

_________________
Victime ou coupable
La victime meurt face à un assassin. (⚡️) L'assassin, lui, meurt face au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 427
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance■■
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   29.01.17 23:15


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Aiden


Il était difficile de m'imaginer à la place d'Aiden. Grandir en ne faisant que s'entrainer pour sa famille. Etre enrôlé déjà dans un destin sans avoir son mot à dire. En même temps vu que je n'aimais pas me battre à la base, tuer quelqu'un ne me viendrait pas à l'esprit. D'un certain côté j'admirais le Seed de pouvoir faire abstraction de l'existence de la vie d'une personne afin de lui arracher et en de l'autre côté, cela me rebutait. Je ne savais même pas si Aiden le faisait par plaisir ou par obligation. Cela dit, à part si on était un psychopathe je ne voyais pas comment on pouvait être heureux de verser du sang. C'était vraiment un monde éloigné du mien. J'avais grandi dans celui de la mode, avec jamais l'idée qu'un jour je finirai mercenaire. Une bulle remplie d'innocence et de beauté de la vie. C'était étrange en y pensant, d'avoir été propulsé jusqu'ici simplement par amour fraternel. Au final, est ce que cela ne ressemblait pas en quelque sorte à une obligation familiale comme Aiden ? Bien que Cain ne m'avait jamais obligé à le suivre. J'avais simplement agis comme d'habitude, que ce qu'il faisait je le faisais aussi.

- Pourquoi faut il forcément tuer dans ta famille ? Je ne comprend pas. D'où vient cette obligation ? Tu ne peux pas simplement suivre ta propre voie ? Et puis à mes yeux il vaut mieux être un vilain petit canard qu'un mouton

En tant que mal aimé de la majorité des personnes de la BGU, je savais ce que cela faisait d'avoir un titre aussi honorifique sur la tête. Mais je ne m'en plaignais pas, bien au contraire. Je n'avais aucunement l'intention de rentrer dans le moule et de ressembler à mes autres camarades. Exécuter simplement les ordres que l'on dictait sans rien dire. J'étais un humain, j'avais un cerveau et un cœur. Et non une machine que l'on pouvait programmer comme bon leur semblait. C'était surement cette façon de pensée qui jouais pas mal sur ma vie sociale. Que je ne cherchais pas à remplir. La notion d'amitié étant abstraite au fond. Il n'y avait que Nathan qui avait mis un nom sur notre relation. Aiden trouvait cela dommage.

- Des connaissances oui...je suis bien obligé d'en avoir vu que j'habite à la BGU avec pleins de personnes autour de moi...Même si ce sont des inconnus à mes yeux. J'ai simplement discuté avec Megara un soir dans la bibliothèque, ce n'était pas comme si j'avais partager ma chambre avec elle pendant une année...A moins qu'en vérité sur l'échelle de la connaissance cela se résume à être au même niveau. Et à quel moment passe t-on de connaissance à amis ? Qui a déterminé cette limite ? Des règles aussi compliqués à comprendre...

Certes j'avais songé à Megara pour aller manger la pizza. Ou même à Paul. Mais est ce que je pouvais les qualifier d'amis ? Je voyais la Seed comme une humaine hors catégorie et le paysagiste comme un pervers chez qui je squattais. Ce n'était pas comme Nathan, qui représentait mon partenaire d'entrainement et quelqu'un avec qui je pouvais discuter de tout.
Je n'avais d'ailleurs pas fini d'en apprendre sur les affections sociales. Si cela m'amusait de voir que Aiden n'avait pas capté les regards d'Eirena, le fait qu'il la considérait comme une sœur, me faisait froncer légèrement les sourcils.

- Comme ta petite sœur ? Aigo, ça devient vraiment bizarre votre truc...Tu as déjà une sœur, pourquoi tu en fabriquerai une deuxième ? La pauvre, si elle savait tu lui ferai de la peine

Ce n'était pas que je voulais m'occuper des amourettes des autres, j'avais d'autres choses plus importantes à penser. Mais je voulais comprendre ce truc de " comme ma sœur". Il ne me viendrait jamais à l'esprit de m'inventer un frère. J'en avais qu'un seul dans ma vie et il serait à jamais l'unique. Ce n'était pas comme un animal qu'on adoptait, qui mourrait et qu'on remplaçait. Peut être que Aiden voyait les humains comme des animaux, et que c'était la raison pour laquelle il n'avait aucun mal à les éliminer.

© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 26, Spécialiste de l'assassinat
avatar
Date d'inscription : 27/12/2016
Messages : 128
Avatar : Matthew Daddario
Crédits : Avengedinchains

Âge du perso : 23 ans
Activité : Seed spécialisé dans l'assassinat.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t493-aiden-saroyan
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   04.02.17 18:50


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Joris


Aiden émit ce qui ressemblait à un rire mais en plus aigre. On voyait bien que Joris ne connaissait pas sa famille. « Disons que c'est une sorte de tradition auquelle il est difficile de couper. On nous embrigade dès nos premiers pas et on fait en sorte de nous faire croire qu'il n'existe rien d'autre que ça. » Aiden fit tourner son verre seulement pour y regarder le liquide bouger puis redevenir lisse, un peu comme lui autrement dit. Il avait des sursauts mais il reprenait assez vite le « droit chemin », sauf que c'était celui que la BGU lui avait désigné, pas celui de ses parents. Il savait, à minima, que le monde ne se restreignait pas à ce que ses parents lui en avaient dit quand il était enfant et que les Saroyan n'étaient vraiment pas grand-chose à côté des SEED.

« Tu n'es pas sans savoir que la BGU, le SEED, tout ça… ce n'est pas si vieux. Avant ça, il existait déjà des mercenaires sans organisation. Ma famille est spécialisée depuis toujours dans la chasse aux monstres. Le plus fort de la fratrie devient le chef de famille et les autres sont ses sous-fifres. Mon frère était désigné mais mes parents n'avaient pas confiance en la BGU, ils voulaient qu'un des enfants y soient pour les représenter. J'étais le plus faible alors j'ai été inscrit à la BGU. Ma sœur c'est un peu différent, je n'ai jamais trop su comment elle avait atterri au SOLDAT mais je pense que c'était un choix de sa part parce qu'elle n'avait pas envie de rester avec nos parents. » Aiden regarda de nouveau son téléphone d'un air distrait, songeant à sa petite sœur. « Il m'arrive d'avoir des problèmes de conscience à la BGU, plus que si j'étais resté chez mes parents je suppose, mais au moins j'ai pu me rendre compte que ma famille n'est pas si importante qu'elle le croit. Et puis, personne ne me reproche de ne pas y trouver de plaisir du moment que le travail est fait. » C'était l'un de ses problèmes principaux quand il était chez ses parents. Il n'aimait pas tuer des monstres juste pour les tuer alors qu'ils n'avaient attaqué personne. Et il passait toujours pour le rabat joie de service, le faiblard qui n'avait pas envie de se battre. A la BGU, on lui demandait des choses plus dures, mais on lui expliquait presque toujours pourquoi il devait le faire et pourquoi c'était essentiel. Or, Aiden était un cérébral : comprendre les choses l'aidait à les accepter, même si ça allait à l'encontre de son sens moral.

Le sujet passant de la vie de famille de Aiden – un peu à part, certes – à la manière dont Joris vivait, notre archer prit la peine de réfléchir à ce qu'il pouvait répondre. C'était presque une question philosophique que de se demander comment on passait de connaissances à amis car ça revenait à s'interroger sur ce qu'était l'amitié. « Je pense que c'est toi qui doit déterminer cette limite et qu'elle varie d'une personne à l'autre. Après il y a les connaissances que tu n'as pas envie de revoir et celles que tu aurais envie de revoir, c'est un premier pas vers l'amitié. En ce qui nous concerne, je suppose que si on se voyait plus fréquemment, nous pourrions être amis, mais que nous nous sommes un peu perdus de vue depuis l'époque de notre colocation. Quant à Megara, c'est encore autre chose, je ne crois pas qu'elle sache plus que toi faire la différence entre des amis et des connaissances, mais d'un point de vue extérieur, c'est la meilleure amie de ma sœur parce qu'elles sont toujours fourrées ensemble quand elles ne bossent pas. » Et elles formaient un duo assez particuliers vu de l'extérieur, à la fois complémentaires mais très différentes. Mais ce n'était pas le sujet ! « Donc, si je résume, pour moi l'amitié c'est apprécier quelqu'un et entretenir la relation. Toutefois, c'est juste la manière dont je vois ça… si tu demandais à quelqu'un d'autre, tu aurais peut-être une autre réponse. »

Et là, il y eut comme un glissement de terrain dans la conversation. Heureusement, on leur apporta les plats ce qui lui permit de garder contenance. Il rougissait un peu, surtout au niveau des oreilles, mais il ne s'expliquait pas pourquoi le naïf. « Ce… enfin ce n'est pas ce que je veux dire ! Je sais bien que Eirena n'est pas ma sœur. C'est juste que je ne veux pas qu'il y ait d’ambiguïté : il n'y a rien de… tendancieux, ou je ne sais quoi, entre Eirena et moi. Je crois que je trouve cette idée… mal. D'où la comparaison avec ma sœur. Je l'aime beaucoup, mais pas comme ça. » Ou alors il se trouvait juste de bonnes excuses en bon handicapé sentimental et obsédé du boulot qu'il est. Mais chacun choisira la version qu'il préfère.

© Field of Heroes

_________________
Victime ou coupable
La victime meurt face à un assassin. (⚡️) L'assassin, lui, meurt face au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 427
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance■■
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   06.02.17 18:50


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Aiden


Tradition ou non, il fallait tout de même être sacrément idiot pour arriver à croire qu'il n'existait que le meurtre dans ce monde. Certes, ce dernier était pourri de l'intérieur comme de l'extérieur mais heureusement, il n'y avait pas que de la violence à perte de vue. Heureusement d'ailleurs sinon cela ferait longtemps que j'aurais dit aurevoir. Peut être que comme je n'avais pas grandis dans la même ambiance qu'Aiden, je ne pouvais pas véritablement comprendre l'enjeu de son éducation. Les repas de familles avaient l'air de promettre de son côté en tout les cas. Je restai tout de même dubitatif sur ses paroles, attendant la suite. Mon interlocuteur m'expliqua qu'il faisait partie d'une longue lignée de chasseurs de monstres. Information qui m'avait fait légèrement tiqué. Manifestement, ils n'avaient pas été mis au courant qu'il y en avait dans les montagnes de Trabia. Sinon mon frère serait encore en vie. Je ne pouvais cependant pas blâmer Aiden de sa mort. Le pauvre n'y était pour rien. Déjà qu'il était visiblement victime d'une sorte de loi du plus fort dans son propre foyer. Envoyé à la BGU parce qu'il était considéré comme le plus faible, mais en même temps sa famille ne faisait pas confiance à l'école. C'était tout de même assez contradictoire.

- Ta famille est d'une logique...que je n'arrive pas à définir...Est elle stupide ou simplement sans cœur ? T'envoyer à la BGU parce que tu étais le plus faible...On est pas censé envoyer le plus fort pour représenter sa patrie ?

Je secouai la tête, dépité. Je n'avais pas fini d'en découvrir des choses sur cette planète. Plus je vieillissais moins je comprenais le fonctionnement des autres. Au moins étais je rassuré de savoir que Aiden ne prenait pas de plaisir à tuer. Le contraire serait tout de même sacrément inquiétant pour son cerveau. De toute façon à la BGU, il suffisait de faire son travail pour que le dicteur soit content. C'était principalement la raison pour laquelle je me faisais souvent disputer. Bien que je n'allai jamais en mission tout seul, comme mon collègue. Généralement, j'étais accompagné et je regardais les autres se mettre à l'œuvre. Je n'avais toujours pas compris pourquoi est ce qu'on devait se fatiguer à participer alors que on avait pas besoin de l'aide de tout le monde. C'était totalement aberrant. D'accord, on disait travail d'équipe. Mais tout même...au final j'avais bien du m'adapter à cette illogisme pour ne pas me faire virer.

- Tu vois, tu as beau avoir grandi dans un environnement de violence, ton cerveau te dicte que ce n'est pas normal de tuer autrui. Parce qu'au fond, tu n'es pas un meurtrier. Tu es un bon gars qui a été envoyé à l'abattoir par ses parents.

Cela ne me dérangeait absolument pas de parler en mal de sa famille. C'était des personnes que je ne rencontrerait sans doute jamais - et que de toute manière je n'avais pas envie de connaître. J'avais déjà le fils et la fille à la BGU. Bien que je ne savais pas grand chose de celle-ci. En vérité, je ne connaissais pas grand monde dans mon travail de mercenaire. Même les partenaires avec qui j'étais envoyé. Il n'y avait seulement que Daisuke et Nathan qui échappaient à mon ignorance. Il était donc difficile pour moi de me faire des amis. A vrai dire, j'en avais pas réellement envie ni besoin. J'étais bien plus occupé à saisir le concept plutôt que de l'appliquer. J'étais bien avancé avec les explications de Aiden. La notion d'amitié semblait varier d'une personne à l'autre. Le plus étonnant était surement aussi de savoir que mon interlocuteur avait envisagé qu'on aurait pu être amis.

- Et qu'est ce qui nous empêche d'être amis maintenant ? C'est trop tard ? Pas que je tienne à être amis avec toi mais...comme tu l'a dis, tu fais partie des personne que j'ai envie de revoir...Du moins que ça ne me dérange pas de croiser

Quant à Megara, en effet, vu qu'elle était dénié d'émotions c'était peut être compliqué pour elle de ressentir de l'attachement amicale. Peut être qu'elle avait la notion d'appréciation, simplement, vu qu'elle passait son temps avec la sœur d'Aiden.
Aiden qui semblait aussi peu avancer sur sa vie privée que moi ou Lucian. C'était tout de même mignon d'un côté, de ne pas rendre compte qu'on attirait les autres. Ce n'était pas mon problème dans ce cas là. J'étais très bien conscient de l'effet que je faisais autour de moi.

- Elle en tout les cas, elle te voit en tant qu'homme et pas en tant que faux grand frère...D'ailleurs je ne vois pas ce qu'il y a de mal là dedans...Parfois vous dites des choses vraiment aberrantes...Elle est majeur, libéré de sa tortionnaire de mère et de ce que j'ai vu c'est une femme

Terminais je en plaquant mes mains sur ma poitrine pour montrer des seins imaginaires. Bien que je n'avais aucun soucis sur le fait que deux êtres du même sexe s'aimait. Mais j'avais bien noté qu'il y avait toujours des humains idiots sur ce sujet. Et je ne souhaitais pas débattre là dessus avec Aiden.
Les plats étant enfin arrivés, je prenais mes couverts pour m'attaquer à ma pizza. Après tout si j'étais venu ici c'était parce que j'avais très faim. Paul n'étant pas chez lui tôt le soir, j'étais obligé de me nourrir moi même.

© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS



Dernière édition par Joris Wilder le 06.06.17 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 26, Spécialiste de l'assassinat
avatar
Date d'inscription : 27/12/2016
Messages : 128
Avatar : Matthew Daddario
Crédits : Avengedinchains

Âge du perso : 23 ans
Activité : Seed spécialisé dans l'assassinat.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t493-aiden-saroyan
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   13.02.17 14:37


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Joris


« Par les représenter, entends plutôt espionner pour eux. » Précisa Aiden en haussa les épaules. Ses parents étaient tout sauf des bons parents et ils n'étaient pas des saints non plus, c'était certain. « Ce que je ne fais pas d'ailleurs, j'ai plutôt profité de l'aubaine pour m'échapper de leur influence. » Si cela ne l'avait pas empêché de devenir un assassin hors pair et qu'à choisir il aurait préféré tuer des monstres, il se sentait quand même moins oppressé. A chaque fois qu'il mettait un pied chez ses parents, c'était comme si l'air venait à lui manquer… On aura beau dire, mais à la BGU, on lui laissait quand même assez d'espace pour qu'il parvienne à se remettre après chaque mission difficile. Et il se demandait toujours s'il ne pourrait pas simplement ouvertement dire qu'il n'en pouvait plus de tout ça, des cauchemars… puis revenait cette idée que, même si ce n'était pas lui qui tirait, une flèche ou une balle partirait pour remplir la mission. Et alors, il poursuivait, repensant à certains de ses collègues, comme Viviane et ses poisons, et il se disait qu'il ne pouvait décemment pas laisser tous ces gens entre les griffes des autres. Au moins, avec lui, la mort était rapide et, probablement, indolore (c'était difficile à déterminer puisqu'il n'avait jamais été tué par une flèche). Du coup, il continuait, à moitié malgré lui.

« Mes parents te diraient que je suis trop faible et trop gentil pour mon propre bien. Mais ce que certains voient comme des qualités, d'autres les perçoivent comme des défauts. C'est ce que j'ai fini par comprendre pendant mes études. » Et ça l'avait soulagé. Il avait un bon CADET et maintenant il était un bon SEED. Il avait quelques problèmes de moralité, toutefois, il était lui-même : un bon gars un peu paumé. D'ailleurs la description qu'en faisait Joris était très proche de la réalité. Il savait que c'était mal de tuer. Sauf qu'il pensait qu'il valait mieux que ce soit lui qui le fasse plutôt qu'un autre… mais ça, il n'avait pas forcément envie d'en débattre, parce que cela reviendrait à dire du mal de certains collègues et il n'aimait pas ça. Jouer les commères, très peu pour lui. Et il ne pensait pas que ce soit le truc de Joris non plus.

« Rien ne l'empêche, mais disons que j'aurais du mal à te considérer comme plus qu'une connaissance sympathique si la réciproque n'est pas vrai. En amitié, il faut une certaine dose d'échange. Enfin… je crois. J'ai de très bons et proches amis, mais je ne suis pas non plus un modèle en la matière. » Il continua à siroter son soda, le sucre lui redonnant un peu d'énergie et de peps. « Là encore, je crois que je travaille trop pour m'en faire beaucoup. Mais tu sais, quoi qu'il en soit, tout ça ne sont que des mots, rien n'empêche de se voir si on le décide. Mettre des étiquettes sur tout n'a pas forcément d'intérêt. » Après tout, ami, ce n'était jamais qu'un terme derrière lequel on mettait un peu ce qu'on voulait bien y mettre.

La preuve avec la suite de la conversation puisqu'il s'accrochait tant bien que mal à sa vision d'Eirena, à savoir son amie et presque sa protégée. Mais sûrement pas… autre chose ! Et il espérait bien que Joris se trompait sur ce que pensait la jeune femme ! Bonjour l'embarras sinon ! Il attendit que les pizzas soient devant eux pour répondre, en fait, il prit même une bouchée pour tenter de trouver les mots justes. Sauf que Joris pouvait être têtu quand il s'y mettait ! Et Aiden n'avait jamais été bien doué pour la parlotte ! « Je sais très bien que c'est une femme, ce n'est pas ça le problème. » Finit-il par dire. « Disons que j'ai l'impression d'avoir des responsabilités envers elle, alors même si elle est mignonne, s'il se passait quelque chose entre elle et moi, j'aurais l'impression d'en profiter. C'est pour ça que ce serait mal, tu vois ? En plus, je ne recherche pas ce genre de relation. Dans ma spécialité, on se fait beaucoup d'ennemis... » Et mettre en danger Eirena n'était pas une option envisageable.

© Field of Heroes

_________________
Victime ou coupable
La victime meurt face à un assassin. (⚡️) L'assassin, lui, meurt face au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 427
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance■■
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   13.02.17 22:41


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Aiden

L'espionnage avait en effet plus de sens si les Saroyan se méfiaient de la BGU. Bien qu'l y avait surement plus dangereux sur cette planète que des Seeds ou des Soldats. Comme une sorcière par exemple ? Si je devais avoir peur de quelqu'un, ça serait bien de Cydaée. Mais dans la vie réelle, je n'en avais cure. Peur de mourir ? Au contre, si je mourrais je rejoindrais mon frère qui m'attendais bien sagement là haut. Et si je restais en vie, je devais continuer de marcher sans lui. Alors franchement, pour quelle raison est ce que je devrais avoir peur.

- Donc c'est une bonne chose finalement

Concluais je rapidement. Aiden était libéré de la pression de ses parents pour celui plus libre de la BGU. Certes, il y avait du travail, et si tu le faisais mal on te disputait mais cela ne devait être rien par rapport à ce que sa famille aurait pu lui faire en cas d'insatisfaction. Je n'avais jamais eu besoin de me mettre la pression de mon côté. Dans ma vie de mannequin, mon patron c'était mon père. Et il savait comment je fonctionnais. Plus on allait me presser moins j'allai en faire. Ce n'était même pas pour embêter le monde, enfin si surement un peu. Mais j'avais surtout horreur que l'on me dise quoi faire, comme si j'étais un enfant. C'était la même chose si on me reprenait sur mes actions, des actes que j'assumais totalement d'ailleurs. Tant pis si cela ne plaisait pas. Une façon de penser qui était loin de faire l'éloge de mon entourage mais ce n'était pas comme si je cherchais à leur plaire. Je n'avais donc rien à voir avec mon interlocuteur. Le parfait Seed qui obéissait bien sagement. Mais qui manquait cruellement de laisser-aller dans sa vie.

- Si tu es trop gentil et faible, qu'est ce que je suis dans ce cas ?

Et je me moquais complètement ce que ces êtres insignifiants pouvaient penser de moi. Je les entendais suffisamment le dire entre eux ou directement en s'adressant à moi. Certains adoraient me charrier, me traiter de fillette sans savoir que si je le voulais je pourrai mettre fin à leur misérable existence. Pas sur que Kramer apprécierait que je tue ses employés.

- Le plus important c'est ce que toi tu pense de toi-même, tu t'en moque des autres, ils ne te connaissent pas, ni ta vie ni ce que tu ressens

Ce n'était pas une façon de dire à Aiden de se confier à moi. Je n'avais pas envie d'entendre ses lamentations, j'avais suffisamment à faire avec ma propre peine pour écouter celle des autres. Était ce de l'égoïsme ? Surement, c'est ce que la majorité des personnes diraient si elles étaient télépathes. Pas besoin de l'être cependant pour comprendre que je n'étais pas le genre de personne à tisser des liens. Surtout parce que je ne savais pas comment le faire. Avec Nathan, cela s'était fait naturellement. Un fil entre mage peut être. Alors que Aiden ait déclaré qu'il ne se voyait pas être mon ami, ne me touchait pas du tout. Bien que je ne saisissait pas trop son concept de l'amitié.

- Des échanges ? Il faut donner quelque chose ?...Oh je vois...j'ai prêté mon corps à Nathan contre son mouchoir. Je prête mon corps à un paysagiste en échange de son lit...Oui je suppose que l'amitié fonctionne sur ce genre de choses

Songeais je à voix haute, ne me rendant absolument pas compte du double sens que pouvait avoir mes paroles. A vrai dire, tout le monde y verrait quelque chose de pervers mais peut être pas Aiden. En tout les cas, j'y voyais plus clair à présent. Mais comme l'avait dit le brun, il n'y avait pas forcément besoin de mettre des étiquettes partout.

- Je veux simplement savoir comment cela fonctionne...avant je n'avais jamais eu à me poser la question. Mais quand on se retrouve tout seul, il faut bien apprivoiser ce qui nous entoure


Clairement, Aiden n'avait pas du tout analyser son environnement pour ne pas s'être rendu compte que la crevette blonde faisait bien plus que de l'admirer comme un grand frère. Et ses explications n'aidaient en rien à comprendre la situation de ce duo. D'abord, c'était parce qu'il la considérait comme une sœur et maintenant, c'était par rapport à des responsabilités. J'avais froncé les sourcils, arrêtant de mâcher ce que j'avais dans la bouche avant de soupirer. J'avalais ma bouchée.

- Il n'y a pas besoin d'avoir une spécialité pour avoir des ennemis...Tout le monde en a, du simple civil à Seed. Et ne te cache pas derrière des pseudos responsabilités. De ce que j'ai vu, dans un couple il y en a aussi énormément. Se protéger l'un l'autre du mal, ne pas inquiéter et faire l'amour. Tu veux faire l'amour avec Eirena ?

Demandais je sans aucune gêne, comme si je parlais de l'emmener faire du bateau. Après tout Nathan l'avait dit lui même : les humains avaient des besoins. Et jusqu'à preuve du contraire, l'homme en face de moi faisais partie de cette espèce. J'étais aussi fait de chair et de sang, mais je ne comptais pas dans le panier, tout comme Megara qui avait aussi peu d'émotions qu'une huître.

© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 26, Spécialiste de l'assassinat
avatar
Date d'inscription : 27/12/2016
Messages : 128
Avatar : Matthew Daddario
Crédits : Avengedinchains

Âge du perso : 23 ans
Activité : Seed spécialisé dans l'assassinat.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t493-aiden-saroyan
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   18.02.17 18:55


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Joris


« Oui, c'est ça. » conclut de manière définitive Aiden sur la question de ses parents. Une voie discutable mais choisie était forcément meilleure qu'une voie moralement acceptable mais contrainte. Le prix de la liberté pouvait parfois être lourd, et Aiden n'était pas SEED depuis assez longtemps pour vraiment s'en plaindre, pour le moment il avait encore passé plus de temps à être CADET et ces années-là avaient vraiment été bien. Il passait pour un peu trop sévère et limite psycho-rigide auprès de leurs camarades, mais pour ça aussi, c'était le boulot. Eirena en savait elle aussi quelque chose, être chargé du comité disciplinaire n'avait rien d'une sinécure.

« Je ne crois pas qu'on nous accole ces adjectifs pour les mêmes raisons. » Parce que bon, c'était pas pour le vexer, mais Joris n'était pas franchement quelqu'un de gentil. Il avait passé la majorité de son année en colocation avec lui à ne pas lui adresser la parole, Amy avait même cru qu'il était muet pendant une période ! Sans compter le mépris flagrant et l'auto-satisfaction qui pouvait déborder du SEED. Aiden avait bien entendu parler de la soit-disant faiblesse de Joris, mais le jeune homme savait qu'en plus d'être faux, c'était seulement un préjugé sur le physique. Or la force d'un SEED n'était pas dans sa musculature : Eirena ferait un très bon élément et pourtant physiquement on ne parierait pas sur elle. C'était toujours une erreur de juger un livre à sa couverture pour reprendre une expression de Megara qu'elle lui appliquait souvent. La brunette était en effet de ceux qui lui disaient qu'il était « trop » gentil pour son propre bien. C'est sûr, qu'elle, ce n'étaient pas les scrupules qui l'étouffaient. Non que l'on puisse le lui reprocher, elle était incapable de ressentir quoi que ce soit. Sans en arriver à ces extrémités, Aiden était assez opaque à l'opinion des autres, sauf à celle de ses parents… mauvaise habitude conservée de l'enfance. « Je ne pense pas grand-chose de moi. En même temps, j'efface ce qui me dérange, ça aide. » Référence à son utilisation abusive de la G-Force, Joris comprendrait ou non l'allusion.

« Prêter ton corps ? C'est un peu bizarre comme expression… et en ce qui me concerne, je suis dans des échanges un tout petit peu moins concret. » Il ne prêtait pas son corps lui, houlala ! Autant il n'était pas pudique pour deux sous, autant il n'aimait pas beaucoup qu'on le touche. En plus, l'expression était tendancieuse et évoquait à Aiden bien des images qu'il chassait avec vigueur, quasiment certain que Joris ne savait juste pas de quoi il parlait. Cela dit, ça restait une bonne chose d'apprendre qu'il avait des liens avec d'autres êtres humains, cela voulait dire qu'il passait moins de temps caché sous sa couette donc qu'il évoluait doucement vers un peu plus de sociabilité. Leur dîner en était sûrement un signe aussi. « J'aimerais t'aider à mieux comprendre mais je ne suis pas un spécialiste et je ne peux me reposer que sur mes propres expériences. Moi, je sais que ce qui m'importe, c'est que mes amis ne me jugent pas, en échange, je ne les juge pas non plus. » Non pas qu'il n'ait pas d'avis sur leur comportement, seulement que ça restait neutre et n'influait pas sur l'amitié et le respect qu'il éprouvait à leur égard.

La question suivante de Joris manqua de faire s'étouffer Aiden qui toussa un moment avant de reprendre son souffle pour répondre : « Quoi ?! Mais non ! Quelle idée ! » Eirena était certes mignonne mais c'était Eirena, mince à la fin ! « Je te jure tout ce que tu veux que je n'ai absolument jamais eu de pensées de ce genre concernant Eirena. Tu trouves peut-être que mes raisons pour ça ne sont pas valables mais elles n'en sont pas moins vraies. J'aime beaucoup Eirena, mais je n'ai pas du tout envie de coucher avec elle. » L'idée elle-même lui paraissait carrément étrange, il comprenait à peu près ce qui conduisait Joris à tenir de tels propos, mais tout de même, ils n'étaient pas des animaux…

Tâchant de reprendre son calme, il tenta une légère bifurcation de sujet. « D'ailleurs tu te trompes, les assassins ont naturellement plus d'ennemis que la moyenne, de même que les SEED en ont souvent plus que les civils, encore qu'en ce moment, ça se discute. » Car tout était bouleversé depuis l'examen… Et Aiden n'avait aucune idée de comment les cartes allaient être redistribuées.

© Field of Heroes

_________________
Victime ou coupable
La victime meurt face à un assassin. (⚡️) L'assassin, lui, meurt face au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 427
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance■■
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   23.02.17 21:31


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Aiden

Il y avait différentes façon de se montrer gentil et faible. Peut être bien que l'on était pas accusé par le même chemin mais je supposai que ce qui m'étais reproché c'était de ne pas me défendre lorsqu'on me chercher des problèmes. Mon manque d'initiative lors des missions y était surement aussi pour quelque chose. Et j'avais beau réfléchir, je ne voyais pas ce que l'on pouvait reprocher à Aiden. D'un point de vue autre que le mien, il pouvait représenter l'homme idéal. Le parfait gendre que toute mère voudrait marier à sa fille. Après, il était vrai que je ne connaissais pas forcément bien le Seed pour juger si c'était vrai ou non. On avait beau avoir été colocataire pendant un an, je n'avais vraiment pas eu l'envie de faire sa connaissance. On avait pas parlé beaucoup non plus. Je n'arrivais même pas à me souvenir si on avait eu véritablement une conversation. Cela dit, même aujourd'hui, il était difficile avec moi d'avoir une longue discussion. Je trouvais rapidement un désintérêt total pour la personne qui m'adressais la parole. Encore plus si le sujet était futile. Ce qui était le cas dans 99%.

- Tes parents ne savent pas de quoi il parlent. De ce que je sais, tu réussi très bien tes missions

Déclarais je. Même si au final, cela pesait sur la conscience, au moins on ne pouvait pas le réprimander de mal faire son travail. J'avais noté que la plupart des humains avaient une mauvaise opinion d'eux même. Ce qui en soit, était assez ridicule. Mieux valait s'accepter soi même que de vivre dans un déni de sa personne. Dire que l'on pensait pas grand chose de soi, revenait ainsi au même pour moi. Ce qui était intriguant, était la partie effaçable. Supprimer ce qui nous dérangeais ? De quoi parlait il ? Je fronçais les sourcils, peu certains de voir où il voulait en venir par ses paroles. Le seul moyen de supprimer des souvenirs, c'était soi de finir amnésique ou de trop utiliser sa G-Force. Aiden ne m'avait pas l'air de quelqu'un qui avait perdu la mémoire alors il ne restait plus que la seconde hypothèse.

- Tu ne devrais pas faire ça...Les souvenirs, ce sont eux qui te forment, qui font ce que tu es aujourd'hui...Si tu les effaces, tu ne sera plus Aiden...Tu ne sera plus que l'ombre de toi même...

Le réprimandais je. Si oublier était aussi simple et sans conséquence, je l'aurai fait depuis longtemps. Supprimer Cain de ma mémoire pour ne plus souffrir. Quoique, j'en aurai bien été capable de faire cela. Le retirer de ma vie, cela serait comme le tuer une deuxième fois. Et je cauchemardai suffisamment sur sa mort pour ne pas avoir en plus le subconscient qui se mette en route. Je pouvais comprendre que Aiden avait du mal à vivre avec ses actes mais il n'avait qu'à tout simplement changer de branche. Vu ses talents en assassinat, il pouvait aisément trouver une autre voie sans soucis.

- Ce n'est pas une expression...

Quelle genre d'expression cela pourrait il bien être ? Non, c'était un sens tout à fait littéral. J'autorisai Paul à me serrer dans ses bras en échange de son appartement, et j'avais réchauffé Nathan pour me faire pardonner et aussi pour le remercier. Manifestement, l'amitié ne fonctionnait pas pareil du côté de mon interlocuteur. Pas de jugement entre amis. C'était un peu loupé pour moi...Je passai ma vie à le faire. A penser si cette personne était intéressante ou non.

- Ca risque en effet d'être compliqué d'être amis alors...


La preuve, même si on était pas du tout proche. Je me permettais de le juger, alors que moi même je n'y connaissais rien, sur sa relation avec Eirena. Ma question avait manqué de le faire s'étouffer. Il me certifiait n'avoir aucune envie de faire quoique se soit avec la blondinette. J'étais bien obligé de le croire, il avait l'air sincère.

- D'accord, d'accord...On dira que c'est ton amie dans ce cas

Le concept de "petite sœur" étant vraiment trop extrême à mon sens. Aiden en avait déjà une vrai. Pourquoi se compliquer la vie ?

- Certes, mais tu ne crois pas que comparé aux civils, on est pas plus confronté à la mort ? Même de simples cadets se retrouvent dans une sale situation. Regarde Lena, elle est dans le coma depuis l'examen et les autres n'étaient pas dans le meilleur de leur forme....Et puis il suffit qu'une personne ait l'idée ridicule d'aller affronter des monstres toute seule pour finir six pieds sous terre...

Terminais je d'un ton amer. Je serrai la serviette dans ma main. La tristesse s'affichait sur mon visage en même temps qu'elle me coupait l'appétit.

© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 26, Spécialiste de l'assassinat
avatar
Date d'inscription : 27/12/2016
Messages : 128
Avatar : Matthew Daddario
Crédits : Avengedinchains

Âge du perso : 23 ans
Activité : Seed spécialisé dans l'assassinat.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t493-aiden-saroyan
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   26.02.17 18:45


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Joris


« C’est le cas. Je réussis mes missions. Mais mes parents ont une vision déformée des choses, ils vivent dans une espèce d’univers parallèle au mien dans lequel ne compte que les traditions de notre famille… et j’ai toujours eu du mal à m’y conformer. » Tuer pour le plaisir de tuer par exemple n’était vraiment à son goût, pas plus que cette manie de ramener des trophées qu’il trouvait surtout de mauvais goût. Il avait aussi toujours préféré ne pas répondre aux diverses provocations de son frère aîné quand ils étaient jeunes. A quoi bon se battre ? Pour s’entraîner, il ne disait pas, mais ce n’était pas ça que son frère cherchait… En d’autres termes, ce qu’on reprochait à Aiden c’était surtout son pacifisme. Puis, il aimait les animaux. Il n’avait pas envie d’aller chasser quand il n’y avait pas de monstres, juste pour « garder la main ». Repenser à sa famille lui fit se demander quand serait la prochaine grande réunion des Saroyan. Il espérait qu’il avait encore plusieurs semaines, voire des mois, avant d’être encore obligé de supporter leur grand messe. Encore qu’Amy – quand elle pouvait venir -, trouvait tout ça follement amusant : ils étaient tellement plus forts maintenant tous les deux grâce à cette BGU que leurs parents dénigraient.

Joris avait visiblement fait le lien avec sa G-Force. Celle-ci restait d’ailleurs bien tranquille dans un coin car son propriétaire était de toute façon bien trop fatigué pour faire appel à lui. « Je n’ai pas toujours envie d’être Aiden... » Ou, plus exactement, il n’avait pas toujours envie d’être un assassin. « Je ne contrôle pas ce qui est effacé, c’est un peu comme jouer aux dès… mais souvent c’est ce qui me permet de dormir la nuit. » Car parfois le dès tombait juste et il effaçait un de ses assassinats. Parfois, c’était un souvenir heureux qui partait, sauf que bien sûr, il ne savait pas lequel. Il ressentait juste une sorte de manque… Toutefois, il avait à chaque fois considéré que le jeu en valait la chandelle. D’ailleurs, il ne saurait vraiment dire qui était Aiden, quel était sa personnalité. Par moment, il se sentait capable de se décrire si nécessaire, et d’autres fois, il se sentait juste perdu au milieu de toutes les choses qu’il n’avait pas contrôlé dans sa vie. Sans même parlé de celle qui, assez naturellement, lui échappaient : sa relation aux autres. Joris semblait ainsi croire que toute amitié était impossible parce que l’échange ne serait pas ce que décrivait Aiden. Ce dernier envisageait les choses avec plus de mesure… mais Joris était tellement tranché. Il y avait de quoi être dérouté. Sans compter cette histoire de prêter son corps ou un truc du style qui n’était soit-disant pas une expression.

« Compliqué je ne sais pas, en même temps, je ne me demande jamais si je vais être ami avec telle ou telle personne. Ça se fait ou pas, point. Mais je ne saisis pas du tout ton histoire de prêter ton corps, tu m’expliques ? » Joris était libre de répondre ou non mais ça restait intriguant.

« C’est mon amie. » Reprit-il en insistant peut-être un peu trop lourdement sur le mot amie pour être honnête. C’est qu’il n’était pas prêt pour autre chose, simplement parce qu’il était préoccupé par sa vie quotidienne, ses missions, et n’avait jamais réfléchi au simple fait d’avoir une vie sentimentale. En un sens on pouvait considérer qu’Aiden était plutôt innocent même si c’était dans un genre bien à lui. Pourtant, même s’il était heureux que Joris lui fiche un peu la paix avec Eirena, il eut l’impression que sa pizza devenait un peu plus amère quand Joris lui parla de la mort… C’était un sujet tellement sérieux en comparaison du précédent !

« La mort frappe n’importe qui, n’importe quand et sans distinction. Être SEED, affronter des monstres, c’est juste un facteur aggravant. Mais tu devrais manger, penser à ce genre de choses, ça va juste te plomber le moral. » Sachant que lui, c’était de penser à Lena dans le coma qui le mettait mal à l’aise… il évitait tellement d’y penser ces derniers temps, c’est que ça aurait pu être Eirena à sa place… Sauf que Aiden était très doué pour occulter ce qui le gênait. Une faculté bien utile quand on faisait un métier à l’opposé de ses inclinations naturelles...

© Field of Heroes

_________________
Victime ou coupable
La victime meurt face à un assassin. (⚡️) L'assassin, lui, meurt face au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 427
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance■■
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   27.02.17 22:57


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Aiden

L'univers parallèle me parlait bien. Après j'étais moi même sur ma propre planète non ? Un extra-terrestre qui serait tombé sur la Terre, au milieu de pleins d'humains dégoûtants. J'aurai bien aimé, cela m'aurait au moins donné une explication sur le fait que je ne me sentais pas à ma place dans ce monde depuis ma naissance. Et ce sentiment était loin de disparaître au vu de ma situation au sein de la BGU. Je ne faisais jamais comme les autres, ni ce qu'il fallait pour l'être. Cette façon de faire avait fait hurler les instructeurs d'ici et de Trabia plus d'une fois. Surement parce que je ne m'étais pas caché derrière une quelconque hypocrisie en leur disant qu'ils étaient supers intelligents. Non, en fait j'avais surement dû une ou deux fois les traiter de façon gentille d'idiots. Mais ils avaient pas à se sentir vexés, vu la population cela ne se voyait pas.

- Tu vois, tes parents, c'est un peu comme nos supérieurs à la BGU pour moi. Ils ne comptent que sur la réussite maximale des missions et...j'ai du mal à m'y soumettre


Ce n'était pourtant pas faute d'essayer depuis que Kramer m'avait sermonner. Il avait été plus ou moins clair mais c'était plus fort que moi. Je restai à l'arrière et regardais les autres réfléchir ou bien se battre. Il n'y avait que lorsque j'étais envoyé pour éradiquer un nid de monstre que je prenais réellement les choses en mains. Ou que je faisais équipe avec Daisuke. Allez savoir pourquoi, celui là je l'écoutais. Surement parce qu'il avait été le meilleur ami de mon frère et que je devais donc lui obéir en quelque sorte pour ne pas me faire incendier plus tard. En tout les cas, je n'étais pas le Seed qui avait les mains les plus sales. Tuer quelqu'un était au dessus de mes compétences - et de mon esprit. Je comprenais donc que Aiden tenait à oublier tout ces morts qu'il avait engendré de ses mains. Seulement, utiliser sa G-Force était loin d'être la solution la meilleure pour cela.

- Pourquoi ? Moi je l'aime bien Aiden. Enfin, je crois...sinon je ne t'aurai pas invité à manger avec moi...

Pensais je à voix haute en fronçant les sourcils. Je n'avais de toute façon aucune raison de le détester. Il ne m'avait pas embêter durant notre colocation - contrairement à d'autres que j'avais du supporter tant bien que mal. Surtout mal en fait. Si je devais élire le meilleur colocataire de ma vie  cela serait sans nul doute Aiden, et haut la main - Paul ne comptant pas vu que je squattais.

- Justement, imagine que tous tes souvenirs joyeux te soit enlevés...tu ne sera plus qu'une âme triste et ça sera encore plus insupportable de faire ce que tu fais...De ce que j'ai entendu, un fardeau ça se partage. Alors trouve quelqu'un à qui parler de ton mal je suis persuadé que cela te fera du bien plutôt que de jouer avec ton cerveau...J'ai aucune envie que mon ancien colocataire devienne une grosse larve comme les autres

Dans un autre monde, peut être que je l'aurai supplié au nom de notre colocation d'arrêter ses conneries. Mais il ne fallait pas rêver non plus. Cela m'ennuyait juste que mon interlocuteur ne soit plus lui-même. Après si il tenait vraiment à avoir un petit pois en guise de neurone, c'était son problème. Cela ne ferait qu'un petit pois de plus dans ce vaste monde. Puis je ne pouvais pas non plus louer l'amitié vu nos regards différents sur la chose. Etre amis c'était compliqué. Voilà pourquoi je n'en avais pas beaucoup - ou que je n'arrivais pas à en avoir.

- J'ai plus de " ça ne se fera pas " alors

Rétorquais je avec un sourire forcé. C'était surement parce que je dégageais plus cette réponse de " pas moyen" lorsqu'on voulait me parler.

- Hum...j'ai fait une bêtise avec un autre Seed, qui est mon ami, et j'ai été obligé de le réchauffer pour ne pas qu'il meurt. Sa petite copine est arrivé et elle m'a disputer...On sauve les gens et voilà comment on est remercier.


M'insurgeais je en pensant à cette hystérique. Rien que de me remémorer cette scène me donnait envie de lui clouer le bec à nouveau. Heureusement qu'elle était partie de son plein gré.

- Et il y a aussi un civil, chez qui je squatte souvent pour passer la nuit. En échange de son lit je l'autorise à me faire des câlins...


Rajoutais je en sentant mes joues me chauffer en prononçant le dernier mot. Je cachais mes rougeurs dans ma serviette même si Aiden avait eu le temps de les voir.
Heureusement la conversation tournait sur mon interlocuteur et sa soit disant amitié avec Eirena. Je souriais lorsqu'il insistait sur le terme ami. Je ne désirai cependant pas plus le taquiner sur cette relation étrange. Peut être que j'aurai dû, ainsi je ne serai pas reparti dans ma tristesse en songeant à la fin de Cain. Pour le moral c'était trop tard. Exit la bonne humeur, bonjour l'ambiance.

- Ca aurais dû être moi...

Marmonnais je en jouant avec ma fourchette, écrasant la pizza. Pourquoi la mort avait elle prise le plus fort de nous deux plutôt que le plus faible ? Cain aurait été surement un meilleur Seed que moi.

© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 26, Spécialiste de l'assassinat
avatar
Date d'inscription : 27/12/2016
Messages : 128
Avatar : Matthew Daddario
Crédits : Avengedinchains

Âge du perso : 23 ans
Activité : Seed spécialisé dans l'assassinat.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t493-aiden-saroyan
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   13.03.17 9:33


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Joris


Aiden prit le temps de réfléchir à la comparaison avant de répondre. Il n’était pas vraiment impulsif comme garçon, loin de là. « J’ai un peu de mal à te suivre. » finit-il par avouer. « Cela n’a pas vraiment d’intérêt d’être SEED si réussir les missions ne t’intéresse pas. » C’était pour rester à la BGU que, en l’occurrence, Aiden obéissait même à des ordres qui le dérangeaient. Réussir était la priorité car ils étaient des mercenaires, s’ils ne menaient pas la mission à bien, ils ne seraient pas payés et en plus cela donnerait mauvaise réputation à la BGU. Même si chacun avait ses propres raisons pour devenir SEED, Aiden se demandait si celles de Joris étaient suffisantes pour qu’il le reste.

« C’est un peu difficile à expliquer. » commença-t-il à propos de l’effacement de sa mémoire et du fait qu’il ne s’appréciait pas toujours lui-même. « Je sais que j’ai des proches qui comptent sur moi… mais si je pouvais revenir en arrière en sachant tout ce que je sais maintenant, je pense que je ferais des choix différents. » Sauf que les G-Force permettaient beaucoup de choses, mais pas celle-ci : on ne pouvait pas revenir en arrière, on ne pouvait qu’avancer tant bien que mal. D’ailleurs, même quand ça ne fonctionnait pas exactement comme il le désirait (il l’avait dit, essayer d’effacer ses souvenirs était comme jouer aux dès), invoquer Bahamut Zero était assez crevant pour qu’il s’endorme, laissant de côté ses insomnies.

« En parler n’y change rien, j’ai essayé, même si je vois ce que tu veux dire. En fait, on ne dirait peut-être pas, mais je suis très lucide par rapport à ma situation… Je sais parfaitement que ce n’est pas idéal. Disons que c’est en attendant de trouver une meilleure solution. Et puis, qui sait, on me changera peut-être un jour de spécialité… » Il n’y croyait pas complètement : il n’était pas doué pour l’infiltration comme Selena, ni pour la para-magie comme Joris, il n’était pas non plus une force de combat pur comme Orwell. Son truc c’était de monter une stratégie pour attaquer sans être vu et tuer silencieusement. Autrement dit, il était parfait dans le rôle d’assassin. « Enfin, en tout cas, je n’ai pas de risque de me transformer en larve dans un avenir proche. » Rassura-t-il son ancien colocataire même s’il n’était pas certain que cela soit utile.

Après tout, il disait lui-même qu’ils n’étaient pas amis et que cela ne se ferait pas. Sur ce sujet, Aiden préféra ne pas trop s’avancer : « On verra bien. » Fut donc son unique réponse, il n’avait aucune envie d’entrer dans des débats stériles sur l’amitié alors qu’il n’y connaissait pas grand-chose lui-même. Il ne s’était jamais dit précisément : tiens cette personne est mon amie. Cela s’était toujours fait petit à petit, avec du temps et diverses rencontres, peut-être fortuites.

« Sa petite copine t’a disputé ? Mais pourquoi donc ? Si c’était pour le sauver, tu n’avais pas le choix ! » Ce que les gens étaient tatillons parfois franchement. Aiden avait l’esprit pratique alors il ne pouvait pas comprendre qu’on ne prenne pas en compte des données aussi importantes que « sa vie était en danger » dans une histoire de jalousie. Car c’était visiblement ça qui s’était passé. Quant aux autres câlins… c’était bizarre d’entendre ça dans la bouche de Joris et cela évoquait à Aiden des transactions d’un autre genre, mais il se doutait que ça ne venait même pas à l’esprit de Joris, quand bien même celui-ci ait été prompte à l’accuser de pensées impures envers Eirena. Il préféra donc éluder. « C’est tellement mieux les lits des civils ? Ou c’est que tu aimes avoir de la compagnie ? » Il ne lui avait pas laissé cette impression quand ils vivaient ensemble mais les gens changeaient avec les années.

Plus tard, l’ambiance devint lourde… Aiden était chagriné que Joris retombe dans son attitude dépressive alors qu’il avait semblé aller mieux un peu avant et qu’il avait pensé que c’était une bonne chose. « Pourquoi ? » Finit-il par demander en posant les mains sur la table d’un air sérieux. « Pourquoi est-ce que ça aurait du être toi ? » S’il n’avait pas tous les morceaux de l’histoire, il possédait assez de bribes pour savoir que là ils parlaient à nouveau de la mort et de son injustice. Ça tombait bien, il était un spécialiste de la mort. « Tu crois vraiment que quelqu’un décide ? Moi, je ne pense pas. Parce que ce serait trop cruel de croire que des entités supérieures fassent ce type de choix. Je préfère penser que c’est juste comme ça, qu’on n’y peut rien, et surtout qu’il n’y a pas de fautif. » Sauf éventuellement quand on était celui qui tirait la flèche meurtrière, mais là, ils n’étaient pas sur ce genre de problématique mais plutôt dans le syndrome du survivant : pourquoi lui et pas moi ? Et il n’y avait pas de réponse à cette question. Certains revenaient, d’autres pas. Point.

© Field of Heroes

_________________
Victime ou coupable
La victime meurt face à un assassin. (⚡️) L'assassin, lui, meurt face au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 427
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance■■
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   16.03.17 19:38


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Aiden

Loin de me vexer, le fait que Aiden n'arrivait pas à me comprendre me laissait de marbre. J'avais l'habitude de toute façon que l'on arrive pas à me suivre. Difficile avec un cerveau aussi développé que le mien. Mais que pouvais je y faire ? Pas grand chose. Je devais surtout faire preuve de patience pour expliquer tranquillement mon fonctionnement. A vrai dire, je n'étais même pas Seed pour moi à la base. Il n'y avait donc aucun intérêt propre. Personne ne le savait que j'étais là à cause de mon jumeau, à part Daisuke parce qu'il avait été son meilleur ami.

- Je ne vois simplement pas l'intérêt de m'user sur le terrain si l'on a pas besoin de mes compétences


En général de toute façon, je n'avais d'attrait pour pas grand chose. A part le dessin. Mais je n'avais pas envie de me lancer dans l'art pour gagner de l'argent. C'était mon passe temps, ma porte vers l'oubli. Contrairement à Aiden, j'avais trouver un moyen beaucoup moins barbare pour me débarrasser de mes sombres pensées. Certes, ce n'était que temporaire mais cela me faisait du bien.

- Je pense que l'on est tous ainsi, les "si j'avais su" sont nombreux...Mais il est trop tard maintenant

Cela voulait il dire que Aiden regrettait d'avoir tuer tous ces gens ? Ce n'était pas comme si on l'avait obligé. Il aurait pu refuser en prétextant que la folie le guettait à force d'enlever des vies. Il y avait pleins de façons de mettre fin à son calvaire mais certainement pas en utilisant sa G-Force. Il ne me viendrait jamais à l'esprit de faire cela avec Exodus. Depuis qu'il était avec moi, je ne l'avais jamais invoqué. Pourquoi faire ? La paramagie et mon cerveau avaient toujours été suffisant jusqu'à maintenant. Alors si je pouvais proposer des idées à mon interlocuteur pour soulager sa conscience, je n'allai pas le priver de mes services. C'était en somme assez rare que j'aide de mon propre chef. Au moins le Seed était au courant que ce qu'il faisait était mal pour lui.

- Si parler n'a pas aidé, peut être que tu devrais l'exprimer autrement ? Par exemple moi je dessine.


Je pouvais aussi chanter, jouer d'un instrument ou tout simplement écouter de la musique semblable à mon humeur. Rien de très joyeux donc. En même temps, mes œuvres artistiques n'étaient pas non le bonheur incarné. Vu que je ne respirais aucunement la joie de vivre.

- Si tu continue à bien tuer les gens, je ne vois pas pourquoi il te changerait de spécialité...Tu devrais toi même en faire la demande avant de devenir fou

Car c'était ce qui allait arriver, si déjà là, il freinait des pieds pour remplir ses contrats. Aiden était un Seed doué et au vu des qualités qu'il fallait pour être un assassin, il pouvait aisément basculer dans l'espionnage ou dans l'infiltration. Mais pour cela, mon ancien colocataire devait ne plus penser à sa famille de tueur sanguinaire et songer plus à lui même.
Mettre un point d'honneur à penser à soi même plutôt qu'aux autres. C'était ma philosophie et je m'en portais très bien. De toute façon le nombre de personnes pour qui je devrais m'inquiéter se comptait sur les doigts de la main. Et à la vue des rencontres que je faisais par le biais de mes propres contacts, l'envie d'allonger mon carnet d'adresse était très loin de venir, ou de naître tout simplement. Au moins Aiden était aussi étonné que moi sur la manière dont Serenity m'avait traité alors que j'avais sauvé la vie de son petit ami - après l'avoir menacé.

- Je crois que ça a un rapport avec son ex qui l'a trompé devant ses yeux. Je t'avouerai que son babillage était plutôt assez long et pas intéressant. En tous les cas, elle n'apprécie pas ma relation avec son copain alors qu'il n'y a rien entre nous deux. Même si il m'a avoué que je lui plaisait, on est juste amis


Expliquais je en haussant légèrement les épaules. Je n'y pouvais rien si cette femme était une hystérique jalouse. Elle n'avait qu'à pas être en couple avec un ancien dragueur si elle n'était pas capable de vaincre sa peur de se faire tromper à nouveau. Surtout que je ne voyais pas du tout Nathan lui faire ce genre de chose. Vu comment, il m'avait parlé d'elle, j'avais perçu qu'il était vraiment amoureux de la médecin.

- Haha.


Un faux rire s'échappait de mes lèvres. Moi, aimer avoir de la compagnie ? Aiden devait bien savoir que c'était bien la dernière chose que j'appréciais. Et puis certes, Paul n'était pas de mauvaise compagnie mais il ne m'avait pas non plus laissé le choix en s'imposant de lui même dans ma vie. C'était une vraie glue. Une glue attachante.

- Ni l'un ni l'autre. Tu le sais déjà, je ne me mêle pas aux autres. Sortir de la BGU, me permet de respirer. A ses yeux je ne suis pas un Seed mais un mannequin


Même si à mon avis il y avait nombreux de mes collègues qui ne me voyaient pas comme un mercenaire. Je n'avais pas cherché à ce qu'ils me respectent en tant que telle. J'entendais suffisamment des "princesses" lors de mes déplacements dans les couloirs que j'en étais persuadé.

J'étais reparti dans mes pensées sombres. Jusqu'à maintenant j'avais réussi à chasser les nuages noirs de mon esprit en discutant avec Aiden. Mais ce dernier était un expert en mort. Alors forcément, Cain était obligé de venir pointer le bout de son âme dans ma tête. Je ne m'attendais pas à ce que mon interlocuteur comprenne mes paroles. Je fronçais les sourcils en l'entendant déclarer qu'il n'y avait pas de coupable. En gros pour lui, c'était ainsi et il fallait s'y faire. Il avait un esprit si petit. Pour une personne qui tuait sans demander son reste je supposais que c'était normal de penser ainsi.

- Pas de fautif ? Ce monde est responsable de sa mort ! Il est incapable de bien s'entendre. Les humains sont obligés de s'entretuer plutôt que d'utiliser le peu de cervelles en leur possession ! Voilà pourquoi il n'y a pas la paix et que les gardens ont été créés ! Voilà pourquoi il a voulu devenir un Seed en les croisant ! Voilà pourquoi il s'est fait tuer en allant s'entrainer tout seul ! Alors ne me dis pas que c'est juste comme ça ! Vous êtes les premiers responsables !!


J'avais haussé la voix au fur et à mesure de mes paroles, la tristesse et la colère prenant le pas sur mes émotions. Je sentais mes yeux s'embuer de larmes et je me levais brusquement pour aller me cacher dans les toilettes. Comment avait il pu sortir une chose pareille ? Considérer la vie de Cain comme...rien. Il ne le connaissais pas, sinon il n'aurait jamais sorti une énormité aussi grosse. Je tournais en rond dans les toilettes. La colère me rongeait et je n'arrivais pas à me calmer tout seul. J'avais besoin de Paul. Mais il n'était pas là. Je devais faire quelque chose. J'attrapais la poubelle et la lançais contre les miroirs, qui ne faisait que raviver la douleur en moi à chaque fois que j'y posais mon regard. Le boucan devait surement avoir dû alerter le personnel du restaurant mais je n'en avais que faire. Et il valait mieux pour eux ne pas franchir cette porte.

© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 26, Spécialiste de l'assassinat
avatar
Date d'inscription : 27/12/2016
Messages : 128
Avatar : Matthew Daddario
Crédits : Avengedinchains

Âge du perso : 23 ans
Activité : Seed spécialisé dans l'assassinat.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t493-aiden-saroyan
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   23.03.17 16:32


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Joris


« Je suis pourtant certain qu’on a souvent besoin de tes compétences. » Remarqua Aiden vu que Joris était un très bon spécialiste de la para-magie et que c’était une qualité importante, que tout le monde ne possédait pas. Mais bon, peu importait dans le fond, Joris n’avait de compte à rendre qu’à leurs supérieurs, tant que pour eux ça allait, ça allait aussi pour Aiden. Il avait beau se prendre la tête sur lui-même, avec les autres, il n’était pas compliqué. Et en parlant de ses propres démons, il savait bien qu’avec des « si » on referait le monde, il restait dur d’éviter les regrets. Et il en avait un lourd panier, ainsi qu’aucune solution. Refiler le sale boulot ne suffirait jamais. Et savoir qu’il ne tuait que des salopards n’aidait pas beaucoup… même si parfois, en lisant les dossiers de ses cibles, il devait bien admettre que le monde se porterait bien mieux sans eux.

« Oui… Je pense que je manque de loisir. » Non ? Tu crois ? Pas possible ! Blague à part, Aiden ne s’était jamais posé la question avant, mais il semblait évident qu’il ne pouvait pas vivre uniquement avec son travail et la BGU en général en tête. C’était peut-être une partie du cercle vicieux dans lequel il était enfermé : il avait une vision étriquée de la vie, surtout de la sienne.

« Peut-être… j’y réfléchirai. » Ce qui ne voulait pas dire qu’il allait le faire, mais y réfléchir était déjà pas mal. De toute manière, il lui fallait toujours beaucoup de temps pour prendre des décisions car il devait toujours peser le pour et le contre, alors il n’était pas prêt d’arrêter d’être assassin car il allait tergiverser un moment sur la question. Puis c’était bien beau de dire qu’on voulait faire autre chose, mais c’était quand même mieux vu quand on savait quoi.

Joris lui expliqua un peu plus tard les histoires qu’il avait avec ses amis et surtout la partie corporelle de la relation. Aiden était à 100 % d’accord avec son ancien colocataire pour ce qui était de la jalousie de la jeune femme : ce n’était pas très sain, même pour elle, et ça devait être agaçant pour l’entourage de son copain. « Je vois. C’est dommage de toujours voir le mal partout. » Et ça ne rendait pas heureux. Aiden ne se voyait pas être en couple prochainement parce que c’est un sous doué mais il savait qu’il essaierait toujours de se montrer raisonnable niveau jalousie, parce que la confiance était la base de toute relation, y compris amicale d’ailleurs. Douter de ses proches tout le temps, ce devait être épuisant…

Quant à l’autre ami de Joris (même s’il ne l’avait pas vraiment désigné comme ça), le civil, Aiden ne fut pas étonné qu’il pense que son collègue n’était pas SEED. Il n’en dégageait pas l’aura, et en plus il était vraiment mannequin à ses heures perdues. « C’est pas tout à fait faux en même temps, tu fais du mannequinat. Mais personne ne te cherche jamais pour une mission urgente quand tu ne rentres pas ? » car la plupart des SEEDs vivaient à la BGU, sauf ceux qui avaient une famille, mais ils vivaient à proximité et le directeur était au courant, il pouvait quand même les joindre n’importe quand. Joris semblait plutôt faire dans ce qui aurait été une fugue s’il avait été mineur.

Évidemment, Aiden n’avait jamais pensé que la vie du frère de Joris ne valait rien (il avait juste dit qu’on ne pouvait rien face à la mort), mais ça, c’était autre chose. Pour ce que son ancien colocataire disait, c’était l’histoire du fautif ou pas fautif qui le mettait en colère… Ce qui restait assez abstrait pour l’archer, en partie parce qu’il n’avait pas toute l’histoire, juste des bribes, comme un puzzle dont il manquerait des pièces.

Il laissa Joris partir aux toilettes après sa diatribe et se leva calmement quand il entendit le bruit du miroir brisé. « Ne vous inquiétez pas, ça va aller. » Dit-il avec douceur aux employés, un peu apeurés par le comportement de leur client. « Joris, c’est moi. » Dit-il en restant derrière la porte, pas par crainte de devoir se battre avec Joris (même si ce serait gênant dans un lieu publique…), mais parce qu’il pensait que cette porte était une représentation physique de l’état psychologique de Joris. Il fallait qu’il l’ouvre de lui-même, sinon ça n’aurait aucun sens, Joris en sortirait dans le même état qu’il y était entré, peut-être même pire car il se sentirait agressé. « Ecoute-moi. Je ne connais pas toute l’histoire, tu ne m’as jamais vraiment raconté ce qui s’était passé, mais je suis certain d’une chose : tu penses comme moi, tu le formules seulement autrement. Tu peux en vouloir au monde entier, tu peux en vouloir à la mort elle-même, ça ne te fournira pas ce fautif sur qui tu pourrais épancher ta colère et ton chagrin. Si tout le monde est responsable, alors personne ne l’est. C’est douloureux, c’est horrible, c’est affreux même, car on est impuissant face à la mort, face à ce qui la provoque… Mais tu l’as dit toi-même tout à l’heure, il est toujours trop tard quand vient le moment des « si j’avais su ». Moi, je cherche encore le moyen d’arrêter ces conflits dont tu parles, c’est la seule chose qui me rend fier d’être SEED. Si tu penses vraiment que c’est ce monde le fautif… alors trouve le moyen de le changer… » Il faillit ajouter que balancer des trucs sur les murs ne faisaient guère avancer les choses mais ça manquait un peu de tact alors il s’abstint, avec un peu de chance, Joris finirait pas s’en rendre compte tout seul.

« Sors de là Joris. Je ne suis pas ton ennemi. » Conclut-il simplement en espérant que son intervention n’allait pas pousser Joris à enflammer la baraque. Il s’imaginait déjà dans le bureau de Kramer à devoir expliquer comment la situation avait dégénéré… sans avoir la moindre idée, justement, de comment c’était arrivé.

© Field of Heroes

_________________
Victime ou coupable
La victime meurt face à un assassin. (⚡️) L'assassin, lui, meurt face au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste de la flemme
avatar
Date d'inscription : 15/10/2016
Messages : 427
Avatar : Kim JaeJoong
Crédits : Moony

Âge du perso : 24 ans ( 31 octobre)
Activité : Seed spécialisé en magie/ Mannequin
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■■■
resistance■■
esquive■■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t391-joris-quelque-chose-en-
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   25.03.17 21:13


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Aiden

On avait toujours besoin d'un mage près de soi, c'était logique. Il y en avait pas beaucoup au sein de la BGU de ce que j'avais remarqué. Des touches à tout oui, mais qui s'exprimait clairement dans la paramagie, cela ne courait pas les couloirs. Ce n'était pas pour autant que je comptais me laisser exploiter simplement parce qu'on était une spécialisation assez restreinte en effectif. Alors surement que plus du fait qu'on avait pas spécialement besoin de mon assistance en mission, c'était plus que je n'avais pas envie de m'y mettre. Bien sur, si il y avait urgence je levais le petit doigt mais, il était vrai qu'en général je restais en retrait. Après sur le chemin du retour on me disputait parce que je n'avais rien fichu. Je me contentais alors d'hausser les épaules et de les ignorer pour le temps qu'il me restait à devoir supporter leurs jérémiades.
Heureusement, d'un autre côté il y avait les missions avec Daisuke, qui me permettait de remonter mon niveau de Seed. Et aussi les petites visites chez les monstres, que je me faisais un plaisir de faire disparaître de la surface.

- Je ne vais pas cacher le fait que je ne répond pas au maximum des besoins que l'on me demande...Toi aussi tu râlera après moi si un jour on se retrouve ensemble sur le terrain

Et contrairement à d'autres choses de mon passé, je ne regrettais pas ma façon d'agir. Qui pouvait s'apparenter à de la flemme ou à de la lâcheté pour certains. Je n'avais pas cette adrénaline que je pouvais entendre parfois de la bouche de mes camarades. Je me sentais comme un spectateur qui faisait partie du décor. Peut être que j'aurai du finir artiste.

- Clairement. Ta vie c'est un peu métro, boulot, dodo. Tu ne savais même pas que l'on pouvait manger à l'extérieur de la BGU.

Lui rappelais je avec un léger sourire moqueur. Comment est ce que l'on pouvait s'imaginer être interdit de sortie ? En plus si cela aurait été le cas, j'aurai brisé cette règle des milliers fois depuis le temps que j'étais ici. Bon en tout les cas, Aiden comptait au moins réfléchir sur sa situation. Mensonge ou non, je voulais quand même croire que mon ancien colocataire n'était pas stupide. Il y avait déjà suffisamment d'abrutis. Dont certains que j'aurais préféré ne pas croiser. Comme la petite amie de Nathan. Je partageais ma première rencontre avec elle sans aucune pudeur. Me fichant royalement de savoir si sa vie privée devait rester secrète ou non.

- Je n'y connais rien, mais pour moi c'est un manque flagrant de confiance envers son petit ami.

Serenity devait surement être aussi légèrement paranoïaque. Elle voyait le mal partout, comme le disait si bien Aiden.

- Rassure toi, je m'assure qu'on a pas besoin de mes services avant de partir. Généralement de toute façon c'est juste pour dormir que je ne suis pas là. Paul travaille toute la journée

Il travaillait même trop, mais ça je le gardais pour moi. Et puis je n'allai pas m'amuser à l'attendre toute la journée chez lui. Surtout qu'il n'y avait pas grand chose à faire dans son appartement.

La conversation avait pris une autre ampleur et je m'étais réfugié dans les toilettes. D'une part parce que je n'avais pas envie que Aiden me voit dans cet état, et de deux pour me calmer. La deuxième partie était plus dur, même après avoir jeté une poubelle je ne me sentais pas vraiment mieux. J'avais fini par me laisser glisser contre un mur pour me retrouver assis par terre. Je pleurais silencieusement, la voix du Seed m'arrivant à travers la porte. Je savais bien qu'il n'avait pas voulu me blesser. Je ne lui avais jamais raconté ce qui était arrivé à Cain. La raison de mon mutisme quand on avait dû partager une chambre. Je cherchais un coupable mais en vérité il n'y en avait qu'un seul, et c'était moi. Paul m'avais déjà dit que ce n'était pas ma faute, mais pourtant j'avais toujours cette culpabilité au fond de moi. Cette envie d'aller crier sur cet autre moi qui était partie se recoucher plutôt que d'aller accompagner son frère. Au moins on serait mort tous les deux, ensemble. Je ne souffrirais pas autant actuellement. Tout ce que je pouvais faire, c'était surement de continuer à faire ce que Cain aurait voulu être. Un fier Seed. Un homme qui protégerai les plus faibles. Mais dans un monde où la guerre était aussi dominante, était ce seulement possible ? Il me désespérait tellement.

Je reniflais une dernière fois avant de me relever, essuyant mes joues avec la manche de mon pull. Je prenais une inspiration et ouvrait la porte, fixant Aiden de mes yeux rougies par mes larmes.

- Je le sais, que tu n'es pas mon ennemi...

Ma main lâchait la poignée de la porte que j'avais continué de tenir pour rejoindre sa jumelle. Je baissais la tête, prenant un air gêné avant de rajouter.

- Je suis désolé de m'être emporté...

Ce n'était pas mon genre de réagir aussi violemment. D'habitude je réussissais à prendre sur moi sans aucun problème. Mais en y réfléchissant depuis que j'avais rencontré Paul, je n'avais plus eu besoin de le faire. Puisqu'il était là pour me consoler. Seulement, le paysagiste n'était pas vingt quatre sur vingt quatre avec moi. Il allait falloir que je reforme ma bulle de sécurité si je ne voulais pas attirer l'attention et me mettre stupidement dans des mauvaises situations. Celle-ci en faisais partie. D'ailleurs la patronne nous avait rejoint. Mon visage avait repris sa froideur naturel en la voyant.

- Messieurs je vous pris de bien vouloir quitter cet établissement. Vos problèmes font fuir la clientèle

J'haussai un sourcil, me retenant de lui rétorquer que l'on était les seuls clients actuellement. Mais soit, j'admettais mes torts.

- Désolé pour le tapage

Etant donné que l'on avait tout de même mangé, je payais notre repas et laissait l'adresse de Paul pour la facture des réparations. Comme il n'était pas homme à poser des questions, c'était devenu ma deuxième adresse pour les trucs personnels. Après m'être excusé une dernière fois, je quittais le restaurant, légèrement soulagé de laisser derrière moi ce dérapage. J'avais besoin de décompresser un peu, et ça serait aussi l'occasion pour Aiden de se vider l'esprit.

- J'ai envie de me baigner, tu sais nager ?

Je savais qu'on était en plein mois de Novembre et ce que ce n'était pas vraiment l'Eté mais pour moi ici, il faisait toujours chaud comparé au pays duquel je venais. Aiden pouvait donc trouver cette idée totalement saugrenue mais pour moi elle ne l'était pas du tout.

© Field of Heroes

_________________
SNOWHITE ✽ PRINCESS

Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 26, Spécialiste de l'assassinat
avatar
Date d'inscription : 27/12/2016
Messages : 128
Avatar : Matthew Daddario
Crédits : Avengedinchains

Âge du perso : 23 ans
Activité : Seed spécialisé dans l'assassinat.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t493-aiden-saroyan
MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   09.04.17 16:56


Hard work is simply the refuge
of people who have nothing to do


Feat. Joris


Il était probable que Aiden risquait de râler une fois sur le terrain avec Joris si celui-ci traînait trop de pieds, mais il supposait connaître juste assez son camarade pour pouvoir lui demander gentiment de faire des efforts plutôt que d’être désagréable. Il espérait aussi que Joris utiliserait plus volontiers ses sorts de soutien avec lui qu’avec des étrangers car ils n’étaient peut-être pas amis, mais ils avaient quand même vécu une année entière ensemble. « Plutôt que de râler, je pense que je te demanderai d’être au moins partageur avec moi. » Aiden ponctua sa phrase d’un de ses rares sourires qui pouvaient faire tomber les filles (heureusement pour une certaine petite blonde, il souriait rarement).

Le jeune archer ne releva pas la mention de son ignorance quant aux règles de la BGU. Le fait étant que ce n’était pas vraiment qu’il ne le savait pas, c’était plutôt qu’il n’avait jamais pris le temps d’y réfléchir… alors qu’il semblait évident que la BGU ne les tenait pas prisonniers. Quant à la fameuse petite amie de l’ami de Joris c’est bon vous avez suivi?, Aiden songea que c’était sûrement autre chose : « Je crois que c’est surtout un manque flagrant de confiance en elle-même. Mais ce doit être pesant d’avoir à le supporter. » Y compris pour Joris qui avait subi ses vindictes. Il ne savait pas de qui il s’agissait, mais Aiden commençait à forger un à priori assez négatif envers cette personne.

Quant aux sorties nocturnes de son ancien colocataire, il était plus prudent et sérieux qu’il n’en avait l’air puisqu’il ne faisait pas ça n’importe comment. C’était bon de l’entendre. Aiden n’avait jamais cru que Joris était réellement un incapable ou quelqu’un de fragile, il le voyait plutôt comme quelqu’un qui cachait ses capacités réelles parce que c’était plus facile de continuer à gandouiller comme ça. Même si les pontes de la BGU n’étaient sûrement pas ses dupes. Ils étaient plus attentifs que ça, pour le meilleur comme pour le pire.

La situation en vint pourtant à se compliquer et Joris lui fit une crise qui, pour Aiden, était quasiment incompréhensible. Toutefois, il n’était pas du genre à laisser quelqu’un dans la détresse, encore moins quelqu’un avec qui il avait partagé une chambre une année entière, alors il lui avait tenu son petit discours à travers la porte close. Il sentit un grand soulagement à la voir s’ouvrir sur un Joris presque penaud et il en voulut au personnel du restaurant de leur demander de partir avant qu’il ait pu reprendre son calme. Aiden posa une main protectrice sur l’épaule de son camarade et fusilla du regard la patronne : « Visiblement ça ne vous arrive jamais de perdre le contrôle. Mais ne vous inquiétez pas, nous n’allons pas déranger plus longtemps vos clients invisibles. » Et il suivit Joris sans un regard en arrière. S’il l’avait fait, il aurait remarqué une pointe de peur chez ces civils qui lui était maintenant liée : Aiden pouvait être effrayant quand la lumière disparaissait de ses prunelles.

« Oui, je sais nager. » Répondit-il d’un ton neutre, encore agacé que la soirée se soit terminée ainsi. Encore que du coup elle ne soit pas vraiment finie s’ils la prolongeaient ailleurs. Comme il avait à peu près deviné ce que Joris voulait faire, il précisa tout de même d’un air plus détendu : « Mais je suis moins résistant que toi au froid. » Même s’il en était capable quand même vu qu’il devait être capable de se battre même dans des conditions difficiles, voire extrêmes. Quoiqu’il en soit, qu’il se décide à nager ou non, cela ne coûtait rien de continuer à accompagner Joris.

© Field of Heroes

_________________
Victime ou coupable
La victime meurt face à un assassin. (⚡️) L'assassin, lui, meurt face au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hard work is simply the refuge of people who have nothing to do.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Won't work with WPA!
» People - Blog Wargame News
» DAPHNÉ ♠ People always leave
» [Tuto]Danmakufu ph3 β1.[Work In Progress]
» WORK IN PROGRESS : TITAN WARLORD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Field of Heroes :: Have A Break :: Notre Histoire :: Chapitre 4 : Esthar et la tentative d'assassinat-