AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans la position de demoiselle en détresse !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 542
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Mad Hattress

Âge du perso : 26 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Dans la position de demoiselle en détresse !   29.12.16 11:54


Dans la position de la demoiselle en détresse !


TOPIC LIBRE


Si Sithmaith n'était pas aussi bête qu'elle voulait bien le faire croire, en revanche, il lui fallait généralement beaucoup de temps avant de prendre une décision. Elle avait toujours besoin de peser le pour et le contre, de réfléchir aux tenants et aux aboutissants. C'est pourquoi, pendant que d'autres géraient des cataclysmes géopolitiques, Sithmaith n'en était qu'à décider ce qu'elle allait faire avec ses deux autres amants réguliers maintenant qu'elle s'était rendue à l'évidence face à ses sentiments pour Sun. Si les histoires d'un soir avec des hommes (ou des femmes) qu'elle ne reverrait pas par la suite passaient encore, elle ne se voyait plus coucher avec Ethan et Riley. Elle avait la sensation que ce ne serait pas correct, un peu comme si elle faisait du favoritisme.

La question avait été rapidement réglée pour Ethan, elle le connaissait depuis sa naissance et était parfaitement capable d'avoir avec lui une relation simplement amicale. Ce serait peut-être bizarre au début, mais Ethan était du genre compréhensif. Restait Riley… Qui était justement pour quelques jours à la BGU et qui lui avait donné rendez-vous en ville. Elle n'avait jamais été aussi stressée avant de voir son amant – avec qui elle s'entendait plutôt bien normalement -. Elle ne savait pas s'il avait entendu parler de la rumeur de sa soit-disant relation avec Sun vu qu'elle avait déjà plusieurs semaines et que la machine à ragot passait rapidement à autre chose, mais dans tous les cas, elle allait devoir lui parler et elle sentait que ça n'allait pas être simple.

« Vous, les humains, vous vous inquiétez vraiment pour des choses très simples. Est-ce que les relations charnelles sont si importantes que ça ? » Adrammelech avait observé les préparatifs d'un œil critique. Il n'aimait pas plus Riley que Sun. En fait, seul Ethan trouvait grâce à ses yeux parce qu'il avait une bonne influence sur Sithmaith et ses pulsions auto-destructrices. En plus, il n'était jamais dans leurs pattes comme il n'était pas SEED. Une qualité non négligeable pour le gardien qui se découvrait ses légères tendances à la surprotection (peut-être parce que son invocatrice avait un peu trop souvent finie gravement blessée ces derniers mois…). « Et bien… je pratique un peu en dilettante, mais oui, c'est plutôt important pour les êtres humains. C'est comme ça qu'on se reproduit tu sais ? » Adrammelech sembla peser cette information qu'il connaissait mais avait oublié en raison de trivialité. « Mais je te vois souvent avec des hommes, et tu ne t'es toujours pas reproduite, n'est-ce pas ? » Sithmaith soupira alors qu'elle marchait en direction du point de rendez-vous, habillée très sobrement pour une fois. Un jean, un pull rouge, une veste grise avec une capuche qu'elle n'avait pas mise car elle avait mis un chapeau d'hiver, un genre de version améliorée du bonnet. « Je ne suis pas sûre d'avoir envie d'avoir cette conversation avec toi, mais grosso modo, moi je fais ça juste pour m'amuser, ce qui n'enlève pas le côté relativement important que ça a pour l'être humain en général. Et le fait que je ne puisse pas continuer avec Riley. Ce serait trop suspect si je ne couchais qu'avec Sun, mais Riley… il n'est pas n'importe qui pour moi… je ne peux pas lui mentir. » Adrammelech resta septique mais renonça, considérant non sans mépris que c'était un truc d'humain. Encore une de leur bizarrerie.

Sithmaith n'avait aucune intention de détromper Adrammelech, et elle entra dans le café après une grande inspiration. Elle savait que ses problèmes de cœur ennuyait profondément sa G-Force. Cela bouleversait leur quotidien, Adrammelech se faisait aussi du soucis. Mais tout bien pesé, tout le monde autour d'elle s'inquiétait, elle avait parfois l'impression d'être la seule à ne pas avoir la sensation qu'elle allait mourir prochainement : elle était quand même plus forte que ça, mince à la fin !

Elle se dirigea vers la table de Riley qui était déjà installé. Elle lui fit une bise sur la joue et fut étonnée par sa froideur mais elle s'assit sans faire de commentaire. Elle se dit qu'elle allait parler une fois son manteau enlevé : il ne lui en laissa pas le temps ! « Tu sors avec Nanoo ? » Wah ! Alors, ça, c'était de l'entrée en matière choc ! En même temps, elle se doutait bien que ça viendrait sur le tapis à un moment ou à un autre. Elle remarqua la crispation de la mâchoire de Riley. Ça sentait le roussi. Pour elle. Pour les civils autour aussi peut-être. Pourquoi Riley avait-il choisi un lieu public si c'était de ça qu'il voulait parler ?! « J'en ai un peu marre que tout le monde me pose cette question. » rétorqua-t-elle sèchement en pensant fortement à Viviane. « Et non. Je ne sors pas avec l'instructeur Nanoo. » Si sa vie était aussi simple, ça se saurait.

« Pourquoi est-ce que je n'ai eu aucune nouvelle alors ? Il paraît que tu es rentrée blessée d'une grosse mission et je l'ai appris par hasard en demandant ce que tu devenais ! » Et merde… Pas lui aussi quand même ? Il y avait un peu d'écho là, elle avait eu le même genre de conversation avec Sun. Sauf que ça avait abouti à un résultat somme toute satisfaisant – à part son cœur brisé au passage évidemment -, elle doutait que ça se passe aussi bien, là. « Honnêtement ? J'avais besoin de prendre du recul. Je ne sors pas avec l'ins… avec Sun. Mais… » Elle passa la main dans ses cheveux, mal à l'aise. « Je suis amoureuse de lui. » Riley était la troisième personne à qui elle le disait après Ethan et Eirena. Il allait falloir qu'elle s'arrête à trois, sinon Sun serait le seul à ne pas être au courant dans tout Balamb.

Cette réflexion, somme toute anodine, fut interrompue par la violence du coup de poing que Riley donna dans la table. Ok. Il le prenait pas bien. Elle ne savait pas totalement pourquoi (il avait une longueur d'avance sur elle et était déjà passé à la partie où elle ne coucherait plus avec lui?), mais Riley était en pétard. Il attrapa son bras et le serra, fort, lui faisant mal. Elle regarda une nouvelle fois autour d'elle : il fallait qu'elle calme le jeu, il y avait trop de monde autour d'eux. Cela ne pouvait pas tourner à la bagarre. « Tu me fais mal. » Énonça-t-elle calmement, sentant néanmoins la moutarde lui monter légèrement au nez. Elle n'aimait pas beaucoup qu'on la maltraite sans pouvoir se défendre. « Je n'accepterai pas ça, Sith. » Aucun rapport. Riley était visiblement en train de lui piquer une crise. Il allait vraiment falloir que les hommes de sa vie arrête de faire ça. Elle en avait marre de devoir toujours calmer le jeu. Et, surtout, de ne jamais rien comprendre de leur réaction.

Il serra son bras plus fort, elle grimaça, il voulait le lui casser ou quoi ? « Moi j'ai un peu de mal à accepter que tu sois en train de me broyer le bras. Du coup c'est un peu kifkif tu vois. » Il se leva et la releva de force, la secoua. Il voulait visiblement dire quelque chose… mais était tellement furieux qu'il n'y parvenait pas. S'ils avaient été dehors, elle lui aurait envoyé un bon coup de pied pour qu'il la lâche, mais elle risquait de casser quelque chose. Ou quelqu'un. Son bras ou le personnel du café : il fallait choisir. « Lâche-moi Riley ! Bon sang tu me fais mal ! » Dit-elle un peu plus fort. Par tous les gardiens, pourquoi est-ce que ça ne pouvait jamais bien se passer pour elle ?! Elle n'avait pourtant les habitudes d'une demoiselle en détresse… et pourtant… elle était bel et bien dans le pétrin.

© Field of Heroes

_________________
Deux reflets dans la glace
Délicate ou sensible, délicieuse ou tenace, Arrogante et fragile, Il y a toujours quoi qu'on dise deux reflets dans la glace. (⚡) Sithmaith Erin Weston Orwell


• Miss FOH •
   • Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SOLDAT
avatar
Date d'inscription : 13/02/2016
Messages : 284
Avatar : Matt Lanter
Crédits : Moony

Âge du perso : 25 ans
Activité : Pousse toi je suis du SOLDAT
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la position de demoiselle en détresse !   06.01.17 21:27


Dans la position de la demoiselle en détresse !


Stupeur et tremblements, la guerre était à nos portes. Si la perspective semblait en effrayer plus d’un, ce sentiment m’était par définition inconnu. Oh bien sûr je n’appréciais pas forcément le nouvel équilibre des forces. Mais l’ancien non plus ne me plaisait pas. La sorcière, aussi puissante soit elle, ne me faisait pas peur. Elle tomberait le moment venu comme Adel avant elle. Le tout était qu’elle le fasse en emportant le moins possibles d’innocents avec elle.  

Fang, bien sûr était sur des charbons ardents. Il avait voulu profiter du chaos régnant à Timber suite à l’assassinat de Deling. Discrètement bien sûr, il n’était pas du genre à griller sa couverture de simple tenancier d’un club louche. Mais son groupe avait tenté de prendre des mesures. Seulement il avait trouvé plus malin que lui cette fois. La sorcière avait ses monstres et des alliés de poids à Timber afin de maintenir le statuquo. Son coup d’Etat avait été orchestré avec une minutie presque militaire. Oui, un grand stratège était dernière tout ça et je doutais fortement que la sorcière en soit l’auteur. Elle était plus du genre à tout brûler et à poser les questions ensuite. Mais après tout, je pouvais me tromper.

Toujours est-il que les missions excitantes se faisaient plus rares. La BGU observait. Les actions étaient choisies avec plus de soin. En bref, on tâtait le terrain. Pour les brutes de combat comme moi, cela signifiait de l’ennui. Je ne faisais pas dans la diplomatie. Quand on m’envoyait en mission c’était pour de l’offensif. Le reste, je le laissais bien volontiers à des SEEDs plus talentueux que moi dans ces domaines. Sans aucun regret. J’avais toujours tendance à me laisser guider par mon instinct.

Ne sachant comment occuper ma journée (les monstres de la serre de combat n’avaient pas vraiment de quoi exciter un SOLDAT), je décidais de faire un tour à Balamb. Canaliser mon trop plein d’énergie en allant courir le long de la plage et pourquoi pas piquer une petite tête. Une heure plus tard, j’émergeais de l’eau, revigoré par la fraicheur du mois d’octobre. Encore humide, j’enfilais néanmoins mon tee-shirt et mon pantalon que j’avais abandonné sur la plage. Il était temps de rentrer à la BGU. Mais avant, il me fallait ma dose quotidienne de caféine. J’avais découvert ce breuvage en arrivant à Balamb il y a maintenant dix ans. Je me dirigeais donc vers le petit café dont j’étais devenu un client régulier.

Alors que je passais la porte, je vis furtivement une silhouette fuir vers l’arrière-boutique sous le regard hilare du fils des patrons du magasin. Etrange. Je ne m’attardais néanmoins pas plus sur la question. La petite vendeuse avait toujours eu la santé fragile. Elle devenait rouge écrevisse ou manquait de défaillir à chaque instant. C’était en tout cas ce que j’avais remarqué à chacun de mes passages. Il faudrait peut-être qu’elle prenne un arrêt de travail ?  Alors que j’allais passer commande, un bruit d’impact me fit me retourner. Je fronçais les sourcils en reconnaissant la chevelure si particulière de ma coéquipière. L’homme en face d’elle, par contre, m’était totalement inconnu. Vu sa carrure, il était potentiellement SEED. Mais il faut dire que je faisais assez peu cas de la plupart des habitants de la BGU. La plupart de mes connaissances s’étaient faites par mission ou était des amis de ces dites connaissances. Toujours est-il que cet homme-là m’était inconnu et qu’il avait l’air passablement énervé. Je n’étais pas vraiment du genre à me mêler des affaires des autres. Je savais Sithmaith parfaitement capable de se défendre seule. Aussi, je ne réagis pas tout de suite.

A la place d'Adrammelech, j'aurai déjà foudroyé ce malotru! Ce n'est pas une façon de traiter une dame.

J'essayais de convaincre Ultima que Sithmaith était une grande fille et surtout, une adversaire de taille. Pourtant, en l’entendant clairement dire qu’elle avait mal, je laissais tomber mes résolutions de ne pas m’en mêler.

En quelques enjambées j’étais arrivée à leur niveau. Trop concentré sur la rousse, il ne m’avait prêté aucune attention. Grave erreur. Profitant de l’effet de surprise, j’agrippais  avec force l’épaule du malotru pour lui faire goûter un petit peu à ce qu’il infligeait à Sithmaith. Je n’y allais pas de main morte, crispant ma main à la jointure de l’os et poussant jusqu’à lui arracher une grimace.

« Elle t’as demandé de la lâcher. Et si tu tiens à ton bras, je te conseille de lui obéir. »

Mon regard était braqué sur lui. Froid, calme. Trop calme. Cela faisait trop longtemps que je ne m’étais pas battu. Et ce café n’était certainement pas un lieu approprié. L’homme soutint mon regard, fronçant néanmoins les sourcils (sans doute avait-il reconnu le bleu typique des SOLDAT). Ne le voyant pas lâcher prise, j’accentuais la pression jusqu’à ce qu’un masque presque imperceptible de douleur n’apparaisse sur son visage. Il tenait bon, je devais au moins lui reconnaitre cela. Mais la réelle question était, allait-il libérer Sithmaith ou les choses allaient-elles prendre une dimension plus belliqueuse encore ?
© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 542
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Mad Hattress

Âge du perso : 26 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Dans la position de demoiselle en détresse !   09.01.17 12:04


Dans la position de la demoiselle en détresse !


Feat. Lucian


Adrammelech aurait volontiers foudroyé sur place Riley à partir du moment où il avait attrapé le bras de Sithmaith, et ce pour les raisons invoquées par Ultima. Toutefois, il n'avait pas vraiment la liberté d'agir : Sithmaith refusait déjà de se dégager d'elle-même pour ne pas blesser un civil, alors, elle n'allait certainement pas lancer son invocation qui détruirait carrément le bâtiment. Adrammelech était un gardien fait pour le combat brut : un gardien parfait pour la guerrière sans peur qu'était Sithmaith, mais cela limitait ses interventions dans la vie courante. Et pourtant, depuis quelques temps, il aurait aimé pouvoir se matérialiser de force ne serait-ce que pour faire bouclier entre son invocatrice et les autres êtres humains. Il avait toujours été le seul à savoir à quel point la jolie rousse était auto-destructrice et le seul à la raisonner : il y avait une différence entre être prêt à tout pour gagner et mettre chaque fois sa vie en jeu comme dans un mauvais pari. Récemment, elle avait dévoilé cette partie d'elle à son amie Eirena, et elle avait aussi promis d'être plus prudente à Sun, mais ce n'étaient que des mots. Cela ne représentait presque rien comparé au chaos qui régnait dans le subconscient de la SEED.

Le fait est qu'en dépit de la douleur, la rouquine restait droite et fière, drapée dans son honneur de SEED, elle en voulait bien plus à Riley de se comporter ainsi avec autant de gens "fragiles" autour d'eux que d'être simplement violent. S'ils avaient été à la BGU ou tout simplement dehors, elle s'en serait déjà débarrassée depuis longtemps. Sithmaith n'avait jamais été un génie, elle avait même redoublé une fois son examen pratique, mais c'était une acharnée de l'entraînement : elle était devenue tout aussi forte que Riley avec les années, voire plus peut-être. Sauf en magie, exception faite de la manipulation de la foudre, ce domaine restait son point faible.

L'intervention de Lucian arriva quand son avant bras était déjà en mauvais état. En fait, elle allait même être incapable de l'utiliser pendant quelques temps... misère... Qu'est-ce qu'elle allait encore bien pouvoir dire à Sun ? Elle regarda son coéquipier d'un air un peu interloquée : à chaque fois qu'elle avait des ennuis, c'était lui qui était là, et c'était du pur hasard dans toutes les occasions. On ne lui ferait pas croire qu'il n'y avait pas un truc derrière tout ça : Balamb était une petite ville, mais tout de même...

"De quoi tu te mêles, toi ?" Répondit Riley sans pouvoir cacher toutefois que Lucian lui faisait mal. Et pourtant il ne relâchait pas sa prise : il faut dire que c'était plus sage, parce que une fois libre, elle comptait bien lui apprendre à la traiter comme ça. "Lucian... je te présente Riley. Riley, Lucian, mon coéquipier. Maintenant, lâche-moi." Riley analysa la situation, ses yeux clairs faisant le tour du café. Il se décida, enfin, à libérer Sithmaith et mit ses mains légèrement en l'air pour montrer à Lucian qu'il pouvait en faire de même avec lui.

"Ce doit être pratique, Sith', tous ces hommes qui te protègent. Qu'est-ce que tu lui as donné à celui-ci ?" Ok. Il la traitait de salope à demi-mot. Qu'importe : il y avait une chance sur deux que Lucian ne comprenne pas l'allusion. Ce n'était pas ce qui la dérangeait dans les paroles de Riley de toute manière : elle n'était pas une petite chose fragile qu'on devait protéger. Elle éprouvait de la gratitude envers Lucian d'être venu l'aider, mais c'était seulement parce qu'il avait les moyens de bloquer Riley sans faire de dégâts autour, ce qui n'était pas son cas à elle une fois son bras emprisonné. "Ma loyauté. Lui ne me casse pas le bras quand je le contrarie." Riley serra les poings, il avait l'air sur le point d'exploser. Sithmaith ne comprenait toujours pas ce qui arrivait à son (ex) amant. Notons qu'il y avait peu de chance qu'elle comprenne, même s'il se mettait à le lui expliquer, parce que Sithmaith n'associait pas vraiment la réaction de Riley à de l'amour. Elle-même devenant d'une tolérance extrême quand elle était amoureuse. pas au point de se laisser malmener, certes, mais il ne lui viendrait jamais à l'idée de se comporter comme Riley à cet instant. Quelque part, elle faisait preuve en amour d'un grand pragmatisme : traite l'autre comme tu voudrais qu'il te traite. Cela dit, elle avait toujours eu l'impression que dans leur relation d'amants, elle avait toujours été correcte avec Riley et elle ne trouvait pas la réciprocité probante.

"Lucian." Commença-t-elle en posant le regard sur son coéquipier. "Tu veux bien m'aider à le faire sortir d'ici s'il te plaît. Il est trop dangereux de rester avec des civils autour, j'ai peur qu'il ne blesse quelqu'un." Enfin quelqu'un d'autre, comme le témoignait son bras qu'elle tenait avec son autre main. Mais, de visu, elle ne montrait pas de douleur. Juste un calme implacable qui ressemblait beaucoup à celui affiché par Lucian. "Je ne vois pas pourquoi tu veux qu'on sorte Sissi, on est très bien ici, non ?" Persifla Riley, trop aveuglé par sa colère pour voir dans quelle position il était réellement : ce n'était pas pour rien que la BGU avait formé un duo avec Sithmaith et Lucian, ils étaient une force de frappe quasiment impossible à arrêter lorsqu'ils étaient ensemble. Si Sithmaith avait décidé qu'ils allaient le faire sortir d'ici, il sortirait. "Ne nous oblige pas à utiliser la force Riley... J'ai un bras cassé, mais ce n'est pas le cas de mon coéquipier." Et franchement, avec le bras qui lui restait, elle pouvait encore parfaitement l'assommer. C'était juste qu'elle préférait s'épargner cet effort.

"Visiblement, c'est encore plus important que je ne pensais ces histoires de reproduction." Souffla Adrammelech, une nuance de menace dans la voix qu'heureusement Sithmaith était la seule à entendre. "Ce n'est pas le moment. Mais je demanderai à Lucian de passer le bonjour à ta copine si tu veux." Elle savait bien qu'entre gardiens, les problématiques n'étaient pas les mêmes qu'entre les humains, mais puisqu'il se permettait de faire des commentaires, elle pouvait bien en faire aussi hein. Puis, ça la distrayait de la douleur et de sa confusion. Même si elle ne le laissait pas voir, la situation lui avait complètement échappé...

La bonne nouvelle, c'est qu'elle n'était pas toute seule. Et mieux valait Lucian qu'un autre tant qu'à se faire aider. Cela pouvait paraître étonnant mais ils se comprenaient plutôt bien depuis leur mission sous la neige. Sith' avait toute confiance en lui, autant pour l'aider que pour ne pas laisser les choses déraper encore plus.

© Field of Heroes

_________________
Deux reflets dans la glace
Délicate ou sensible, délicieuse ou tenace, Arrogante et fragile, Il y a toujours quoi qu'on dise deux reflets dans la glace. (⚡) Sithmaith Erin Weston Orwell


• Miss FOH •
   • Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SOLDAT
avatar
Date d'inscription : 13/02/2016
Messages : 284
Avatar : Matt Lanter
Crédits : Moony

Âge du perso : 25 ans
Activité : Pousse toi je suis du SOLDAT
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la position de demoiselle en détresse !   22.01.17 0:18


Dans la position de la demoiselle en détresse !


L’inconnu n’était décidément pas de bon poil. Même si la raison m’échappait. Certes, quand elle se perdait dans son babillage, Sithmaith pouvait être agaçante mais quand même pas à ce point. D’ailleurs, depuis les événements à Trabia, j’en étais venu à la conclusion qu’elle le faisait très certainement exprès, dans le seul but de me contrarier. Ma coéquipière semblait surprise de mon intervention. Il faut dire que des coïncidences de ce genre ne devaient pas se produire souvent. D’accord, Balamb était une toute petite ville côtière. A peine plus grande qu’un village en fait.

Je toisais l’importun alors qu’il me demandait de quoi je me mêlais. S’il ne comprenait pas qu’on ne traitait pas ainsi les gens, il n’y avait plus rien à tirer de lui. Sithmaith poursuivi par des présentations en bonne et due forme mais c’est à peine si j’adressais un regard au fameux Riley. Alors qu’il libérait mon équipière, je pris quelques secondes pour soupeser l’idée de resserrer un peu plus ma prise juste pour lui apprendre les bonnes manières. Ma raison repris le dessus et je le lâchais à mon tour. Malgré les protestations d’Ultima que je chassais dans un coin de mon esprit.

C’est alors que l’abruti eu le malheur d’ouvrir à nouveau la bouche. Bien que n’ayant pas saisi le sous-entendu, je n’appréciais pas le ton employé. Mais le fait qu’il puisse penser que Sithmaith puisse avoir besoin de protection était particulièrement risible. Un sourire aux lèvres, je le regardais comme s’il était le dernier des idiots.

« La protéger ? Sérieusement ? S’il n’y avait pas eu autant de civils, tu serais déjà étalé sur le sol avec son pied au travers de la gorge. »

Elle était parfaitement capable de se débrouiller seule quand des paramètres extérieurs tels que le bienêtre de la population balambienne ne venait pas obscurcir les données. Alors comme ça, j’avais fini par gagner sa loyauté ? Le sentiment était réciproque bien que je ne saurais définir à quel moment cela s’était passé. Enfin, j’étais d’une nature plutôt loyale dans tous les cas. J’accordais peu ma confiance. Parler de mes traumatismes d’enfance avec mon équipière était certainement un indice de confiance très important.

Je ne comprenais pas vraiment la cause de la querelle entre les deux adultes (car oui, ils étaient quand même censés être adultes). Sithmaith semblait plus abasourdie qu’autre chose par la réaction furieuse de son… ami ? Je ne savais pas vraiment qui il était pour elle et, franchement, je m’en fichais un peu.

Alors que la tension était palpable et qu’un silence de mort régnait sur le café, je sentis le regard de Sith posé sur moi. J’hochais silencieusement la tête avant de reporter mon attention sur Riley. Celui-ci ne manqua pas l’occasion pour persifflé ce qui lui valut un regard noir de ma part et l’éclat tout particulier de mes yeux de SOLDAT prirent une teinte plus effrayante encore ce qu’il ne manqua pas de remarquer.

« Tu l’as entendue ? Dehors ! »

Je n’avais pas parlé fort, mais ces quelques mots étaient chargés de menace et ceux que mon équipière prononça par la suite l’étaient tout autant. Je fronçais néanmoins les sourcils à la mention des mots ‘bras cassé’ et hasardait un petit coup d’œil du côté de Sithmaith. Effectivement, à la façon dont elle tenait son bras, elle était très certainement blessée. Si physiquement, je ne montrais rien, il était difficile d’échapper à la sorte d’aura meurtrière que je dégageais bien malgré moi. Ce n’était pas pour rien qu’à l’époque où je participais à des combats clandestins à Timber, on m’avait surnommé ‘le Boucher’. Quand je commençais à combattre (et c’était encore plus vrai quand mes adversaires étaient des humains et non des monstres), il m’était très difficile de savoir quand m’arrêter. Je pouvais combattre jusqu’à tomber d’épuisement ou pire. L’entrainement du SOLDAT m’avait permis de canaliser tout ça. Je ne me laissais donc plus aller à la violence qu’en mission et lorsque c’était absolument nécessaire. Et nous étions dans une configuration o`, si Riley ne jouait pas au con, la violence n’était pas de mise.

D’une main ferme, je le dirigeais vers la sortie même s’il ne se montrait pas particulièrement coopératif, j’espérais qu’il avait saisi que les pauvres bougres présents au café n’avaient pas à supporter plus longtemps ses esclandres. Au passage et de ma main libre, j’attrapais mon café sur le plateau de la jeune serveuse qui avait une nouvelle fois viré au cramoisi. Elle bredouilla un remerciement avant de foncer à nouveau vers les cuisines sous mon regard médusé après que je l’ai remercié à mon tour avec un sourire et m’être excusé du dérangement. Les gens étaient décidément trop étranges aujourd’hui.
© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 542
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Mad Hattress

Âge du perso : 26 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Dans la position de demoiselle en détresse !   24.01.17 14:12


Dans la position de la demoiselle en détresse !


Feat. Lucian


Ultima n'était pas la seule G-Force du coin à avoir encore des envies belliqueuses : Sithmaith était obligée d'utiliser une partie de sa concentration pour calmer Adrammelech. Si elle s'était laissée casser le bras, ce n'était pas pour faire des dégâts dans le café maintenant, surtout qu'avec le soutien de Lucian, elle était certaine qu'elle pouvait s'en sortir. Toute seule... ça aurait pu mal finir, car même en prenant sur elle, Sithmaith n'était pas d'un caractère passif.

La réaction dédaigneuse de Lucian à l'égard de la remarque de Riley fit plaisir à Sithmaith. Elle prenait toujours bien plus plaisir à ce qu'on reconnaisse ses talents de combattante que son physique avenant (Riley devrait peut-être se pencher sur cette question à l'occasion car c'était en partie ce qui l'avait toujours desservi aux yeux de la rouquine). "Merci Lucian, enfin quelqu'un qui ne me prend pas pour une potiche ! Tu ne peux pas savoir comme ma vie est compliquée en ce moment !" Le ton était faussement léger et faussement amusé, derrière cette apparente bonhommie se cachait une menace sous-jacente. C'était Lucian qui était dans le vrai et Riley n'emporterait pas au paradis ses allusions graveleuses et ses actes honteux. A défaut d'être une fragile jeune fille, ce n'était pas comme ça qu'on traitait une femme avec qui on avait eu une relation intime pendant longtemps. Sithmaith avait espéré garder des contacts amicaux avec Riley mais elle commençait à se dire qu'elle n'en aurait pas la patience.

Que Lucian n'ait pas relevé l'allusion sexuelle n'étonna pas sa coéquipière, en revanche, ça ne fit qu'augmenter la colère, de plus en plus froide mais toujours là, de Riley. "C'est ça de s'enticher d'un SEED raté ma pauvre Sissi." Evidemment, puisqu'il ne pouvait pas s'en prendre à Lucian, totalement imperméable à ses réflexions, il s'en prenait au grand absent de cette discussion : Sun. Ce fut comme si un courant d'air froid passait dans le café. Le regard d'un marron plutôt chaleureux de Sith' se glaça. Encore un mauvais point pour Riley.

Elle quémanda l'aide de son coéquipier pour sortir son ex-amant de là. Il devenait urgent qu'ils aillent loin des civils avant qu'elle ne perde le contrôle de ses nerfs. Lucian conduisit leur collègue dehors, non sans troubler au passage une petite serveuse à laquelle Sithmaith adressa un sourire qui se voulait autant une excuse que de la compassion : la moitié des filles de la BGU craquaient pour Lucian mais celui-ci était totalement opaque à ce genre de choses.

Une fois à l'extérieur, Sithmaith attrapa de son bras libre son écharpe et l'attacha de manière à ce qu'elle tienne celui qui était cassé, encore qu'elle n'eut que l'os de l'avant bras d'abimé, mais elle préférait le tenir un minimum pour ce qu'elle avait prévu.

De son côté, à peu près libre, Riley savait à quoi s'attendre et il s'était déjà mis en garde. Cela aurait pu passer pour de la pure provocation, c'était en réalité une preuve de son expérience du terrain : il était en danger. "Lucian ?" Interpella la rouquine. "Arrête moi si je vais trop loin." Et sans attendre, elle fonça sur Riley, pris appui sur son bras valide pour donner un coup de pied au visage du SEED qui para en croisant les bras devant lui. Elle atterrit avec grâce juste à côté et profita d'une ouverture de quelques secondes pour lui envoyer un direct du droit dans la mâchoire. Cette fois-ci, il ne parvint pas à parer : ils étaient tous les deux en colère mais Sith' avait un avantage sur Riley, elle était tout le temps en colère, alors elle ne perdait aucune faculté quand elle l'était un peu plus que d'habitude. Elle se baissa pour esquiver une manchette qui ne fit que l'effleurer.

C'était un très beau combat entre deux professionnels. Ils ne faisaient aucun geste superflu. Mais Sithmaith prit rapidement le dessus, parce que Riley regardait trop du côté de Lucian. Peut-être espérait-il que Lucian arrête Sithmaith tout de suite ? Mais le SOLDAT avait assez pratiqué le combat avec la jeune femme pour savoir quand elle perdait le contrôle, et là, elle était parfaitement maîtresse d'elle-même. Un genoux dans l'estomac, une balayette et, comme Lucian l'avait prédit plus tôt, Sith' se retrouva avec l'avantage, le pied sur la gorge de Riley. Elle le toisait avec mépris. "J'ai gagné." fit-elle remarquer platement, plus pour vérifier qu'elle était capable de dire quelque chose de cohérent. Son bras lui faisait mal car même sans prendre appui dessus, elle avait beaucoup bougé. "Tu peux me traiter de salope si ça te chante, me casser le bras même, mais insulte encore Sun de SEED raté et je t'envoie dire bonjour à tes ancêtres." Elle appuya un peu plus sur sa gorge. Riley était bien plus calme maintenant qu'il s'était battu. Son visage exprimait désormais de la douleur qui n'avait rien de physique malgré les coups encaissés. Sith' ne lui avait causé aucun dommage, juste quelques hématomes : elle savait parfaitement où frapper pour faire mal sans envoyer pour autant son adversaire à l'infirmerie.

"Je me suis bien faite comprendre ?" Grogna-t-elle plus qu'elle ne parla, toujours furieuse. Il était presque étonnant qu'on ne voit pas de la para-magie s'échapper de son corps car elle était très sensible à ce type de phénomène sous le coup de l'émotion. "Oui..." Souffla Riley qu'elle relâcha en enlevant son pied. Elle le toisa quelques secondes et tourna les talons.

Elle se retrouva à côté de Lucian dont elle prit le bras, pas tellement parce qu'elle n'était pas capable de tenir debout (encore que...) mais parce qu'elle tremblait tellement de colère qu'elle avait peur que sans appui, ça se voit. "Il faut que je parte d'ici." Chuchota-t-elle à son coéquipier et quand ils furent un peu plus loin dans la rue, elle se dit qu'il était temps de remercier dans les formes Lucian pour son intervention : "Merci de m'avoir aidé, il ne serait jamais sorti du café sans toi." Elle gardait la tête baissée, de longues mèches couleur de flammes cachant son expression. "Tu assistes toujours à mes moments les moins glorieux... et qu'est-ce que je vais pouvoir dire à la BGU pour mon bras ?" Elle soupira. "ça me fatigue." Avoua-t-elle. Elle ne savait pas trop pourquoi elle parlait à Lucian, peut-être parce qu'il la voyait toujours aux pires moments justement. Elle n'avait pas besoin de faire semblant d'assurer : elle n'assurait rien du tout, elle était toujours complètement dépassée quoi qu'elle fasse. Après tout, elle n'avait pas du tout anticipé que ça ne se passerait pas bien avec Riley...

© Field of Heroes

_________________
Deux reflets dans la glace
Délicate ou sensible, délicieuse ou tenace, Arrogante et fragile, Il y a toujours quoi qu'on dise deux reflets dans la glace. (⚡) Sithmaith Erin Weston Orwell


• Miss FOH •
   • Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SOLDAT
avatar
Date d'inscription : 13/02/2016
Messages : 284
Avatar : Matt Lanter
Crédits : Moony

Âge du perso : 25 ans
Activité : Pousse toi je suis du SOLDAT
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la position de demoiselle en détresse !   05.02.17 21:47


Dans la position de la demoiselle en détresse !


Prendre Sithmaith pour une potiche ne me serais jamais venu à l’esprit depuis le premier jour au je l’avais vu combattre. Elle était très certainement une des meilleures SEED en matière de combat. On ne l’aurait pas mis en équipe avec quelqu’un du SOLDAT dans le cas contraire. Nos missions étaient connues pour être difficiles, toujours périlleuses et assez souvent suicidaires. Il arrivait fréquemment qu’on nous associe à quelqu’un d’une autre spécialité : magie, infiltration, ce genre de chose. Pour le combat, c’était différent car la plupart d’entre nous excellaient à ce niveau. Pas besoin d’être un génie pour savoir qu’elle était douée donc. Seulement elle ne s’était pas montrée seulement douée. Tout comme moi, Sithmaith était une combattante née. La seule chose qui m’avait dérangé jusqu’à l’été dernier c’était son bavardage incessant. Mais nos rapports s’étaient grandement améliorés depuis notre mission sur le continent Trabien. Dans tous les cas, les réflexions du petit malin ne me plaisaient pas et je sentais Ultima, si calme d’habitude, prête à l’atomiser sur place. La princesse pouvait se montrer particulièrement effrayante et les images de mort et de tortures diverses dont elle inondait mon esprit pouvaient en attester. Car apparemment, ma gardienne avait saisi quelque chose de plus que moi dans cette conversation mais ne souhaitait pas me communiquer ce que j’avais manqué. La rétention d’information avait toujours été son truc, d’aussi loin que je me souvienne. Ce qui était assez difficile étant donné que ma gardienne avait ôté de ma mémoire le souvenir de notre association.

La vie de Sithmaith était compliquée ? C’était la nouvelle mode dans mon entourage ou quoi ? Entre Selena, Zachary et leur vie sentimentale insupportable et maintenant Sithmaith, je nageais en plein soap opéra. Rajoutez à cela mes rencontres impromptues avec une certaine résistante et la guerre qui menaçait et vous aviez un parfait scénario de roman romantico-dramatique. Le genre de lecture que j’évitais comme la peste en somme. En devenir l’un des protagonistes n’était donc pas pour me plaire. Mais j’étais quelqu’un de loyal et tant que Sithmaith aurait besoin de moi, il était hors de question que je bouge.

S’enticher d’un SEED raté ? C’était quoi cette histoire encore ? J’avais raté un épisode ? Pas que la vie sentimentale de ma coéquipière m’intéresse mais je suppose que c’est le genre de détail que j’aurais dû voir venir non ? Ou peut-être pas. Tout cela sortait clairement de mon champ d’expertise. Au moins, le fameux Riley n’était pas totalement idiot, vu la façon dont il s’était mis en garde, il avait senti qu’il allait en prendre pour son grade. Et je ne comptais pas bouger le petit doigt pour lui venir en aide. Il pouvait bien rester sur le carreau pour autant que j’étais concerné. Sauf que voilà, Sithmaith venait de me demander de l’arrêter si elle allait trop loin. Je lui confirmais avoir compris le message d’un hochement de tête avant de m’adosser contre le mur du café, prêt à intervenir en cas de besoin. Le combat qui s’ensuivi fut du grand art. Même à l’époque où je combattais dans la rue, j’avais très peu souvent été spectateur. A présent, je comprenais mieux pourquoi certaines personnes étaient prêtes à parier des sommes folles sur l’issue d’un combat. Et encore, les combats de rue ne ressemblaient en rien à ce à quoi j’assistais ici. Sithmaith était toute en technique. Sans aucun mouvement superflu. Aucune énergie gâchée. Les combats de rue étaient beaucoup plus à propos du sang et des os brisés. Plus brutal et nettement moins technique. Les regards que me lançait Riley ne m’avait pas échappé. Qu’est-ce qu’il s’imaginait ? Que j’allais arrêter le combat ? Je n’allais pas priver Sithmaith du plaisir de lui mettre une raclée. Surtout qu’elle était tout en contrôle. Aucun risque de dérapage. Je ne pus m’empêcher de sourire en voyant Sithmaith poser le pied sur la gorge de sa victime. Elle avait vraiment le sens du spectacle. Lentement, je m’approchais à nouveau, juste le temps d’entendre le nom d’un certain Sun. Totalement inconnu au bataillon. Cela n’avait rien d’étonnant. Les personnes extérieures au SOLDAT que je connaissais à la BGU se comptaient sur les doigts d’une main. Mais bon, s’il était SEED il pouvait très bien se défendre tout seul non ? Enfin… quand je voyais Riley lamentablement étalé sur le sol, au bord de l’asphyxie, peut-être pas en fait. Les SEED que j’avais cotoyé se résumaient à Selena, Sithmaith et les sœurs Arriline. Les autres n’étaient peut-être pas de la même trempe. J’étais à quelques pas derrière Sithmaith tandis qu’elle réglait ses derniers comptes avec son… son quoi d’ailleurs ? Enfin bref, avec l’abruti qui décorait à présent la route.

Tu n’as vraiment rien compris aux enjeux de ce combat hein ?

La remarque d’Ultima me laissa de marbre. Non, je n’avais pas tout saisi mais je ne cherchais pas non plus à le faire. Ce n’était pas mon rôle et je ne me mêlais jamais des affaires des autres. Je pouvais déplacer des montagnes si on me le demandait mais je ne m’imposais jamais. Je laissais Sithmaith s’accrocher à mon bras tandis que nous nous éloignions du café. Elle finit ensuite par me remercier et se confier à moi. La voir de nouveau aussi… vulnérable était quelque chose auquel je ne me ferais jamais. Maladroit, je lui relevais donc le menton de ma main libre afin de l’obliger à me regarder dans les yeux.

« On fait équipe, c’est normal que je sois là pour le meilleur comme pour le pire. Et pour ton bras… on pourra toujours leur dire qu’on a un peu forcé à l’entrainement. »

Relâchant subitement son menton alors que je me rendais compte que ma main était encore là (toute cette histoire de contacts physiques n’était pas quelque chose dont j’avais l’habitude), je frottais de la main l’arrière de mon cou d’un air gêné.
© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 542
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Mad Hattress

Âge du perso : 26 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Dans la position de demoiselle en détresse !   07.02.17 19:59


Dans la position de la demoiselle en détresse !


Feat. Lucian


Sithmaith avait en effet le sens du spectacle. Ce n'était pas par hasard qu'elle avait pris exactement la position victorieuse que Lucian avait prophétisée. Elle avait quelque chose à prouver à Riley : qu'elle n'était plus la débutante qu'il avait connu voilà des années et qu'elle pourrait très facilement le tuer – d'un seul bras de fait – s'il disait du mal de l'homme que son cœur avait choisi. Cela avait un côté un peu puérile aussi, elle n'aurait pas dû se sentir obligée d'agir ainsi. Mais c'était clairement salvateur : elle s'était trop retenue dans le café. Sithmaith avait besoin de violence. Elle n'était pas devenue douée par hasard, elle aimait se battre. Le fait que ses parents aient été des combattants aguerris eux-mêmes l'avaient doté des bons gênes, ça avait été pourtant son entraînement qui avait été décisif. Il n'y avait pas de SEED beaucoup plus motivés que Sithmaith dans les rangs de la BGU. Elle était prête à mourir pour la réussite d'une mission. Jusqu'à peu, elle allait même plus loin en s'en moquant, en riant de cette idée. Plus maintenant, parce que ça avait fait de la peine à Eirena et que Sun n'appréciait pas énormément non plus. Ce qui ne changeait rien, au fond, car elle resterait une guerrière en premier lieu. Même ses sentiments, elle préférait les défendre à coups de pieds plutôt que les gagner avec ce qui lui manquait… un soupçon de courage peut-être ?

Oui, ce devait être ça. Car après ce moment de gloire où elle avait remporté le combat contre Riley (qui était quand même SEED rappelons-le), elle se sentait vidée de toute énergie. Elle tremblait encore de colère et devait se retenir de casser quelque chose… aussi se tenait à Lucian dont la présence familière l'enracinait dans une réalité où, certes, tout n'allait pas bien, mais ce n'était pas si terrible non plus. Elle ne pensait pas qu'en plus de sa déception amoureuse, elle en viendrait aux mains avec Riley… ça lui causait un choc, d'autant qu'elle n'avait pas complètement compris sa réaction. Cela lui paraissait un peu extrême pour une relation basée essentiellement sur le sexe. Mais Lucian était là. Représentation vivante de ce qui fonctionnerait toujours dans sa vie : la BGU et les relations de travail. Même avec Mat' qu'elle détestait, quand ils bossaient, ça allait toujours bien ! Les relations de travail, c'étaient les seules qui étaient fiables !

Ces derniers temps, elle ne prenait que des missions sans importance, des missions d'escorte, ce genre de choses… c'était sûrement ce qui n'allait pas. Elle n'était pas faite pour le calme. Ce tumulte en elle avait besoin de sortir et d'être utile.

De fait, elle sentit aussi le contact de la main de Lucian sur sa joue. Mais elle le regardait sans le voir. Elle luttait intensément contre cette rage qui faisait écho à celle de Riley. Pourquoi la détestaient-ils tous ? Qu'avait-elle fait ?

Si elle devait toujours souffrir, alors autant disparaître avec les ennemis qu'on lui présenterait.

Puis, elle réalisa qu'elle ne pouvait pas continuer à rester là, les yeux dans les yeux avec Lucian. Que c'était un peu bizarre, surtout quand ça se prolongeait. Il avait enlevé sa main entre temps, alors peut-être que vu de l'extérieur, elle avait juste l'air conne. Ou peut-être qu'ils avaient l'air suspect à rester planté là. Dans le fond, elle n'en avait rien à foutre. Elle était tellement en colère contre elle-même… Mais elle ne pouvait pas laisser Lucian dans ce vide alors qu'il faisait tout pour l'aider.

« Désolée… je… pensais. » Le visage triste de Eirena passa devant ses yeux comme dans un flash sans qu'elle sache trop pourquoi. Ou plutôt, pourquoi maintenant. Elle agrippa de nouveau Lucian par sa veste et posa le front sur son épaule pour chuchoter : « Lucian… je crois... que j'ai un problème. » Pas un qui soit physique, son bras était mal en point, mais elle s'en remettrait. « Je prends toujours les mauvaises décisions. La dernière fois quand j'ai appelé Adrammelech. Aujourd'hui avec Riley. Et si… si je me trompais depuis le début ? » Tout ça était complètement obscur pour qui n'était pas dans sa tête. Et pour Adrammelech, qui y était, cela pouvait se résumer ainsi : est-ce qu'elle devait vraiment essayer de rester vivante pour Sun et Eirena ? Ou est-ce qu'elle devait continuer à se jeter suicidairement dans la bataille ? Arriverait-elle, même, à contrôler ses pulsions si elle le voulait ? Elle n'avait que le travail qui fonctionnait, mais Lucian et elle savaient très bien que les missions qu'ils menaient ne conduisait qu'à un seul endroit : leur fin respective.

© Field of Heroes

_________________
Deux reflets dans la glace
Délicate ou sensible, délicieuse ou tenace, Arrogante et fragile, Il y a toujours quoi qu'on dise deux reflets dans la glace. (⚡) Sithmaith Erin Weston Orwell


• Miss FOH •
   • Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SOLDAT
avatar
Date d'inscription : 13/02/2016
Messages : 284
Avatar : Matt Lanter
Crédits : Moony

Âge du perso : 25 ans
Activité : Pousse toi je suis du SOLDAT
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la position de demoiselle en détresse !   25.02.17 20:22


Dans la position de la demoiselle en détresse !


Je ne savais même pas combien de temps s’était écoulé mais nous étions toujours là, en pleine rue, à nous regarder. Je la sentais émotionnellement fragile et je ne voulais pas donner l’impression de l’abandonner en détournant le regard. J’étais son coéquipier, son binôme. Elle ou Zack m’accompagnaient dans la plupart de mes missions. Si on ne pouvait pas compter sur ses coéquipiers que nous restait-il ? Je n’avais aucune conscience de la façon dont notre tête à tête pouvait être interprété. Et même si je l’avais su, je les aurais laissé s’imaginer ce qu’ils voulaient. Ce qui m’intéressait au moment présent, c’était que mon amie allait mal. Quelque chose dans son regard m’alarmait sans que je puisse réellement comprendre ce qu’il se passait. Il ne me restait que ce sentiment persistant que quelque chose n’allait pas. Il était donc hors de question que bouge de là.

Tandis que je me demandais pourquoi elle s’excusait, Sithmaith s’accrocha à ma veste, nichant son front contre mon épaule. Instinctivement, je refermais mes bras autour d’elle, la serrant contre moi pour la réconforter tout en faisant attention à son bras. Rien de mieux que la chaleur humaine m’avait un jour dit Selena. Et la plupart du temps, elle avait raison. J’essayais de suivre le fil des pensées de la rousse mais j’étais totalement perdu. Je ne voyais pas bien le lien entre Adrammelech et l’autre obscur abruti. A par le fait qu’il le ferait sans doute frire si Sithmaith lui lâchait la bride et que je n’aurais pas grand-chose à redire à ça.

« Tant que tu les prends en ton âme et conscience et que tu le fais pour toi, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise décision. Juste ça, des décisions. Ce sont les conséquences qui le sont mais on ne peut pas toujours les prévoir. »

Je restais planté là, ma coéquipière toujours dans mes bras tandis que de la main, j’imprimais un mouvement circulaire sur son dos, comme pour lui apporter du réconfort. La posture était étonnamment intime mais quiconque me connaissait bien savait qu’il n’y avait là aucune ambiguïté.

« Je ne sais pas ce qu’il se passe exactement. Pour être franc, je n’ai rien compris tout à l’heure. Mais tu es une battante alors je sais que peu importe tes problèmes, tu t’en sortiras. »

J’avais penché la tête de façon à me rapprocher de son oreille pour murmurer ces dernières phrases. L’agitation de la ville commençait à attendre notre ruelle et des passants avait fini par vouloir la traverser eux aussi. Je ne faisais même pas cas de leurs regards mi gêné mi curieux. A vrai dire, je ne leur accordais aucune attention.
© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 542
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Mad Hattress

Âge du perso : 26 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Dans la position de demoiselle en détresse !   27.02.17 20:09


Dans la position de la demoiselle en détresse !


Feat. Lucian


L’idée de sa propre mort se reflétait dans son regard et elle savait que Lucian avait vu ce vide. Sun lui avait dit qu’elle était une bonne actrice, il ne savait pas à quel point c’était vrai. Derrière ses sourires et son bavardage chaleureux, il n’y avait qu’un gouffre profond et glacial qu’elle essayait d’ignorer pour continuer à avancer vers la minuscule lumière, là, devant… si proche et si loin à la fois… C’était ce qu’on appelait l’espoir, et Sithmaith ne l’avait complètement perdu. Elle avait toujours eu foi en quelque chose : la BGU. Elle était SEED, comme ses parents, et fière de l’être. Mais cet espoir de faire quelque chose de bien de cette vie qu’on lui avait donné avait fini par la perdre lentement jusqu’à en oublier sa propre valeur. Pourtant, elle avait vu la tristesse dans le regard d’Eirena, l’inquiétude dans celui de Sun, et elle percevait aussi comme un écho à son chagrin dans les yeux de Lucian. Mais cela n’avait rien de tangible, c’était quelque chose qu’elle savait, pas quelque chose qu’elle arrivait à intégrer. C’était une lutte qu’elle n’avait pas pour habitude de conduire. Rester vivante, c’était bien plus dur que détruire les cibles désignés par les boss.

« A la fin, il y a toujours quelqu’un qui souffre… je ne sais plus où j’en suis... » Elle s’était laissé aller dans les bras de son coéquipier. Elle avait pleinement conscience que Balamb était un endroit trop petit pour que ceux qui passaient non loin d'eux ne jasent pas. Mais quelle importance ? Lucian n’était que son ami et son coéquipier, il n’y avait aucune ambiguïté entre eux. Et elle avait besoin de ce soutien physique et tangible car elle avait l’impression que le gouffre psychologique allait devenir réel et s’ouvrir sous ses pieds.

« Tout à l’heure c’était… sans importance. Juste un homme que j’ai éconduit et qui l’a mal pris. Ce n’est pas lui le problème, c’est moi. » La dispute avec Riley l’avait ébranlée parce qu’il avait longtemps été un point de repère stable dans sa vie et qu’elle ne pensait pas qu’il se fâcherait pour si peu. Mais elle savait que ce n’était qu’un des nombreux grains de sable venus enrayés la machine ces dernières semaines, si ce n’est mois.

Elle restait le regard baissé, presque repliée sur elle-même, Lucian lui servant de bouclier contre le reste du monde le temps qu’elle se reprenne et recommence à faire semblant d’aller bien. « J’ai consacré ma vie à la BGU… mais ça va me tuer… ça va nous tuer… et qu’est-ce qui se passera après pour ceux qu’on va laisser ? » Comme elle partait souvent en mission difficile et souvent avec Lucian, elle l’englobait dans son pessimisme. Il l’avait dit lui-même de toute manière, il avait presque atteint un âge record pour un SOLDAT. Ils étaient dans le même bateau et l’un comme l’autre n’avaient pas peur de la mort… en revanche Sithmaith commençait à avoir peur de l’effet que sa disparition pourrait avoir pour son entourage proche. Quelque chose auquel elle n’avait jamais pensé avant, soit parce qu’elle était trop jeune, soit parce qu’elle s’en fichait… Elle aurait du continuer à rester loin des autres, la solitude lui réussissait mieux au moral. N’avoir à se soucier que de soi, c’était tellement plus simple !

© Field of Heroes

_________________
Deux reflets dans la glace
Délicate ou sensible, délicieuse ou tenace, Arrogante et fragile, Il y a toujours quoi qu'on dise deux reflets dans la glace. (⚡) Sithmaith Erin Weston Orwell


• Miss FOH •
   • Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SOLDAT
avatar
Date d'inscription : 13/02/2016
Messages : 284
Avatar : Matt Lanter
Crédits : Moony

Âge du perso : 25 ans
Activité : Pousse toi je suis du SOLDAT
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la position de demoiselle en détresse !   10.03.17 11:25


Dans la position de la demoiselle en détresse !


Avec Sithmaith, nous partagions quelque chose que peu de gens pourraient comprendre. Nous marchions au bord de l’abime sans avoir peur du vide. Nous regardions la mort en face, on pouvait même dire qu’on la défiait plus souvent qu’à notre tour. C’est en partie pour cela que Sithmaith se retrouvait si souvent à être mon binôme. Les missions sur lesquelles on m’envoyait étaient bien souvent difficiles et à la limite du suicidaire. C’était le SOLDAT après tout. Il n’y avait qu’à voir l’exfiltration à Dollet ou encore quand j’avais du retrouver une jeune héritière en plein quartier général de la pègre de Deling avec comme instruction de ne tuer personne. De l’impossible, et pourtant j’étais encore là. Plus ou moins indemne. Mes missions m’avaient laissé quelques souvenirs qui ornaient çà et là mon corps mais je n’en avais pas grand-chose à faire. Les cicatrices faisaient partie du boulot. Nous en avions tous après quelques années d’exercice.

Mais les cicatrices les plus profondes n’étaient pas celle des corps mais plutôt celles des âmes. Et je savais reconnaître une âme déchirée quand j’en voyais une. Après tout, la mienne était en lambeaux depuis bien longtemps. Je voyais un écho à mes propres démons dans les yeux de Sithmaith. Cela m’aurait peut-être fait peur si j’en avais été encore capable. Je ne ressentais pas la peur, tout comme je ne voyais pas ce qu’il pouvait y avoir d’ambigu à notre étreinte pour un œil extérieur. Depuis notre mission à Trabia, notre relation était passée de purement professionnelle à amicale sans que je ne sache exactement comment. J’avais peu d’amis et la plupart s’étaient retrouvé dans ma vie sans que je ne m’en aperçoive vraiment. Un jour, je me rendais simplement compte qu’ils avaient passés insidieusement mes barrières et que j’étais prêt à tout pour eux. Même si elle ne valait sans doute pas grand-chose, j’aurais donné ma vie sans hésiter pour Selena, Zack ou Sithmaith. Pour leur éviter toute souffrance inutile. Je comprenais totalement le point de vue de Sith. La souffrance était parfois inévitable.
Ne sachant pas forcément que répondre à cela, je me contentais de lui murmurer des paroles rassurantes et de la garder dans mes bras. Lui communiquant ainsi le plus de soutien que je pouvais. Je n’étais pas doué pour faire face aux états d’âmes. Les miens, je les enterrais pour ne pas avoir à y faire face. Sauf quand ils me revenaient à la figure. Face au désarroi évident de Sith, j’étais plutôt désemparé mais je n’étais pas du genre à fuir une situation compliquée. Il était plus qu’évident qu’elle avait besoin de soutien et qu’elle en manquait dans sa vie de tous les jours. Il n’y avait qu’à voir le ton et les gestes de l’autre idiot.

Sithmaith m’éclaira ensuite sur l’incident ayant eu lieu un peu plus tôt. J’ouvrais grand les yeux, incrédule. Tout ça parce qu’elle n’avait pas voulu de lui ? C’était surréaliste. Il avait été suffisamment violent pour la blesser pour une raison aussi futile… Ça me dépassait.

« Qu’il le prenne mal c’est une chose, qu’il te blesse pour ça, ça fait de lui le fautif. Et un vrai connard. »

Les relations charnelles et leurs diverses applications m’étaient étrangères. Je n’en avais jamais ressenti ni l’appel ni le besoin. Ce qui apparemment, n’était pas normal. Effet secondaire, manque d’intérêt ou traumatisme d’enfance, personne ne semblait vouloir s’accorder sur un diagnostic. De mon côté je me contentais d’un vague haussement d’épaules en les écoutant déblatérer.

Par blessée, je n’entendais pas simplement physiquement. Il était évident que sa conversation avec le fameux Riley l’avait secouée. Une de mes mains s’était retrouvée dans ses boucles rousses avec lesquelles je jouais négligemment, ne sachant pas trop quoi faire de mes mains. La serrer plus fort ? Lui tapoter l’épaule ? J’avais l’impression d’être socialement inapte. Et elle verbalisa ce à quoi nous pensions depuis le début de cette étrange discussion. Notre disparition prochaine. Inéluctable pour moi, encore évitable pour elle. J’avais accepté l’évidence depuis longtemps. Je ne défierais pas les statistiques indéfiniment. Je ne savais même pas si je le souhaitais. Je réfléchissais quelques secondes à la question de Sith avant de répondre.

« Je n’ai pas beaucoup de proches mais… Je pense qu’ils s’en sortiront. Ils sont forts et la BGU sera là pour eux. »

On survivait à toutes les pertes. J’avais fini par me relever après la mort de mes parents alors que tout ce que je voulais, c’était les rejoindre. Et j’étais là, des années plus tard toujours bien vivant. Ma vie n’avait pas été facile mais je n’avais pas tant que ça de regrets. Selena et Zack pourraient compter l’un sur l’autre. S’ils finissaient par arrêter de jouer les idiots et ouvraient leurs yeux sur leurs sentiments, je pourrais même partir tranquille. Ma seule inquiétude restait Sithmaith. Bien sûr, je ferais toujours en sorte d’être celui qui tombe en mission pour lui permettre de rentrer. Mais, si je venais à disparaitre, qui remplirait ce rôle ?
© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 542
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Mad Hattress

Âge du perso : 26 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Dans la position de demoiselle en détresse !   04.04.17 11:26


Dans la position de la demoiselle en détresse !


Feat. Lucian


Sithmaith eut un petit rire qui sonna aigre à ses oreilles et dont elle ne douta pas que ce fut aussi le cas à celles de Lucian. Même si la rouquine ne s’expliquait pas vraiment le comportement de son ancien amant, elle savait que les hommes pouvaient se montrer possessif avec une femme. Elle supposait (pas totalement à tord) que Riley l’avait considéré comme acquise et n’appréciait pas, à ce titre, qu’elle n’accorde désormais ses faveurs qu’à un seul. Le plus triste étant que Sun se fichait pas mal d’être le seul et qu’il n’était pas au courant, mais c’était un autre problème : pas la peine de tous les mélanger, ils étaient suffisamment pesant pris un par un.

« Tu n’es pas comme ça, mais c’est très masculin comme comportement. Enfin… disons plutôt que c’est le comportement d’un certain type d’hommes. » Et que certaines des qualités qu’elle recherchait chez ses amants s’associait à cette possessivité. Toutefois, si elle avait soupçonné que Riley était comme ça, elle ne l’aurait pas fréquenté aussi longtemps. Elle se moquait qu’on la considère comme une fille aux mœurs légères et discutables – c’était vrai vu sous un certain angle en plus -, mais elle n’était pas une chose : elle n’appartenait à personne, et certainement pas à Riley qui n’avait jamais eu beaucoup d’importance à ses yeux. Sith’ l’avait considéré comme quasiment un ami, sauf qu’elle s’était trompé sur lui.

Bien entendu, elle n’avait pas forcément beaucoup mieux compris que Lucian la réaction de Riley. Elle savait ce qu’était la jalousie donc elle avait une longueur d’avance sur son coéquipier en terme de compréhension sociale, mais il ne lui venait pas à l’esprit que le SEED ait réagi de manière excessive parce qu’elle l’avait blessé dans ses sentiments. Elle croyait trop fermement qu’on ne pouvait pas l’aimer (d’amour) pour que ce genre d’idée lui vienne.

Il fallut quelques autres minutes pour qu’elle admette ce qui était son vrai problème. A savoir qu’elle voyait leur fin arriver et qu’elle craignait de faire de la peine à ses proches : ses parents adoptifs, Ethan, Sun, Eirena… comment ça se passerait si elle disparaissait ? Elle supposait que sa famille serait anéantie mais bizarrement elle ne pensait pas que ce serait pour eux que ce serait le plus dur parce qu’ils seraient tristes, mais elle ne les imaginait pas sur-réagir. En revanche, Etha, serait encore plus anti-BGU qu’avant, Sun risquait d’y voir un complot quelconque et de se fermer encore plus aux autres, sans même parler de Eirena, trop jeune pour vivre une perte… Elle ne comptait pas Lucian, car si elle tombait, il y avait des chances que ce soit en sa compagnie : elle n’aurait pas le temps de lui manquer.

« Je ne sais pas... » Elle n’arrivait pas à d’accord avec Lucian parce qu’elle éprouvait dernièrement une confiance mitigée envers la BGU. Peut-être parce qu’elle s’était retrouvée face à une G-Force sans préparation à Timber ou peut-être parce qu’elle fréquentait trop Sun. A ce sujet, le débat reste ouvert, ce n’était pas le plus important. « J’ai fait des promesses et je ne vais probablement pas les tenir… c’était idiot de promettre de tout faire pour rester en vie me connaissant. » Le dire à haute voix lui permit de se sortir un peu du brouillard qui régnait dans son esprit.

Elle se détacha de Lucian et lui prit une main avec celle qu’elle avait encore en bon état (sa crise d’angoisse atténuée, elle regrettait de ne pas avoir frappé plus fort Riley…), ensuite, elle déposa un baiser sur sa joue. « Il va falloir qu’on fasse de notre mieux Lucian. » Ajouta-t-elle sans préciser plus sa pensée. Mais il était évident qu’elle ne comptait pas rester vivante toute seule : elle protégerait son coéquipier comme lui le ferait pour elle, ils étaient une équipe ! Sans lâcher son ami, elle fit un signe de tête en direction de la BGU. « Rentrons. » Ils étaient déjà resté trop longtemps à la vue de tous.

© Field of Heroes

_________________
Deux reflets dans la glace
Délicate ou sensible, délicieuse ou tenace, Arrogante et fragile, Il y a toujours quoi qu'on dise deux reflets dans la glace. (⚡) Sithmaith Erin Weston Orwell


• Miss FOH •
   • Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dans la position de demoiselle en détresse !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la position de demoiselle en détresse !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de la grande prêtresse Daphné
» [Sondage]Dans quelle position jouez vous ?
» De la mécanique du cycle brotherhood
» [Sims 3] Le kit du parfait petit elfe (résolu)
» demoiselle en détresse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Field of Heroes :: Have A Break :: Notre Histoire :: Chapitre 3 : Timber, l'examen et le coup d'état-