AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ca suffit, où est ma soeur ? ϟ Freya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
(Admin) ϟ SEED de rang A
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 95
Avatar : Gaspard Ulliel
Crédits : Moony (avatar)

Âge du perso : 29 ans
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■■
resistance■■■■■(■)
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t283-leandre-j-aime-les-cade
MessageSujet: Ca suffit, où est ma soeur ? ϟ Freya   19.12.16 21:02



Ca suffit, où est ma soeur ? # Freya



Léandre était revenu de mission le matin même. Comme à chaque fin de mission, il passait toujours par la case « Bureau du Directeur Kramer » pour faire son compte-rendu. Il était du genre expéditif. Plus vite, cela serait fait et plus vite il pourrait reprendre ses investigations concernant sa soeur Freya qu’il n’avait eu de cesse de chercher sans trouver la moindre information concernant sa localisation exacte. C’était comme si on cherchait à tout prix à la cacher aux yeux du monde. C’était un comble ça lorsqu’on voyait à quel point elle était belle...

Une fois le rapport fait, Léandre pouvait enfin disposer mais ce n’était pas du tout ce qu’il avait prévu. Voyant que le jeune homme ne quittait pas les lieux, Kramer s’adressa à lui d’un air étonné mais sachant pertinemment ce qu'il allait lui demander :

« Que me vaut cette insistance Monsieur Ravenel ? »

Les bras croisés sur sa poitrine et un air déterminé sur le visage, le jeune homme ne se démonta pas et répondit non sans rester calme comme à son habitude :

« Vous pensiez vous débarrasser de moi en me nommant Seed de rang A hein. Vous aviez tort. Dites-moi où est Freya. J’en ai marre de me faire balader depuis des années. Ca suffit, je veux des réponses ! »

L’éternel calme de Papy Kramer ne faisait pas mentir les rumeurs. Les yeux rivés sur son interlocuteur et les mains croisés en dessous de son menton, un sourire malicieux s’afficha sur son visage :

« Vous y tenez beaucoup à votre soeur, Ravenel.
Cela se sent que trop bien. »

Bien sûr qu’il tenait à Freya. Quel frère ne chercherait pas à retrouver sa soeur dont il n’avait plus de nouvelles véritables depuis des années ? Les dernières lettres ? Qu’on en parle. De la paperasse administrative oui. Aucune ne semblait venir de la jeune femme. Cela ne respirait pas sa spontanéité et la passion pour le Seed. C’était plat comme un électrocardiogramme en fait et donc sans intérêt. Mais le Directeur semblait suggérer autre chose dans ses propos et le jeune Seed n’aimait pas trop cela.

« Mais rassurez-vous, elle va bien.
Elle est dans nos locaux actuellement d’ailleurs. »

Priam parut soudainement soulagé mais sceptique car pourquoi lui sortir tout le temps ces excuses de missions longues durées et insister aujourd’hui sur le fait qu'elle allait bien. Juste dire qu'elle était là était suffisant non ? Qu'est ce qui s'était passé pendant toutes ces années ? Il y avait forcément anguille sous roche. Enfin sans qu’il puisse réagir ou dire quelque chose, Cid décrocha son microphone :

« Mademoiselle Ravenel, veuillez passer à mon bureau s'il vous plait.
Merci. »

Les yeux du jeune Ravenel s'écarquillèrent. Il était sérieux ? Freya était vraiment là ? Léandre n’en revenait pas. Il s’attendait à un n-ième refus de la part de Cid Kramer et s’était déjà préparé à sortir toute une grande tirade pour le convaincre d’accepter sa requête et finalement il était enfin arrivé à ce moment. Celui du face à face avec celle qu’il avait laissé partir seule alors que tout ce qu’il voulait au fond de lui était de rester auprès d’elle...

« Etes-vous enfin satisfait Ravenel ? Sortez, maintenant . J’ai des choses à faire. Je vous laisse régler cela avec votre soeur. »

Sans demander son reste, le jeune homme sorti de la pièce et referma la porte derrière lui. Adossé contre celle-ci, il fut soudain prit d’anxiété et se demandait ce qu’il allait bien pouvoir lui dire. Mais surtout comment allait-elle réagir en le voyant. Le trouverait-elle changé ? Si oui, en bien ou en mal ? Et elle, se serait-elle beaucoup éloignée de la jeune enfant et adolescente qu’il connaissait si bien à l’époque ? Tant de questions qui allaient pouvoir avoir enfin des réponses dans les minutes qui suivraient...

© Field of Heroes ; tumblr
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Instructrice
avatar
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 195
Avatar : Ksenia Solo
Crédits : Moony

Âge du perso : 23 ans (25 mai)
Activité : Ancienne SOLDAT en arrêt forcé, instructrice de combat à l'arme blanche et de lancer
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■■■
magie/aura
resistance
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ca suffit, où est ma soeur ? ϟ Freya   29.12.16 20:18



Ca suffit, où est ma soeur ?



Après plusieurs semaines de convalescence, j’avais enfin retrouvé mes forces. Je pouvais me déplacer sans problèmes et, pour la première fois depuis que j’étais passé SOLDAT, je venais de recevoir les clés de ma chambre. Une vraie chambre de SEED et pas une chambre d’hôpital glauque à souhait comme celle qui m’attendait auparavant entre chaque mission, là-bas au manoir SEED. Je n’étais plus l’expérience ratée qu’on cachait au monde. J’allais mieux après tout. Ma gardienne faisait son œuvre. Mais pour combien de temps ? Elle pouvait prévenir l’aggravation de mes symptômes, mais pas supprimer le mal qui avait déjà été fait à la plupart de mes organes internes. Elle me donnait un sursis. Elle ne me sauvait pas la vie.

J’avais enfin pu quitter les blouses informes de l’infirmerie pour enfiler quelque chose de moins… affreux. Mon escapade de cet été m’avait permis de développer ma garde-robe en dehors des tenues pratiques en mission. J’aimais me sentir belle et non maladive comme cela avait trop longtemps été le cas. Alors je choisissais toujours des tenues qui me mettaient en valeur. Pas par vanité non. Juste parce que cela me faisait me sentir bien.

Pouvoir flâner dans les couloirs de la BGU était nouveau pour moi. Le nouveau moi d’après Nibelheim. Ces dernières années je n’étais jamais passé qu’en coup de vent, sans pouvoir adresser la parole à quiconque. J’avais perdu de vue mes amis, ma famille. C’était douloureux. Mais leur faire de nouveau face à présent était difficilement envisageable. Cela avait été si étrange de revoir Zack. Il était tellement fâché après moi. Puis envers la BGU ensuite. Sa réaction m’avait fait prendre conscience que je ne devais en parler à personne d’autre. Pour mon bien et pour le leur.

Très vite, un élément inattendu me fit sursauter. Kramer appelait mon nom à travers la BGU. Ce n’était jamais arrivé ! Après tout j’étais le vilain petit secret de la BGU. A croire que ma fugue, mon malaise et l’implantation de Cosmos dans mon esprit avait tout changé. Plutôt que de me garder en cage, ils avaient décidé de me donner un semblant de liberté. Je leur était plus utile en vie de toute façon.

Je me dépêchais donc vers l’ascenseur. Kramer avait-il décidé de me confier une mission ? Je n’avais pas encore eu le feu vert des médecins pourtant… J’espérais juste que ce n’était pas pour me ramener à Nibelheim. Tandis que je passais en revue toutes les possibilités, les portes de l’ascenseur s’ouvrirent sur le deuxième étage. Devant moi, une silhouette se dessinait.

« Léandre ? »

Choquée, je restais quelques secondes la bouche ouverte telle une carpe avant de lui sauter dans les bras. Je découvrais que face à lui, j’avais toujours quinze ans. Face à lui, mon cœur batait toujours la chamade et mon esprit vagabondait. J’avais pourtant tout fait pour oublier ces sentiments interdits. Je découvrais pourtant qu’ils étaient toujours là. Je me détachais un peu de lui de façon à le fixer de mes yeux devenus si dérangeants.

« Mais qu’est-ce que tu fais à la BGU ? »

Je fronçais les sourcils. Pourquoi quittait-il le bureau de Kramer ? Il y avait quelque chose de louche là-dessous mais je ne savais pas encore quoi.
© Field of Heroes ; tumblr
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang A
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 95
Avatar : Gaspard Ulliel
Crédits : Moony (avatar)

Âge du perso : 29 ans
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■■
resistance■■■■■(■)
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t283-leandre-j-aime-les-cade
MessageSujet: Re: Ca suffit, où est ma soeur ? ϟ Freya   17.01.17 23:38



Ca suffit, où est ma soeur ? # Freya



Pendant que Léandre tentait de reprendre le dessus sur ses assaillantes pensées, les portes de l’ascenseur s’ouvrirent, lui laissant entrevoir une jolie blonde élancée apparemment très prise également par ses pensées intérieures. S’étant redressé à l’apparition de l’ange de lumière, son regard ne pu que croiser celui de la blondine.

« Léandre ? »

Entendre son prénom sortir de ces lèvres délicates confirma que la charmante apparition devant lui était bien Freya. La jeune femme qu’il avait vu grandir et qui ne cessait de le suivre tel un pot de colle partout où il allait à l’époque. Le son de sa voix si doux à son oreille lui avait tellement manqué. Il regrettait presque que leurs chemins ce soient ainsi séparés. Malheureusement, ce qui était fait était fait. Enfin, malgré l’air choqué de sa petite soeur, le jeune Seed n’eut pas vraiment le temps de réagir et lui confirmer son patronyme, celle-ci lui ayant déjà sauté dans les bras. Bras qu’il n’hésita pas à refermer, la serrant fort contre lui en un geste affectueux. Ses oreilles se tintèrent légèrement en sentant la poitrine de la jeune femme au contact de son torse. C’est que Freya n’était plus une adolescente et qu’elle s’était développée en une fleur vraiment pulpeuse. Bien heureusement, la blondinette se détacha avant que des pensées pas très catholiques s’infiltrent dans l’esprit de Léandre et elle se mit à le fixer de ses yeux bleus si intense alors qu’elle le questionnait déjà sur sa présence ici :

« Mais qu’est-ce que tu fais à la BGU ? »

Dans un premier temps, le Seed ne comprit pas la teneur de sa question mais il fallait remettre le contexte dans son ensemble. Lorsque Freya avait prit le départ pour la BGU, Léandre avait choisi de prendre une autre voie et avait quitté leur famille pour vivre l’aventure seul mais surtout s’éloigner d’elle et lui permettre de vivre sa vie sans lui, libre de se créer de nouveaux liens avec d’autres personnes, voire éventuellement sentimental. Quoi que cette dernière possibilité, il avait préféré ne pas trop y penser au début puis ça avait fini par l’obséder car il ne pouvait pas l’imaginer amoureuse d’un homme... Un autre homme...  Et en fait, à aucun moment, elle n’avait été au courant de son intégration à la BGU quelques années plus tard. La faute à qui ? On se le demande... Les communications ayant été très espacées voire inexistantes ces dernières années, Léandre n’avait pu lui faire part de son retour. Ainsi, elle devait trouver cela inquiétant de le voir aujourd’hui après tant d’années... Le jeune homme se voulu être rassurant alors il opta pour la plaisanterie :

« ‘Salut mon frérot préféré, je suis si contente de te voir !’ Ce n’est pas ça que tu devrais dire plutôt ? »

Avait-il répondu avec un sourire amusé. Voilà, à peine l’a retrouvait-il et le voilà que Léandre cherchait déjà à la taquiner. C’était franchement plus fort que lui. Puis reprenant un calme assuré et comme si de rien n’était, il poursuivit :

« Je te rassure, les parents vont bien donc ce n’est pas pour cause grave que je suis là. En fait, je suis Seed. Voire Seed de Rang A depuis quelques mois maintenant. Comme tu peux le voir, j’ai fini par venir quand même... »

Est-ce qu’il avait bien fait de venir lui aussi ? Tel était la question. Cependant, Priam ne regrettait pas d’avoir pris cette décision. Au diable, les rumeurs et la vérité sur leur histoire familiale. Freya lui avait trop manqué et rester si longtemps loin d’elle l’avait très affecté en plus de l’inquiétude qu’elle leur avait causé à lui et leurs parents.

© Field of Heroes ; tumblr
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Instructrice
avatar
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 195
Avatar : Ksenia Solo
Crédits : Moony

Âge du perso : 23 ans (25 mai)
Activité : Ancienne SOLDAT en arrêt forcé, instructrice de combat à l'arme blanche et de lancer
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■■■
magie/aura
resistance
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ca suffit, où est ma soeur ? ϟ Freya   22.01.17 19:49



Ca suffit, où est ma soeur ?



J’étais comme une alcoolique reprenant une gorgée d’alcool en se disant que ce n’était rien et que je n’aurais qu’à oublier tout ça le lendemain. Les bras de Léandre me faisaient cet effet. Huit ans et rien n’avait changé. Il était comme une drogue pour moi et je savais déjà que j’avais replongé. Toutes ces années à me dire que ce n’était qu’un béguin enfantin, que cela ne pouvait que me passer. Et aujourd’hui, il était là, devant moi et j’étais déjà perdue. J’irais sans doute en enfer pour cela mais je sauterais dans la fournaise avec joie si cela voulait dire que je pouvais avoir Léandre. Et c’était mal, Hyne que c’était mal. Il était mon frère après tout. Demi-frère, mais qu’importe. C’était un amour maudit qui ne pourrait jamais se concrétiser.

Mais j’aurais tout le temps de penser à cela plus tard. Là, je devais profiter de ma dose de Léandre. Qui sait combien de temps cela allait durer ? J’inspirais profondément afin de capter son odeur (ça ne faisait pas de moi une psychopathe, je tenais à le signaler) avant de me dégager de lui. Un contact trop prolongé aurait semblé étrange.

Huit ans sans me voir et la première chose que faisais Léandre, c’était se moquer de moi. Il n’avait pas changé. J’avais néanmoins grimacé à l’emploi du mot frérot. Tout mon corps se révoltait à cette idée. Je le singeais néanmoins.

« Salut mon Léandre adoré, je suis si contente de te voir ! »

La suite me laissa totalement sous le choc. Je ne m’étais pas attendue à cela. En fait je ne m’étais attendue à rien du tout mais là…

« SEED ? De rang A ? Mais, mais ! Personne ne m’en a jamais parlé. J’ai été beaucoup absente mais quand même ! »

Je ronchonnais à voix haute. La BGU avait sans doute eu trop peur que je rapplique à toute vitesse en entendant la nouvelle. Ce que j’aurais sans doute fait d’ailleurs. Au moins n’était-il que SEED. J’en aurais pleuré de dépit si lui aussi avait rejoint les SOLDAT. Le plus dur restait maintenant à venir car de nombreux mensonges allaient devoir ponctuer ces retrouvailles. Je ne pouvais quand même pas lui dire que j’étais une condamnée à mort en sursis.

Pourtant, le fait qu’il me parle de nos parents m’avait fait tiquer. Il fallait que je lui en parle. J’espérais juste ne pas détruire notre enfance en le faisant. Je reculais donc de quelques pas. L’air grave.

« Léandre… Je… Il y a quelques jours… J’ai fait une rencontre. Du genre, qui bouleverse une vie tu vois ? »

Mal à l’aise, j’hésitais à poursuivre mais je prenais une grande inspiration avant de me lancer. Il le fallait. Je me devais d’être honnête envers lui. Au moins sur les choses ou je n’avais pas juré le secret absolu.

« Voilà, j’ai rencontré ma sœur. Enfin une de mes sœurs. Tu te souviens le collier que j’ai presque toujours autour du coup et bien c’est l’emblème de leur famille. Et… et… il en donne toujours un exemplaire à ses conquêtes. Donc… je sais pas trop comment t’annoncer ça mais…. Apparemment enfin, tout porte à croire que… »

Ma voix était en train de s’éteindre au fur et à mesure de mes paroles jusqu’à s’achever sur un murmure.

« Que Maman ai eu une aventure avec lui. Et que j’en sois le résultat. »

Mes yeux brillaient de larmes contenues. Même si avoir des sœurs me plaisait dans l’absolu. Je vivais beaucoup plus mal le fait d’être un enfant du péché. Aussi gardais-je les yeux fixés sur le bout de mes chaussures.
© Field of Heroes ; tumblr
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang A
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 95
Avatar : Gaspard Ulliel
Crédits : Moony (avatar)

Âge du perso : 29 ans
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■■
resistance■■■■■(■)
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t283-leandre-j-aime-les-cade
MessageSujet: Re: Ca suffit, où est ma soeur ? ϟ Freya   31.01.17 21:56



Ca suffit, où est ma soeur ? # Freya



« Salut mon Léandre adoré, je suis si contente de te voir ! »

Léandre riait de bon coeur aux singeries de celle qu'il avait considéré comme sa soeur toute sa jeunesse pour son bien-être et le bon vouloir de sa mère. Elle ne mesurait peut-être pas l'ampleur de la situation mais le jeune homme était vraiment heureux de la voir enfin devant lui, aussi belle qu'un coucher de soleil observé au bord d'une plage de rêve. Aujourd'hui était la première fois depuis des années qu'il riait sincèrement. Il avait tellement passé son temps à la chercher et tué à la tâche pour se faire remarquer par Kramer afin qu'il daigne enfin le laisser voir sa soeur que Léandre était passé à côté de beaucoup de choses. Comme se faire des amis à la BGU par exemple. Les gens le trouvait peut-être trop sérieux alors que ce n'était pas le cas. Il se concentrait juste sur un seul objectif : Freya. Et aujourd'hui, elle était là devant lui, rayonnante. Sans parler de la clarté de ses yeux qui l'intriguait mais il gardait ca pour plus tard. La jeune femme était étonné de le voir ici et il s'empressait de la rassurer sur la santé de ses parents et de lui apprendre qu'il avait fini par la suivre à Balamb pour devenir non pas membre du SOLDAT mais Seed et qu'il avait même été gratifié du rang A.

«  SEED ? De rang A ? Mais, mais ! Personne ne m’en a jamais parlé. J’ai été beaucoup absente mais quand même ! »

Tiens. Freya semblait très surprise de la nouvelle qu'il venait de lui annoncer, ce qui l'étonna également. N'était-elle pas heureuse de le retrouver ? Bon il n'avait pas pu être SOLDAT mais Seed était déjà bien. Au moins maintenant ils auraient tout deux l'occasion de se voir entre leurs missions.

« Je pensais que cela te ferait plaisir. Je suis là maintenant. On... Aurait pas dû se séparer. J'ai fait une erreur et... Je l'ai regretté tous les jours que j'ai dû vivre sans ta présence à mes côtés... »

Avait-il répondu d'un ton plus sérieux voir un peu teinté d'amertume. C'était comme s'il s'en voulait de ne pas avoir écouté son coeur et d'avoir voulu être obéissant envers ses parents. C'est bien d'être respectueux et d'honorer ses tendres géniteurs mais pas au détriment de son bonheur. Cela, il l'avait bien compris. Et puis Freya commença à prendre de la distance. Oh ca y est. Ils en étaient là ? Elle lui en voulait c'était sûr et il venait de remuer le couteau dans la plaie en entrouvrant la porte de son coeur. Qu'allait-il advenir d'eux maintenant ?

«  Léandre… Je… Il y a quelques jours… J’ai fait une rencontre. Du genre, qui bouleverse une vie tu vois ? »

Non. Pas ça. Le jeune homme ne pouvait pas le croire. Elle était en train de lui apprendre qu'elle avait rencontré un garçon ici pendant son absence et qu'elle en était éperdument amoureuse ? A tous les coups, elle voudrait lui présenter. Il était hors de question qu'il donne son aval. A ça non. Elle était sienne. Et s'il fallait se débarrasser de ses rivaux, il le ferait. Non. Le jeune Priam ne pensait pas réellement cela au fond de lui. Il sait que cela l'attristerait et il l'aimait trop pour lui faire du mal. Si cela devait vraiment arriver,  peut-être qu'il s'effacerait pour elle mais valait mieux plutôt écouter ce qu'avait à dire sa Frey avant d'imaginer le pire non ?

« Voilà, j’ai rencontré ma sœur. Enfin une de mes sœurs. Tu te souviens le collier que j’ai presque toujours autour du coup et bien c’est l’emblème de leur famille. Et… et… il en donne toujours un exemplaire à ses conquêtes. Donc… je sais pas trop comment t’annoncer ça mais…. Apparemment enfin, tout porte à croire que… »

La réplique de sa jeune "soeur" lui fit arquer un sourcil. C'est de ça dont elle voulait parler alors. Léandre en fut presque soulagé mais il ne le laissa pas paraître. Un malaise s'instaurait et il allait devoir la rassurer car le brother n’aimait pas la voir dans un état pareil.

« Que Maman ai eu une aventure avec lui. Et que j’en sois le résultat.»

A ces mots, Léandre se retint d'éclater de rire. Leur mère ? Une aventure ? C'était une grande blague. Leurs parents avaient toujours été très heureux ensemble et la confiance qu'ils avaient l'un dans l'autre les avaient empêché d'aller voir ailleurs. Ce n'était pas dans leurs moeurs non plus ce genre de choses. Tout portait à croire que le moment de vérité était arrivé. La jeune femme était sur une piste mais pas tout à fait la bonne. Léandre allait devoir combler le reste du puzzle. C’est ainsi que tout naturellement il l’attira dans ses bras et répondit dans un murmure :

« Alors tu es au courant... »

Léandre posa ses mains sur les épaules de la jeune femme qu’il repoussa doucement afin qu’elle lui fasse face. Là, il lui imposa de le regarder en face en relevant son menton vers le haut avec son index :

« Malheureusement tu ne sais pas tout et ce n’est pas exactement comme ça que cela s’est passé. Allez viens, on va en parler dans un coin plus tranquille. »

Sans lui laisser le temps de réagir, Priam attrapa Freya par la main et ils se dirigèrent vers l’ascenseur. Il n’avait pas spécialement envie d’étaler leur vie dans les couloirs et pensait surtout qu’un endroit calme serait plus approprié. Une fois dans la cage métallique, le jeune Seed appuya sans arrière pensée vers le rez-de-chaussée pour se rendre vers les dortoirs des Seeds.

© Field of Heroes ; tumblr
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Instructrice
avatar
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 195
Avatar : Ksenia Solo
Crédits : Moony

Âge du perso : 23 ans (25 mai)
Activité : Ancienne SOLDAT en arrêt forcé, instructrice de combat à l'arme blanche et de lancer
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■■■
magie/aura
resistance
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ca suffit, où est ma soeur ? ϟ Freya   24.02.17 20:40



Ca suffit, où est ma soeur ?



Evidemment que j’étais heureuse de le voir ! Comment pouvait-il en douter ? L’avoir face à moi c’était comme si on me rendait une partie de mon âme. M’éloigner de lui avait été la décision la plus difficile de toute ma vie. Quant à dire que c’était une erreur… Je ne savais pas. Certes, ce choix avait eu des répercussions terribles sur ma santé mais… rester aussi proche de Léandre sans aucune chance de jamais pouvoir l’aimer comme j’avais envie de l’aimer… Cela aurait été une véritable torture. Alors oui, vivre sans lui avait été horrible. Mais à vivre avec lui, je me serais perdue à petit feu. Jusqu’à commettre l’irréparable.

Avant de dire quelque chose que j’allais finir par regretter, je changeais de sujet pour l’amener sur mes découvertes récentes. Je n’étais pas à l’aise d’annoncer tout cela à mon frère mais j’avais besoin de ses conseils. Pourtant, bizarrement, il ne prenait plutôt bien. Il aurait dû piquer une crise ! Après tout, j’avais moi-même été très choquée en apprenant la nouvelle. Mais non. On aurait presque dit que ça… L’amusait ? Est-ce qu’il était devenu fou pendant mon absence ? Mais avant que j’aie le temps de le questionner, je me retrouvais à nouveau entre ses bras et le monde autour cessa d’exister. Il me transformait en véritable midinette, c’était déprimant. Je bloquais sur son souffle sur mon oreille avant de véritablement intégrer le sens de ses mots. Bon, apparemment tout cela n’était pas inédit pour lui. Pourquoi est-ce qu’il fallait toujours que je sois la dernière au courant de tout dans cette famille ?

Léandre me fit quitter l’étreinte protectrice de ses bras et j’en soupirais de dépit. Lorsqu’il me releva le menton de ses doigts, des images de baisers torrides s’imposèrent dans mon esprit et j’eu toutes les peines du monde à les en chasser. Mon frère voulait discuter et je le laissais me balader à travers la BGU sans protester. D’aussi loin que je me souvienne, cela avait toujours été comme ça entre nous. J’étais toujours prête à le suivre au bout du monde. Il n’y avait que ce fameux jour, sur le quai de la gare, où j’avais choisi de partir seule à l’aventure.

Tandis que Léandre me faisait traverser au pas de course l’aile masculine des dortoirs, je pouvais sentir sur moi les regards curieux des différents cadets et SEED présents. Bien vite, nous arrivions aux quartiers des rang A et mon frère me fit pénétrer dans son antre. C’était autre chose que les chambres des SEED et des SOLDATS. Comme quoi, son rang offrait des avantages non négligeables. Mais, je n’étais pas là pour m’extasier sur l’aménagement. Me mettant à l’aise, je quittais le confort de sa main dans la mienne pour ôter la veste en cuir que je portais. En dessous j’avais une robe blanche légère pas du tout adaptée à la température extérieure. Mais je ne sortais pas alors je m’en fichais éperdument. Je m’asseyais ensuite sur le lit avant de fixer Léandre de mes yeux bleus.

« Qu’est-ce que tu voulais me dire ? »

Je balançais mes pieds d’avant en arrière, léger signe de nervosité que Léandre reconnaîtrait sans doute. J’avais toujours fait cela. Et son histoire de discussion me rendait beaucoup moins nerveuse que le simple fait de me retrouver dans une chambre avec mon frère. Si avec tout ça je n’étais pas vouée à l’enfer…
© Field of Heroes ; tumblr
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang A
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 95
Avatar : Gaspard Ulliel
Crédits : Moony (avatar)

Âge du perso : 29 ans
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■■
resistance■■■■■(■)
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t283-leandre-j-aime-les-cade
MessageSujet: Re: Ca suffit, où est ma soeur ? ϟ Freya   27.03.17 0:22



Ca suffit, où est ma soeur ? # Freya



Lorsqu'ils arrivèrent chez Léandre, ce dernier la laissa se mettre à son aise tandis qu'il faisait de même de son côté. Il retira sa veste qu'il posa sur le dos d'une chaise. Il n'avait jamais été très frileux alors un simple débardeur blanc faisait l'affaire pour lui. Se retournant, il vit Freya confortablement assise sur le bord de son lit. Très bien. Elle avait bien fait. Il valait mieux qu'elle soit assise pour entendre son histoire. Tout du moins, celle qui avait commencé lorsque la famille Ravenel l'avait trouvée. La jeune femme ne se fit d'ailleurs pas prier pour lui rappeler ce pour quoi il l'avait amenée dans un endroit aussi intimiste.

« Qu’est-ce que tu voulais me dire ? »

« Tu veux pas que je te serve quelque chose à boire avant ? »

Léandre attendit sa réponse et se dirigea vers le mini bar où se trouvait un petit frigo. Il se prit une bière ainsi que la boisson que lui avait demandée son invitée. Une fois parcouru la distance inverse, l’ainé donna à sa cadette sa boisson et il s’assied sur une chaise en face d’elle. Par quoi allait-il commencer, se demandait-il en la regardant fixement. Ah oui. Le commencement...

« Tu n’es pas le fruit de l’adultère entre Maman et Papa... tout bonnement parce qu’en réalité, ils ne sont pas tes parents biologique... »

Lui avait-il répondu le plus posément possible alors qu’il décapsulait sa bouteille et qu’il en buvait quelques gorgées. Le Seed ne savait pas comment Freya allait prendre la nouvelle mais il s’efforçait de prendre un ton suffisamment neutre afin de ne pas la brusquer et de lui laisser digérer l’information. Cependant pour être sûr qu’elle comprenne bien ce qu’il lui disait, il poursuivit :

« Oui Frey, toi et moi ne sommes pas frère et soeur de sang. En fait, nous t’avons trouvé alors que tu n’étais qu’un bébé. Un adorable bébé... »

Léandre ne pu s’empêcher de laisser reposer son regard sur elle, parcourant toutes les parcelles de son visage visuellement comme s’il revoyait l’évolution que ces traits avaient subi au fil des années pour en arriver à la jeune femme qu’elle était devenue aujourd’hui.

« Je n’ai pas toutes les informations. Il te faudra les demander aux parents mais tout ce que je sais c’est que quelques jours après t’avoir recueilli parmi nous, Mère est revenue à la maison d’un air déterminé. Je l’ai entendu chuchoter que ta mère était apparemment morte en couche et que tu n’avais plus personne pour veiller sur toi. Ils ont alors d’un commun accord décidé de t’adopter. A partir de ce moment, tu faisais partie de la famille Ravenel et ils m’ont fait promettre de garder le secret pour te protéger... »

Le jeune Priam avait bien entendu tût le fait qu’en réalité la mère biologique de Freya était une belle-de-nuit. A l’époque, il ne savait pas ce qu’avait voulu dire sa mère lorsqu’elle parlait de la vie que menait la mère de Freya d’après les ragots mais il le comprit plus tard en grandissant. Pour lui, cette information n’était pas nécessaire à la compréhension de son histoire. L’important était que sa mère était morte en l’accouchant et qu’elle avait écopé d’une nouvelle famille qui l’avait aimé comme leur propre fille et propre soeur... si on veut...

« Frey... Ne leur en veut pas, okay ? Ils t’ont réellement aimé comme leur propre fille. Et Hynes comme Mère voulait une petite fille après moi. Tu as été une bénédiction pour eux. Un vrai bonheur pour la famille. »

Le jeune homme posa la bouteille qu’il tenait dans les mains sur la table et s’approcha de celle qui était encore sa soeur il y a quelques secondes. Il posa ses mains sur ses genoux où il y exerça une certaine pression pour faire cesser le balancement de ses jambes. Léandre savait qu’elle était nerveuse, elle avait déjà eu ce type de réaction dans le passé. C’était normal d’ailleurs après ce qu’il venait de lui apprendre. Ses mains quittèrent très vite ses jambes pour prendre les mains de la jeune femme entre les siennes :

« Je suis désolé de t’avoir menti pendant toutes ces années. Je ne voulais pas décevoir les parents. Et puis tu avais l’air surtout si épanouie que je ne voulais pas briser ça... Tu comprends ? »

Léandre attendait à présent une réaction de la part de Freya et il avait pour la première fois peur au plus profond de lui de la perdre définitivement. Que quelque chose se briserait entre eux et que jamais plus les morceaux ne pourraient se recoller. Avait-il réellement bien fait de lui révéler la vérité ? Il venait de briser la promesse de toute une vie de mensonge. Il y aurait forcément des conséquences. Sur sa relation avec elle mais également sur celle qu’elle avait avec ses parents adoptifs...

© Field of Heroes ; tumblr
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Instructrice
avatar
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 195
Avatar : Ksenia Solo
Crédits : Moony

Âge du perso : 23 ans (25 mai)
Activité : Ancienne SOLDAT en arrêt forcé, instructrice de combat à l'arme blanche et de lancer
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■■■
magie/aura
resistance
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ca suffit, où est ma soeur ? ϟ Freya   29.04.17 20:16



Ca suffit, où est ma soeur ?


Je n’avais jamais vu Léandre aussi agité. Ce n’était pas dans ses habitudes. En tout cas pas de celles que je connaissais mais… après tout, cela faisait une dizaine d’années qu’on ne s’était plus vus. Peut-être que je ne le connaissais plus. C’est en partie pour ça que je n’avais pas essayé de le retrouver lors de ma fugue. J’avais peur que rien ne soit plus pareil. J’étais terrifiée. J’avais d’ailleurs la même appréhension concernant nos parents, mais avec lui tout avait toujours pris dans mon cœur bien plus de proportions. Que je le veuille ou non.

La vie était trop courte pour tourner autour du pot aussi je lui demandais de but en blanc ce qu’il avait de si important à me dire. Son malaise ne fit que s’accentuer alors qu’il me demandait ce que je voulais boire.

« Une eau gazeuse, merci. »

Comme si c’était le plus urgent… vraiment, plus il retardait l’échéance et plus je m’inquiétais. Allait-il me dire qu’il était marié et père de trois bambins ? Cela finirait de m’achever. J’irais finir ma vie en ermite dans la forêt des chocobos.

Mais ce que me réservais mon frère était à des lieux de tout ce que j’aurais pu imaginer. Lorsque la révélation tomba, je ne me rendis pas tout de suite compte que j’avais tellement serré les poings mes ongles avaient transpercés la chair délicate de mes mains ni le filet de sang que cela avait provoqué. J’avais les yeux rivés sur Léandre, grands ouverts et pourtant je ne voyais plus rien. La bouteille qu’il m’avait tendue un peu plus tôt était bien calée entre mes cuisses mais je n’en avais que faire. Je n’étais pas leur fille… Encore un mensonge. Et tout le monde était au courant sauf moi. Hyne avait décidemment un sens de l’humour bien particulier.

J’étais comme anesthésiée mais Léandre repris la parole. Il n’avait pas fini. Toutes ces informations tournoyaient dans ma tête. Ma mère biologique était morte. D’après Callista, mon géniteur ne valait pas la peine qu’on cherche à le rencontrer. L’unique famille que j’ai jamais connue m’avait caché la vérité. Je n’appartenais pas à un peuple que j’avais cru mien. Toute mon histoire n’était que mensonge. Je décrispais mon poing droit pour mieux admirer le tatouage que je m’étais fait faire, cette roue stylisée qui symbolisait les voyageurs de Centra. Je l’avais fait pour ne pas oublier qui j’étais. Mais en réalité, je n’étais pas l’une des leurs. J’avais le sentiment d’avoir usurpé leur identité et je m’en détestais. Une goutte de sang coula des plaies laissées par mes ongles avant de descendre le long de mon tatouage, attirée par la gravité.

Ils avaient voulu me protéger… je voulais bien le croire qu’on j’étais gamine mais j’avais 15 ans quand je les avais quitté. J’étais assez grande pour comprendre. J’avais échangé des lettres et coups de téléphone avec eux pendant un an avant que mon entrainement ne se termine et que je me rende à Nibelheim. A seize ans, j’étais bien assez grande pour qu’on m’annonce tout ça. Ils avaient choisi de se taire pour se protéger eux-mêmes. Pas pour moi. J’étais partie parce que je me dégoutais des sentiments peu fraternels que j’avais pour mon frère. Il n’était même pas mon frère ! Sans cela jamais je n’aurai rejoint le SOLDAT et jamais je ne les aurais laissé faire ce qu’ils m’avaient fait. Et maintenant ma vie n’était plus qu’un sursis permanent dont je ne pouvais pas parler. Les parents et Léandre… S’ils savaient… Ils ne sauraient pas tenir leur langue. Et la BGU avait les moyens de les garder à jamais silencieux.

Alors que je maintenais un mutisme buté, Léandre vint poser les mains sur mes genoux nus. Ce simple contact me fit frissonner. Mal à l’aise, je déplaçais la bouteille qui faisait un peu remonter ma robe pour la laisser sur le côté du lit. Mal à l’aise, je lissais ma robe courte comme pour paraitre moins exposée. Je n’avais aucun problème à exposer mon corps d’habitude. Les entrainements et plus tard, les examens médicaux m’avaient ôté toute pudeur. Mais c’était Léandre et, comme toujours je ne me reconnaissais plus en sa présence. Même quand tout mon monde se trouvait bouleversé. Ses mains vinrent rapidement trouver les miennes et je m’y accrochais comme une naufragée à sa planche de salut. Je comprenais qu’il n’avait fait que suivre les directives de nos parents. Mais ses dernières paroles eurent raison de mes bonnes résolutions et je lachais brusquement ses mains.

« Epanouie ? Je n’étais pas épanouie Léandre. Je ne serais pas partie sans ça. Si j’ai sauté sur la proposition du SOLDAT c’était parce que ça me paraissait ma seule porte de sortie. Je n’en pouvais plus ! Maman le savait sinon elle ne m’aurait pas laissée partir. J’étais terrifiée ! Et je me sentais anormale parce que… Laisse tomber. J’aimerai toujours Papa et Maman mais… je vais devoir digérer tous ces mensonges. »

Des larmes perlèrent dans mes yeux tandis que je le fixais de mes yeux bleus SOLDAT presque translucides. Ma voix finie par se briser.

« Tu m’as menti Léandre. Toute ma vie n’est qu’un mensonge. Je ne sais même pas qui je suis. »
© Field of Heroes ; tumblr
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang A
avatar
Date d'inscription : 23/08/2016
Messages : 95
Avatar : Gaspard Ulliel
Crédits : Moony (avatar)

Âge du perso : 29 ans
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■■
resistance■■■■■(■)
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t283-leandre-j-aime-les-cade
MessageSujet: Re: Ca suffit, où est ma soeur ? ϟ Freya   27.05.17 23:58



Ca suffit, où est ma soeur ? # Freya



Le mutisme de Freya allié à l’état de ses mains inquiétait Léandre alors que ses yeux s’étaient posé sur le magnifique tatouage que sa « soeur » s’était fait faire sur le poignet. Il aurait dû s’en douter que ce qu’il lui avait révélé allait être difficile à digérer pour elle mais il avait encore surestimé sa capacité à lui faire passer le message de manière positive apparemment. Le jeune homme s’efforça de poursuivre du mieux qu’il pouvait pour détailler un peu plus ce qu’il savait et tenter de rassurer sa chère et tendre Frey. Malheureusement, son geste eut le don de mettre la jeune femme encore plus mal à l’aise, voire presque en colère car celle-ci retira brusquement ses mains des siennes et répondit enfin d’un ton survolté :

« Epanouie ? Je n’étais pas épanouie Léandre. Je ne serais pas partie sans ça. Si j’ai sauté sur la proposition du SOLDAT c’était parce que ça me paraissait ma seule porte de sortie. Je n’en pouvais plus ! Maman le savait sinon elle ne m’aurait pas laissée partir. J’étais terrifiée ! Et je me sentais anormale parce que… Laisse tomber. J’aimerai toujours Papa et Maman mais… je vais devoir digérer tous ces mensonges. »

Léandre n’avait pas d’autres choix que d’écouter Freya vider son sac. C’était la moindre des choses non ? Après tout ce temps à lui mentir, il se devait d’encaisser. Néanmoins, il n’avait pas remarqué qu’elle se sentait si mal à leur côté durant ces années de jeunesse. Il pensait que lui seul avait ressenti ce mal-être le ronger et pour cette raison, il l’avait laissé partir sans lui. Le jeune Seed sentait naître en lui de la culpabilité. S’il avait su que Freya se sentait si mal, il aurait trahi ses parents plus tôt afin de la rassurer et lui faire comprendre qu’elle était une adolescente tout à fait normale. La savoir effrayée à l’époque lui faisait mal aujourd’hui. Il avait failli à son devoir de « frère » en l’a privant de sa protection. Encore aujourd’hui, après lui avoir révélé la stricte vérité sur sa vie, il ne pouvait s’empêcher de la prendre pour sa soeur alors que ses sentiments étaient tout autres. Mais il fallait remettre tout ça dans son contexte. Priam avait grandit aux côtés de la jeune fille en devant se comporter comme un frère en permanence. Bien sûr que vu l’amour ambigu qu’il lui portait ça avait été difficile pour lui mais cela avait aussi créé des automatismes fraternels et il ne pourrait pas s’en débarrasser aussi facilement qu’il le voudrait.  En attendant, sans le vouloir, Léandre avait fait pleurer sa Frey et c’est la dernière chose qu’il aurait voulu.

« Tu m’as menti Léandre. Toute ma vie n’est qu’un mensonge. Je ne sais même pas qui je suis. »

Rien que d’entendre le timbre de sa voix le faisait se briser intérieurement. Malgré la gêne et le désarroi que pouvait ressentir Freya, Léandre se leva de sa chaise d’un bond et tout en attrapant les mains de la jeune fille, il l’attira à lui sans lui laisser le temps de protester ou de le repousser. Et tandis qu’il rapprochait sa tête contre la sienne, il lui parlait au creux de son oreille :

« Je sais... Tu as le droit de m’en vouloir mais je t’interdis de dire que tu ne sais pas qui tu es. Tu es une Ravenel quel qu’en soit ton passé. C’est comme ça qu’il en a été décidé. Tu es une des nôtres. Et ce n’est pas ce que tu es qui te défini mais ce que tu deviens, Frey. Ne l’oublie jamais. Crois-moi, si j’avais su que tu ressentais tout ça à l’époque, j’aurais assurément agis autrement... »

Le Seed de rang A ne pouvait pas effacer le passé. Dommages que cela ne soit pas une des particularités de sa G-Force car sinon il aurait abusé de se pouvoir. S’il avait pu retourner en arrière, le jeune homme aurait modifié certaines choses dans leur passé commun. Malheureusement, il ne le pouvait pas. Qu’allait-il advenir d’eux maintenant ?

© Field of Heroes ; tumblr
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Instructrice
avatar
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 195
Avatar : Ksenia Solo
Crédits : Moony

Âge du perso : 23 ans (25 mai)
Activité : Ancienne SOLDAT en arrêt forcé, instructrice de combat à l'arme blanche et de lancer
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■■■
magie/aura
resistance
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ca suffit, où est ma soeur ? ϟ Freya   17.06.17 21:01



Ca suffit, où est ma soeur ?


Ce n'était pas réellement par colère que j'avais retiré mes mains de l'emprise de Léandre. Je ne savais plus du tout où j'en étais. Une partie de moi était déchirée de savoir que je n'appartenais pas par le sang à la famille Ravenel. Bien sur, ils m'avaient élevée et resteraient toujours mes parents. Pourtant, tout un tas de petites choses devenaient plus claires à présent. Et c'était douloureux. J'aurais aimé qu'ils me le disent avant. Peut être auraient-ils fini par le faire si ma condition ne m'avait pas amenée à devoir couper les ponts avec eux. Une autre partie de moi, plus pernicieuse, se disait qu'à présent, ce n'était plus vraiment amoral d'être follement amoureuse de mon frère puisque nous n'avions pas de réel lien de sang. C'était surtout pour cette dernière raison que j'avais retiré mes mains. Comme si m'autoriser à le toucher à ce moment précis pouvais me conduire sur un chemin terrifiant. Vers quelque chose que je n'étais pas tout à fait sure de pouvoir faire face. Et pourtant il posa sa tête contre la mienne et je me laissais presque malgré moi aller à ce doux contact. J'allais, juste quelques instants, me repaitre de son odeur et de sa chaleur. Parce que c'était Léandre et qu'il était ce que j'avais toujours voulu.

« Je ne t'en veux pas Léandre. Je ne pourrais pas même si je le voulais. C'est juste que... ça fait beaucoup à encaisser d'un seul coup. L'adoption, le fait que j'ai deux demi-sœurs et qu'elles aussi sont passées par la BGU et qu'apparemment mon père biologique est vraiment un sale type. Je ne m'attendais pas à tout ça. J'ai toujours pensé que j'avais un truc qui clochait mais jamais je n'aurais pensé à tout ça. »

Je me relevais, faisant quelques pas dans la chambre tout en tentant par quelques mouvements circulaires de décrisper mes mains. J'adressai un sourire timide à mon frère tout en évitant tout de même de l'inciter à me toucher à nouveau. J'attrapai mon eau gazeuse avant d'en avaler la moitié comme si j'étais perdue en plein désert. Et c'était presque le cas. J'avais peur de gâcher nos retrouvailles en me jetant contre lui et en lui faisant comprendre que j'étais follement soulagée que nous n'ayons pas de liens de sang. Mais ce serait déplacé non?

« J'ai besoin d'un petit peu de temps pour faire le point sur tout ça. Mais je ne serais pas loin. Ma chambre est la 58B si jamais tu me cherches. »

Je m'approchais du bureau pour griffonner mon numéro sur un bloc de post it qui trainait là.

« Appelle moi! »

Je m'approchais afin de déposer un baiser aussi léger qu'une aile de papillon sur sa joue.

« Ne t'inquiète pas. Ça va aller. »

Et sur ces dernières paroles, je le laissais, un brin emprunté sur le seuil de sa chambre. Nos retrouvailles avaient été riches en révélations mais je comptais bien m'imposer dans sa vie d'une façon ou d'une autre à partir de maintenant.
© Field of Heroes ; tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ca suffit, où est ma soeur ? ϟ Freya   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ca suffit, où est ma soeur ? ϟ Freya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ca suffit, où est ma soeur ? ϟ Freya
» BRUDER / SCHWESTER - Frère / Soeur militaire (F - N)
» Messe d'adieu à notre soeur Audra.
» soeur marie therese des batignolles
» La sombre histoire des soeur alabham.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Field of Heroes :: Have A Break :: Notre Histoire :: Chapitre 3 : Timber, l'examen et le coup d'état-