AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aveux d'émotions...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 727
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Aveux d'émotions...   18.12.16 20:58


   
Aveux d'émotions


   
Avec ma peluche d'amour !


La jolie SEED rousse de la BGU était en plein émoi amoureux. Pas le premier, heureusement, même si on ne pouvait pas dire que son premier amour se soit bien terminé (le fait étant qu'il l'avait trompé avec sa meilleure amie). Comme, depuis ce malheureux incident de son adolescence, elle n'était plus tombée amoureuse et avait veillé à ne pas avoir d'amis, elle n'était pas très sereine depuis la grande révélation qu'elle avait subie quelques jours seulement plus tôt. Elle s'était rapproché ces derniers mois de Eirena, un CADET en passe de devenir SEED, et la solitude ainsi que le secret lui pesant, elle finit par se glisser dans les dortoirs pour rejoindre celui de la jeune femme. Sa colocataire n'étant pas là, Sithmaith se glissa à l'intérieur : « Eirena ? ... C'est moi ! » s'annonça-t-elle tout en s'approchant. La blondinette était couchée dans son lit, elle sourit à son élève au lancé de couteau et lui fit signe de lui faire de la place. Elle enleva ses bottines d'un geste vif et s'allongea à côté de la blonde. Les mains posées sur son ventre, elle regarda le plafond un petit moment, ne sachant pas par quoi commencer. Finalement, elle chercha la main de son amie et la pressa un court instant pour essayer de se donner du courage : elle était venue pour se confier, si elle n'arrivait pas à prononcer un seul mot, à quoi bon ?

« Je suis amoureuse... » chuchota-t-elle bien que personne ne puisse les entendre dans l'intimité du dortoir. Restait la partie la plus difficile, dire le nom de l'homme en question. « Je suis amoureuse de Sun. » Elle porta la main qui ne tenait pas celle d'Eirena vers son visage pour le cacher. Elle avait honte de son aveux. Pour elle, tomber amoureuse était affreux : elle avait passé huit ans à faire tout ce qu'elle pouvait pour que ça n'arrive pas... et il y avait eu une brèche. Petit à petit, Sun s'était immiscé dans son cœur alors qu'au départ, elle ne lui avait donné que son corps. Exactement comme elle l'avait donné à d'autres, sauf que la plupart d'entre eux ne l'avait obtenu qu'une fois, avec Sun, elle avait arrêté de compter et maintenant, elle l'aimait... elle ne savait même pas expliquer pourquoi.

Incapable d'attendre une réponse d'Eirena en silence, elle ne put s'empêcher d'ajouter des détails, juste histoire de s'entendre parler : « Je ne comprends pas comment c'est arrivé. Je couche avec plein d'autres hommes, alors pourquoi lui ? Quand j'ai commencé à me rendre compte de ce qui se passait, c'était trop tard... » Il ne ressemblait tellement pas à Arlan en plus... en même temps, elle avait tellement changé qu'elle ne trouvait pas ça si étonnant, néanmoins tomber amoureuse d'un homme incapable de lui rendre son amour, ça ne la rendait pas franchement heureuse. « Et je ne peux pas le lui dire... parce qu'il m'a dit qu'on était amis... » Elle sentit les larmes lui monter aux yeux mais elle décida de ne pas pleurer, pas pour un homme. Pas alors que finalement la situation n'avait pas changé entre elle et lui.

Elle espérait se sentir mieux en le disant à quelqu'un mais en réalité, elle avait juste la sensation d'être épuisée par ce qu'elle venait de dire. Comme si, tant qu'elle gardait ça pour elle, elle était tendue comme un arc, et que là, elle devenait totalement mollassonne. Trop de stress sûrement... Heureusement, elle n'était pas seule, Eirena était là, juste à côté d'elle. Comme quoi, ça servait d'avoir des amis quand ils n'étaient pas comme Viviane, des pestes sans foi ni loi !

   
© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell


La partenaire de mission kamikaze

Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED médical de rang 19, Spécialiste de la paramagie de soutien
avatar
Date d'inscription : 18/07/2015
Messages : 650
Avatar : Dove Cameron
Crédits : Moony

Âge du perso : 21 ans (27 février)
Activité : SEED médicale spécialiste de la paramagie de soutien
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■(■)
esquive■■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t29-exemple-de-fiche-eirena-
MessageSujet: Re: Aveux d'émotions...   27.12.16 22:53


   
Aveux d'émotions


   
Rien ne s’était passé comme prévu. Je pensais passer mon examen, l’obtenir et retourner fêter ça. Avec Lena, Kate, Aiden et tous ceux que je connaissais et qui seraient présents à la BGU ce jour-là. Le destin en avait décidé autrement. Cela faisait plusieurs jours que je ne quittais ma chambre que pour me rendre à l’infirmerie. Je restais au chevet de Lena, à celui de Selena aussi parfois. Elle me tirait parfois de ma léthargie en m’ordonnant d’aller dormir. J’aurais du être heureuse d’être enfin SEED, de pouvoir quitter les murs de la BGU mais à quoi bon ? Je n’étais même pas allée dehors. Avec Lena on avait toujours fantasmé ce moment et je n’avais pas le cœur à le vivre sans elle. Je voulais seulement qu’elle se réveille.

Cela faisait des heures que j’étais emmitouflée dans ma couette, jetant parfois des regards absents vers le lit jumeau du mien à l’autre bout de la pièce. J’avais abandonné mon portable, sur silencieux, quelque part dans la chambre. Je n’en pouvais plus des messages de fausse sollicitude des autres. Bien sûr, Lena dans sa grande sociabilité avait de nombreux amis. Voilà maintenant qu’ils se tournaient vers moi comme si j’étais soudainement devenue sa porte-parole. J’avais juste envie de leur hurler dessus jusqu’à les faire décamper. Je l’avais même fait pour certains d’entre eux.

Soudain, un bruit se fit entendre, m’arrachant à ma contemplation du vide qu’était devenu cette chambre. Du bout des doigts, j’écartais la couverture de mon visage pour voir de qui il pouvait bien s’agir. J’étais soulagée de découvrir qu’il s’agissait de Sithmaith. Je n’étais pas prête à affronter qui que ce soit d’autres et leurs circonvolutions. Je lui rendais timidement son sourire avant de me décaler pour lui faire de la place. Je ne me sentais pas encore de quitter ce cocon rassurant et tant pis si j’avais l’air puérile. Je l’étais, assurément, mais je n’étais pas encore prête à l’entendre. Pendant quelques instants, Sithmaith me rejoignit dans ma contemplation du plafond. Elle me prit ensuite la main. Un geste si simple et pourtant si rassurant. Ils étaient rares ceux qui s’autorisaient ceux genre de geste à mon égard. Je n’en appréciais que plus la flamboyante SEED. Lorsqu’elle se décida enfin à parler, ce fut pour hasarder des mots qui auraient pu paraitre simple ou naturel chez quelqu’un d’autre mais je sentais que pour elle, c’était une source de grande confusion.

« Et c’est quelque chose de mal ? »

Bien sûr, j’avais entendu parler de son histoire avec Sun. Comme tout le monde, d’ailleurs. Cela avait fait grand bruit dans les couloirs de la BGU. J’avais eu un peu de mal à imaginer mon amie avec celui que me servait de figure paternelle mais après tout, pourquoi pas. J’évitais juste de réfléchir ç qui à la BGU  présentait la même différence d’âge avec moi. Mon seul essai m’avait fait frissonner de frayeur. Le fait qu’elle couche avec d’autres hommes me laissaient un peu perplexe, mais c’était peut-être mon manque d’expérience qui parlait. Etant d’un point de vue pratique totalement ignorante de la chose, je n’avais pas d’opinion sur des questions aussi triviales que la fidélité. Je ne pensais pas être capable d’avoir plusieurs amants ceci dit. J’étais déjà incapable d’en accrocher un alors devoir jongler… ca réclamerait trop d’efforts.

« Tomber amoureux, ce n’est pas quelque chose qu’on peut contrôler, malheureusement. »

Parler me faisait du bien. Arrêter de ressasser les événements des derniers jours pour me concentrer sur les problèmes de Sithmaith était étonnamment bénéfique à ma santé mentale. Apparemment Sun lui avait servi le refrain du ‘on est amis’. Des amis qui couchent ensemble… si vieux et pourtant si naïf. J’en roulais des yeux d’exaspération. Il faut dire que j’y connaissais un rayon en coup de cœur unilatéral. Petite il y avait eu Lucian, puis Aiden. Oh bien sur j’étais passée à autre chose. Ce n’était que des béguins d’adolescente après tout.

Tu penses beaucoup à cet archer pour quelqu’un qui est passé à autre chose

Partager son esprit était un exercice épuisant. Surtout quand mon esprit était faible comme ces derniers jours. Et Anima prenait beaucoup de place. Ca ne m'empêchait pas, en toute affection, de pester contre Sun.

« Quel idiot ! Mais il a dit ça parce qu’il le pense vraiment ou parce qu’il pensait que c’était ce que tu voulais entendre ? »

En vingt ans à arpenter la BGU, je n’avais jamais réellement entendu parler d’une relation suivie de la part de Sun. Encore moins d’une femme avec qui il s’était affiché de la façon dont j’avais entendu qu’il l’avait fait avec Sith. Il était clair qu’elle n’était pas simplement une ‘amie’. Mais l’avait-il seulement réalisé ? Il était clair que Sithmaith n’avait pas été très rapide à la détente non plus puisque ses sentiments pour Sun semblaient lui être tombés dessus d’un seul coup.
   
© Field of Heroes

_________________

Le plus beau couple


La plus belle amitié


La lucky star
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 727
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Aveux d'émotions...   29.12.16 12:42


   
Aveux d'émotions


   
Avec ma peluche d'amour !


La question d'Eirena était pertinente et Sithmaith ne voulait pas que sa jeune amie pense que l'amour en général était quelque chose de mal. C'était juste Sithmaith qui n'était pas faite pour ça. Elle avait déjà essayé, et il fallait reconnaître que ça ne lui avait pas franchement réussi. Cette deuxième expérience ne s'annonçant pas vraiment sous de meilleurs auspices, elle avait de quoi trouver ça dérangeant… mais elle ne doutait pas que pour d'autres ça marche ! « Pour moi… oui. Je ne suis pas faite pour les histoires d'amour. Sun non plus d'ailleurs. » Sun qui était déjà simplement incapable de venir la voir quand il était contrarié par son attitude, quitte à en mal dormir. Sithmaith savait que l'amour n'était pas toujours rose, même quand ça marchait, mais s'il y avait bien une base difficilement évitable, c'était bien la communication entre les deux parties. Sun ne savait pas communiquer. Et il ne lui faisait probablement pas assez confiance non plus. Après tout… quelques mois auparavant, il avait été capable de croire qu'elle l'avait empoisonné. Certes, il s'était bien gardé de recommencer de telles accusations, mais un homme qui dit des choses pareilles à la femme avec qui il couche ne peut pas être amoureux… C'était foncièrement déprimant. Elle regrettait le temps de l'insouciance où elle s'aveuglait gentiment. Quoiqu'il n'ait pas duré si longtemps que ça, elle sentait bien que les choses avaient dérapé assez rapidement. Peut-être que la fragilité causée par la rencontre avec l'un des assassins de ses vrais parents n'avait pas aidé : Sith' avait eu beau fuir les autres de toutes ses forces pendant huit ans, elle était cruellement en recherche d'affection. Ce n'était pas pour rien que cette période coïncidait aussi avec celle où son cercle étroit d'amis s'était légèrement agrandi. Très, très légèrement… Mais il suffit d'un grain de sable pour bloquer les rouages les mieux graissés.

« En effet… j'ai essayé pourtant. Et j'y suis presque parvenue pendant un moment… mais, tu vois, ce n'est pas dans ma nature. Au fond, je crois que suis trop sentimentale… Tu ne peux pas imaginer à quel point je peux être niaise quand Sun est dans la même pièce que moi. » Elle gémit à cette idée, elle se sentait tellement ridicule. Heureusement que Sun était idiot et qu'il ne remarquait rien. Il n'y avait qu'Adrammelech qui lui faisait des critiques sur son comportement de midinette en goguette. Elle se défendait, mais assez mal, il fallait reconnaître qu'elle laissait passer à Sun certains comportements qu'elle n'aurait pas toléré d'un autre. Comme de lui faire la tête pour rien pendant des semaines par exemple.

Quant à ce qu'il lui avait dit sur leur soit disant relation purement amicale, elle se tourna légèrement vers Eirena. Ce n'était pas bête comme question. « Je ne sais pas… je crois qu'il le pense vraiment. Mais il est très ambigu de manière générale. Même en tant qu'amant... Parfois il se comporte avec moi comme si j'étais encore une de ses élèves alors que ce n'est plus le cas et que si ça l'était, ce serait assez malsain quand même. » Certes, ils avaient quatorze ans de différence, mais ils étaient collègues depuis plusieurs années maintenant. Dans des secteurs différents comme il était instructeur, mais elle était SEED ! Et comme elle n'était pas vraiment surdouée, ça ne faisait pas si longtemps que ça qu'elle l'était quand ils avaient commencé à coucher ensemble… - Sith' n'est SEED que depuis cinq ans en tout -.

« Il n'arrête jamais de me faire la morale… Je pense que ça ne représente pas du tout une contradiction pour lui de me considérer comme son amie et en même temps qu'il y ait des aspects de notre relation qui soit plus intimes… et je ne parle pas que de sexe. Parfois, on parle, ou on dort. Je crois que la seule chose qu'on ne fasse jamais ensemble c'est manger, parce que c'est difficile d'aller tous les deux à la cafet'. Déjà qu'il me lâche la main quand on est dans le couloir... » Sa voix se faisait à la fois plus claire mais aussi plus amère. Elle avait été blessée par ce geste même si elle ne l'avait pas montré. En fait, elle avait été assez inexpressive à chaque moment où il l'avait blessé, sauf que Sith' cachait tout derrière ses sourires et si on ne faisait pas attention, ça passait. Elle chassa une larme de ses cils, elle n'avait pas envie de pleurer mais à chaque fois qu'elle y repensait, il y en avait toujours quelques unes qui remontaient.

« Et toi, au fait ? Puisqu'on en est à parler des mecs et de leur bêtise profonde. Il y en a un dont tu ferais ton quatre heure à la BGU ? » Sith' savait que l'examen avait été dur pour Eirena bien qu'elle n'ait pas les détails, mais pour alléger la conversation tout en restant dans le thème, mieux valait parler des potentiels amours de Eirena. Sithmaith espérait qu'elle n'était pas comme les trois quart des filles de l'école en pâmoison devant Lucian !

   
© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell


La partenaire de mission kamikaze

Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED médical de rang 19, Spécialiste de la paramagie de soutien
avatar
Date d'inscription : 18/07/2015
Messages : 650
Avatar : Dove Cameron
Crédits : Moony

Âge du perso : 21 ans (27 février)
Activité : SEED médicale spécialiste de la paramagie de soutien
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■(■)
esquive■■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t29-exemple-de-fiche-eirena-
MessageSujet: Re: Aveux d'émotions...   03.01.17 20:59


   
Aveux d'émotions


   
Certaines personnes n’étaient sans doute pas faite pour les histoires d’amour. Ma mère en était l’exemple parfait. Je ne l’avais jamais vu avec un homme en tout cas j’avais hors d’un cadre professionnel. Oh bien sûr j’étais née donc elle avait déjà dû avoir au moins une relation. Je n‘étais pas ignorante au point de croire que je sortais de la cuisse d’un Gardien. Mais pour qu’elle me rejette avec une telle violence, au point de faire de la BGU mon tuteur légal dès ma naissance… Je ne voyais pas ma mère avoir une aventure d’un soir. Il avait donc dû se passer quelque chose. Je ne pouvais qu’imaginer ceci dit. Essayer de lui en parler déclencherait un cataclysme.

Ma réussite à l’examen m’offrait une certaine tranquillité. Elle n’avait pas appelé pour me féliciter, bien sûr. Mais elle m’avait laissé tranquille et je n’avais eu droit à aucun reproche ce qui de sa part représentait presque une bénédiction. J’aurais pu m’en réjouir si le destin n’aimait pas toujours tout foutre en l’air. J’avais gagné ma liberté mais à quel prix ?

Etais-je déjà tombé amoureuse ? Vraiment amoureuse ? J’avais eu un béguin enfantin pour Lucian mais ça s’apparentait plus à de l’admiration qu’autre chose. Rien à voir avec de l’amour. Non, sans que je sache pourquoi, un visage s’associait à cette notion et je n’étais pas sûre d’assumer ce que mon subconscient essayait de me dire.  Par contre, je repérais sans mal ma Gardienne en train de cacher son fou rire. Je décidais de l’ignorer, purement et simplement.

J’avais beaucoup de mal à imaginer Sithmaith en niaise, mais après tout je ne l’avais jamais vu avec Sun. Ça devait être quelque chose !  J’espérais vraiment  que ce dernier ouvre les yeux. Sithmaith était une perle, ce serait stupide de la laisser filer parce qu’il était lent à la détente (un comble vu son arme de prédilection…).

« J’aimerai bien voir ça, tiens ! »

J’écoutais avec attention ce que me disait Sith, me retenant de sourire à certains moments. Sur bien des points, il apparaissait qu’elle était aussi innocente que moi.

« Il n’a pas toujours été autant sur la défensive, tu sais. Quand j’étais petite, il était beaucoup plus détendu. Et pour le côté prof/élèves… et bien toi aussi tu pourrais bien avoir deux ou trois choses à lui apprendre, non? »

Je me tournais vers elle avec un petit sourire en coin. Cela choquerait peut être une bonne partie des cadets mais depuis le bal, mes séances d’entrainement avec Sithmaith et Selena m’avaient également fait développer le sens des sous-entendus.

Mais bien vite, le ton de la conversation se fit plus douloureux. Sithmaith était blessée par le comportement de Sun et je prenais sa main avant de me rapprocher d’elle afin de la réconforter. Je n’aimais pas voir mon amie dans cet état.

« Il faudrait que tu lui en parles. Tu ne peux pas tout garder pour toi comme ça. Ça te détruira de l’intérieur et ce n’est sain ni pour toi ni pour lui. Il devrait être fier de t’avoir à ses côtés. Et si c’est par rapport aux cadets, ça fait un moment qu’on est tous au courant. Donc c’est d’autant plus ridicule. Je t’ai vu te battre, pleine de fougue et d’énergie. Rien ne te résiste. L’amour c’est un peu pareil non ? Bas-toi pour lui. Il tient à toi, c’est évident. Il est peut-être simplement lent à la détente. Il parait que c’est fréquent chez les mâles de la BGU. »

En tant que présidente du comité, j’avais attrapé un nombre incalculable de jeunes couples en vadrouille dans la nuit. Que ce soit pour se rejoindre, se fuir…  Ils se sentaient alors obligés de me faire l’historique de leur relation et bien souvent la conclusion était que si les gens avaient un peu plus communiqué, bien des problèmes (dont celui du couvre-feu) auraient été évités. Ils en sortaient tout de même avec des rapports disciplinaires. On ne m’attendrissait pas comme ça.

La question de Sith, soudaine et inattendu me fit piquer un fard monumental. Pas par la question en elle-même mais parce que c’était clairement le visage d’Aiden qui était apparu lorsqu’elle avait prononcé les mots fatidiques. Même si j’avais je n’aurai employé le terme ‘fait ton quatre heures’. Mon visage avait sans doute la couleur des cheveux de Sithmaith à présent. Autant cracher le morceau tout de suite même si je n’étais pas sûr moi-même de ce que je ressentais.

« Non. Oui. Peut-être.  Enfin je veux dire, il y en a bien un mais… On est  ami donc ce n’est probablement pas… Je ne sais pas si c’est de l’attirance, de l’affection ou autre chose. Depuis quelques temps c’est… bizarre. Je me sens… bizarre quand je suis près de lui. Comme si je ne contrôlais plus rien de ce que je fais ou de ce que je dis. Un peu comme au bal, mais sans l’alcool. »

Fataliste, je haussais les épaules. Quelque chose devait sérieusement clocher chez moi pour que j’en arrive à fantasmer sur mon meilleur ami et mentor. J’avais passé cette partie sous silence. J’avais atteint mon quota maximum de prise de conscience (à voix haute en tout cas) pour la journée. Du moins c’est ce que je croyais…
   
© Field of Heroes

_________________

Le plus beau couple


La plus belle amitié


La lucky star
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 727
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Aveux d'émotions...   07.01.17 10:38


   
Aveux d'émotions


   
Avec ma peluche d'amour !


« Je doute que ça arrive… en publique, on passe surtout beaucoup de temps à s'engueuler. Notre relation a fuité deux fois uniquement parce que la BGU n'est pas si grande que ça finalement... » La première fois c'était quand elle avait piqué sa crise de jalousie – parfaitement injustifiée mais elle n'était pas à prendre avec des pincettes à cette période -, et la deuxième quand ils s'étaient embrassé dans la salle de classe. Cette dernière fois était la plus récente et n'était pas de sa faute puisque c'était Sun qui l'avait embrassée : elle, elle était plutôt venue dans l'idée qu'elle allait être obligée de lui mettre une raclée pour qu'il arrête de faire la gueule. Mais au moins, les rumeurs sur leur compte n'était plus seulement à mettre à son crédit, c'était rassurant car elle ressentait encore un peu de gêne vis-à-vis de sa crise de jalousie envers… une CADET. Elle avait failli envoyé un sort de foudre incontrôlé sur la pauvre fille qui avait, heureusement pour elle, vite renoncé à rester. Foudroyer les élèves ça faisait toujours mauvais genre, même quand on pouvait les soigner (ce qui était probable vu le niveau de magie de Sith', quoique… face à un CADET même pas diplômé…).

« Oh, ne t'inquiète pas, je lui apprends bien des choses ! » Elle esquissa un timide sourire amusé à cette idée. Il était vrai que Sun avait retenu plusieurs choses à son sujet, à commencer qu'il ne fallait pas l'accuser de tout et n'importe quoi. Une leçon importante car même avec lui, il n'y avait pas de passe-droit à ce sujet. « Mais moi, je l'ai toujours connu comme… maintenant. Quoique, non, il était pire avant en fait. Je trouve qu'il s'améliore un peu avec l'âge, peut-être parce qu'il s'est fait une raison sur son rôle d'instructeur… en tout cas, quand il est arrivé à la BGU, j'étais en deuxième année. J'avais 16 ans… et franchement, au pire il m'ennuyait, au mieux, il m'indifférait. » Faut dire que dans le genre instructeur désagréable qui faisait bien sentir qu'il n'avait pas vraiment envie d'être là, Sun se posait aussi ! Mais la rouquine ne gardait pas tellement de souvenirs de ses cours, à l'époque elle était avec Viviane et Arlan presque tout le temps. Le reste l'indifférait. On pouvait dire que dix ans plus tard, les choses avaient vraiment beaucoup changé entre eux !

C'était ce qui rendait tout douloureux pour la jeune femme : elle avait organisé et ordonné son monde de manière à ce que plus rien ne l'atteigne… et n'avait pas vu le coup venir. Elle était sincèrement amoureuse de Sun, qui pour sa part, n'était pas très clair. Ou plutôt, il était très clair dans sa manière de la voir et dans son refus que ça évolue. Elle se souvenait avoir dit, en toute conscience, que cela lui convenait très bien comme ça, mais elle réalisait maintenant que sa tête et son cœur ne s'accordaient pas. Et que si l'un ne pensait qu'à se protéger et à maintenir ce qui avait été construit, l'autre était avide d'affection. C'était son cœur qui souffrait, son esprit, lui, était parfaitement raisonné et raisonnable.

« Je ne peux pas... » Souffla-t-elle en réponse à son amie. Eirena semblait confiante dans les sentiments de Sun pour une raison que Sithmaith ne comprenait pas. L'instructeur avait été clair pourtant : il ne la voyait pas du tout comme une partenaire potentielle tout simplement parce qu'il la voyait autrement. Le fait qu'ils couchent ensemble n'était qu'une espèce de hasard provoqué par le déroulement chronologique des événements. « Je peux… me battre contre des monstres, détruire des bataillons armées si on me le demande… mais ça… je ne peux pas. » Sa voix s'éteignit dans un souffle tandis qu'elle tournait la tête vers Eirena pour la regarder. Ce qu'elle allait dire maintenant était peut-être encore plus important que ce qu'elle avait avoué sur ses sentiments : « Je n'ai pas peur de mourir en combattant… rien ne me retient dans cette vie. Mais je suis paralysée par l'idée de le perdre. Mieux vaut une semi-relation que pas de relation du tout… tu comprends ? » Cela dit, même si elle ne se sentait pas beaucoup plus attachée à la vie maintenant qu'autrefois, elle avait promis à Sun d'être prudente et elle était assez loyal pour faire ce qu'elle pouvait dans ce sens. Au moins un temps, car l'appel du danger finirait par la rattraper. « Je t'en empêcherai. » Lui souffla Adrammelech. Le gardien, qui prenait très à cœur son rôle, luttait depuis des années contre l'auto-destruction de Sithmaith. Ce qui ne l'empêchait pas de désapprouver Sun : pour la G-Force, la promesse que la rousse avait faite ne vaudrait qu'un temps, jusqu'à ce que la souffrance soit trop forte et qu'elle ne recherche à nouveau adversaire plus fort qu'elle.

Désireuse de changer de sujet, elle glissa sans essayer d'être subtile vers les amours potentiels de sa jeune amie. La réaction ne tarda pas, ce qui amusa Sithmaith et lui fit oublier momentanément sa morosité. Même si elle trouvait Eirena parfaitement ridicule. Se rendait-elle seulement compte qu'elle faisait de l'écho ? Peut-être que fréquenter Sun depuis sa naissance ne lui avait pas apporté que du bon ! Voilà qu'elle parlait comme lui ! Sauf que dans le cas de la blonde, Sithmaith n'était pas dupe !

« C'est vrai qu'être ami avec quelqu'un, ça empêche tout le reste hein. » Dit-elle tout d'abord d'un air parfaitement entendu, tellement empli d'ironie qu'on ne pouvait pas comprendre le sens qu'elle y mettait. « Je ne suis pas une experte en sentiment, mais un garçon qui te fait le même effet que de l'alcool, c'en est un que tu mettrais bien dans ton lit. Ça je peux te l'assurer avec certitude. » Car à défaut d'avoir des relations amoureuses épanouies, Sithmaith était plutôt épanouie dans sa sexualité, donc elle savait quand même de quoi elle parlait. Mais elle se doutait bien que ça allait au-delà avec Eirena, c'était seulement qu'elle ne voulait pas la pousser dans ses retranchements. Sans savoir qui était le garçon, ça n'aurait servi à rien.

   
© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell


La partenaire de mission kamikaze

Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED médical de rang 19, Spécialiste de la paramagie de soutien
avatar
Date d'inscription : 18/07/2015
Messages : 650
Avatar : Dove Cameron
Crédits : Moony

Âge du perso : 21 ans (27 février)
Activité : SEED médicale spécialiste de la paramagie de soutien
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■(■)
esquive■■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t29-exemple-de-fiche-eirena-
MessageSujet: Re: Aveux d'émotions...   07.01.17 15:16


   
Aveux d'émotions


   
Je ne m’y connaissais pas en relations de couples mais plus j’écoutais Sithmaith me dévoiler ses états d’âmes et plus j’en venais à la conclusion que tout cela était bien compliqué. Restait à déterminer si c’était propre à leur relation ou si toutes les histoires d’amour étaient aussi chaotiques. J’avais cependant toujours entendu dire que cela en valait la peine.

J’étais curieuse de savoir comment Sith et Sun se comportaient l’un avec l’autre. La curiosité avait toujours été mon principal défaut. Quand on est confiné dans un espace comme la BGU, il faut bien s’occuper. M’intéresser aux affaires des autres avait longtemps été ma seule occupation. Cet intérêt avait grandi en curiosité. Une curiosité qui ne m’avait ensuite jamais lâchée. Mais concernant mon interrogation du moment, il semblerait que les réponses ne seraient pas pour tout de suite.

Je souriais franchement tandis que Sith me confirmaient apprendre des choses à Sun. Ca ne me surprenait pas du tout. On n’était jamais au bout de ses surprises avec la flamboyante rousse. C’était une des raisons qui faisait que je l’appréciais autant. Tandis qu’elle me parlait de ses jours en tant que cadet quand Sun était son instructeur, je repensais à ce que je faisais à cette époque. J’avais dix ans donc hormis vagabonder dans la BGU, me cacher pour observer les entrainements de Lucian ou trainer dans les pattes du personnel… Pas grand-chose. Sun n’avait jamais fait montre de ses tendances paranoïaques vis-à-vis de moi. Sans doute parce qu’il m’avait vu grandir. Difficile de se méfier de quelqu’un qu’on a vu à l’état de petite boule rose. Mais quel âge avait-il exactement au juste ? Je ne lui avais jamais posé la question.

Je me concentrais ensuite sur la réponse de mon amie lorsque je lui avais dit de se battre pour Sun. Je sentais que ses mots seraient importants. Mais… ce qu’elle m’annonça… Tandis qu’elle me disait ne pas voir peut de mourir au combat, tout mon corps se contracta. Je ne voulais pas l’entendre parler de sa mort de façon si décontractée. Jamais. Mais surtout, particulièrement pas cette semaine, alors que je luttais déjà contre le désespoir de ne peut être jamais revoir Lena. Mon regard s’était fait plus dur tandis que ses mots s’imprimaient dans mon esprit. Tout ce que j’aurais pu dire se bloqua dans ma gorge. Mais de toute façon, Sithmaith ne m’avait pas laissé le temps de lui répondre. Mais je ne laisserais pas couler cette histoire. Oh non. Sitôt le choc passé, j’y reviendrais, elle pouvait en être sûre.  

Je la laissais néanmoins nous faire embrayer sur le sujet des hommes de ma vie. Cela me permettait de ne pas réagir trop impulsivement à déclaration précédente. Je faisais une petite moue au ton employé par Sith.

« Ce n’est pas que ça empêche c’est juste que…  Je ne pense pas qu’il me voit comme ça et j’aurais peur qu’il s’éloigne. Je tiens trop à notre amitié. »

Je soupirais légèrement en l’entendant m’expliquer que, vu mes symptômes, je voulais sans aucun doute mettre Aiden dans mon lit. Peut-être après tout. J’avais toujours soigneusement évité de me concentrer sur mes sentiments à son égard. Me satisfaisant, assez lâchement, du fait qu’on soit amis. Peut-être que je me cachais derrière ses mots ?

« Et peut être… Oui, je suis une lâche. J’aurais trop peur d’être rejeté. J’ai passé 20 ans de ma vie à être rejetée. Si ça devait venir d’Aiden… Je… Je ne sais pas si je le supporterais. Donc oui, je crois que je préfère être juste son amie que plus rien du tout… Donc je te comprends. Crois-moi. »

Réalisant soudainement que j’avais dit son nom à voix haute, je plaçais ma main devant ma bouche, un air consterné plaqué au visage. Je laissais un peu de temps passer, laissant à Sithmaith le temps de s’exprimer avant de reprendre, l’air plus sombre.

« J’ai peu d’amis tu sais. De vrais amis. Avec Lena dans le coma je… Je ne pourrais pas supporter de risquer de perdre à nouveau quelqu’un que j’aime. Cette peur, cette incertitude c’est insupportable. Et je ne dis pas ça seulement par rapport à Aiden. Ce que tu as dit tout à l’heure… A propos de ne pas avoir peur de mourir...»

Je me redressais dans le lit, posant mes deux mains sur celles de Sithmaith pour donner encore plus d’emphase à mes paroles.  Je la fixais, des flammes de résolution dans les yeux.

« Tu ne peux pas dire ça. Je ne te laisserais pas. Si tu penses que rien ne te retiens attends de voir comme je vais te retenir. Ce n’est même pas ouvert à la discussion ! Je ne laisserai pas ça arriver. Impossible. »

Je ne pouvais pas supporter cette idée. Surtout pas en ce moment. J'avais donné des parties de moi chacun de mes amis. Et avec ce qui était arrivé à Lena et les paroles de Sith... C'était comme si on tentait brutalement de m'arracher des parties de mon âme.

Inconsciemment, Sithmaith venait de réveiller une idée qui me trottait en tête depuis que j’avais ouvert la porte de l’infirmerie pour voir Lena. Il me faudrait renoncer à beaucoup de choses, j’en avais conscience. Mais l’intérêt de tous passait avant ma gloire personnelle. Et qui sait ? Peut-être que par cette fois détournée, je pourrais quand même me faire un nom. Ce n’était de toute façon pas le plus important. C’était décidé, j’irais parler aux médecins de la BGU dès demain.
   
© Field of Heroes

_________________

Le plus beau couple


La plus belle amitié


La lucky star
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 727
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Aveux d'émotions...   10.01.17 11:33


   
Aveux d'émotions


   
Avec ma peluche d'amour !


Sithmaith ne se rendit pas compte du choc qu'elle avait provoqué chez son amie. Pour elle, le danger faisait parti du métier de SEED et elle avait appris très jeune qu'on pouvait ne pas en revenir lorsqu'elle avait perdu ses deux parents. Il était arrivé, lors de ses bilans psychologiques, qu'elle évoque cette absence de peur face à la mort ou, plus généralement, à la douleur. Il lui avait semblé assez clair qu'elle n'était pas la seule à la BGU d'être comme ça, et il y avait même des cas plus extrêmes encore qu'elle. Car en dépit de son absence de peur qui la poussait à encaisser des coups qui pourraient être mortels pour d'autres, elle avait un certain instinct de survie – Sith' n'en était jamais à un paradoxe près -, et surtout elle avait Adrammelech dans un coin de la tête pour lui souffler d'être raisonnable. La rouquine faisait parti des rares SEED qui pouvaient se targuer d'avoir une relation bénéfique avec sa G-Force même si elle passait la plupart de son temps à se chamailler avec !

« Bienvenue au club... » soupira Sithmaith sur le fait qu'il valait parfois mieux rester ami avec l'être aimé plutôt que de tenter autre chose et que tout foire. Événement plus que prévisible en ce qui concernait Sith' puisqu'elle était maudite à ce niveau, aimer les autres ne lui avait jamais réussi. Ethan était peut-être une sorte d'exception parce qu'il était son ami depuis toujours et aucune catastrophe n'avait été à déplorer toutes ces années, mais elle était certaine que ça venait plus d'Ethan que d'elle : il était tellement patient que les gardiens avaient du le bénir à la naissance !

Subitement, elle réalisa le prénom qu'avait prononcé sa jeune amie : « Ohoh ! C'est le bel archer ton coup de cœur ? » Sith' connaissait vaguement Aiden mais ils ne travaillaient pas du tout dans le même domaine. Vu que Viviane était chez les assassins, elle aurait de toute manière refusé d'y mettre les pieds. « Pas mal. Mais à mon avis, contrairement à ce que tu penses, tu as tes chances. Les mecs comme lui ne sont pas faciles à approcher, ton statut d'amie te donne un gros avantage. » La jolie rousse fit une pause et prit les devants sur une remarque potentielle : « On pourrait croire nos situations semblables mais je t'arrête tout de suite, pas du tout. Parce que j'ai un tour d'avance sur toi ma belle : Sun est déjà dans mon lit. » Nouvelle pause où elle se souvint qu'il y dormait presque plus qu'il y faisait autre chose de plus intéressant… cette idée fit hausser les épaules à Sithmaith. Cela ne changeait rien au fait qu'elle ne partait ni avec les mêmes avantages ni avec les mêmes handicaps que Eirena : « Encore que ça ne m'aide pas vraiment, ça a juste l'avantage que la plupart du temps je suis uniquement sentimentalement frustrée. » La plupart du temps. Parce que Sun avait plus de règles que beaucoup d'hommes de la BGU pour coucher : déjà il fallait qu'elle ne soit pas blessée, vu sa spécialité, c'était quand même souvent qu'elle l'était. Cela dit, ce genre de morale idiote n'était arrivé que récemment parce qu'ils se voyaient plus souvent. Avant, si elle était blessée, elle ne voyait pas Sun du tout, ce qui réglait la question.

Le sujet changea complètement. Ou revint sur un sujet déjà abordé, déjà oublié pour la rousse. Elle resta un moment interdite, les mains dans celles de Eirena, sans trop savoir quoi dire. Cette absence de retenue, de liens… existait depuis trop longtemps pour être niée.

« Oh… Ma puce... » Sithmaith récupéra une main pour la mettre sur la nuque d'Eirena et la faire poser sa tête sur son épaule. De cette main libérée, elle caressa la chevelure blonde de sa protégée. « C'est plus compliqué que tu ne l'imagines. Mais ne t'inquiète pas, je laisse toujours le sort choisir pour moi. Et jusqu'ici, j'ai toujours gagné mes combats. » Elle n'était pas vraiment suicidaire au sens strict car jamais elle ne se ferait du mal à elle-même et elle ne se laissait pas tuer sans rien faire non plus ! Comme elle l'avait dit, c'était juste qu'elle n'avait pas peur de mourir. Cette idée l'indifférait. Même si elle manquerait sans doute à quelques personnes, ils l'oublieraient vite… elle n'avait pas d'importance pour les autres, elle n'était qu'une arme de la BGU. Et si c'était le cas c'était parce qu'elle en avait fait le choix en toute conscience.

De plus, elle avait promis à Sun de revenir vivante. Elle avait donc levé un peu le pied. Elle ne savait pas combien de temps ça durerait dans le climat actuel… mais ça canalisait pas mal le danger de rester dans les alentours de Balamb.

   
© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell


La partenaire de mission kamikaze

Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED médical de rang 19, Spécialiste de la paramagie de soutien
avatar
Date d'inscription : 18/07/2015
Messages : 650
Avatar : Dove Cameron
Crédits : Moony

Âge du perso : 21 ans (27 février)
Activité : SEED médicale spécialiste de la paramagie de soutien
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■(■)
esquive■■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t29-exemple-de-fiche-eirena-
MessageSujet: Re: Aveux d'émotions...   16.01.17 17:42


   
Aveux d'émotions


   
Parler de mon hypothétique intérêt pour Aiden n’était pas quelque chose dont j’avais l’habitude. En fait, c’était même plutôt l’inverse. Je n’en parlais pas et j’évitais même de penser à ce sujet. Pourtant, les récents événements me poussaient dans mes retranchements. Je m’étais rendu compte que ni moi ni mes proches n’étaient éternels. Bien sûr, je savais que le métier de SEED était dangereux. Beaucoup ne revenaient jamais de mission mais aucun de mes amis n’avaient jamais fait partie de ces sinistres statistiques. Jusqu’à Lena. Je ne savais pas si elle se réveillerait un jour et cet état de fait attaquait tout mon système. Je ne me rappelais même pas de la dernière fois que j’avais mangée. Bientôt, on allait m’expulser de ma chambre de cadet.  

Savoir que la vie est une chose fragile et le vivre étaient deux choses bien différentes. Je n’avais jamais été inquiète pour ma mère. Une part de moi savait qu’elle s’en sortirait toujours quoi qu’il advienne. Elle était ainsi faite. Pour elle, la mort serait un échec et l’échec n’était pas envisageable. Elle se prenait pour la mort de toute façon. Aussi ridicule que cela puisse paraitre.

J’avais momentanément laissé tomber le sujet ‘garçons’ pour celui, plus sérieux, de l’absence de peur de Sithmaith. Prenant soudain conscience de ma vulnérabilité sur la question, mon amie me pris dans ses bras. Après ma solitude de ces derniers jours, un peu de chaleur humaine me faisait le plus grand bien.

« J’espère que le sort continuera à t’être favorable alors. Je sais que tu es la meilleure combattante de la BGU. C’est juste que… avec ce qui est arrivé à Lena…  Le danger, les risques, la mort… C’est devenu tellement concret d’un seul coup. Mais il va bien falloir que je m’y fasse. »

Ma voix s’était fendue sur le mot mort, mais il ne fallait pas que je ressasse mes problèmes. Je ne voulais surtout pas rajouter plus de poids sur les épaules de Sith. Aussi, je me détachais d’elle avant de lui adresser un sourire timide. Je ne la jugeais pas. Je me doutais qu’elle était loin d’être la seule à voir les choses ainsi à la BGU. Et puis je n’étais décidément pas à l’aise sur le sujet. Penser que les gens que j’aimais pouvaient être gravement blessés ou pire me déprimait totalement. J’étais presque plus à l’aise à parler de ma vie sexuelle inexistante alors autant revenir sur ce sujet plus léger et normalement moins  glissant.

Comme tu peux être naïve parfois.

Bon, j’amusais Anima maintenant. Je ne saisissais néanmoins pas très bien pourquoi.

« Sinon, je ne pense quand même pas avoir Aiden dans mon lit de sitôt. Ca me parait une mission un brin compliqué. La seule fois où j’ai vaguement essayé de dépasser la case amitié, il n’a pas du tout compris. C’était un peu gênant. »

Oubliant ma retenue habituelle, à croire que Sith agissait sur moi comme un véritable sérum de vérité, je me laissais aller à de plus vastes confidences. Ne serait-ce que pour que mon esprit arrête de vagabonder jusqu’à l’infirmerie où reposait une Lena inconsciente depuis des jours.

« Et je ne peux même plus aller m’entrainer quand il est dans les parages. Il ne garde jamais son tee-shirt plus d’une minute et c’est… Enfin c’est déstabilisant. Et frustrant. On finit par s’y faire tu crois ? Aux hommes frustrants et déstabilisants? »

Mon expérience en termes de relation amoureuse était quasi nulle. Je n’avais ni réel point de référence ni donnée exploitable. En bref, Sithmaith était ma seule référence sur ce point.
© Field of Heroes

_________________

Le plus beau couple


La plus belle amitié


La lucky star
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 727
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Aveux d'émotions...   21.01.17 12:26


   
Aveux d'émotions


   
Avec ma peluche d'amour !


Sithmaith soupira : Eirena avait vécu en vase clôt trop longtemps. Sa mère avait beau être une teigne, elle avait en quelque sorte protégé (peut-être à son insu) sa fille du monde extérieur et de ses réalités. La petite blonde avait appris à se battre, avec beaucoup de sérieux qui plus est, sans jamais réaliser avant son examen l'issu mortel des combats. Sûrement qu'intellectuellement, elle l'avait toujours su, mais elle n'en avait jusqu'alors pas pris réellement conscience. La mort était au pas de leur porte et elle était injuste. N'importe qui pouvait être fauché. Et encore, Lena n'était que dans le coma : son état était inquiétant, mais elle avait encore toutes ses chances.

En ce qui la concernait, elle ne savait pas si elle était la meilleure (il y a toujours meilleur que soi), mais elle était assez douée pour être toujours revenue. Et pour être mise dans ses missions difficiles, comme à Timber par exemple, où ça n'avait pas vraiment été de la tarte.

« En réalité, tu n'es pas obligée de t'y faire. » Dit-elle en caressant la chevelure blonde de sa protégée d'un air absent. « Tu dois évidemment accepter que nous ne sommes pas indestructibles et que le danger existe… néanmoins, tu peux aussi simplement décider que tu deviendras encore plus forte pour que ça n'arrive plus jamais. Parce que être SEED, c'est aussi protéger ce en quoi on croit... » La voix de Sithmaith se fit légèrement hésitante, jusque là, elle restait dans ses convictions originelles, celles qu'elle défendait ouvertement et depuis toujours, et pourtant, maintenant, elle se sentait dans l'obligation d'y ajouter : « … Et ceux que nous aimons. » Elle sentit la crispation de son gardien qui, pourtant, se tut. Peut-être parce que le moment était trop solennel, trop intime, pour qu'il s'y immisce simplement pour lui redire ce qu'il lui serinait depuis plusieurs jours.

Aimer, c'était très dangereux, surtout quand, comme Sithmaith, on avait un sens du sacrifice exacerbé et une absence de peur face à sa propre disparition. Elle préférerait mourir que de voir ses êtres chers souffrir. Il n'était toutefois pas utile de s'étendre sur cette question : Eirena était une de ces personnes et Sithmaith continuait à chercher à devenir plus forte pour la protéger.

« Première leçon ma chérie : les hommes ne comprennent rien. » Il semblait que l'ancienne CADET voulait revenir à des sujets plus légers, et Sithmaith suivait de bon cœur. Elle gardait toutefois Eirena dans ses bras, car ce n'était pas pour autant que l'une et l'autre n'avait pas besoin de cette chaleur humaine qu'elles partageaient.

« Il enlève son tee-shirt quand il s'entraîne ? Sérieux ? Tu devrais raccourcir tes tenues alors, qu'il ne soit pas le seul à faire de la provocation passive. C'est quand même dommage qu'on ne fasse pas la même taille, j'ai des tas de tenues parfaitement adaptées à des inconscients pareils. » Cela dit, elles pouvaient toujours aller en acheter à Eirena des tenues, des trucs bien courts et bien moulants.

Quant à s'habituer aux hommes frustrants et déstabilisants… « Hum… Sun gagne sûrement la palme du mec le plus frustrant et le plus déstabilisant… et je ne crois pas qu'on puisse s'y habituer. On peut seulement leur rendre la politesse. » Parce que bon, Sun avait ses défauts, mais elle admettait volontiers qu'elle lui en faisait voir de toutes les couleurs aussi de son côté. Sauf qu'elle ne lui avait pas brisé le cœur, elle.

   
© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell


La partenaire de mission kamikaze

Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED médical de rang 19, Spécialiste de la paramagie de soutien
avatar
Date d'inscription : 18/07/2015
Messages : 650
Avatar : Dove Cameron
Crédits : Moony

Âge du perso : 21 ans (27 février)
Activité : SEED médicale spécialiste de la paramagie de soutien
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■(■)
esquive■■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t29-exemple-de-fiche-eirena-
MessageSujet: Re: Aveux d'émotions...   31.01.17 0:48


   
Aveux d'émotions


   
Accepter que le danger existait… oui. Ca je pouvais le faire. Accepter que les SEED soient si démunis face à lui beaucoup moins. Il avait fallu tellement de temps pour qu’une équipe médicale prenne en charge Lena que cela avait peut-être causé des dommages irréversibles. J’avais entendu les médecins tempêter à ce sujet. Si seulement j’avais pu faire quelque chose. J’étais douée en magie de soutien. Soigner me venait bien plus naturellement que combattre. Je devais devenir plus forte, c’était indéniable. Je devais aussi devenir un atout. Et s’il m’était possible de soigner les SEED blessés directement pendant les missions ? Pourrait-on m’apprendre cela ? Cid me laisserait-il le faire ? Il faudrait que j’en parle aux médecins de la BGU. C’était peut être le meilleur moyen de faire la différence, moi qui avait toujours tellement lutté pour satisfaire aux exigences de ma mère. Il était peut-être temps que je fasse quelque chose pour moi pour changer. Je voulais pouvoir protéger les personnes qui m’étaient chères. Je voulais pouvoir les sauver et ne pas me retrouver impuissante face au désastre que certaines missions provoquaient.

J’allais devenir plus forte, développer de nouvelles capacités. C’était ça que je devrais faire plutôt que de pleurnicher sur mon sort dans cette chambre vide. Chambre qui d’ailleurs n’était plus vraiment la mienne. J’hochais donc cérémonieusement la tête aux paroles de Sithmaith. L’instant était trop solennel pour que je le rompe tout de suite ou que je trouve quoi que ce soit d’autre à dire sur le sujet. Il était temps d’embrayer vers des sujets moins délicats sinon j’allais éclater en sanglots et un tel aveu de faiblesse serait surement trop pour moi. J’avais ma fierté. Mais la chaleur des bras de mon amie me faisait du bien. C’était comme un cocon de douceur qui m’avait cruellement manqué dans ma vie. Je ne m’en étais pas trop mal tiré mais on était bien seul en tant qu’enfant entre les murs de la BGU. Je laissais échapper un petit rire aux paroles de Sithmaith. Le premier depuis mon retour de Dollet. Dans le cas d’Aiden, Sithmaith avait raison. Il ne comprenait pas. Parfois je me demandais si mes sentiments lui étaient à ce point invisible ou s’il faisait juste mine de ne rien remarquer en espérant que ça me passe. Aiden n’était jamais facile à décrypter, mais sentimentalement, il était une vraie énigme.

« De la provocation passive ? »

Je réfléchissais quelques instants. Oui, effectivement, vu les images qui affluaient dans mon esprit lorsqu’il faisait ça, on pouvait considérer qu’il s’agissait de provocation. Il n’avait sans doute aucune idée de l’effet que cela me faisait. Mais, mes hormones se rappelaient durement à moi dans ces cas là et c’était loin d’être une partie de plaisir. J’avais vingt ans après tout, je n’étais plus une gamine ! Il était peut être effectivement temps de le montrer.

« Je comptais de toute façon refaire ma garde-robe. Maintenant que je peux enfin les choisir moi-même. Je pourrais avoir besoin d’une conseillère. »

La proposition n’était pas du tout subtile. Tel n’était pas le but recherché. J’espérais que Lena ne m’en voudrait pas de ne pas l’avoir attendue pour ça si… Quand ! Elle se réveillerait. En fait, elle me reprocherait surement d’avoir autant attendue et d’être restée cloitrée sans profiter de ma nouvelle liberté. Elle était comme ça Lena, le cœur sur la main. C’était d’ailleurs la raison de son état actuel.

A part ce que Sithmaith m’avait raconté, je ne savais rien de sa relation avec Sun mais je ne pouvais que me douter que ça ne devait pas être de tout repos. C’était Sun après tout ! Mais Sithmaith avait raison, il fallait que je rende la politesse à Aiden. Nous étions resté dans un tel statuquo qu’il n’avait peut-être tout simplement par remarqué que j’avais grandi.

« Il est peut-être temps que moi aussi je devienne déstabilisante. »

Passer SEED avait amorcé un changement chez moi. Non seulement, j’étais à présent émancipée mais je me libérais petit à petit de mes chaines. Ma rencontre avec Sithmaith n’y était bien sûr pas étrangère. A bien des égards, elle était mon ange gardien.
© Field of Heroes

_________________

Le plus beau couple


La plus belle amitié


La lucky star
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 727
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Aveux d'émotions...   06.02.17 13:19


   
Aveux d'émotions


   
Avec ma peluche d'amour !


Sithmaith hocha la tête en signe d’affirmation pour la provocation passive. Ce que faisait Aiden n’était que ça, même si elle se doutait qu’il ne le faisait pas vraiment exprès. Mais Eirena pouvait faire exprès de lui rendre la pareille, elle… D’ailleurs, la petite blonde semblait avoir décidé de passer à l’action. La rouquine la sentait moins déprimée qu’à son arrivée dans la chambre, c’était plutôt encourageant : « On ira faire du shopping dès qu’on aura un jour de congé en commun. Là, j’ai accepté des missions d’escorte pour les prochains jours… Sun avait l’air de trouver mon taux de missions dangereuses trop important alors j’ai demandé à me reposer pendant quelques temps. Mais je ne me fais pas d’illusion : je suis une spécialiste du combat rapproché, on finira par avoir de nouveau besoin de moi. » Songea-t-elle à voix haute. Néanmoins, le fait était qu’avec ses missions d’escorte, elle allait forcément avoir une journée quelque part pour accompagner Eirena faire les boutiques car elle ne risquait pas de revenir blessée de ces corvées… c’était le but en même temps. Elle était carrément surqualifiée pour faire du gardiennage de fils à papa (cela dit, vu qu’ils payaient bien, il ne paraissait pas si incongru que ça qu’ils aient des mercenaires forts en échange).

En outre, si la rouquine ne doutait pas un seul instant qu’elles allaient réussir à transformer le look de Eirena pour qu’elle devienne déstabilisante, elle se demandait si elle pourrait, elle trouver un moyen dans cette virée shopping d’attirer un peu plus Sun… Ok, il ne l’aimait pas et il avait un vrai problème avec tout ce qui était sentimental, mais il devait bien exister quelque chose qui le ferait vaciller lui aussi. Mais c’était plus compliqué quand ce n’était pas simplement sexuel. « Tu crois que je pourrais trouver un truc pour déstabiliser Sun moi aussi ? A défaut de le faire tomber amoureux de moi, je dois bien pouvoir au moins faire en sorte qu’il veuille m’avoir seulement pour lui. Ce qui lui éviterait de me sortir des conneries du genre ‘ne tombe surtout pas amoureuse de moi’, parce que je ne suis pas sûre que ce crétin se rende compte que si je suis encore avec lui avec tout ce qu’il me débite comme horreur, c’est justement parce que je suis amoureuse. » Ce n’était pas pour rien qu’elle avait dit un peu plus tôt qu’elle était absolument niaise en présence de l’instructeur. Elle lui passait beaucoup de choses alors que sa tendance naturelle n’était pas vraiment la conciliation… mais Sith était différente une fois qu’elle offrait coeur et confiance. C’était aussi pour ça qu’elle le faisait aussi rarement, ça devenait dangereux pour elle.

« En plus il a fallu qu’il parle de ça alors qu’on venait à peine de finir de faire l’amour. » Elle sembla réfléchir trois secondes avant d’ajouter : « En fait, je tombe toujours amoureuse de goujats. J’ai pourtant beaucoup changé depuis la dernière fois. » Cette constatation était faite sans amertume : elle préférait en rire qu’en pleurer. Et comme elle l’avait dit, elle n’espérait pas faire en sorte que Sun tombe amoureux d’elle, elle espérait plutôt qu’il entretienne de lui-même leur relation et qu’elle n’ait pas toujours à tout faire. Parce qu’il avait beau dire qu’il tenait à elle, c’était quand même un peu toujours elle qui faisait le premier pas. Et Sun semblait s’inquiéter bien plus du fait qu’elle aille en mission dangereuse que du fait qu’elle ait d’autres amants, ce qui lui laissait un sentiment mitigé. Si on devait résumer, elle avait seulement envie qu’il recherche un peu plus sa présence, mais comme il n’était ni accro au sexe, ni possessif, ni branché communication, elle n’avait aucune prise sur lui.

C’était tellement plus compliqué que pour Eirena aux yeux de la rouquine. Toutefois… « Bah, j’y réfléchirai d’ici à ce qu’on sorte ! Toi, essaie déjà d’imaginer les tenues qui te plairaient ! Je connais tous les magasins par coeur ! » On est une fashion addict ou on ne l’est pas !

   
© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell


La partenaire de mission kamikaze

Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED médical de rang 19, Spécialiste de la paramagie de soutien
avatar
Date d'inscription : 18/07/2015
Messages : 650
Avatar : Dove Cameron
Crédits : Moony

Âge du perso : 21 ans (27 février)
Activité : SEED médicale spécialiste de la paramagie de soutien
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■(■)
esquive■■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t29-exemple-de-fiche-eirena-
MessageSujet: Re: Aveux d'émotions...   12.02.17 19:32


   
Aveux d'émotions


   
J’allais donc finalement réellement entrer dans le monde des adultes. Ca pouvait paraitre idiot de dire ça à vingt ans mais quand on avait été cloitré au même endroit toute sa vie, cela ne laissait pas beaucoup de perspective d’évolution. Et pourtant, j’avais grandi ces derniers mois. Plus que depuis que j’avais rejoint les rangs des cadets. La plupart de ces évolutions avaient été amorcées par des gens qu’on m’avait conseillé d’éviter. Hope tout d’abord qui m’avait poussé à entrer par effraction chez le Directeur. Sans son intervention, qui sait si je n’aurais pas fait demi-tour ? Elle m’avait donné l’impulsion nécessaire pour oser l’impensable. Il y avait eu Mateusz également. Lui qu’on présentait comme le mouton noir de la BGU. Et pourtant, il avait réussi ce que ma mère, une rang A, et toute sa clique de simili chasseurs de primes n’avaient pu faire. Il avait retrouvé mon père. Et il n’avait rien dit à la BGU. Je ne comprenais pas pourquoi. Cela lui aurait sans doute valu bien des louanges et pourtant… c’est moi qu’il avait prévenu. Allait-il se rendre compte de l’occasion qu’il manquait ? N’en avait-il simplement pas vu les tenants et les aboutissants ? Je ne savais pas. Tout ce que je savais, c’est qu’il m’avait offert ce que j’avais toujours voulu sur un plateau d’argent. Aurais-je fait passer les sentiments d’un presque inconnu avant la BGU et un potentiel avancement ? Probablement pas. Enfin peut être maintenant. Mais il y a quelques mois sans doute pas.

Et puis bien sûr, il y avait Sithmaith. On ne m’avait jamais déconseillé de la fréquenter. Mais les moues dubitatives des différents habitants de la BGU quand je disais aller la retrouver parlaient pour eux. Bande d’idiots. Elle était très certainement l’une de mes plus belles rencontres à la BGU avec Sun et Aiden. Et Lena bien sûr. Mon cœur se serra à cette pensée et mon esprit revint vers son lit d’infirmerie. Mais heureusement, Sithmaith parlait shopping et ce mot nouveau pour moi accapara mon attention comme si mon esprit n’en pouvait plus de souffrir. J’avais tellement rêvé de ce genre de choses toutes simples. Quitter la BGU, pouvoir aller faire une sortie avec une amie. Toutes ces choses qui paraissaient si naturelles aux autres. Elle embraya sur le fait qu’elle ralentissait un peu niveau mission mais qu’on aurait très certainement besoin d’elle vu sa spécialité. Je ne pouvais qu’être d’accord. Avoir eu Sithmaith a nos côtés lors du combat contre le Béhémoth à Dollet l’aurait rendu bien moins compliqué. Dollet… Cette ville maudite semblait toujours devoir me revenir en mémoire.

« J’ai beau être passée SEED on ne fait pas vraiment appel à moi pour le moment. Apparemment c’est pour nous laisser le temps de nous remettre de l’examen. Vu qu’il a été beaucoup plus physique que prévu. Du coup j’ai pas mal de temps libre alors n’hésite pas à m’appeler. »

J’étais étonnamment excitée à l’idée d’aller faire les boutiques avec la SEED. Comme mon moi alcoolisé l’avait fait remarquer il y a quelques mois, même avant de lui parler pour la première fois, j’avais toujours trouvé que Sithmaith avait énormément de style. Faire les boutiques avec elle ne pourrait que faire des miracles pour ma garde-robe. Et puis, j’avais pas mal d’économies à dépenser. Quand j’étais devenu Cadet, ma mère avait eu un relent d’instinct parental et avait fait procéder à un virement mensuel sur un compte qu’elle avait ouvert pour moi. Ne pouvant sortir, je n’avais que peu pioché dedans. Il était temps d’y remédier. Après tout, il faudrait bien que je me trouve une tenue de combat appropriée ! Et des tenues de ville qui s’accordent à la définition de la ‘provocation passive’ évoquée par Sithmaith. Il était temps que la petite fille en moi laisse place à la femme. Et j’avais pour cela la meilleure des mentors. Mentor qui, semble-t-il voulait elle aussi impressionner l’homme de ses rêves.

« Je suis sure qu’on trouvera ! »

Elle m’offrit ensuite un peu trop de détail sur sa vie sexuelle avec Sun. Savoir qu’ils faisaient des folies de leurs corps ensemble était une chose, avoir un résumé de ce qu’ils se disaient après l’amour (aussi idiot soit Sun), c’était un peu trop d’informations pour moi. Je n’étais pas prude, contrairement à ce que mon éducation pourrait faire croire. On m’avait laissé me balader librement dans la BGU dès que j’ai eu l’âge de marcher alors fatalement, j’avais bien fini par fouiner du côté des douches et vestiaires. Un grand moment de découverte anatomique d’ailleurs… Sans compter, une fois dans le comité, le nombre de petits ‘têtes à têtes’ que j’avais interrompu dans la zone secrète de la serre de combat. Sérieusement, cet endroit était certainement une MST géante. Mais heureusement pour ma santé mentale, Sith enchaina sur les goujats en général.

« Je ne sais pas si c’est propre à la BGU mais… C’est à croire qu’ils sont soit goujats, comme Lachlan ou Jared, soit totalement à côté de la plaque à ce niveau, regarde Lucian c’est désespérant... De ce que tu me dis, Sun c’est encore une autre espèce. Il arrive à être les deux à la fois. »

Mon amie n’avait très certainement pas choisi le spécimen le plus facile de la BGU. Mais, je ne pouvais pas lui jeter la pierre parce que je n’étais pas sortie de l’auberge non plus. Faire en sorte qu’Aiden me remarque allait être une sacré bataille. Mais heureusement, nous allions pouvoir nous serrer les coudes et, de mon côté, je comptais bien aller subtilement sonder le point de vue de Sun vis-à-vis de tout ça. Il ne pouvait pas être aveugle à ce point n’est-ce pas ? Pas lui !

« Je vais y réfléchir ! Et puis j’ai déjà quelques idées. J’ai vraiment hâte ! »

J’annonçais cela l’œil brillant. Signe que j’étais plus que motivée par notre future sortie. C’est alors que mon téléphone, abandonné sur le bureau laissa échapper une petite mélodie. C’était mon réveil pour annoncer que les heures de visites à l’infirmerie commençaient. J’adressais un demi-sourire d’excuse à Sithmaith mais ma tristesse était revenue subitement. Plus supportable qu’avant la visite de mon amie, mais toujours bien présente. Et je culpabilisais d’avoir moins pensé à Lena même pour ne serait-ce que quelques dizaines de minutes. Je me redressais donc, regardant le bout de mes pieds puis le lit vide, jumeau du mien.

« Il faut que je retournes à l’infirmerie. Je ne veux pas que Lena ai l’impression que je l’abandonne. »

Je soupirais. J’étais tellement épuisée de tout ça. Mais il fallait que je tienne bon. Pour Lena. Après avoir échangé encore quelques paroles avec mon amie et enfiler une veste afin de me rendre plus présentable, je prenais le chemin de l’infirmerie. Me préparant psychologiquement à revoir la pâle figure de Lena entourée de tous ces câbles et machines.
© Field of Heroes

_________________

Le plus beau couple


La plus belle amitié


La lucky star
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 727
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Equipement acheté:
Objets personnels:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Aveux d'émotions...   27.02.17 12:45


   
Aveux d'émotions


   
Avec ma peluche d'amour !


Il semblait assez évident que Sithmaith n’était pas la fille la mieux réputée de la BGU en terme de fréquentation. Sauf si vous vouliez passer une heure amusante dans un endroit sombre… c’était plus ou moins l’image qu’elle avait, l’image qu’elle donnait et une image qui était vraie ! Elle était seulement très restrictive car Sith’ ne se définissait pas que par ça, elle était trop complexe à bien des égards, et ce n’était plus vraiment d’actualité non plus. Sauf qu’on n’effaçait pas un comportement qui avait duré huit années en seulement quelques semaines, et cela arrangeait bien les affaires de la rouquine qu’on la pense toujours aussi superficielle. Cela lui évitait de risquer qu’on ne perce son secret : si elle l’avait partagé avec Eirena, c’était parce qu’elle était son amie, mais elle ne tenait pas à ce que se répande dans la BGU la rumeur que la jeune femme avait changé. C’était aussi pour ça qu’elle continuait à sourire comme avant… tout en évitant désormais les coins sombres. Elle n’avait vraiment pas la tête à ça même si une partie d’elle espérait que ça lui passerait car elle n’était pas vraiment taillée pour l’abstinence. Or, avec Sun, elle ne savait jamais vraiment à quoi s’attendre, sur ce sujet ou sur tous les autres au demeurant.

Pour leur sortie, elle ne releva pas la mention de l’examen, pas parce qu’elle ne l’avait pas entendu mais parce qu’elle voulait rester dans les notes joyeuses, changer les idées de Eirena et laisser ces événements traumatisants de côté même si ce n’était que pour quelques minutes… « On se fait ça dès que je n’ai plus à escorter un de ces débiles alors ! Je t’enverrai un message. » Voilà qui était entériné pour la plus grande joie de la rousse qui ne remarqua pas qu’elle avait soulevé un lièvre en parlant un peu trop franchement de sa sexualité à la blondinette. C’est qu’elle ne voyait pas où était le problème puisqu’elle était dans une position complètement autre par rapport à lui. Et même si elle n’avait que six ans de plus que Eirena, cela faisait aussi qu’elles n’étaient pas vraiment de la même génération, quand même bien elle ne soit pas non plus de celle de Sun. Mais bon… quand on regardait les hommes dans ses âges, ils n’étaient guère mieux que son amant, donc ce n’était définitivement pas sa quarantaine le problème. Il en avait beaucoup, mais pas celui-ci. Pas pour Sithmaith en tout cas.

« En fait, il est surtout complètement à côté de la plaque… disons qu’il est goujat malgré lui. Et il se prend tellement la tête… il est incapable de seulement profiter du moment présent. Il faut toujours qu’il pense au passé ou alors qu’il s’imagine des catastrophes à venir… et ça, c’est quand je comprends ce qu’il a dans la tête parce que parfois je ne sais même pas où il veut en venir... » Elle se massa la tempe en repensant à leur dernier tête à tête, aux histoires de prénoms pour une fille et à tout le reste… qu’est-ce qui pouvait bien se passer dans son esprit torturé ? Et est-ce qu’elle arriverait un jour à l’aider à moins s’inquiéter de tout et surtout de rien ? « Mais je vais trouver une solution de mon côté. » Conclut-elle d’une voix ferme, peu encline à s’enfoncer dans cette conversation sur Sun et les méandres de son cerveau.

Sith’ avait hâte aussi, bien sûr, mais elles ne purent en discuter plus avant car son amie devait aller au chevet de Lena, sa compagne de chambre. Elle se leva et après l’avoir serré dans ses bras pour lui montrer son soutien, elle lui lança un dernier : « On s’écrit très vite, ok ? » avant de s’en aller pour que Eirena puisse partir. Il allait falloir faire vite cette sortie shopping : son amie avait vraiment besoin de sortir d’ici !

{Terminé}

   
© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell


La partenaire de mission kamikaze

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aveux d'émotions...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aveux d'émotions...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Stop-Motion] Les meilleurs Stop-Motions de Masteryker !
» [vrai] Les émotions
» Tout est une question d'émotions.
» [Stop-motion] Bionic-Nico Production
» [Stop-Motion] KOPAKA Corporation : Time to Redemption

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Field of Heroes :: Have A Break :: Notre Histoire :: Chapitre 3 : Timber, l'examen et le coup d'état-