AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 620
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]   21.10.16 11:58



Pourquoi lui nom d'un gardien ?!


Feat Monsieur Tête à Claques


Sithmaith n'était pas de très bonne humeur. Alors qu'elle espérait toujours qu'on lève son arrêt maladie, elle avait reçu comme ordre d'aller voir son coéquipier Mateusz. Elle ne savait pas pourquoi car ça faisait un moment qu'elle ne lui avait pas parlé, et le voir ne lui avait pas manqué. En plus, cet ordre tombait très mal : depuis quelques jours, pour toute la BGU, elle était en couple avec Sun. Autant tendre le bâton pour se faire battre dans le cas de Mat' qui les connaissait tous les deux (mais qui jusque là ignorait peut-être deux ou trois petites choses…).

« Je déteste ce type ! C'est de l'abus de pouvoir de m'obliger à aller lui parler ! Et pour lui dire quoi ? Ils me disent que c'est nécessaire à ma guérison de voir mes collègues. Ils ne pourraient pas m'envoyer voir Lucian plutôt ? En fait, n'importe qui à part ce crétin de Mat' serait parfait dans le rôle du collègue à qui parler ! Il est hors de question que je raconte ce qui s'est passé à cet imbécile. S'ils pensent que je vais plus facilement me livrer avec lui parce qu'on nous force toujours à travailler ensemble, ils se fourrent le doigt dans l’œil ! » Au moment où elle râlait ainsi, elle était toute seule dans sa chambre à chercher comment s'habiller. Ce n'était pas au profit de Mat' qu'elle réfléchissait à sa tenue. Elle aimait les vêtements, le maquillage, les accessoires… s'en occuper lui permettait de se calmer. Elle sentait la magie qui voulait faire une sortie, un de ces trucs étranges qui lui arrivait depuis la dernière fois. D'habitude, la pensée de son coéquipier lui donnait plus des envie de mettre des baffes que d'envoyer de la foudre dans toute la pièce, mais sa violence s'exprimait différemment depuis qu'elle avait rencontré l'un des assassins de ses parents. Néanmoins, elle ne pouvait pas utiliser sa magie, consciemment ou inconsciemment, parce qu'elle ne voulait pas de nouveau se coltiner des migraines. Si ça se trouve, ce rendez-vous avec  Mat' était justement pour tester ses capacités à rester calme. Ils ne seraient pas sadiques à ce point ? Quoique… c'était de la BGU dont on parlait là !

* Calme-toi Sithmaith, tu es juste sensée aller faire le point avec un collègue, il n'y a pas de quoi te mettre dans cet état * Adrammelech avait raison mais même si elle n'arrivait pas à s'expliquer vraiment pourquoi, elle était anxieuse. Finalement, elle mit une robe moulante noire, une veste en cuir jaune poussin et comme d'habitude elle cacha un poignard dans son corsage, le second en revanche fut mis à son avant bras parce que sa robe était trop moulante pour le mettre discrètement à sa cuisse. Elle n'avait pas besoin d'arme pour aller voir son coéquipier… en théorie. Sith' n'avait pas confiance en lui lorsqu'ils n'étaient pas sur le champ de bataille. Et elle ne se sentait pas très sûre d'elle et de ses nerfs non plus alors elle se percha sur des talons de presque dix centimètres (ce qui la monta à 1m85) pour se gêner dans ses propres mouvements. Difficile d'envoyer un coup de pied bien placé quand on est déjà en équilibre sur des échasses. C'était une technique qu'elle utilisait souvent, qui avait fait ses preuves, mais qui trahissait pour ceux la connaissaient sa nervosité.

Le rendez-vous était fixé dans la cour. Sith' ne savait rien des déboires actuels de Mat' et partait donc vraiment dans l'idée que c'était uniquement elle qu'on testait à travers cette rencontre. Elle s'avança vers Mat' avec deux gobelets fumants dans les mains et tendit le sien à son coéquipier sans un sourire (ce qui était rare, Sith' était normalement perpétuellement souriante). « Je t'ai pris un café. » Elle s'assit à côté de lui et but une gorgée de son cappuccino. « On est sensé ressouder nos liens de coéquipiers, j'aimerais bien savoir à quoi ça rime… depuis quand sommes-nous sensés faire semblant de nous apprécier en dehors des missions au juste ? » Râla-t-elle, décidément de mauvaise humeur en croisant bras et jambes, l'air renfrogné. Le pire c'est qu'elle savait qu'en la circonstance, ça n'allait pas le faire, l'histoire avec Sun allait tomber et elle pendait au-dessus de sa tête comme une épée de Damoclès. Par tous les gardiens de ce monde… qu'avait-elle fait pour mériter ça ?

© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang 31
avatar
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 267
Avatar : Miles Teller
Crédits : mourning dove (avatar) Moony. (crackship)

Âge du perso : 25 ans
Activité : SEED
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■■
resistance■■■
esquive■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t293-mateusz-i-m-the-solitud
MessageSujet: Re: Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]   23.10.16 11:10



Pourquoi lui nom d'un gardien ?!


Mateusz n’avait jamais vraiment été un homme de parole, mais quand une promesse servait ses intérêts, il s’acheminait à l’accomplir. Ainsi, quelques semaines plus tôt, il avait garanti à Serenity Adams, sa nouvelle médecin, être en mesure de répondre à toutes les demandes formulé par le corps médical en échange d’un retour prompt sur le front. Il était déjà bon élève quand il s’agissait de son rétablissement mais continuait orgueilleusement à rejeter certaines pratiques, notamment du psychologue, qui voulait lui faire faire des ‘exercices’ qu’il jugeait catégoriquement stupides. Mais voilà qu’il s’était engagé, qu’il avait assuré pouvoir le faire et que, comme un parfait automate dénué de libre-arbitre, il s’appliquait docilement à accomplir toutes ces choses censés l’aider. Aujourd’hui qu’on se le dise, il devait parler à sa coéquipière, Sithmaith Orwell, pour renouer les liens ou une bêtise de cet ordre. En quoi parler avec cette fille l’aiderait d’une quelconque manière ? Ils étaient bien capables d’aggraver leurs cas, et il savait pertinemment qu’elle pensait la même chose.

Comme tous les matins, Mateusz avait pris soin de se préparer correctement. Il s’obligeait à le faire, jour après jour, même si cela n’était plus vraiment utile afin de donner un sens à une journée qui n’en avait pas réellement. Cela lui permettait d’avoir une certaine rigueur, de ne surtout pas se laisser aller, il n’avait jamais été question de baisser les bras et il voulait surtout éviter que ses camarades le juge fini en le croisant dans les couloirs de la BGU. C’était déjà clair dans l’esprit de beaucoup, qu’on ne pourrait revoir Mateusz en mission, et le garçon était bien décidé à contre dire ces idées reçus et à tordre le cou de tous ces imbéciles qui se moquait de lui. Trois mois maintenant qu’il errait dans l’établissement sans réussir à obtenir l’accord des médecins pour un pass vers le retour à l’action. A ce stade, il se demandait s’ils ne cherchaient pas des excuses pour le retenir, si l’ordre ne venait pas de plus loin et qu’on le punissait pour n’en avoir fait qu’à sa tête et trahis le code d’honneur des SEEDs. Peut-être bien, mais personne ne lui avait encore toucher un mot là-dessus, ce n’était qu’une hypothèse qu’il jugeait pourtant de plus en plus probable. S'ils cherchaient à le rendre fou, ils allaient finir par réussir leur coup.

Soupirant en se redressant légèrement, détendant sa jambe devant lui avant de s’étirer, Mateusz grimaça en relevant son visage vers le ciel. Ils avaient plutôt intérêt à lui accorder une mission en retour de tous ses efforts, même si on pouvait presque considérer que dialoguer avec le succube en était une, elle n’était pas forcément de celles qu’il préférait. Voilà d’ailleurs qu’elle arrivait, comment la louper ? Entre sa chevelure flamboyante et son goût vestimentaire douteux, elle obtenait toujours ce qu’elle voulait : se faire remarquer. Il était un peu plus énervé, si c’était possible, à la perspective de devoir parler avec elle. Pourtant il avait en sa possession des informations qu’elle, il le savait pertinemment, ne voudrait absolument pas qu’il mette sur le tapis. Mateusz se moquait bien de la vie privée de sa coéquipière débridée, ses aventures lui parvenaient toujours sans qu’il ne cherche à les savoirs et la plupart du temps il les oubliait quand elle ne lui était pas utile, mais celle-ci ? Il ne savait pas bien encore s'il était préférable d’en rire ou d’en être dégoûté, toujours était-il qu’il était clair qu’elle ne sortirait pas de son esprit. C’était presque un brin traumatisant d’imaginer qu’elle et l’instructeur Nanoo puissent être intime d’une quelconque manière, l'image était franchement dérengeante. Quand elle se présenta devant lui, lui tendant sans émotions un café, il la détailla un instant avant de se saisir de son bien. « Je n’ai pas poussé l’effort à ce point. » Se contenta-t-il de répondre alors qu’elle s’asseyait à ses côtés. Il était presque surprenant d’ailleurs qu’elle l’ait fait, elle marquait un point, elle était visiblement meilleure élève que lui.

Sithmaith engagea alors la conversation, lui confirmant une idée qu’il avait eue, on lui avait donné le même ordre qu’à lui et elle semblait bien décidé à y mettre toute la mauvaise foi du monde. Mateusz soupira, essuyant avant son index le coin de son œil avant de reprendre. « Ça m’embête particulièrement de le dire mais donnons leur ce qu’ils veulent pour qu’ils nous foutent la paix. » Observant son café en se demandant si Sithmaith n’aurait pas eu la puérilité de cracher dedans, il finit par juger qu’elle ne jouait pas dans la cour des petites vengeances. Quand elle frappait, c’était bien plus fulgurant et douloureux. Buvant une gorgée alors qu’il regardait devant lui, il poursuivit. « Et puis je ne voudrais pas abuser trop longtemps de ton précieux temps, tu as l’air assez occupé comme ça en ce moment. » Il savait qu’elle savait, elle savait qu’il savait. Le sujet finirait bien par être évoqué de toute manière, qu’imaginait-elle ? Il se le demandait bien. Se tournant vers elle en lui adressant le plus faux des sourires, il continua. « Bien, vas-y, lance toi, c'est trop simple si c'est moi qui commence. "Ressoudons nos liens de coéquipiers" pour que notre duo fantastique retourne sur le terrain. » Conclut il avec la plus grandes des ironies. Cela risquait d'être pénible, aussi bien pour elle que pour lui, surtout que ni l'un ni l'autre ne semblait décidé à arrondir les angles.

© Field of Heroes

_________________
Maybe I've just forgotten how to see that I'll never be the person that I thought I'd be — In my mind.


   
• Award du personnage le plus fourbe •
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 620
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]   23.10.16 15:46



Pourquoi lui nom d'un gardien ?!


Feat Monsieur Tête à Claques


« Et je ne m'attendais pas à ce que tu le fasses. » Rétorqua Sithmaith, toujours de mauvaise humeur. Elle savait parfaitement que, comme d'habitude, ça allait être à elle de faire des efforts -même si l'effort en question était juste d'apporter du café -, parce que Mat' était incapable d'obéir à un ordre, même simple. C'était même précisément à cause de ça qu'on le lui mettait toujours dans les pattes : à défaut d'être discrète, elle, elle faisait toujours le boulot sans discuter. Et pourtant, ce jour là, elle rêvait de désobéir. Mais elle rêvait aussi de faire lever son arrêt maladie, alors… l'un dans l'autre, elle n'avait pas trop le choix. Et il semblait que ce soit le seul point sur lequel Mat' et elle allaient s'accorder. Elle soupira à son tour, agacée. Pourquoi est-ce que c'était Mat' son coéquipier régulier ? Elle s'entendait avec presque tout le monde à la BGU à part lui…

A la mention de son « temps précieux », Sithmaith grimaça et fit semblant de rire : « Ah. Ah. Ah. Que c'est spirituel… figure-toi que j'ai malheureusement bien plus de temps qu'il ne m'en faut. Sun n'est pas en arrêt, lui, tu es au courant quand même ? Ce serait dommage que tu n'aies que des demi-infos. » Quitte à y aller, autant le faire franchement, comme quand on enlève un pansement : ça fait moins mal quand ça va vite. Et elle détestait tourner autour du pot, elle valait mieux que ça. Même si elle savait que Mat' allait l'enquiquiner avec ça, il n'avait pas de légitimité à porter un jugement. Elle était adulte et faisait ce qu'elle voulait avec qui elle voulait. Surtout que la rumeur avait en fait un peu exagéré la nature de sa relation avec Sun, mais tant qu'à faire, elle allait se garder ce morceau là pour plus tard… juste au cas où Mat' se mettrait à attaquer sur le domaine de sa renonciation aux sentiments. Son contre-argument devenait imparable : elle n'était pas réellement avec Sun, elle couchait seulement avec. Bon. Un peu plus que ça en fait, mais elle ne voyait pas comment son coéquipier pourrait le savoir.

« Pourquoi commencerais-je ? Tu dois sûrement déjà tout savoir de ma vie privée et je suis en arrêt maladie donc je n'ai pas fait de mission depuis un moment. Ce serait plutôt à toi de commencer. » Sithmaith ne savait pas s'il était au courant pour son arrêt… elle refusait catégoriquement de lui en donner les circonstances. Toutefois, il paraissait difficile de cacher que, s'ils devaient ressouder leurs liens, c'était à cause de ça (encore une fois, elle ignorait ce qui se passait du côté de Mat', elle était très douée pour l'ignorer quand on ne l'obligeait pas à le fréquenter). « Surtout que moi je sais pourquoi je dois faire cet exercice de sociabilisation, mais ça me paraît un peu suspect que ce soit avec toi, et surtout que tu t'y plies. » Elle l'aurait plutôt vu prendre acte de l'ordre et surtout prendre le gauche histoire de ne pas avoir à passer du temps avec lui… ils se voyaient déjà en mission, c'était suffisant, non ? (Quoique, ça faisait des mois qu'ils n'étaient pas partis ensemble maintenant qu'elle y repensait, mais il s'était passé tellement de choses aussi… Mat' avait été le cadet de ses soucis!)

Suspicieuse, elle se tourna vers son coéquipier, l'observant plus attentivement. Elle continuait à siroter son cappuccino mais… elle tenait peut-être quelque chose pour éviter qu'ils ne parlent que d'elle, non ? C'est vrai quoi… même Kramer ne pouvait pas être sadique merci patron, merci patron! au point de lui imposer la présence de Mat' sans raison !

© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang 31
avatar
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 267
Avatar : Miles Teller
Crédits : mourning dove (avatar) Moony. (crackship)

Âge du perso : 25 ans
Activité : SEED
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■■
resistance■■■
esquive■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t293-mateusz-i-m-the-solitud
MessageSujet: Re: Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]   27.10.16 19:21



Pourquoi lui nom d'un gardien ?!


Elle n’attendait rien de lui ? Parfait. Mateusz non plus n’avait rien espéré de sa part si ce n’est qu’elle se présente au rendez-vous, s’y rendre avec une boisson chaude était une fantaisie hors contrat qui l’agaçait plus qu’elle ne lui faisait plaisir. Il ne savait pas bien ce qu’elle souhaitait en retour, certainement ne s’était-elle pliée à l’exercice que par politesse – chose dont il était plus ou moins dépourvu – mais il ne saisissait pas bien pourquoi Sithmaith l’avait fait pour lui. Inutile de se mentir, ils ne s’appréciaient pas, formaient certes une très bonne équipe mais n’était clairement pas fait pour se côtoyer hors des missions tant leurs caractères, à défaut de leurs compétences, étaient incompatibles. Bref, il n’allait pas s’appesantir sur le sujet ou lui signaler qu’elle n’avait jamais été obligée de lui apporter cette boisson, pas plus qu’il ne l’avait été de faire plus que de l’attendre sur ce banc ce matin. Retenant un soupir agacé, il fixa le contenu de son gobelet et se délecta silencieusement de l’odeur forte qui s’en dégageait. Il n’allait pas se mentir, au fond ce café n’était pas malvenu, c’est la main qui le lui avait offert qui le gênait dans l’affaire.

Un rire faux échappa à sa partenaire alors qu’elle soulignait combien sa remarque avait été spirituelle. D’ailleurs, ne faisant pas plus durer le suspense, elle évoqua sans détour sa relation avec Sun ce qui le fit grimacer discrètement. C’était donc officiel ? Grand dieu, on avait toujours proclamé que Georiga et lui était mal assortie, mais comment qualifier le couple que formait Sithmaith et l’instructeur alors ? Imaginer le grand paranoïaque avec le succube n’était franchement pas quelque chose de plaisant, à vrai dire il avait toujours pensé le professeur incapable de se rapprocher physiquement d’une personne à part pour lui trancher la gorge car trop suspect à son gout. Il y avait quelque chose dans cette union de profondément étrange et embarrassant, passé l’âge plutôt conséquent entre les deux et qu’il avait été un temps son instructeur, que diable pouvaient ils partager en commun ? « Comme ce doit être compliqué. » Répondit-il d’un ton profondément ironique avant de boire une gorgée de café. C’était moins amusant maintenant qu’elle avait clairement annoncé fréquenter le drôle de bonhomme qu’était Sun, il n’avait pas particulièrement envie de s’épancher sur le sujet pour l’heure, peu enclin à discuter de la vie sexuelle de sa partenaire. Encore moins si cela impliquait l’un des seuls hommes qui l’appréciait dans cet établissement. Enfin, il serait toujours temps de se servir un moment ou l'autre de cet information.

Aussi lui laissa t’il le soin de démarrer la discussion. Après tout, qu’avait-il à poser sur le plateau ? Pas grand-chose qui pourrait leur permettre de converser bien longtemps. Sithmaith semblait penser le contraire en lui rappelant qu’elle était arrêté et qu’elle n’avait pas eu de mission depuis un moment maintenant. La suite confirma sa crainte : elle ne savait rien de ce qu’il était advenu de lui ces derniers mois. Regrettable qu’il soit au courant qu’elle soit, il y a un mois, passé par la case infirmerie mais qu’elle n’ait définitivement aucune idée de ce qu’il lui était arrivé dernièrement. C'était profondément rageant. Comment avait-elle pu échapper aux bruits qui courraient ? Mateusz avait pourtant eu la sensation que la BGU toute entière prenait le plus grand plaisir à se moquer de lui depuis qu’on connaissait les raisons de sa convalescence. Que Sithmaith, l’une des premières dans cet établissement à le maudire, ait pu ne pas entendre les commérages, elle qui semblait pourtant toujours au centre des ragots, le surprenait au plus haut point. Battant la mesure avec sa paume sur son gobelet vide, il finit par reprendre d’un ton particulièrement glacial. « Je suis arrêté depuis trois mois. » Il n’allait pas lui faire le plaisir de lui donner les raisons, il doutait que ça l’intéresse et si c’était finalement le cas, le premier hurluberlu de la BGU serait tout à fait enclin à les lui donner. « Ces connards pensaient sûrement que tu étais au courant. » Énervé, Mateusz devenait vulgaire. Ce n’était pas dans ses habitudes, il maîtrisait d’accoutumer l’art du self-control et tachait de ne jamais céder à la colère. Ces derniers temps cependant il était nerveux, souvent agité, et même s’il tentait de garder bonne figure on voyait bien qu’il perdait facilement patience. Broyant dans sa main le gobelet qu’elle lui avait offert plus tôt, Mateusz le jeta au loin en se moquant bien du fait que le projectile n’atterrisse pas dans la poubelle. « Si on ne peut se mettre sous la dent que ton amourette avec Nanoo, la conversation s’annonce passionnante. Plus sérieusement, dis-leur que tu me trouves apte à retourner sur le terrain, je ferais de même. Histoire réglée. On a rien à se dire. À moins que je me trompe, si tu as quelque chose à balancer c’est maintenant ou jamais. » Déclara t’il en secouant la tête, fatigué de devoir se plier à un exercice aussi ringard. Pressé que cela se termine, et de préférence que cela se termine bien, il voulait bien jouer encore un temps au bon élève qui suivait les directives de la hiérarchie au pied de la lettre mais clairement pas éternellement. Sithmaith pourtant ne serait sûrement pas dupe, elle n’avait pas pour habitude de le voir suivre aussi convenablement une directive et que ce soit lui qui tente de remettre au centre de la conversation un sujet important avait quelque chose de risible tant cela ne cadrait pas avec le personnage. Il y avait bien une chose qu'il attendait d'elle, finalement, c'est qu'elle rentre dans le jeu sans poser de questions.

© Field of Heroes

_________________
Maybe I've just forgotten how to see that I'll never be the person that I thought I'd be — In my mind.


   
• Award du personnage le plus fourbe •
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 620
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]   29.10.16 12:38



Pourquoi lui nom d'un gardien ?!


Feat Monsieur Tête à Claques


Compliqué ? S'il savait… Avec Sun, rien n'était jamais simple. Elle savait que ce n'était pas à cause de la différence d'âge car Riley aussi était bien plus âgé qu'elle et il n'était pas aussi chiant. Ça venait de Sun, tout simplement… et peut-être un peu d'elle aussi, parce que si elle était plus courageuse, elle aurait tout simplement cessé de voir l'instructeur dès le moment où elle avait senti que l'équilibre de leur relation était en danger. Elle sentit une vague de panique maintenant familière l'envahir, mais Adrammelech intervint aussitôt : * Sithmaith !*. Le brouillard dans son esprit, comme de gros nuages d'orage, se dissipa aussitôt. Elle avala une nouvelle gorgée de son cappuccino et murmura, plus pour elle que pour son coéquipier un petit : « Si tu savais... » Qui n'avait rien d'ironique, ni de mordant. Elle se faisait à elle-même une constatation qui n'avait sûrement que peu de rapport avec ce que Mat' s'était imaginé en se moquant d'elle et de ses complications. Quelque part, elle comprenait qu'elle soit encore interdite d'aller sur le terrain, car la seule seconde où elle avait perdu pied, elle ne savait pas ce qui s'était passé, et elle avait été obligée de vérifier que les nuages n'avaient été que dans sa tête. Cela pouvait sembler étrange car elle était nulle en magie, mais son lien avec son invocation était fort et depuis que le jugement qu'elle avait prononcé à l'égard du meurtrier de ses parents avait été avorté, c'était comme si Adrammelech s'échappait aussi bien à son insu qu'au sien. C'était même la première fois depuis qu'ils étaient liés qu'il n'essayait plus de sortir en l'agaçant. Heureusement, ça se calmait pas mal, et tant qu'elle ne faisait pas de magie, son marasme était redevenu « normal » pour peu qu'on puisse imaginer Sithmaith déprimée (et nul doute que ce n'était pas le cas de Mat'!).

Se concentrant sur la conversation (elle était là pour ça), elle observa Mat'. Ah ! Elle savait bien qu'il y avait anguille sous roche ! « Trois mois ? Eh bah… tu dois te faire chier mon pauvre. » Même si son ton n'était pas très compatissant, une part d'elle le plaignait quand même sincèrement. Dans son cas ça faisait seulement quelques semaines et elle s'ennuyait ferme. « C'est possible qu'ils aient cru que je le savais, mais c'est mal me connaître. Surtout que j'étais très occupée avant mon arrêt. » Elle n'approuvait pas qu'il insulte leurs patrons mais elle jugea préférable de ne pas lui en faire la remarque. Contrairement à lui, elle prenait les ordres très au sérieux, même quand elle les jugeait ridicules au possible.

« Rah j't'en prie ! Ce n'est pas une amourette ! Je n'ai pas douze ans ! » Elle préféra ne pas évoquer le fait qu'en plus tout vocabulaire comportant un dérivé du mot « amour » la mettait profondément mal à l'aise, ça lui ferait trop plaisir. « Je ne sais pas si tu es apte et je ne mentirai pas pour toi. » Dit-elle durement, il prenait vraiment tout trop à la légère. Mais maintenant, elle voyait un peu mieux pourquoi Mat', pourquoi cette conversation… les contours un peu flous de cet ordre étrange se précisaient.

« Mais si ça peut te consoler, je commence à voir quelle est la partie de ma partition. » Elle serra son gobelet mais elle le garda, parce que elle, elle ne salissait pas la BGU. De toute façon, avoir quelque chose dans les mains était plus sûr : elle avait encore envie de lui mettre des baffes. « Ils veulent que je te dise pourquoi j'ai été arrêtée... » Elle frissonna, soudainement, sa veste ne suffisait plus à la réchauffer. Elle sortit son téléphone et regarda l'heure pour se donner une contenance. C'était un ordre. Elle devait le faire. Même si Mat' était un odieux connard. Elle tapota un sms pour Ethan, elle n'arriverait pas à rester à la BGU après ça, et comme elle l'avait fait remarquer à son crétin de coéquipier, Sun était occupé. De toute façon, elle n'avait pas envie de le voir parce qu'elle allait de nouveau se sentir mal, fragile, et c'était dangereux avec lui.

Elle rangea son téléphone en prenant une inspiration. « J'ai invoqué ma G-Force et j'ai prononcé un jugement qui aurait pu tuer tout un groupe de civil… mais je n'ai pas été au bout de mon attaque, j'ai… tout stoppé. » Elle fit une pause, fixant un point au loin pour ne se repasser les images de cette mission. Elle devait fermer la conversation, montrer à Mat' qu'elle n'avait pas envie d'en dire plus. « Depuis, je suis sujette à des migraines et je ne contrôle pas bien ma magie. » Serait-ce suffisant ? Finalement, peut-être qu'elle aurait préféré qu'ils parlent de Sun… au moins, elle aurait pu mentir. Il était plus difficile de le faire sur des faits ayant eu lieu en mission.

C'était au tour de Mat' de parler, mais comme il n'aimait pas faire ce qu'on lui demandait, elle n'était pas sûre qu'il jouerait le jeu. Dans tous les cas, elle, elle aurait obéit, et à ses yeux ça avait de la valeur… aussi douloureux que cela soit.

© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang 31
avatar
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 267
Avatar : Miles Teller
Crédits : mourning dove (avatar) Moony. (crackship)

Âge du perso : 25 ans
Activité : SEED
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■■
resistance■■■
esquive■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t293-mateusz-i-m-the-solitud
MessageSujet: Re: Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]   04.11.16 21:37



Pourquoi lui nom d'un gardien ?!


« Si tu savais… » « Non, je ne préfère pas. » Franchement les histoires de cœurs l’insupportaient, si en plus il devait se coltiner l’historique de celle entre Sun et Sithmaith… N’importe quel imbécile devait deviner que rien, jamais, ne pourrait être simple entre ces deux-là, il s’en tiendrait à cela. Oh bien sûr il savait très bien qu’il était le dernier à qui sa partenaire en parlerait, seulement sa réponse avait été si… Franche ? Il se doutait cependant que la ‘confession’ n’irait pas plus loin et qu’elle n’aurait pas la bêtise de lui en dire plus. Si elle ne souhaitait certainement pas l’entendre se plaindre, il n’avait lui non plus aucune envie qu’elle se confie d’une quelconque manière à lui. Elle avait des problèmes, il avait les siens, ils ne se comprendraient pas, continueraient de ne pas se comprendre et c’était très bien comme ça, il n’avait d’aucune façon envie de changer les choses.

Voilà qu’elle lui lançait maintenant plutôt franchement qu’il devait se faire chier. Sans blague ? Ils avaient beau ne s’apprécier que très moyennement, Sithmaith savait pertinemment que Mateusz avait besoin d’action autant qu’elle. Qu’on lui impose l’inertie le rendait fou et il n’avait qu’une hâte : retourner au front. Seul ici avec une armada de médecins décidés à lui rappeler qu’il n’était pas prêt était insupportable et il espérait bien tirer de cette entrevue imposée un avis contraire. Quand sa collègue avança qu’elle avait été bien trop occupée dernièrement pour savoir ce qu’il était advenu de lui, il ne retint pas un rictus méprisant en secouant la tête. Oh, elle était honnête, il ne pouvait pas lui retirer ça ! C’était d’ailleurs loin d’être un trait de sa personnalité qu’il lui reprochait. Le SEED ne préféra en tous les cas pas commenter cette information, s’il voulait donner l’impression de faire des efforts il fallait qu’il en fournisse un minimum et sa taire avait sans doute parfois du bon.

Sa collègue avança ensuite que son histoire avec Sun n’était pas qu’une simple amourette. Grand bien lui fasse ! Il haussa les épaules d’un air profondément désintéressé, se rappelant la frivolité de sa partenaire et se demandant comment l’impulsif et paranoïaque professeur pouvait supporter cela. Si chacune des conquêtes de la rousse volcanique ne tombait pas raide morte dans d’étranges conditions dans les mois à venir, la BGU pourrait sans doute s’estimer heureuse. Par Odin, cette relation n’était franchement pas saine et il s’en voulait de se demander pourquoi Sithmaith était allé péché ce poisson-là. Il ne manquerait plus que le professeur se décide à lui parler de son aventure avec le succube, quelque chose lui disait qu’il n’y manquerait pas, après tout pour une raison qui dépassait tout entendement Sun avait décidé qu’il était un confident de confiance. Misère. « Appelle ça comme tu veux écoutes… » Souffla-t-il, fatigué à la perspective de devoir suivre les tribulations de ce couple mal assortis.

Ce qui le glaça un peu plus, ce fut la remarque qui suivit : Sithmaith refusait de mentir. Soit, il ne lui avait jamais demandé de le faire. Il la dévisagea un temps avant de hausser à nouveau les épaules, relevant ses sourcils d’un air faussement interrogateur. « Parce que selon toi je n'ai pas l’air d’être en pleine forme ? » Mais là encore il n’insista pas, se contentant de se redresser, croisant ses bras en appuyant son dos contre le dossier du banc. Pourtant elle lui disait avoir compris la partition qu’elle avait à jouer dans cette mise en scène douteuse, elle devrait soi-disant lui dire pourquoi elle avait été arrêtée. « Franchement, rien ne t’y oblige. » Et il était sincère. Mais Mateusz la savait très à cheval sur les ordres, si la hiérarchie avait sous-entendu qu’elle devait se livrer à lui, elle le ferait. De mauvaise foi, certes, mais elle le ferait. Et c’est bien là qu’on ne les retrouvait pas, lui se permettait de contester un ordre quand il le jugeait stupide et n’hésitait franchement pas à bafouer ses supérieurs si d’après lui ils avaient tort. Par chance il avait longtemps évité les ennuis, Mateusz était pourvu d’un instinct assez bon et ses idées se révélaient souvent judicieuses. Enfin… Difficile à canaliser on lui avait très rapidement assigné Sithmaith en coéquipière, une des seuls capables de le retenir. Mais il y avait eu Dollet, une des rares missions solos qu’on lui avait confiée jusqu’alors. La chance n’avait pas été de son côté, cette fois-ci, et il avait payé le prix lourd pour son insolence. Chassant rapidement les images qui lui revenaient en tête, il se rendit alors compte que son interlocutrice s’était lancée dans des explications, qu’elle lui confiait le pourquoi elle avait été arrêtée et Mateusz secoua machinalement la tête en soupirant. « Parfait. Super. Est-ce que c’est le moment où je dois te demander si tu te sens mieux ? Ravie de savoir que les civils s’en seront tiré sans dommages, félicitation. Quant à tes migraines, qu'est ce que tu veux que je te dise, elles passeront. » C’était puéril et il le savait… Seulement faire quelque chose à contre cœur parce qu’on nous l’avait imposé, ne l’était-ce pas tout autant ? « C’est pas vrai… » Souffla-t-il avant de passer une main sur son visage. Sûrement attendait on la même chose de sa part, et le seul moyen de prouver à Sithmaith qu’il mettait de la bonne foi dans l’exercice, c’était de s’y plier. Il était coincé, il le savait. « Dis donc ça va t’étonner mais… Si j’en suis là c’est que j’ai bafoué un ordre. » Lança-t-il, faussement décontracté. « Et pour la jouer aussi parano que ton copain, à mon avis si je suis toujours bloqué ici c’est un peu pour me le faire payer. On punit l’élève Prescott jusqu’à ce qu’il retienne la leçon, en attendant on va prétexter que mentalement ce n’est pas trop ça et quand on jugera qu’il a bien compris on le relâchera dans la nature. » Il était allé trop loin dans la confession. Mais sûrement ses mots avaient-ils eu besoin de sortir. « Ça va donner si notre binôme se reforme. » Conclut-il, sachant pourtant que cette remarque cinglante n’effacerait pas ce qu’il avait révélé plus tôt.

© Field of Heroes

_________________
Maybe I've just forgotten how to see that I'll never be the person that I thought I'd be — In my mind.


   
• Award du personnage le plus fourbe •
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 620
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]   07.11.16 11:45



Pourquoi lui nom d'un gardien ?!


Feat Monsieur Tête à Claques

« Une relation, ça s'appelle une relation. En plus c'est bien comme mot, ça ne sous-entend absolument rien, ni en positif, ni en négatif. » C'était en tout cas vachement mieux que le mot « amourette » qui lui donnait l'impression d'avoir de nouveau quinze ans ce qui était désagréable à plus d'un titre puisqu'elle détestait se souvenir à quel point elle avait pu être naïve adolescente. Et, en plus, quand elle avait quinze ans, Sun en avait vingt-neuf... Même si ça ne la dérangeait pas réellement au temps présent, elle se disait qu'à l'époque ça se serait vraiment beaucoup vu qu'ils avaient une certaine différence d'âge c'est bien les euphémismes, non?. Et c'était illégal, aussi, quand elle était mineure. De toute manière, quand il était son professeur, Sun n'était pas son préféré (même si elle n'était pas sortie traumatisée de ses cours non plus).

Elle ne répondit pas à la question suivante car elle était rhétorique. Elle n'était pas médecin et de son point de vue Mat' n'allait jamais bien. Il était bien plus bizarre qu'elle à son avis, elle, au moins, elle était Seed jusqu'au bout. Travailler pour quelqu'un mais ne pas vouloir faire ce qu'il vous demande, c'était un peu bête, non ?

Bien décidée à, justement, suivre les ordres, elle raconta succinctement ce qui s'était passé lors de sa mission avec Lucian. C'était finalement plutôt bien tombé pour elle que Mat' ait été arrêté à cette période, car avec lui, ça n'aurait pas tourné aussi bien pour les civils. En fait, comme elle ne l'appréciait pas, peut-être qu'elle l'aurait intégré dans son jugement. Pauvre Adrammelech… *Moi, je vais bien tu sais, et ce n'était pas désagréable de revoir une vieille amie* Lui souffla sa G-Force, très compatissante ces dernières semaines (sauf pour ce qui concernait Sun justement, allez savoir pourquoi).

Mais la réponse de son coéquipier l'énerva et elle sentit sa G-Force à la surface. De l'électricité balaya l'air comme si elle avait lancé un sort de foudre, alors qu'il n'en était rien. Toutefois, elle ne ressentit pas l'ombre d'un maux de tête : c'était un bon test de la mettre en présence de Mat', il était sûrement celui qu'elle avait le plus souvent envie de foudroyer sur place au quotidien.

Il raconta son histoire et ça ne fit que lui donner encore plus la nausée. Il avait désobéi. Elle avait souffert d'obéir et, lui, il avait pris le gauche, comme d'habitude. Parce que suivre le droit, c'était tellement ennuyeux, hein...

« Tu es un sombre connard. » Elle l'insultait souvent dans sa tête, rarement à voix haute. Néanmoins, elle l'avait fait d'une voix blanche qui rendait cette affirmation presque calme. « Tu ignores ce qui s'est passé ce jour là pour moi, pire, tu ne poses même pas la question. Tu crois que j'aurais tué des civils innocents, appelé Adrammelech pour ça, comme ça... sans rime, ni raison. Que mon lien avec ma G-Force s'est déréglé pour quelque chose d'anodin. De simple. Après tout, je suis Sithmaith, je suis superficielle, alors puisque je peux acheter des vêtements tous les jours, pourquoi est-ce que je ne tuerais pas des civils aussi pendant que j'y suis ?! » Plus elle parlait et plus sa voix ressemblait à un grondement, une tension palpable s'était installée. Elle prit plusieurs inspirations pour la laisser retomber. « Sun a sûrement raison, et toi aussi, tu es ici parce que tu es puni. Et comme je suis toujours déléguée à vérifier que tu ne fasses pas une nouvelle connerie, on m'oblige à te supporter aujourd'hui. Encore. » Elle serra les poings jusqu'à rendre les jointures de ses doigts blanches. « Tu avais sûrement une raison que tu pensais valable pour désobéir. Mais parfois, les règles, c'est tout ce qu'on a pour savoir ce qui est juste. » Et pour la BGU, Sithmaith restait la garante de ce qu'il s'en souvienne. Un rôle ingrat... Surtout vu le comportement du concerné.

© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang 31
avatar
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 267
Avatar : Miles Teller
Crédits : mourning dove (avatar) Moony. (crackship)

Âge du perso : 25 ans
Activité : SEED
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■■
resistance■■■
esquive■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t293-mateusz-i-m-the-solitud
MessageSujet: Re: Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]   11.11.16 12:21



Pourquoi lui nom d'un gardien ?!


« Tu es un sombre connard. » Il ne s’en émouvait même plus. Oui. Sans doute. C’est ce que la plupart des gens pensaient, pour lui cependant ce n’était qu’une question de définition. Si selon leurs critères il s’avérait être un abject petit con, et bien soit qu’ils continuent de le croire. Mateusz n’irait pas les reprendre, encore moins leur prouver le contraire. Il n’avait de toute manière pas spécialement l’impression de souffrir du fait d’être si peu apprécié par ses collègues, lui non plus ne les portait pas dans son cœur, il n’y avait donc pour ainsi dire rien d’hypocrite entre eux et c’était tant mieux. Le SEED n’avait jamais été motivé à l’idée d’avoir leur affection, leur admiration ça par contre c’était autre chose car il était bien décidé à prendre sa revanche un jour. Un sombre connard donc, bien. Il resta impassible, presque étrangement satisfait que le terme soit tombé et que Sithmaith au lieu de répondre aux ordres joue cartes sur table en lui disant fermement ce qu’elle pensait de lui.

Elle enchaîna alors, l’accusant de ne pas demander plus de détails sur son histoire, continuant en reprenant à voix haute ce qu’elle pensait qu’il se disait tout bas. A ce niveau-là Mateusz aurait voulu prendre ses affaires et mettre un terme à cette discussion mais il savait bien qu’il avait tout à y perdre. Alors il restait là, les bras croisés, le regard un peu vague, l’air bien peu concerné par les émotions de sa collègue. Il préféra attendre qu’elle ait terminé, lui laissant la parole et la possibilité de balancer tout ce qu’elle avait sur le cœur, il était préférable dans un premier temps de ne pas intervenir et de prendre un certain recul pour encaisser sa colère. Elle conclut bientôt en évoquant l’importance des règles alors qu’elle serrait ses poings à en faire pâlir ses phalanges. L’atmosphère était chargée d’électricité. C'était à lui. « Qu’est-ce que tu peux dire comme conneries. » Souffla-t-il, atterré avant de passer une main lasse sur son visage, tentant tant bien que mal de garder son calme. « Je n’ai jamais sous-entendu un truc pareil. Tu es peut-être une petite conne, tu n’en demeure pas moins une combattante hors pair qui a des principes. Je n’ai pas besoin de te demander ce qu'il s’est passé, pour que tu en viennes à ça c’était forcément grave et loin d’être simple. Sauf que je me fous des détails, autant que tu te fous de savoir ce qu'il m’est arrivé. On est les dernières personnes à qui on a envie de se confier, on ne va quand même pas faire semblant que ça nous affecte ? » Marquant une pause, il secoua la tête avant de reprendre. « Je n’ai pas envie que tu me fasses la morale, crois-moi, j’en ai assez entendu ces dernières semaines et je ne vois pas ce que tu pourrais ajouter d’intelligent à ce que je sais déjà. »  Qu’imaginait donc le corps médical en les faisant asseoir ici ? Que pouvait ils bien espérer ? Ce n’était pas bien difficile de l’imaginer mais c’était si stupide et vain. Il était tout de même plus qu'incroyable que deux personnes qui se portaient si peu d’intérêt fonctionne aussi bien en binôme.  « Bien, tout ça était fort constructif. Je ne sais pas ce que tu en penses mais à priori à part confirmer le fait que je sois un "sombre connard" on aura pas appris grand chose l'un sur l'autre. Tu ne me reverras pas de si tôt sur le terrain, réjouis-toi. » Ajouta t'il avec un sourire faux.

© Field of Heroes

_________________
Maybe I've just forgotten how to see that I'll never be the person that I thought I'd be — In my mind.


   
• Award du personnage le plus fourbe •
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 620
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]   14.11.16 18:12



Pourquoi lui nom d'un gardien ?!


Feat Monsieur Tête à Claques


Sithmaith fronça les sourcils en écoutant Mat', mais elle était satisfaite de ne pas l'avoir transformé en grillade alors elle garda son calme : après tout, entre connards, ils se comprenaient pas vrai ? Cette idée la fit sourire bien que cela puisse sembler complètement hors de propos. Et en dépit de cet élan apparent de bonne humeur, elle garda sagement les mains croisées. Adrammelech était de nouveau enfoui en elle mais elle préférait rester prudente.

"Ne te méprends pas, je ne souris pas à cause de ce que tu viens de dire." Elle n'avait pas envie qu'il pense qu'elle se réjouissait vraiment qu'il ne revienne pas sur le terrain. Certes, elle aimait autant ne pas l'avoir dans les pattes, mais elle était assez mature pour savoir faire la part des choses et ne pas lui souhaiter de mal pour autant. Quand elle en avait après lui, elle préférait encore le lui dire directement ou, au grand pire, lui en coller une, mais certainement pas laisser faire le sort. Sithmaith était très (trop) violente, mais certainement pas méchante. "C'est le fait qu'on s'insulte respectivement de cons qui m'amuse. D'ailleurs, je suis désolée de ne pas avoir compris le sens de tes paroles. Je suis un peu à cran dernièrement." Et qu'il s'en foute n'y changeait rien. En fait, c'était même limite dangereux qu'il s'en foute, parce que Sithmaith qui part en vrille, ça n'annonce rien de bon pour personne, et encore moins pour les rares personnes qui l'insupportaient. Prête à exploser à tout moment, elle était un danger public. Ou pas. Après tout, elle n'avait pas frappé Mat' et il semblait que son lien avec son invocation redevienne de plus en plus normal... pour peu qu'on puisse qualifier sa relation avec Adrammelech de normal, évidemment.

Notons aussi que ses excuses, pour aussi sincères qu'elle fussent, n'étaient pas particulièrement destinées à se faire pardonner. S'il y avait un remède miracle existant pour que son coéquipier et elle se comprennent, elle l'aurait déjà utilisé depuis très longtemps. Même si sur le terrain ils formaient un bon binôme, ce n'était pas agréable pour autant de travailler avec des personnes pour qui on avait une estime limitée... ou tout au moins relative. En mission, ça allait : à la BGU, elle le trouvait insupportable ! (Et elle ne le croisait jamais en ville, ouf !)

"Je n'en pense pas moins que tu sois un connard remarque, mais disons que ça redevient moins personnel." Précisa-t-elle avec sa franchise habituelle. On pouvait trouver une liste de défaut longue comme le bras à la rouquine, mais l'hypocrisie n'en faisait certainement pas partie. Elle jouait la comédie, mais pas pour mentir sur son ressenti envers autrui. Il était rare qu'elle n'aime vraiment pas quelqu'un de toute façon... Mat' était une sorte d'exception à la règle à lui tout seul. Elle nota alors mentalement que les années avaient égrené trop d'exception... C'était mauvais, même quand les relations étaient négatives.

"Et tu reviendras peut-être sur le terrain quand même, je ne sais pas ce qu'ils vont nous demander suite à cet entretien. Quant à te faire la morale... ce n'est pas mon intention... mais disons que j'ai testé la limite de mes propres principes dernièrement, alors contrairement aux médecins, je sais de quoi je parle." Cela n'apporterait peut-être rien de plus à son coéquipier de le savoir, mais c'était au moins plus constructif que de résumer leur entretien au simple fait qu'ils s'insupportent l'un l'autre.

© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang 31
avatar
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 267
Avatar : Miles Teller
Crédits : mourning dove (avatar) Moony. (crackship)

Âge du perso : 25 ans
Activité : SEED
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■■
resistance■■■
esquive■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t293-mateusz-i-m-the-solitud
MessageSujet: Re: Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]   24.11.16 11:48



Pourquoi lui nom d'un gardien ?!


Sous prétexte qu’il ne supportait pas l’hypocrisie Mateusz faisait toujours l’impasse sur la diplomatie. À quoi bon ménager son interlocuteur ? On lui faisait bien plus d’affronts en cherchant à lui faire entendre gentiment son point de vue qu’en le lui assénant sans détour. De son point de vue c’était bien plus respectueux, si tout du moins on était en mesure d’imaginer que le garçon avait une once de respect pour ses pairs… Sans filtre, il faisait donc part de son avis, point de vue, ressentis sans jamais vraiment se soucier de sa réception. C’était à l’autre de gérer cela, pas à lui. On peut être totalement sincère, mais ce n’est pas beau à entendre lui avait dit un jour sa sœur. Pourtant, qu’on le croit ou non, Mateusz n’aimait pas les compliments, du moins il jugeait qu’il ne le faisait jamais avancer. Rien de plus humiliant à entendre que "bon travail", que faisait-on d’un "bon travail", comment pouvait-on le transformer ? Toujours pointer du doigt ce qui n’allait pas pour pouvoir se surpasser, avancer et s’améliorer. Ne jamais se reposer sur ses acquis et savoir entendre la critique. Enfin… Mateusz prétendait être ne mesure de tout entendre, sûrement l’affirmation avait ses limites, qu’il le veuille ou non.

Voilà que Sithmaith souriait et pour dissiper le doute elle soutint rapidement que ça n’avait pas de rapport avec ses mots. L’électricité dans l’air se dissipait doucement, palpable encore, il se sentait néanmoins moins menacé par les foudres de la jeune femme. Bref, l’objet de l’amusement de sa collègue serait qu’ils s’insultent mutuellement de cons. À vrai dire l’un comme l’autre ne méritait-il pas d’être logé sous la même enseigne ? Il y a bien des choses qui l’agaçait profondément chez sa partenaire, il ne pouvait cependant que concéder que c’était une excellente mercenaire et qu’il louait sa franchise. Difficile cependant d’imaginer qu’ils puissent un jour bien s’entendre, ils étaient tant agacés par les manières de l’autre, tant indisposés à améliorer les choses et si convaincu se détester qu’il était compliqué de songer au contraire.

Ce qui le surprit ce furent ses excuses. Effectivement elle devait être à cran pour les lui présenter, il n’avait pour sa part jamais eu la délicatesse de le faire et dans ses souvenirs elle non plus jusqu’à aujourd’hui. Il se contenta de hausser les épaules en silence, ne jugeant pas bien important de revenir sur ce qui avait été dit. Ce fut cependant à son tour de sourire quand elle rétorquait que cela ne changeait rien à l’idée qu’elle avait de lui. « Heureusement, il y a au moins ça qui ne change pas. » Répondit-il en décroisant ses bras. L’un comme l’autre semblait avoir vécu bien des bouleversements, si en plus on leur enlevait leur  "rassurante" mésentente…

Tester la limite de ses propres principes. Ses mots attirèrent inévitablement son attention, voilà qu’elle résumait correctement les choses. L’observant un instant il finit par détourner le regard, fixant un point devant lui. « Qui sait. » Souffla-t-il finalement en réponses à ce qui les attendaient. Mais quelque chose dans la phrase de Sithmaith ne lui plaisait pas, ce ‘peut être’ si habilement placé qui sous-entendait qu’il pourrait tout aussi bien rester consigner à la BGU pour longtemps, voir clairement ne jamais revenir sur les devants de l’action. Et si tel était le cas ? Si on finissait par le congédier ? Pour l’heure l’idée n’avait pas été évoqué mais ce serait là un coup de génie de leur part s’ils souhaitaient réellement le punir, le laisser espérer longtemps puis finalement le juger inapte. C’était insupportable à imaginer. « Ils ne se passeront pas de la disciplinée Sithmaith de sitôt en tout cas, ils manquent d’éléments dociles. » Se relevant en rangeant ses mains dans son blouson, il poursuivit. « Tu as su t’arrêter à temps. Elle est là la différence. Ce n'est peut être pas ton intention de me faire la morale mais c'est la leur. Le simple fait de te faire me dire que tu as réussi à canaliser ta colère légendaire... » Un rictus lui échappa alors qu'il secouait la tête, un sourire amer aux lèvres. « Je me contenterait de penser qu'ils ont un sens de l'humour plutôt douteux. »

© Field of Heroes

_________________
Maybe I've just forgotten how to see that I'll never be the person that I thought I'd be — In my mind.


   
• Award du personnage le plus fourbe •
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 620
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]   26.11.16 19:20



Pourquoi lui nom d'un gardien ?!


Feat Monsieur Tête à Claques


Sithmaith était loin de penser que Mat' puisse rester consigné à vie, cela dit, Sun l'était plus ou moins, alors plus rien n'étonnait la rouquine maintenant. Le fait était que pour le moment ça ne lui frôlait pas l'esprit, en revanche, il pouvait très bien rester encore un moment « puni » car elle ne savait pas les détails de son affaire. Si c'était grave, ils pouvaient très bien vouloir marquer le coup avec une sorte d'exclusion temporaire un peu longue. Ils étaient certes des mercenaires, mais ils n'avaient pas à être des dangers publiques, la BGU pouvait être assez stricte avec ça, même si leurs supérieurs savaient aussi que pour certaines missions il y avait toujours un peu de dégâts à côté. C'était pour ça que si elle avait juste tué l'un des meurtriers de ses parents, elle serait restée dans un quota normal et personne ne lui aurait rien dit, mais en revanche le meurtre de masse était assez strictement interdit (et encore heureux pour les pauvres civils!).

« Ils ne te renverront pas non plus. Ils te mettront juste encore plus dans mes pattes pour que je te surveille. Comme d'hab' quoi... » Elle secoua sa chevelure dans un geste machinal auquel elle ne faisait même plus attention. Sithmaith portait les cheveux relativement longs alors qu'étant une spécialiste du combat rapproché, ce n'était pas la coiffure conseillée. Elle le faisait pour ressembler aux rares photos qu'elle avait vu de sa mère. Elle avait toujours eu du mal à se retrouver dans les traits de ses parents biologiques, sûrement parce que les photos avaient quelque chose de figé… mais elle avait les mêmes cheveux que sa vraie mère : roux, longs, ondulés et épais. Sans ça, peut-être qu'elle les aurait coupé, il y avait plein de coupes courtes mignonnes qui auraient été plus rapides à laver et à coiffer que celle qu'elle gardait depuis son adolescence.

« Peut-être que c'est leur intention, mais c'est qu'ils n'ont rien compris. » Affirma-t-elle en fixant son coéquipier, toujours assise mais dans une position presque plus détendue… alors que sa voix était devenue plus grave, baissant presque d'une octave tant cela lui faisait remonter de l'amertume dans la gorge. « Si j'avais été seule, je les aurais tué. Et même si je l'aurai payé après professionnellement, ça ne m'aurait pas empêché de dormir. Mais Lucian m'a raisonné. Alors j'ai gardé ma vie d'avant, mais finalement, rien n'est comme avant car ce n'est plus possible que ça le soit. » Son regard noisette se fit ambré tandis que toute lueur de vie disparaissait. Adrammelech ne remonta pourtant pas à la surface, au contraire, elle pouvait presque le sentir lové dans son esprit, cherchant à la soutenir. Sa G-Force était assez… gentille… dernièrement. A part le soir où elle avait voulu s'entraîner avec Sun, Adrammelech s'était montré plutôt sympa, alors que d'habitude il ne manquait jamais une occasion d'y aller de son petit commentaire.

« Être obéissant, c'est bien. Mais est-ce que c'est juste à ton avis ? Je suis tombé sur le meurtrier de mes parents et je l'ai laissé en vie… Et je ne sais toujours pas si c'était la chose à faire. Sun m'a dit… » Elle réalisa qu'elle était en train de se confier à Mat' et secoua la tête, peu importait ce que Sun lui avait dit sur tout ça. De toute manière s'en souvenir ne l'aidait pas à se sentir mieux, alors que sur le moment ça l'avait aidé. Mais malgré les paroles rassurantes de son amant, elle continuait de se demander si ses parents pouvaient être fiers d'une fille qui ne les vengeait pas quand elle en avait l'occasion. « Bah… peu importe… peut-être qu'ils ont un humour douteux après tout, et que ça ne sert à rien d'en parler. » Elle soupira. Elle allait mieux de jour en jour, mais quand elle avait dit que plus rien n'était pareil, c'était une évidence. Il y a quelques semaines, elle n'aurait même pas essayé d'avoir une conversation sensée avec Mat', alors de là à lui parler d'elle… Bon, ce n'était pas un secret, il y avait des dossiers sur les missions et celle-ci n'était même pas confidentielle, mais tout de même. Cela montrait bien qu'elle n'était pas elle-même, et cela la perturbait.

© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang 31
avatar
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 267
Avatar : Miles Teller
Crédits : mourning dove (avatar) Moony. (crackship)

Âge du perso : 25 ans
Activité : SEED
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■■
resistance■■■
esquive■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t293-mateusz-i-m-the-solitud
MessageSujet: Re: Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]   05.12.16 12:37



Pourquoi lui nom d'un gardien ?!


Mateusz proclamait souvent accepter la critique, mais comme il transformait chacune des réflexions de ses interlocuteurs, n’était-il finalement pas plutôt apte à n’entendre que celle qu’il se faisait à lui-même ? Il n’avait jamais été bien attentif, jamais vraiment capable d’écouter ce qu’on avait à lui dire et avait cette capacité extraordinaire de transformer les propos de ses pairs pour servir ses intérêts. Quand Sithmaith affirma qu’il n’allait pas être renvoyé il fut surpris, d’une part il avait compris qu’elle sous-entendait le contraire et d’une autre elle semblait répondre à une peur qu’il n’avait pas formulé à voix haute, même si quelqu’un d’un peu plus attentif que lui pouvait l’avoir compris à demi-mot. Alors, parce que ça l’arrangeait, il songea qu’elle ne le pensait pas vraiment, même s’il ne voyait pas bien ce qu’elle avait à gagner en lui cachant la vérité et qu’il savait pertinemment qu’elle n’était pas du genre à l’épargner. Enfin, toujours est-il que Sithmaith avait raison sur un point, plus jamais on ne lui confierait une mission en solo s'il était amené à retourner sur le terrain et il craignait d’ailleurs qu’on ne lui relègue que des contrat plutôt ingrat quand on le déclarerait apte, si seulement on le faisait un jour. En tout cas, la simple évocation de la possible reformation de leur duo semblait profondément agacer la jeune femme, Mateusz de son côté n’osa confier qu’il était à cet instant capable de bien des choses pour retourner sur le terrain quand bien même ce serait avec elle. Cette entrevue à vrai dire en était en soi la preuve.

Lui debout, elle toujours assise, Sithmaith lui affirma que si les intentions de leurs supérieurs étaient celles que leur prêtait Mateusz, ils n’avaient rien compris. « Ce ne serait pas la première fois. » Lança-t-il sans vraiment réfléchir et sans remarquer que quelque chose dans l’attitude de sa coéquipière avait changé. Ce n’est qu’au moment où elle reprit la parole qu’il le saisit et qu’il l’a maudit de remettre sur la table ses états d’âme. Elle avait manifestement besoin de parler, si elle se moquait même de l’identité de qui allait écouter ses propos… Mais, plus docile, il l’écouta avec un brin d’impatience, rangeant ses poings dans les poches de son blouson en cuir alors qu’il la toisait sans une once de compassion. Il réalisa pourtant à contre cœur qu’il comprenait ce qu’elle voulait dire, qu’ils devaient tous les deux jouer leur vie comme avant alors que tout avait changé et que plus rien, jamais, ne serait pareil. Et s’il n’avait pas seul ce jour-là, un coéquipier aurait-il réussir à le raisonner ? A lui faire changer d’avis ? C’était sûrement stupide de se poser la question, on ne réécrivait pas le passé et il jugeait souvent stupide de penser de ce qu’il serait advenu « si »…

Voilà en tout cas qu’elle lui demandait d’être un peu plus qu’un confident quand elle lui demanda d’intervenir, posant à voix haute une question qui la tourmentait sûrement depuis l’incident… Avant de se raviser, mettant un terme à ses aveux. « Il te sera plus utile vivant que mort. Puisque de toute manière j'imagine que tu ne l'auras pas laisser filer ? » Lâcha-t-il alors. « Qu’est-ce que tuer t’aurait apporté ? Certainement pas ce que tu espères. » Pas de délivrance, pas de soulagement, ce type lui avait déjà ravi ce qu’elle aimait le plus au monde le tuer ne changerait rien. Savoir ses propres tortionnaires morts ne lui apportait pour sa part aucune réconfort, au contraire, il les aurait voulus vivant pour qu’ils voient qu’il était toujours debout, qu’ils voient jusqu’où il allait monter, à ce moment-là, la vengeance aurait eu du goût alors que savoir qu’ils reposaient six pieds sous terre maintenant mettait un terme à cette envie. « Tu as eu de la chance qu'on t'arrête à temps. » Surpris par ses propres mots Mateusz secoua presque imperceptiblement la tête, il n'aimait pas ce qu'ils sous entendaient. « Tu aurais sois disant vengé tes parents mais tu aurais tout perdu, belle revanche, franchement. De toute façon tu as fini par l'écouter, c'est bien qu'il t'auras convaincu que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire pourquoi est ce que tu vas réfléchir à d'autres scénarios... » Soupira t'il en s'impatientant sérieusement, regardant ailleurs. Il réalisait surtout que ce qu'il venait à formuler ne lui plaisait pas, voilà que lui même venait à songer aux différents scénarios qui auraient pu se passer à Dollet. Mateusz avait presque tout perdu lui aussi à ce moment là, sa carrière, son estime, tout ce qu'il avait pris tant de temps à construire toute ces années. Pourtant toujours debout et le devait d'ailleurs en partie à autrui, à savoir Nova qui s'était activé pour lui prodiguer à temps les soins nécessaires. Il pouvait aussi se féliciter d'avoir résisté, d'avoir déjoué tous les diagnostics en ne se laissant jamais abattre, en étant profondément persuadé qu'il allait guérir il se persuadait que cela avait joué dans son rétablissement. Lui aussi devait sûrement s'estimer heureux, au final.

© Field of Heroes

_________________
Maybe I've just forgotten how to see that I'll never be the person that I thought I'd be — In my mind.


   
• Award du personnage le plus fourbe •
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 620
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]   12.12.16 16:36



Pourquoi lui nom d'un gardien ?!


Feat Monsieur Tête à Claques


Mat' avait raison, ce ne serait pas la première fois que la BGU ne comprenait rien. Sithmaith avait beau leur être loyal, elle les trouvait parfois profondément stupides dans leur manière de gérer le personnel. On pourrait croire que cela venait seulement d'une certaine rancoeur qu'elle gardait de devoir faire équipe avec Mat' alors qu'il était une des rares personnes au monde qui l'insupportât, mais ce n'était même pas ça. En fait, il arrivait qu'elle se demande si leurs patrons n'éprouvaient pas un plaisir sadique à les tourmenter. Mais peut-être passait-elle trop de temps avec Sun et devenait-elle parano, elle aussi. Ces derniers temps, elle n'était plus sûre de rien.

"J'étais dans les vapes, mais il était trop amoché pour fuir. A défaut de l'avoir tué, je lui ai filé la peur de sa vie. Ensuite Lucian l'a ficelé comme un saucisson, si j'avais eu plus d'humour à ce moment là, je lui aurais mis un petit ruban avant qu'on ne l'offre à la mère Blackstone. Mais bon... j'avais la tête ailleurs." Elle avait repris un semblant de ton léger même si son regard restait sombre, loin du pétillement qu'elle affichait généralement pour assurer chaque jour dans la peau de la Sithmaith que chacun connaissait : belle, superficielle, drôle et toujours de bonne humeur. Quand elle disait à son coéquipier que rien n'était plus pareil, c'était aussi parce qu'elle n'avait plus la force de faire semblant en permanence. Elle le faisait toujours, par habitude presque plus que par envie, néanmoins, à certains moments, cela lui échappait : elle redevenait "elle". De caractère, Sithmaith n'était pas du tout aussi légère qu'elle s'en donnait l'air, à ses débuts comme cadet, on la trouvait même sombre. Mais, alors, on lui posait des tas de questions qui la perturbaient. Viviane lui avait appris à être populaire : bizarrement, plus les gens pensaient vous connaître, moins ils vous posaient de questions. Mat' était très réceptif au petit jeu de la rouquine, c'était peut-être pour cela qu'il l'énervait autant : paradoxalement, la SEED ne tenait pas en très haute estime ceux qui se faisaient à ce point avoir. Quoique, il y avait ça et aussi simplement le fait qu'il ait toujours ce petit côté suffisant qui l'agaçait alors qu'elle se sentait capable de l'écraser contre un mur sans se fatiguer si l'envie lui prenait (à tord peut-être, mais Sith' ne manque pas d'assurance non plus dans un autre genre).

Quant à ce que cela lui aurait apporté... Si elle devait répondre honnêtement, elle n'en savait rien. Restait pourtant ce sentiment persistant qu'elle avait trahi ses parents biologiques en ne les vengeant pas. "J'espérais que cela m'apporterait une certaine forme de paix... que ça m'aiderait à oublier." Elle ne saurait jamais si cela aurait marché. Elle en doutait car même en sachant le meurtrier de ses parents sous bonne garde, elle se sentait plus perturbée que calmée. Adrammelech ne lui volait pas ses souvenirs d'autrefois, il lui prenait sa mémoire immédiate. Il était arrivé plus d'une fois qu'elle le regrette car elle aurait aimé finir par oublier la mort de ses parents. Elle n'avait que six ans quand ils étaient décédés, elle avait peu de souvenirs d'avant cet événement alors que l'agonie de son père restait inscrite dans ses prunelles comme marqué au fer rouge.

Elle avait peut-être tout perdu avant de commencer à être SEED, avant d'être CADET même, mais elle trouvait qu'elle en avait déjà trop dit, alors elle ne rétorqua rien de particuliers sur le sujet. Non seulement elle pensait son coéquipier incapable de la comprendre, en plus, elle avait des personnes mieux placées que lui pour avoir ce genre de conversation. Son cercle de proches avait beau se compter sur les doigts d'une seule main, chacun d'entre eux était plus à même de savoir que Sith' n'était pas une SEED aussi obéissante simplement par caprice ou par manque de personnalité. Là où il avait raison c'était qu'elle avait fait son choix plusieurs semaines auparavant et que ça ne servait pas à grand chose de tergiverser en imaginant d'autres scénarios. Ce qui était fait l'était.

"Tu as probablement raison." Et croyez bien que cela lui faisait mal de l'admettre. "Mais même si c'est très sage de penser ainsi, toi, tu n'aurais pas aimé changer quelque chose ? Tu n'aurais pas aimé, pour une fois, que je sois avec toi quand tu as déconné ? Tu ne crois pas que notre quotidien était mieux avant ?" Elle haussa les épaules et se leva, une main posée sur la hanche, son air redevenu un peu plus décidé. "Moi, je déteste le changement, c'est peut-être puéril mais je n'accepte pas cette situation. Je vais leur dire qu'on peut retourner sur le terrain et ils n'ont pas intérêt à me contredire. Si je ne t'ai pas électrocuté toi, il n'y a plus aucun risque pour personne." ce qui était sûrement vrai, mais le simple fait qu'elle inclut Matseuz dans son plan rendait compte du fait que le changement qu'elle n'acceptait pas était définitif. Ou, en tout cas, elle n'était pas prête de réussir à retrouver complètement sa façade d'insouciance de si tôt. Quelques mois plus tôt, elle serait venue au rendez-vous, mais elle aurait chicané Mat' et n'aurait pas compati à son sort, trop contente de ne plus l'avoir dans les pattes. Là, elle espérait plutôt que tout redevienne "comme avant" et qu'ils retournent sur le terrain, même s'ils devaient le faire à deux (ce qui devait être le plan à court, moyen ou long terme, avec Kramer, on ne sait jamais...).

© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang 31
avatar
Date d'inscription : 28/08/2016
Messages : 267
Avatar : Miles Teller
Crédits : mourning dove (avatar) Moony. (crackship)

Âge du perso : 25 ans
Activité : SEED
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■■
resistance■■■
esquive■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t293-mateusz-i-m-the-solitud
MessageSujet: Re: Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]   15.12.16 13:57



Pourquoi lui nom d'un gardien ?!


« Pas de sentiment de paix, même pas de justice. Juste du vide. » Mateusz ignorait si elle comprendrait puisqu'il s'était bien moins docilement plié à l'exercice des confidences qu'elle mais il n'avait nullement envie d'évoquer plus que de mesure l'épisode honteux qui l'avait conduit à être immobilisé ici. Il savait de quoi il parlait, on pourrait s’en tenir à cela pour le moment. Tenait-il ce discours parce qu’il n’avait pas porté le coup fatal à ceux qui s’en étaient pris à lui ? Même pas, du moins il ne pensait pas qu’il s’agisse de cela. C’est que, bien qu’il n’y ait presque rien de plus terrifiant que la mort, ceux qui s’en étaient allé n’avaient plus de comptes à rendre au monde, c’était presque un cadeau que de leur offrir le repos et de ne plus avoir à témoigner de leurs actes. Non décidemment il aurait voulu que ses assaillants soient toujours debout aujourd’hui, mais il était inutile de souhaiter quelque chose d’impossible. Puisque Sithmaith elle avait eu la chance de pouvoir livrer le meurtrier au commando de Blackstone, un être un tant soit peu intentionné ne pouvait que lui souhaiter d’être délivré de ses démons en obtenant justice autrement. Mateusz lui l’enviait, bien que sa situation ne soit franchement pas attrayante il n’empêche qu’elle semblait avoir fait le bon choix et bien que rien ne soit plus jamais pareil maintenant, que plus rien ne serait jamais pareil dorénavant, de son point de vue elle pourrait mieux s’en sortir. Certes était condamné en un sens et il avait pertinemment conscience que cet homme qu’elle avait épargné lui avait pour toujours soustrait une partie d’elle qu’elle ne retrouverait jamais, en sois le monstre avait déjà gagné, seulement elle pourrait prendre sa revanche sur la vie autrement si on le lui laissait le temps.

Qu’elle lui donne raison, du moins qu’elle le reconnaisse à voix haute, le surpris à nouveau. Décidemment cet entretient était surprenant, c’était presque dérangeant sans qu’il ne puisse dire bien pourquoi. C’est là qu’elle l’interrogea et lui fronça légèrement les sourcils alors qu’elle demandait s’il n’aurait pas souhaité changer quelque chose. Évidement. S’il en avait eu le pouvoir cet épisode aurait été effacer de son existence mais comme il ne voyait pas bien l’intérêt de revenir sur quelque chose d’inéluctable la question ne se posait pas. « Je ne reviens pas sur le passé je me concentre sur la suite, comment veux-tu que j’avance si je me mets à regretter tous les choix que j’ai fait ? Autant m’en servir pour l’avenir. Tirer des leçons. » Bien sûr que c’était mieux avant, bien sûr qu’il avait perdu beaucoup et qu’il peinerait très certainement à se reconstruire après cet épisode traumatique. Et alors ? Il avait fait une énorme connerie, ou il l’assumait et continuait de poursuivre son chemin ou il se lamentait sur son sort et resterait à jamais immobile en regrettant d’avoir agi de la sorte. La deuxième option étant inenvisageable, il avait tout intérêt à regarder vers l’avenir. C'était évidemment bien plus facile à dire qu'à exécuter mais il tachait de se convaincre à voix haute qu'il en était capable.

Bientôt Sithmaith se redressa et revenant sur sa position de tantôt, sembla décidé à demander à la hiérarchie leur retour sur le terrain à tous les deux. Quelque part il était soulagé, elle ne ferait pas opposition et ne dirait à priori pas qu’il était inapte, c’était une bonne chose. Hochant un peu gravement de la tête il hésita un instant et finit par présenter sa main à sa collègue. Le geste était étrangement franc, pas spécialement exécuté à contre cœur, il était décidé à faire lui aussi des efforts et achever cette échange correctement bien qu'elle vienne d'évoquer que de ne pas l'avoir électrocuter relevait de l'exploit. Retourner en mission avec elle... « C'est tout le mal que je nous souhaite. » Conclut il en espérant étrangement que cela se concrétise dans les plus brefs délais.

{ en fonction de ta réponse, ce sera terminé ici pour Mat }

© Field of Heroes

_________________
Maybe I've just forgotten how to see that I'll never be the person that I thought I'd be — In my mind.


   
• Award du personnage le plus fourbe •
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 620
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]   28.12.16 10:16



Pourquoi lui nom d'un gardien ?!


Feat Monsieur Tête à Claques


Mat' avait bien de la chance de ne pas ressasser le passé. En ce qui la concernait, elle en était incapable. Pire, chacun de ses actes était guidé par ses traumatismes d'autrefois. Même sa conditions de SEED était une décision qu'elle avait prise pour se construire un lien avec des parents qu'elle avait petit à petit oublié. Sa manière de se battre était une imitation de ce qu'on lui avait raconté sur les méthodes de son vrai père, un épéiste très doué. Elle s'était donné tellement de mal pour devenir comme lui qu'elle avait pour ainsi dire bloqué ses possibilités de faire de la magie de soutien, mettant toute son énergie dans l'offensive. Sa mère biologique était pourtant une magicienne, mais Sithmaith n'avait pas besoin de l'imiter pour la voir : physiquement, elle lui ressemblait. Ses deux parents étaient roux (quoique, son père était peut-être plutôt blond vénitien, c'était dur à dire sur les photographies), mais elle avait bien plus pris de sa mère. Ceux qui l'avaient adopté étaient des amis de ses vrais parents, ils n'avaient jamais cherché à les effacer. Pourtant, Sith' avait l'impression qu'il lui manquait quelque chose. Voilà vingt ans que ses parents étaient morts et elle courait toujours après leur fantôme.

Sa vie sentimentale était elle aussi marquée par son passé. Parce que Arlan et Viviane l'avaient trahie, elle était persuadée qu'on ne pouvait pas l'aimer et elle avait sagement renoncé à essayer que ce soit le cas. La BGU croyait peut-être qu'elle sortait avec Sun mais ils étaient très loin du compte. Pour sortir avec quelqu'un, il faut passer par tout un tas d'étapes que Sithmaith voyait comme des obstacles complètement infranchissables. Si elle avait eu des propositions ces dernières années, elle n'y avait jamais donné suite : à quoi bon ?

« On n'en tire sûrement pas les mêmes leçons. » Souffla-t-elle, persuadée que Mat' se drapait bien trop facilement dans sa dignité quand, elle, elle avait plutôt tendance à fuir à chaque fois un peu plus pour ne plus souffrir (aucune des deux méthodes n'étant la bonne...). Sauf que cette fois, elle n'avait pas réussi à échapper à la douleur et elle allait devoir avancer quand même. Le plus sûr moyen de le faire était de sortir de la BGU pour retrouver le terrain. Et sur ce sujet, ils étaient sur la même longueur d'onde - ce qui était assez rare pour le signaler ! -.

Elle serra la main tendue de Mat' sans hésiter parce que pour elle c'était une affaire réglée : ils allaient arrêter de les tenir enfermés et leur filer du boulot. De toute manière, ils finiraient par ne plus avoir le choix, ils avaient leurs défauts, mais ils étaient des combattants hors pairs. « Je m'en occupe de ce pas. » Et sans un au revoir, elle tourna les talons (ce qui n'était pas qu'une image vu la hauteur de ceux qu'elle portait!), et se dirigea vers la sortie sans un autre regard pour son coéquipier. Leurs patrons voulaient un rapport ? Ils l'auraient !

{Topic terminé}
© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi lui, nom d'un gardien ?! [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pack médiéval : pourquoi je ne l'ai pas ?
» Pourquoi avoir choisit les ogres ?
» Ya toujours moyen de vendre du reve! Pourquoi pas..
» Pourquoi aimez-vous Touhou ?
» Pourquoi modérer alors que tout va bien?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Field of Heroes :: Have A Break :: Notre Histoire :: Chapitre 3 : Timber, l'examen et le coup d'état-