AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Finding out the truth for ourselves | Callista

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
(Admin) ϟ Instructrice
avatar
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 162
Avatar : Ksenia Solo
Crédits : Moony

Âge du perso : 23
Activité : Ancienne SOLDAT en arrêt forcé, instructrice de combat à l'arme blanche et de lancer
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■■■
magie/aura
resistance
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Finding out the truth for ourselves | Callista   16.10.16 17:13



Finding out the truth for ourselves


Il ya quelques semaines...

« Comment as-tu osé! C'était beaucoup trop risqué! L'exposer ainsi à une G-Force, ça aurait pu la tuer!  »

« Sans moi, elle serait morte de toute façon Anya. Avec Cosmos, elle va pouvoir retourner sur le terrain et en cas de crise, sa gardienne interviendra. C'est le mieux qu'on puisse faire pour l'instant. »

«  A force de te prendre pour Dieu, tu vas finir par t'en mordre les doigts Anton. Je te préviens. Un jour tu vas finir par tuer quelqu'un.  »

Les mots me venaient à travers un brouillard. J'étais dans les vapes, j'avais mal partout. Je me souvenais vaguement avoir fait un malaise dans une rue de Deling. J'avais un vague souvenir du contact dur et froid du sol. J'avais repris conscience dans l’hôpital de Deling avant de sombrer à nouveau. Les Noctis avait sans doute alerté d'anciennes connaissances du milieu médical afin de me retrouver. Ou alors j'entendais des voix et c'était encore plus inquiétant.

Avec difficulté, je me décidais à ouvrir les yeux. La professeur Noctis m'observait avec des yeux inquiets. Je grimaçais en tentant de me relever. C'était peine perdue. C'était comme si mon corps entier était passé sous un camion avant d'être haché menu. J'observais vaguement les alentours. Ma chambre à Nibelheim... retour à la case départ. Mon évasion n'avait au final rien changé. Un rire cristallin résonnant dans le fonds de mon crâne me pris alors par surprise.

Au contraire, tout à changé. Tu n'es plus seule maintenant.

Je sursautais. Cosmos?. Le rire s'intensifia dans ma tête. Oui, c'est bien moi. Heureuse de te rencontrer enfin. Je me suis beaucoup baladé dans ta conscience pendant que tu dormais. Comme on m'a modifiée pour m'adapter à toi, je pensais en avoir gagné le droit non?

Je n'étais pas en état de comprendre tout ce qu'elle me racontait. J'étais encore en train de ruminer la perte de ma liberté.


***


J'étais arrivée à la BGU la veille. J'étais encore convalescente ceci dit. J'avais fait culpabiliser mes médecins afin qu'ils acceptent de me sortir du manoir. Le fait que je n'ai plus eu de crise depuis mon association avait sans doute joué en ma faveur. Il me fallait néanmoins toujours me remettre de l'association. C'était le problème quand on était intolérant à la paramagie.

NORG avait accepté que je puisse revenir. De ce qu'on m'avait dit, il en était même très satisfait. Si j'allais mieux, c'était un problème en moins pour lui et une source de revenus en plus. Tout allais donc pour le mieux pour le meilleur de son monde.

Je commençais tout de même à trouver le temps long. Le médecin de la BGU ne m'autorisait que quelques brèves sorties dans le couloir. Ma petite tête blonde et mes yeux terrifiants avaient d'ailleurs fait sensation auprès des petits cadets. J'ai cru que certains allaient pleurer. C'était hilarant.

Toujours est-il que pour le moment, je m'ennuyais à périr. Un peu d'action ne me ferait pas de mal. Je n'étais pas faites pour rester enfermée.

© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Finding out the truth for ourselves | Callista   16.10.16 21:35



Finding out the truth for ourselves


Sa sœur était à la BGU ! Cette information avait rendu Callista complètement fébrile. Notons toutefois qu'il ne s'agissait pas de Nina, mais de sa demi-sœur, Freya. La blonde instructrice avait recroisé la jeune femme après une longue période au bal et cela lui avait rappelé que Nina et elle n'avaient jamais mis en action leur plan de dire à Freya qui elles étaient pour elle. Depuis, Calli' avait été à Dollet pour voir sa famille, elle en avait discrètement discuté avec sa jumelle et elles avaient pris la décision de tout dire à la première occasion. Et la voilà qui se présentait ! Toutefois, c'était à l'infirmerie, et Callista se demandait dans quelle mesure c'était un lieu approprié… sauf que le bal datait d'il y a plusieurs mois et entre temps la jeune femme avait complètement disparu des écrans radar. Et là, c'était par un pur hasard qu'elle s'était rendu compte que sa demi-sœur était là.

Callista entra d'ailleurs discrètement dans l'infirmerie et vérifia qu'il n'y avait personne. C'était bon ! Elle s'approcha de Freya. « Hum… Mademoiselle ? Bonjour… je suis Callista Arriline, instructrice, ici, à la BGU. Nous nous sommes parfois croisées ces dernières années. Je suis désolée de vous déranger pendant votre convalescence mais je voudrais vous parler... » Elle déglutit difficilement. « C'est important. » Insista-t-elle, plus pour elle-même que pour Freya.

Elle sortit de sa poche le fameux collier, ou plus exactement le pendentif. Elle le fixa un instant dans la paume de sa main et finit par la tendre pour que son contenu entre dans le champ de vision de sa demi-sœur. « Reconnaissez-vous ce pendentif ? Vous avez le même... » Elle ne savait plus par où commencer. Si seulement sa sœur était là, elle était plus douée qu'elle pour ce genre de choses. Plus douée pour tout en fait, elle n'était pas la bonne jumelle… Callista referma sa main et serra le poing. Elle devait être courageuse. Pour Nina. Mais pour Freya aussi. Elle avait le droit de connaître la vérité.

« Ce pendentif… représente le blason de ma famille. Les Arriline. » Il était impossible d'annoncer de but en blanc : Eh ! On est demi-sœur, c'est pour ça que tu portes ce symbole, surtout que si tu regardes bien, on se ressemble vachement! Un peu trop abrupt. Callista aimait la franchise… mais pas à ce point-là. Surtout que ça lui faisait sincèrement de la peine de regarder celle qui était à moitié de son sang sur un lit d'infirmerie. Elle ignorait ce qu'elle y faisait… peut-être qu'elle avait été blessée en mission. Cela faisait des mois qu'elle n'avait pas mis les pieds à la BGU, Calli' était bien placée pour le savoir, elle l'avait cherchée ! « Je sais que cela va vous faire un choc… mais… je pense… enfin… je suis quasiment sûre... que vous êtes la fille de mon père. Autrement dit, vous êtes ma demi-sœur. » Elle avait fait ce qu'elle pouvait pour le former diplomatiquement, mais elle se doutait qu'aucune méthode n'était bonne pour annoncer qu'on était la fille illégitime d'un autre que celui qu'on pensait son père (car Freya devait bien avoir un père, non?). Autant faire comme avec un pansement, très vite pour que ça fasse moins mal… mais en veillant à ne pas blesser inutilement. C'était du moins son but, même si l'inquiétude face à la réaction de Freya à cette nouvelle se lisait dans ses grands yeux clairs.

© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Instructrice
avatar
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 162
Avatar : Ksenia Solo
Crédits : Moony

Âge du perso : 23
Activité : Ancienne SOLDAT en arrêt forcé, instructrice de combat à l'arme blanche et de lancer
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■■■
magie/aura
resistance
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Finding out the truth for ourselves | Callista   17.10.16 0:50



Finding out the truth for ourselves


Be careful what you wish for. J'aurais du le savoir pourtant. Alors que je me plaignais de m'ennuyer, je pensais plutôt à aller me balader dehors qu'à recevoir une visite. Pourtant, une ombre venait de pénétrer furtivement dans l'infirmerie. Curieuse, je m'étais redressée sur mon lit de convalescence pour mieux observer ce qui se passait. A ma grande surprise, cette visite furtive m'était réellement destinée. Pas que l'infirmerie soit très remplie en ce moment. C'était la période de l'examen écrit des cadets. Ils évitaient donc de se blesser inutilement. C'était tant mieux pour moi car l'enthousiasme débordant des gamins avait tendance à me filer la nausée.

Je pouvais à présent voir la jeune femme blonde qui s'approchait de moi. Je l'avais déjà aperçu au bal il y a quelques mois. Sa robe rouge passait difficilement inaperçue il faut dire. Je me rappelais également l'avoir croisée à l'époque où je m'entrainais pour devenir SOLDAT. A voir les précautions qu'elle prenait, ce n'était pas une visite de courtoisie. Qu'est ce qui m'attendais encore? Ces dernières semaines avaient été loin d'être une promenade de santé.

La jeune femme commença alors à parler. Je l'écoutais avec attention, essayant de comprendre où elle voulait en venir. Callista Arriline. C'était un bien beau nom en tout cas. Me déranger pendant ma convalescence? Si elle savait. J'allais de convalescence en convalescence depuis tellement longtemps qu'on ne pouvait pas vraiment me déranger. Mais pourquoi avait-elle l'air aussi nerveuse? Ça commençait légèrement à m'inquiéter. Il s'était passé quelque chose? J'allais le lui demander quand elle se mit à sortir quelques chose de sa poche. Après quelques secondes, je pu enfin apercevoir de quoi il s'agissait. C'était un collier. Alors qu'elle le tenait encore dans sa main, je pouvais déjà en reconnaître le motif. Instinctivement, je portais la main à ma gorge. Mon propre collier était toujours en place, caché sous l'infâme blouse que l'infirmière m'avait obligé à enfiler. Sans doute un moyen pour m'empêcher d'aller vagabonder dans la BGU.

« Oui, je le reconnais. »

J'étais un peu perdue mais, je me décidais à porter les mains à l'arrière de mon cou de façon à décrocher mon propre collier. Le laissant glisser dans ma main droite, paume vers le plafond, je pouvais voir les deux choses ayant toujours constitué mon identité. Le collier que je portais depuis ma naissance et que mon père avait toujours qualifié comme étant mon héritage et le tatouage représentant le symbole des voyageurs de Centra. Une rosace noire représentant à la fois un vitrail et une roue. Symbole des nomades et du culte de Hyne. Et pourtant, au fond de moi je commençais à sentir que cette conversation allait tout changer. Après avoir comparé les deux pendentif, je fixais Callista dans les yeux. Je sentais que le moment était important mais qu'elle était aussi mal à l'aise que moi. Lorsqu'elle lâcha la bombe, je su enfin pourquoi.

Je ne pu m'empêcher d'écarquiller les yeux et de la dévisager. Pourquoi est-ce que je me baladerais avec le blason de sa famille? Il était sensé représenter mon héritage. Et on pouvait difficilement faire plus éloignée des voyageurs que la jeune fille au profil noble et à l'air racé qui me faisait face. Certes, nous avions quelques similitudes physiques. Beaucoup à vrai dire. A commencer par nos cheveux blonds qui tranchait terriblement avec les cheveux noir corbeau de mes parents ou de Léandre. Non, il ne fallait pas que je laisse mes pensées errer plus loin. C'était trop énorme et il n'y aurait pas de retour en arrière possible.

Et pourtant, Callista le fit pour moi. La fille de son père. Elle pensait que j'étais la fille de son père. Enfin non, à voir son air résolu, elle en était persuadée. Moi qui m'étais relevée pour observer les pendentifs, j'en retombais contre mes oreillers. J'avais l'impression d'entendre un son ténu, comme lorsque mon cœur avait lâché un jour, au plus fort d'une de mes crises. Mais je savais que dans ce cas précis, c'était juste le choc. Je fis non de la tête comme si j'essayais de me convaincre moi même.

« Non. Ce n'est pas possible... Ce n'est juste pas possible... »

J'avais du mal à me faire à l'idée que ma mère ai eu un amant. Elle et mon père étaient si heureux ensemble. Ils rayonnaient carrément d'amour l'un pour l'autre. Et puis il y avait eu ces phrases mystérieuses. Comme pour le collier que je devais toujours conserver, qui était soit disant mon héritage et définissait qui j'étais. Pourquoi mon père aurait-il dit ça si c'était la preuve de l'infidélité de ma mère? Il y avait beaucoup d'amour dans ses yeux quand il me l'avait dit. Et un petit peu d'appréhension aussi. J'avais l'impression de ne plus savoir qui j'étais et je pouvais sentir mes mains se mettre à trembler malgré moi. Je brisais enfin le silence, comme dans un murmure. Je parlais surtout pour moi même. J'avais besoin de mettre à plat mes pensées.  

« Mon père... Il m'a toujours dit que ce collier était mon héritage, une partie de moi. Ma mère ne l'aurait jamais trompé, j'en suis sûre. Mais tout ça... Les colliers, notre... ressemblance. Ça ne peut pas être une coïncidence. »

Je me pris ensuite la tête dans les mains, trop perturbée par les révélations qu'on venait de me faire.

« Qui est-ce que ça peut bien faire de moi? »

J'avais envie de pleurer, de hurler, de crier. C'était comme si d'un seul coup, toutes mes certitudes avaient été balayées. Comme si tout était faux. De petits détails s'imbriquaient différemment, découvrant une image plus grande, plus nette que ce que j'avais pu voir jusqu'à présent. J'aurais voulu pouvoir la traiter de menteuse. Lui dire de partir, elle et ses révélations. Mais tout cela sonnait trop juste et une petite voix dans ma tête me murmurait... 'Au fond, tu l'as toujours su'. Oui, j'avais toujours senti qu'on me cachait quelque chose d'important. On aurait dit qu'ils attendaient toujours le moment où j'allais faire quelque chose d'inattendu ou me briser en mille morceaux. Comme si j'étais un élément incontrôlable, un électron libre qu'ils aimaient autant qu'ils craignaient. Je pensais être devenu une bombe à retardement depuis mon entrée au SOLDAT. Mais en fait, je l'étais peut être depuis bien plus longtemps.

© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Finding out the truth for ourselves | Callista   17.10.16 10:41



Finding out the truth for ourselves


Callista sentait la panique, bien compréhensible, de sa demi-soeur. Et, un instant, elle eut peur qu'elle ne lui demande de partir... Mais elle n'en fit rien, à son plus grand soulagement. Car il y avait encore tant à dire ! Callista avait envie de lui parler de Nina, de lui dire qu'elle aussi voulait la rencontrer mais qu'elle était malheureusement devenue aveugle... lui dire aussi de se méfier de leur père parce qu'il n'était pas une bonne personne et que s'il apprenait que sa fille illégitime était aussi proche de son autre fille, il essaierait peut-être de faire main basse sur elle pour un de ces mariages arrangés qui le faisait rêver. Après tout, une fille de plus c'était une marchandise supplémentaire à négocier avec d'autres hommes comme lui. Mais bien sûr, Callista ne laisserait jamais une chose pareille arrivée et elle ne doutait pas que Freya, en tant que Seed, soit parfaitement capable de se défendre... même si en cet instant, elle faisait bien jeune et fragile cette petite soeur tombée du ciel.

"Vous êtes exactement la même personne qu'il y a quelques minutes... vous avez juste deux demi-soeurs en plus de votre famille existante." Et comme sa phrase pouvait laisser porter à confusion, elle ajouta : "Ma soeur jumelle et moi n'avons pas dit à notre père que nous vous avions trouvé. Nous pensons que c'est mieux dans un premier temps. Mais si plus tard vous souhaitez faire sa connaissance, nous vous y aiderons... cela dit, je ne vous le conseille pas. Je suis sa fille légitime et ce n'est pas un aussi bon père que semble l'être celui qui vous a élevé." Car si cet homme avait accepté aussi gentiment d'élever l'enfant d'un autre, il ne pouvait être qu'une personne bien. Mieux, en tout cas, que son père à elle qui avait trompé allègrement leur mère plus d'une fois. Seule Freya s'était retrouvée sur le chemin des jumelles, mais ni l'une ni l'autre ne se faisait d'illusion : elles avaient sûrement d'autres demi-soeurs ou même demi-frère qui traînaient dans la nature. Non que cela dérangea Callista, l'ambition démesurée et inhumaine n'était pas transmise par les gênes, alors avoir une fratrie plus grande n'était pas en soi une mauvaise nouvelle.

"Quant à votre mère, ne la jugez pas trop vite. J'ignore complètement les circonstances de votre naissance, elles sont peut-être plus complexes que ne le laisse supposer notre lien de sang... tout ce que je sais, c'est que mon père laisse ce médaillon à toutes les femmes qu'il fréquente. Celui-ci appartient à ma mère mais elle me l'a donné quand j'ai fugué avec ma soeur jumelle à 14 ans." Callista hésita à ajouter quoi que ce soit d'autre. L'envie de parler de Nina était toujours là, car c'était sa soeur, bien plus qu'elle, qui au départ avait voulu tout dire à Freya. Et puis il y avait eu l'accident et ça n'avait plus été une priorité. Pour tout dire, Calli' avait même oublié Freya avant de la recroiser au bal. Mais en la revoyant tout lui était revenu et elle avait réalisé qu'elle n'avait pas que Nina. Elle avait aussi une petite soeur qui, si elle n'avait pas besoin d'elle, existait quand même. Et elle ne s'était pas bien comporté en se complaisant dans son malheur au point de la mettre de côté. Finalement, elle avait été comme son père, incapable de se concentrer sur l'essentiel tant elle était occupée à se regarder le nombril.

"Mon père n'est pas formidable mais... vous savez... ma soeur est vraiment la plus douce et la plus gentille personne qui existe. Elle aurait voulu vous dire elle-même la vérité.... malheureusement, elle n'est plus Seed et... elle est aveugle. Par contre, si... enfin... si vous vous sentez prête... elle m'a laissé un message vidéo sur mon téléphone pour vous." Elle savait qu'elle allait vite, trop vite peut-être, mais elle avait tellement peur que Freya la renvoie avant qu'elle ait pu lui parler de leur autre soeur ! Celle que Calli aimait plus que tout... même si elle ne demandait qu'à aimer tout autant Freya. Il ne fallait pas se fier à ses allures froides, Callista était très aimante, surtout avec sa famille (la preuve, son père était encore de ce monde).

© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Instructrice
avatar
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 162
Avatar : Ksenia Solo
Crédits : Moony

Âge du perso : 23
Activité : Ancienne SOLDAT en arrêt forcé, instructrice de combat à l'arme blanche et de lancer
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■■■
magie/aura
resistance
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Finding out the truth for ourselves | Callista   17.10.16 23:30



Finding out the truth for ourselves


J'en étais encore au stade de me demander qui j'étais et si tout ça n'était pas une hallucination générée par l'association à une entité magique. J'étais sensé mal y réagir après tout non? Mais non, ça ne ressemblait pas à mes troubles habituels. J'étais même plutôt en forme par rapport à avant mes charmantes retrouvailles avec l'unité médicale de Nibelheim. J'écoutais comme dans un brouillard les paroles de Callista. Elle n'avait pas tord bien sûr. Il était juste un peu tôt pour que je l'intègre. La mention de deux soeurs me fit néanmoins relever les yeux. Je la regardais dans les yeux, bleu contre bleu. Des jumelles? Si l'idée de ne pas être la fille de mon père m'emplissait de tristesse, celle d'avoir des soeurs était plutôt tentante quand on y réfléchissait. J'avais un frère, demi frère du coup? Je ne savais plus trop où j'en étais. Je n'avais jamais su où j'en étais avec lui de toute façon. J'étais plutôt soulagée que les deux soeurs n'ai pas prévenu leur famille. J'étais loin d'être prête pour tout ça. Il y a quelques minutes à peine j'étais une Ravenel. A présent, je n'étais ni une Ravenel, ni une Arriline. J'étais juste complètement perdue. Mais je n'étais plus aussi abrutie par la nouvelle qu'il y a quelques instants.

« J'ai déjà un père. Et il est formidable. Même si cela fait plusieurs années que je n'ai pas pu lui donner de nouvelles. Je n'ai pas besoin d'en avoir un autre. »

Ma voix était ferme et résolue. Elle s'adoucit néanmoins pour prononcer mes paroles suivantes.

« Mais je n'ai jamais eu de sœurs avant aujourd'hui. »

J'observais Callista, soudainement intimidée. J'avançais en territoire inconnu. Bêtement, j'avais un peu peur de décevoir ce nouveau membre de mon arbre généalogique qui me faisait face. Je n'étais sans doute pas ce qu'elle avait imaginé. J'avais été élevé dans le culte de la famille. Dans notre entourage, il était rare d'avoir peu d'enfants. Moi et Léandre faisions figure d'exception parmi les nombreuses fratries qui nous entouraient. Je m'étais toujours demandé pourquoi nous n'avions jamais eu de petits frères et sœurs. Peut être que notre relation se serait alors équilibrée?

J'écoutais avec attention ce qu'elle avait à dire. C'est vrai que j'ignorais tout des circonstances de ma naissance. Je ne devais pas juger ma mère. Elle même ne m'avait jamais jugée. Pas même quand je les avais quitté. Elle avait pleuré toutes les larmes de son corps et n'avait pu se résoudre à voir mon train partir mais elle ne m'en avait pas empêchée. J'avais tout juste quinze ans quand j'ai quitté la maison. Je retrouvais régulièrement les miens pendant la durée de ma formation. Mais je n'avais plus donné de nouvelles depuis plus de cinq ans. Je ne pouvais pas me résoudre à leur dire que je risquais de mourir à tout instant. Je ne pouvais pas non plus me résoudre à en parler à Callista. A quoi bon lui imposer cela? Elle ne me connaissait pas. Et je n'avais pas envie d'être la petite soeur malade à qui il faut rendre visite parce que c'est une obligation morale. Non. J'avais trop de fierté pour ça.

J'avais envie de connaître mes soeurs. Car mon coeur avait étrangement très vite accepté ce fait. J'avais des soeurs. Si mon cerveau bataillait encore avec l'idée, cet organe autonome, lui, avait déjà fait son choix. Je voulais les connaître et en apprendre plus sur elles. Et en même temps, j'étais terrifiée. Terrifiée de ce que je pourrais apprendre sur mes origines. J'avais toujours pensé appartenir à une culture très particulière avec ses rites, ses traditions, son mode de vie. Je découvrais que je n'en faisait qu'à moitié partie, voire même potentiellement pas du tout. Je touchais à peine l'idée selon laquelle, peut être que ma dissemblance physique avec mes parents et mon frère cachait autre chose qu'un simple caprice génétique. Il fallait que j'aille étape par étape. Si je continuais à aller mieux, il faudrait que je réclame la possibilité de rendre visite à mes parents. Il me fallait connaitre  le fin mot de l'histoire.

Quand Callista se mit à parler de sa soeur, notre soeur. Je pouvais sentir tout l'amour qu'elle avait pour elle et ne pu m'empêcher de sourire. Sourire qui se fit plus triste quand elle évoqua le fait qu'elle avait perdu la vue et donc du abandonner le SEED. Ca n'avait pas du être facile ni pour l'une ni pour l'autre. Je me rendais compte que mes soeurs, elles aussi avaient eu leur lot de souffrance en ce monde. Prenant mon courage à deux mains, je prenais le partie de donner une chance à cette nouvelle branche de ma famille qui se découvrait peu à peu devant moi. Silencieuse quelques instants, je fini par répondre.

« Oui, j'aimerais beaucoup la voir. Désolée, je suis plus réactive d'habitude c'est juste... le choc je suppose. Et, vu les circonstances, je pense qu'on peut se tutoyer non? »

J'avais tenté une légère pointe d'humour et un sourire timide pour dédramatiser la situation. C'était mon truc. Et cela montrait bien que j'avais peu à peu repris une contenance. J'avais depuis bien longtemps appris à faire contre mauvaise fortune bon coeur. Et puis, il y avait bien pire que de se découvrir une famille dans l'austère BGU non? Mon père était au courant et m'avait toujours aimée. Ma mère aussi. J'avais un père biologique quelque part qui, selon les propos de Callista, n'était pas forcément quelqu'un de bien. Bien sûr, j'aurais aimé connaître la vérité plus tôt, mais n'avais-je pas coupé l'herbe sous le pied de ma mère en partant à l'aventure à quinze ans puis en disparaissant de tous les radars à dix-huit?
© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Finding out the truth for ourselves | Callista   18.10.16 13:08



Finding out the truth for ourselves


Callista prenait plutôt comme une bonne nouvelle le fait que Freya ne tienne pas à rencontrer leur père. Ce n'était pas un homme qu'on aimait présenter, du moins dans le cadre privé. Car dans le cadre public, il était bien plus charmant, un excellent orateur doublé d'un homme d'affaire redoutable. Mais être sa fille n'était pas facile à porter tous les jours, même si à Balamb, les Arriline n'avait quasiment aucune existence. En plus, Freya semblait tout à fait ouverte à l'idée d'avoir des sœurs, chose qui ravit Callista autant pour elle-même que pour Nina.

« Merci… Vous savez… quand nous avons découvert votre existence il y a quelques années, nous étions très heureuse. Nous avions toujours voulu avoir un frère ou une sœur, mais après une grossesse gémellaire difficile, notre mère ne pouvait plus avoir d'autres enfants. Pour nous, c'était une bonne nouvelle… et s'il ne s'était pas passé tout ça… si je vous avais retrouvé avant… je vous l'aurais dit plus tôt. » Tout était à construire entre elles, elles ne se connaissaient pas. Mais Calli' était confiante. Nina et elle étaient différentes et pourtant très proches. Il n'y avait pas de raison qu'à la longue il n'en soit pas de même pour Freya. Il était seulement dommage que Nina ne puisse pas participer à ces retrouvailles et, tant qu'à faire, qu'elles n'aient pas eu lieu dans un endroit plus conviviale que l'infirmerie. Callista ne comptait pas demander à Freya pourquoi elle était là, cela lui semblait déplacé, mais elle espérait ne pas l'y retrouver trop souvent. Car Freya ne le savait pas encore, mais sa grande sœur était protectrice autant qu'elle était aimante.

Elle lui laissa le temps de tout digérer, de réfléchir, de faire le point. Et elle ne put cacher un élan de bonheur avec un grand sourire franc et heureux – ce qui était assez rare chez Callista pour être noté – à destination de sa demi-sœur. Et peu importait le côté « demi » d'ailleurs, Freya pouvait tout à fait prendre la place de sœur à part entière, mais ça, Nina le disait tellement mieux qu'elle !

« Bien sûr, on peut se tutoyer… hum… tu sais… je ne suis pas la plus expansive des deux, c'est Nina qui parle d'habitude, et je comprends que ce soit un choc pour toi… mais nous avons vraiment attendu ce moment, et pour nous tu fais déjà partie de notre fratrie. » Elle trouvait important d'insister elle-même sur ce point avant même de montrer la vidéo à Freya. Elle prit son téléphone et chercha la vidéo qu'elles avaient enregistré en vu de ce jour pendant son séjour à Dollet en août. Nina était excitée comme une puce – comme d'habitude en fait -, et Callista avait cru qu'elles n'y arriveraient jamais ! Mais finalement, c'était dans la boite… et prêt à être utilisé pour ce jour de révélation qui avait tardé à venir (autant à cause d'elle qu'à cause des circonstances).

« Tiens. » Elle tendit le téléphone à Freya et la laissa démarrer la vidéo. La voix enjouée de Nina retentit dans la pièce et son visage apparut sur l'écran, identique à celui de Callista pour les traits, mais avec des expressions différentes. De plus, elle avait des mèches roses, un caprice passager pour faire enrager leur père. Sacré Nina ! De visu, on ne remarquait pas beaucoup qu'elle était aveugle, mais son regard était fixe et vide contrairement au reste de son visage, particulièrement mobile et souriant.

« Bonjour Freya ! Si tu regardes cette vidéo c'est que ma jumelle t'a tout dit sur nous ! Malheureusement, je ne peux être présente à vos côtés, mais j'espère vraiment pouvoir venir vous rendre visite à Balamb dans quelques temps. Pour l'instant, la situation à Dollet ne me le permet pas, surtout avec ma cécité. Même si Callista t'a déjà tout dit, je voulais que moi aussi tu m'entendes te dire que tu es la bienvenue parmi nous. On ne va pas s'imposer hein, t'inquiète pas, on est cool en vrai ! Enfin, moi je suis cool, Callista est juste rabat joie. » Calli' sourit en entendant sa sœur la décrire avec bonne humeur. Elle ne savait pas comment Nina faisait pour être toujours joyeuse. Elle lui enviait cette capacité à toujours rebondir. « Mais tu veux peut-être savoir qui je suis ? Donc je m'appelle Nina Arriline et je suis ta sœur aînée. Avant j'étais Seed, comme Calli' et toi, C'est amusant, non ?  Je maniais surtout la magie et les armes à feu. Depuis mon accident, j'ai quitté le service et je suis rentrée à Dollet. Je n'ai pas encore de projet professionnel de rechange, mais je joue plutôt bien du piano, même sans voir les touches. Tout est possible dans la vie tu sais ? Même découvrir qu'on a deux grandes sœurs un peu folles ! Honnêtement, je ne sais pas trop quoi te dire d'autre sur moi, mais si tu veux qu'on se parle un jour, Calli' pourra te donner mon numéro de téléphone personnel. J'espère qu'on pourra se rencontrer bientôt, avec ma jumelle on a toujours rêvé d'avoir une sœur et je sais déjà que tout ira bien entre vous. Sois prudente surtout, à bientôt petite sœur. » Fin de la vidéo. Callista reprit le téléphone en souriant d'un air un peu plus triste. Elle était toujours peinée d'avoir laissé Nina retourner à Dollet… mais elles n'avaient pas le choix.

« Et voilà, c'était Nina. Énergique pas vrai ? » Tout le contraire de Callista qui cachait son émotion. Même si Nina n'était pas là, elle avait l'impression que quelque part elle l'était quand même, parce que c'était elle qui avait tout fait pour qu'elles parlent à Freya et que les sœurs soient réunies.

© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Instructrice
avatar
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 162
Avatar : Ksenia Solo
Crédits : Moony

Âge du perso : 23
Activité : Ancienne SOLDAT en arrêt forcé, instructrice de combat à l'arme blanche et de lancer
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■■■
magie/aura
resistance
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Finding out the truth for ourselves | Callista   24.10.16 0:34



Finding out the truth for ourselves


Alors comme ça la grossesse de la mère de Callista avait été difficile? Un peu comme celle de ma mère lorsqu'elle attendait Léandre. J'avais souvent entendu parler de l'horreur qu'avait été l'accouchement. Cela expliquait sans doute notre différence d'âge. Cinq ans chez les voyageurs de Centra, c'était énorme. Notre communauté avait tendance à multiplier les naissances. Une façon comme une autre de préserver nos traditions. Maman n'avait jamais parlé de sa deuxième grossesse et je n'avais jamais voulu lui poser la question.

« Ma mère aussi a eu des difficultés quand elle a accouché de mon frère. Il a cinq ans de plus que moi et c'est tout mon opposé. Grand et des cheveux noir corbeaux. »

Comme mes parents en fait. J'avais également omis de mentionner qu'il était beau comme un dieu. Une soeur n'était pas sensée remarquer ce genre de chose si? Avec mes cheveux blonds – presque blanc quand j'étais enfant – j'avais toujours dénoté chez les voyageurs. Ma mère racontait toujours que parmi ses ancêtres il y a avait eu des blonds. Papa accueillait toujours cette affirmation avec un sourire. La vérité semblait à présent toute autre. En observant la blondeur de Callista, je savais à présent d'où cela pouvait bien venir.

« Mes parents sont des voyageurs de Centra. On voyageait beaucoup avec le reste de la communauté. Les fratries sont très nombreuses en général mais je n'avais que Léandre. Avoir des soeurs... oui, ça me plait. »

Ma nouvelle soeur me proposa ensuite de visionner un message de sa jumelle. La perspective était vraiment séduisante et c'est avec plaisir que j'acceptais. Répondant au franc sourire de Callista, je lui proposais ensuite qu'on se tutoie. C'était bien plus simple. J'apercevais maintenant toutes les possibilités que le fait d'avoir deux nouveaux membres dans ma famille pouvait m'offrir. J'avais été élevée dans un esprit d'ouverture. Le peuple de Centra était chaleureux de nature. Et Callista, sous ses airs un peu guindé se révélait elle aussi plus chaleureuse que je ne l'aurai cru au premier abord. Je me sentais appréciée et en confiance, c'était quelque chose que je n'avais plus ressenti depuis bien longtemps.

Callista me tendis son téléphone et, fébrile, j'appuyais sur lecture. Comme je m'y attendais, elle était quasiment identique à sa soeur. Elles étaient magnifiques toutes les deux mais Nina avait ce genre de présence qui éclipse toutes les autres personnes. Un genre d'aura si on veut. J'étais incapable de faire autrement que de sourire d'un bout à l'autre de la vidéo. Elle était vraiment pleine de vie. Le premier choc passé, en fait, ca ne me dérangerait pas qu'elles s'imposent un peu. Depuis que j'avais franchi les portes de Nibelheim, ma vie avait été bien solitaire. Je n'avais plus le droit de parler à mes camarades du SOLDAT, mes missions étaient toujours en solo, mes passages à la BGU très brefs et mes crises très fréquentes. Ma fugue de ces derniers mois  et l'association avec Cosmos les avait fait changer de cap. Ils voulaient à présent me réintégrer à la BGU. Pour combien de temps? J'espérais vraiment qu'on ne me force plus à l'isolement. J'avais tant de choses à faire ici! Le commentaire de Callista me reconnecta avec la réalité et je relevais vers elles des yeux pétillants.

« C'est le moins qu'on puisse dire! Un vrai soleil. »

Et Hyne sait que le soleil m'avait manqué à Nibelheim. Je n'étais pas du genre à rester bloquée sur les parties négatives des nouvelles – du genre ne pas être la fille biologique de mon père – mais à tenter de voir le meilleur dans chaque situation. Ma condition m'avait enseigné cela. Bien sûr, j'avais des moments de profonde déprime. Dire le contraire serait un énorme mensonge mais dans l'ensemble, je m'en tirais pas si mal avec tout le 'savoir accepter ce que l'on ne peut pas changer'. Spontanément, je posais mes mains sur celles de ma soeur, afin de faire passer le message avec un peu de chaleur humaine.

« Merci. Vraiment. De m'avoir tout dit. »

Ca ne devait pas être l'exercice le plus facile qui soit, rencontrer la fille illégitime de votre père. Même si les jumelles Arriline semblaient très bien prendre la chose.

« Du coup, je suppose que c'est mon tour de me présenter un peu. Freya Ravenel, mais ça tu le sais déjà. Mes parents font partie d'une troupe itinérante avec d'autres Voyageurs.  Avec Léandre on a commencé à se produire dès mes dix ans. On était les spécialistes du lancer d'à peu près toutes les armes blanches qui existent. Je faisais tout comme lui de toute façon. Un peu avant mes quinze ans, on a été repérés par le SOLDAT. J'ai accepté, pas lui. J'ai quitté les Voyageurs. Je me suis entrainée. Je suis devenue une SOLDAT mais j'ai fini par perdre le contact avec ma famille à cause de mes missions. J'ai pu envoyer des lettres mais avec ce mode de vie, difficile de dire quand ils les reçoivent. Je suis souvent injoignable pendant de longues périodes mais il ne faut pas trop s'en inquiéter et... je ne sais pas trop quoi dire d'autre. »

Et voilà, mon babillage était de retour. Finalement je n'étais pas restée choquée trop longtemps. J'avais néanmoins glissé un mensonge sur la fin et c'était sans doute ça qui avait stoppé mon monologue. Mentir. Déjà. Mais je ne me sentais pas de lui dire que j'étais malade. On venait tout juste de se rencontrer!
© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Finding out the truth for ourselves | Callista   28.10.16 15:53



Finding out the truth for ourselves


« Je vois… mon père est blond tu sais… ou plutôt devrais-je dire notre père. Je suppose que tu tiens plus de lui physiquement vu que nous nous ressemblons un peu. Il me semble difficile de porter un jugement sur ce genre de choses en ayant grandi avec un double de moi-même. » Double purement physique mais du coup elle ne s'était jamais comparé à Nina, ou alors c'était plutôt le jeu des sept différences… pour celui qui arriverait à en trouver sept, et ce n'était pas gagné car elles étaient des vraies jumelles, physiquement en tout point identique. Toutefois, elles n'avaient jamais joué à échanger leur place ou quelque chose de ce genre, car elles n'avaient tellement pas le même caractère… de fait, Callista n'était pas très joueuse – sauf en combat où elle appréciait un peu de challenge, tirer sur une cible fixe était un peu trop simple -. Elles faisaient même tout ce qu'elles pouvaient pour se différencier, le moyen le plus simple étant que l'une d'elle se teigne les cheveux.

« Je ne connais pas trop cette communauté… mais tu pourras nous raconter à Nina et moi. Nous avons grandi comme des oiseaux en cage, et lorsque nous sommes entrées à la BGU, nous avions beaucoup de retard sur les autres… » Bien sûr, elles avaient pas mal voyagé, mais elles ne connaissaient pas la communauté des voyageurs de Centra. Cela prouvait qu'en dépit de tous leurs efforts pour s'ouvrir au monde, les jumelles n'avaient pas pu rattraper les 14 premières années de leur vie – ce qui actuellement représentait presque une moitié du total ! -.

Callista avait laissé le message de Nina défiler et ensuite, elle fut heureuse de voir que Freya pensait elle aussi du bien de sa jumelle. Lorsqu'elles se comparaient à des astres, Callista s'était toujours vu comme une lune, brillant grâce à ceux qui l'entouraient, tandis que Nina, elle dégageait sa propre lumière et irradiait tout autour d'elle.

Quant au remerciement, Calli' se contenta de sourire mais cela voulait déjà tout dire : elle était tellement soulagée d'avoir avoué ceci !

Freya lui parla ensuite d'elle, elle connaissait une partie des informations pour avoir fait des recherches, même s'il avait été plus facile d'apprendre que sa demi-sœur utilisait des armes blanches que de savoir d'où elle venait. La BGU restait en partie un endroit secret, surtout pour les simples Seed comme Callista – qui se sentait vaguement rétrogradée depuis qu'elle était instructrice mais c'était une autre histoire -.

« Nous avions cherché à savoir qui tu étais avec Nina quand nous avons vu ton médaillon la première fois alors nous en savions déjà une partie, celle qu'il est le plus facile d'apprendre je suppose. En tout cas, tu n'as pas l'air d'avoir du tout les mêmes aptitudes que nous, encore que nous nous débrouillons en lancer, du moment qu'il faut viser tout va bien pour Nina et moi… mais nous sommes peu résistantes physiquement et pas très fortes, alors on pratique surtout le combat à distance, peu compatible avec les armes blanches. » Raconta Callista en prenant les mains de sa sœur dans les siennes et en les pressant avec gentillesse ainsi que beaucoup de douceur. « Ne t'inquiète pas pour nous si tu restes injoignable, on connaît le métier, on sait ce que c'est. En plus, nous, nous serons toujours à des endroits où tu es sûre de nous trouver, je quitte peu la BGU depuis que je suis instructrice et Nina... » Calli' fit une pause, baissant les yeux pour cacher maladroitement l'ombre de douleur qu'on pouvait y lire. « Depuis qu'elle est aveugle, elle ne peut plus vraiment aller et venir à sa guise. » Conclut-elle en reposant de nouveau son regard azur sur sa demi-sœur. Ce n'était pas grave si Freya était prise par le travail, si elle avait besoin de ses sœurs, elles seraient toujours disponibles pour elle ! Le fait qu'elles soient en plus facilement trouvable était à voir comme un bonus, du moins Callista essayait de se le représenter ainsi. Après tout, elle était sûre que dans le cadre du boulot Freya était très douée, les SOLDAT étaient une élite après tout !

© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Instructrice
avatar
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 162
Avatar : Ksenia Solo
Crédits : Moony

Âge du perso : 23
Activité : Ancienne SOLDAT en arrêt forcé, instructrice de combat à l'arme blanche et de lancer
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■■■
magie/aura
resistance
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Finding out the truth for ourselves | Callista   13.11.16 0:51



Finding out the truth for ourselves


Avoir un double de soi même... Ca devait être tellement étrange. J'aurai du mal à voir une autre Freya avec un caractère vaguement différent. Surement parce que j'avais été habitué à être le cygne noir au milieu des cygnes blancs. Avec mes cheveux blonds comme les blés, j'avais toujours dénoté au milieu de la communauté des voyageurs. Au fonds de moi, j'avais toujours senti que j'étais traité différemment de Léandre. Le pourquoi du comment était plus clair maintenant. Je n'en avais jamais fait grand cas, j'avais l'amour de mon père et ma mère et cela suffisait amplement. Tout cela avait juste facilité ma décision de partir lorsque le SOLDAT m'avait approché. Je ne pouvais pas rester. La jalousie me tuait à petit feu quand je voyais mon frère avec une fille. Je ne pouvais pas rester sans prendre le risque de faire voler mon monde en éclat. Mais, ce n'était pas quelque chose que je pouvais partager avec Callista. C'était ma croix et je devais la porter seule.

Je n'étais pas particulièrement surprise que Callista ne connaisse pas les voyageurs de Centra. Nous étions peu nombreux et nous nous mélangions assez peu aux autres. Cela nous valait bien souvent de faire face aux préjugés des populations qui ne savait sans doute pas que nous étions des descendants directs de leurs dirigeants. Mais passons. Tout cela n'avait jamais eu beaucoup de sens pour nous.

« Mon peuple est quasiment éteint donc ça ne me surprend pas beaucoup. C'est une communauté assez fermée et on fait face à beaucoup de préjugés. Comme on était toujours sur les routes, je n'ai jamais eu de lieu de vie fixe donc à l'inverse j'avais un peu trop de liberté. »

Trop de liberté jeune, plus du tout une fois devenue SOLDAT. A croire qu'on ne me laisserai jamais mener une vie normale. Enfin, peut être que cette fameuse association m'aiderait à tenir le choc suffisamment longtemps pour gouter à ma liberté retrouvée.

Je suis là pour ça.

La voix mélodieuse de Cosmos résonnait dans mon inconscient comme si on agitait des grelots. C'était étrange et apaisant à la fois.

J'écoutais Callista me raconter qu'elle et Nina avaient cherché à en apprendre davantage sur moi. Cela n'avait pas du être facile, surtout après que la BGU ai placé tout ce qui avait trait à mes activités sous le sceau du secret. Savoir qu'ils expérimentaient sur des enfants au point de les rendre mourant ne faisait pas de la bonne publicité pour les clients et les investisseurs. Savoir que nous avions signés en sachant que des effets secondaires étaient possible n'y changeait rien. Tandis qu'elle me détaillait ses aptitudes, je ne pu m'empêcher de lui sourire.

« Je n'ai absolument aucune résistance. Vraiment pas. Par contre j'ai beaucoup de force donc en général, j'esquive, je lance ou je frappe. »

Callista pris ensuite mes mains dans les siennes pour me dire qu'elle comprenait que je sois souvent partie à droite et à gauche. Effectivement, cela faisait partie du boulot mais dont mon cas me garder loin des murs de l'Académie avait surtout été un moyen de me faire oublier. Ainsi, les autres SOLDAT arrêtaient de poser des questions gênantes. Il faut dire qu'au fur et à mesure des années, le nombre de ceux avec qui j'avais vécu mes années de formation s'était drastiquement réduit. Ma santé n'était pas la seule chose qui risquait de me tuer. Les missions aussi. Même si j'en faisais moins que les autres.

Tandis que Callista évoquait Nina, je pressais un peu plus fort sa main, sentant qu'il était difficile pour elle d'évoquer la cécité de sa jumelle. Je n'osais imaginer ce que je ressentirais si Léandre perdait la vue. Je me sentais déjà si mal pour cette sœur dont je ne connaissais l'existence que depuis quelques minutes.

« Je vais rester dans les parages un bon moment. Une G-Force s'est associée à moi il y a quelques semaines mais comme je suis intolérante à la para-magie, ça ne s'est pas très bien passé. Je vais mieux mais tant que je ne suis pas totalement remise je ne peux pas bouger d'ici. »

En avais-je seulement envie? Mon seul ami était ici, ma sœur était ici... Bien sûr, il faudrait que je prenne contact avec ma mère et mon père. Peut être même avec Léandre. Mais il allait me falloir du temps pour digérer les récentes révélations.
© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Finding out the truth for ourselves | Callista   22.11.16 16:58



Finding out the truth for ourselves


Freya avait, semble-t-il, eu une vie très différente de Nina et elle. Callista pensait que c'était une bonne chose car elle n'avait pas vraiment eu une enfance heureuse, loin de là. Bien sûr, elle avait eu Nina et cela rendait tout plus doux, mais quand même… après, elle ne savait pas tout, alors elle ne se permettrait jamais de jugement négatif ou positif sur la vie qu'avait eu sa demi-sœur à moins que celle-ci ne l'y invite (et il était peut-être un peu tôt pour ça). Elle se contenta donc d'un simple hochement de tête, pour dire qu'elle comprenait, et aussi un peu qu'elle notait ça dans un coin de sa tête. Callista était plutôt une cérébrale qui réfléchissait beaucoup avant d'agir, elle pouvait même passer pour timorée si on ne la connaissait pas sur le terrain. Mais c'était socialement qu'elle n'était pas à l'aise, le reste, elle gérait à peu près.

Freya parla d'elle, un peu plus, de ses capacités en tant que SEED (car parler boulot c'était encore un domaine neutre facilement abordable) et Callista retenait tout, tout en se faisant des réflexions qu'elle ne fit à haute voix que lorsque sa jeune sœur évoqua son intolérance à la para-magie. Elle pressa à son tour sa main, moins par compassion que par soutien moral.

« La génétique ça ne fait décidément pas tout. Je le savais déjà mais tout de même... » Commença-t-elle avant de s'expliquer plus clairement (du moins l'espérait-elle). « Nina et moi avons une résistance correcte mais très peu de force physique, et nous sommes de bonnes magiciennes même si nous avons une double spécialité. Comme quoi… ni toi, ni nous ne devons tenir nos talents de notre père. C'est peut-être un hasard que ayons toutes atterries dans le giron de la BGU. » Ce qui réussissait peu à ses deux sœurs. Une à l'infirmerie, l'autre aveugle définitivement… La famille Arriline avait décidément de quoi se faire du soucis (ne vous inquiétez pas, Calli' sait que Freya porte un autre nom de famille, elle n'en reste pas moins une Arriline par le sang).

« Mais j'ai une G-Force moi aussi, depuis plusieurs années ! Il paraît que certains ont un rapport difficile avec la leur, comment est la tienne ? Bélias est une invocation tout à fait… cordiale ? Enfin, en tout cas, nous n'avons aucun problème à travailler ensemble. » Elle avait un rapport assez distancié avec Bélias, elle s'entendait bien avec, mais elle faisait sa vie quasiment sans lui. Pourtant, en cet instant, elle le sentait qui observait cette nouvelle sœur avec autant d'intérêt qu'il regardait autrefois Nina. La loyauté était, pour eux deux, une valeur primordiale, et Callista était d'abord loyale à sa famille dont Freya faisait désormais partie. Dont elle avait toujours fait partie quelque part… sauf que désormais, c'était entériné. Il ne manquait que Nina… comme quoi rien ne pouvait jamais être parfait (et si on voulait son avis, elle trouvait aussi à redire sur le cadre mais bon, elle n'allait pas chipoter hein, seul le résultait comptait).

© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Instructrice
avatar
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 162
Avatar : Ksenia Solo
Crédits : Moony

Âge du perso : 23
Activité : Ancienne SOLDAT en arrêt forcé, instructrice de combat à l'arme blanche et de lancer
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■■■
magie/aura
resistance
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Finding out the truth for ourselves | Callista   07.12.16 21:44



Finding out the truth for ourselves


C’était étrange de discuter avec ma sœur. Sans doute parce qu’il y a encore une heure je pensais encore être une Ravenel. Mais étais-je pour autant une Arriline ? Sans doute pas. Je ne connaissais pas mon géniteur et mon père resterait toujours mon père. Il m’avait élevé et aimé sans doute plus que je ne le méritais. Tout ce que je savais du monde et de la vie, c’est à lui et ma mère que je le devais. Enfin… A Léandre aussi. Penser à lui était douloureux. Je m’étais longtemps voilé la face mais les sentiments que j’avais pour lui étaient tout sauf fraternels. Pourtant avec Callista, développer une relation normale de frères et sœurs semblait tellement… normal. Un peu étrange certes mais les choses se faisaient tout en douceur. Rien n’était jamais facile ou doux quand il s’agissait de mon frère. C’était brut et effrayant.

Ma conversation avec Callista restait assez banale mais c’était bien par là qu’il fallait commencer non ? Et puis, ma vie n’était pas si intéressante. Je n’avais pas le droit de parler de mon état de santé, ni de mes missions et encore moins des sombres secrets du SOLDAT. Ma vie sociale étant limitée, cela limitait d’autant plus mes sujets de conversations. Et puis, on m’avait tellement obligée à éviter mes semblables que mon côté extraverti n’était plus ce qu’il était.

Callista avait raison, la génétique ne faisait pas tout. Je n’avais jamais été une grande partisane de la théorie du déterminisme de toute façon. Mais la vérité, c’est que mes capacités auraient sans doute été toutes autres sans mon passage par le SOLDAT. J’étais bien plus résistante avant et j’avais un niveau correct en magie. Ma force par contre était moindre. Toutes mes capacités avaient été remises en question après l’expérience. Comme s’ils avaient voulu sur-compenser les dégâts causés. Était-ce réellement un hasard que nous nous retrouvions là ? Je ne croyais pas au hasard.

« Un hasard ? Pour moi la BGU était surtout une échappatoire. »

Je ne me sentais pas encore prête à développer plus. Il était encore un peu tôt pour que je partage le plus sombre secret de mon existence. Je n’avais d’ailleurs jamais parlé à quiconque de ma relation particulière avec Léandre. Comme si mettre des mots sur mes sentiments leurs donnerait une réalité tangible.

Le fait que Callista aborde le sujet des G-Force était une diversion toute choisie sur laquelle je m’empressais de rebondir.

« Elle s’appelle Cosmos. C’est une G-Force curative donc elle est très douce. Elle s’exprime peu mais je sens sa présence en permanence. Un peu comme… un voile protecteur ou quelque chose de ce genre. C’est difficile à décrire. Mais je ne sais pas si je supporterais de l’invoquer. Je suis sensée voir ça avec les médecins. »

J’en avais assez des milieux hospitaliers mais au moins, je n’étais plus à Nibelheim. Je regrettais pourtant la liberté que j’avais ressentie cet été en sillonnant le continent galbadien. Je me redressais donc sur mon lit, avant de passer mes jambes de l’autre côté du lit. Je testais la résistance de mes jambes, tout semblait fonctionner. Je me mettais donc debout. J’étais en chemise de nuit mais peu importe. Au moins je n’étais pas à moitié nue comme à Nibelheim.

« On pourrait peut-être discuter dans un endroit un peu moins déprimant ? »

L’infirmière ne reviendrait pas avant 15 bonnes minutes et je pourrais encore en gagner du temps qu’elle me retrouve.

[HRP : A voir si on continue leur discussion ou si on se refait un RP quand elle aura appris la vérité avec Léandre ^^ ]
© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Finding out the truth for ourselves | Callista   18.12.16 16:50



Finding out the truth for ourselves


« Une échappatoire ? » Commença Callista d'un air un peu rêveur en se souvenant de leur fuite vers la BGU. Il y avait plus près que Balamb pour devenir SEED lorsqu'on était de Dollet, mais elles avaient voulu aller loin de leur père, là où son influence n'aurait pas d'effet, et pour ça, elles avaient changé de continent. La famille Arriline était riche, mais à Balamb, elle n'était même pas connue (ce qui était très reposant pour les jumelles après une surexposition depuis la naissance aux mondanités en tout genre). « Je suppose que ça l'était pour nous aussi, même si nous avions pris la fuite de la maison avant de former le projet de devenir SEED. » Avec leur père qui les frappait parce qu'elles n'étaient pas assez dociles, elles n'avaient pas vraiment eu d'autres possibilités.

Elles parlèrent ensuite de leur G-Forces. Que sa sœur en possède une curative alors qu'elles se trouvaient dans une infirmerie lui paraissait tout à fait approprié. « Il est plus raisonnable de peu invoquer les G-Forces. La mienne est offensive, de feu pour être exacte. Ce qui est amusant car je suis plutôt spécialiste des magies de glace. » Callista haussa les épaules et eut une petite pensée pour Thad', son ami instructeur, qui avait complètement changé de personnalité à force de trop invoquer son gardien. « Les G-Forces peuvent te prendre tes souvenirs, n'écoute pas trop les médecins pour ça, c'est trop important, il faut que ce soit ta décision. » Elle n'avait pas ce problème avec Bélias, ça ne voulait pas dire qu'elle en ignorait l'existence, au contraire… elle n'avait que trop vu sur d'autres ce que ça pouvait donner. Toutefois, elle se disait qu'un gardien aux propriétés curatives ne devait pas être bien méchante en terme d'effet (quoi qu'elle n'y connaisse pas grand-chose, elle était une SEED assez normale en fait).

Elle regarda avec un peu d'inquiétude sa sœur essayer de se lever. Elle se posta machinalement près de la jeune femme pour la rattraper au cas où ses jambes la lâcheraient… heureusement, tout semblait fonctionnel et quelqu'un de moins calme que Callista aurait peut-être poussé un soupir de soulagement. Sauf que la belle blonde était plutôt du genre à ne pas montrer ses sentiments.

« Je suis pour un endroit moins déprimant, mais si ça ne va pas, dis-le moi et je te porterais pour revenir ici, d'accord ? » Car ce n'était pas parce que ça allait maintenant que ça irait dans une demi heure ! Callista alla à la porte et vérifia le couloir. Personne. Parfait. Elle enleva sa veste et la donna à sa demi-sœur : « Tiens mets ça. La voie est libre. Cafétéria ? J'ai bien envie d'un café ! Tu aimes le café ? » Bon, ça risquait d'être un peu repéré, mais l'instructrice ne se faisait pas d'illusion, dès qu'ils chercheraient Freya, ils la retrouveraient assez vite alors autant ne pas se cacher : à la limite un lieu publique serait le dernier endroit où ils penseraient la trouver.

© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Instructrice
avatar
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 162
Avatar : Ksenia Solo
Crédits : Moony

Âge du perso : 23
Activité : Ancienne SOLDAT en arrêt forcé, instructrice de combat à l'arme blanche et de lancer
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■■■
magie/aura
resistance
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Finding out the truth for ourselves | Callista   19.01.17 1:13



Finding out the truth for ourselves


Du peu que je devinais derrière les paroles de Callista, je savais d’ores et déjà que jamais je n’essaierais de connaitre mon père biologique. Un homme qui poussait ses enfants à la fuite ne pouvait pas être quelqu’un de bien et je n’avais vraiment pas envie de me retrouver un jour face à lui. Callista m’apparaissait comme une jeune femme très posée. Seules des circonstances particulièrement graves auraient pu la pousser à fuguer. Une inquiétude nouvelle et inattendue s’empara de moi. Dans son message Nina avait bien dit être rentrée à Dollet… Cela voulait sans doute dire qu’elle vivait à nouveau avec ses parents. Les choses s’étaient peut être arrangée ? C’était difficile à dire et je ne voulais pas brusquer Callista.

Le sujet avait dérivé vers les Gardiens. C’était un sujet nouveau pour moi. Je n’en avais jamais possédé un jusque-là et n’en avait pas vu en action. Je n’avais eu que des missions solos. Ma vie avait été plutôt solitaire. Pourtant, j’avais toujours été plutôt du genre sociable. J’aimais les gens et bavarder. Mais je n'étais même pas sûre de savoir comment m’y prendre. Pendant mes errances de cet été, c’était facile mais c’était comme jouer un rôle. En tant que SOLDAT je ne savais pas si j’en serais capable.

Callista me mettais en garde contre les méfaits des G-Forces. Si seulement elle savait à quel point c’était superflu. Les pertes de souvenirs, je connaissais déjà et mes autres symptômes étaient bien plus graves alors un peu plus un peu moins… Mais mon invocation me servirait surtout à survivre. Les Noctis avaient été très clairs là-dessus. Plus je l’invoquerais et moins son action curative serait efficace.

« Comme je comptes éviter les blessures pendant un moment, j’espère ne pas avoir besoin d’elle trop souvent. »

J’avais ensuite proposé à Callista de quitter l’infirmerie. J’étais plus que soulagée qu’elle accepte. Je ne supportais plus ces murs blancs et aseptisés. Par contre, je n’étais pas fan du risque de devoir être portée. Je ferais en sorte qu’on n’en arrive pas là. J’avais toujours tenu à me débrouiller toute seule. Mon père me taquinait toujours en se demandant comment une si petite chose pouvait être aussi fière.

« Ça devrait aller, ne t’en fais pas. J’ai connu bien pire. »

Et c’était vrai. Quand mes organes se décidaient à me jouer des tours, c’était comme mourir à petit feu. Une vraie torture. A laquelle s’ajoutait la fièvre, les nausées et tremblements. Ce n’était pas une chose à laquelle on pouvait s’habituer. La fatigue physique si. Ce n’était que si ce cas de figure se présentait à nouveau que je devrais faire appel à Cosmos. Mais ça ne devrait pas être le cas avant plusieurs semaines. Des mois si j’avais de la chance.

J’enfilais à la hâte la veste que me tendait Callista. Il était vraiment temps de sortir. J’hochais la tête lorsqu’elle évoquait la cafétéria et affichait un grand sourire en entendant parler de café. Cela faisait des siècles que je n’en avais pas bu. On me déconseillait les excitants en général mais au vu des récents événements, je pouvais bien faire une petite tentative.

« Je rêve d’un café ! »

La marche jusqu’à la cafétéria se fit à pas lent. Je n’étais pas encore totalement remise aussi mes muscles manquaient de résistance. Ça ne nous empêcha pas d’arriver à bon port. Je commandais un café noir tandis que Callista commandait également. Il ne nous restait plus qu’à se poser à une table.

« Ca faisait des années que je n’avais pas mis les pieds à la cafétéria. Ca fait tout drôle. »
© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Finding out the truth for ourselves | Callista   28.01.17 20:34



Finding out the truth for ourselves


L'air de rien, Callista observait sa demi-sœur. Contrairement à Nina, elle n'était pas très expansive, mais par contre, elle faisait toujours attention aux moindres signes chez son entourage. Elle était toujours la première à remarquer quand un CADET était malade et devait sauter l'entraînement d'ailleurs. Comme elle n'avait pas grandi dans une famille où on vous prédestinait à devenir un combattant, elle avait très tôt du apprendre à compenser. Nina avait ses méthodes, celle de Calli' était d'être attentive à ce qui l'entourait. C'était peut-être aussi ce qui faisait d'elle une bonne tireuse.

Pour cette raison, elle évita de faire de commentaire sur les capacités de Freya, même si celle-ci semblait ne pas être sortie depuis longtemps, ce qui remettait forcément en cause ses capacités à vraiment s'en sortir seule. Après qu'elle ait connu pire… est-ce que c'était sensé la rassurer ? Freya allait devoir apprendre à composer avec une grande sœur discrète mais facilement inquiète. Son autre sœur était devenue aveugle et allait dans un avenir plus ou moins proche être mariée de force en même temps, elle avait des raisons d'être pessimiste. A moins que ce ne soit elle qui accepte de se marier à la place de Nina… Les jumelles n'arrivaient pas à tomber d'accord sur la marche à suivre. Heureusement, elles avaient encore du temps, Nina ne serait bonne à marier que quand son handicap ne serait plus trop visible en société. En fait, c'était déjà le cas, mais devant leur père, Nina avait toujours tendance à en rajouter un peu, juste histoire de gagner du temps. Ce qui ne l'empêchait pas de continuer à contrarier Callista. Est-ce que Freya serait pareil ? A toujours refuser son aide ? Hum…

« Le café est la meilleure des boissons. » Callista n'était pas très branchée sucre, par contre elle vivait mal sans son café. Elle le prenait noir ! Et on ne pouvait pas dire que ça la rende particulièrement plus excitée, ou alors beaucoup diraient qu'elle le cachait bien. L'instructrice dégageait toujours autour d'elle cette aura de flegme qui la faisait passer pour imperturbable. Elle remarqua que Freya commandait la même chose, ce qui la fit sourire : « Visiblement, nous n'avons que quelques airs de famille en commun. » Commenta-t-elle en s'installant.

« Tu viens si peu que ça à la BGU ? » Elle admettait être un peu curieuse car elle espérait ne pas la reperdre de vu trop vite. Après, elle savait bien que les SOLDAT, plus encore que les SEED, étaient envoyés un peu partout. Si ce n'est les instructeurs et quelques SEED aux spécialités particulières, la BGU était plus souvent le théâtre d'un va et vient constant. C'était bien pour ça qu'elle se sentait aussi souvent seule. Elle avait bien son ami Thad' qui était instructeur aussi… mais n'être entouré que de CADET était parfois un peu frustrant. Ce n'était même pas le terrain qui lui manquait par moment mais simplement la présence amicale d'adultes. C'était sans doute le résultat d'une enfance qui avait été tout sauf solitaire, elle avait toujours eu Nina avec elle jusqu'à récemment. Depuis son départ pour Dollet… il était évident qu'elle était bien plus seule, surtout avec Thad' qui n'était… et bien… pas tout à fat lui.

© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Instructrice
avatar
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 162
Avatar : Ksenia Solo
Crédits : Moony

Âge du perso : 23
Activité : Ancienne SOLDAT en arrêt forcé, instructrice de combat à l'arme blanche et de lancer
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■■■
magie/aura
resistance
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Finding out the truth for ourselves | Callista   26.02.17 15:18



Finding out the truth for ourselves


Je n’avais pas voulu inquiéter Callista en disant que j’avais connu pire. Je n’avais tout simplement plus l’habitude qu’on s’inquiète pour moi. Depuis que j’avais laissé mon ancienne vie derrière moi, je m’étais peu liée avec les autres. Il y avait eu Zachary bien sûr et j’avais compris lors du bal que malgré son apparente froideur, il s’était fait du souci pour moi, mais jusqu’alors je pensais être véritablement seule. Il le fallait. Non seulement le SOLDAT le réclamait mais, par lâcheté, j’avais choisi de couper les ponts avec tout le monde. Cela semblait le meilleur choix sur le moment. Maintenant, j’avais des doutes.

On me remit enfin le breuvage fumant. Comme il me faisait envie ! J’espérais juste ne pas payer cet excès plus tard. Je ne savais pas du tout comment j’allais y réagir à présent. Ma G-Force me permettait de ralentir ma dégénérescence mais ne me guérissait pas. Je ne pouvais pas faire de la peine à ma sœur en lui apprenant pour mon état de santé. Je n’avais mis qu’une seule personne au courant de la gravité du problème. Je n’étais même pas sure que les médecins de la BGU (contrairement à ceux de Nibelheim) aient eu entre les mains l’intégralité de mon dossier. Il était classé après tout. Je ne connaissais pas l’étendue de leurs accréditations.

J’adressais un grand sourire à ma sœur tandis qu’elle soulignait que nous avions des points communs. C’était étrange comme je me sentais naturellement à l’aise en sa présence. Certes, j’avais plutôt été de nature sociable lorsque je ne me cachais pas du monde mais jamais aussi à l’aise. Peut-être qu’au fond de moi j’avais toujours su qu’il me manquait une part de mon identité. Je m’installais à la suite de Callista, sirotant une gorgée du délicieux breuvage avant de commenter.

« C’est vrai. J’ai hâte d’en savoir plus sur toi et Nina. J’ai l’impression d’avoir tellement de choses à rattraper ! »

Une part de moi aurait voulu avoir la chance de grandir avec ces deux femmes. Du peu que j’avais pu voir, elles avaient l’air formidable. Mais on ne pouvait pas refaire l’histoire et nous ne serions pas les personnes que nous sommes aujourd’hui si nos vies s’étaient passées différemment. Callista rebondi sur ma remarque concernant la cafétéria. Il allait me falloir peser mes mots pour ne pas trop en dire. Je prenais le parti de ne pas mentir mais d’occulter certains pans de l’histoire.

« Après ma période d’entrainement pour le SOLDAT, j’ai reçu plusieurs missions de longue durée. Rechercher des artefacts rares, enquêter sur des disparitions, des missions de protection de personnalités aussi. Ce genre de choses. Avec mon intolérance, j'ai aussi passé pas mal de temps à passer divers examens médicaux. Je ne suis pas beaucoup rentrée du coup. Mais je pense être plus souvent basée à la BGU à partir de maintenant. »

Je prenais de nouveau quelques gorgées de café avant de sourire à ma sœur.

« Il faudra qu’on en profite pour rattraper le temps perdu. Surtout quand on me laissera enfin quitter l’infirmerie. »

Après avoir échangé pendant plusieurs minutes tout en continuant de boire nos cafés, je vis une infirmière se diriger vers moi au pas de charge. « Oh, oh… ». Après quelques minutes de réprimandes en tout genre concernant mon état de santé.

« Vu l’épaisseur de votre dossier médical, vous ne devriez pas vous promener alors que vous êtes convalescente, jeune fille ! »

Je soupirais tandis que l’infirmière me tirait manu militari vers l’infirmerie. Il ne servait à rien de se défendre. Le personnel médical de la BGU avait un trait de caractère persistant : ils n’abandonnaient jamais. J’adressais donc un signe de la main à Callista.

« Il faudra qu’on se revoit très vite ! N’hésite pas à passer me voir. »

Il était maintenant temps que je retrouve les murs blancs de l’infirmerie.

HJ : fini pour moi ^^
© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 29/07/2016
Messages : 222
Avatar : Natalie Dormer
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 31 ans (17 janvier)
Activité : Instructrice spécialisée dans les armes à feu
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■
magie/aura■■■■■
resistance■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t263-callista-arriline-instr
MessageSujet: Re: Finding out the truth for ourselves | Callista   20.04.17 12:10



Finding out the truth for ourselves


Callista sourit en faisant tourner sa tasse de café dans ses mains. Comme elle était du genre très calme (flegmatique était l’adjectif le plus exact), la caféine paraissait n’avoir aucun effet sur elle. En réalité, le matin, elle avait toujours un peu de mal à émerger avoir d’avoir bu sa première tasse. Elle avait des habitudes de vie saine qui faisaient qu’elle n’éprouvait pas réellement de difficulté à se lever de bonne heure, mais elle aurait penché vers l’idée que sans ça, elle n’aurait pas été du matin. Son lit était son meilleur ami, même s’il était souvent vide, comme le découvrirait rapidement Freya quand elle connaîtrait un peu plus sa demi-sœur.

« L’équivalent approximatif de ton âge je dirais… mais notre vie à Nina et moi a été pendant longtemps assez monotone si ça peut te rassurer. Nous n’aurons pas grand-chose à te raconter de plus. » Peut-être leur fugue, pourquoi leur père à toutes les trois les avaient poussé à s’en aller Nina et elle quand elles venaient d’avoir quatorze ans alors qu’elles ne connaissaient rien du monde extérieur. L’épisode du tison peut-être aussi. Leur rencontre avec les SEED. En fait, ce n’était pas qu’il n’y avait rien à dire, c’était autre chose… c’était plutôt que Callista avait l’impression que c’était une autre vie, que ce n’était plus vraiment elle, parce qu’après sa fugue tout avait été focalisé sur l’objectif de devenir SEED, et maintenant… elle se retrouvait à être instructrice et à penser à bien d’autres choses : aller chercher Daiki à l’école quand Daisuke n’était pas là, surveiller l’état de Thad’, s’occuper de l’examen à venir de ses chers élèves… Sa vie qui avait toujours été tourné autour des missions de la BGU et de la vie de sa jumelle avait trouvé un autre centre de gravité. Mais celui-ci était encore trop fragile et il y avait beaucoup de choses dont elle ne pouvait pas encore parler à sa demi-sœur car elles se connaissaient à peine. Cela viendrait avec le temps…

« Oui, moi je suis presque toujours là, tu me trouveras facilement si tu me cherches. » Les instructeurs n’étaient pas les personnes les plus difficiles à trouver de cette école car ils avaient un emploi du temps contrairement au reste des mercenaires qui pouvaient disparaître en mission à tout moment.

La conversation n’alla pas beaucoup plus loin car Freya devait repartir à l’infirmerie, ce que Callista comprenait parfaitement. Elle avait adressé un petit sourire d’excuse à l’infirmière mais ne s’était pas mêlée de la conversation, en fait, on ne s’adressa pas à elle. On devait la prendre pour une amie de Freya. Devait-elle aller dire à leurs supérieurs qu’elles étaient sœurs ? Il faudrait qu’elle demande à Freya ce qu’elle en pensait mais une prochaine fois…

« Soigne toi bien ! » Lança-t-elle en terminant son café. Elle se sentait un peu triste, comme envahie par un léger vague à l’âme parce qu’elle sentait que sa demi-sœur lui cachait certaines choses, elle l’avait senti à sa manière de parler de ses missions et de ses problèmes avec la para-magie… Mais il était difficile de lui demander d’être honnête si tôt. Callista envoya un sms pour annoncer que l’entrevue était terminée à Nina et elle alla jeter son gobelet. Elle n’avait rien de prévu pour l’heure à venir mais en cherchant un peu, elle trouverait bien un peu de boulot qui n’attendait plus qu’elle…

{Topic terminé}

© Field of Heroes

_________________
Aimer jusqu'à en mourir
Il n'est pas question d'être heureux en ce monde. On ne l'est jamais absolument, puisque le lendemain de notre existence et celles des êtres que nous chérissons (⚡) ne nous appartiennent pas


• Award du personnage le plus badass •
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Finding out the truth for ourselves | Callista   

Revenir en haut Aller en bas
 
Finding out the truth for ourselves | Callista
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ~Callista pour vous servir~
» « Truth or Dare ? » feat. Hareton Blitswick
» South Park: The stick of Truth
» Search for the truth
» [Web] Bionicle.com : mise à jours de l'été 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Field of Heroes :: Have A Break :: Notre Histoire :: Chapitre 3 : Timber, l'examen et le coup d'état-