AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Bal] Beurk ! C'est quoi cette horreur ?! [PV Serban] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 618
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: [Bal] Beurk ! C'est quoi cette horreur ?! [PV Serban] [Terminé]    30.06.16 17:07



Beurk ! C'est quoi cette horreur ?!


Feat Serban


Sith', que ses coéquipiers les plus avenants allaient jusqu'à surnommer Sisi, mourait de faim.

Elle s'était entraînée faute d'une mission intéressante à se mettre sous la dent, et ça avait seulement creusé un énorme trou dans son estomac. Elle avait patienté dans l'espoir de pouvoir attendre que la foule des cadets se soient sustentés, mais n'y tenant plus, elle s'était ruée vers la cafétéria. Bien entendu, elle aurait pu sortir en ville si ce n'était sa légendaire impatience, son incroyable flemme et son manque absolu d'envie de voir du monde qu'elle ne pouvait pas taper. Certes, elle n'était pas supposée frapper un cadet, mais selon toute probabilité, si elle le faisait, il s'en remettrait. Elle n'aimait pas les civils. Le fait qu'ils ne se soient jamais entraîné les rendaient tous tellement… fragiles. Et ne nous leurrons pas, sous des airs joviales, Sithmaith n'était pas sociable. Ou du moins elle ne l'était que par obligation, et rien ne l'obligeait à aller frayer avec les personnes extérieures à la BGU.

Toutefois, dès qu'elle arriva devant la nourriture, sa mine se déconfit. Non seulement il n'y avait plus de bretzel (ce qui était déjà en soi un crime), mais en plus dans les plats sucrés, il ne restait qu'un espèce de flan visqueux. Comme Sithmaith ne survivait pas sans sa dose de sucre quotidienne, elle prit le dessert… non sans une certaine suspicion.

Cette réserve sur le dessert ne manqua pas d'être justifié car dès la première bouchée, la belle rouquine – qui s'était installée presque discrètement dans un coin, un exploit pour elle ! -, recracha le tout. Le petit pot contenant le flan voltigea dans le geste d'humeur et de presque surprise qu'elle eut… et comme elle n'avait pas contrôlé sa force, il ne s'était pas contenté de partir seulement sur le sol, non, il était arrivé deux tables plus loin… sur un Cadet !

Voyons le côté positif des choses, elle l'avait sali, mais pas éborgné. Ce fut la première constatation de la Seed qui traversa en un éclair la distance qui la séparait du jeune garçon. Gringalet (selon les critères de Sith', ça reste donc relatif), plutôt pâle (elle peut causer avec sa peau de rousse), très brun et avec des yeux bleus perçants, elle ne reconnut pas le Cadet, il ne faisait pas parti de ses victimes habituelles.

En réalité, Sith' aimait bien les Cadets, et elle aimait bien les aider à s'entraîner. Elle valait aussi bien que n'importe quelle bestiole de la serre pour un combat, surtout si le but était le maniement des armes blanches, sa grande spécialité. De fait, elle connaissait quelques Cadets qu'elle allait taquiner à l'occasion. Celui qui venait de recevoir son flan sur la tête (non sans violence) ne lui disait rien.

« Heu… ça va ? » Sithmaith ne portait pas son uniforme de Seed bien qu'il lui fut habituel de le mettre en mission, elle s'était changé après une petite douche avant d'arriver à la cafétéria. Mais on devinait aisément qu'elle n'était pas un Cadet (encore que…) car elle faisait ses 26 ans. On pouvait lui enlever deux ou trois ans à l'occasion, mais elle ne dégageait pas l'aura d'une étudiante. Du moins, elle ne pensait pas, car elle était habillée d'une robe jaune avec un long manteau de fausse fourrure marron et blanc. Son entraînement étant fini, elle était aussi perchée sur des talons hauts, et pour le moment elle se tenait penchée sur le Cadet, l'observant avec curiosité et une pointe de culpabilité.

« Je suis navrée, je n'ai pas senti ma force… mais ce truc est sacrément dégueu ! » Elle ne savait pas si c'était une excuse franchement valable, mais il en fallait plus pour qu'elle se démonte.
© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Bal] Beurk ! C'est quoi cette horreur ?! [PV Serban] [Terminé]    01.07.16 1:46

mærŏr
nox æternus


un mauvais repas gâché
C'était un fait, il fallait se nourrir ! Vivre malgré tout, survivre même ! Avancer au delà de toute considération sans jamais abandonner. La vie était un désert que Serban devait traverser en comptant les grains de sable sur sa route. Dormir, manger, étudier et s'entraîner, la vie était un éternel recommencement, un mouvement de balancier éternel. Et dans ce grand dessein, les relations étaient un luxe superflu ! Sa mère était morte à cause de lui et de son insolente faiblesse et elle était la seule lumière dans cette nuit éternelle. Parfois, il se disait qu'il aurait mieux fait de ne jamais naître.

La cafétéria de la BGU était l'antichambre de l'enfer. Un des endroits qui brassait le plus de monde d'un coup et qui occasionnait donc le plus de chance qu'une interaction avec quelqu'un d'autre se fasse. Parler au personnel cuisinier était déjà un calvaire... Serban ne demandait qu'une seule chose : qu'on le laisse seul ! De manière générale, ça marchait mais parfois... des gens venaient s'asseoir avec lui ! Manque de place dans le restaurant et c'était parti pour une demi heure de souffrance silencieuse. Le bon côté était qu'on ne lui parlait pas dans ces cas là, on ne le regardait pas, comme s'il n'était pas là et c'était parfait. Et ce jour là, il se considérait suffisamment chanceux pour que ce genre de malaise ne soit pas possible ! Il n'y avait pas grand monde et il avait réussi à s'asseoir à une table vide et plutôt isolée. Il ne regardait pas les autres, jamais ! Au mieux, il regardait par la fenêtre, au pire, il avait le nez dans son assiette.
Ce jour là donc, il était tranquille, à tourner inlassablement ce qui ressemblait vaguement à du riz en sauce. Le plat était absolument dégueulasse ! Pas assez cuit, froid, trop salé et la sauce pâteuse ! Le genre de truc que même un Morbol refuserait d'avaler. Ses pensées voguaient librement et il avait les yeux vides. A force, il ne voyait même plus son riz et ne pensait plus à son geste. Il était juste ailleurs. Cela devait faire, facile, une heure qu'il aurait dû quitter la cafétéria mais il était là et las, à penser à tout et à rien à la fois.

Et puis soudain, le retour à la réalité aussi violent qu'humide. Quelque chose le percuta de plein fouet tandis qu'une pâtasse jaunâtre lui dégoulina sur le visage. On en était donc là ? Maintenant, on se permettait de lui jeter de la nourriture à la figure ? Pathétique. Il posa lentement sa fourchette et se saisit de sa serviette. Il entreprit de s'essuyer. Il ne voulait pas savoir qui ni même si l'auteur était satisfait de son coup. Il s'essuierait, irait poser son plateau et partirait. Sous la douche, peut être qu'il pleurerait encore une fois et comme d'habitude, personne ne le saurait. Un jour, il serait SeeD alors que ceux qui s'étaient abaissés à ça rateraient probablement leurs examens. Le mépris était la seule réponse possible, il ne leur donnerait aucune satisfaction. Et avant de s'en rendre compte, une femme était à côté de lui. Serban ne fit pas tout de suite attention à ce qu'elle dit mais il lui sembla qu'elle s'excusait. C'était donc une adulte qui s'était donc abaissée à ça ? Triste monde.

Un temps plus tard, le puzzle s'assembla, elle n'avait pas fait exprès et le garçon su qu'elle disait vrai, son visage ne mentait pas. Elle ne semblait pas rongée par les remords mais ses excuses aussi bizarres qu'elles puissent être, étaient sincères.
_ Je crois que ça ira. Répondit Serban. Après tout, tu ne l'as pas fait exprès...
En d'autres circonstances, ça aurait pu être drôle après tout ! Encore aurait il fallu que Serban ne soit pas Serban, qu'il soit plus comme les autres...
© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 618
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: [Bal] Beurk ! C'est quoi cette horreur ?! [PV Serban] [Terminé]    02.07.16 19:08

Beurk !
C'est quoi cette horreur ?!


Feat Serban


« En effet. Attends, je vais t'essuyer. » Cherchant des yeux un tissu quelconque qui lui permettrait d'aider le jeune homme, elle ne trouva rien de concluant… alors elle fourra la main dans sa poche et sortit son foulard qu'elle aurait mis en sortant de la cafétéria. Si ce n'était que finalement, elle n'allait pas sortir tout de suite. Sithmaith était assez légère en apparence, mais en réalité, elle prenait très au sérieux ses responsabilités. Dans une certaine mesure, c'était ce qui faisait d'elle un Seed efficace. Le tout était de ne pas l'envoyer en mission avec un porte-monnaie, parce vous pouviez être sûr qu'il serait vidé en un rien de temps.

Sithmaith était spécialisée dans la force brute. Relativement nulle en magie (disons qu'elle avait le niveau minimum pour être Seed), elle tapait souvent avant de parler. On aurait donc pu s'imaginer que son apparence s'accorderait avec ses capacités et qu'elle aurait en permanence l'air d'être la brute qu'elle était véritablement. Que nenni. Bien qu'il soit déconseillé de s'y fier, Sith' avait tout de la fashionista qui renouvelait régulièrement sa garde robe, au point de faire craquer son placard. Et elle était très féminine… en dehors du terrain. Encore que son manque absolu de discrétion et sa tendance à en venir au main avant d'avoir prononcer une seule parole s'allient en vérité avec un style à l'épée qui était assez gracieux. Du moins était-ce le cas quand elle ne perdait pas trop les pédales et ne se laissait pas aller à son besoin de violence. Dans ce dernier cas, si le résultat pouvait être tout aussi ravageur, il n'était pas aussi agréable de la voir se battre… car elle ne s'arrêtait que grâce à un contrôle sur elle-même très fragile. Mais elle n'avait jamais franchi la ligne. Elle avait toujours obéi. Quand il le fallait, elle s'était toujours arrêté. Elle ne tuait que si elle en avait l'ordre. Parce qu'elle avait le sens de l'honneur et du devoir que devait avoir tous les Seed.

Et ceci s'appliquait même aux accidents bêtes de la vie quotidienne. Sans attendre réellement de réaction ou de réponse du garçon, elle commença à lui essuyer le dessus du crâne. « Hum… il va te falloir un bon shampoing. » Enlever le surplus de nourriture avec un foulard ne ferait pas tout. Cela rendrait juste le trajet jusqu'à la douche plus supportable.

« Tu avais un cours après ? Ou un entraînement peut-être ? Je dois pouvoir te faire excuser, après tout, c'est ma faute. Bon, tous les instructeurs ne m'ont pas à la bonne, mais justement, ils me croiront forcément quand je vais leur dire que j'ai fait de l'éjection brutale de nourriture. » Ne pas oublier un point crucial : Sithmaith est bavarde. Là encore, cela fait parti de son paradoxe. Avenante et souriante, elle parlait avec tout le monde et n'éprouvait aucune difficulté à le faire. Pour autant, personne ne pouvait se prétendre proche d'elle, ou dire qu'il la connaissait vraiment, car elle ne se livrait pas. Sa noirceur était cachée sous un joli masque, et en fait la plupart de ses collègues s'arrêtaient facilement à cette surface. C'était même dans ce but que Sithmaith était devenue une jolie jeune femme superficielle et qui parlait trop. On pensait tout savoir d'elle comme elle parlait tout le temps : en fait on ne savait rien. Rien d'important en tout cas. Et cette habitude de prendre la parole à tord et à travers était devenu comme une seconde peau. Même si son interlocuteur n'avait pas l'air du genre loquace, ce n'était pas ça qui allait l'arrêter !

« C'est que c'est tellement mauvais ce qu'ils servent aujourd'hui ! Heureusement que ce n'est pas tous les jours comme ça ! Parce que nous faisons beaucoup de sport quand même… alors il faut bien qu'on mange ! » Elle avait abandonné sa tentative de nettoyer le Cadet. Elle le regardait maintenant d'un air désolé qu'il ne fallait pas confondre avec du remord. Elle était surtout désolée qu'on les nourrisse si mal : c'était sûrement pour ça qu'il n'avait pas l'air bien dans sa peau ce petit. Il manquait sûrement de chocolat ! (Sithmaith manquait un brin de psychologie et d'empathie, pour elle, le chocolat, c'est le remède à tout!) « D'ailleurs, tu n'as pas mangé grand-chose. » remarqua-t-elle, comme si ça la regardait. Intrusive avez-vous dit ? Un peu… mais tentez donc de l'en empêcher pour voir !
© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Bal] Beurk ! C'est quoi cette horreur ?! [PV Serban] [Terminé]    04.07.16 0:38

mærŏr
nox æternus


un mauvais repas gâché
Avant d'avoir eut le temps de répondre, voilà que la jeune femme essuyait la tête du cadet. Il recula donc sa tête pour empêcher la Seed de continuer. Il était hors de question qu'on le touche ! Et tandis qu'elle parlait, Serban regarda ailleurs pour ne pas croiser son regard. Il n'était pas à l'aise mais alors pas à l'aise du tout et le besoin de s'isoler se fit violent en lui. Il voulait juste être tranquille, faire ses classes, devenir un Seed et partir en mission... peut être y mourir, rejoindre sa mère dans l'au delà et arrêter de souffrir. Et d'un autre côté, il avait envie de connaître le bonheur, d'avoir un ami, de sourire, d'être comme tous les autres. L'ignorance est mère du bonheur, c'était irrémédiable. Le cadet était tellement nerveux qu'il en vint à caresser la lame de Nagatobimaru, son arme. Le contact de l'acier froid et doux l'apaisait... un peu, juste un peu.

La femme parla de douche, effectivement, bien qu'il paraîtrait que les œufs étaient bons pour les cheveux, le flan ne devait certainement pas faire partie des shampoing aux œufs recommandés... Qu'est-ce qui l'empêchait de se lever et partir sur le champ vers sa chambre ? Rien, il n'aurait qu'a se lever et marcher, sans se retourner, sans un mot. Elle ne le suivrait peut être pas et quand bien même elle le ferait, elle devrait s'arrêter à l'entrée des dortoirs, ils n'étaient pas si loin après tout... Mais même ça, il en était incapable, il était trop timide et gentil pour avoir un tel comportement vis à vis de quelqu'un. Alors il resterait là jusqu'à ce qu'elle parte. Il attendrait un moment que les chances de la rencontrer dans les couloirs soient extrêmement minces et il irait rejoindre sa chambre. Il irait dans la douche et évacuerait ses émotions en pleurant un bon coup. Il irait ensuite dans la serre de combat et se vengerait sur quelques orchidea. Combattre avec un kusarigama lui donnait l'impression d'être quelqu'un d'autre, de ne faire qu'un avec son arme et d'exister.

Mais il n'en était pas encore à s'entraîner, il était toujours coincé dans le réfectoire avec la Seed qui se tenait en face de lui. Elle porta son attention sur l'assiette de Serban et fit remarquer qu'il n'avait presque rien avalé.
_ Non, j'ai temps libre... et ce plat n'était pas bon...
S'il existait une palme de la réponse la plus brève et concise, il serait dans les favoris au titre. Il avait conscience pourtant qu'un jour il devrait aligner plus de deux mots par phrase, qu'il devrait communiquer parce qu'un jour, il ferait partie d'une escouade et que la communication était un point capital dans les opérations militaires mais il n'était qu'un cadet pour le moment et la solitude lui allait parfaitement bien. Il se força quand même à regarder la femme, simplement par respect pour elle. Il alla même jusqu'à esquisser un bref, vraiment très bref sourire. Pourquoi ? Il n'en savait rien lui même, peut être un premier pas vers la sociabilisation ? Après tout, pourquoi pas ?
© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 618
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: [Bal] Beurk ! C'est quoi cette horreur ?! [PV Serban] [Terminé]    13.07.16 16:08

Beurk !
C'est quoi cette horreur ?!


Feat Serban


Bien. Encore un qui n'était pas bien bavard. Il fallait croire que c'était une marque de fabrique chez les Seed. Il y en avait en effet plus qui se renfrognaient que de joyeux bavards. Ce n'était pas pour rien qu'elle passait pour un ovni dans sa promotion et à la BGU de manière plus général. Le fait qu'elle ait du mal à avoir des relations saines avec ceux de son âge n'aidait pas. Les hommes étaient d'éventuels amants et les femmes des partenaires de bavardages futiles sur les fringues (bien qu'elle ait eu quelques amantes aussi, Sith' n'était jamais contre un peu d'expérimentation), les deux sexes pouvaient être des compagnons de mission. Cela allait rarement plus loin, et quand ça avait eu lieu, ça ne s'était jamais bien passé. Alors qu'avec les plus jeunes, elle essayait de faire plus d'efforts, au moins pour être attentive à leur réaction. Cela tenait du réflexe de protection des plus faibles qu'elle.

Pas que les Cadets soient tous faibles, mais ils étaient plus jeunes, donc moins expérimentés. Puis de toute manière cela tenait plus du comportement irrationnel inconscient que de quelque chose auquel elle réfléchissait. Elle parlait de manière plus sincère avec les plus jeunes qu'elle, point final. Peut-être qu'il aurait fallu qu'elle ait un petit frère ou une petite sœur à protéger après la mort de ses parents pour ne pas sombrer dans son traumatisme (au niveau de Sith', on pouvait dire qu'elle n'avait pas seulement sombré, elle avait carrément embrassé à bras le corps ses problèmes pour en faire une partie entière d'elle-même). Mais comme elle n'avait pas eu la chance d'avoir encore des membres de sa famille biologique vivants, elle était juste bizarre. Disons qu'il fallait s'y habituer.

Mais Serban ne semblait pas être beaucoup mieux dans sa peau qu'elle, ou plutôt vivait-il différemment. Sithmaith – aussi étrange que cela puisse être aujourd'hui – avait été taciturne quand elle était entrée à l'académie. Puis elle avait fait tout l'inverse. Car il n'y avait rien de plus irrésistiblement attirant pour les curieux que quelqu'un qui refuse de parler. Alors elle s'était mise à tout le temps l'ouvrir, pour un oui, pour un non, souvent pour un rien. Serban (dont elle ne connaissait pas encore le nom d'ailleurs) l'apprendrait à ses dépends si ce n'était pas déjà fait. Remarquez, il n'était peut-être pas réservé par choix, c'était peut-être juste son caractère, dans ce cas, il s'adapterait plus facilement (peut-être?).

« Rien n'est bon aujourd'hui. Heureusement que ce n'est pas tous les jours comme ça. » Elle n'allait toutefois pas le laisser s'en sortir si facilement. « Sinon, moi c'est Sithmaith, Sithmaith Orwell. Je suis Seed. » Ce dernier point semblait évident, mais parler pour ne rien dire était un art que la rouquine cultivait avec beaucoup d'application depuis une dizaine d'années. « J'en suis presque à regretter de ne pas être en mission, j'aurais au moins su pourquoi j'avais faim. » Il n'était pas rare qu'elle saute un repas ou deux par excès d'enthousiasme quand elle était sur le terrain. Mais elle se rattrapait toujours après.

« Tu comptes t'entraîner après ? » Question peu subtile qui tournait encore autour de la nourriture, car ce jeune homme n'arriverait à rien s'il ne se remplissait pas un peu plus le ventre que ça !
© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Bal] Beurk ! C'est quoi cette horreur ?! [PV Serban] [Terminé]    14.07.16 6:33

mærŏr
nox æternus


un mauvais repas gâché
Ainsi donc, on en était aux présentations ? Un peu de flan sur la tête, une tentative avortée de contact physique, beaucoup de palabres et c'était l'heure de se rapprocher ? Dans l'esprit de Serban, dire son nom est un début d'amitié. L'amitié est donc un rapprochement de deux individus impliquant, fatalement, de permettre à quelqu'un d'entrer dans sa bulle. Chaque individu est dans une bulle. C'est l'espace vital à l'identité et à l'intimité, le lieu privilégié des amis qui peuvent en toute quiétude entrer dans la bulle l'un de l'autre pour partager des points communs ou des liens de sang ou n'importe quel autre lien d'ailleurs bien que pour Serban, il est difficile de considérer que deux personnes puissent être autre chose que des membres d'une même famille ou des amis. Et pour ce qui est du cadet, sa bulle est une forteresse aux parois en béton armé avec vigie, pièges divers et mortels, chiens de combats et robots destructeurs de monde. Personne n'entre... jamais ! Un no man's land impénétrable pour survivre en toute quiétude.

Oui, parfois, il avait envie d'organiser des portes ouvertes dans sa bulle, tester ces liens d'amitiés et tout ça mais si jamais ses visiteurs étaient mal intentionnés ? Le monde était rempli de gens mal intentionnés et cette Slithmaith, avec son nom tout bizarre, était aussi mal intentionnée ! Serban ne serait pas surpris qu'elle pose toutes ces questions pour lui faire un coup bas, c'était même certain. Et c'était pour ça que le garçon ne se séparait jamais de son arme. Mais d'un autre côté, faire preuve d'un peu de sociabilité n'était il pas un moyen sûr pour abréger toute cette torture ? Plus vite cette conversation arrive à une fin, plus tôt le jeune homme sera tranquille mais s'il s'obstinait à ne rien dire, ce flot de palabres pourrait durer des heures. A cette pensée, le garçon eut un léger et bref vertige - ou peut être était-ce qu'il avait encore faim ? Toujours était il que le type silencieux et l'avarice de réponses ne semblait nullement gêner la Seed qui avait constamment quelque chose à dire.

_ Je... je m'appelle...
Non, il ne pouvait pas laisser cette fille pénétrer son espace. Il ne pouvait pas se résoudre à lui donner son nom. Le personnel de la BGU connaissait son nom et c'était déjà bien assez difficile à gérer.
_ On... je... hi... hier, le repas était... bon ! Balbutia-t-il. Le malaise gagnait de l'ampleur, si les premiers mots qu'il ait dit étaient plutôt fluides... compte tenu du syndrome de démophobie dont il souffre - en plus des autres syndromes qui l'affectent, continuer le dialogue devenait gênant.

Il ferma les yeux un instant et prit une profonde inspiration, comme pour se recentrer sur l'instant. Puis, il pensa à cette fille bizarre qu'il avait rencontrée dans la serre de combat... à ce moment là, il lui avait donné son nom, pourquoi est-ce que ça avait été plus facile là bas ? Oh, bien sûr, Serban était différent sur un champ de batailles mais il restait lui !
_ Serban ! Finit-il par lancer, sans y penser avant de le regretter deux secondes plus tard. Mais c'était trop tard, il y avait peu de chances qu'elle l'oublie. Il est bizarre ton nom... Ajouta-t-il avant de rougir de honte d'avoir sorti un tel commentaire. Il pouvait parler lui avec son prénom tout aussi bizarre dont l'orthographe différenciait de la prononciation !

Et soudain, il eut envie d'aller à Balamb manger un truc qui ne soit pas insipide. Mais les cadets ne pouvaient pas sortir de la BGU comme ça et aller casser la croûte dans la ville d'à côté. Finalement, l'emploi du temps du garçon était plutôt simple : cours, repas, entraînement, repas, douche, dormir. Avec parfois des entraînements supplémentaires qui venaient s'incruster dans le programme.
Donc effectivement, après ce repas au lance-pierres, il irait probablement s'entraîner à nouveau.
_ O... oui, j'irais à la serre après. Déclara-t-il alors qu'il regardait un élève rentrer dans la cafétéria et se diriger vers les présentoirs sans faire attention à eux.
© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 618
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: [Bal] Beurk ! C'est quoi cette horreur ?! [PV Serban] [Terminé]    18.07.16 14:52

Beurk !
C'est quoi cette horreur ?!


Feat Serban


Sith' attendait une réponse un tout petit peu plus claire que ça, mais comme elle n'était pas du genre contrariante (elle avait d'autres défauts), elle le laissa faire à son rythme. Comme il commençait à parler du repas de la veille, elle hocha la tête en signe d'approbation. La veille, en effet, la BGU n'avait pas essayé de les empoisonner. Cela faisait dix ans qu'elle vivait là, encore heureux que ce n'était pas infâme chaque jour ! Finalement, il lâcha son prénom, et fit un commentaire sur le sien qui la fit sourire.

« Enchantée Serban. » Un cadet passa près d'eux, elle lui subtilisa agilement sa bouteille d'eau contre son équivalent en monnaie, et elle en but une gorgée. Sith' avait un sens des convenances très personnel. C'était aussi pour ça que les instructeurs n'aimaient pas l'avoir dans les pattes : elle n'était pas tout à fait un bon exemple pour les cadets (sauf quand il s'agissait de manier l'épée). Même ceux avec qui elle couchait coucou Sun! la préférait loin d'eux en publique. Mais comme c'était exactement pour ce résultat qu'elle se comportait comme elle le faisait, ça lui convenait parfaitement. En plus, ça évitait que le nombre exact de ses amants ne soit connu car elle ne leur parlait presque jamais en dehors des lieux qu'elle avait défini pour leurs rencontres (parfois éphémères, parfois occasionnelles, parfois régulières, tout dépendait du besoin de départ). Et comme ses amants étaient pour plusieurs à la BGU, c'était aussi bien ainsi ! On ne sait jamais comment peut réagir un mâle face à ses comparses (elle s'inquiétait moins pour ses maîtresses, en partie parce qu'elle n'en avait aucune de régulière, ça avait toujours été des histoires d'un soir). Mais on comprendra aisément que si Sithmaith était capable d'autant de légèreté dans sa vie privée, elle n'avait pas beaucoup de limite par ailleurs, alors une bouteille d'eau… Même si le cadet avait compris ce qui se passait, il y aurait eu peu de chance qu'il vienne s'en plaindre, Sith' était en générale la gentille fofolle de service, mais si elle avait envie d'être désagréable, elle pouvait l'être… et son aura combative ferait fuir n'importe quel cadet sensé.

Le fait étant que personne ne vint lui faire de remarque, aussi passa-t-elle à la suite de la conversation après une brève (et inutile) introspection de sa morale défaillante. « Mon prénom est assez rare en effet. Il veut dire 'paix blanche', mes parents m'ont appelé comme ça à cause de la couleur de ma peau. Ils avaient pensé à quelque chose en rapport avec des flammes pour mes cheveux mais ils n'étaient pas aussi roux à la naissance et ça leur semblait un peu trop agressif comme signification. » Elle haussa les épaules. « Si tu as du mal à le prononcer, tu peux l'abréger en Sith' ou en Sissi, c'est ce que font la plupart de mes collègues. » Bien qu'elle doutât beaucoup que Serban ait l'intention de beaucoup l'alpaguer dans les couloirs, une intuition, comme ça…

« Ton entraînement ne te servira à rien avec ce que tu as mangé. » Comme elle l'avait craint, le jeune homme n'avait pas prévu de manger plus et pensait bel et bien s'entraîner. Sauf qu'il n’obtiendrait pas de résultat avec aussi peu d'énergie, ses muscles s'économiseraient pour éviter toute dépense énergétique inutile, et il n'en resterait trace le lendemain. Enfin… on s'entraînait aussi pour l'esprit, mais les cadets avaient besoin de plus qu'un truc de routine… « Ne bouge pas. Je reviens. » Et il était clair que s'il tentait de fuir, non seulement elle le retrouverait, mais il aurait droit à un entraînement différent de celui qu'il s'imaginait au départ…

Il n'en aurait pas eu le temps de toute façon puisqu'elle fit juste un aller-retour aux distributeurs pour en revenir avec des barres protéinées. « Mange ça. Je te l'offre pour me faire pardonner pour le flan. » Non que ça travaille énormément sa conscience, c'était seulement qu'elle n'aimait pas savoir un cadet à l'estomac vide dans les serres de combat. Quant aux barres elles-mêmes, ça ne valait pas un bretzel, mais au moins c'était mangeable… contrairement au reste aujourd'hui.
© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Bal] Beurk ! C'est quoi cette horreur ?! [PV Serban] [Terminé]    19.07.16 6:18

mærŏr
nox æternus


un mauvais repas gâché
Cette fille semblait être plutôt gentille en fait si on passait sous silence son petit larcin contre le nouvel arrivant de la cafétéria... Bien entendu, de sa place, il n'avait pas vu la fille échanger la bouteille contre son équivalent financier mais bien que plutôt dérangé par le geste, il tâchait de rester le plus neutre possible afin que Sith' ne le remarque pas.

Par chance, elle ne sembla pas se vexer de la réflexion du cadet ce qui n'était pas plus mal, elle alla même jusqu'à proposer des diminutifs que Serban n'aurait jamais le courage d'utiliser. Étrangement, le malaise commençait à s'estomper, comme si la compagnie de cette SEED devenait moins pénible pour le jeune autiste. Oh, bien sûr, on était loin du stade de l'amitié mais le jeune homme n'était plus aussi dérangé qu'au début. Il était clair que finalement, elle n'était pas mal intentionnée pire encore, elle semblait concernée par sa santé puisqu'elle lui offrit quelques barres chocolatées en compensation de son repas immangeable en guise de pardon. Quant à savoir s'il pourrait l'accepter, c'était une autre histoire ! La question n'était pas de savoir si les barres avaient été empoisonnées d'une manière ou d'une autre, Serban savait que ce n'était pas le cas et que de toute façon ça n'aurait pas été possible en si peu de temps mais c'était un geste altruiste qui n'arrangeait pas son malaise bien que déclinant.

Il considéra les gourmandises l'air interdit avant de regarder la jeune fille avec des yeux ronds comme des billes. C'était le premier contact visuel direct qu'il avait avec elle mais il n'avait pas l'esprit libre pour y penser. Ses yeux d'un bleu azur, sublimés par l'éclairage de la pièce, trahissaient sa surprise. Sith' pouvait se réjouir d'être une des rares personnes au monde à avoir vu ses yeux aussi clairement !
_ Je... je ne peux pas... Bégaya-t-il sans pouvoir finir sa phrase.

Il baissa derechef ses yeux et fixa un coin vide de la table, le visage rouge de gêne et de honte mêlée. C'était la première fois qu'on s'occupait de lui comme ça depuis la mort de sa mère et il ne savait pas comment le gérer. N'importe qui d'autre aurait accepté les barres avec un merci, sans faire plus d'histoires que ça ou aurait dit un non à moitié sincère avant de se laisser convaincre mais pour Serban ce n'était pas aussi facile. Aimait-il ces barres ? Oui, bien sûr, tout le monde les aimait. Avait-il toujours faim ? C'était une évidence ! Le fait était qu'il ne s'y attendait tout simplement pas.

Timidement, il approcha une main d'une des barres et l'attira vers lui.
_ M... merci... Dit-il d'une petite voix avant d'ouvrir le paquet et croquer un bout de la barre laissant le goût chocolaté exciter ses papilles. Finalement, cet accident de flan n'avait pas été une si mauvaise chose, il ne deviendrait pas subitement sociable mais les choses progressaient à leur rythme. Peut être qu'il serait un SEED capable de travailler en équipe un jour, ça ne changerait pas qui il est vraiment mais il pourrait peut être surmonter tout ça le temps d'une mission. Mais pour l'instant, il mangeait sa barre de chocolat avec les yeux toujours dans le vide, se demandant quoi faire en retour. Ses valeurs sociales étaient plutôt maigres mais il savait qu'un geste à son égard appelait un geste de sa part en contre partie. Ou était-ce déjà la contre partie du flan comme semblait le dire la rouquine ?
© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 618
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: [Bal] Beurk ! C'est quoi cette horreur ?! [PV Serban] [Terminé]    24.07.16 10:15

Beurk !
C'est quoi cette horreur ?!


Feat Serban


Serban avait de jolis yeux bleus. Sithmaith aurait bien aimé en avoir de pareils. Les siens étaient d'un marron très clair avec des paillettes vertes et dorées, ça avait son charme et ça allait bien avec sa couleur de cheveux, en plus en fonction de la lumière on ne les voyait pas forcément de la même couleur, mais il fallait être honnête, elle aimait bien les yeux bleus. Et ceux de Serban étaient particulièrement beaux. Notons que cette remarque était dénuée de toute arrière pensée. Si Serban avait moins de différence d'âge avec elle que d'autres hommes de son entourage, elle avait pour principe de ne jamais coucher avec un cadet. Pas seulement parce que c'était bizarre, immoral, et peut-être même interdit (elle n'avait pas pris la peine de vérifier), mais parce qu'elle les voyait plutôt tous comme des petits jeunes à aider et à protéger. Il y avait assez de poissons dans l'océan sans aller chercher chez les plus jeunes d'entre eux. Ce qui n'empêchait pas d'avoir un avis objectif sur leur physique comme elle était en train de le faire à ce moment même.

Et comme Sith' n'était pas du genre à être discrète, elle avait aussi un avis sur la conduite que tenait Serban. Elle ne voyait pas pourquoi il ne pouvait pas, après tout, ce n'était qu'une barre hyper protéiné, et il en aurait besoin pour s'entraîner ! Elle allait lui dire d'un ton péremptoire de ne pas être aussi chichiteux, ce ne fut pas nécessaire, il se décida à manger. Elle en poussa un petit soupir de soulagement.

« De rien. Il ne faut pas s'entraîner l'estomac vide, tu sais ? Non seulement c'est dangereux parce que tu pourrais faire un malaise, mais en plus ça empêchera ta progression. Ni tes muscles, ni ton cerveau, ni même ta réserve de magie n'accepteront d'évoluer en pleine hypoglycémie. » Pendant qu'elle parlait, elle s'était assise auprès de Serban, mais pas trop près non plus pour ne pas l'effaroucher et le faire s'arrêter de manger. Elle se sentait investie d'une mission, ce qui lui arrivait parfois quand elle était avec les cadets. C'est ce qui lui avait brièvement fait envisager une carrière d'instructeur pour plus tard, tout en se disant que ce ne serait pas son truc d'être loin du terrain. Mais elle n'avait que 26 ans, peut-être que plus tard, elle serait plus mature et moins énergique… (c'est ce qui s'appelle se bercer d'illusions!).

« On croit souvent que le premier rôle d'un Seed c'est d'être fort. Je pense que c'est faux. Un Seed doit d'abord prendre soin de lui, parce qu'un Seed en mauvaise santé ne pourra pas accomplir son devoir. » Tout en parlant, elle regardait devant elle et sirotait sa bouteille d'eau, grignotait son gâteau… bref, agissait comme si elle parlait de la pluie et du beau temps, pas de leur devoir en tant que Seed (ou futur Seed dans le cas de Serban).

Elle laissa passer quelques secondes, avant d'ajouter. « Enfin, je ne dis pas que tu ne prends pas soin de toi hein, je parlais en général. » Même s'il était un peu maigre ce petit, non ?
© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Bal] Beurk ! C'est quoi cette horreur ?! [PV Serban] [Terminé]    24.07.16 13:58

mærŏr
nox æternus


un mauvais repas gâché
Durant le court silence qu'il y eut entre eux, le garçon se mit à rêvasser malgré lui sur son avenir en tant que Seed. Il espérait que ça ne soit pas trop difficile parce que si c'était le cas, il échouerait et il ne pouvait pas se le permettre. Mais sa plus grande crainte résidait dans un premier temps sur le test final. Il n'était pas spécialement inquiet sur les questions mais plus sur l'épreuve terrain. Il se demandait aussi si les professeurs avaient leur mot à dire et si son comportement réservé et discret allait le desservir. C'est vrai que c'était un élève particulièrement brillant mais ça ne faisait pas tout et il en avait conscience. La jeune femme le tira de ses pensées lorsqu'elle lui parla des conditions physiques inhérentes aux entraînements. Bien sûr, elle avait raison, s'entraîner le ventre vide n'était pas une bonne idée spécialement lorsqu'on utilisait une arme comme un kusarigama qui nécessitait pas mal d'énergie et de concentration. Globalement, il est difficile de se blesser soi même avec une arme conventionnelle mais dans une cas d'une arme comme Nagatobimaru, une simple erreur et c'est la mort qui guette. Il avait failli y passer quelques fois ! Et alors qu'il allait lui répondre, elle se déplaça pour s'asseoir près de lui. Sans le vouloir, il sursauta. Et alors que le délicat parfum de la rouquine vint lui chatouiller les narines, il se recula un peu pour mettre un peu de distance dans cette proximité bien que raisonnable entre eux.

_ Je... Est-ce que c'est difficile ?
La question lui échappa mais cette fois-ci, il ne regretta pas ses paroles. La réponse était importante pour lui. Mais dans l'état, nul ne pourrait répondre à son interrogation s'il ne précisait pas de quoi il parlait. Il était vrai que généralement, il se posait ces questions à lui même, il n'avait donc pas besoin d'être spécifiquement précis !
_ Je veux dire, être SEED, est-ce difficile ? Reformula-t-il. Il avait tourné la tête vers Sith' sans pour autant la regarder elle mais plutôt le bout de table qu'il y avait devant elle. Il en était resté sur la réflexion de la SEED concernant les attributs des mercenaires. Elle n'avait pas tord, un SEED mal en point ne serait pas bien efficace. Le principe de parcimonie, accumuler assez d'énergie pour réaliser les tâches qui nous incombent sans négliger sa santé personnelle. Il entama sa deuxième barre chocolatée.

_ J'ai peur d'échouer... Finit il par confier. C'était la première fois qu'il émettait une de ses grandes craintes à voix haute et il avait terriblement peur que Sithmaith ne se moque de lui. Après tout, il n'avait pas l'air spécialement costaud et n'était certainement pas impressionnant, il serait facile de lui dire qu'un gringalet dans son genre ne pourra connaître que l'échec. Seuls celles et ceux qui l'ont vu combattre pourraient avoir une opinion différente à son sujet.
© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 618
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: [Bal] Beurk ! C'est quoi cette horreur ?! [PV Serban] [Terminé]    25.07.16 16:46

Beurk !
C'est quoi cette horreur ?!


Feat Serban


Serban lui demanda si c'était difficile d'être Seed. La rouquine continua momentanément à grignoter sa barre protéinée. Elle ne savait pas s'il y avait une bonne réponse à cette question. « Non, pas vraiment. Les écoles sont faites pour nous préparer, quand on devient Seed, c'est qu'on est prêt. Et puis, c'est le métier qu'on a choisi, pas vrai ? Rien ne paraît difficile quand on fait ce qu'on aime. » Et Sithmaith aimait clairement être Seed. C'était plus qu'un permis légal de se battre, c'était… une mission. Cela donnait un sens à sa vie qui, sans ça, transpirait la vacuité. Sith' était une fille assez superficielle. Elle ne pouvait qu'en avoir conscience, elle avait fait exprès de le devenir. Et elle n'était pas ainsi seulement parce qu'elle aimait les jolis vêtements, le parfum ou les accessoires, ni parce qu'elle n'avait jamais d'argent parce qu'elle avait tout dépensé, non… Elle était aussi superficielle dans sa manière de vivre les relations sociales.

Elle ne cherchait pas à nouer de liens avec les autres. Elle restait sympathique et cordiale la plupart du temps (sauf si vous la mettiez en colère, là, tous aux abris!), mais il n'y avait personne qu'elle put qualifier de proche dans sa vie, pas même ses parents adoptifs avec qui elle avait fait semblant… à peu près d'aussi loin qu'elle s'en souvienne. Ils l'aimaient pourtant, et elle n'était pas indifférente à leur sort et à leur existence (elle allait les voir de temps en temps!), seulement elle ne voulait plus être blessée. Sa coquille était très solide, heureusement ou malheureusement, c'était une autre question.

Toutefois, elle était très attaché aux valeurs des Seed et bien décidé à faire régner l'ordre. Elle accomplissait sérieusement ses missions et mettait du coeur à l'ouvrage. Ce n'était pas une promenade de santé… mais quand on choisissait d'être Seed, on s'attendait à ce que ce soit dur, pas vrai ? Mais Serban avait l'air d'avoir besoin d'être rassuré, alors elle lui sourit, même s'il ne la regardait pas. Vous savez ce qu'on dit « un sourire s'entend ».

« Il n'y a aucune raison que tu échoues. De toute façon, sur le terrain, la confiance en soi est primordiale alors hauts les coeurs ! » Son sourire s'accentua quand elle ajouta : « Même s'il vaut mieux s'entraîner l'estomac plein avant ! » Puis, comme mue par un ressort, elle se leva, toujours survoltée. « Finis de manger tranquillement, mais après, il faudra vraiment que tu ailles prendre une douche avant que ce flan n'imprègne complètement tes cheveux. Je me demande ce qu'ils ont mis dedans pour que ça colle autant... » Oui, elle en était revenue au sujet initial, mais c'était parce qu'elle ne pouvait pas dire que tout irait toujours bien. Certains Seed ne revenaient pas. Ses parents à elle n'étaient jamais revenus. Et Sithmaith ne mentaient pas, jamais (en fait elle pêchait plutôt par excès de franchise…). Alors autant couper court, avant que la vérité ne devienne décourageante.

© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Bal] Beurk ! C'est quoi cette horreur ?! [PV Serban] [Terminé]    26.07.16 10:02

mærŏr
nox æternus


un mauvais repas gâché
La confiance en soi, c'était donc ça le secret ? Au moins, elle avait été honnête, ce n'était pas simple mais ça serait toujours plus difficile pour Serban qui manquait justement de confiance... en qui que ce soit d'ailleurs. Mais il ne devrait pas s'arrêter à ce genre de détails, il devrait aller jusqu'au bout en mémoire à sa mère ! Mais Sith avait raison, il avait choisi cette voie et il aimait se battre plus que quiconque, ce n'était pas tant le désir de tuer qui était important mais celui d'avoir l'impression d'être lui ! C'était compliqué à expliquer et Serban lui même ne comprenait pas vraiment cette sensation, tout ce qu'il savait c'était qu'il aimait combattre et par chance c'était une des activités importantes du SEED alors il échouerait autant de fois qu'il faudrait jusqu'à parvenir à son but.

Il perçut dans la voix de la Seed durant ses dernières paroles un peu de mélancolie, il était incapable de dire de quoi ça venait mais il se doutait qu'une pensée douloureuse en était l'origine. C'était presque rassurant de voir quelqu'un avec des cicatrices du passé toujours aussi vives, il ne savait pas vraiment quelles étaient les cicatrices de Sith mais il en devinait l'existence. Evidemment, il savait qu'il n'était pas le seul à avoir souffert à un moment de sa vie, c'était le lot à tout être vivant mais il avait plutôt l'impression que les gens de la BGU avaient fait un trait sur leur passé, comme s'ils n'avaient jamais rien vécu avant d'être ici, peut être était-ce là la solution pour pouvoir avancer, à trop se concentrer sur le passé on passe à côté de nombreuses choses et Serban en était l'exemple vivant lui qui malgré tout ce temps n'avait toujours aucun ami.

Ces palabres touchaient à leur fin tandis que la rouquine se leva encourageant le cadet à prendre une douche avant de s'entraîner sans omettre de lui rappeler qu'il doit manger pour tenir non sans humour, note de plaisanterie qui échappa au garçon. Il hocha toutefois la tête avant de regarder une dernière fois Sith avant qu'elle ne disparaisse dans la BGU.
_ Merci encore... pour les barres. Dit il.

Il ramena son plateau au rack de service et lorsqu'il se retourna il constata que la jeune femme était encore là. Il s'approcha, récupéra ses dernières affaires et fit mine de se diriger vers l'entrée de la cafétéria.
_ C'est pas encore sec mais la douche est nécessaire oui... espérons que demain ça soit meilleur ! Au revoir... Sithmaith !

Et sans attendre de réponse, il se mit en route vers sa chambre pour aller se doucher, souffler un peu, repenser à ce moment singulier brisant toutes ses habitudes avant d'aller tout oublier dans la serre jusqu'à ce que la faim l'en sorte à nouveau. De toute façon, il avait prévu d'éviter le bal de la BGU qui avait lieu le soir même, alors il n'y avait pas de quoi se presser !
© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
SEED de rang 33, Spécialiste du combat à l'arme blanche et au corps à corps
avatar
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 618
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Yusuradreams/Moony

Âge du perso : 27 ans (22 mars)
Activité : Seed spécialisée dans le combat à l'arme blanche ou au corps à corps.
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t209-sithmaith-erin-orwell
MessageSujet: Re: [Bal] Beurk ! C'est quoi cette horreur ?! [PV Serban] [Terminé]    28.07.16 13:17

Beurk !
C'est quoi cette horreur ?!


Feat Serban


« De rien. » Dit-elle d'une voix sûre. Et franchement, elle le pensait, même quelqu'un d'aussi dépensier qu'elle n'était pas à une barre chocolatée et hyper-protéinée près. Elle le regarda aller ranger son plateau, ce qui lui fit penser que le sien était toujours sur une table, non loin, et qu'elle allait devoir s'en occuper aussi. Lorsqu'il revint, elle lui adressa un nouveau sourire des plus avenants, elle avait presque l'impression d'avoir réussi à apprivoiser le jeune cadet. Comme quoi, le chocolat a presque autant de vertu qu'un bretzel.

« Soyons confiant. » Répondit-elle au sujet de la nourriture, avant de passer aux salutations d'usage dans ce genre de cas : « Au revoir Serban, au plaisir de te croiser une autre fois ! » Elle avait plutôt bien cerné le jeune cadet et se doutait qu'il ne viendrait pas la voir de lui-même, mais elle ferait le premier pas. En général, quand elle était à la BGU, c'était qu'elle n'avait pas vraiment mieux à faire, ce qui expliquait d'ailleurs qu'elle aille autant voir du côté des cadets alors que ce n'était pas son rôle. Mais la routine déjeuner-entraînement avait quelque chose de lassant à la longue. Elle avait le droit d'aller en ville quand elle n'était pas envoyée en mission, mais bon… son côté panier percé n'arrivait à se réguler que si elle restait loin des tentations. Peut-être que si elle avait plus aimé lire, elle serait plus souvent restée dans ses quartiers… sauf que son besoin de bouger était trop important, elle se lassait vite de ses lectures, même si elle ne crachait pas sur un bon roman à l'occasion.

Après avoir suivi des yeux Serban qui s'éloignait, elle retrouva son plateau et passa par l'étape rangement avant de sortir de la cafétéria à son tour. S'être assurée que le cadet avait mangé avant d'aller s'entraîner lui avait procuré une certaine satisfaction, ça ne lui disait pas ce qu'elle allait faire de son après-midi. Elle décida qu'elle allait rentrer pour (déjà) commencer à se préparer pour le bal, se démaquiller pour mieux se remaquiller, s'occuper de ses cheveux et de ses ongles… ça pouvait lui prendre un temps certain. Bref, c'était parti pour la mission préparation pour le bal ! Autant dire que Sithmaith était très motivée !

{Topic terminé}

© Field of Heroes

_________________
Sithmaith Erin Orwell

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Bal] Beurk ! C'est quoi cette horreur ?! [PV Serban] [Terminé]    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Bal] Beurk ! C'est quoi cette horreur ?! [PV Serban] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est quoi cette bouteille de lait ???
» C'est quoi cette lame ??
» CDA-2ème partie (C'est quoi cette histoire ?)
» C'est quoi cette borne ?
» Wtf? C'est quoi cette présentation?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Field of Heroes :: Have A Break :: Notre Histoire :: Chapitre 2 : Dollet et le bal-