AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Bal] Is this some kind of joke ? - Selena&Zackary&Lucian&Willys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
(Admin) ϟ Résistante de Timber
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1271
Avatar : Brie Larson
Crédits : BALACLAVA (avatar) ultraviolences + moony. (gifs) anaelle (sign)

Âge du perso : 24 ans
Activité : Professoresse de solfège
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■
resistance
esquive

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t184-willys-how-do-you-prove
MessageSujet: [Bal] Is this some kind of joke ? - Selena&Zackary&Lucian&Willys   22.06.16 18:29

Is this some kind of joke ?
Selena & Zackary & Lucian & Willys


Aucune image ne s’imprimait sur sa rétine, les couleurs défilaient et se mélangeaient sans jamais former quoi que ce soit de concret, une procession floue et abstraite à laquelle Willys ne portait aucune attention. Front posé contre la vitre et regard perdu dans le vide, la jeune femme ne s’était pas une seule seconde intéressée aux paysages qui se dressaient devant elle depuis son départ. Son esprit était bien trop encombré pour pouvoir profiter du voyage, voyage qui, à savoir, était le premier qui la conduisait aussi loin de chez elle. Mais cette escapade n’avait pas été programmée pour son bon plaisir, aucune possibilité de se détendre et encore moins de faire du tourisme. Si la jeune résistante se dirigeait vers Balamb c’était pour faire entendre la voix de son réseau et obtenir le soutien de Cid Kramer... Rien de plus. Rien de moins. Elle devait, seule, porter le lourd poids de cet objectif hallucinant sur ses épaules. Elle, l’amatrice inculte dont l’inaptitude à communiquer correctement avec autrui était de notoriété publique. Quelle ironie, c’était absurde. Willys soupira longuement en fermant les yeux, reposant l’arrière de son crâne contre la banquette du train qu’elle occupait, tentant vainement de se détendre. Sous prétexte qu’elle était le nouveau visage des Renards de la forêt et qu’elle pouvait assommer n’importe qui à coup de paroles (cela lui avait été présenter de manière plus élogieuse mais elle n’était pas idiote et avait tout à fait compris ou voulait en venir ses camarades) on avait décrété que ce serait elle qui se chargerait de cette mission. Mais la raison principale, car un peu de franchise serait le bienvenu, c’est qu’elle était celle qui pouvait obtenir la meilleure des couvertures. La Balamb Garden Univeristy allait, comme tous les ans, organiser un bal. Qui dit bal dit musique et qui dit musiques dit musiciens, aussi l’organisation faisait toujours appel à un orchestre pour célébrer en grande pompe la promotion de ses élèves devenus SEED. On avait donc décrété chez les Renards que Willys, trompettiste hors pair, se débrouillerait pour se retrouver dans les artistes sélectionnés. C’est donc avec pour bagages une valise aux motifs Écossais qui contenait une robe de soirée et son instrument de prédilection rangé dans un étui que la jeune femme se dirigeait vers la BGU, non sans appréhensions.

Le plan était simple. Pas de piège, juste une opportunité qu’ils avaient su saisir au bon moment, ou était le mal à ça ? Évidement le statut de musicienne de Willys lui permettait d’accéder à la fête sans que l’on se méfie d’elle, bien sûr, ce n’était peut-être pas tout à fait correct ni tout à fait honnête et il était évident que le directeur ne s’attendrait pas à ce qu’on sollicite son soutien lors de ce gala. Ce n’était certainement pas le lieu ni le moment de parler politique, mais quant au juste est-ce que cela le serait ? Il était presque impossible d’obtenir une entrevue avec Cid Kramer, autant jouer les cartes que l’on avait en main pour pouvoir parvenir à ses fins.

Les renards croyaient ils vraiment que ce plan fonctionnerait ? Willys n’avait pas vraiment su déterminer si c’était le cas ou non… Gatiss s’y était en tout cas formellement opposé et avait prédit que ce voyage serait vain et qu’elle reviendrait bredouille. C’était la raison principale qui faisait qu’elle voulait absolument rentrer victorieuse de son escapade, rien ne lui ferait plus plaisir que de contredire son camarade… Elle avait cependant conscience que ce n’était pas leur première tentative intentée pour demander de l’aide et que ce ne serait certainement pas la dernière, alors elle cherchait à évacuer sans grande réussite toute forme pression. Si elle échouait, il recommencerait. Point. Seulement la simple idée de prendre la parole devant cet homme la terrifiait dans le fond. Elle était mal habile avec les mots, ridicule quand elle cherchait à faire entendre quoi que ce soit, comment allait-elle faire pour être compréhensilbe et crédible aux yeux du directeur de la BGU ? À moins que ce dernier ne soit ivre, elle avait peu d’espoir, à coup sûr il allait la renvoyer comme une petite fille à qui on ordonnait d’aller au lit car il était trop tard. Seulement elle détestait se ridiculiser, elle ne supportait pas de se sentir inférieur, alors il fallait qu’elle accomplisse sa mission sans trop d’égratignure à l’ego. Elle ne supporterait pas le contraire.

Le train ralentit et une voix féminine annonça qu’ils étaient arrivés à bon port. Willys se dégagea mollement de son siège, ankylosé par le voyage, souleva ses bagages et inspecta son visage dans le reflet de la vitre. Son apparence n’était pas une chose sur laquelle elle portait grande importance, mais elle savait que des élèves de l’université l’attendaient dehors pour l’escorter jusqu’à l’école, aussi avait-elle un peu honte de se présenter mal fagoté devant eux. Elle n’aimait pas paraître trop négligé face aux inconnus. Pour sauver les meubles elle attrapa un élastique et releva ses cheveux ébouriffés en une queue-de-cheval. Pour les cernes sous ses yeux, témoins d’une courte nuit ou ses pensées en désordre avaient eu le dessus sur le sommeil, rien à faire cependant. Saisissant ses bagages, la jeune femme sortie de son compartiment et posa enfin le pied à terre.

L’air maritime chatouilla instantanément ses narines curieuses et ravies. L’atmosphère de cette ville semblait agréable, douce et légère, rien à voir avec ce qu’elle connaissait. Willys regretta aussitôt de ne pas avoir le temps de se perdre dans le coin, osa même s’imaginer s’installer un jour ici, tombant immédiatement amoureuse de cet endroit charmant dont elle n’avait pourtant qu’un bien bref aperçu du haut de la plateforme de la gare. Mais le temps n’était pas adéquats aux rêveries et elle se rappelait déjà que les SEEDS devaient l’attendre un peu plus loin. On lui avait indiqué qu’ils seraient à quelques mètres de la gare prêts d’une armurerie il était donc question de les repérer. Du haut des marches, son regard se balada à la recherche de son escorte et s’arrêta sur trois silhouette.

Si c’était une blague, elle était de mauvais goût. Le destin pouvait-il être aussi cruel ? Il était en tout cas pourvu de toute évidence d'un humour douteux. Son cœur rata un battement en reconnaissant le visage de Lucian Morgenstern et elle se sentit blêmir quand elle se rendit compte que le garçon à qui il faisait la conversation n’était autre que Zackary Leonhart, ce soldat qu’elle avait effrontément manipulé lors d’une mission au goût de désastre. Une troisième personne, une femme, lui tournait le dos. En quelques secondes sa décision était prise, elle n’allait pas compter sur leur aide, il fallait qu’elle déguerpisse au plus vite sans qu’ils ne la remarquent. Une fois arrivée à la BGU elle prétendrait ne pas avoir vu les SEEDS qui devaient l’accompagner. Voilà, c’était aussi simple que ça. Le cœur battant et les mains moites, Willys se hâta de descendre les marches en baissant la tête. Après tout ils étaient plongés dans leur discussion et si elle ne se manifestait pas ils ne la remarqueraient peut-être pas.

C’était sans compter sa maladresse. Un mauvais mouvement et déjà son pied dérapait sur le pavé, de justesse elle se rattrapa à la rampe et si elle avait agrippé fermement l’étui de son instrument, sa valise, elle, dégringola quelques marches avant de retomber plus bas dans un bruit mortifère. Elle voulait ne pas se faire remarquer ? C’était raté. Trois paires d’yeux la toisaient maintenant. L’heure de la confrontation avait sonné.
© Field of Heroes

_________________

your mess
is mine

• Award du personnage miss Castrophe •
   • Award du membre en or •
   • Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang 32, Spécialiste de l'espionnage et infiltration
avatar
Date d'inscription : 25/12/2015
Messages : 634
Avatar : Willa Holland
Crédits : Cranberries

Âge du perso : 23
Activité : SEED spécialiste de l'espionnage et de l'infiltration
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bal] Is this some kind of joke ? - Selena&Zackary&Lucian&Willys   24.07.16 23:19

Is this some kind of joke ?
Selena & Zackary & Lucian & Willys


Les préparatifs pour le bal de ce soir battaient leur plein et chaque membre du comité des fêtes avait été mis à disposition. Si je n’étais plus une cadet et par conséquent disposait de moins de temps pour ces festivités, je n’en restais pas moins de corvée de préparation. Bien entendu, comme chaque année mes diverses connaissances avaient trouvé toutes les excuses possibles et inimaginables pour ne pas me croiser. J’aimais déléguer et donner des ordres, c’était connu.

Apparemment je n’étais pas la seul car la personne en charge du comité des fêtes venait de me donner la lourde mission d’aller chercher une des musiciennes qui devait arriver à la gare de Balamb. Cette mission ne pouvait être confiée à un cadet pour la simple et bonne raison que, contrairement à moi, ils n’avaient pas un accès quasi illimité aux véhicules de la BGU. Les pauvres chouchous… C’était pourtant bien pratique. Parmi le choix qui s’offrait à moi, j’optais pour une sportive. J’aimais la vitesse et l’idée de conduire ce petit bolide dans les virages de la route quasi déserte qui menait à Balamb faisait monter mon adrénaline.

Tandis que je partais tranquillement récupérer la clé, je priais intérieurement pour que l’instrument de la musicienne ne soit pas trop volumineux. Mon choix de voiture ne permettait pas de prendre énormément de bagage et encore moins d’autre passager. Bah tant pis, au pire je ferais en sorte qu’on nous livre l’instrument. On n’allait quand même pas me gacher mon plaisir. Ca arrivait beaucoup trop souvent ces derniers temps d’ailleurs. Les gares… Les trains… Alala, que de souvenirs… Enfin bref, concentration !

Une fois mis le contact, il n’y avait plus que moi et la route. J’oubliais tout tandis que je roulais le plus vite possible jusqu’à Balamb, le sourire aux lèvres. Il n’y avait rien de meilleur au monde. Enfin… rien dont j’ai fait l’expérience récemment en tout cas. Enfin peut être pas… Mais cela m’avait plus laissée frustrée qu’autre chose au final. Tss, tss, tss voilà que mes pensées dérivaient encore.

Si tu assumais ta nature perverse, on gagnerait beaucoup de temps, tu sais. Je ne te juge pas, tu le sais bien !

Beaucoup trop vite, j’arrivais à destination. Je me garais en trombe pas très loin de la gare. Avant de descendre fièrement de mon bolide, mon sourire toujours greffé sur mes lèvres. Je remontais distraitement mes lunettes de soleil avant de tomber nez à nez avec… Zack et Lucian ! Ca alors ! Pourquoi étaient-ils à Balamb ? Revenaient-ils de mission ? Ou bien essayaient-ils de se cacher pour ne pas être réquisitionnés pour les préparatifs de la fête ?

Je saluais chaleureusement mes deux amis, prenant Lucian dans mes bras et faisant de même avec Zack malgré un très léger moment d’hésitation. Même si les choses c’étaient bien arrangées entre nous, tout n’était pas encore véritablement résolu malheureusement.

« Vous tombez bien tous les deux ! Je dois aller chercher une musicienne du bal à la gare. Enfin près de la gare. Vous voulez bien m’accompagner ? S’il-vous-plait ! »

Je leur offrais mon meilleur regard de chat potté. Rien qu’à les regarder je savais déjà que j’avais gagné. Je leur offris mon plus grand sourire avant de les tirer chacun par un bras jusqu’à l’armurerie de Balamb.

« Elle ne devrait pas tarder à arriver. »

Alors que je voyais le visage de Lucian passer de son habituel air impassible à un froncement de sourcil presque curieux, un grand bruit se fit entendre. Je me retournais d’un mouvement souple et rapide vers la source de tout ce vacarme tandis que j’entendais mes deux compères jurer dans mon dos.

Un silence de mort s’installa tandis que j’observais tour à tour Zack, Lucian et la jeune femme. Reprenant mes esprits, je me mis à courir dans sa direction pour l’aider à se relever.

« Vous allez-bien ? Rien de cassé ? »

Je remarquais l’étui qu’elle avait à la main, la reconnaissant alors comme la demoiselle que je devais escorter.

« Je me présente, Selena. C’est moi qui doit vous escorter jusqu’à la BGU. »

Je me tournais alors vers mes deux affreux qui continuaient de fixer la jeune femme avec un air étrange. Un peu agacée par leur attitude, mon accent galbadien ressorti tandis que je m’adressais à eux.

« Bah alors, qu’est-ce que vous attendez ? Soyez galants et portez-lui sa valise ! Sérieusement il faut tout vous dire à vous deux. »

Tandis que Lucian sortait de sa torpeur et passait près de moi pour s’approcher de la dites valise je lui assenais une petite claque amicale derrière la tête.

© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SOLDAT
avatar
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 980
Avatar : Josh Hutcherson
Crédits : Mind (avatar) ; Tumblr (gif)

Âge du perso : 25 ans
Activité : SOLDAT
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t89-zachary-leonhart-soldier
MessageSujet: Re: [Bal] Is this some kind of joke ? - Selena&Zackary&Lucian&Willys   01.08.16 23:40

Is this some kind of joke ?
Selena & Zackary & Lucian & Willys

Zack et Lucian venaient de sortir de l'épicerie de la Gare des sacs plastiques aux mains. Ils se seraient bien passés de ces petites emplettes mais malheureusement longer les murs de la BGU n'avaient pas suffit à esquiver les membres du comités des fêtes venus réquisitionner des gros bras pour leur prêter main forte. Ainsi, ils avaient été envoyés tous deux en tandem pour aller chercher des ingrédients qui manquaient pour les cuisiniers et d'autres choses plus insignifiantes quoi qu'en regardant de plus près la liste, ils avaient eu droit à quelques surprises comme des capotes !? ou une petite bouteille de vodka ?! Qui est-ce qui avait fait cette liste nom de Cosmos ? Le fautif avait tellement peur d'y aller lui-même qu'il avait glissé ses emplettes sur la liste de course du comité des fêtes et à leurs frais ?! Et il fallait que ça tombe sur eux... Zack avait montré la liste à Lucian en partant pour la Gare et lorsque ce dernier lui avait rendu, ils étaient parti dans un fou rire nerveux. La situation était amusante mais gênante en même temps. Ils devraient alors la jouer à la courte paille pour savoir qui de Lucian ou Zack irait se ridiculiser devant le magasinier qui les connaissaient très bien. C'était malheureusement tombé sur Zack à son grand damne qui ne pu éviter le moment « Conseils » de la part du propriétaire de l'épicerie lorsqu'ils étaient arrivés à la caisse. Une fois sortis, les deux zozos échangèrent un regard complice. Zack donna la mini bouteille de Vodka à Lucian et rangea le paquet de préservatifs dans la poche de sa veste. Comme si c'était réglementaire de rajouter ça sur une liste tss. Il les revendraient à l'unité tiens... Ou pas. Zack pouvait entendre Bahamut s'esclaffer de rire d'ailleurs. Même dans ces moment-là il était là ce dragon...

Les deux jeunes SOLDATS allaient se remettre en route en direction de la BGU et aller définitivement se barricader dans une des piaules pour se faire des parties de jeux vidéos lorsque Selena fit apparition devant eux. Etonné de la voir ici et légèrement mal à l’aise, Zack ne réagit pas tout de suite. Il faut dire que jusqu’à la veille, Selena et lui ne s’étaient quasiment pas croisés. La faute à qui ? Les joies de l’esquive by Zachary. Il était passé maître en la matière ce saligaud et malgré le fait qu’il ait prit « le taureau par les cornes » et qu’il ait affronté la dragonne de Selena, il ne savait toujours pas réellement comment se comporter avec elle. Le jeune brun se contenta de bredouiller un « Salut ! » et de laisser Selena le prendre dans ses bras en prenant soin avant de remonter la fermeture de sa veste. Nous étions en Juin mais Zack avait subitement froid. PARFAITEMENT ! Et ce n’était pas du tout pour s’assurer que ce qu’il avait casé dans la poche de sa veste plus tôt ne tombe pas malencontreusement devant lui à la vue de tous...

« Vous tombez bien tous les deux ! Je dois aller chercher une musicienne du bal à la gare. Enfin près de la gare. Vous voulez bien m’accompagner ? S’il-vous-plait ! Elle ne devrait pas tarder à arriver. »

Zack n’a même pas le temps de réagir que Selena l’embarquait déjà par le bras avec Lucian, laissant les deux compères se regarder sans comprendre ce qu’il leur arrivaient. Cependant, peu de temps après, ils durent bien s’arrêter car un grand bruit s’était fait entendre. Qu’est-ce que c’était donc ? Apparemment, une valise avait dévalé les escaliers et alors que Zack suivaient les marches des yeux, ceux-ci se posèrent sur l’heureuse propriétaire. Il n’est surement pas nécessaire de dire que le garçon faisait déjà une tête de six pieds de long...
« Putain, qu’est-ce qu’elle fiche ici elle ?  »

La maitrise de soi-même ? On repassera. Il faut dire que cette Delilah s’était bien payée sa tête l’autre fois et le jeune Leonhart l’avait encore en travers de la gorge. Comment avait-il pu tomber dans le panneau. Il se le demandait encore... Cette mésaventure avait le don de lui hérisser les poils et à cause de cela, Zack trouvait Selena beaucoup trop avenante avec cette intruse. Si elle savait que cette fille était la pire des menteuses et qu’elle avait mis leurs vies en danger à tous les deux, elle sortiraient sûrement les griffes...

« Vous allez-bien ? Rien de cassé ? Je me présente, Selena. C’est moi qui doit vous escorter jusqu’à la BGU. »

Zachary regardait faire son amie tout en levant les yeux aux ciel. S’il devait faire des courbettes devant cette fille, il préférait aller curer les chiottes des dortoirs des cadets. Le garçon avait de la fierté quand même et la miss Delilah, malgré la certaine fragilité dont elle avait fait preuve dans le passé devrait attendre que la pilule passe avant qu’il daigne être complaisant avec elle. Et Selena qui en rajoutait une couche :

« Bah alors, qu’est-ce que vous attendez ? Soyez galants et portez-lui sa valise ! Sérieusement il faut tout vous dire à vous deux. »

Sans réfléchir, Zack avait prit les sacs des mains de Lucian et les agitaient devant sa râleuse d’amie d’un air boudeur :

« Je ne peux pas, j’ai les mains prises comme tu peux le voir !  »

Heureusement que Lucian était là. Comme s’il savait que cela allait encore dégénérer, ce dernier décida d’aller chercher la dite valise. Maintenant qu’il était débarrassé, il pouvait bien de toute façon non ? Mais quelle forte tête ce Zack quand il s’y mettait sérieux...

© Field of Heroes

_________________
• Award du personnage le plus courageux •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SOLDAT
avatar
Date d'inscription : 13/02/2016
Messages : 284
Avatar : Matt Lanter
Crédits : Moony

Âge du perso : 25 ans
Activité : Pousse toi je suis du SOLDAT
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bal] Is this some kind of joke ? - Selena&Zackary&Lucian&Willys   03.08.16 21:59

Is this some kind of joke ?
Selena & Zackary & Lucian & Willys


Le bal de l’été était une vraie plaie. Un infâme dragon volant en rase-motte au-dessus de la tête de tout SOLDAT innocent et les obligeant à effectuer les actions les plus stupides qu’on puisse imaginer. Depuis ce matin, j’avais du installer des tables et des chaises car un cadet m’avait alpagué dans le couloir tandis que je recherchais Zack. Ensuite, alors que je l’avais enfin trouvé le même cadet enquiquinant nous avait refilé une liste de courses. Je n’y avais même pas jeté qu’un coup d’œil avant de la laisser à Zack. Celui-ci ne me l’avait tendu à nouveau qu’en chemin vers la gare. De l’index, il m’indiqua une ou deux ligne perdu dans la liste d’ingrédient. Je la fixais désabusé. Des capotes et de l’alcool ? Vraiment ? Voilà un cadet qui avait prévu de passer une bonne soirée on dirait…

Il était absolument hors de question que j’aille acheter ces trucs. Zack n’avait qu’à se débrouiller, c’était déjà plus son rayon. Ou encore mieux, si Selena avait été là elle nous aurait traité de femelettes et serait allée les chercher elle-même. Encore qu’elle abordait le sujet de son adolescence débridée avec moi mais jamais devant Zack. Un peu comme si elle ne tenait pas particulièrement à ce qu’il soit au courant. Malheureusement pour elle, les transferts de Galbadia ne l’avaient pas oublié. Ils étaient toujours étonnés de découvrir qu’elle s’était beaucoup assagie. Je me demandais souvent si Zack était au courant de tout ça. Mais ce n’était pas mon problème après tout. Déjà qu’il y a encore peu de temps ils ne s’adressaient même plus la parole.

Livrés à nous même, il ne nous restait plus qu’à laisser le sort décider lequel de nous deux se sacrifierait pour l’équipe. A mon grand soulagement, ce fut à Zack d’aller récupérer l’objet du délit. Le rire cristallin d’Ultima se fit alors entendre dans mes pensées. Mon compère sorti du magasin, il ne nous restait plus qu’à reprendre la route. C’était sans compter sur la tornade brune qui nous tomba dessus. Avec sa rapidité légendaire, Selena m’avait déjà pris dans ses bras avant que j’ai le temps de réagir. C’était une capacité qui était loin d’être donnée à tout le monde et cela prouvait que notre amie était une combattante exceptionnelle. La légère gêne entre elle et Zack était toujours palpable. Je me demandais bien ce qui avait créé un tel fossé entre eux. Après tout ce n’était pas comme s’ils revenaient d’une partie de jambes en l’air torride, il n’y avait pas de quoi se mettre dans des états pareils. Enfin, je le supposais en tout cas.

Déjà, elle me regardait avec ses yeux brillants. Elle savait très bien que je ne pouvais rien lui refuser et je capitulais dans un soupir agacé tandis que Selena nous trainait derrière elle tels des pantins. Je regardais Zack, désespéré.

« Dans quel guêpier elle va encore nous fourrer ? »

Bah, chercher une musicienne n’avait rien de bien compliqué. Je ne voyais vraiment pas pourquoi elle avait besoin de notre présence. Tandis que je scrutais l’horizon à la recherche de la fameuse musicienne, je remarquais un visage connu. Tâchant de faire de mon mieux pour qu’elle ne me remarque pas je faisais en sorte d’avoir l’air de regarder ailleurs tout en jetant des petits regards furtifs dans sa direction. Qu’est-ce que la fille Weiss pouvait bien avoir à faire à Balamb ? Rien de bon à priori car elle blêmi en nous regardant. Enfin plus exactement en regardant en direction de Zack. Etrange… Elle était si perturbée qu’elle en lâcha sa valise dans un charivari pas possible.

Je lâchais un affreux juron au même moment que Zack, qui venait de confirmer ma théorie selon laquelle il se passait quelque chose d’étrange. Il semblait connaître la jeune fille lui aussi. Pendant ce temps-là, Selena, preux chevalier des temps modernes s’était élancée pour porter secours à Willys. Et nous faire passer encore une fois pour des crétins par la même occasion.

Alors que je réfléchissais à un moyen de me dérober, Zack me pris les sacs des mains avant de me jeter sous le train (au sens figuré du terme). Il ne me restait plus qu’à aller récupérer la valise de la demoiselle. D’un coup, toutes ses années que j’avais passé à décharger des wagons le jour et à me battre dans des combats clandestins la nuit me revinrent en mémoire. Et dire que j’avais tout fait pour m’éloigner de ça.

La valise sous le bras, je me plaçais devant la « musicienne », baissant les yeux pour croiser les siens.

« Willys. »

Je la sondais du regard me demandant ce qu’elle pouvait bien vouloir faire à la BGU. Je gardais sa valise en otage, bien décidé à la faire repartir par le prochain train suivant ce qu’elle trouverait comme explication. D'ailleurs Zack aussi nous en devait une. Je les regardais donc alternativement tous les deux.

« C’est quoi ce plan foireux ? »

La fille Weiss à la BGU, c’était surréaliste. Certes, ses parents s’étaient enrichis pendant l’occupation mais pas assez pour devenir des mécènes du Garden. Elle n’était pas une musicienne professionnelle, elle était factrice aux dernières nouvelles. On ne voyageait pas autant sans une idée derrière la tête. Surtout quelqu’un aussi effrayé par l’inconnu que Willys. Non, il y avait forcément une raison cachée à tout cela. Surtout si elle avait déjà croisé le chemin de Zack.

© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Résistante de Timber
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1271
Avatar : Brie Larson
Crédits : BALACLAVA (avatar) ultraviolences + moony. (gifs) anaelle (sign)

Âge du perso : 24 ans
Activité : Professoresse de solfège
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■
resistance
esquive

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t184-willys-how-do-you-prove
MessageSujet: Re: [Bal] Is this some kind of joke ? - Selena&Zackary&Lucian&Willys   07.08.16 17:46

Is this some kind of joke ?
Selena & Zackary & Lucian & Willys


Impuissante, Willys avait vu sa valise dégringoler des escaliers et s’écraser plus bas dans un grand fracas qui avait évidemment alerté toutes les personnes aux alentours. Tétanisée, comme si ne plus bouger pouvait encore l’assurer d’être invisible aux yeux du monde, elle était restée là, une main accrochée à la rambarde, l’autre tenant fermement l’étui de son instrument, alors que son regard s’était braqué sur le petit groupe a qui elle avait tenté d’échapper. Les trois silhouettes s’étaient tournées vers elle et pendant quelques secondes ils s’étaient observés avant que Zackary ne brise le silence. Pâle et complétement décontenancée, la jeune femme s’était enfin décidé à descendre de son perchoir sachant pertinemment qu’un retour en arrière était impossible. Elle était repérée et il faudrait un miracle pour qu’elle se tire indemne de cette situation. Le premier pas cependant lui arracha un petit piaillement douloureux, de mieux en mieux, sa cheville avait pris un coup dans la chute ? Alors qu’elle baissait les yeux vers son pied endoloris, une voix féminine s’enquit de son état, une adresse qui lui fit relever la tête aussitôt. La jeune femme qu’elle avait observée en compagnie de Lucian et Zachary lui faisait face et l’aidait déjà à se redresser correctement. « Oui, oui tout va bien merci. » Répondit-elle un peu absente avant que la belle brune ne se présente à elle en souriant. De toute évidence, la jeune femme qui répondait au doux prénom Selena n’était pour le moment pas dans la confidence, elle ignorait tout bonnement, contrairement aux autres, qui elle était aussi Willys vit en elle rapidement une alliée. La résistante lui répondit pas vraiment, se contentant de hocher la tête nerveusement sans offrir son prénom en retour. Elle n’osait confirmer son identité auprès d’eux, mais qu’espérait-elle au juste ? Faire croire aux deux autres qu’elle n’était pas celles qu’ils pensaient ? Un peu de sérieux…

Autoritaire, Selena demanda aux deux garçons de venir leur prêter mains fortes. Elle reconnut dans les intonations de sa voix l’accent si particulier des habitants de la capitale Galbadienne, Deling City. Elle ne connaissait que trop bien ce dernier, elle avait passé trop de temps à imiter – et se moquer gentiment– de celui de sa tante pour ne pas reconnaitre celui-ci entre milles. Bien sûr l’accent de Selena était moins emprunté de bourgeoisie que celui de la sœur de sa mère, n’empêche, il restait identifiable. « Franchement ce n’est pas la peine ! » Assura-t-elle, gentiment paniqué à l’idée qu’un des deux garçons approche. Cependant alors qu’elle descendait une nouvelle marche, la même douleur à la cheville l’a fit renoncer à s’en charger elle-même. Sans plus réfléchir, Willys s’essaya dans l’escalier, massant l’endroit qui lui causait tant de peine, la mine renfrognée.

Zachary venait de voler l’un des sacs de Lucian, trouvant un parfait prétexte pour ne pas se charger de la tâche que voulait leur confier Selena. Elle en fut bêtement blessée. Comme s’il n’avait pas mille raisons de ne plus vouloir l’approcher ! À vrai dire aucun d’eux ne pensaient refaire face à l’autre, ces retrouvailles étaient aussi malvenues qu’accidentelles et en soit elle n’aurait jamais dû avoir lieu. Se retrouver de nouveau devant ce visage refaisait surgir une salve de souvenirs qu’elle avait tachée d’enterrer à partir du moment où leurs chemins s’étaient séparé. Les nuits blanches s’étaient enchainé après la catastrophique mission qui l’avait conduit à faire sa connaissance, Willys n’arrivait à oublier le sang, l’angoisse et la violence, ces images auxquelles elle avait été confronté la hantait et si elle avait taché depuis de faire comme si rien ne s’était passé, de continuer à vivre son petit quotidien sans rien y changer comme elle savait si bien le faire, il lui arrivait pendant qu’elle se retrouvait seule de ne plus pouvoir éviter ces souvenirs qu’elle fuyait désespérément. Pourtant ils pouvaient s’estimer heureux, elle savait pertinemment que les choses auraient pu dégénérer et le fait qu’ils s’en soient sortis – presque – indemne était un petit miracle.

Continuant de malaxer sa cheville, manifestement résolue à n’observer que le sol le temps qu’on décide de son sort, Willys devina très bien que Lucian s’approchait mais pour le moment elle ne voulait – ou ne pouvait ? - se confronter à son regard. Il était des trois celui qui la connaissait la mieux, quelque part, et celui dont elle craignait le plus la réaction aussi, étrangement. Quand celui-ci prononça son nom cependant, elle ne put l’ignorer plus longtemps, relevant piteusement les yeux vers lui, elle se confronta à son regard azuré. Son visage était si impassible, si froid, elle se demandait encore s’il n’avait pas le pouvoir de sonder les esprits, cela ne l’aurait presque pas étonné.

« Ce n’est pas un plan foireux ! »
S’écria t’elle en se redressant maladroitement, attrapant sa valise pour la ramener à elle. Mais le SOLDAT était plus fort, et ses tentatives pour la récupérer s’avérèrent évidemment vaine. Elle garda tout de même un instant la main sur la poignée de l’objet avant de renoncer en soupirant. « C’est pas une blague, je fais vraiment partie de l’orchestre. Qu’est ce qu’il faut, que je vous joue un petit air de trompette pour vous convaincre ? » continua t’elle un brin agressive, désignant l’étui de son instrument fétiche. Il fallait qu’elle évite évidemment de parler de ses vraies motivations, de la réelle raison qui l’avait conduit à Balamb. « Tu m’as pas observé assez longtemps pour te rendre compte que j’étais musicienne peut être ? » Lança t’elle au visage de Lucian, la peur la poussant à adopter une attitude nerveuse et bagarreuse. Pourtant elle s’en voulut instantanément et cela se lut rapidement sur son visage qu’elle détourna aussitôt. Il fallait qu’elle quitte les lieux au plus vite avant que tout cela ne tourne au vinaigre.

« Selena, est ce qu’on peut y aller ? »
Tenta t’elle sans bien sûr croire une seconde que la discussion allait s’arrêter aussi vite…

© Field of Heroes

_________________

your mess
is mine

• Award du personnage miss Castrophe •
   • Award du membre en or •
   • Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang 32, Spécialiste de l'espionnage et infiltration
avatar
Date d'inscription : 25/12/2015
Messages : 634
Avatar : Willa Holland
Crédits : Cranberries

Âge du perso : 23
Activité : SEED spécialiste de l'espionnage et de l'infiltration
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bal] Is this some kind of joke ? - Selena&Zackary&Lucian&Willys   23.08.16 22:50

Is this some kind of joke ?
Selena & Zackary & Lucian & Willys


Les choses ne se passaient décidément pas comme prévu. Vraiment pas. J’étais sensé réceptionner la musicienne, la ramener joyeusement à la BGU en faisant en sorte qu’elle apprécie son séjour pour qu’elle ai envie de revenir l'année prochaine. Je pensais que deux beaux gardes du corps du SOLDAT ajouterait un peu de cachet à la visite (et m’éviterait de porter les bagages). Et non, il fallait que mes meilleurs amis décident de tout gâcher. C’était quoi ces regards et cette ambiance détestable ? Et aucun d’eux ne se décidait à venir en aide à la jeune fille. Ils avaient noyé leur esprit chevaleresque dans la nuit ou quoi ?

Lucian fini enfin par se décider et récupéra la valise de Willys avant de lui poser une question plus que malvenue. Apparemment ils se connaissaient tous les deux. C’était vraiment étrange. Et Zack qui n’y mettait clairement pas du sien… Je le fusillais du regard. Il était franchement étrange ces derniers temps. J’avais aussi remarqué que Willys semblait s’être fait mal. Il allait falloir faire quelque chose à ce sujet dès que j’aurais réglé leur compte aux deux garçons. Je la regardais lutter avec Lucian pour récupérer sa valise. C’était peine perdue je le savais bien. N’empêche c’était la première fois que je voyais une femme que Lucian paraissait connaître et qui n’était pas une SEED. C’était troublant. J’allais le harceler de question lorsque la jeune femme, Willys, reprit la parole. Observé ? Lucian était trop détaché pour observer qui que ce soit. En fait, les seuls qu’il observait étaient ceux qui lui avait volé sa famille. Dans un éclair de compréhension brutal, mon regard passait de Willys à Lucian puis de nouveau à Willys tandis que je laissais échapper un :

« Oh ! »

Oui, on pouvait avoir un QI au-dessus de la moyenne et se retrouver totalement bête devant une situation inattendue. Je posais la main sur l’avant-bras de Lucian qui s’était tendu. La jeune femme était trop jeune pour avoir pu prendre part à la tragédie qui avait frappé Lucian. Je comprenais mieux la tension qui émanait du SOLDAT. Zack ne connaissait sans doute pas les détails de la tragédie, encore moins la fixation étrange qu’avait Lucian pour la famille Weiss. C’était parce qu’il était encore très jeune qu’il m’avait un beau jour amené avec lui devant la fameuse maison. J’essayais toujours de comprendre pourquoi il s’infligeait cela. La situation expliquait sans doute aussi l’agressivité de la musicienne qui se retrouvait face à l’homme qui épiait son domicile.

Alors qu’elle me demandait de s’en aller, je fis non de la tête avant de me baisser au niveau de sa cheville. Je ne pouvais pas la laisser comme ça. Je concentrais donc ma magie au bout de mes doigts pour lui lancer un sort de soin. La contusion était suffisamment récente pour que cela reste efficace. Une fois ceci fait, je me plaçais de façon à protéger Willys et à toiser les garçons avec un air de maîtresse d’école.

« Bon, maintenant, quelqu’un pourrait m’expliquer ce qui se passe au juste ? Pour Lucian, je pense avoir compris, mais toi Zack ? Quelle mouche t’as piqué ? »

J’avais les joues rouges d’énervement. Zack ne pouvait certainement pas connaître une petite musicienne de Timber. En toute logique, il n’avait aucune raison de se montrer désagréable. Mais ces dernier temps, les mots logique et Zack n’allait pas de pair. Je ne comprenais plus ses réactions et cela commençait réellement à me blesser.


© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SOLDAT
avatar
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 980
Avatar : Josh Hutcherson
Crédits : Mind (avatar) ; Tumblr (gif)

Âge du perso : 25 ans
Activité : SOLDAT
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t89-zachary-leonhart-soldier
MessageSujet: Re: [Bal] Is this some kind of joke ? - Selena&Zackary&Lucian&Willys   31.08.16 19:50

Is this some kind of joke ?
Selena & Zackary & Lucian & Willys

Zack laissait Lucian et Selena gérer le cas « Willys » et attendait un peu en retrait qu'une décision soit prise ; à savoir un retour illico presto de cette gonzesse dans un train pour Timber... mais la décision tant attendue tardait à venir. Pire, Lucian s'interrogeait sur le lien qui semblait les unir la jeune femme et lui :

« C'est quoi ce plan foireux ? »

« Ce n’est pas un plan foireux ! C’est pas une blague, je fais vraiment partie de l’orchestre. Qu’est ce qu’il vous faut ? Que je vous joue un petit air de trompette pour vous convaincre ? Tu m’as pas observé assez longtemps pour te rendre compte que j’étais musicienne peut être ? »

Evidemment c'était encore un mensonge. Ou alors elle utilisait son don pour la musique pour s'infiltrer à la BGU. Les raisons qui la poussait à faire ça étaient un mystère pour Zack. Et il n'y avait pas que ça. Elle connaissait aussi Lucian ?! Zack fit une volt-face vers son ami tandis que la menteuse demandait à Selena s'ils pouvaient prendre la route :

« Tu parles de « plan foireux » mais qu'est-ce que je devrais dire ? Tu connais cette usurpatrice ? »

Le jeune Zack était piqué à vif et ne comprenait rien à ce qu'il se passait alors que Selena semblait savoir de quoi il en retournait. Lucian était vraisemblablement son meilleur ami depuis quasiment le début de son aventure à Balamb en tant que SOLDAT et Zack avait l'impression d'avoir loupé quelque chose. Il est vrai que Lucian et lui n'avaient jamais parlé de leur passé. Ils en avaient pas besoin. Le passé était le passé et le plus important était le présent. Ainsi, Zack ne connaissait pas sa vie d'avant le SOLDAT comme Lucian ne savait pas la tragédie qu'avait connu son ami dans son enfance. Mais là, il aurait surtout voulu comprendre pourquoi cette fille qui s'était faite passée pour une Seed en ruinant presque sa mission avait pu avoir un quelconque lien avec son meilleur ami. Il manquerait plus qu'elle soit tombé sur lui en mission et qu'elle se serait entichée de lui au point de le rejoindre à Balamb... Oui Zack pouvait faire preuve de beaucoup d'imagination quand il le voulait...

Le regard de Zack était toujours porté sur Lucian tandis que leur amie s’occupait de la blessure de la nouvelle venue. A un moment donné, Lucian fit un signe à son camarade qui dû bien se retourner. Selena les dévisageait d’un air menaçant, plaçant Willys derrière elle. Qu’est-ce qu’il y avait encore ? Il n’avait rien dit cette fois pourtant ?

« Bon, maintenant, quelqu’un pourrait m’expliquer ce qui se passe au juste ? Pour Lucian, je pense avoir compris, mais toi Zack ? Quelle mouche t’as piqué ? »

Le jeune homme l’a regarda d’un air outré. Maintenant c’était lui le méchant dans l’histoire ? Oh il fallait bien un bouc émissaire n’est-ce-pas ? Cette charmante petite musicienne ne pouvait pas être une louve cachée derrière une peau de brebis attendrissante ? Non, cela devait être lui la bête noire. Celui qui s’attaquait à une pauvre jeune femme sans défense hein ? Evidemment, il avait bon dos. Sous prétexte qu’il avait osé prendre un peu de distance ces derniers temps, Selena ne lui faisait plus confiance et préférait prendre la défense de cette intruse ? Quelle belle amitié nous avons là...

« Rien. Laisse tomber... »

Répondit Zack en lâchant un grand soupir lassé. Il n’avait vraiment pas envie d’en parler à ses amis car ce qu’il en ressortirait était surtout qu’en tant qu’homme entraîné, il avait réussi à se faire berner par une vulgaire civile et qu’il n’avait pas su voir clair dans son jeu. Malgré le fait qu’il avait beaucoup douté d’elle mais sa bonne âme avait opté pour lui donner sa chance et la malchance avait fait qu’il n’avait pas pu contacter Kramer pour vérifier le changement d’ordre de mission.

« Si tu veux vraiment savoir, demande à ta nouvelle « petite protégée » de t’expliquer ce qu’il en est réellement. Elle cache bien son jeu et je n’aime pas qu’on se paie ma tête de cette manière...  Je pars devant... »

Termina-t-il en posant ses yeux sur Willys. Zack passa les anses des sacs à ses poignets avant de mettre ses mains dans ses poches. Il planta ses amis là et lorsqu’il passa devant Willys, il s’adressa à elle d’un ton sec :

« Nous avions convenu d’un deal non ? Tu devais rentrer chez toi et te tenir à carreau il me semble et je ne parlerai pas de ta bourde à mes supérieurs... Si tu le veux, il tient toujours mais tu remontes dans ce train maintenant ! »

© Field of Heroes

_________________
• Award du personnage le plus courageux •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SOLDAT
avatar
Date d'inscription : 13/02/2016
Messages : 284
Avatar : Matt Lanter
Crédits : Moony

Âge du perso : 25 ans
Activité : Pousse toi je suis du SOLDAT
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bal] Is this some kind of joke ? - Selena&Zackary&Lucian&Willys   04.09.16 15:11

Is this some kind of joke ?
Selena & Zackary & Lucian & Willys


Bon. Génial. A voir le regard noir qu’elle me lançait j’avais réussi à la vexer. Ma question était légitime pourtant. Qu’est-ce que la fille de deux collaborateurs notoires pouvait bien avoir à faire à la BGU ? J’ignorais ses tentatives ridicules pour me reprendre sa valise. Ce n’était pas avec sa force inexistante qu’elle allait me faire fléchir. La voilà maintenant qui enchainait agressivité et accusations en tout genre. Oui, j’avais observé la maison de ses parents. Pas elle en particulier. Jusqu’à notre rencontre d’il y a quelques mois, elle n’était pour moi qu’un personnage secondaire. Un rappel que si ma famille avait été exterminée, la famille Weiss, elle, se portait comme un charme.

Me rappelant soudainement ce que j’avais pu tirer de notre rencontre, je fronçais les sourcils. Elle s’énervait, parlait beaucoup et tentait de noyer le poisson. Je l’avais déjà vu faire ça. Elle était nerveuse, certes, mais plus que tout elle tentait de noyer le poisson.

Je la laissais tranquillement mariner pendant que Selena la soignait et se lançait dans un grand numéro de défenseuse de la demoiselle en détresse. Evidemment, elle avait additionné deux et deux. Ce n’était pas difficile avec les informations dont elle disposait de deviner ce que représentait la jeune femme pour moi.

Je laissais Zack lâcher son ‘laisse tomber’ avec un air profondément irrité. Il y allait encore y avoir de l’eau dans le gaz entre ces deux-là. Désespérant.

« Ouais. J’en sais suffisamment sur toi pour savoir que plus tu es agressive, plus tu as des choses à cacher. Donc, on pourrait gagner du temps et que tu nous dises ce que tu caches ? »

J’avais croisé les bras, l’air buté. Zack en remis manifestement une couche en disant qu’elle cachait bien son jeu. Voilà qui m’interpelait. Se payer la tête de Zack n’était pas une mince affaire et j’imaginais très mal Willys se retrouver dans une situation qui aurait ce genre de résultat. Qu’est-ce qui avait bien pu se passer entre eux ? Dans tous les cas, mon coéquipier était furieux. Je me souvenais vaguement qu’il avait été affecté à Timber pour une mission. Nous n’en avions pas vraiment parlé surtout que j’avais moi-même d’autres obligations à ce moment-là.  

J’échangeais un regard perplexe avec Selena. Haussant les épaules pour bien lui faire comprendre que je ne comprenais pas quelle mouche le piquait. C’est donc avec grande attention que j’écoutais ce que Zack avait à dire à Willys. C’était quoi cette histoire de deal et de bourde ? Et en quoi une civile de Timber pouvait intéresser nos supérieurs ? Dans quelle histoire tordue Madame Catastrophe s’était encore fourrée ?

« Zack… »

Sentant que mon ami était au bord de l’explosion, je le recadrais calmement. Il était énervé et dans ces moments-là, il était imprévisible. Il était capable de l’attacher et de la jeter dans le train. Pas que l’idée me déplaise mais c’était sans compter que Selena détestait par-dessus tout qu’on s’en prenne à plus faible que soi. Et au vue de sa réaction précédente, il était évident qu’elle avait décidé de prendre la jeune femme sous son aile. Pour notre plus grand malheur.

© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Résistante de Timber
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1271
Avatar : Brie Larson
Crédits : BALACLAVA (avatar) ultraviolences + moony. (gifs) anaelle (sign)

Âge du perso : 24 ans
Activité : Professoresse de solfège
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■
resistance
esquive

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t184-willys-how-do-you-prove
MessageSujet: Re: [Bal] Is this some kind of joke ? - Selena&Zackary&Lucian&Willys   04.09.16 23:41

Is this some kind of joke ?
Selena & Zackary & Lucian & Willys


Oh comme si cela aurait pu être simple si Selena avait accepté de l’escorter à la BGU sans esclandre et sans chercher à comprendre ce qu’il se tramait ici. C’était trop espéré, bien sûr, et comme un animal en cage se sachant condamné, Willys avait dans le regard quelque chose de résigné et profondément blasé. Elle pouvait continuer à s’agiter, elle pouvait continuer à se débattre et hausser la voix, ça ne servirait à rien elle était coincée. Se rasseyant en croisant ses bras contre sa poitrine, son visage contrarié balayé par quelques mèches rebelles, elle attendit sa sentence. Machinalement elle continuait de malaxer sa cheville, soignée miraculeusement grâce à la magie de Selena qu’elle avait remerciée d’un air un peu déphasé. Elle s’étonnait encore de l’attitude de la SEED qui avait clairement pris position pour elle, cherchant des réponses mais décidée à prendre sa défense. Willys lui en était reconnaissante tout en ignorant pourquoi elle agissait de la sorte. Elle s’était sentie blêmira quand la jeune femme avait avancé avoir compris ce qui l’unissait à Lucian et imaginait déjà son retour à Timber imminent. Il se serait confié à cette fille ? Lui aurait parlé de la famille Weiss ? Le fait qu’elle ait percé son identité la plongeait dans le plus grand des malaises, et que Willys elle aussi commence à comprendre a qui elle avait à faire ne la consolait en rien. La résistante s’était rappelé des mots de Fang, de la petite peste de Deling City, une amie, visiblement, de Lucian, et elle était presque certaine maintenant qu’elle se dressait devant elle.

Selena demandait des comptes et Zachary l’invitait déjà à « laisser tomber » dans un soupir fatigué. Willys de son côté fixait l’étui de son instrument en silence. Ils étaient bien rares, ces instants où elle se taisait, ou incapable de prendre la parole elle laissait les autres s’exprimer à sa place. Lucian bientôt revint à la charge, répondant à sa pique en lui assénant qu’il la connaissait effectivement assez pour savoir qu’elle cachait quelque chose. Elle était écœurée, de toute évidence elle était bien plus facile à cerner qu’il ne l’était, elle aurait été incapable d’avancer avec assurance quelque chose à son propos tant le comportement du garçon lui échappait. Mais lui, c’était autre chose, il avait visé juste et elle était blessée. Balancer les réels motifs de sa présence ? Ce serait un véritable échec, mais c’était certainement le seul moyen de rester à Balamb. Encore fallait-il qu’ils la croient, elle avait déjà menti à Zachary qui devait encore la prendre pour Delilah Faraday, c’était mal parti…

Parlant de Zachary, ce dernier se décida à reprendre la parole et ce à son plus grand désespoir. Elle soutenait son regard mais sentait le rouge lui monter aux joues en même temps que les larmes aux yeux. « Mais je t’ai menti Zachary ! Je t’ai menti sur toute la ligne, voilà, je te donne une nouvelle bonne raison de… De… Bordel ! » Explosa-t-elle avant de reprendre une longue respiration. « Je l’ai croisé en mission ! » Annonça t’elle en pointant sa main tremblante vers lui, prenant à témoin Selena et Lucian. « Je l’ai croisé, et j’ai menti, parce que j’avais des ordres et que je ne voulais pas mettre mon réseau en difficulté ! Et j'ai bourdé, je dis pas, une vrai calamité qui aurait pu nous mettre en danger tous les deux ! »

Elle l’avait dit. Pas de retour en arrière possible maintenant. Recroisant ses bras contre sa poitrine, toujours assise sur les marches de la gare, elle tenta vainement de mettre de l’ordre dans son esprit mais elle continuerait très certainement dés à présente à parler sans réfléchir. « Je suis ici pour parler à Cid Kramer. On veut que les SEEDs interviennent à Timber. Hé non au fait, je m’appelle pas Delilah Faraday, Zack, je m’appelle Willys Weiss. Lucian pourra confirmer. » La jeune fille avait toute les peines du monde à se retenir d’exploser à nouveau, elle se sentait aussi fébrile que nerveuse ce qui la poussait bien souvent à être agressive et particulièrement intenable. Elle était en tous les cas lancé, et elle avait encore des comptes à régler avec l'élève Leonhart. « Tu crois que j’allais décliner ma vraie identité alors qu’on avait un fugitif juste devant nous ? T’imagines un peu les répercutions ? J’étais obligé de mentir si je voulais m’en sortir, je sais pas, merde, il aurait pu appeler des types pour s’en prendre à moi, mon réseau aurait été démantelé, il était hors de question que je prenne ce risque. La mission avait déjà été assez catastrophique comme ça. En plus t’as remporté le gros lot, pourquoi est-ce que tu me parles encore comme ça ? Tu veux encore me dénoncer à tes supérieurs ? Au final si on l’a retrouvé, c’est un peu grâce à moi. On l’a perdu aussi grâce à moi, enfin à cause de moi, c’est vrai, mais… » Elle parlait trop. Relevant les yeux vers les deux autres mercenaires qui n’étaient absolument pas concernés par cette histoire, elle s’empressa de reprendre avant que l’un d’eux n’aient l’idée de la couper pendant son monologue. « Écoutez vous n’entendrez pas parler de moi pendant cette soirée, je serais sur l’estrade, je vais jouer avec l’orchestre, j’irais ensuite parler à Cid et après je disparais. Compris ? Vous ne voulez pas de moi ici, moi je ne voulais pas tomber sur vous ce matin, bien, on a qu’à… S’ignorer. S’ignorer et faire nos vies. Mais laissez-moi lui parler, vraiment, je serais bien capable de vous en supplier en fait, c’est beaucoup trop important pour que je puisse laisser tomber ça. » La dernière personne qu'elle osa consulter du regard fut alors Lucian. Que pouvait il bien penser maintenant ? Comment interprétait il le fait qu'elle soit résistante ? Elle aurait beau se poser les questions, ce regard insondable ne laissait rien transparaître. En tous les cas, elle ne pouvait pas faire plus mais elle aurait pu faire mieux. Tant pis. Encore une fois, il lui était impossible de retourner en arrière.

© Field of Heroes

_________________

your mess
is mine

• Award du personnage miss Castrophe •
   • Award du membre en or •
   • Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang 32, Spécialiste de l'espionnage et infiltration
avatar
Date d'inscription : 25/12/2015
Messages : 634
Avatar : Willa Holland
Crédits : Cranberries

Âge du perso : 23
Activité : SEED spécialiste de l'espionnage et de l'infiltration
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bal] Is this some kind of joke ? - Selena&Zackary&Lucian&Willys   10.09.16 16:22

Is this some kind of joke ?
Selena & Zackary & Lucian & Willys


Qu’est-ce qui lui arrivait encore ? Le regard outré de Zack ne m’avait pas échappé. C’était comme si je lui avais planté une épée dans le dos. Qu’est-ce qu’il voulait que je dise alors qu’il se comportait envers Willys comme le mufle que j’avais découvert ces dernières semaines. Vu les éclairs que ses yeux me lançaient, il n’oublierait pas ce qu’il considérait comme un affront. C’était vraiment l’hôpital qui se moquait de la charité. Il était complètement bipolaire. Un coup il me déshabillait du regard, le moment d’après il m’évitait pour ensuite finir par dire qu’il fallait oublier tout ça pour le bien de notre amitié. Et maintenant il jouait les dragons contre la pauvre musicienne. Qu’est-ce qu’elle avait bien pu lui faire de si terrible ?

Apparemment, il ne comptait pas me le dire. Il se contenta de soupirer avant d’enchainer sur des propos sybilins. Je n’avais pas aimé la façon dont il avait prononcé les mots ‘petite protégée’. Son mépris pour elle était évident et s’il y avait une chose que je ne supportais pas, c’était bien lorsqu’un homme parlait ainsi d’une femme peu importent ses raisons. J’en avais bien trop souffert dans mon adolescence et cela me faisait voir rouge. Je sentais d’ailleurs le sang me monter aux joues. Avant que j’ai le temps d’en placer une, il me planta là, comme à son habitude. Il m’énervait, il m’énervait ! Il pouvait vraiment se conduire comme le dernier des abrutis parfois.

Et Lulu qui en rajoutait une couche en prétendant qu’elle avait surement plus à cacher que ce qu’elle prétendait. N’était-ce pas le cas de tout le monde ? Moi-même j’avais tout un tas de chose dont je ne leur avais jamais parlé. J’étais passée experte dans l’art de ne pas tout dire.

Curieuse malgré tout, je tendais l’oreille pour entendre ce qu’il disait à Willys. Deal ? Supérieurs ? Bourde ? C’était quoi ce bazar ? Un rapport avec la BGU ? Une mission peut-être. Voilà qui me laissait perplexe. Je consultais Lucian du regard. Il n’en savait manifestement pas plus que moi.

Le moment des explications était arrivé. Je le sentais à la posture tendue de Willys. J’étais plutôt bon juge des caractères. Enfin, sauf lorsque cela concernait un garçon qui me plaisait, dans ses cas là je devenais d’une stupidité lamentable, mais passons. Je sentais bien que cette fille n’était pas la menace pour laquelle Lucian, et surtout Zack, voulaient la faire passer. Elle était terrorisée, mais résolue. Avant même qu’elle ne commence à parler je pouvais dire qu’elle était venue avec un but qui nous dépassais tous. J’étais sensible à ce genre de choses.

Ainsi, elle avait menti à Zack alors qu’elle l’avait rencontré en mission. Elle faisait partie d’un réseau quelconque. Etant de Timber, c’était surement un réseau résistant. Que la fille de deux collaborateurs rejoigne la résistance était à la fois très courageux et potentiellement suicidaire. Mon instinct de protection antérieur se teinta de respect. Je fronçais néanmoins les sourcils en apprenant qu’elle avait mis Zachary en danger. Je le savais capable de se sortir de n’importe quelle situation mais tout de même, je n’aimais pas cette notion accolée à mon… Mon quoi d’ailleurs ? Pouvais-je encore parler de lui comme mon ami ?

Encaissant le coup, je m’asseyais à côté de Willys sur les marches, prête à entendre le reste de son histoire tandis Lucian continuait de la fixer en silence. Elle déclina son identité, que j’avais déjà deviné. Tandis qu’elle s’exprimait de manière qui me paraissait décousue, j’essayais tant bien que mal de lier les informations. Zack et un fugitif. Le fait qu’il l’ai perdu à cause de la jeune fille. La crainte de la jeune fille pour son réseau et pour sa vie.

Sans l’interrompre, je la laissais continuer son monologue. Elle révéla enfin le but ultime de sa visite. Parler à Cid. Ce n’était pas si méchant. Je bouillonnais de colère contenue, mais pas par rapport à ce qu’elle avait fait. Ou plutôt si, mais pas contre elle. Je me levais d’un bond.

« Et je peux savoir quel imbécile envoi une jeune fille seule – car je suppose que tu étais seule – interférer dans une mission donnée à un SOLDAT et donc considérée particulièrement dangereuse ? C’est de l’inconscience ! »

Après mon coup d’éclat, j’attrapais les mains de la jeune fille pour la rassurer. Ce n’était pas contre elle que je pestais mais plutôt contre la personne lui ayant confié cette mission suicide.

« Je comprends que tu n’as fait que suivre les ordres du chef de ton réseau, mais cet ordre-là était particulièrement stupide. Je suis sûre que tu en as parfaitement conscience. Si jamais je le croise un jour... »

Je me tournais ensuite vers Lucian. Son appui serait décisif dans la lutte qui allait m’opposer à Zack.

« Je sais ce que tu ressens pour sa famille et ce que tu penses des actions résistantes mais tu sais mieux que moi que Timber souffre depuis bien trop longtemps. Ça ne changera peut être pas le cours de l’histoire mais si on pouvait faire quelque chose, tu ne voudrais quand même pas être celui qui à empêcher ça non ? Et toi Zack ? Tu pourrais regarder dans les yeux n’importe quel habitant de Timber après leur avoir ôté ce qu’il leur reste d’espoir ? Simplement parce que tu es contrarié ? Ça va au-delà de nous et de nos propres ressentiments. Laissez là essayer. Surveillez là de loin si ça peut vous rassurer mais laissez là essayer. »

Je regardais tour à tour Zack puis Lucian. Lucian puis Zack, avant de prendre un instant pour apprécier l’ironie de la situation. La Galbadienne prenant parti pour la résistante de Timber, celle-là même qui envisageait des actions contre son propre Etat. Si on pouvait encore appeler Galbadia un Etat…

© Field of Heroes

_________________
Everytime we say goodbye
I die a little. Everytime we say goodbye, I wonder why a little, Why the Gods above me, who must be in the know. Think so little of me, they allow you to go. ©anaëlle.


• Award du personnage le plus astucieux •
• Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SOLDAT
avatar
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 980
Avatar : Josh Hutcherson
Crédits : Mind (avatar) ; Tumblr (gif)

Âge du perso : 25 ans
Activité : SOLDAT
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■■
esquive■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t89-zachary-leonhart-soldier
MessageSujet: Re: [Bal] Is this some kind of joke ? - Selena&Zackary&Lucian&Willys   22.09.16 19:28

Is this some kind of joke ?
Selena & Zackary & Lucian & Willys


« Mais je t’ai menti Zachary ! Je t’ai menti sur toute la ligne, voilà, je te donne une nouvelle bonne raison de… de… Bordel !

Je l'ai croisé en mission ! Je l’ai croisé, et j’ai menti, parce que j’avais des ordres et que je ne voulais pas mettre mon réseau en difficulté ! Et j'ai bourdé, je dis pas, une vrai calamité qui aurait pu nous mettre en danger tous les deux ! »

La petite hystérique recommançait son numéro de femme épleurée. Elle tapait vraiment sur les nerfs de Zack et il se retenait vraiment d'exploser. Son ami Lucian en était conscient car le simple fait de l'appeler, lui fit comprendre qu'il devait se calmer. Zack obta donc pour la fuite et s'était déjà mis en marche, laissant ses camarades derrière mais restant néanmoins attentif à ce que la fameuse "Willys" racontait.

« Je suis ici pour parler à Cid Kramer. On veut que les SEEDs interviennent à Timber. Hé non au fait, je m’appelle pas Delilah Faraday, Zack, je m’appelle Willys Weiss. Lucian pourra confirmer.  

Tu crois que j’allais décliner ma vraie identité alors qu’on avait un fugitif juste devant nous ? T’imagines un peu les répercutions ? J’étais obligé de mentir si je voulais m’en sortir, je sais pas, merde, il aurait pu appeler des types pour s’en prendre à moi, mon réseau aurait été démantelé, il était hors de question que je prenne ce risque. La mission avait déjà été assez catastrophique comme ça. En plus t’as remporté le gros lot, pourquoi est-ce que tu me parles encore comme ça ? Tu veux encore me dénoncer à tes supérieurs ? Au final si on l’a retrouvé, c’est un peu grâce à moi. On l’a perdu aussi grâce à moi, enfin à cause de moi, c’est vrai, mais… »

Zack se retourna vivement d'un air choqué. La vérité sortait ENFIN. Il le savait !! Elle mentait. Elle avait osé le faire. Mais il l'aurait protégé ! Comme il l'avait déjà fait. Et puis, il avait assommé le prisonnier qui dormait comme un bébé à ce moment là. Dans le cas où il aurait simulé, ils auraient trouvé un moyen coûte que coûte afin de la sortir de ce pétrin. Kramer n'était pas une mauvaise personne. Zack le savait. Son père en était même la preuve vivante : personne ne parlait de ce qu'il s'était passé il y a 19 ans. Nul n'était au courant de la tragédie des Leonhart. En tout cas pas à la connaissance du jeune homme et il savait au combien les rumeurs circulaient vite dans l'établissement. Et là, Selena en était également la preuve. Zack avait hérité définitivement de l'idéalisme de son père. Pour lui, chaque chose avait une solution et pas forcément négative. Malheureusement Willys n'avait pas essayé de lui faire confiance. Le Seed était tout de même un soutien pour la population alors se méfier de lui à ce point est ce qui le gênait le plus. Quoi que les Soldats impressionnaient une partie de la population en général alors elle aurait pu avoir peur de lui. Mais d'un autre côté, elle n'avait pas tort. Comment lui en vouloir d'avoir été loyal envers son groupe, même s'ils étaient résistant... Finalement, elle avait fait aussi preuve d'un certains courage, maladroitement mais quand même car s'il avait voulu la faire parler, il aurait pu. Le moment où il avait failli couper l'oreille du prisonnier aurait pu être le sien.  Enfin fier comme il était, son orgueil en avait prit un coup et il ne l'admettrait pas pour le moment en tout cas. Sans pouvoir réellement réagir à ces propos, elle poursuivit comme si le temps lui était compté :

« Écoutez vous n’entendrez pas parler de moi pendant cette soirée, je serais sur l’estrade, je vais jouer avec l’orchestre, j’irais ensuite parler à Cid et après je disparais. Compris ? Vous ne voulez pas de moi ici, moi je ne voulais pas tomber sur vous ce matin, bien, on a qu’à… S’ignorer. S’ignorer et faire nos vies. Mais laissez-moi lui parler, vraiment, je serais bien capable de vous en supplier en fait, c’est beaucoup trop important pour que je puisse laisser tomber ça. »

« Et je peux savoir quel imbécile envoi une jeune fille seule – car je suppose que tu étais seule – interférer dans une mission donnée à un SOLDAT et donc considérée particulièrement dangereuse ? C’est de l’inconscience ! »

Avait réagi Selena sur la défensive comme pour souligner ce que les deux comparses pouvaient penser tout bas et elle n'avait pas tort. Le chef du réseau de la résistante semblait complètement à côté de la plaque. Même si la jeune femme était venue sous couverture, elle avait prit un grand risque. Et si Zack avait perdu connaissance face aux blessures occasionnées ? Les dernières forces dans lesquelles il avait puisé pour la sauver de son poursuivant auraient pu déjà s'être écoulées et alors que serait-il advenu d'elle ? Willys aurait pu mourir. Tout simplement. Et là, la mission aurait réellement capotée. Le prisonnier se serait enfuit et il y aurait eu des dommages collatéraux par le décès d'une civil. Concernant Zack, ça n'aurait pas été un problème. Il était conscient qu'il risquait sa vie à chaque fois qu'il partait en mission et lui et les autres membres du Soldats mais aussi les Seeds avaient signé en toute connaissance de cause. La mort faisait partie de leur quotidien. Cependant, cela aurait fait une mauvaise pub au Seed et à Kramer à la tête de la troupe.  La jeune Seed se rendit compte du ton qu'elle avait employé et se radoucit en voulant rassurer leur invitée :

« Je comprends que tu n’as fait que suivre les ordres du chef de ton réseau, mais cet ordre-là était particulièrement stupide. Je suis sûre que tu en as parfaitement conscience. Si jamais je le croise un jour...  »

Puis se tournant vers Lucian, elle enchaîna :

« Je sais ce que tu ressens pour sa famille et ce que tu penses des actions résistantes mais tu sais mieux que moi que Timber souffre depuis bien trop longtemps. Ça ne changera peut être pas le cours de l’histoire mais si on pouvait faire quelque chose, tu ne voudrais quand même pas être celui qui à empêcher ça non ?

Et toi Zack ? Tu pourrais regarder dans les yeux n’importe quel habitant de Timber après leur avoir ôté ce qu’il leur reste d’espoir ? Simplement parce que tu es contrarié ? Ça va au-delà de nous et de nos propres ressentiments. Laissez là essayer. Surveillez là de loin si ça peut vous rassurer mais laissez là essayer. »

Selena était plutôt douée pour discourir car elle faisait vraiment fort à cet instant. Zack était obligé de se rendre à l'évidence qu'elle avait encore raison et devait battre en retraite.  Même s'il ne se prononçait pas forcément devant ses camarades sur le sujet Deling car le SEED était un groupe indépendant, il était contre ses pratiques et la manière dont il traitait les pauvres timbériens.  Ainsi, il répondit d'un air résolu  :

« Soit ! Qu'elle reste alors ! Mais pas d'entourloupe la miss "Willys" ! »

Ca avait presque été trop facile mais Zack ne voulait pas non plus rentrer en conflit avec son amie. Cela avait été déjà assez difficile pour lui de l'esquiver ces derniers temps alors qu'il avait l'habitude de trainer quasiment tous les jours avec elle. S'il en rajoutait une couche, cela serait encore plus compliqué de résoudre leurs problèmes qui n'étaient pas tout à fait abolis. Zachary était revenu vers elle pour s'expliquer  et s'excuser de son mauvais comportement envers elle, certes mais les deux ne savaient plus vraiment situer leur relation à présent et il leur faudrait un peu de temps encore pour démêler tout ça. Pour le moment, le jeune homme se rangeait donc de son côté et attendait de voir ce que Lucian pensait de tout ça.

© Field of Heroes

_________________
• Award du personnage le plus courageux •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SOLDAT
avatar
Date d'inscription : 13/02/2016
Messages : 284
Avatar : Matt Lanter
Crédits : Moony

Âge du perso : 25 ans
Activité : Pousse toi je suis du SOLDAT
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura
resistance■■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bal] Is this some kind of joke ? - Selena&Zackary&Lucian&Willys   26.09.16 0:14

Is this some kind of joke ?
Selena & Zackary & Lucian & Willys


A écouter les explications de Willys, je pouvais sentir le haut de mes oreilles chauffer et virer au rouge. C’était un signe de grande colère. Je n’aimais pas les actions résistantes pour une bonne raison. Les résistants étaient des exaltés. Ils croyaient tellement à leur cause que parfois, il en oubliait toute prudence. Ou en tout cas suffisamment pour envoyer des gens absolument pas préparés au-devant de dangers qu’ils n’imaginaient même pas. Fang était comme ça. Mes parents avaient été comme ça et ils avaient payé leurs actions résistantes de leur vie. Je n’étais pas aussi idéaliste qu’eux. Si je devais mourir, ce serait en combattant pour moi. Pour mon avenir. C’est ce que je m’étais dit la première fois que j’étais monté sur le ring à Timber. J’avais une telle soif de vivre à l’époque. On m’avait surnommé le Boucher car je ne laisser aucune chance de gagner à mes opposants. J’avais une rage au ventre que personne ne pouvait m’enlever depuis que j’avais retrouvé ceux qui avaient conduit mes parents à la mort. C’était ma façon de l’évacuer.

La BGU m’avait ensuite offert de devenir quelqu’un. Et je m’étais dit à ce moment-là que si je devais faire quelque chose pour Timber, ce serait d’anéantir la source même du mal. Je ne m’étais jamais encore retrouvé en face de Vinzer Deling mais l’occasion se présenterait très certainement un jour. Kramer évitait pourtant soigneusement de m’envoyer en mission à Galbadia. En tout cas jamais sans la présence de Zack pour me canaliser. Il avait des doutes, cela allait sans dire. Je ne comptais pas partir en mission là-bas dans l’immédiat de toute façon. J’attendais le bon moment.

Comme souvent, Selena se chargea de dire tout haut ce que je pensais tout bas. Son chef de réseau avait été d’une inconscience criminelle sur ce coup. J’espérais qu’il s’agissait d’une erreur isolée et que ce n’était pas leur mode de fonctionnement habituel. Je restais silencieux, spectateur de l’échange qui avait lieu. A vrai dire, j’étais toujours en train d’encaisser le choc d’apprendre que la fille Weiss avait rejoint un réseau résistant. Etait-ce par pure conviction ou parce qu’elle souhaitait d’une façon ou d’une autre expier les péchés de ses parents. On prétendait qu’il rejaillissait toujours sur les enfants après tout. Comme une marque indélébile. J’avais moi aussi la mienne.

La tirade de Selena me pris au dépourvu. C’était assez inattendu de sa part. Mais c’est vrai qu’on n’avait jamais vraiment parlé politique tous les deux. Elle l’avait fait vaguement avec Fang qund nous étions enfin mais ce n’était alors que ça, des réflexions d’enfants. La position de Fang n’avait pas tellement changée depuis ceci dit. L’un comme l’autre n’en parlait pas. Ils affichaient une hostilité farouche l’un envers l’autre dès que le sujet était évoqué, mais Selena m’avait un jour demandé l’adresse de Fang. C’était peu après son arrivée à la BGU. Je m’étais toujours demandé si elle lui avait réellement écrit et si oui, s’il lui avait répondu. Ces deux-là étaient tellement incompatibles. Mais son petit discours m’avait fait tiquer de par sa tournure. Ça ressemblait bien à du Fang Herondale. Je plissais les yeux, suspicieux. ‘Timber souffre depuis trop longtemps’. ‘Ça va au-delà de nous’. Vraiment ? Le visage de Fang se superposait à celui de Selena. Je savais déjà que j’étais perdu. Il ne me restait plus qu’à lâcher un profond soupir

« Qu’elle essaye alors. »

Je me tournais ensuite vers Zack, conscient du fait que pour éviter tout malaise pour lui comme pour moi, il valait mieux mettre les voiles.

« Bon, on va vous laisser entre vous. Il faut qu’on ramène tout ça pour le bal. »

Je désignais d’un geste évasif les sacs de courses avant de lancer un regard de connivence à Zack. Il comprit le message. Un hochement de tête en direction de Selena et de Willys plus tard et nous étions reparti en direction de la BGU. Ma tension nerveuse commençait à peine à redescendre. Il y avait peu de chance que Kramer lui vienne en aide de toute façon. Autant la laisser essayer.

© Field of Heroes
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ Résistante de Timber
avatar
Date d'inscription : 11/05/2016
Messages : 1271
Avatar : Brie Larson
Crédits : BALACLAVA (avatar) ultraviolences + moony. (gifs) anaelle (sign)

Âge du perso : 24 ans
Activité : Professoresse de solfège
Feuille de personnage
stat :
stat points
force
magie/aura■■■
resistance
esquive

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur http://fieldofheroes.forumactif.org/t184-willys-how-do-you-prove
MessageSujet: Re: [Bal] Is this some kind of joke ? - Selena&Zackary&Lucian&Willys   26.09.16 1:28

Is this some kind of joke ?
Selena & Zackary & Lucian & Willys


Incrédule, Willys consulta un court instant ses interlocuteurs du regard avant de fixer un point imaginaire droit devant elle, plaquant ses doigts sur sa bouche comme si ce simple geste eut le pouvoir le faire taire et d’empêcher tout mots de franchir ses lèvres. Que venait-elle de dire ? Mon dieu. Honteuse, ses joues s’étaient colorés alors qu’elle sentait ses épaules se contracter, si ce n’était pas eux qui la renvoyaient dans un train, Willys était à deux doigts elle de prendre la décision de retourner sur-le-champ à Timber. Comment avait-elle pu révéler de pareils détails à cette bande qu’elle ne pouvait nullement réclamer connaitre ? Oh qu’elle ne cherche pas d’excuses, le plan avait beau clairement ne pas se dérouler comme elle l’aurait espéré, elle gardait le devoir de se taire. Voilà qu’en l’espace de quelques minutes, elle avait grillé couverture et identité, avait exprimé à voix hautes toute une histoire classé confidentielle pour… Se dédouaner ? S’en sortir ? Mais quelle résistante faisait-elle là ? La plus misérable et risible d’entre elles sans doute ! Elle n’en revenait pas de sa bêtise et aurait voulu disparaitre sur le champ pour oublier ce qu’il venait de se passer. Oui, oublier, à défaut d’assumer, comme toujours.

Selena venait de saisir sa main et elle sursauta légèrement. Prise au dépourvue, la résistante fixa avec des yeux ronds la jeune fille qui venait de lui confirmer ce qu’elle craignait : elle avait trop parlé. La SEED s’était indignée du comportement de l’imbécile qui l’avait chargé d’une pareille tache et bien que Ruben ait mérité amplement ce titre lors de cette histoire, jamais Selena n’aurait dû être mise au courant. Pas plus que Lucian qui d’ailleurs n’avait toujours réagi, encaissant sûrement le coup. Une envie stupide de leur demander d’oublier tout ça la saisit, comme si cela fut possible de rembobiner la scène en arrière et de réécrire au propre l’affaire en délaissant un brouillon définitivement mauvais. Qu’elle s’en voulait, elle ne supportait pas d’avoir si vite craqué, d’avoir encore été trop loin et d’être définitivement le moins fiable des membres de son réseau. Amatrice, oui, c’était le mot définitivement. Tout ce qu’elle put se dire à cet instant, fut pourvu que Selena ne croise jamais la route de Ruben. Incapable de répondre cependant elle laissa la jeune fille prendre la parole, de manière bien plus habile et intelligente qu’elle - bien qu’il fût difficile de faire pire - pendant qu’elle fixait d’un air contrit la main que Selena tenait toujours dans la sienne. Pourquoi s’était-elle si vite rangée dans son camp ? Sans jamais se méfier ? Elle aurait volontiers pu le mettre sur le compte d’une solidarité féminine mais ça devait tout de même aller au-delà de ça.

La musicienne aurait voulu détendre l’atmosphère, assurer qu’il ne fallait pas prendre tout cela tant au sérieux, finalement, qu’à tous les coups elle allait échouer et qu’il était peu probable que le refus de Zachary change grand-chose à l’histoire. Willys n’avait jamais supporté les moments solennels, toujours avait elle eu le besoin irrémédiable de les briser, mais à l’heure actuelle elle n’en avait absolument pas le cœur et attendait sa sentence sans vraiment croire qu’elle aurait droit à sa chance. Aussi qu’elle ne fut pas sa surprise dans le premier SOLDAT lui accorda de rester. Elle releva son visage vers lui, fronçant les sourcils, s’attendant à ce que l’entourloupe vienne de sa part mais Zachary avait l’air étrangement sincère. Lucian à son tour se décida de la laisser essayer en la désignant comme « elle » et s’adressant à Selena comme si elle ne se trouvait pas assise à côté. Bêtement vexée Willys baissa la tête, bien décidé à se taire cependant cette fois pour ne pas risquer que les garçons reviennent sur leurs verdicts. Les deux d’ailleurs s’éloignaient déjà et d’un même mouvement les jeunes filles se levèrent à leur tour.

Attrapant son étui dans une main et sa valise dans l’autre d’un air un peu penaud, ne réalisant finalement que vaguement ce qu’il venait d’arriver, Willys se tourna vers Selena sans trop savoir par où commencer. Haussant les épaules en soupirant, elle secoua un instant la tête avant de prendre la parole. « Merci. Vraiment. Je m’en serais clairement pas sortie seule devant eux et... Bref, oui, merci, sincèrement. Et désolé que tu ai du assister à tout ça. » Encore un peu déboussolée, elle hocha la tête avant de descendre les marches, suivant le pas de la SEED qui la conduisait certainement vers leur véhicule.

La situation était plus qu'étrange. L'une comme l'autre ne pouvait occulter la scène précédente mais Willys n'avait aucune envie de revenir dessus. Profondément contrariée par la tournure des événements, elle préférait encore les fuir, sa grand spécialité et si Selena était d'accord pour passer à autre chose alors cela serait merveilleux. Elle avait justement quelque chose à lui demander. Alors qu’elle traversait la ville la tête basse, la musicienne ne se retint plus une fois devant la voiture, de poser la question qui la taraudait depuis le moment ou la SEED lui avait révélé son identité. « Excuse moi ça va te paraître bizarre comme question, ça sort vraiment de nul part mais je me demande juste depuis... Enfin depuis que tu m'as donné ton nom, est-ce que, à tout hasard, tu connaîtrais pas une Gaïa ? Elle était au Garden de Galbadia, enfin elle y est toujours d’ailleurs. » Ça tombait comme un cheveu dans la soupe mais tout était bon pour changer de sujet et puis, mine de rien, Willys avait envie d’avoir la réponse. Sa meilleure amie lui avait longuement parlé d’une Selena qui était sa colocataire et il aurait été sûrement incroyable qu’il s’agisse de la jeune femme qui lui faisait face. Mais aujourd’hui, elle n’était plus à une surprise près…

© Field of Heroes

_________________

your mess
is mine

• Award du personnage miss Castrophe •
   • Award du membre en or •
   • Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
(Admin) ϟ SEED de rang 32, Spécialiste de l'espionnage et infiltration
avatar
Date d'inscription : 25/12/2015
Messages : 634
Avatar : Willa Holland
Crédits : Cranberries

Âge du perso : 23
Activité : SEED spécialiste de l'espionnage et de l'infiltration
Feuille de personnage
stat :
stat points
force■■■■
magie/aura■■
resistance■■■
esquive■■■■

Magies maîtrisées :
Objets:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Bal] Is this some kind of joke ? - Selena&Zackary&Lucian&Willys   26.09.16 18:39

Is this some kind of joke ?
Selena & Zackary & Lucian & Willys


Les garçons avaient capitulé bien plus vite que ce à quoi je m’attendais. Apparemment mes talents d’oratrices s’étaient améliorés. Je me demandais vaguement pendant combien de temps j’allais pouvoir jouir de ce nouveau pouvoir de persuasion. C’était quand même sacrément utile ! J’avais entraperçu une nouvelle facette de la personnalité de Zachary. Je le savais fier mais il avait été un peu trop intransigeant vis-à-vis de Willys avant mon intervention. Elle avait ses torts bien sûr mais tout de même. Cela réveillait d’anciennes craintes. Mes parents aussi avaient cette intransigeance. C’était à cause d’elle qu’ils avaient fini par ne plus faire cas de moi après que j’ai enterré leurs doux projets. J’avais peut être eu tort de changer l’équilibre de notre relation. J’étais un peu perdue.

Zack et Lucian nous laissèrent seules sans autre forme de procès. Ce n’était pas plus mal. La crise avait été évitée. Pourquoi avais-je pris la défense de la jeune femme ? Je n’aurais pas vraiment su le dire moi-même. Enfant déjà, la situation de Timber et la découverte de l’histoire de Lucian m’avait profondément choquée. Qu’un seul homme ai pu autant blesser mon ami et tant d’autres personnes dans sa volonté d’expansion me faisait mal physiquement. Pourtant, il était facile de l’oublier une fois de retour dans le fief galbadien. Je n’avais jamais voulu oublier. Pendant un temps, je m’étais dit qu’en étudiant à Galbadia je pourrais changer les choses de l’intérieur. Faire retrouver à mon pays le chemin de la justice. J’ai vite déchanté. La vie ne m’a pas permis de conserver mes ambitions révolutionnaires. Je n’en pensais pas moins. La récente annexion de Dollet à l’empire galbadien m’avait secouée. Si Deling, pour envahir Timber avait encore l’excuse de la guerre avec Esthar, ce n’était à présent plus le cas. La part de moi éprise de justice c’était surement réveillée. Je ne voulais plus qu’on associe mon pays, mon héritage avec les actes de Vinzer Deling. Mais que pouvais-je y faire ? Permettre à cette résistante d’exposer son idée au Directeur était déjà un début.

« Tu n’as pas besoin de me remercier. Je me contente de faire ce qui est juste. »

Nous continuons notre marche jusqu’à la voiture en silence. Willys avait été suffisamment malmenée par les garçons, je ne voulais pas lui faire subir un interrogatoire. Le court trajet jusqu’à la voiture de sport de la BGU se poursuivit donc jusqu’à ce que la jeune résistante se décide à briser le silence. On ne me prenait pas facilement au dépourvu mais là, j’étais servie ! Un prénom pareil, ça ne pouvait pas s’inventer. Et puis elle avait vécu à Timber après tout.

« Gaïa ? Waouh, ça faisait longtemps que je n’avais pas entendu ce prénom. Bien sûr que la connait, on partageait la même chambre. C’est une de tes amies ? Qu’est ce qu’elle devient ? C’est fou comme le monde est petit ! »

Je me demandais bien ce que mon ancienne camarade avait bien pu raconter sur mon compte. Nous n’avions jamais vraiment été sur la même longueur d’ondes toutes les deux mais j’avais toujours eu beaucoup de respect pour elle. J’avais toujours été persuadée qu’elle ferait de grande choses.

J’attrapais ensuite la valise de Willys et son instrument pour les mettre dans le tout petit coffre de la sportive. Lui conseillant de bien attacher sa ceinture, on pouvait se mettre en route. Lancée à toute allure dans la route menant à la BGU, je racontais quelques anecdotes sur le G-Garden et ma colocation avec Gaïa à Willys sans forcément remarquer son air terrorisé devant ma conduite.

Je faisais une entrée remarquée dans le parking de la BGU. Notre dernier mécano en date se présenta pour m’ouvrir la portière.

« Alors ma belle, ce nouveau moteur ? »

J’adressais un clin d’œil au jeune impertinent. Il flirtait sans vergogne et je n’hésitais jamais à entrer dans son jeu.

« Parfait comme d’habitude. Garde moi ce bébé au chaud ! »

Une fois notre échange habituel terminé, je me tournais vers Willys, un sourire aux lèvres.

« Suis moi, je vais te montrer où se trouve la loge des artistes. »

© Field of Heroes

_________________
Everytime we say goodbye
I die a little. Everytime we say goodbye, I wonder why a little, Why the Gods above me, who must be in the know. Think so little of me, they allow you to go. ©anaëlle.


• Award du personnage le plus astucieux •
• Award du meilleur RP •
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Bal] Is this some kind of joke ? - Selena&Zackary&Lucian&Willys   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Bal] Is this some kind of joke ? - Selena&Zackary&Lucian&Willys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cosmic-Debris Joke before the build :o
» A mort les profiteurs ! /joke OFF x)
» joke vous souhaite une bonne journée
» Qui veut une Wii Limited One-of-a-kind ?
» Nate.A Rivera • Life is a joke

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Field of Heroes :: Have A Break :: Notre Histoire :: Chapitre 2 : Dollet et le bal-